La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « crûment »

Crûment

Définitions de « crûment »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRÛMENT, adv.

De manière crue.
A.− Domaine du lang.Manière d'exprimer quelque chose sans détours ni ménagements. Elle eût pu me dire tout crûment, avec la hideuse franchise de certaines femmes (Dumas fils, Dame Cam.,1848, p. 156).Je vous raconterai tout, crûment, tel que les choses se sont passées (Martin du G., Confid. afric.,1931, p. 1114):
1. La vraie inspiration sensuelle de l'école belge est là, exprimée crûment et non hypocritement comme en face, dans la jeune femme allaitant son père en prison, de Rubens... Michelet, Journal,1837, p. 242.
2. Celle-ci [une fillette], s'étant montrée curieuse de savoir où et comment se forment les enfants, la mère n'avait pas cru devoir lui mentir et lui avait répondu tout crûment : « dans le ventre de leur maman ». Gide, Journal,1943, p. 230.
B.− Domaine de la vue.Manière heurtée et criarde, sans atténuation, dans les lignes ou les couleurs :
3. ... une espèce de triangle noirâtre, que le rayon de jour venant de la lucarne tranchait crûment en deux nuances, l'une sombre, l'autre éclairée. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 258.
Prononc. et Orth. : [kʀymɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1740, s.v. cruement, avec en outre dans le texte de l'article de Ac. 1694 et 1718 cruëment dans lequel le tréma souligne la prononc. de la 2esyll. Ds Ac. 1740, au contraire on indique entre parenthèses : ,,on prononce crûment`` donc avec 2 syll. en tout (la prononc. de e disparaissant). Ac. 1762 écrit crument sans accent. Ac. 1798-1932 enregistre la forme mod. La forme cruement est donnée ds Fér. 1768 et à titre de 1revar. avec crûment ds Fér. Crit. t. 1 1787. La forme crument sans accent est attestée ds Gattel 1841. Dupré 1972, p. 574 souligne : ,,l'accent ne se justifie pas par l'étymologie. Il résulte sans doute d'une action analogique et fait partie de la série : assidûment, congrûment, continûment, crûment, drûment, dûment, goulûment, incongrûment, indûment, nûment``. Étymol. et Hist. 1559 propos dit un peu trop cruement (Amyot, Phoc. 1 ds Littré); 1832 crûment « d'une manière intense, sans atténuation (en parlant de la lumière, des couleurs) » (Hugo, loc. cit.). Dér. de cru, crue*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 157. Bbg. Bastin (J.). Adv. de manière. In : Nouv. glanures gramm. Müller, 1907, p. 29.

Wiktionnaire

Adverbe - français

crûment \kʁy.mɑ̃\ invariable (orthographe traditionnelle)

  1. D’une manière sèche et dure, sans aucun ménagement, sans prendre la peine d’adoucir ce qu’il y a de blessant dans ce qu’on a à dire.
    • Il m’a dit cela tout crûment.
    • Dire crûment de fâcheuses vérités.
    • Telle était du moins mon opinion, et, sans avoir à ménager l’auteur, dont j’ignorais le nom, je la fis connaître à Dominique aussi crûment que je l’écris. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 35)
    • Tu dis tout, tu parles crûment, tu ne nous laisses que la nausée des êtres et des choses, sans aucune consolation possible. — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893, chapitre IV)
    • À la buée vaporeuse qui roulait sur les forêts humides d’Orsenna avait succédé une sécheresse lumineuse et dure, sur laquelle étincelaient crûment, dans la distance, les murs blancs et bas des fermes isolées. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRÛMENT. adv.
D'une manière sèche et dure, sans aucun ménagement, sans prendre la peine d'adoucir ce qu'il y a de blessant dans ce qu'on a à dire. Il m'a dit cela tout crûment. Dire crûment de fâcheuses vérités.

Littré (1872-1877)

