La langue française

Intention

Sommaire

  • Définitions du mot intention
  • Étymologie de « intention »
  • Phonétique de « intention »
  • Citations contenant le mot « intention »
  • Images d'illustration du mot « intention »
  • Traductions du mot « intention »
  • Synonymes de « intention »

Définitions du mot intention

Trésor de la Langue Française informatisé

INTENTION, subst. fém.

I.
A. − CHIR. Action de tendre, d'appliquer (les lèvres d'une plaie pour les rapprocher).
Première intention (dans les loc. réunir une plaie, réunion, cicatrisation par première intention). Cicatrisation lente d'une plaie obtenue d'emblée, sans l'intervention d'aucun facteur entravant l'évolution normale vers la guérison (notamment sans suppuration) (d'apr. Méd. Biol. t. 2 1971). Si la perte de substance était moins considérable, je pourrais décoller les bords de la plaie, les aviver, les mettre en contact et les réunir par première intention. Il n'y faut pas songer (About, Nez notaire,1862, p. 89).Chez les grenouilles, il ne se fait pas de pus en hiver, mais la cicatrisation se fait néanmoins aussi vite. Ce serait peut-être un bon moyen pour les réunions par première intention de refroidir les plaies (Cl. Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p. 166).La présence du colibacille dans les plaies n'est pas un obstacle à leur réunion par première intention (Widal, Lemierreds Nouv. Traité Méd., fasc. 3, 1927, p. 245).
Réunion par deuxième intention. Cicatrisation lente d'une plaie à la suite de l'intervention d'un facteur secondaire tel qu'une infection, une nécrose, une perte de substance, un corps étranger, qui entrave l'évolution vers la guérison (d'apr. Méd. Biol. t. 2 1971).
B. − MUS., vieilli. Thème, motif. L'intention d'un air, d'une symphonie. Les Italiens se contentent d'un rapport général entre les situations de la pièce et l'intention des airs, et cherchent les plaisirs de l'art uniquement en lui-même (Staël, Allemagne, t. 3, 1810, p. 380).C'était une chanson normande : l'accent, l'intention, rien n'y manquait, on eût dit un herbager des environs de Falaise (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 206).Il semblait que ce n'étaient que des accords isolés, des notes se suivant sans qu'aucune intention les enchaînât les unes aux autres (Gobineau, Nouv. asiat.,1876, p. 56).
II. − Au fig. Action de tendre vers un objet, une fin.
A. − Sens volitif
1. [Marque une direction de l'intelligence et surtout de la volonté vers une fin, à la fois le terme où l'on tend et l'effort que l'on fait pour l'atteindre]
a) Disposition d'esprit, mouvement intérieur par lequel une personne se propose, plus ou moins consciemment et plus ou moins fermement, d'atteindre ou d'essayer d'atteindre un but déterminé, indépendamment de sa réalisation, qui peut être incertaine, ou des conditions qui peuvent ne pas être précisées. Synon. arrière-pensée, calcul, désir, dessein, envie, idée, plan, prétention, projet, programme, propos, souhait.Antoinette eût voulu être seule à se priver. Mais quand son frère devina son intention, rien ne put l'empêcher de faire comme elle (Rolland, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 875).Nous étions partis avec l'intention de travailler beaucoup, mais jusqu'à présent nous n'avons guère fait que nous baigner, nous laisser sécher au soleil et bavarder (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1105):
1. − Au couvent, Mademoiselle Madeleine! répétai-je tout bas. Rien ne pouvait faire soupçonner de sa part une détermination semblable! − À treize ans déjà, elle nous avait déclaré son intention de se faire religieuse. Puis cela avait passé... Mais l'année dernière cette idée s'est réveillée en elle. Billy, Introïbo,1939, p. 248.
[En parlant de Dieu] Intention du Bon Dieu, de la Providence. Ce n'est pas pur hasard qui nous a fait rencontrer. J'y vois quelque divine intention de celui qui dirige jusqu'au vol des oiseaux (E. de Guérin, Lettres,1840, p. 357).Ce don de spiritualité chrétienne qui retrouve Dieu et son intention vivante jusque dans les plus petits détails et les moindres mouvements (Barrès, Homme libre,1889, p. 88).
P. anal. Intention de la nature. Le dessin est une lutte entre la nature et l'artiste, où l'artiste triomphera d'autant plus facilement qu'il comprendra mieux les intentions de la nature (Baudel., Salon,1846, p. 150).Ce vers quoi tend l'intention de la nature, c'est beaucoup moins l'espèce que l'incorruptible (Gilson, Espr. philos. médiév.,1931, p. 209).La société humaine aura beau progresser, se compliquer et se spiritualiser : le statut de sa fondation demeurera, ou plutôt l'intention de la nature (Bergson, Deux sources,1932, p. 21).
[En parlant d'un animal] L'animal la fait souvent sortir [la verge], sans avoir l'intention de s'accoupler (Cuvier, Anat. comp., t. 5, 1805, p. 181).Miraut (...) essaya de sauter jusqu'au visage de son maître, afin de le lécher une dernière fois. Sigognac, devinant l'intention de la pauvre bête, le saisit à la hauteur de sa botte (Gautier, Fracasse,1863, p. 48).Cet appareil de succion (...) obéit à la moindre intention de l'animal (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 372).
Procès d'intention. Critique (accusation, attaque, condamnation) adressée à quelqu'un non pas sur le mal qu'il a fait, mais sur l'intention qu'il aurait de le faire, ou sur des défauts qu'on lui prête. Synon. calomnie, médisance, jugement téméraire.Jamais procès d'intention ne fut plus scandaleux (Jaurès, Paix menacée,1914, p. 231).Voulez-vous tirer argument de bruits incontrôlables pour nous faire un procès d'intention? (Gracq, Syrtes,1951, p. 257).
SYNT. Intention et action; bonne, mauvaise intention; intention agressive, arrêtée, avouée, bienfaisante, bienveillante, blessante, charitable, conciliatrice, décidée, délibérée, délicate, désobligeante, droite, gracieuse, évidente, ferme, formelle, généreuse, hostile, initiale, insolente, ironique, louable, maligne, marquée, méchante, particulière, personnelle, polémique, positive, précise, première, principale, pure, secrète, significative, sincère, subjective, troublée, vague, véritable, volontaire; droiture, pureté, rectitude d'intention; esprit, finesse d'intention; la réalisation de l'intention; passer de l'intention aux actes; annoncer, déclarer, manifester l'intention de/son intention de + inf.; comprendre, deviner, distinguer l'intention de qqn; se méprendre sur l'intention de qqn; exprimer son intention; n'y mettre aucune intention; n'avoir pas la moindre intention de critique, de juger; dénoter, supposer une intention; remercier qqn, savoir gré à qqn de l'intention; il n'y a que/c'est l'intention qui compte; intention de dénigrement, de flatterie, d'offense. Au plur. (p. oppos. aux actes). Nobles, pieuses intentions; les véritables intentions de qqn; animé des meilleures intentions; avec les meilleures intentions du monde; intentions aimables, belliqueuses, cachées, conscientes, criminelles, diaboliques, malveillantes, noires, pacifiques, perfides, politiques, profondes, suspectes, vertueuses; connaître, méconnaître, percer, sonder les intentions de qqn; ne pas douter, tenir compte des intentions de qqn; faire part de ses intentions à qqn; déjouer les intentions de l'adversaire, de l'ennemi; faire connaître, expliquer, préciser ses intentions; mettre qqn au courant de ses intentions.
