Incertitude : définition de incertitude


Incertitude : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INCERTITUDE, subst. fém.

A. − Caractère d'imprécision d'une mesure, d'une conclusion. Synon. imprécision, relativité.Cette liberté que garde l'expérimentateur est, ainsi que je l'ai dit, fondée sur le doute philosophique. En effet, nous devons avoir conscience de l'incertitude de nos raisonnements à cause de l'obscurité de leur point de départ (C. Bernard, Introd. ét. méd. exp.,1865, p. 59).
PHYS., MÉTROL. ,,Quantité mesurant la limite de l'erreur éventuelle pouvant affecter une mesure`` (Dew. Mes. 1973). Incertitude absolue, relative. Les observateurs étant d'ailleurs parfaitement exercés, nous n'avons plus eu à craindre que l'incertitude, ou l'erreur limitée, qui peut provenir de l'imperfection des tables de la lune (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 287).
Principe d'incertitude. Principe selon lequel il est impossible de connaître à la fois la position et la vitesse ou la quantité de mouvement d'une particule (d'apr. Charles 1960). Jusqu'à Heisenberg, les erreurs sur les variables indépendantes étaient postulées comme indépendantes (...). Or avec le principe d'incertitude de Heisenberg, il s'agit d'une corrélation objective des erreurs. Pour trouver la place d'un électron, il faut l'éclairer par un photon. La rencontre du photon et de l'électron modifie la place de l'électron (...). En microphysique, il n'y a donc pas de méthode d'observation sans action des procédés de la méthode sur l'objet observé (G. Bachelard, Le Nouvel esprit sc., Paris, Alcan, 1934, p. 122).
B. − Caractère imprécis, vague d'une perception, d'une image. Synon. flou, imprécision; anton. netteté, précision.Que quelquefois encore, sous le ciel d'automne, dans ces derniers beaux jours que les brumes remplissent d'incertitude, assis près de l'eau qui emporte la feuille jaunie, j'entende les accens simples et profonds d'une mélodie primitive (Senancour, Obermann, t. 1, 1840, p. 65).Le fouillis, l'inextricable, la circulation de la lumière et de la vie à travers toute une forêt, toute une campagne, l'incertitude, l'indistinct, c'est-à-dire la richesse, sont propres à l'Occident (Fromentin, Voy. Égypte,1869, p. 142):
1. Pour camper ces cavaliers sur leurs bottes, M. Jundt s'est servi de son procédé habituel, de son brouillis clapoté de couleurs, de ses incertitudes poétiques de lignes, de tout ce qui donne cet aspect de tapisserie fanée à ses personnages. C'est de la peinture vaporeuse... Huysmans, Art mod.,1883, p. 190.
C. −
1. Rare. Caractère imprévisible du résultat d'une action, d'une évolution. C'était une sorte de fanal qui venait effectivement de notre côté, non sans faire beaucoup de zigzags et témoigner de l'incertitude d'une recherche (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 340):
2. Alors, tous les cinq [jockeys], se penchant sur les crinières, partirent. Ils restèrent d'abord serrés en une seule masse; bientôt elle s'allongea, se coupa; celui qui portait la casaque jaune, au milieu du premier tour, faillit tomber; longtemps il y eut de l'incertitude entre Filly et Tibi; puis Tom-Pouce parut en tête... Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 4.
2. Impossibilité dans laquelle est une personne de connaître ou de prévoir un fait, un événement qui la concerne; sentiment de précarité qui en résulte. Ce n'est que parce que je répugnais à du sang, pour des crimes politiques, et que de tels procès n'eussent fait que maintenir l'agitation, l'incertitude au sein de la patrie, que je continuai la peine en simple détention (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t., 1823, p. 912).Nous descendons chacun dans nos cabines, dans l'incertitude du lendemain (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 165).Pendant plusieurs jours on ignora ce qui se passait à Paris; l'incertitude ne cessa qu'à l'arrivée d'un roulier (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 499).Leur terreur s'accroissait de l'incertitude du danger, de cette menace qu'ils sentaient là, sans la connaître (Zola, Germinal,1885, p. 1537).Il avait une telle horreur physique de l'attente et de l'incertitude, qu'il eût presque préféré, en ce moment, savoir que la guerre était déclarée et qu'il n'y avait plus qu'à partir (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 470):
3. L'aînée, encore plus capricieuse que la cadette, avait un amant qui la recherchait en mariage; elle l'accueillait, le rebutait, suivant son caprice, et le tenait dans une incertitude continuelle. Restif de La Bret., M. Nicolas,1796, p. 100.
