La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « appâter »

Appâter

Définitions de « appâter »

Trésor de la Langue Française informatisé

APPÂTER, verbe trans.

I.− Vieilli. Donner la pâture aux oiseaux, aux volailles pour les engraisser. Synon. usuel gaver.
Rem. Mentionné ds la plupart des dict. gén. du xixesiècle.
P. anal. et fam. Donner à manger à quelqu'un qui ne peut se servir de ses mains. Il faut l'appâter comme un enfant (Ac.1835-1878).
II.− Spéc., PÊCHE.
A.− Vx, région. Attirer avec un appât :
1. Le repas dura longtemps à l'ombre des frênes où bourdonnaient les mouches bleues. Puis on se mit à pêcher des écrevisses, qu'on appâtait de grenouilles coupées en morceaux. Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 149.
B.− P. méton., usuel. Garnir d'un appât (un hameçon) :
2. Théodomir, le neveu de notre vieux garde Bocage, m'avait appris dès mon plus jeune âge à monter une ligne et à appâter l'hameçon comme il faut; car si la truite est le plus vorace, c'est aussi le plus méfiant des poissons. Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 396.
Emploi abs. :
3. Au reste, de moment en moment, tandis que nous appâtions, les yeux sur l'eau, des bulles montaient et crevaient à la surface, décelant des errances en sous-onde, et tout à coup un poisson s'élançait verticalement, comme dressé par un ressort, et s'enfonçait, la gueule garnie d'une bestiole happée. Pesquidoux, Chez nous,t. 2, 1923, p. 235.
III.− Au fig., fam. ou iron. Attirer, séduire (cf. II A) :
4. Vous avez entassé tous les forfaits de la faiblesse contre une force innocente; vous avez apprivoisé le cœur de votre patient pour en mieux dévorer le cœur; vous l'avez appâté de caresses; vous n'en avez omis aucune de celles qui pouvaient lui faire supposer, rêver, désirer les délices de l'amour. Balzac, La Duchesse de Langeais,1834, p. 299.
5. Elle inspirait des passions : on l'accusait même d'abuser de son ascendant; certaines étudiantes s'affiliaient par amour pour elle à ce tiers-ordre qu'elle dirigeait aux côtés de Madame Daniélou; et puis après avoir appâté ces jeunes âmes, elle se dérobait à leur dévotion. S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 221.
Rem. La docum. fournit un dér. appâteur « celui qui appâte » : ,,... il [Sylla] partait pour la pêche (...); il prétendait que certains, nés sous le signe naviculaire du poisson, sont naturellement appeleurs et appâteurs de ces humides et squameux petits personnages...`` (L. Daudet, Sylla et son destin, 1922, p. 282). Emploi isolé, sans relation hist., semble-t-il, avec un emploi également isolé du xvies. : ,,[Le sexe féminin] Miserable appasteur des hommes vertueux`` (Le Danger de mariage ds Poësies xve-xvies., éd. A. de Montaiglon, t. 3, p. 73).
PRONONC. : [apɑte], j'appâte [ʒapɑ:t]. Barbeau-Rodhe 1930 note : apɑ ˑte (cf. également Passy 1914).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1540 s'appaster « (en parlant d'animaux) se nourrir » (C. Marot, Cimetière, XXXIII ds Dict. hist. Ac. fr., p. 389a : C'est le tumbeau, là ou les vers s'appastent Du bon vieillard agréable et heureux), plus fréq. à la forme trans.; 2. 1549 appaster « attirer avec un appât, amorcer » (R. Estienne, Dict. fr.-lat.); 1710 apâter (Rich.). Dér. de l'a. fr. past « nourriture » (du lat. pastus « nourriture, pâture », part. passé substantivé de pascĕre « nourrir »), attesté dep. ca 1121, en parlant des hommes (St Brandan, éd. C. Wahlund ds T.-L. : Dius nous a donné no past) et en parlant des animaux, dep. fin xiies. (Chr. de Troyes, Perceval, éd. W. Roach, 3708 : cuiriee et past i atendoient Tout li mastin); préf. a-1*, dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 15.
BBG. − Baudr. Chasses 1834. − Bél. 1957. − Regula (M.). Etymologia. In : [Mél. Gamillscheg (E.)]. München, 1968, p. 484.

Wiktionnaire

Verbe - français

appâter transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Attirer avec un appât.
    • Appâter les oiseaux, les poissons.
    • Au Ghana, les fruits charnus sont utilisés pour appâter les oiseaux dans des pièges. — (Schmelzer, G.H. & Gurib-Fakim, A., Plantes médicinales 1, 2008)
    • Il a décidé que nous allions appâter l’ours, qui faisait bien cinq cents livres, et l’attirer dans une combe où nous jouions souvent et qui se trouve dans la forêt. — (Claire-Lise Marguier, Le Trône du prince, Rouergue, 2015, page 148.)
  2. (Vieilli) Mettre la pâture dans le bec des petits oiseaux.
  3. (Figuré) (Familier) ou (Ironique) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • C’est Corinne Bouygues, la sœur de Martin, qui organise à ses côtés ces mirifiques voyages où, pour appâter les annonceurs, la chaîne offre, par exemple, d’inoubliables concerts au pied d’une dune marocaine.— (Raphaëlle Bacqué, Patrick Poivre d’Arvor, Nicolas Hulot, Gérard Louvin… Retour sur l’âge d’or des intouchables de TF1, Le Monde, 19 janvier 2022)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPÂTER. v. tr.
Attirer avec un appât. Appâter les oiseaux, les poissons. Il signifie aussi Mettre la pâture dans le bec des petits oiseaux.