b) P. méton. Cette fin elle-même. Synon. but, fin, idée, mobile, motif, objectif, objet, sujet, visées, vues.L'intention de l'auteur, d'un livre, d'un ouvrage, d'un roman; intention morale, poétique, politique; intention de plaire. Le premier volume contient la suite de l'histoire de Chactas et son voyage à Paris. L'intention de ce récit est de mettre en opposition les mœurs des peuples chasseurs, pêcheurs et pasteurs, avec les mœurs du peuple le plus policé de la terre (Chateaubr., Natchez,1826, p. 105).Ce n'est pas la tragédie à intention philosophique de Voltaire (Hugo, M. Tudor,1833, p. III).
THÉÂTRE. [P. méton. du compl. déterminatif (intention d'un acteur)] Les intentions d'un rôle; marquer des intentions. Éléments du jeu d'un acteur qui mettent en relief un texte. Et il jeta sur MmeHulot un regard comme Tartuffe en jette à Elmire, quand un acteur de province croit nécessaire de marquer les intentions de ce rôle, à Poitiers ou à Coutances (Balzac, Cous. Bette,1846, p. 3).Juliette (...) prenait des airs convaincus de régisseur qui indique aux artistes des inflexions de voix et des jeux de scène (...) − Vous n'êtes pas assez émue (...). Mettez plus d'intention, chaque mot doit porter (Zola, Page amour,1878, p. 1002).
Avec intention (indication scénique). Une certaine fermentation règne dans la ville! (Avec intention.) Vous le savez? (Sardou, Rabagas,1872, III, 12, p. 146).Richard : Quand es-tu arrivée à Paris? Irène : Hier soir. Richard, avec intention : Seule? (H. Bataille, Maman Colibri,1904, IV, 5, p. 28).(Avec intention, pour montrer qu'elle a profité de la leçon.) Le larbin est là! (Feydeau,Dame Maxim's,1914,22, 3, p. 37).
En partic., vieilli ou fam. Projet de mariage, d'avenir, désir de courtiser une femme en vue de l'épouser.
α) Au sing. Avoir une intention sur (une femme). Songer à un mariage, à une liaison (avec elle). Elle ne m'a point dit quelle était son intention relativement à vous, car j'évite avec grand soin de lui prononcer vore nom (Staël, Corinne, t. 3, 1807, p. 387).Quoiqu'il n'eût conservé aucune intention sur Marie, il lui semblait que ce moment d'amour ou de fièvre qu'il avait eu pour elle l'avait faite sienne et était au front de la jeune fille (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 98).
β) Au plur. Avoir des intentions sur (une femme). Synon. avoir des vues sur.Dufouré : Comment, Péponet!... Vous auriez des intentions sur une de ses filles? (Barrière, Capendu, Faux bonsh.,1856, II, 6, p. 65).Je prétends, moi, que ce... monsieur! a des intentions sur MlleAnna. C'est facile à voir! (Reider, MlleVallantin,1862, p. 76).
[P. ell. du compl.]
Un jeune homme qui a des intentions. « Tu sais qu'elle est ravissante (...). » Je lui dis : « Allons, calme-toi; ou bien, attaque si tu as des intentions. Elle ne m'a pas l'air imprenable » (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Sœurs R., 1884, p. 1260).Tous les moyens leur sont bons pour vous attirer à eux. On se trouve avec eux dans la situation d'une dame en présence d'un monsieur qui aurait des intentions! (Green, Journal,1929, p. 14).
Déclarer, montrer ses intentions. N'ayant pas encore arrêté ses projets d'avenir, il ne déclara pas tout de suite ses intentions à la mère d'Hortense : il aima mieux lui en laisser pressentir le but honorable (Gozlan, Notaire,1836, p. 23).Mon cher, je vous engage à ne pas montrer trop vite vos intentions à ma nièce, soyez réservé auprès d'elle, comme si de rien n'était question (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 143).
Avoir des intentions pures, honnêtes. Avoir des intentions honorables, courtiser une femme sincèrement en vue du mariage. Il est très distingué (...). S'il avait seulement des intentions honnêtes (Zola, Assommoir,1877, p. 721).L'important, c'est de savoir d'abord si ton amoureux a des intentions honnêtes. Je m'en charge (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 158).
La pureté de ses intentions. Votre faute, répondit le vieillard, est dans la pureté même de vos intentions. Vous aimez Mademoiselle de Meilhan, et vous espérez l'épouser (Gozlan, Notaire,1836p. 187).Courpière : Il est étrange de reprocher à un homme la pureté de ses intentions (Hermant, M. de Courpière,1907, III, 6, p. 24).
RELIG. Intention (de prière). Objectif d'une prière visant une cause particulière. Intentions missionnaires, du mois, de l'Apostolat de la prière. Les intentions défilaient (...), pour que Dieu envoyât des épaves sur les grèves, pour que Dieu fît tomber de l'eau, pour que Dieu envoyât un prêtre dans son île (Queffélec, Recteur,1944, p. 24).À Saint-Sulpice (...) il y a un livre ouvert (...), et dans ce livre (...), on peut écrire les « intentions » qu'on voudrait voir présenter à la messe (Green, Journal,1956, p. 257).
c) Expr. et loc. diverses
α) Loc. adv. et prép.; loc. adj.
À bonne/mauvaise intention (vx). Avec l'intention d'être utile ou agréable, de nuire à quelqu'un. Les changements que l'on a faits à mon épître, à bonne intention sans doute, et pour l'enjoliver (J.-J. Ampère, Corresp.,1827, p. 457).Je les avais étudiés [les ouvrages des Pères], même pour les combattre, et entré dans cette route à mauvaise intention, au lieu d'en être sorti vainqueur, j'en étais sorti vaincu (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 493).
Avec/sans intention (avec ou sans de, avec ou sans adj.). Dans un dessein précis, sciemment, volontairement (synon. à dessein, délibérément, exprès, intentionnellement, de propos délibéré; anton. involontairement, machinalement, par habitude, par hasard); sans but particulier, bien involontairement, sans le vouloir. Sans mauvaise intention, sans intention de sarcasme. Barbone, le commis sanglant, qui ne s'était pas placé près de la voiture sans intention, arrêta d'un geste les trois gendarmes qui conduisaient Fabrice (Stendhal, Chartreuse,1839, p. 250).Je me tiens, avec intention, au milieu de la nef. Entendus à distance, les instruments et les voix ont un effet tout autrement grandiose et dramatique (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 202).« Ici vous êtes condamnée au mensonge jusqu'à la mort. » Prononçait-il de telles paroles avec intention? (Mauriac, Th. Desqueyroux,1927, p. 226).Ça l'a vexée. On dit comme ça; on dit : pauvre fille. C'est sans intention (Sartre, Nausée,1938, p. 89).
D'intention (loc. adv. et adj.)
En esprit et de cœur (avec quelqu'un). Anton. de conduite.S'unir d'intention à qqn, à une cérémonie. En se joignant à Dieu d'intention, comme il le fait chaque jour; en demandant que sa volonté se fasse sur terre (Gilson, Espr. philos. médiév.,1932, p. 157).
Par l'intention. Anton. de fait.Croyez-moi, (...) ce n'est pas sans un secours particulier du Ciel qu'un religieux peut garder sa chasteté de fait et d'intention (France, Île ping.,1908, p. 26).
À cette intention/à l'intention de + inf. Pour cela, dans ce dessein précis. Synon. à cette fin.Il avait une grande envie de retourner chez lui planter ses choux, il y avait déjà environ dix ans qu'il lorgnait même, à cette intention, une petite maison, sur le bord de la route de Caen à Cherbourg (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 172).Depuis longtemps je pense à mon avenir. Les pères nous font faire une retraite à cette intention (Estaunié, Empreinte,1896, p. 125).
Dans cette intention/dans l'intention de + inf. Dans ce sens, pour obtenir cela, dans le dessein de. Synon. afin de, en vue de, pour.Dans l'intention d'animer leur courage, elles les accompagnaient souvent au champ de bataille, où elles ne se bornaient pas toujours au rôle de spectatrices (Baour-Lormian, Ossian,1827, p. 245).Il me fit la guerre de n'avoir pas depuis longtemps rendu visite à sa famille. Je (...) l'assurai que j'étais venu dans cette intention (Nerval, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 600).Il l'accompagna, dans l'intention de le surveiller discrètement (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1103).
