La langue française

Correct

Sommaire

  • Définitions du mot correct
  • Étymologie de « correct »
  • Phonétique de « correct »
  • Évolution historique de l’usage du mot « correct »
  • Citations contenant le mot « correct »
  • Images d'illustration du mot « correct »
  • Traductions du mot « correct »
  • Synonymes de « correct »
  • Antonymes de « correct »

Définitions du mot correct

Trésor de la Langue Française informatisé

CORRECT, ECTE, adj.

Qui est conforme à la norme, qui ne comporte pas d'écart par rapport à la norme.
A.− Domaine de la qualité des choses ou de certains aspects des personnes.
1. Naturellement conforme ou rendu conforme à un modèle.
a) [Qualifie certains aspects des personnes] Synon. bon, régulier, sain.Une alimentation correcte; l'apparence correcte d'une plaie; une audition correcte; une vision correcte des choses; le fonctionnement correct du rein; un sens correct du devoir, de l'exactitude.
Péjoratif :
1. Du reste, les natures impassiblement correctes, auxquelles ce genre de rire [le fou rire] et d'enfantillage est inconnu, sont presque toujours sèches et bornées, ou tout au moins banales et de très ordinaire envergure. Loti, L'Exilée,1893, p. 93.
b) Domaine des B.-A.Conforme aux canons, aux règles :
2. Quoique un peu sec, le dessin de Masaccio et du Ghirlandajo était scrupuleusement correct; en quoi il fut un excellent modèle pour le siècle suivant... Stendhal, Hist. de la peint. en Italie,t. 1, 1817, p. 161.
P. ext. (avec en outre une référence aux bienséances) :
3. Le docteur Renaudin introduisait parfois dans les danses les plus correctes des entrechats appris (...) dans les bals publics du Quartier latin... A. France, La Vie en fleur,1922, p. 505.
Emploi subst. avec valeur de neutre. Correction :
4. Tout cet ensemble [occupé par la Convention] était violent, sauvage, régulier. Le correct dans le farouche; c'est un peu toute la révolution. Hugo, Quatre-vingt-treize,1874, p. 170.
P. ext. [S'applique à une partie du corps humain] Dont la correction est conforme aux règles de l'esthétique. La masse noire des hommes, où se remarquaient les profils élégants, fins, corrects des nobles (Balzac, Fille Ève,1839, p. 114).
P. anal. (avec le domaine des B.-A., dans l'ordre de la nature, du paysage). Synon. civilisé, bien entretenu :
5. À mesure que nous montions, l'endroit devenait, sinon plus correct, en tout cas plus aimable. Il y avait de l'herbe dans la rue et, à travers les décombres des maisons franchement écrabouillées, on voyait en bas une belle petite vallée avec un ruisseau, des aulnes... Giono, Un Roi sans divertissement,1947, p. 157.
c) Domaine de l'exercice du langage et du style.Conforme aux règles de la grammaire et du bien-dire. Un accent correct; s'exprimer dans un anglais, un allemand correct :
6. Je vous aime, Français, et, roi, je vous respecte. Beaucoup de votre sang circule en moi. Beaucoup Du mien, Sire, bat en vos veines et le tout Se dit compatriote en langue bien correcte. Verlaine. Œuvres complètes,t. 3, Dédicaces, 1890, p. 182.
P. ext. [En parlant de l'écriture] Le précieux papier sur lequel le pauvre Jean avait mis sa grosse signature de soldat, bien correcte et bien lisible (Loti, Spahi,1881, p. 214).
d) Domaine des sc. et des techn., de l'écon.Synon. bon, régulier, satisfaisant.Un appareil(lage), un assemblage, un calcul, un débrayage, un dosage, un enregistrement, un guidage, un réglage, un séchage, un serrage correct; un prix correct; une édition, une solution correcte :
7. ... Aristote estime qu'un syllogisme correct est, par là même, homogène au type normal du syllogisme et que, d'autre part, les termes y sont homogènes entre eux. O. Hamelin, Essai sur les éléments principaux de la représentation,1907, p. 268.
e) Domaine de l'activité ludique.Synon. de régulier.Un coup, un revers (au tennis) correct; une balle, une volée correcte; une annonce, une impasse (au bridge) correcte. La difficulté de construire un football correct (L'Auto,11 janv. 1937).
f) Pop. [En réponse à une question] Bien, parfaitement. Viens-tu avec nous? C'est correct, j'embarque (Bél.1957).
2. Péj. Qui ne se signale que par l'absence d'écart, médiocre. Votre devoir est correct; il lui manque un peu d'originalité pour être un bon devoir (Dub.).Un hôtel modeste, mais correct (Pt Rob.).
B.− Domaine de la vie en société.Qui est conforme à la norme sociale.
1. [En parlant d'un comportement ou d'une caractéristique de comportement] Qui témoigne d'un réel respect de la bienséance. Attitude correcte. Nous nous séparons sur un adieu correct et sans promesse de revoir (Estaunié, Empreinte,1896, p. 309).
Emploi impers. Il me sembla qu'il serait à la fois correct et adroit d'appeler aussi Solange (Maurois, Climats,1928, p. 229).
2. P. ext. [En parlant d'une pers.]
