Disperser : définition de disperser


Disperser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DISPERSER, verbe trans.

I.− Emploi trans. [Le compl. est le plus souvent au plur. ou est un collectif]
A.− [Le compl. désigne des choses] Jeter ou répandre çà et là. Disperser les débris, les morceaux (de qqc.); disperser les restes (de qqn); disperser (qqc.) au loin, aux quatre coins; disperser et éparpiller; disperser et rassembler, et regrouper. Des furieux renversent les murailles, violent les tombes, dispersent les cendres (Mauriac, Journal 3,1940, p. 217).Il se met à déchirer les lettres sans les relire, méthodiquement, en menus morceaux qu'il disperse à mesure, d'un geste de semeur (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 201).Le vent passait en rafales à travers les arbres, dispersant les feuilles dans l'air noir (Green, Moïra,1950, p. 134):
1. Poudrer mes joues, rougir mes lèvres, et disperser d'un coup de peigne les cheveux bouclés qui cachent mon front, c'est une besogne machinale... Colette, La Vagabonde,1910, p. 162.
B.− [Le compl. désigne des choses ou des pers.]
1. Répartir en différents endroits ce qui constituait jusqu'alors un ensemble, un groupe. Disperser une collection (de tableaux, d'armes, etc.). Le commissaire-priseur disperse les collections (France, Jard. Épicure,1895, p. 125):
2. Il constate que la France s'intellectualise et que l'intelligence, à force de devenir monnaie-courante, disperse un trésor jalousement gardé jadis par quelques-uns. Cocteau, Poésie critique I,1959, p. 332.
Disperser sur.Roybet disperse la lumière sur les étoffes et les accessoires (Hourticq, Hist. Art,1914, p. 412).
2. En partic.
a) Disperser un attroupement, un cortège; disperser une communauté. Aussitôt la cloche sonna, dispersant les élèves qui s'étaient rassemblés autour de nous (Alain Fournier, Meaulnes,1913, p. 147).Elle attendait patiemment [Yvonne] qu'un passant courageux dispersât la bande de ces petits emmerdeurs (Queneau, Pierrot,1942, p. 101).Une petite pluie tombait, une bruine plutôt, qui dispersait les rares passants (Camus, Chute,1956, p. 1509).
P. anal. Il passait, dispersant sa parole (Hugo, Légende,t. 6, 1883, p. 182).
Au fig. Disperser ses forces. Les appliquer à trop d'objets différents, au point qu'elles ne manifestent pas d'efficacité. Disperser l'attention, les énergies, les efforts; disperser la pensée. La vie moderne, en dispersant notre attention, ne permet plus à la majorité de nos contemporains d'opérer le même effort de concentration mentale (Arts et litt.,1935, p. 7804).Ondes croissantes qui semblent disperser notre unité dans la totalité cosmique actuelle (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 328).
b) [En parlant d'êtres vivants] Mettre en fuite. Disperser des agresseurs, des malfaiteurs; disperser un vol d'oiseaux; disperser le gibier; dérouter et disperser; repousser et disperser. Ils s'aperçurent qu'à leur aile gauche Chirkouh avait dispersé l'armée égyptienne (Grousset, Croisades,1939, p. 199).
Au fig. Hubert fit le geste de disperser, d'une pichenette, toutes les objections (Duhamel, Suzanne,1941, p. 100).Comme je me dispose à réaffirmer ces nobles intentions une bonne quinte de toux les disperse (H. Bazin, Mort pt cheval,1949, p. 143).
II.− Emploi pronom.
A.− [Le suj. désigne des choses] Se répandre çà et là, au hasard. Se désagréger et se disperser :
3. ... vers midi, sans que le soleil eût percé les nuages, le brouillard parut s'alléger; il filait sur les prairies et les ruisseaux, s'étirait le long des haies et, après s'être déchiré aux bouquets d'arbres, se dispersait sous de faibles coups de vent. Lacretelle, Les Hauts ponts,t. 1, 1932, p. 7.
B.− [Le suj. désigne des pers., être vivants]
1. Se séparer (des autres) en partant vers des endroits différents. Se disperser en tirailleur, en éventail; une foule, une fortune qui se disperse. Sa mère mourut, ses sœurs se dispersèrent (Flaub., Trois contes,Cœur simple, 1877, p. 7):
4. Le mois de juillet était brûlant. Tous nos amis se dispersaient, partaient en vacances... Maurois, Climats,1928, p. 175.
P. anal. Son regard [de Cathie] se disperse en petits coups d'œil, plantant partout les épingles de sa curiosité (H. Bazin, Lève-toi et marche,1952, p. 106).
2. S'enfuir en se séparant (des autres). À l'approche des filles, ils rougirent et se dispersèrent telle une nuée d'étourneaux (Guèvremont, Survenant,1945, p. 129).Il (...) se précipite sur les Bourguignons, qui déjà se dispersent et se perdent dans la plaine (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 229).
C.− Au fig.
1. [En parlant de choses] Disparaître par la dispersion des éléments. Elle voyait se disperser et se dissoudre l'image où si longtemps s'était fixé son amour (Chardonne, Épithal.,1921, p. 193).
2. [Le suj. désigne une pers.] S'adonner à trop d'activités différentes sans se concentrer sur aucune. Ayant beaucoup écrit depuis plus de trente ans, c'est-à-dire m'étant beaucoup dispersé, j'ai à me recueillir avant d'aborder un enseignement proprement dit (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 5, 1851-62, p. 557):
5. ... il aurait pu, dans les mois qui allaient venir, collectionner les bonnes fortunes, mais il n'y tenait pas trop : je me disperserais. Lorsqu'on n'a plus que deux ans à vivre, il convient de se concentrer sérieusement. Sartre, Le Sursis,1945, p. 180.
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. disperseur, agric. ,,Machine servant à étaler par dispersion centrifuge le fumier, les gadoues, les fanes en tas`` (Lar. encyclop.).
Prononc. et Orth. : [dispε ʀse], (je) disperse [dispε ʀs]. Enq. : /dispeʀs/ (il) disperse. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1450 « répandre, envoyer en divers lieux » (Mistere du viel Testament, éd. J. de Rothschild, 44406); 1647 « mettre en fuite » (Corneille, Heraclius, III, 4); 1651-52 fig. (Id., Imit., I, 20 ds DG : Un cœur dispersé). Soit dér. du rad. de dispersus, part. passé du lat. class. dispergere « répandre çà et là, éparpiller »; soit réfection d'apr. le m. fr. dispers (2emoitié xves., v. Molinet, Faictz et dictz, éd. W. Dupire, t. I, p. 164, 63; empr. au lat. dispersus) du m. fr. disperger (1482 ds Gdf.; empr. au lat. dispergere). Fréq. abs. littér. : 882. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 255, b) 1 270; xxes. : a) 1 159, b) 1 301.

