Détermination : définition de détermination


Détermination : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTERMINATION, subst. fém.

A.− [Correspond à déterminer A] Action de déterminer; le résultat de cette action; état de ce qui est ainsi déterminé.
1. Définition, précision par l'analyse, l'évaluation, la mesure. Le 28, nous eûmes connaissance des îles Bashées, dont l'amiral Byron a donné une détermination en longitude, qui n'est point exacte (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 313).Détermination des poids moléculaires (MmeP. Curie, Isotopie,1924, p. 182):
1. Les essais pyrognostiques, si utiles aux prospecteurs pour des déterminations rapides sur le terrain, ont été notablement améliorés dans leur efficacité et leur précision par A. Braly (1921-26). Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 482.
Lang. jur. Sont meubles par la détermination de la loi, les obligations et actions qui ont pour objet des sommes exigibles ou des effets mobiliers (Code civil,1804, art. 529, p. 97).
2. Caractérisation, spécification. Détermination en botanique, en géologie, en zoologie. Quelles difficultés n'éprouve-t-on pas maintenant dans l'étude et la détermination des espèces, (...)? (Lamarck, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 61).
3. Emplois spéc.
a) LING. Action de déterminer un mot ou groupe de mots (ou déterminé) par un autre mot ou groupe de mots (ou déterminant); le résultat de cette action :
2. Par une suite des mêmes considérations, il y a encore une circonstance où un nom peut être employé comme partie d'un sujet ou d'un attribut sans aucune détermination de son extension : c'est lorsque cette extension ne fait rien au sens et que sa compréhension seule y contribue. Destutt de Tracy, Éléments d'idéologie,Grammaire, 1803, p. 108.
b) MATH. Action de déterminer les inconnues d'un problème; caractère d'un problème déterminable. Le caractère de la détermination, c'est l'égalité du nombre des inconnues et de celui des équations (Lar. 19e).
c) MÉD. BIOL. Ensemble des facteurs génétiques qui caractérisent la différenciation entre mâle et femelle dans un organisme (cf. Cuénot, J. Rostand, Introd. génét., 1936, p. 38). PATHOL. Tendance ou localisation privilégiée d'une maladie. Maladies à détermination bronchique (Cadet de Gassicourt, Mal. enf.,t. 1, 1880-84, p. 180).Déterminations erratiques de la gourme purulente (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux,1896, p. 468).
d) PHILOS. (log.). Détermination d'un concept. Définition de la compréhension d'un concept (cf. déterminer*).
Rem. On rencontre ds la docum. une déf. de détermination, p. allus, à la philos. de Spinoza et signifiant « que la détermination élimine ce qui n'est pas son objet ». Il [Spinoza] essaie de démontrer que Dieu ne saurait être tout ensemble infini et personnel, puisque toute détermination est une négation (Bourget, Nouv. Essais psychol., 1885, p. 10).
B.− [Correspond à déterminer B] Action de déterminer; résultat de cette action; état de ce qui est ainsi déterminé. Relation de détermination entre deux éléments, deux faits, deux phénomènes (cf. rapport de cause à effet, causalité). Rapport de détermination nécessaire entre des causes et des effets (Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 224).
En partic., PHILOS. État de ce qui est soumis à un déterminisme. La détermination de l'homme :
3. ... la philosophie chrétienne affirme simultanément la contingence et sa prévisibilité, parce qu'elle a dissocié la notion de contingence de celle de hasard et la notion de détermination de celle de destin. Gilson,L'Esprit de la philos. médiév.,1932,p. 170.
C.− [Correspond à déterminer C] Action de (se) déterminer.
1. Acte de la volonté se situant entre la délibération à laquelle il met fin et l'action ou exécution qu'il conditionne. Bien que cela fût constaté par le conseil des ministres, que j'y eusse marqué ma détermination de n'allouer aux intéressés que... (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 277):
4. ... les princes, les seigneurs ecclésiastiques et laïcs, les foules ont plus souvent obéi dans leurs déterminations à des mobiles d'intérêt ou de passion qu'à la pure ambition de réaliser les volontés de Dieu, ... Philos., Relig.,1957, p. 4611.
2. P. méton. Résultat de cette action : décision prise. Une détermination courageuse, funeste; prendre une détermination; faire revenir qqn sur sa détermination :
5. ... elle [Pauline] dit qu'elle s'était engagée à Valentin Verdier. Elle pensait mettre ainsi cet engagement hors de discussion, faire bien sentir ce qu'il était pour elle et sa force. Mais elle dut deviner aussitôt qu'elle avait blessé sa sœur : d'abord en ayant pris une telle détermination sans l'avoir consultée, et en venant la lui jeter à la figure ensuite. Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 138.
SYNT. Une détermination cruelle, inflexible, irréversible, irrévocable, secrète, soudaine; affirmer, justifier sa détermination; arrêter sa détermination.
3. P. ext. État d'esprit, trait de caractère de celui qui manifeste de la volonté. Avoir, montrer de la détermination; agir avec détermination; faire preuve de détermination; force de détermination. Une détermination immuable illuminait sa face virile (Cladel, Ompdrailles,1879, p. 237):
6. Lambert hocha sa tête rouge et partit en balançant vite ses bras courts, signe d'une détermination farouche, mais rien qu'en apparence, car il était brave homme, toujours de bonne volonté au coup de main. Hamp, Vin de Champagne,1909, p. 194.
Prononc. et Orth. : [detε ʀminasjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1370 determination de conseil (Oresme, Éthiques, éd. A. Menut, 193, 47e); 2. 1789 gramm. (Gramm. t. 2); 3. 1802 « résolution, action de la volonté » (Bonald, Législ. primit., t. 2, p. 2). Empr. au lat. class.determinatio « fixation d'une limite, fin » avec infl. sém. de déterminer. Fréq. abs. littér. : 1 319. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 556, b) 1 151; xxes. : a) 989, b) 2 216.