a) Qui, dans un état social donné, se conforme aux normes qui en règlent le statut. Il s'est montré très correct, parfaitement correct; être correct avec qqn; être correct en affaires, en tout. Elle le regardait toujours, si correct dans son égoïste jouissance de la vie (Zola, Argent,1891, p. 233).On se croit honnête, parce qu'on est correct dans les affaires d'argent (Bourget, Actes suivent,1926, p. 57).Ils s'estiment corrects avec la vie parce qu'ils n'attendent rien d'elle et ne lui demandent pas de privilèges extraordinaires (Mounier, Traité caract.,1946, p. 325):
8. M. La Mortagne croyait bonnement avoir embrassé son passé d'une seule phrase quand il avait dit : − Moi, je puis me vanter au moins d'une chose, c'est d'avoir toujours été correct. P.-J. Toulet, Les Demoiselles La Mortagne,1920, p. 11.
[En partic. en parlant d'un corps social, d'un type de civilisation, etc.] Synon. de civilisé.Un administrateur, un diplomate correct; des élèves corrects; un employé, un homme d'affaires, un notaire, un pensionnaire correct. La vie d'un artiste, en nos temps corrects et policés, est celle d'un bourgeois tranquille (Zola, Haines,1866, p. 249).
b) Qui, dans l'exercice d'un art, d'une science, d'une technique, respecte et applique comme il faut les règles du métier. Un architecte, un calculateur, un chirurgien, un écrivain, un joueur (de bridge), un musicien correct. Dessinateurs corrects (Mérimée, Ét. anglo-amér.,1870, p. 159):
9. ... il n'est pas, ne me faites pas dire de bon médecin, mais seulement de médecin correct des maladies nerveuses. Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 306.
c) Qui, dans le monde, la société, se conforme aux règles de la bienséance, du savoir-vivre, de la bonne tenue. On le voit [Rimbaud] en février 1875, très correct, fureteur de bibliothèques (Verlaine, 27 biogr.,1896, p. 364):
10. ... il [Daniel] se tenait très droit, funèbre et correct comme un témoin de duel. Sartre, L'Âge de raison,1945, p. 236.
En partic. Qui se conforme aux impératifs de la mode. Correct et l'air froid dans son pardessus de ratine bleue (...), d'une élégance sobre, (...) il va droit au rayon des étoffes pour meubles (Lorrain, Âmes automne,1898, p. 29).
P. ext.
[S'applique à une institution] Dont les membres se soumettent aux règles de la correction. Cette Église [l'Église anglicane] si bien élevée, si correcte, vit ce scandale [le wesleyisme] et tressaillit d'horreur (Green, Journal,1950-54, p. 319).
[S'applique à tout obj. (notamment les pièces du vêtement)] Dont le style est conforme à la mode. Petit et fringant, [la Bissonnière était] brun avec une figure poupine, encadrée de favoris corrects (Zola, Vérité,1902, p. 25).
Rem. On rencontre chez Loti correctitude, subst. fém., néol. vraisemblablement inspiré par rectitude, au sens de « régularité, bon agencement ». Des femmes sont là (...) d'un bout de rue à l'autre, elles sont alignées par centaines, avec une correctitude de régiment prussien, toutes dans une pose identique (Jap. d'automne, 1889, p. 305; cf. également Mme Chrys., 1887, p. 32).
Prononc. et Orth. : [kɔ (r)r εkt]. [ʀ] simple ds Dub., Pt Rob., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr.; cf. aussi ds Fér. 1768, Nod. 1844, Besch. 1845 et Fél. 1851. [rr] double ou [ʀ] simple ds Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 et Warn. 1968. [rr] double ds Land. 1834, Littré et DG. On peut ajouter à ces derniers dict. ceux qui indiquent [ʀ] forte : Fér. Crit. t. 1 1787 et Gattel 1841. La prononc. avec [rr] est une prononc. affective signalée par Mart. Comment prononce 1913, p. 296. À l'époque actuelle elle semble vieillie. Pour Littré, au plur., il serait plus élégant de prononcer [kɔ ʀ ε]. Au xviies. il y a hésitation au plur. et devant consonne du mot suiv. entre [εkt], [εk], [εt] et [ε]. La prononc. expressive en [-kt] devait l'emporter. À ce sujet cf. abject. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1512 « qui est conforme aux règles établies (en parlant d'un écrit) » (Lemaire de Belges, Illustr., II, 25 ds Hug.); av. 1776 « juste, fidèle, exact » dessin correct (Mllede L'Espinasse ds Lar. 19e); 2. a) av. 1696 « qui est conforme aux règles de la bienséance, en parlant de la conduite d'une personne » (La Br[uyère], 1 ds DG); 1830 « id., en parlant d'une tenue vestimentaire » (Stendhal, Rouge et Noir, p. 266); b) av. 1755 « conforme aux règles de la morale » âme correcte (St-Sim., t. V, p. 94, éd. Chéruel ds Littré); cf. 1836 un jeune homme correct (Stendhal, L. Leuwen, t. 2, p. 67); 1829 une maison correcte (Janin, Âne mort, p. 136). Empr. au lat. correctus, part. passé adj. de corrigo (corriger*) « qui a été corrigé, amélioré ». Fréq. abs. littér. : 700. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 299, b) 1 008; xxes. : a) 1 675, b) 1 174.