P. plaisant. On apprenait avec lui que les dattes ne poussent aux palmiers que dans l'intention d'être mangées (France, Génie lat.,1909, p. 231).
À l'intention de qqn/qqc.
À l'adresse de. Il y eut encore çà et là deux ou trois épithètes malsonnantes à l'intention des Allemands (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 252).Frédie, se touchant le nez du bout de l'index, fit à mon intention le signal de détresse (H. Bazin, Vipère,1948, p. 35).
Pour le plaisir ou le profit de, en l'honneur de. Choisir, cueillir, préparer qqc. à l'intention de qqn. J'ai pu ce matin relire une partie de Mmede Sévigné, à l'intention de mes jeunes élèves féminins (Amiel, Journal,1866, p. 539).Gina n'avait sans doute pas vu le billet que j'avais laissé à son intention sur la table pour l'avertir que Pujolhac était malade (Abellio, Pacifiques,1946, p. 339):
2. Chez les parents où ils étaient attendus, c'étaient des conversations interminables auprès de la table, où la maîtresse du logis avait déposé une bouteille de vin vieux, une tarte aux cerises, ou un gâteau de fine farine, pétri à leur intention. Moselly, Terres lorr.,1907, p. 202.
Spéc. [Dans un cont. relig.]
À l'intention/aux intentions de qqn. Pour le profit spirituel de (quelqu'un), pour le salut, le repos de l'âme de. Prier, (faire) brûler un cierge, accomplir un pélerinage, (faire) dire une messe/des messes à l'intention de qqn, d'un défunt, d'une famille, des âmes du purgatoire, à une intention particulière; dire un Je vous salue Marie, une dizaine de chapelets à l'intention de qqn. Aussi, après l'avoir lue, suis-je allé offrir à Dieu le saint sacrifice de la messe à ton intention, en l'intercédant par le sang que son Fils, notre divin Rédempteur, a répandu pour nous, de jeter sur tes peines un regard miséricordieux (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 333).Je fis dire par lui [l'abbé Poiré] des messes à l'intention de Dreyfus, de sa malheureuse femme et de ses enfants (Proust, Sodome,1922, p. 709).Quand je serai de nouveau loin de vous, cette nuit même, je prierai à vos intentions (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 119):
3. De fait, c'était Chante-Matin, la dernière couchée et la première debout, allant jusqu'à se lever plus tôt les jours de dévotion. La veille elle disait un ave à l'intention des âmes du Purgatoire en leur demandant de faire qu'elle se réveillât à l'heure voulue. Pourrat, Gaspard,1925, p. 91.
À l'intention de qqc. Après que tout le monde se fut agenouillé et eut prié à cette intention, le pape entonna l'hymne (Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p. 300).Qu'elle soit élue Prieure. J'ai tellement prié à cette intention, Dieu m'exaucera, j'en suis sûre (Bernanos, Dial. Carm.,1948, 3etabl., 1, p. 1612).
β) Loc. verb.
Avoir l'intention de + inf. Avoir l'idée, la volonté de (faire quelque chose, mais sans que la réalisation en soit assurée). Synon. compter (faire qqc.), désirer, entendre (faire qqc.), prétendre, souhaiter, vouloir, tenir à, être résolu à, décider de, envisager de, projeter de, se proposer de.J'avais l'intention de faire des visites. Ai renoncé à mon projet à cause du froid (Barb. d'Aurev., Memor. 1,1836, p. 40).Est-ce que tu as toujours l'intention d'aller aux Pyrénées au mois d'août? (Flaub., Corresp.,1869, p. 20):
4. − Écoute. Qu'est-ce que tu fais demain? Le lendemain les lycéens sont libres. Bernard songe à retrouver peut-être son ami. Il a l'intention de ne plus retourner au lycée; il prétend se passer des derniers cours et préparer son examen tout seul. Gide, Faux-monn.,1925, p. 957.
Rem. Avoir l'intention que (rare). « Vous ne changez pas! » Ce qui signifie : « Nous avons la ferme intention que vous ne changiez plus. » (Colette, Naiss. jour, 1928, p. 10).
N'avoir pas l'intention de + inf. Ne pas vouloir; refuser de. Je n'ai pas l'intention de vieillir ici, de moisir ici; je n'ai pas/jamais/nullement eu l'intention de vous blesser, insulter, offenser, de vous faire de la peine. Je n'ai pas du tout l'intention de me mettre en colère (...). Je suis vraiment désolé, mais je n'ai pas du tout l'intention de te battre. Je n'ai jamais battu personne (Duhamel, Jard. bêtes sauv.,1934, p. 212).S'il se tuait... Mais, pensais-je, il n'a pas l'intention de se tuer. Il est venu ici avec un dessein passionné (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 241):
5. Si je n'ai pas l'intention de me faire prêtre, c'est d'abord parce qu'il me semble ne pas en avoir la vocation, et qu'ensuite un laïque peut lutter sur bien des terrains où l'ecclésiastique ne peut pas grand-chose. Bernanos, Lettres inéd.,1905, p. 1730.
P. plaisant. ou iron. [En phrase interr. à valeur affective] Étienne (...) : Monsieur veut-il que je l'aide à se lever? (...) Monsieur n'a pas l'intention de rester toute la journée par terre? (Feydeau, Dame Maxim's,1914, I, 1, p. 5).Il m'avait semblé pourtant remarquer la présence de plusieurs bouteilles d'absinthe. As-tu l'intention de les couver, Batouala? (Maran, Batouala,1921, p. 79).
Être dans l'intention de + inf. (vieilli). Se disposer à. Son père est dans l'intention de la marier au fils de son ancien associé (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 197).L'Empereur est sorti de bonne heure. (...) il était dans l'intention de monter à cheval et d'essayer de pouvoir tirer quelques perdrix (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 1036).
Mon/son intention (n')est (pas) de + inf.Votre intention n'a jamais été de vous rallier? − Je n'y ai jamais songé (Sandeau, Sacs,1851, p. 41).La musique prit la tête de la colonne, et joua la Marche lorraine. Son intention était certainement de ragaillardir tout le monde. Mais elle obtint plutôt l'effet contraire (Romains, Homme bonne vol.,1938, p. 91).
Mon intention est que + subj. (volonté ferme, décision arrêtée).Mère Marie : Mon intention est que nous décidions de la chose par un vote secret (Bernanos, Dialog. Carm.,1948, 4etabl., 13, p. 1686).L'intention du Comité national est que le lieutenant-colonel Pechkoff (...) se rende à Diégo-Suarez pour une mission temporaire (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 598).
Il n'entre pas/n'est pas dans mon intention/dans mes intentions de + inf. (en parlant d'un projet précis)/que + subj. (vx, rare).Synon. objectif, propos.Il n'était pas dans les intentions de Camusot que Coralie éprouvât une chute (Balzac, Illus. perdues,1839, p. 509).Mais il ne rentrait pas dans mes intentions d'aller avec une armée au secours de nos alliés, comme l'état-major et le gouvernement belges le demandaient instamment (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 460).Il n'entre pas dans mes intentions de te mettre au courant de certaines choses que, d'ailleurs, tu as dû comprendre plus ou moins autrefois (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 521).
γ) Proverbe. L'enfer est pavé de bonnes intentions (v. enfer II A). P. anal. Du menton, Cozal approuva (...). Pour en avoir désespéré, la soudaine revenue de Marthe Hamiet (...) avait fait naître, en sa conscience, pavée des meilleures intentions, des impressions (Courteline, Linottes,1912, X, p. 140).Déjà leurs parents toujours pavés de bonnes intentions reprenaient pour eux les projets de carrières dont ils avaient longtemps douté (Nizan, Conspir.,1938, p. 53).
