La langue française

Sèchement

Définitions du mot « sèchement »

Trésor de la Langue Française informatisé

SÈCHEMENT, adv.

A. − Vx. [Corresp. à sec I A] En un lieu sec, dépourvu d'humidité. (Dict. xixeet xxes.).
B. − P. anal. [Corresp. à sec I C] Sans ampleur, sans moelleux.
1. [En parlant d'un dessin, d'un tableau] [Musée d'Anvers − Rubens: l'Élévation en Croix] Cheveux très sèchement faits dans des têtes frisées, dans le vieillard à tête rouge et à cheveux blancs (Delacroix, Journal, 1850, p. 408).Ce portrait, un peu sèchement étudié, était dans la première manière de Raphaël (Sand, Beaux MM. Bois-Doré, t. 1, 1857, p. 51).
2. [En parlant d'un morceau musical ou de son exécution] Quand Andrée pinçait sèchement une note grave, elle ne pouvait faire que la corde périgourdine de son instrument vocal ne rendît un son chantant (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 910).
3. [En parlant d'un bruit, d'un coup, d'un mouvement] D'une manière brève, vive. Synon. brièvement, brusquement.Chaque détonation résonna sèchement dans l'air rare et pur du matin et s'indiqua seulement, avant de se faire entendre, par une légère secousse imprimée au sol (Fromentin, Été Sahara, 1857, p. 132).Il crocheta, son vélo à l'épaule, vira sèchement, avec assez d'adresse pour que la roue arrière heurtât Bourrel au ventre (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 166).
C. − Au fig.
1. [Corresp. à sec II A] Sans agrément, sans charme pour l'esprit. Synon. froidement.C'était le cri de sa mère, le « qu'expions-nous? » de l'agonisante, qu'il commentait en d'autres termes, sèchement abstraits, mais aussi torturants (Bourget, Actes suivent, 1926, p. 35).
2. [Corresp. à sec II B] D'une manière dure, froide, sans amabilité, sans chaleur. Synon. froidement, durement, rudement.Il sut donner à ces commis une haute idée de la mission qu'il remplissait. Au bout de dix minutes il les renvoya sèchement (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 91).Les enfants s'habitueront, mademoiselle, reprit sèchement MmeRezeau (H. Bazin, Vipère, 1948, p. 50).
Prononc. et Orth.: [sε ʃmɑ ̃]. Ac. 1694, 1718: sechement; dep. 1740: sè-. Étymol. et Hist. 1. Ca 1225 sekement « d'un ton sec » (Reclus de Molliens, Karité, 18, 11 ds T.-L.); 2. 1308 sekkement « dans un lieu sec, à l'abri de l'humidité » (Cart. de Ponthieu, B. N. L. 10112, f o150 r ods Gdf. Compl.); 3. 1636 « écrire dans un style dénué d'agréments » (Monet); 4. 1690 « (peindre) d'une façon qui manque de souplesse, de moelleux » (Fur.). Dér. de sèche, fém. de sec*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 517. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 378, b) 571; xxes.: a) 925, b) 1 012.

Wiktionnaire

Adverbe

sèchement \Prononciation ?\

  1. D’une manière sèche, froide, peu agréable.
    • Elle commande sèchement les devoirs de la famille et de la cité, comme s'il s'agissait d'agencer des pierres et non d'harmoniser des hommes. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Il ne faut jamais parler sèchement à un Numide. — (Goscinny et Uderzo, Astérix et les pirates)
    • Plusieurs coups de baguette assénés sèchement par le chef d'orchestre sur son pupitre interrompirent le colloque. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. En ayant un style sec, dénué d’agrément, en parlant d’écriture.
    • Écrire sèchement.
  3. Sans souplesse, sans moelleux, en parlant de peinture.
    • Peindre sèchement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SÈCHEMENT. adv.
D'une manière sèche, froide, peu agréable. Il lui parla, il lui répondit sèchement. Refuser sèchement. Mécontent de sa conduite, il lui écrivit sèchement. Écrire sèchement signifie aussi Avoir un style sec, dénué d'agrément. Peindre sèchement, Peindre sans souplesse, sans moelleux.

Littré (1872-1877)

SÈCHEMENT (sè-che-man) adv.
  • 1D'une manière sèche, à l'abri de l'humidité. On doit tenir sèchement et à couvert tous les charbons ; ceux de bois blancs surtout s'altèrent à l'air et à la pluie dans très peu de temps, Buffon, Min. t. IV, p. 107.
  • 2 Fig. D'une manière froide et peu agréable. Mlle de Méry dit que je lui ai écrit fort sèchement, Sévigné, 7 juill. 1680. J'ai parlé deux fois au roi des maîtresses d'école du diocèse de Séez ; et, les deux fois, il m'a répondu très sèchement pour vous et pour moi, Maintenon, Lett. au cardinal de Noailles, 25 avril 1699. La visite se fit [de M. de Chevreuse chez M. et Mme de Chaulnes], et fut très sèchement reçue, Saint-Simon, 27, 58.
  • 3Sans agrément, en parlant d'ouvrages d'esprit. Des manœuvres de guerre sèchement racontées, de longs discours au parlement en faveur des jésuites, et enfin la vie du P. Coton forment, dans Daniel, le règne de Henri IV, Voltaire, Mœurs, 174.

    Écrire sèchement, avoir un style sec, dénué d'agrément.

    Peindre sèchement, peindre en marquant durement les contours.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sèchement »

(Siècle à préciser) Composé de sec, sèche et -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sèche, et le suffixe ment ; provenç. secamens ; catal. secament ; espagn. secamente ; ital. seccamente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sèchement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sèchement sɛʃœmɑ̃

Citations contenant le mot « sèchement »

  • Iris Mittenaere s’est envolée pour la Grèce avec son petit ami Diego. Des vacances en pleine pandémie qui n’ont pas manqué de faire parler. Attaquée en ligne, elle a sèchement répliqué. , Attaquée pour ses vacances en Grèce, Iris Mittenaere réplique sèchement

Traductions du mot « sèchement »

Langue Traduction
Anglais dryly
Espagnol secamente
Italien aridamente
Allemand trocken
Chinois 干燥地
Arabe بشكل جاف
Portugais secamente
Russe сухо
Japonais 乾いた
Basque dryly
Corse secca
Source : Google Translate API

Synonymes de « sèchement »

Source : synonymes de sèchement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sèchement »

Sèchement

Retour au sommaire ➦

Partager