Wiktionnaire

Adjectif

correct \kɔ.ʁɛkt\ masculin

  1. Où il n’y a point de fautes. Il se dit surtout du style, de l’expression et du langage.
    • Copie correcte, écrire d’une manière correcte.
    • Cette édition est fort correcte, Cette phrase est correcte, n’est pas correcte
    • Un écrivain politiquement correct.
    • Dessin correct, dessin où toutes les règles sont observées et qui rend bien la forme des objets représentés.
    • Un dessinateur, un peintre correct.
  2. Qui est conforme aux règles de la morale, aux usages du monde, aux circonstances, aux prescriptions ou aux règles non écrites d'un milieu.
    • Une conduite correcte, Tenue correcte.
    • Un homme correct dans sa tenue, dans ses manières, dans sa façon de s’exprimer en évitants les mots qui peuvent blesser.
    • Il a été correct dans cette affaire conforme à ce qu’on attendait de lui.
    • C’est la dérive du politiquement correct qui m’exaspère. Nous sommes en effet passés d’une volonté de ne pas choquer au délire. Tant qu’il s’agit de parler de malentendants, ou de déficients auditifs ou de handicapés auditifs plutôt que de sourds, de sourdingues, des durs de la feuille qui auraient les portugaises ensablées, passe. Même si hélas, malgré les miracles qu’il accomplit, le politiquement correct ne parviendra à réparer cette infirmité, ou plutôt ce handicap comme on dit maintenant. — (Georges Lebouc, Parlez-vous le politiquement correct ?, Collection « Autour des mots », éditions Racine, 2007.)
  3. (Canada) Quelque chose qui convient, avec laquelle on est d’accord. Quelque chose de vraiment bien, de vraiment bon, voire d’excellent.
    • — C’est-tu correct si je passe te chercher à six heures ?
      — C’est correct !
    • J’suis ben correcte avec ça.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORRECT, ECTE. adj.
Où il n'y a point de fautes. Il se dit surtout du Style, de l'expression et du langage. Copie correcte. Écrire d'une manière correcte. Cette édition est fort correcte. Cette phrase est correcte, n'est pas correcte. Par extension, Un écrivain correct. Dessin correct, Dessin où toutes les règles sont observées et qui exprime bien la forme des objets. On dit par extension Un dessinateur, un peintre correct. Il signifie figurément Qui est conforme aux règles de la morale, aux usages du monde. Une conduite correcte. Tenue correcte. Par extension, Un homme correct. Il a été correct dans cette affaire.