2. Acte de la volonté considérée par rapport à son but et aux moyens d'atteindre ce but, dans des domaines spéciaux.
a) DROIT
DR. ROMAIN. Action d'intenter. L'intention de l'action avait lieu pour une espèce d'interlocution solennelle entre le défendeur et le plaignant (Guérin1892).
DR. FISCAL, POLICE. Le fait même constitue la contravention et est punissable, quelle qu'ait été l'intention de l'auteur (Guérin1892).
DR. CIVIL et PÉNAL. Direction de la volonté consciente et délibérée, dessein prémédité de commettre le fait (délit ou crime) punissable par la loi (par opposition à négligence ou à imprudence) en ayant envisagé les conséquences de l'acte (cf. intentionnel). Intention de nuire; l'intention en matière de délits, de fautes; intention qui a précédé l'exécution (cf. préméditation); intention coupable, délictueuse, frauduleuse. Ce que les juges doivent enseigner à l'homme, c'est de combattre l'intention, le projet nourri intérieurement et caressé avec délices. La préméditation de tout acte coupable (Vigny, Journal poète,1852, p. 1295).Les lois en vigueur, dans certains cas, punissent de mort jusqu'à l'intention (Jouve, Scène capit.,1935, p. 106).
DR. PÉNAL. Intention criminelle. ,,Volonté manifestée par le délinquant d'accomplir l'acte incriminé, alors qu'il savait que cet acte constituait une infraction`` (Barr. 1967, 1974). Devant tout tribunal équitable, le crime est dans l'intention, et c'est à l'intention que s'attache la punition (Cousin, Vrai,1836, p. 287).Avoir fait usage de faux « dans l'intention de nuire au commandant Esterhazy », espion, escroc et faussaire. Rien que l'énoncé de l'accusation est d'un burlesque achevé (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 311):
6. ... j'ai dit, un peu au hasard d'ailleurs, que je n'avais pas eu l'intention de tuer l'Arabe. Le président a répondu (...) qu'il serait heureux, avant d'entendre mon avocat, de me faire préciser les motifs qui avaient inspiré mon acte. Camus, Étranger,1942, p. 1196.
DR., fam.
L'intention est réputée pour le fait; intention vaut fait. Le but particulier par lequel s'explique un acte (le mobile), doit être le seul apprécié, du point de vue moral, que ce but soit ou non atteint; avoir voulu faire une chose compte autant que si on l'avait faite. L'hôtelier : Comment! partis sans payer? Dubois : Ils n'ont rien pris! L'hôtelier : Oui; mais ils ont eu l'intention de prendre. Dubois : (...) dans ce cas-là l'intention n'est pas réputée pour le fait (Dumas père, Fille du régent,1846, II, 5, p. 187).Laurence lui résistait; la faute n'avait pas été poussée jusqu'à ses dernières conséquences, et, en bonne justice, il est de règle que l'intention n'est pas réputée pour le fait (Theuriet, Mais. deux barbeaux,1879, p. 134).P. plaisant. Quant à ma santé, chère amie, ne craignez pas que je la compromette ici. J'ai des intentions chastes (et sur cette matière l'intention pour moi peut être réputée pour le fait) (Flaub., Corresp.,1851, p. 317).
C'est l'intention qui fait le crime. Et si c'est l'intention qui fait le crime, ont-ils cru trahir en suivant ses directives, ont-ils voulu trahir? (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 456).J'ai connu ce qu'il y a de pire, qui est le jugement des hommes. Pour eux, pas de circonstances atténuantes, même la bonne intention est imputée à crime (Camus, Chute,1956, p. 1530).
b) MOR., gén. au sing. ,,But et motif d'un acte déterminé, considéré indépendamment de l'acte lui-même c'est-à-dire de sa réalisation`` (Legrand 1972); volonté d'agir conformément à la loi (morale formelle). Intention morale; morale de l'intention (cf. la loc. la fin justifie les moyens, s.v. fin 1B); juger un acte sur son intention (et non sur sa conséquence). Trop commodes morales de l'intention. Il est temps de les envoyer rejoindre les antiques démons chrétiens. Das habe ich nicht gewollt : et on lâche l'offensive de Verdun (Nizan, Chiens garde,1932, p. 131).Songez donc, Monsieur, à toutes les façons qu'il y a de mettre en doute l'excellence d'une intention et la pureté des arrière-pensées qui précèdent ou qui suivent un bon mouvement (Valéry, Variété IV,1938, p. 181):
7. Or l'action humaine relève à la fois de toutes les puissances étrangères et hostiles l'une à l'autre en l'homme : par la pensée qui en éclaire l'origine et l'accomplissement, elle est d'ordre intellectuel; par l'intention et la bonne volonté, elle appartient au monde moral; par l'exécution, au monde de la science. Blondel, Action,1893, p. 27.
Problème de l'intention. ,,Question de savoir si pour juger de la valeur morale d'un acte il doit être tenu compte exclusivement de l'intention qui l'a dictée (morale formelle), ou s'il doit être également tenu compte des effets produits par cet acte, et de son caractère spécifique`` (Lal. 1968).
Au plur. Celui qui sonde les reins et les cœurs, vous jugera sur vos intentions, qui étoient pures, et non sur votre action qui est condamnable (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 247).Le penchant qui porte à pallier, à justifier les actes les plus déplorables, d'après le motif présumé qui a fait agir. Cet homme, dit-on, a de bonnes intentions. (...) avec cela il peut faire le mal en sûreté (Lamennais, Religion,1825, p. 101).
c) THÉOL. MOR. ,,L'intention donne sa spécificité à l'acte, et sa valeur`` (Foi t. 1 1968). Intention droite. On ne peut jamais savoir que Dieu commande telle chose. L'intention orientée vers l'obéissance à Dieu sauve, quoi qu'on fasse, si on place Dieu infiniment au-dessus de soi, et damne, quoi qu'on fasse, si on appelle Dieu son propre cœur (S. Weil, Pesanteur,1943, p. 55).
Péché d'intention. Péché en pensée, désir de commettre la faute. La religion condamne avec force les injures qu'elle range sous le titre des homicides par intention (Claudel, Corresp. [avec Gide], 1912, p. 192).Il [le curé de Claquebue] (...) lui fit entendre qu'elle n'aurait pu choisir un parti plus sage et plus chrétien que celui d'invoquer l'agent de police; il ne voulait même pas reconnaître là un péché d'intention, à peine une mauvaise pensée (Aymé, Jument,1933, p. 188).
Purifier son intention; pureté, droiture d'intention, des intentions. ,,Fait d'orienter ses actions vers une fin noble`` (Foi t. 1 1968). Avant toute action publique, purifier mon intention; chercher le bon motif qu'on peut lui donner et tâcher d'agir sincèrement d'après ce motif, en excluant la vanité (Dupanloup, Journal,1851-76, p. 59).Vous voulez, mon cher ami, revaloriser votre travail humain, (...) coulez-y la substance merveilleuse de la bonne volonté. Purifiez votre intention, et la moindre de vos actions se trouvera remplie de Dieu (Teilhard de Ch., Milieu divin,1955, p. 37).
Direction d'intention, diriger l'intention. [Chez les casuistes du xviies., notamment dans la polémique qui opposait jésuites et jansénistes] Attitude d'esprit qui consiste à rapporter ses actes ou ses paroles à un but leur conférant une valeur morale; attitude morale qui permettait des actes ou des paroles condamnables en soi, pourvu qu'ils soient faits dans une bonne intention. Selon le Père Lamy, en dirigeant bien l'intention, il est permis à un ecclésiastique ou à un religieux de tuer un calomniateur qui menace de publier des crimes scandaleux de sa communauté (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 54).