Détermination : définition du Wiktionnaire

Nom commun

détermination \de.tɛʁ.mi.na.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de déterminer, de délimiter avec précision, de caractériser sans ambiguïté, clairement.
    • La présente partie de la présente norme européenne a pour objet de définir un procédé faisant appel à des tamis, pour la détermination de la distribution dimensionnelle des grains. — (Norme européenne EN 933-1, août 1997)
    • On nous a, en effet, envoyé pour la détermination une liane caoutchoutifère congolaise pouvant atteindre une quinzaine de mètres de hauteur et dont les tiges, privées de vrilles, sont volubiles. — (Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, vol. 140, n° 1 à 13, 1905, page 516)
  2. Résolution qu’on prend après avoir balancé entre plusieurs partis.
    • Nous marchâmes longtemps ainsi, avant que j’eusse pu recueillir l’ombre d’une idée lucide parmi les déterminations urgentes qui m’avaient amené chez Augustin. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 231)
    • A peine en a-t-il prévenu Barth que, gadouilleux et crotté, il cingle vers le Normandy avec la détermination d'un coureur olympique en espoir de médaille d'or. — (Françoise Dorin, La mouflette, J'ai lu, 1996, page 107)
    • Détermination volontaire. — On lui demande une prompte détermination. — Prendre une détermination.
    • La détermination du mouvement peut changer, quoique la force du mouvement demeure la même.
  3. (Philosophie) Action par laquelle une chose, également susceptible de plusieurs qualités, de plusieurs manières d’être, est déterminée à recevoir l’une plutôt que l’autre.
    • La métaphysique tout entière est attachée à la détermination de l'idée d'infini ; il n'est point de difficulté métaphysique qui ne naisse de l'opposition entre le fini et l'infini. — (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  4. (Biologie) Engagement d’une cellule ou d’un groupe de cellules dans un programme particulier de différenciation ou de développement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Détermination : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉTERMINATION. n. f.
Action de déterminer, de délimiter avec précision, de caractériser sans ambiguïté, clairement. La détermination d'une espèce en Botanique, en Zoologie. Il signifie aussi Résolution qu'on prend après avoir balancé entre plusieurs partis. Détermination volontaire. On lui demande une prompte détermination. Prendre une détermination. Il se dit encore, en termes de Philosophie, de l'Action par laquelle une chose, également susceptible de plusieurs qualités, de plusieurs manières d'être, est déterminée à recevoir l'une plutôt que l'autre. La détermination de la matière au mouvement ne peut venir que de Dieu. Détermination du mouvement d'un corps, Ce qui détermine ce corps en mouvement à aller d'un côté plutôt que d'un autre. La détermination du mouvement peut changer, quoique la force du mouvement demeure la même.

Détermination : définition du Littré (1872-1877)

DÉTERMINATION (dé-tèr-mi-na-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
  • 1Action de déterminer, de définir, de caractériser. La détermination d'une espèce, en botanique, en zoologie.

    État de ce qui est déterminé. Notre monde est un système dont toutes les pièces sont dépendantes les unes des autres, et c'est dans cette dépendance que se trouve la raison secrète des déterminations de chaque pièce, Bonnet, Lett. div. Œuvres, t. XII, p. 405, dans POUGENS, au mot dépendance.

