La langue française

Sortable

Définitions du mot « sortable »

Trésor de la Langue Française informatisé

SORTABLE1, adj.

Vx. De nature à convenir, qui est assorti aux circonstances. Mariage, union, condition, destin sortable. Avec mes occupations intérieures et la bienveillance qu'on m'accorde ici je passe le temps d'une manière sortable, malgré les difficultés (J. de Maistre, Corresp., 1809, p. 233).
Sortable à.Qui convient à. En même temps la propriété totale [la Roche-Mauprat], fonds et produit, m'allait être assurée par testament du chevalier, le tout à une seule condition: c'est que je consentirais à recevoir une éducation sortable à ma qualité (Sand, Mauprat, 1837, p. 106).
Prononc. et Orth.: [sɔ ʀtabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1500 « assorti à la condition, aux circonstances » (Commynes, Mém., éd. J. Calmette, I, 78). Dér. de sortir1*; suff. -able*.

SORTABLE2, adj.

A. − Fam. Que l'on peut montrer en public; présentable. Synon. mettable.Devant me présenter chez quelqu'un de très haut parage (...) et n'ayant littéralement rien de sortable à me mettre sur le dos (...) je prie Cazals de bien vouloir toucher pour moi le plus d'argent qu'il vous sera possible (Verlaine, Corresp., t. 2, 1891, p. 179).
B. − Fam. Qui présente bien, a de bonnes manières. Synon. présentable.La jeune fille dotée suffisamment et sortable de tout point, saisit avec empressement la première occasion de mariage (Bloy, Hist. désobl., 1894, p. 144).
C. − MAR. [Corresp. à sortie A 1 e] Mer sortable. Mer sur laquelle on peut sortir en bateau. Une grande houle secouait les eaux, un grand ressac frappait les voiles et se frayait un chemin sur les grèves en rouleaux sauvages, − après les derniers jours c'était une mer sortable... à la fin de la matinée le vent sauta (Queffélec, Recteur, 1944, p. 131).
Prononc.: [sɔ ʀtabl̥]. Étymol. et Hist. 1. 1894 « (d'une personne) que l'on peut présenter en société » (Bloy, loc. cit.); 2. 1944 une mer sortable « sur laquelle on peut sortir en bateau » (Queffélec, loc. cit.). Dér. de sortir1*; suff. -able*.
STAT. Sortable1 et 2. Fréq. abs. littér.: 27.
BBG. Verreault (Cl.). Les Adj. en -able en franco-québécois. Trav. de ling. québécoise: 3. Québec, 1979, p. 199, 218, 223.

Wiktionnaire

Adjectif

sortable \sɔʁ.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est convenable ; qui convient à l’état ou à la condition des personnes.
    • Le gros de la Nation étoit du côté de la Chambre Basse, qui justifia son expression favorite par un grand nombre d'autoritez. C'étoit à bien dire une dispute chicaneuse, assez peu sortable à l'importance du sujet, & à la majesté d'un Sénat aussi auguste, qu'est celui de la Grande-Bretagne. — (« Histoire du règne de Jacques II », livre 4 de l’Histoire des dernières révolutions d'Angleterre, par Gilbert Burnet, traduit de l'anglais, tome 1 - part. 2, La Haye : chez Jean Neaulme, 1725, p. 858)
    • Les deux pères s'embrassèrent aussi-tôt , en s'écriant : ces enfans sont faits l'un pour l'autre, l'union est très-sortable. Ainsi le sort d'Hortense & de Mélidor fut décidé , sans qu'ils eussent été consultés, & on appela cela une union sortable. — (M. Mayer, « Elle fit bien », conte, dans le Mercure de France du samedi 21 octobre 1780, p. 107)
    • Le général Desmichels offrit au général Bonet un appartement dans le château neuf, et les principales autorités militaires ou administratives s'empressèrent d'adresser pareille invitation aux autres commissaires, car la ville ne contenait point encore d’hôtellerie tant soit peu sortable. — (Félix Mornand, Un peu partout, Paris : Librairie Louis hachette & Cie, 1857, p. 239)
    • Pourquoi ne voulais-je pas fonder un foyer? Il me peinait d'abord de rompre une liaison élégante […] alors surtout qu'on ne me présentait aucun parti sortable. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.76)

Adjectif

sortable

  1. Ordonnable, classable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SORTABLE. adj. des deux genres
. Qui est convenable, qui convient à l'état, à la condition des personnes. Un mariage sortable. Un parti sortable. Cet emploi n'est pas sortable pour vous. Rien n'est plus sortable pour vous que ce qu'on vous propose.