P. ext., péj., usuel. Tentative hypocrite de justifier un acte ou une parole coupables en ne considérant que son but, louable ou avantageux. Lorsqu'il recevait du père les biens dont le fils se voit déshérité, Tartufe avait pratiqué cette grande méthode de direction d'intention, qui consiste à se proposer pour fin de ses actions équivoques un objet permis (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848p. 221):
8. N'est-il pas déjà un acte complet qui ne gagne en valeur que par l'énergie et la pureté du sentiment tout intérieur, comme une foi qui, même sans les œuvres, serait nécessaire et suffisante au salut? Ne sera-ce pas assez, quoi qui se passe d'ailleurs dans la machine humaine, d'élever et de diriger l'intention? Blondel, Action,1893, p. 138.
DR. CANON. [En parlant de celui qui confère un sacrement à caractère; de celui qui le reçoit] Intention (droite). Intention d'agir conformément à la pensée de l'Église (pour la validité du sacrement). Tant qu'ils [les ministres du Christ et de l'Église] n'énoncent pas formellement une intention opposée à celle de l'Église, (...) ou bien ils ont positivement l'intention même de l'Église, ou (...) celle-ci supplée de fait à l'intention défaillante chez le ministre (Bouyer1963) :
9. Les sacrements à caractère (...) donnés par quelqu'un qui n'a pas la foi et qui, par conséquent, ne les a pas administrés avec intention, sont-ils valables? (...) oui, s'ils ont été donnés dans « l'intention de faire ce que fait l'Église ». Mais cette intention est-elle possible lorsque, précisément, on ne croit pas à ce qu'elle fait? Billy, Introïbo,1939, p. 107.
3. P. ext. Dessein ferme et mûrement délibéré, volonté bien arrêtée (de faire quelque chose). Synon. décision, désir, détermination, résolution, volonté, vouloir; anton. hasard.Quelle a été l'intention du législateur? L'intention de votre père, du gouvernement est de + inf., est que + subj.; telle est l'intention du fondateur. En toutes choses, ce qui blesse, c'est l'intention de blesser, le mauvais vouloir (Lamennais, Lettres Cottu,1840, p. 308).Sa Majesté m'ordonne de vous dire que son intention est que vous vous occupiez très sérieusement de cette affaire et donniez les ordres les plus précis à vos agents (Tocqueville, Anc. Rég. et Révol.,1856, p. 137):
10. − Ainsi, madame la marquise, demanda M. Levrault en appuyant sur chaque mot, c'est l'intention formelle de M. Gaston, votre fils; c'est sa volonté bien ferme, bien nette, bien arrêtée, de se rallier à la nouvelle dynastie, et vous n'y mettez point d'obstacle, vous ne cherchez pas à l'en détourner? Sandeau, Sacs,1851, p. 34.
Au plur. Les intentions du testateur, des législateurs; contrecarrer les intentions de qqn; agir contre les intentions de qqn; avertir qqn de ses intentions; conformément aux intentions du roi; accomplir, remplir, exécuter, respecter (scrupuleusement) les intentions de qqn; remplir les dernières intentions de qqn. Hugo n'a pas voulu qu'on baptisât ses petits-enfants... On doit obéir à ses intentions, à ses recommandations (Goncourt, Journal,1890, p. 1203).Le garde des Sceaux (...) s'efforcerait de donner à cette affaire une suite conforme aux intentions exprimées par Sa Majesté (France, Orme,1897, p. 172).
B. − Sens cognitif
1. PHILOS. SCOLAST.
a) Application de l'esprit, de la pensée, à un objet de connaissance. Intention formelle. Je n'arrive pas à supprimer toute référence de ma vie à un monde, à chaque instant quelque intention jaillit à nouveau de moi, ne serait-ce que vers les objets qui m'entourent et tombent sous mes yeux (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 192).L'intention première de la pensée n'est pas de m'attester mon existence, mais de me joindre à l'objet perçu, imaginé, voulu (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 42).Si l'on réintroduit dans l'affectivité humaine la propriété essentielle de la pensée, en la définissant comme une intention ou un acte, par lequel le cogito vise un sens, une évidence immédiate (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 89).
b) Objet de pensée auquel l'esprit s'applique. Intention seconde, objective. Des mouvements intérieurs vagues qui ne dépendent d'aucun objet et n'ont pas d'intention, des états qui (...) ne sont motivés par rien de définissable (G. Bataille, Exp. int.,1943, p. 32):
11. Quel que soit X, la pensée que j'en ai, si je la presse, tend vers moi, quel que je sois (...). L'intention [it. ds le texte] de toute pensée est en nous. C'est avec notre propre substance que nous imaginons et que nous formons une pierre, une plante, un mouvement, un objet... Valéry, Variété [I], 1924, p. 220.
Rem. Les scolastiques distinguent aussi un sens volitif « but visé par le vouloir » (ds Foulq.-St-Jean 1962).
2. PHÉNOMÉNOL. (d'apr. Husserl, repris de l'école de Brentano) et PHILOS. CONTEMP. ,,Attitude ou acte de la conscience donnant un sens aux données de la perception, de l'imagination, de la mémoire`` (ds Foulq.-St-Jean 1962). Intention imageante, motrice; finalité-intention. L'image est définie par son intention. L'intention est ce qui fait que l'image de Pierre est conscience de Pierre (Sartre, Imaginaire,1940, p. 79):
12. Comprendre, c'est éprouver l'accord entre ce que nous visons et ce qui est donné, entre l'intention et l'effectuation (...). Quand je porte la main vers mon genou, j'éprouve à chaque moment du mouvement la réalisation d'une intention qui ne visait pas mon genou comme idée ou même comme objet, mais comme partie présente et réelle de mon corps vivant... Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 169.
REM.
Intentionniste, adj. et subst. masc.,Beaux-Arts. (Individu, peintre) qui a plus d'intentions artistiques que de talent, qui a des idées incohérentes et humoristiques (d'apr. Delvau Suppl. 1883). L'une de ces bandes est bleue, l'autre est d'un ton rougeâtre. Voici, messieurs, ce que les intentionnistes ont de plus nouveau à vous offrir (Meilhac, Halévy, Cigale,1877, III, 6, p. 124).Marignan raffine encore sur les impressionnistes; il est luministe et intentionniste (Zola, Nos aut. dram.,1881, p. 218).
Prononc. et Orth. : [ε ̃tɑ ̃sjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1119 entenciun « entendement, opinion » (Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 2094). B. 1. a) 1176 entancion « fait de se proposer un certain but » (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 4366); ca 1180 [ms. mil. xiiies.] intencion (Cantique des Cantiques, éd. C.E. Pickford, 1724); b) 1656 spéc. direction d'intention (Pascal, Provinciales, 7, éd. L. Lafuma, p. 398 a); 2. a) 1563 philos. scolast. première intention (Bonivard, Advis et devis des lengues, 39 ds FEW t. 4, p. 747 a); b) 1931 phénoménol. (E. Husserl, Méditations cartésiennes, trad. G. Peiffer et E. Levinas, p. 40); 3. 1572 chir. (Paré, VII, 4, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 1, p. 434 a). Empr. au lat.intentio « tension, action de tendre; application de la pensée, attention; effort vers un but, intention; intensité, augmentation », dér. de intendere (v. entendre). Au sens B 2 a, empr. au lat. scolast. intentio « application de l'esprit à un objet de connaissance; le contenu même de pensée auquel l'esprit s'applique »; intentio prima « l'objet ou l'être même auquel nous pensons », secunda intentio « tout ce qui est connu par un acte réfléchi de l'intelligence » (Lal.; Blaise Latin. Med. Aev.; Thomas-Lexikon). Fréq. abs. littér. : 5 647. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 7 898, b) 6 954; xxes. : a) 6 071, b) 9 899. Bbg. Quem. DDL t. 12, 17 (s.v. intentionniste).

