Passable : définition de passable


Passable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PASSABLE, adj.

A. − [Pour exprimer une qualité]
1. Qui peut passer (v. passer11resection I E 1 c); qui, sans être bon, est acceptable, admissible. Synon. moyen (v. ce mot I B a), potable (fam.).[Si M. Ohnet] n'est pas un grand écrivain, ni même un bon écrivain, ni même un écrivain passable, il est à coup sûr un habile homme (Lemaitre, Contemp., 1885, p.340).Si on laisse de côté Mademoiselle Renée de Villers qui était passable dans le rôle de Puck, tous les autres acteurs d'hier étaient au-dessous de ce que l'on peut imaginer (Du Bos, Journal, 1922, p.77).Levé à cinq heures et demie, après une nuit mieux que passable (Gide, Journal, 1931, p.1085).V. gourmet A ex. de Brillat-Savarin:
1. Vu une foule sans visage dans l'église; pas une femme passable là, où, aux messes de midi de ma jeunesse, j'en avais vu quatre-vingts plus roses épanouies (...) les unes que les autres... Barb. d'Aurev., Memor. pour l'A... B..., 1864, p.424.
SYNT. Acteur, cavalier, critique, dessinateur passable; talent, vitalité passable; exécution, poème, scène, tableau, texte passable; auberge, chambre, hôtel, collège passable; dîner, souper passable, liqueur, vin passable; journée, soirée passable; sort passable; température passable.
Avec une connotation péj. À la limite de la médiocrité. Tout juste passable. L'interprétation soutient seule un texte passable et lui assure parfois le succès (Arts et litt., 1935, p.76-2).
Avec une connotation méliorative. Convenable. Je n'ai commencé à faire quelque chose de passable dans mon voyage d'Afrique, qu'au moment où j'avais assez oublié les petits détails pour ne me rappeler dans mes tableaux que le côté frappant et poétique (Delacroix, Journal, 1853, p.92):
2. Dans son habit encore passable, soigneusement pressé la veille, il tranchait de tout son prestige de citadin sur ses beaux-frères en bras de chemise, qui avaient dénoué leur cravate et relâché leurs bretelles. Roy, Bonheur occas., 1945, p.241.
[À propos du temps] Qu'il fît beau ou simplement passable, en ce jour de congé, ils en étaient reconnaissants... (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p.1320).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. En fait d'art, il faut viser au parfait et non au passable (Mathis-Lussy, Rythme mus., 1911, p.82).Ce que je vois? L'humain et moi-même; le pire et le meilleur, et le passable aussi, de ce monde humain (Alain, Propos, 1921, p.228).
2. [Dans une échelle de notation, en docimologie] Au collège, il obtenait généralement un second prix et deux ou trois accessits. Au baccalauréat, il avait eu la note «passable» (Verne, 500 millions, 1879, p.19).V. mention B 2 a ex. de Encyclop. éduc.:
3. Les notes chiffrées attribuées annuellement à chaque fonctionnaire par le chef de service ayant pouvoir de notation sont (...) échelonnées de 0 à 5 et selon les qualifications suivantes: −Mauvais 0 −Médiocre 1 −Passable 2 −Bon 3 −Très bon 4 −Exceptionnel 5. Encyclop. éduc., 1960, p.299.
B. − [Pour exprimer une quantité] Qui dépasse une certaine limite, assez abondant. Synon. notable.Une narration de jouissances éprouvées (...) m'avait donné une dose passable de mauvaise humeur (Delacroix, Journal, 1823, p.28).
C. − Vieilli ou littér. Que l'on peut aisément franchir (v. passer11resection I B 1 b). Jeunes et sans autres rides que les plissures de leurs tuniques, (...) [Europe et ses amies] dansaient librement, se lançant le ballon ou sautant par-dessus et par-dessous une écharpe que soutenait le vent; c'etait la plus molle et la plus passable des frontières (Morand, Chron. homme maigre, 1941, p.151).Les miles s'allongeaient (...). [Nazaire et Roméo] avaient passé un creek, deux creeks [Cours d'eau à débit variable d'Amérique du Nord], en sautant sur des roches affleurantes (...). Ils eussent souhaité des torrents plus sauvages, plus dangereux, à peine «passables» (Genevoix, Laframboise, 1942, p.22).
Prononc. et Orth.: [pɑsabl̥], [pa-]. Martinet-Walter 1973 [pɑ-], [pa-] (6/11). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1288 «qui passe, périssable» (J. De Journi, Dîme de penitence, 2158 ds T.-L.); b) xives. [date du ms.] «par où l'on peut passer» (Rose, ms. Corsini, fo125b ds Gdf. [éd. Langlois 18927: perçable]) −xvies., v. Hug., encore ds Crespin 1637 d'apr. FEW t.7, p.717); 2. a) 1396 «qui peut être admis comme n'étant pas mauvais dans son genre» (Reg. de la Loy, A. Tournai ds Gdf. Compl.); b) 1670 «qui dépasse la moyenne» (Molière, Bourgeois gentilhomme, III, 13, éd. R. Bray, t.6, p.249: je me trouve assez de bien pour tenir dans le monde un rang assez passable). Dér. de passer1*; suff. -able*. Fréq. abs. littér.: 200. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 353, b) 381; xxes.: a) 204, b) 221. Bbg. Verreault (Cl.) Les Adj. en -able en franco-québécois. Trav. de ling. québécoise. 3. Québec, 1979, p.201, 222-223.