Littré (1872-1877)

CORRECT (ko-rrèkt, rrè-kt' ; le ct se prononce ; Chifflet, Gramm. p. 208, l'indique dans le XVIIe s. ; le pluriel se prononce comme au singulier : des auteurs corrects et élégants, dites : des auteurs ko-rrè-kt et élégants ; mais comment faudrait-il prononcer : ô vous corrects auteurs… ? ko-rrè-kt-z auteurs serait bien dur ; ko-rrè-kt auteur serait le plus conforme aux anciennes habitudes ; mais la prononciation la meilleure serait de prononcer corrects comme respects, c'est-à-dire co-rrè, comme rè-spè) adj.
  • 1Qui a de la correction, c'est-à-dire une forme exacte et pure. Copie, écriture correcte. Dessin correct. Un peintre correct. Boileau, correct auteur de quelques bons écrits, Voltaire, Ép. XCV. Il est aisé d'être plus correct que Fénelon, mais il est difficile de penser mieux que lui, Condillac, Art d'écrire, III, 2. Quinault, méprisé par Despréaux si injustement, est non-seulement le plus naturel et le plus tendre de nos poëtes, mais le plus pur et le plus correct de tous, D'Alembert, Dial. poésie et philos. t. IV, p. 168, dans POUGENS.
  • 2Conforme aux règles. Phrase, locution correcte.
  • 3Adverbialement. Il faut parler correct, Sévigné, 560. Cette phrase de Mme de Sévigné paraît une imitation de Rabelais.

HISTORIQUE

XVIe s. Vous parlez à ceste heure correct, ainsy parlans, jamais ne serez hereticques, Rabelais, Pant. V, 8. Il voulut aussi avoir l'Iliade d'Homere de la correction d'Aristote, que l'on appelle la correcte, comme ayant passé soubs la verge, Amyot, Alex. 10.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CORRECT. Ajoutez :
4 Fig. Il se dit des personnes.
Si le cœur était faux et l'âme peu correcte, le jugement était nul, Saint-Simon, t. V, p. 94, éd. Chéruel.
5On le dit aussi des actions au sens moral. Conduite correcte.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CORRECT, adj. (Littérat.) ce terme désigne une des qualités du style. La correction consiste dans l’observation scrupuleuse des regles de la Grammaire. Un écrivain très-correct est presque nécessairement froid : il me semble du moins qu’il y a un grand nombre d’occasions où l’on n’a de la chaleur qu’aux dépens des regles minutieuses de la syntaxe ; regles qu’il faut bien se garder de mépriser par cette raison, car elles sont ordinairement fondées sur une dialectique très-fine & très-solide ; & pour un endroit qui seroit gâté par leur observation rigoureuse, & où l’auteur qui a du goût sent bien qu’il faut les négliger, il y en a mille où cette observation distingue celui qui sait écrire & penser, de celui qui croit le savoir. En un mot, on ne doit passer à un auteur de pécher contre la correction du style, que lorsqu’il y a plus à gagner qu’à perdre. L’exactitude tombe sur les faits & les choses ; la correction, sur les mots. Ce qui est écrit exactement dans une langue, rendu fidélement, est exact dans toutes les langues. Il n’en est pas de même de ce qui est correct ; l’auteur qui a écrit le plus correctement, pourroit être très-incorrect traduit mot à mot de sa langue dans une autre. L’exactitude naît de la vérité, qui est une & absolue ; la correction, de regles de convention & variables.