CRÛMENT (kru-man) adv.
  • D'une manière crue, sans ménagement ni correctif. Mademoiselle, personne n'est encore mort de votre absence, hormis moi ; et je ne crains point de vous le dire aussi crûment, parce que je crois que vous ne vous en souciez guère, Voiture, Lett. 110. Ne lui laissez point penser tout crûment qu'on la sacrifie, Sévigné, 441. Oui, pour vous, dit Cloris, qui passez cinquante ans… Car, pour vous découvrir le fond de ma pensée, Je me plais aux livres d'amour. Cloris eut quelque tort de parler si crûment, La Fontaine, Ballade. Je sens qu'un prince très délicat sur la charité du prochain pourrait s'effaroucher aisément de ce qui est dit un peu crûment par rapport à sa délicatesse, Saint-Simon, 265, 66. Non d'un vrai sec et crûment historique, Mais de ce vrai moral et théorique, Qui, nous montrant les hommes tels qu'ils sont, De notre cœur nous découvre le fond, Rousseau J.-B. Ép. II, 4. Rendre crûment la vérité commune est le talent d'un ouvrier ; faire mieux que n'a fait la nature elle-même et l'embellir en l'imitant est l'art réservé au génie, Marmontel, Élém. litt. Œuvres, t. VII, p. 45, dans POUGENS. Les femmes, à qui l'on reproche tout crûment dans les Harangueuses [d'Aristophane] de se soûler, de ferrer la mule et bien d'autres espiègleries, Marmontel, ib. t. IX, p. 398.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce propos, encore qu'il soit dit un peu trop cruement et temerairement, pourroit sembler veritable, Amyot, Phoc. 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « crûment »

Crû pour crue, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Dérivé de cru, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Évolution historique de l’usage du mot « crûment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crûment »

  • Un satiriste est un homme qui a tellement la chair de poule face aux horribles et incongrus aspects de notre société qu’il ressent le besoin de l’exprimer le plus brutalement et crûment possible afin d’être soulagé. De John Dos Passos , 
  • Les termes résonnent ici d’autant plus crûment que cette peinture cochait d’un point de vue occidental toutes les cases du pop contemporain, comique, guilleret, divertissant, innovant. Une tonalité que l’artiste (née en 1986, à Téhéran) connaît par cœur pour l’avoir étudiée à Boston, avant de rentrer au pays, où, ce n’est pas tout à fait la même chanson. Toutefois, cette opacité qui trappe les sujets qu’elle dépeint évoque aussi celle que subissent les images et qui sont soumises, sous… Libération, Hoda Kashiha, pop arme – Libération
  • “Chaque jour, lorsque nos forces entrent dans nos villes, elles les libèrent. C’est très difficile d’en parler, de s’exprimer lorsqu’on voit ce que (l’armée russe) a fait. Chaque jour nous savons que les gens sont dans des tonneaux, des caves, étranglés, tués, torturés”, a-t-il encore crûment décrit. Le HuffPost, Depuis Boutcha, Volodymyr Zelensky dénonce "un génocide" | Le HuffPost
  • On ne s’est pas posé aussi crûment la question au début de la pandémie. Vous souvenez-vous, on parlait d’une « guerre » ? La Presse, Ce que vaut la vie, ce que vaut la liberté | La Presse
  • Gary Oldman : Exact, c’est vraiment le fond du fond des services secrets. Ou même, pour parler crûment, le trou de balle du MI-5. Il y a l’aspect fantasmé de l’espionnage, et si les services secrets étaient un hôtel de luxe, l’unité Slough Houses serait la cuisine où tout le monde se gueule dessus. On retrouve le même découpage des classes sociales que dans Downton Abbey. (rires) AlloCiné, Slow Horses sur AppleTV+ : Gary Oldman dans la peau du "trou de c*l des services secrets" - News Séries - AlloCiné
  • Un satiriste est un homme qui a tellement la chair de poule face aux horribles et incongrus aspects de notre société qu’il ressent le besoin de l’exprimer le plus brutalement et crûment possible afin d’être soulagé. De John Dos Passos , 
  • Les termes résonnent ici d’autant plus crûment que cette peinture cochait d’un point de vue occidental toutes les cases du pop contemporain, comique, guilleret, divertissant, innovant. Libération, Hoda Kashiha, pop arme – Libération
  • Chaque jour nous savons que les gens sont dans des tonneaux, des caves, étranglés, tués, torturés”, a-t-il encore crûment décrit. Le HuffPost, Depuis Boutcha, Volodymyr Zelensky dénonce "un génocide" | Le HuffPost
  • On ne s’est pas posé aussi crûment la question au début de la pandémie. Vous souvenez-vous, on parlait d’une « guerre » ? La Presse, Ce que vaut la vie, ce que vaut la liberté | La Presse
  • Ou même, pour parler crûment, le trou de balle du MI-5. AlloCiné, Slow Horses sur AppleTV+ : Gary Oldman dans la peau du "trou de c*l des services secrets" - News Séries - AlloCiné

Vidéos relatives au mot « crûment »

Synonymes de « crûment »

Source : synonymes de crûment sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « crûment »

Combien de points fait le mot crûment au Scrabble ?

Nombre de points du mot crûment au scrabble : 10 points

Crûment

Retour au sommaire ➦

Partager