Littré (1872-1877)

APPÂTER (a-pâ-té) v. a.
  • 1Attirer avec un appât. Appâter des poissons, des oiseaux.
  • 2Mettre le manger dans le bec des petits oiseaux.
  • 3 Familièrement. Donner à manger à quelqu'un qui ne peut pas se servir de ses mains. Il faut l'appâter comme un enfant.

HISTORIQUE

XVIe s. C'est le tumbeau, là où les vers s'appastent Du bon vieillard…, Marot, III, 260. Et tous les arts dont la vieille rusée Sçait appaster la jeunesse abusée, Du Bellay, J. VII, 55, verso. Ils en faisoient provision et les appastoient [nourrissaient], Montaigne, I, 106. Un gendre qui sceust appaster commodement mes vieux ans, et les endormir, Montaigne, IV, 75. Nous appastons le cheval dès lors qu'il est nay, pour l'apprivoiser à servir, Montaigne, IV, 356. Il ne faignit pas de leur jetter à chascun quelque grosse somme d'argent, pour les attraire et appaster, Amyot, Phoc. 30. Il fut apasté d'un bon evesché ; mais il est de l'humeur de ceux qui tirent l'eschelle après eux ; car il a trouvé l'invention de mettre les appas si avant dans l'hameçon, que le poisson est pris, sans que l'appas soit avalé, D'Aubigné, Conf. I, 9.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

APPÂTER.
1Ajoutez :

Fig. Les vains amusements… se représenteront encore en votre cœur, pour l'appâter et faire retourner de leur côté, Saint François de Sales, Introd. à la vie dévote, IV, 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « appâter »

Appât. Dans le XVIe siècle on disait aussi appasteler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) Dénominal de l’ancien français past (« nourriture »)[1] avec le préfixe a-. On disait auparavant apasteler[2] sur pastel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « appâter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appâter apate

Fréquence d'apparition du mot « appâter » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « appâter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appâter »

  • Comme dans tout bazar qui se respecte, chez Lucaffaires, on retrouve donc un peu de tout : de la déco, des fleurs artificielles, des jouets, de la vaisselle, du linge de maison, etc. Le tout à tout petit prix bien sûr car tel est le secret pour appâter la clientèle.
    Economie | Lucaffaires met le bazar rue Edmond-Robin
  • Les contrats négociés à grand renfort de dizaines de millions de dollars pour appâter les diffuseurs les plus populaires n'auront rien changé. Incapable de gratter des parts de marché suffisantes face aux ogres Twitch et YouTube, Microsoft annonce la fermeture de sa plateforme de streaming Mixer. Un lourd échec qui sera compensé par un rapprochement avec Facebook Gaming, lequel va dans un futur proche servir à capter une large audience pour sa plateforme de jeux en streaming Project xCloud.
    Microsoft ferme Mixer et se rapproche de Facebook Gaming pour y promouvoir Project xCloud - Actu - Gamekult
  • Parmi les nombreux intermédiaires approchés pour vider les poches des postulants, figurait Oh Plai, « influenceur » sur Snapchat. Il devait faire la pub des deux auto-écoles pour appâter le chaland. Il est poursuivi pour fraude, blanchiment, escroquerie comme les autres prévenus qui ont eu une participation plus active. Le parquet a requis contre lui deux ans de prison ferme « Il a été approché, ça ne l'intéressait pas. Il ne faisait pas partie du système. Cette peine requise est très lourde. Un inspecteur qui a eu une vraie responsabilité aurait-il la même peine ? », demande son avocat Me Florent Fache qui a plaidé la relaxe.
    leparisien.fr — Bobigny-Pantin : jusqu’à trois ans de prison requis contre les escrocs au permis de conduire - Le Parisien
  • Le tapis d'Aladin a, paraît-il, survolé le ciel d'Algérie, en brouillant toutes les ondes, désormais imperceptibles par les radars médiatiques. Et la lampe magique ? Elle ne se trouve, peut-être, nulle part, sauf dans la tête de ceux qui savent appâter les masses, pour les ramener droit dans le nœud de l'hameçon !
    AgoraVox — La terrible chute d'Ahmed Ouyahia - AgoraVox le média citoyen
  • Utiliser du bacon et des donuts pour appâter les ours, c'est l'une des techniques de chasse que l'administration Trump a de nouveau autorisées en Alaska. Feront également leur retour : l'abattage des loups et louveteaux dans leurs terriers, l'utilisation de bateaux à moteur pour tuer les rennes, l'utilisation de chiens pour traquer les ours noirs.
    Franceinfo — VIDEO. L'administration Trump ré-autorise certaines techniques de chasse en Alaska

Traductions du mot « appâter »

Langue Traduction
Anglais bait
Espagnol cebo
Italien esca
Allemand köder
Chinois
Arabe طعم
Portugais isca
Russe травить
Japonais
Basque bait
Corse isca
Source : Google Translate API

Synonymes de « appâter »

Source : synonymes de appâter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « appâter »

Combien de points fait le mot appâter au Scrabble ?

Nombre de points du mot appâter au scrabble : 10 points

Appâter

Retour au sommaire ➦