Disperser : définition du Wiktionnaire

Verbe

disperser \dis.pɛʁ.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se disperser)

  1. Répandre, jeter çà et là.
  2. Séparer des personnes ou des choses qui formaient un assemblage et les mettre, les envoyer, les porter en divers lieux.
    • Après que nous eûmes débarqué, les Européens commencèrent à se disperser en petites troupes de deux, trois et quatre hommes. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Un groupe de biplans allemands, dans le but de dominer les cataractes et les usines, essayait de se maintenir au zénith en une phalange serrée que les Jaunes s’acharnaient à vouloir disperser. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 311 de l’éd. de 1921)
  3. Forcer à s’enfuir de différents côtés, mettre en désordre.
    • A la mi-décembre, les Byzantins marchent vers la seconde armée vandale. Les doryphores et les hypapistes de la garde à cheval chargent et dispersent les hommes de Tzazo, qui tombe dans la mêlée. — (Patrick Louth, La civilisation des Germains et des Vikings, Genève : éd. Famot, 1976, p.72)
  4. (Pronominal) S'égailler, se diviser, se répandre.
    • Depuis plusieurs nuits de suite, des milliers de blousards se rassemblaient dans les environs de la Roquette, pour voir si on n’allait pas monter la guillotine, et se dispersaient seulement après minuit. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
  5. (Pronominal) S’employer à des besognes trop diverses, aborder des genres trop différents.
    • Cet écrivain se disperse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Disperser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISPERSER. v. tr.
Répandre, jeter çà et là. Disperser les débris de quelque chose. La boîte tomba et les objets qu'elle contenait se dispersèrent de tous côtés. Il signifie aussi Séparer des personnes ou des choses qui formaient un assemblage et les mettre, les envoyer, les porter en divers lieux. Disperser des troupes, des soldats dans différents villages. La foule se dispersa. Nous nous sommes dispersés pour trouver à nous loger. Sa bibliothèque va être dispersée, on doit en commencer la vente tel jour. La belle saison va disperser cette société. En termes de Guerre, Ordre dispersé, Tactique moderne d'après laquelle les fantassins combattants, au lieu de se grouper, se disséminent en profitant plus aisément, pour se protéger, des accidents du terrain. Il signifie encore Forcer à s'enfuir de différents côtés, mettre en désordre. Disperser des troupes, un corps de troupes, une multitude. Les ennemis prirent la fuite et se dispersèrent. Les Juifs furent dispersés après la destruction du Temple. Les nuages se dispersèrent.