4. Pendant des heures et des heures je pesais toutes les raisons bonnes ou mauvaises pour ou contre mes chances de paternité, m'énervant en des suppositions inextricables, pour revenir sans cesse à la même horrible incertitude, puis à la conviction plus atroce encore que cet homme était mon fils. Maupass., Contes et nouv., t. 2, Fils, 1882, p. 322.
SYNT. Affreuse, cruelle incertitude; incertitude affreuse, cruelle, pénible, poignante; angoisse, tourments de l'incertitude; être dévoré, malade d'incertitude; laisser, être dans l'incertitude; l'incertitude accable, dévore, pèse, plane.
3. Gén. au plur. Ce qui résulte de cette impossibilité de connaître, de prévoir. Toute l'année 1921, où l'action s'accélère, est pleine d'incertitudes et de cahots violents. Gandhi n'échappe pas à leurs oscillations (Rolland, Gandhi,1923, p. 141).Peu à peu s'est formulée, au milieu encore de bien des incertitudes et de certains égarements, mais avec des progrès incessants, toute une symbolique de l'imagination (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 436).
Synon. de précarité.Mais, s'il a une famille [le matelot], l'incertitude et la variabilité de sa position peuvent le rendre (...) malheureux (Michelet, Journal,1845, p. 620).
D. −
1. État d'esprit d'une personne qui hésite à croire à la réalité d'un fait, à la vérité d'un jugement ou qui hésite à adopter et à maintenir une ligne de conduite. Synon. embarras, doute, hésitation, indécision, irrésolution, perplexité; anton. assurance, détermination, résolution.L'amour du bien public plus réfléchi est aussi moins confiant. Tant de prudence mène à l'incertitude : on hésite, on a tout voulu, on n'a rien tenté (Senancour, Rêveries,1799, p. 7).Personne n'eût jamais soupçonné quelle incertitude secrète se voilait sous son affectation d'inflexible fermeté (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 248).Ces diverses impressions se traduisirent dans son regard par une incertitude, une absence de chaleur à laquelle la mère ne se trompa guère (...). − « Comment, vous aussi, monsieur?... Vous êtes avec ses ennemis? (...) » (Bourget, Disciple,1889, p. 56):
5. Si une belle figure nue ne nous transporte pas par le sentiment du sublime, elle rappelle facilement les idées les plus voluptueuses. Une délicieuse incertitude entre ces deux situations de l'âme agite nos cœurs à la vue des Grâces de Canova. Stendhal, Hist. peint. Ital., t. 2, 1817, pp. 262-263.
6. Il resta pensif, debout et dans une attitude d'hésitation, faiblement éclairé par un réverbère dont la lueur indécise perçait à peine le brouillard. (...) la vieille femme profita de l'espèce d'incertitude qui arrêtait cet homme pour se glisser dans l'ombre vers la porte de la maison solitaire. Balzac, Épis. Terr.,1830, p. 434.
Avec incertitude. En hésitant. Rantzau, lentement : (...) La garde du palais vous est confiée, et vous commandez seul aux soldats qui y sont renfermés. Koller, avec incertitude : D'accord, mais si l'on échoue... (Scribe, Bertrand,1833, IV, 12, p. 212).
(Air, geste, regard) d'incertitude. Qui traduit l'hésitation d'une personne. [Le cavalier] arrêtait à chaque instant son cheval, et nous regardait défiler avec un air d'incertitude et de préoccupation (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 383).
2. Le plus souvent au plur. Comportement, pensées de la personne qui est dans cet état d'esprit. Synon. doutes, hésitations.Je vous supplie de ne rien arranger de définitif sur le voyage en question; pardonnez-moi mes incertitudes, mais je suis loin d'être résolu à partir (J.-J. Ampère, Corresp.,1821, p. 208):
7. ... devant l'annonce d'un de ces produits, c'est un curieux spectacle que l'étude d'un passant, son indécision, ses combats intérieurs, qui se témoignent par le déplacement d'un parapluie d'un bras sous l'autre, ses incertitudes, ses en-allées, ses retours. Goncourt, Journal,1870, p. 650.
Prononc. et Orth. : [ε ̃sε ʀtityd]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1495-96 [éd. 1531] « caractère de ce qui n'est pas certain, assuré » (J. de Vignay, Miroir historial, IX ds Delb. Notes mss); 1507 « id. » (Thomas Gaillard, Traictté des quatre degrez d'amour, Prologue, ibid.); 2. 1559 « caractère de ce qui est imprévisible » (Amyot, Vies des hommes illustres, Paulus Aemilius, 45 ds Littré); 3. 1636 « chose incertaine, mal connue, qui prête au doute » (Monet); 4. 1934 phys. principe d'incertitude (Bachelard, loc. cit.). B. 1. 1580 « état d'une personne qui ne sait pas ce qu'elle doit croire » (Montaigne, Essais, II, XII, éd. P. Villey et V.L. Saulnier, p. 486); 2. 1538 « état d'une personne indécise, irrésolue » (Est., s.v. suspensio). Dér. de certitude*; préf. in-1*. Comme terme de phys., le principe d'incertitude a été énoncé en 1927 par Heisenberg [1901-1976] (cf. Brockhaus Enzykl.). Fréq. abs. littér. : 1 585. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 184, b) 1 428; xxes. : a) 1 569, b) 2 314.