Correct, se dit, en Peinture, d’un dessein, d’un tableau, où tous les objets, & particulierement les figures, sont bien proportionnées, où les parties sont bien arrêtées, & leurs contours exactement semblables à ceux que présente la nature. On dit, ce Peintre est correct. Dict. de Peint. (R)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « correct »

Du latin correctus (« corrigé »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Latin correctus, part. passé de corrigere ; ital. corretto (voy. CORRIGER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « correct »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
correct kɔrɛkt

Évolution historique de l’usage du mot « correct »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « correct »

  • On n'est correct qu'en corrigeant. De Joseph Joubert / Carnets
  • Il vaut mieux être vaguement correct, que complètement dans l'erreur. De Anonyme
  • Politiquement correct : les femmes qui refusent la fellation, on les appellera désormais les non-d’une-pipe. De Les Nuls / Le Livre
  • Il faut mettre des limites au politiquement correct, qui est en train de nous dévorer. De Elisabeth Badinter / Lire, 1er mars 2015
  • En faisant de la conformité au politiquement correct la valeur numéro un, on tue la littérature. De Elisabeth Badinter / Lire, 1er mars 2015
  • Prendre le taureau par les cornes est plus correct que de tirer le diable par la queue, mais plus fatigant que de sucer un esquimau. De José Artur
  • Etre politiquement correct revient à toujours dire que vous êtes désolé. De Charles Egerton Osgood
  • Il est précisément correct de ne pas être compris, car par là, on est garanti contre tous les malentendus. De Sören Kierkegaard / Post-scriptum aux miettes philosophiques
  • Il faut apprendre à lire, et résister au politiquement correct. De Elisabeth Badinter / Lire, 1er mars 2015
  • Plus la planète devient folle, plus on assiste au triomphe du « politiquement correct ». De Tim Burton / Extrait de l'interview du Figaro du 5 octobre 2016
  • On peut parler à quelqu’un, dans le train, mais il est plus correct de lui parler dans l’oreille. De José Artur
  • Avec le politiquement correct, on ne dit plus noir, mais "membre d'une minorité visible". Ainsi, Stevie Wonder est une minorité visible non-voyante. De Anthony Kavanagh
  • Il y a contradiction entre l’émotion du 11 janvier 2015 et le politiquement correct qui a repris le dessus dès le 12 janvier. De Elisabeth Badinter / Lire, 1er mars 2015
  • Le mot «paysan» n’est pas démocratiquement correct, mais je sais d’où je viens: de longues lignées de paysans, des deux côtés de ma famille. De Jim Harrison / L'Obs, 26 mars 2009
  • “Je ne retire rien à un gars comme Harden, qui déboule dans la raquette, mais si tu lui souffles dessus ils sifflent faute. Il aurait été un joueur correct à mon époque, mais il aurait senti sa douleur.” Worthy Basket Infos, James Worthy : "James Harden aurait été un joueur correct à mon époque, mais il aurait senti sa douleur" 
  • Face à face, projet contre projet. Le premier débat télévisé du second tour des élections municipales s'est tenu ce mercredi 17 juin devant les caméras de France 3 Occitanie. Des échanges parfois musclés mais dans l'ensemble correct entre le maire LR sortant et le député du RN qui pourtant ne retiennent pas leurs coups ces derniers jours alors qu'approche l'issue du scrutin municipal prévue pour le dimanche 28 juin.  midilibre.fr, Municipales à Perpignan : un débat viril mais correct entre Louis Aliot et Jean-Marc Pujol - midilibre.fr
  • Démarrage correct pour Hudson & Rex sur France 3 dont les deux premiers épisodes inédits de la soirée ont séduit 2,9 millions de téléspectateurs et 12,3% de part d’audience. M6 est au pied du podium. La suite de l’enquête de «Zone Interdite» consacrée aux croisières a rassemblé 2,7 millions de personnes et 12,2% du public. tvmag.lefigaro.fr, Audiences : lancement correct pour Hudson & Rex sur France 3 

Images d'illustration du mot « correct »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « correct »

Langue Traduction
Anglais correct
Espagnol correcto
Italien corretta
Allemand richtig
Chinois 正确
Arabe صيح
Portugais corrigir
Russe верный
Japonais 正しい
Basque zuzena
Corse curretta
Source : Google Translate API

Synonymes de « correct »

Source : synonymes de correct sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « correct »

Partager