SE DISPERSER signifie spécialement S'employer à des besognes trop diverses. Cet écrivain se disperse, Il aborde des genres trop différents.

Disperser : définition du Littré (1872-1877)

DISPERSER (di-spèr-sé) v. a.
  • 1Jeter, pousser çà et là. Disperser les débris de quelque chose.

    Détruire en jetant çà et là les débris. Ils disperseront vos cabanes, ils se jetteront sur vos troupeaux, Raynal, Hist. phil. II, 18.

  • 2Répartir çà et là, diviser. Disperser des troupes en cantonnement. Quel dommage de disperser une collection aussi précieuse ! Le printemps dispersa cette brillante société.
  • 3Mettre en fuite, dissiper. La force armée dispersa les séditieux. Le seul bruit de ce prince au palais arrêté Dispersera soudain chacun de son côté, Corneille, Héracl. III, 4. Que de ton nom la terreur les disperse ! Racine, Esth. III, 3. Vous, cependant, allez Disperser promptement vos amis assemblés, Racine, Baj. IV, 6. Roi, peuple…, tout se vit disperser, Racine, Esth. III, 4.
  • 4Se disperser, v. réfl. Être dispersé. La foule se dispersa. Hé quoi ! tout se disperse et fuit sans me répondre ? Racine, Athal. III, 1. Le général Stenau fit ferme un moment avec deux régiments ; le moment d'après, il fut lui-même entraîné dans la fuite générale de son armée, qui se dispersa avant d'être vaincue, Voltaire, Charles XII, 2.

HISTORIQUE

XVe s. S'on n'y pourvoit, royaumes, tu te pers ; Un cuer vaillant puet ton fait radrecier ; Sinon, partout sera cilz mos dispers : François perdent leur temps à conseillier, Deschamps, Conseils des François.

XVIe s. Les ligamens se dispersent pareillement ès membranes et muscles pour les renforcir, Paré, I, 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « disperser »

Étymologie de disperser - Littré

Lat. dispersum, supin du verbe dispergere, de di… préfixe, dans le sens distributif, et spargere, répandre (voy. ÉPARS) ; provenç. disperger ; catal. dispergir ; ital. dispergere. L'ancien françois avait dispers, formé directement du participe passif dispersus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de disperser - Wiktionnaire

Du latin dispersus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « disperser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
disperser dispɛrse play_arrow

Conjugaison du verbe « disperser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe disperser

Évolution historique de l’usage du mot « disperser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « disperser »

  • Les restaurants et bars cariocas ont été autorisés à rouvrir, jeudi 2 juillet, après trois mois d’inactivité, mais la police a dû intervenir en soirée pour disperser la foule regroupée devant les établissements d’un quartier chic. Courrier international, À Rio de Janeiro, les bars rouvrent, la police disperse la foule
  • Des agents de la Brigade départementale d’intervention et d’opérations (Ouest) ont également tiré à plusieurs reprises en l’air et à hauteur d’homme pour disperser le petit groupe qui avait déployé des banderoles sur une artère très fréquentée. Rezo Nòdwès, La police haïtienne devenue « un outil politique » intervient brutalement pour disperser une manifestation pacifique | Rezo Nòdwès
  • Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral coronavirus, était l'invité du RTL INFO 19H ce jeudi. Notre présentateur Luc Gilson l'a interrogé sur un objet que de nombreux Belges ont sorti des placards depuis la hausse des températures: le ventilateur. Peut-il disperser le virus? RTL Info, Beaucoup de Belges ont ressorti leurs ventilateurs… mais peuvent-ils "disperser" le coronavirus? - RTL Info
  • En début de soirée, les policiers sont intervenus près du Canal Saint-Martin afin de disperser les rassemblements. Dans un premier temps – scène plutôt inhabituelle — les fêtards répartis de part et d'autre d'un cordon de policiers se sont demandé quel bord criait le plus fort. ladepeche.fr, Fête de la musique : à Paris la police intervient pour disperser les rassemblements - ladepeche.fr
  • La joie intense : se recueillir et se taire. Parler, c’est disperser. De Henri-Frédéric Amiel / Journal intime - 20 Juin 1865
  • Dans les choses l'homme ne peut que se perdre et se disperser. De Marc Gendron / Les Espaces glissants

Traductions du mot « disperser »

Langue Traduction
Corse disperse
Basque sakabanatu
Japonais 散らす
Russe рассеивать
Portugais dispersar
Arabe شتت
Chinois 分散
Allemand zerstreuen
Italien disperdere
Espagnol dispersar
Anglais disperse
Source : Google Translate API

Synonymes de « disperser »

Source : synonymes de disperser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « disperser »



mots du mois

Mots similaires