Wiktionnaire

Nom commun

intention \ɛ̃.tɑ̃.sjɔ̃\ féminin

  1. Mouvement de l’âme par lequel on tend à quelque fin.
    • Il truffait ses sermons de paraboles modernes, d'images progressistes, magnifiés par sa verve naturelle et mordante et appuyés par un langage coloré qui choquèrent plus d'une grenouille de bénitier et d'une punaise de sacristie, mais que voulez-vous, il faut s'adapter ou périr, et le père Benoît La Poudrière n'avait aucune intention de baisser les bras face aux temps modernes. — (Thibault Gardereau, Le livre d'un croque-mort: roman, Montréal (Québec) : VLB éditeur, 2003, p. 168)
    • Une intention louable. — Avoir l’intention de faire quelque chose. — Mon intention n’était pas de vous déplaire.
  2. Volonté.
    • Quoi que nous fassions, il nous faudra en tout cas bien prendre garde de ne point agir à rebours de nos intentions. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • C’est ainsi que, le 21 adar 4996 (1236), un pêcheur chrétien étant mort des coups que lui avait portés un juif au cours d’une rixe, la foule envahit la juiverie vicomtale, avec l’intention de la mettre à sac. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Mine de rien, il lui annonça son intention d'aller faire un tour à la « butte aux maringouins», comme disait Julie, pour voir de ses yeux comment leur mère s'adaptait à la vie champêtre, elle qui était partie à reculons. — (Micheline Lachance, Le Roman de Julie Papineau, vol.2 : L'Exil, Québec Amérique, 1995, rééd. 2012, chap. 42)
  3. But ; destination ; dessein.
    • Les autres convives européens ou asiatiques sont installés passim, avec l’évidente intention de faire honneur à ce repas. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les slavistes les plus autorisés ont immédiatement flairé les intentions secrètes du traducteur magyar. — (Ernest Denis, La Question d’Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.96)
    • […]; car dans un discours du 11 mai 1907, à la Chambre des députés, Jaurès m’a appelé le « métaphysicien du syndicalisme », sans aucun doute avec une intention ironique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, note de bas de page 57)
  4. (Religion) Prière catholique dans un but particulier.
    • ...Offenserais-je le Très-Haut si à la messe dimanche prochain, j’ai pour mes paroissiens une intention particulière ? — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La question de savoir si une infraction a été commise dans une intention frauduleuse ou à dessein de nuire gît donc en fait et est dès lors laissée à l'appréciation souveraine du juge du fond. — (Laurence Deklerck, ‎Roland Forestini & ‎Philippe Meurée, Manuel pratique d'impôt des sociétés, De Boeck Supérieur, 2003, p.369)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTENTION. n. f.
Mouvement de l'âme par lequel on tend à quelque fin. Une intention louable. Avoir l'intention de faire quelque chose. Mon intention n'était pas de vous déplaire. Si je vous ai fait de la peine, c'est sans intention. Blessures faites volontairement, mais sans intention de donner la mort. Il faut considérer l'intention du testateur, du fondateur. Quelle a été l'intention du législateur? Il faut considérer l'intention. Dieu est juge de nos intentions. Intention secrète. Je l'ai fait dans une bonne intention. Je lui sais gré de l'intention. Je rends justice à ses intentions. La droiture, la pureté des intentions. Faire une chose à l'intention de quelqu'un, Pour lui, à sa considération. Faire des prières, donner des aumônes, dire la messe, etc., à l'intention de quelqu'un, Faire ces choses dans le dessein qu'elles lui servent devant Dieu. Il a dit, il a fait dire la messe à l'intention du défunt. En termes de Dévotion, Diriger ou dresser son intention, Rapporter ses actions, ses vues à une fin déterminée. On dit dans un sens analogue Direction d'intention ou de l'intention. Direction d'intention s'emploie plus ordinairement en parlant de Ceux qui prétendent justifier une parole ou un acte mauvais par le motif qu'ils se proposent réellement. Prov. et fam., L'enfer est pavé de bonnes intentions, On forme beaucoup de bonnes résolutions, mais on ne les mène pas à fin. Prov., L'intention est réputée pour le fait, Avoir voulu une chose compte autant que si on l'avait faite. Il s'emploie aussi dans le sens de Volonté. L'intention de votre père est que vous partiez. Agir contre les intentions d'une personne. Les intentions du testateur furent scrupuleusement remplies.

Littré (1872-1877)

INTENTION (in-tan-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action de tendre, d'appliquer ; usité seulement, en ce sens, dans cette locution chirurgicale : réunir une plaie par première intention, en rapprocher les bords de manière à empêcher la suppuration ; réunir une plaie par seconde intention, la laisser suppurer et n'en rapprocher les bords qu'après la suppuration.
  • 2 Fig. Action de tendre l'esprit, et, par suite, mouvement de l'âme par lequel on tend à quelque fin. Vous paraissiez plus ferme en vos intentions, Corneille, Cinna, III, 2. Ce qui passe à vos yeux pour une perfidie, Cache une intention fort noble et fort hardie, Corneille, Hérac. IV, 6. Si l'on se pare sans mauvaise intention, Pascal, Prov. IX. Je vous excusai fort sur votre intention ; Je voulus de votre âme être la caution, Molière, Mis. III, 5. C'est bien contre mon intention, Sévigné, 360. Que peut-on faire à ces sortes de malheurs, mon pauvre monsieur ? peut-être connaissez-vous le chagrin d'avoir de bonnes intentions sans les exécuter, Sévigné, Lett. à Moulceau, 25 oct. 1686. Comme le christianisme a pris naissance de la croix, ce sont aussi les malheurs qui le fortifient ; là on expie ses péchés, là on épure ses intentions, Bossuet, Reine d'Anglet. L'intention, c'est le regard de l'âme, Bossuet, Médit. sur les Évang. Sermon sur la montagne, 29e jour. Le premier tribunal où il monta fut celui de sa conscience, pour y sonder le fond de ses intentions, Fléchier, Lamoignon. Il méprisa souvent les bruits du vulgaire, et même, se renfermant dans ses bonnes intentions, il lui abandonna les apparences, Fléchier, ib. Pourquoi juger si mal de son intention ? Racine, Esth. III, 1. La pauvre Brice n'avait aucune mauvaise intention, Hamilton, Gramm. 8. Toutes questions qui étaient assez dures, et pourtant faites avec la meilleure intention du monde, Marivaux, Pays. parv. 4e part. J'ai de bonnes intentions pour vous, ma chère enfant, soyez-en persuadée, Marivaux, Marianne, 6e part. L'intention doit au moins faire excuser l'action, D'Alembert, Lett. au roi de Prusse, 28 nov. 1777.