Incertitude : définition du Wiktionnaire

Nom commun

incertitude \ɛ̃.sɛʁ.ti.tyd\ féminin

  1. État d’une personne irrésolue sur ce qu’elle doit faire, ou incertaine de ce qui doit arriver.
    • C'est cet état général d’incertitude intellectuelle qui permet chez beaucoup la persistance d’attitudes doctrinales périmées, irréalistes, sans que l'on puisse faire de leurs égarements des symptômes psycho-pathologiques. […]. Mais on ne doit pas oublier que l’indéfinition des structures sociales crée chez beaucoup un état de trouble psychique. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 39)
    • Il est dans l’incertitude du parti qu’il doit prendre.
  2. Ce qui est susceptible de doute.
    • Le lecteur lui-même sera tenu dans l’incertitude, sachant de moins en moins au fur et à mesure qu’il avance dans le texte, si les événements qu'on lui rapporte sont réels ou illusoires. — (Bulletin de psychologie, vol.31, n°332 à 337, page 668)
    • L’incertitude des jugements humains.
    • L’incertitude des doctrines philosophiques.
    • Il y a beaucoup d’incertitude dans la médecine, dans l’histoire.
    • L’incertitude du temps, l’état incertain du temps.
    • Un mémoire que je publierai prochainement ne laissera plus, je l'espère, aucune incertitude dans l'esprit de tous les archéologues de bonne foi. — (Prosper Mérimée, Carmen, 1845 (Pocket, 1990, p. 30))
  3. Ce qui n’est pas d’une nature bien arrêtée.
    • L’incertitude de son caractère.
    • L’incertitude habituelle de ses opinions.
  4. (Métrologie) Erreur attendue dans une mesure.
    • L'incertitude déterminée pour le système de mesure dans le cadre de la combinaison de niveaux choisie englobe l'incertitude spécifiée pour les instruments de mesure employés, l'incertitude d'étalonnage et toute autre incertitude liée au mode d'utilisation des instruments de mesure. — (Annexe II, Arrêté du 31 mars 2008 relatif à la vérification et à la quantification des émissions déclarées dans le cadre du système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre pour la période 2008-2012, France, Version consolidée au 23 juin 2008)
  5. (Cartographie) Qualité exprimant la valeur moyenne, ou la valeur maximale, de l’erreur inhérente à la mise en œuvre d’un processus[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Incertitude : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCERTITUDE. n. f.
État d'une personne irrésolue sur ce qu'elle doit faire, ou incertaine de ce qui doit arriver. Il est dans l'incertitude du parti qu'il doit prendre. L'incertitude où nous sommes de l'avenir doit nous recommander l'épargne. Il se dit aussi de Tout ce qui est susceptible de doute. L'incertitude des jugements humains. L'incertitude des doctrines philosophiques. Il y a beaucoup d'incertitude dans la médecine, dans l'histoire. Spécialement, L'incertitude du temps, L'état incertain du temps. Il se dit encore de Ce qui n'est pas d'une nature bien arrêtée. L'incertitude de son caractère. L'incertitude habituelle de ses opinions.

