La langue française

Cruellement

Sommaire

  • Définitions du mot cruellement
  • Étymologie de « cruellement »
  • Phonétique de « cruellement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cruellement »
  • Citations contenant le mot « cruellement »
  • Traductions du mot « cruellement »
  • Synonymes de « cruellement »
  • Antonymes de « cruellement »

Définitions du mot « cruellement »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRUELLEMENT, adv.

D'une manière cruelle.
A.− D'une manière cruelle, avec un plaisir à faire souffrir volontairement. Se venger cruellement. Synon. méchamment, sadiquement.Cénabre faisait siffler cruellement chaque mot entre ses dents serrées (Bernanos, Joie,1929, p. 706).Qui a dit, cruellement (Vauvenargues ou Chamfort?) qu'il faut choisir, d'aimer les femmes ou de les comprendre? (Montherl., J. filles,1936, p. 992):
1. ... elle le plaignait d'une voix si cruellement moqueuse, qu'il la regarda de nouveau les yeux dans les yeux. Elle ne dissimulait plus, d'ailleurs. Elle tenait la jouissance attendue depuis des mois, goûtant sans hâte, phrase à phrase, la volupté de se montrer enfin à lui en ennemie implacable et vengée. Zola, Son Excellence E. Rougon,1876, p. 341.
B.− D'une manière cruelle, qui fait souffrir par ses effets (involontairement) très pénibles. Expier cruellement, faire cruellement défaut, sentir cruellement. Synon. douloureusement.Luizzi fut cruellement piqué d'être si froidement et si nettement éconduit (Soulié, Mém. diable, t. 1, 1837, p. 134).Une guerre devenue si cruellement brutale et mécaniquement scientifique (Barrès, Cahiers, t. 13, 1920-22, p. 248):
2. Elle [une jeune fille sur une photo] s'appelle l'inconnue, ma cadette, celle à qui on me comparera cruellement, lucidement, avec moins de cruauté et de clairvoyance, pourtant, que je ne ferai moi-même. Colette, La Vagabonde,1910, p. 276.
Souffrir cruellement. Je ne pensais pas aimer la France à ce point, car de la savoir malheureuse et agitée me fait souffrir cruellement (Green, Journal,1934, p. 203).
C.− [Par affaiblissement] Beaucoup, à l'extrême. Synon. affreusement, terriblement.Vous devez cruellement vous ennuyer au fond de cette province (Dumas père, Halifax,1842, prol., 5, p. 6).J'ai cruellement réfléchi à tout ça vous savez! (Martin du G., Taciturne,1932, III, 7, p. 1334).
Prononc. et Orth. : [kʀyεlmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1150-60 (Thomas, Les Fragments du Roman de Tristan, éd. B. H. Wind, Donce, 301). Dér. de cruel, elle*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 921. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 509, b) 1 484; xxes. : a) 1 187, b) 1 118.

Wiktionnaire

Adverbe

cruellement \kʁy.ɛl.mɑ̃\

  1. D’une manière cruelle, avec cruauté.
    • Il le fait mourir cruellement.
    • Cruellement docile aux leçons de ton maître. — (Voltaire, Fanat. III, 8.)
  2. D’une façon douloureuse.
    • Son pied gauche, dont l'orteil rongeait la chaussette dix fois raccommodée, déchiquetant les mailles et creusant sa trouée, le faisait souffrir cruellement. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 9)
    • Quoi qu'il en fût, ma naissance fut pénible. Je déchirai ma mère si cruellement que le contact de son mari lui devint un supplice. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 24)
    • Cruellement blessé, mais trop fier pour me plaindre. — (Voltaire, Zaïre, IV, 2.)
    • Cruellement trompé, je t’ai trompé toi-même. — (Voltaire, Tancr. V, 6.)
    • La marmotte a les quatre dents de devant assez longues et assez fortes pour blesser cruellement. — (Georges Louis Leclerc, Marmotte.)
    • Enfin on atteignit Gjatz avec la nuit ; mais cette première journée d’hiver avait été cruellement remplie ; l’aspect du champ de bataille, de ces deux hôpitaux abandonnés, cette multitude de caissons livrés aux flammes, ces Russes fusillés […] (Sophie de Ségur, Historique de Nap. IX, 8.)
  3. (Familier) Cruellement laid, très laid.
    • Chamillart se trouva d’autant plus flatté [de la demande de la Feuillade] que sa fille était cruellement vilaine. — (Louis de Rouvroy, 99, 56.)
    • L'esprit y est toujours naturel et exempt de ce jargon ridicule, à la fois puéril et barbare, dont plusieurs de nos pièces modernes sont si cruellement infectées. — (Jean le Rond D’Alembert, Éloges, Boissi.)
    • Sa gloire, cruellement obscurcie par la fin de son règne, au moins si on en juge par les événements. — (Jean le Rond D’Alembert, Éloges, Card. d’Est.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRUELLEMENT. adv.
D'une manière cruelle. Il l'a fait mourir cruellement. Il l'a traité cruellement. Il l'a cruellement battu.