    D'intention, en se joignant par l'intention. Nous sommes d'intention avec vous dans tout ce que vous faites.

    Terme de théologie. Intention actuelle ou intention extérieure, celle qui accompagne l'action. L'intention extérieure suffit pour la validité des sacrements.

    Terme de dévotion. Diriger ou dresser son intention, rapporter ses actions, ses vues à une fin déterminée, et ordinairement à une bonne fin.

    On dit dans un sens analogue : direction d'intention ou de l'intention

    Terme de casuiste. Direction d'intention, manière de sauver ce qu'il y a de mauvais dans un discours, dans une action, en portant l'intention sur ce que ce discours, cette action enferme d'irrépréhensible. Et de rectifier le mal de l'action Avec la pureté de notre intention, Molière, Tart. IV, 6. Sachez que ce principe merveilleux est notre grande méthode de diriger l'intention dont l'importance est telle dans notre morale, que j'oserai quasi la comparer à la doctrine de la probabilité… lorsque je vous ai fait entendre comment les valets peuvent faire en conscience de certains messages fâcheux, n'avez-vous pas pris garde que c'était seulement en détournant leur intention du mal dont ils sont les entremetteurs pour la porter au gain qui leur en revient ? voilà ce que c'est que diriger l'intention …quand on n'est pas dans cette malheureuse disposition [pécher pour pécher], alors nous essayons de mettre en pratique notre méthode, de diriger l'intention, qui consiste à se proposer pour fin de ses actions un objet permis, Pascal, Prov. 7. Voilà par où nos pères ont trouvé moyen de permettre les violences qu'on pratique en défendant son honneur, car il n'y a qu'à détourner son intention du désir de vengeance qui est criminel, pour la porter au désir de défendre son honneur, qui est permis selon nos pères, Pascal, ib. Montrez-moi avec toute cette direction d'intention qu'il soit permis de se battre en duel, Pascal, ib.

  • 3 Particulièrement. Volonté, surtout quand il s'agit de celui qui a supériorité, autorité. L'intention de votre père est que vous partiez. Le roi lui a fait savoir ses intentions. Les intentions du testateur furent scrupuleusement remplies.

    En un sens restreint, d'ailleurs peu usité. Inclination, amour. Si quelque intention le pressait pour Lucile, Molière, Dép. am. III, 8.

  • 4À l'intention de, par destination pour. Je crois que tout le monde s'y trouve [dans un livre de Nicole] ; pour moi, je crois qu'il a été fait à mon intention : j'espère aussi d'en profiter, Sévigné, 7 oct. 1671. Dans une fête qui n'était pas à son intention, Hamilton, Gramm. 6. Chez les Sibériens on tue les prêtres pour les envoyer prier dans l'autre monde à l'intention du peuple, Voltaire, Diction. philos. Fanatisme.

    Faire des prières, donner des aumônes, dire la messe, etc. à l'intention de quelqu'un, faire ces choses dans le dessein qu'elles lui servent devant Dieu. Je m'en vais dire la messe à son intention, Bossuet, Lett. abb 107.

    À bonne intention, avec l'intention d'être utile, de plaire, etc. Ils [Bucer et Melanchthon] passent par-dessus beaucoup de choses, et n'appréhendent point ces ambiguïtés ; ils le font à bonne intention, Bossuet, Var. 4.

    À mauvaise intention, avec le dessein de nuire.

    En intention de ou que, avec la volonté de. Mazarin tient fort le parti de M. d'Épernon, en intention que le duc de la Valette, son fils, épousera une des Mazarinettes, Patin, Lett. t. II, p. 16. Ptolémée s'embarqua avec ces précieuses dépouilles en intention de les faire couler à fond, Exil de Cicéron, dans DESFONTAINES.

    Sans intention, sans avoir l'intention de. Si les coups portés ou les blessures faites volontairement, mais sans intention de donner la mort, l'ont pourtant occasionnée, le coupable sera puni de la peine des travaux forcés à temps, Code pénal, art. 309.

  • 5 Terme de musique. Se dit dans le sens de motif. L'intention de cet air.

    Un air de première intention, un air produit tout entier par une inspiration immédiate.

  • 6 Terme de scolastique. Extrême tension, extrême intensité. Il [Dieu] est l'être infini, par intention, comme dit l'école, et non par collection, Fénelon, Exist. II, 2, Ce que c'est que Dieu.

    Intention première, action de l'esprit qui se porte directement sur l'objet et l'appréhende intuitivement. Intention seconde, celle de l'esprit qui, réfléchissant sur la connaissance première, s'en forme une notion moins immédiate ou plutôt dérivée. Ainsi homme est un terme de première intention ; et ce qui convient à l'homme, comme d'être espèce, d'être au nominatif, etc. est de seconde intention.

PROVERBES

L'enfer est pavé de bonnes intentions, c'est-à-dire qu'il y a beaucoup de bonnes intentions, mais qu'elles deviennent inutiles, parce qu'on ne les mène pas à fin.

L'intention est réputée pour le fait, c'est-à-dire qu'en certains cas avoir voulu une chose vaut autant, en bien ou en mal, que l'avoir faite.

REMARQUE

Comme on dit : il a intention de partir, et il a l'intention de partir, des grammairiens ont cherché à spécifier la nuance, remarquant que, dans la première locution, on désigne seulement une intention générale, et dans la seconde une intention particulière. Mais, tout bien considéré, il y a non pas une différence de signification, mais seulement une différence de syntaxe : avoir intention, par la suppression de l'article, devient une sorte de mot composé ; tandis que avoir l'intention conserve la séparation des mots.

HISTORIQUE

XIIe s. Et quant j'ai mis en li [elle] m'entencion, Couci, II. [Moi] qui servi et prié Longuement ai en bone intencion, ib. VII. Car c'est adès toute m'ententions, Dame, de vous honorer et servir, ib. XII. Car je forfis en bone intencion, ib. X.

XIIIe s. Et croient [les Bédouins] que quant l'homme meurt pour son seigneur, ou en aucune bone entencion, que l'ame d'eulx en va en meilleur corps et en plus aaise que devant, Joinville, 229.

XIVe s. En intention de boire, Du Cange, arantagium.

XVe s. Et leur dit son intention et le grand desir qu'il avoit de la feste entreprendre, Froissart, I, I, 213. … Vray amant Qui, de cueur et d'intencion, Sert amour sans condicion, Orléans, Ball. 43.