Incertitude : définition du Littré (1872-1877)

INCERTITUDE (in-sèr-ti-tu-d') s. f.
  • 1Qualité de ce qui est incertain. L'incertitude des anciennes histoires. Cela ne démentait point l'effet historique, puisqu'il laissait sa mort [de Prusias] en incertitude, Corneille, Nicom. Examen. La guerre est journalière, et sa vicissitude Laisse tout l'avenir dedans l'incertitude, Corneille, Sophon. I, 3. La plus grande partie de la philosophie n'est qu'un amas d'incertitudes, Nicole, Essais de morale, dans RICHELET. Mon cœur, désespéré d'un an d'ingratitude, Ne peut plus de son sort souffrir l'incertitude, Racine, Andr. III, 7. L'incertitude des événements, toujours plus difficile à soutenir que l'événement même, Massillon, Or. fun. Conty.

    L'incertitude du temps, l'état du temps variable.

  • 2État d'une personne incertaine de ce qui arrive ou doit arriver. Mais c'est trop la tenir dedans l'incertitude, Corneille, D. Sanche, IV, 4. Je bais l'incertitude, et j'aime qu'on me décide, Sévigné, 12 janv. 1674. C'est une grande vérité, ma fille, que l'incertitude ôte la liberté, Sévigné, 4 novemb. 1676. Cette pensée me met dans une telle incertitude…, Sévigné, t. X, p. 543, éd. RÉGNIER. Comme l'incertitude est pour moi le plus grand mal, Maintenon, Lett. au duc de Noailles, 3 sept. 1710. Je ne respire pas dans cette incertitude, Racine, Bérén. II, 5. Est-ce à moi de languir dans cette incertitude ? Racine, Athal. III, 3. En le laissant dans l'incertitude, Fénelon, Tél. XXIII. Ah ! que l'incertitude est un affreux tourment ! Delavigne, Vêp. Sic. IV, 3.
  • 3État d'une personne indécise sur ce qu'elle fera. Et mon cœur étonné… Inconstant et confus dans son incertitude, Corneille, M. de Pomp. I, 4. J'ai tant de raisons pour y aller [en Bretagne], que je ne puis pas y mettre la moindre incertitude, Sévigné, 26 juin 1675. L'incertitude qu'il [Antoine de Bourbon, roi de Navarre] avait eue pendant sa vie le troubla dans ses derniers moments ; et, quoiqu'il eût reçu les sacrements selon l'usage de l'Église romaine, on doute s'il ne mourut point protestant, Voltaire, Henr. II, Note 13.

SYNONYME

INCERTITUDE, IRRÉSOLUTION. Un esprit incertain est un esprit qui n'est pas certain de ce qu'il fera ; un esprit irrésolu est un esprit qui ne prend pas de résolution. Athalie, dont Racine dit que l'âme était incertaine, n'était pourtant point irrésolue ; et, quand son esprit était fixé, elle savait se résoudre.

HISTORIQUE

XVIe s. Aussi n'y a il rien que l'on puisse dire asseurement petit ou grand pour l'incertitude de l'avenir, Amyot, Flam. 45. L'incertitude des choses humaines, Amyot, P. Aem. 45.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Incertitude : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

INCERTITUDE, s. f. (Métaphysique.) état d’indécision de l’ame, lorsque les sensations, les perceptions, font sur elle des impressions égales, ou à-peu-près égales. Cet état dure jusqu’à ce que de nouvelles sensations ou perceptions liées avec les dernieres qui nous étoient présentes, viennent rompre l’équilibre, nous entraîner, & nous décider tantôt bien, tantôt mal, mais d’ordinaire assez promptement. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « incertitude »