Littré (1872-1877)

SORTABLE (sor-ta-bl') adj.
  • Qui est de sorte à convenir. Je pourrai le résoudre à perdre une maîtresse Dont l'âge peu sortable et l'inclination Répondent assez mal à son affection, Corneille, Médée, II, 4. Un âge sortable au vôtre, La Fontaine, l'Eunuque, IV, 1. Tout autre état que celui où Dieu veut nous placer, n'est pas sortable pour nous, Bourdaloue, 1er dim. après l'Épiphan. Dominic. t. I, p. 14. Qu'y a-t-il de plus sortable au péché que la pénitence ? Bourdaloue, Dim. de la Quinquagés. Dominic. t. I, p. 461. À qui donc faudra-t-il ouvrir votre maison ? - à des gens sortables qui puissent réparer l'honneur d'une fille, Rousseau, Hél. I, 63.

    Mariage sortable, parti sortable, celui qui se fait entre deux personnes de la même sorte, c'est-à-dire qui se conviennent par l'âge, le bien, la naissance. Je disposais de mon bien et de moi-même… et l'on me proposait souvent des partis sortables, Scarron, Rom. com. II, 14. Un mariage fort sortable, Voltaire, Lett. d'Argental, 13 avril 1763.

HISTORIQUE

XVe s. Esperant faire le mariage de son filz aisné avec la dicte damoyselle, qui lui sembloit chose sortable pour beaucoup de raisons, Commines, V, 16.

XVIe s. J'eusse trouvé ce conseil sortable à la rudesse stoïcque, Montaigne, I, 251. Mlle de Guise, mere de Marie Stuart, fut preferée à beaucoup d'autres plus mariables et vrayement plus sortables qu'elle n'estoit, Légende du card. de Guise, p. 9. Il fault que les licts soient proportionnez à la maison, les vestemens sortables aux lictz, Amyot, Lyc. 23. Il faut… sçavoir, entendre, juger toutes choses, tant estranges semblent-elles ; tout est sortable et du gibier de l'esprit, Charron, Sagesse, Préface, 2e édit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sortable »

(Siècle à préciser) Dérivé de sortir avec le suffixe -able.
(XVIe siècle) Pour vng peu esclarcir ceste matiere le Roy nostre maistre neut iamais vouloir dacõplir ce mariage, car laage des deux nestoit point sortable. Car la fille qui de ṕsent est royne Dangleterre estoit trop plus vielle que mõsegneur le daulphin […]. — (Cronicque & Histoire faicte et composée par feu Messire Philippe de Cômines, chevalier seigneur Dargenton contenãt les choses advenues durãt le regne du Roy Louis Vnzieme, […], vers 1527, Paris : chez Maurice De la Porte, 1563, feuille 226)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De sort avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sorte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sortable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sortable sɔrtabl

Citations contenant le mot « sortable »

  • La jeune femme de Dubreuilville y parle sans retenue de son trouble de déficit de l’attention (TDAH) et explique qu’il est tout à fait correct de ne pas « être sortable ». En tous cas, Vanessa, elle, s’assume pleinement. , Des activités culturelles, virtuelles mais bien réelles | ONfr+

Traductions du mot « sortable »

Langue Traduction
Anglais sortable
Espagnol ordenable
Italien ordinabile
Allemand sortierbar
Chinois 可排序
Arabe قابل للفرز
Portugais classificável
Russe сортировка
Japonais ソート可能
Basque ordena daiteke
Corse ordinabili
Source : Google Translate API

Synonymes de « sortable »

Source : synonymes de sortable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sortable »

Sortable

Retour au sommaire ➦

Partager