XVIe s. Ponocrates, pour le sejourner de ceste vehemente intention des espritz…, Rabelais, Garg. I, 24. Il meit les enfans dans une auge, et s'en alla vers la riviere en intention de les jetter dedans, Amyot, Rom. 4. Respondre des intentions de quelqu'un, Montaigne, I, 103. On n'a pas exempté d'ambition l'intention de Pompeius au gouvernement des affaires, Montaigne, IV, 62. Les os se reprennent, non toutesfois proprement, c'est à dire selon la premiere intention, ains selon la seconde ; la premiere intention est, quand les parties divisées se reunissent ensemble, comme elles estoient auparavant, sans moyen de substance d'autre genre ou espece, Paré, VII, 4. La douleur se doit appaiser selon l'intention [intensité] et remission d'icelle, Paré, IX, 9. En la cure des luxations faut observer cinq intentions ou respects, Paré, XIV, 6.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

INTENTION. Ajoutez :
7Intention de messe. On donne le nom d'intentions de messes aux messes que les fidèles veulent faire célébrer à telle ou telle intention, et pour lesquelles ils payent des honoraires convenus, Gaz. des Trib. 7 mars 1875, p. 233, 3e col.
8En intention de, avec l'intention de. En quoi serait estimable celui qui fait plaisir, s'il ne le fait qu'en intention de le prêter ? Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.

En cette intention que, avec l'intention que. Socrate… fut trente jours prisonnier, attendant la mort…, non pas en cette intention que tout était possible et qu'en si long espace de temps il y avait place pour beaucoup d'espérances, mais pour se conformer aux lois, Malherbe, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INTENTION, s. f. (Gramm.) c’est la fin qu’un homme se propose en agissant. Elle peut être bonne ou mauvaise ; exprimée ou secrette. Il n’est permis qu’à Dieu de connoître des intentions secrettes. Souvent c’est l’intention qui excuse ou qui aggrave l’action. La loi des hommes, nécessairement imparfaite, néglige souvent l’intention, & présume que celui qui a voulu l’action, en a voulu aussi toutes les suites. Nous devons de la reconnoissance à celui qui étoit bien intentionné, sans aucun égard au succès. Il ne faut pas perdre de vûe la fable de l’ours & de l’homme qui dort. Un sot de la meilleure intention nous casse la tête, pour nous délivrer de l’importunité d’une mouche. Il y a des casuistes qui ont imaginé une certaine direction d’intention, à l’aide de laquelle ils peuvent mentir, médire, calomnier, en sureté de conscience.

Les Logiciens de l’école distinguent une intention objective & une intention formelle. Celle-ci est la connoissance de l’objet ; la premiere est l’objet connu.

Ils distribuent l’une & l’autre en intention premiere, & en intention seconde. L’intention premiere est des attributs essentiels ; l’intention seconde est des attributs accidentels. Il est inutile de s’étendre sur ce ramage vuide de sens.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « intention »

(1119) En ancien français entenciun (« entendement, opinion »), du latin intentio (« action de tendre ; application de la pensée, attention ; effort vers un but, intention ; intensité »), dérivé de intendere (→ voir entendre).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin intentio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. entencio, entensio ; espagn. intencion ; ital. intenzione ; du lat. intentionem, action de tendre, tension, application, volonté, d'intensum, supin d'intendere, être attentif, vouloir (voy. ENTENDRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « intention »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
intention ɛ̃tɑ̃sjɔ̃

Citations contenant le mot « intention »

  • Pour le bien, l'action est plus que l'intention ; pour le mal, l'intention est plus que l'action. De Proverbe espagnol
  • L’intention des parfums est de produire un effet enivrant et séduisant. De Patrick Süskind / Le parfum
  • Les bonnes intentions se doivent moins outrer que quoi que ce soit. Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz, Mémoires
  • On vit avec beaucoup de mauvaises actions sur la conscience et quelques bonnes intentions dans le cœur. Pierre Reverdy, Le Livre de mon bord, Mercure de France
  • L'art véritable est sans intention. De Paul Ohl / Katana
  • Un mot de trop détruit toujours son intention. De Arthur Schopenhauer
  • L'intention fait la culpabilité et le délit. De Aristote / Rhétorique
  • L’intention d’un homme, c’est son action. De Elizabeth Anscombe
  • La femme, indulgente et sensible, est toujours disposée à pardonner en faveur de la bonne intention. De Antoine Gérin-Lajoie / Jean Rivard
  • L'intention doit au moins faire excuser l'action. De Jean le Rond d’Alembert / Lettre au roi de Prusse
  • L’adultère, c’est comme les cadeaux, c’est l’intention qui compte. De Pascal Thomas / Le Grand Appartement
  • Entre une mauvaise cuisinière et une empoisonneuse il n'y a qu'une différence d'intention. De Pierre Desproges / L’Almanach
  • L' Histoire me sera indulgente, car j'ai l'intention de l'écrire. De Winston Churchill
  • J'ai l'intention d'être immortel et jusqu'à maintenant ça va très bien. De Anonyme
  • Il vaut souvent mieux pardonner que de châtier, quand l'intention n'est pas mauvaise. De Joseph Lallier / Le Spectre menaçant
  • On n’a jamais l’intention d’aller nulle part à Paris : on ira peut-être faire un tour. De Alain Schifres / Les Parisiens
  • Une oeuvre qui est écrite dans l’intention d’un public quelconque sera toujours une oeuvre manquée. De Paul Claudel / Accompagnements
  • Ce sous-entendu d’Assa Traoré sur l’intention des gendarmes, n’est qu’un coup de plus dans l’inégal combat médiatique que porte la jeune femme contre les forces de l’ordre en général, et les trois gendarmes à l’origine de l’arrestation de son frère en particulier. Chacune de ses interventions, comme ce vendredi sur BFMTV, est l’occasion pour elle de rappeler sa certitude de détenir la « vérité » et sa volonté d’obtenir la mise en examen des gendarmes, quelle que soit les résultats des enquêtes menées par la justice. « Hallucinant entretien d’Assa Traoré sur BFMTV où elle profère devant un couple de journalistes silencieux et ne la reprenant jamais des généralités insultantes sur la France et la police. A croire qu’elle est sacrée ! » a résumé le magistrat Philippe Bilger sur son compte Twitter. Valeurs actuelles, Pour Assa Traoré, les gendarmes avaient l’intention de tuer son frère avant même son arrestation | Valeurs actuelles
  • On verra… Ne faisons pas de procès d'intention. Le garde des Sceaux va devoir brider son tempérament – il a déjà rectifié certains de ses propos envers les magistrats. Ce qui me gêne le plus dans ce qu'on lui reproche, ce sont les propos qu'il a tenus envers les femmes victimes de violence. Il faut qu'il fasse des gestes pour montrer qu'il va porter ce combat. Le Point, Élisabeth Guigou : « Le PS n'a pas su prendre le virage de la mondialisation » - Le Point
  • (AOF) - BPCE a précisé qu'à la suite de récentes rumeurs de presse, le groupe fait savoir qu’il n’a pas l’intention de déposer un projet d’offre publique sur les actions Natixis, étant rappelé que BPCE mène en permanence des réflexions stratégiques sur les possibles évolutions de l’organisation du groupe. Capital.fr, BPCE n'a pas l'intention de déposer un projet d'offre publique sur les actions NATIXIS - Capital.fr
  • Domingo German, le lanceur des Yankees de New York, a l’intention de quitter le baseball. Passion MLB, Domingo German a l'intention de quitter le baseball - Passion MLB

Images d'illustration du mot « intention »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « intention »

Langue Traduction
Anglais intention
Espagnol intención
Italien intenzione
Allemand absicht
Chinois 意向
Arabe الهدف
Portugais intenção
Russe намерение
Japonais 意図
Basque asmoa
Corse intenzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « intention »

Source : synonymes de intention sur lebonsynonyme.fr
Partager