Étymologie de incertitude - Littré

Lat. incertitudinem (QUICHERAT, Addenda), de in (voy. IN… 1), et certitude. On a dit aussi, dans le XVIe siècle, incertaineté.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de incertitude - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin incertitudo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « incertitude »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incertitude ɛ̃sɛrtityd play_arrow

Citations contenant le mot « incertitude »

  • Le rituel des soldes d'été a-t-il encore du sens cette année ? Les commerçants du centre-ville de Grenoble sont partagés entre inquiétudes et incertitude. Et les clients sont parfois un peu perdus. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, VIDEO. A Grenoble, des soldes d'été au goût d'incertitude pour les commerçants
  • À des degrés divers et pour des raisons bien différentes, les trois principaux représentants du tennis régional vivent une année compliquée et restent dans l’incertitude pour les prochaines semaines, alors que les circuits français et mondial tentent, tout doucement, de reprendre vie. LA VDN, Pouille, Mladenovic, Parmentier, le tennis nordiste dans l’incertitude
  • Cette année, le taux record de réussite au baccalauréat fait redouter une rentrée potentiellement compliquée pour certains établissements de l'enseignement supérieur. Pour l'université Rennes 2, un afflux supplémentaire d'étudiants semble moins redouté que l'incertitude liée au contexte sanitaire. France 3 Bretagne, Université Rennes 2 : une rentrée sur mesure encore pleine d'incertitudes
  • Autant de pistes envisagées, même si pour l'instant, c'est surtout l'incertitude qui prédomine. Des réunions fréquentes avec les services de l'état ont lieu pour évaluer la situation.   France 3 Bourgogne-Franche-Comté, Montbéliard : face à l'incertitude du coronavirus, le marché de Noël 2020 joue la carte locale
  • Lire, c'est déjà poser l'équation de l'incertitude. De Jean-Michel Wyl / L'exil
  • La connaissance progresse en intégrant en elle l'incertitude, non en l'exorcisant. De Edgar Morin / La méthode
  • Une solution qui vous démolit vaut mieux que n'importe quelle incertitude. De Boris Vian / L'Herbe rouge
  • L'incertitude est source de beauté et de tragédie dans nos vies. De Salvatore Veca
  • Quant aux deux passions de l'incertitude, ce sont la peur et l'espérance. De Salvatore Veca
  • Nous souhaitons la vérité, et ne trouvons en nous qu'incertitude. De Blaise Pascal / Pensées
  • La règle nous délivre des fantaisies, des tourments de l'incertitude. De Joseph Joubert / Carnets
  • L'incertitude est l'essence même de l'aventure amoureuse. De Oscar Wilde / Aphorismes
  • Sans l'incertitude l'aventure n'existerait pas. De Alain Séjourné
  • L'incertitude est le pire de tous les maux jusqu'au moment où la réalité vient nous faire regretter l'incertitude. De Alphonse Karr
  • L’incertitude n’est pas dans les choses mais dans notre tête : l’incertitude est une méconnaissance. De Jacques Bernoulli / Ars conjectandi
  • L’incertitude ne vaut guère mieux qu’un refus. De Ken Follett / Les piliers de la terre
  • La philosophie tire sa valeur de son incertitude même. De Bertrand Russell
  • Écrire est une école permanente d’incertitude. De José Carlos Llop / Evene.fr - Septembre 2006
  • Je préfère le désespoir à l’incertitude. De Jean-Paul Sartre / Le diable et le bon dieu
  • À moins d'être un crétin, on meurt toujours dans l'incertitude de sa propre valeur et de celle de ses œuvres. Gustave Flaubert, Correspondance, à Louise Colet, 1852

Traductions du mot « incertitude »

Langue Traduction
Corse incertezza
Basque ziurgabetasun
Japonais 不確実性
Russe неопределенность
Portugais incerteza
Arabe ريبة
Chinois 不确定
Allemand unsicherheit
Italien incertezza
Espagnol incertidumbre
Anglais uncertainty
Source : Google Translate API

Synonymes de « incertitude »

Source : synonymes de incertitude sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « incertitude »


Mots similaires