    Terme de grammaire. Effet de limitation que le mot qui en suit un autre auquel il se rapporte, produit sur ce mot-là. Dans l'amour d'un père pour ses enfants, un père a un rapport de détermination avec amour, c'est-à-dire qu'il détermine l'amour à être précisément l'amour qu'a un père, et non l'amour qu'a un autre.

    Terme de mathématique. Action de déterminer les inconnues d'un problème.

  • 2Résolution prise après avoir balancé entre plusieurs partis. Je n'attends que sa détermination. Jusques ici la volonté humaine est comme environnée de tous côtés par l'opération divine ; mais cette opération n'a rien encore qui aille immédiatement à notre dernière détermination ; et c'est à l'âme seule à donner ce coup, Bossuet, Libre arb. VIII. Liberté c'est choix, autrement une détermination volontaire au bien ou au mal, La Bruyère, XVI. Quel est le principe général de mes déterminations ? pourquoi me déterminé-je par tel ou tel motif, dans tel ou tel cas particulier ? Bonnet, Œuvres mêl. t. XVIII, p. 261, dans POUGENS.

    Terme de métaphysique. Une des phases de la volonté, celle qui se manifeste entre la délibération et la volition.

  • 3Caractère de l'homme déterminé. La détermination qu'il montra en ce danger. Il marcha avec détermination à l'assaut.
  • 4La détermination du mouvement, ce qui détermine la direction d'un corps en mouvement.

    Terme de médecine. Détermination morbide, tendance qu'a une affection à se manifester plus particulièrement en un organe. Dans l'intoxication par le virus variolique, il y a une détermination essentielle vers la peau.

HISTORIQUE

XIVe s. Ce que aucuns dient que toute ville où il a un evesque est cité et non autre, c'est une determination ou description vulgaire et qui n'est pas à propos, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Il eut en dormant une vision, qui declaroit quelle devoit estre la determination et issue de cette entreprise, Amyot, Démétr. 23. Elle ne croit rien avec determination, mais sous cette condition adjointe, si la foy de l'Eglise est telle, Calvin, Instit. 418. La determination [décision] de l'Eglise est sans appel, Calvin, ib. 943. En ces retraites ici aparoit beaucoup de determination, mais peu d'art, Lanoue, 317. Jusques à la convocation et determination [action d'en fixer l'ouverture] du concile, Du Bellay, M. 184.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Détermination : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉTERMINATION, s. f. terme abstrait ; il se dit en Grammaire, de l’effet que le mot qui en suit un autre auquel il se rapporte, produit sur ce mot-là. L’amour de Dieu, de Dieu a un tel rapport de détermination avec amour, qu’on n’entend plus par amour cette passion profane qui perdit Troie ; on entend au contraire ce feu sacré qui sanctifie toutes les vertus. Dès l’année 1729 je fis imprimer une préface ou discours, dans lequel j’explique la maniere qui me paroît la plus simple & la plus raisonnable pour apprendre le latin & la grammaire aux jeunes gens. Je dis dans ce discours, que toute syntaxe est fondée sur le rapport d’identité & sur le rapport de détermination ; ce que j’explique page 14. & page 45. Je parle aussi de ces deux rapports au mot Concordance & au mot Construction. Je suis ravi de voir que cette réflexion ne soit pas perdue, & que d’habiles grammairiens la fassent valoir. (F)

Détermination, en Physique, se dit de la disposition ou de la tendance d’un corps vers un côté plûtôt que vers un autre.

On se sert plus souvent & plus proprement du mot de direction que de celui de détermination, pour marquer la tendance d’un corps vers un point. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « détermination »

Étymologie de détermination - Littré

Provenç. determinacio, determenacio ; espagn. determinacion ; ital. determinazione ; du latin determinationem (voy. DÉTERMINER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de détermination - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin determinatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « détermination »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détermination detɛrmɛ̃asjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « détermination »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détermination »

  • Ils disent que l’amour trouvera un moyen. Je sais que la détermination le fera. De Ronnie Milsap
  • La plus vraie des sagesses est une détermination ferme. De Napoléon Bonaparte
  • En sport tout demande de la détermination.Les trois D. Détermination,disponibilité,discipline,et la réussite est à portée de main. De Philip Roth / Némésis

Images d'illustration du mot « détermination »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « détermination »

Langue Traduction
Corse determinazione
Basque determinazio
Japonais 決定
Russe определение
Portugais determinação
Arabe عزم
Chinois 决心
Allemand entschlossenheit
Italien determinazione
Espagnol determinación
Anglais determination
Source : Google Translate API

Synonymes de « détermination »

Source : synonymes de détermination sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « détermination »



mots du mois

Mots similaires