Littré (1872-1877)

CRUELLEMENT (kru-è-le-man) adv.
  • 1D'une manière cruelle, avec cruauté. Il le fait mourir cruellement. Cruellement docile aux leçons de ton maître, Voltaire, Fanat. III, 8.
  • 2D'une façon douloureuse. Cruellement humilié. Cruellement blessé, mais trop fier pour me plaindre, Voltaire, Zaïre, IV, 2. Cruellement trompé, je t'ai trompé toi-même, Voltaire, Tancr. V, 6. La marmotte a les quatre dents de devant assez longues et assez fortes pour blesser cruellement, Buffon, Marmotte. Enfin on atteignit Gjatz avec la nuit ; mais cette première journée d'hiver avait été cruellement remplie ; l'aspect du champ de bataille, de ces deux hôpitaux abandonnés, cette multitude de caissons livrés aux flammes, ces Russes fusillés…, Ségur, Hist. de Nap. IX, 8.
  • 3 Familièrement. Cruellement laid, très laid. Chamillart se trouva d'autant plus flatté [de la demande de la Feuillade] que sa fille était cruellement vilaine, Saint-Simon, 99, 56. L'esprit y est toujours naturel et exempt de ce jargon ridicule, à la fois puéril et barbare, dont plusieurs de nos pièces modernes sont si cruellement infectées, D'Alembert, Éloges, Boissi. Sa gloire, cruellement obscurcie par la fin de son règne, au moins si on en juge par les événements, D'Alembert, Éloges, Card. d'Est.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et quant il meffont, li baillis les doit plus cruelment punir de lor meffet que nule autre maniere de gent, Beaumanoir, 25.

XVe s. [Le prince doit] Requerir crueusement Son ennemi, et mener doucement Ses vrais subgiez, sans asservir nulli, Deschamps, Des vertus nécess. au prince.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cruellement »

Dérivé de cruel, par son féminin cruelle, avec le suffixe -ment. L’ancien adverbe était cruelment, régulièrement formé, et crueusement, irrégulièrement formé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cruelle, et le suffixe ment ; provenç. cruzelmen ; catal. crudelment ; espagn. cruelmente ; ital. crudelmente. L'ancien adverbe était cruelment, régulièrement formé, et crueusement, irrégulièrement formé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cruellement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cruellement kryɛlmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « cruellement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cruellement »

  • Il y a des moments où l'absence d'ogres se fait cruellement sentir. De Alphonse Allais
  • Le contact humain, c’est ce qui fait le plus cruellement défaut à cette époque polytechnicienne, technocrate et structuraliste. De Yvan Audouard / Les Nouveaux Contes de ma Provence
  • L’homme est un être essentiellement paradoxal. C’est quand il ressent le plus cruellement sa fragilité qu’il est grand. De André Frossard / Le Monde de Jean-Paul II
  • L'homme a la conscience d'être Dieu, et il a raison, puisque Dieu est en lui. Il a conscience d'être un cochon et il a également raison parce que le cochon est en lui. Mais il se trompe cruellement quand il prend le cochon pour un Dieu. De Léon Tolstoï / Journal intime
  • Cette crise planétaire a souligné la nécessité d’une réponse globale, solidaire et coordonnée. Force est de constater que cette réponse a cruellement manqué. L’OMS a failli à ses missions. Il ne peut en être autrement tant que la nature même de sa structure, l’ambiguïté de son positionnement, de son financement et de sa dépendance politique aux grands pays influents la paralysent et l’empêchent de facto d’être efficace. Le Monde.fr, « Face au Covid-19, la cruelle absence d’une réponse globale, solidaire et coordonnée »
  • Dans les faits, ça risque d’être compliqué. Il ne faut pas oublier que Facebook compte plus de 2 milliards d’utilisateurs, le réseau social doit donc modérer un nombre faramineux de contenus. C’est assez facile quand il s’agit de nudité ou de contenus manifestement inappropriés. Avec des algorithmes ou des systèmes de reconnaissance d’image, Facebook parvient à les filtrer assez facilement. Le problème vient des contenus plus subtils, plus ambigus. Un robot ne reconnaît ni l’humour ni l’ironie. Or, Facebook manque cruellement de modérateurs humains qui peuvent filtrer avec discernement. Il y aura probablement la mise en place de bandeaux sur certains contenus comme le fait Twitter, mais les termes seront bien plus évasifs. Facebook ne rentrera pas sur le terrain du racisme par exemple, mais se contentera de dire que la publication n’est pas conforme à leurs conditions. L'analyse est trop compliquée, il y a trop de contenus et la firme ne dispose pas de réponse quantitative. Marianne, Haine en ligne : "Facebook manque cruellement de modérateurs humains qui filtrent avec discernement"
  • "Habituellement, dans cette période d’avant-saison, ils ont déjà fait deux ou trois séjours chez nous. Aujourd’hui, ils sont absents. Cette clientèle étrangère nous manque cruellement". À Lacanau comme à Soulac, les deux associations de commerçants font ce même constat et  témoignent de répercussions économiques qui sont loin d’être neutres. En raison de cette crise du Covid-19 et de la fermeture des frontières, les touristes allemands… SudOuest.fr, Tourisme dans le Médoc : "ce qui nous manque cruellement, c’est la clientèle étrangère !"
  • Comme depuis le début du démarrage des travaux, il demande de la transparence sur ce dossier. De nombreuses pièces portant sur le diagnostic amiante et la pollution des sols, feraient cruellement défaut. Il est aussi question de la « promiscuité des élèves avec la réduction des espaces », affirme Jeanne Robert, professeur de latin. www.lamarseillaise.fr, Marseille : l’audience de la dernière chance pour le collège Versailles ?

Traductions du mot « cruellement »

Langue Traduction
Anglais cruelly
Espagnol con crueldad
Italien crudelmente
Allemand grausam
Chinois 残酷地
Arabe بقسوة
Portugais cruelmente
Russe жестоко
Japonais 残酷な
Basque krudelkeriaz
Corse cruelmente
Source : Google Translate API

Synonymes de « cruellement »

Source : synonymes de cruellement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cruellement »

Partager