Passable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

passable \pa.sabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut passer, qui peut être admis, comme n’étant pas mauvais dans son genre.
    • Ce vin n’est pas excellent, mais il est passable.
    • Ces vers ne sont que passables.
    • La composition de ce candidat, de cet élève a été jugée passable, a eu la note passable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Passable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PASSABLE. adj. des deux genres
. Qui peut passer, qui peut être admis, comme n'étant pas mauvais dans son genre. Ce vin n'est pas excellent, mais il est passable. Ces vers ne sont que passables. La composition de ce candidat, de cet élève a été jugée passable, a eu la note passable.

Passable : définition du Littré (1872-1877)

PASSABLE (pâ-sa-bl') adj.
  • Qui peut être admis, qui peut passer comme n'étant pas mauvais. C'est la pièce la plus passable pour le style de toutes celles que j'ai jamais faites : je l'ai cherchée pour l'insérer ici, et je ne l'ai pu trouver, Retz, Mém. t. III, liv. IV, p. 168. Ma foi, tout est passable [dans ce dîner], il le faut confesser ; Et Mignot sur ce point s'est voulu surpasser, Boileau, Sat. III. Si tout n'est pas bien [dans l'univers], tout est passable, Voltaire, Babouc. Avec du laitage, des œufs, des herbes, du fromage, du pain bis et du vin passable, on est toujours sûr de me bien régaler, Rousseau, Confess. II.

    Il se dit des personnes. Il dit… Que Virgile est passable, encor qu'en quelques pages…, Régnier, Sat. x. Elle n'est point tant sotte, ma foi, et je la trouve assez passable, Molière, Scap. I, 3. Mettez-vous à ma place ; c'était le garçon le plus passable de nos cantons, Marivaux, Doubl. inconst. II, 11. Cachemire a subsisté plus de treize cents ans, sans avoir eu ni de vrais poëtes, ni d'architectes passables, Voltaire, Dial. 1. Elles [les Parisiennes] sont tout au plus passables de figure, Rousseau, Hél. II, 21. Je me crois passable moraliste, parce que cette science ne suppose qu'un peu de justesse dans l'esprit, Diderot, Claude et Nér. II, 109.

HISTORIQUE

XVIe s. Styx, des morts l'éternel sejour, Qui n'est plus passable au retour, Sat. Mén. p. 216. Plusieurs choses qui peut-estre se trouvaient passables lorsqu'il le composa, mais en temps où nous sommes pourroient engendrer quelque scandale, ib. p. 223.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « passable »

Étymologie de passable - Littré

Passer ; wallon, passâb, passâub.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de passable - Wiktionnaire

Mot dérivé de passer avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « passable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
passable pasabl play_arrow

Citations contenant le mot « passable »

  • L'affaire est là encore médiatisée, la féministe doit essuyer les menaces et injures de ses détracteurs. Mais les trois hommes seront condamnés, et une nouvelle fois, la retentissante défense de Gisèle Halimi ouvrira la voie. Ses plaidoiries seront utilisées par Brigitte Gros, la sénatrice qui dépose une proposition de loi sur le viol en 1978. Adoptée, elle fait du viol un crime passable de quinze ans de réclusion. En 1980, enfin, le viol est inscrit dans le code pénal français comme un crime. Marie Claire, Le jour où Marie-Claire, lycéenne jugée pour avoir avorté après un viol, est relaxée grâce à Gisèle Halimi - Marie Claire
  • Et la proportion de sondés ayant répondu «mauvaise» ou «très mauvaise» a baissé de 46% à 43%, tandis que 23% la considèrent comme «passable» (contre 20% il y a deux semaines). Le Journal de Montréal, Brésil: regain de popularité de Bolsonaro dans les sondages | JDM
  • A propos de l'humeur, journée assez passable. Du côté de l'amour, consolidez dès à présent une relation qui prend une grande importance pour vous. Vous devriez dévoiler vos sentiments à l'être aimé. A propos de la santé, vous avez besoin de repos. Niveau argent et travail, vous évoluez dans le flou. Sur le plan financier, attention aux dépenses imprévues. Essayez de mettre un peu d'argent de côté, au cas où... , Horoscope du Lundi 27 juillet 2020
  • Ce mercredi 8 juillet, le nouveau gouvernement de Jean Castex a eu le droit à son baptême à l'Assemblée nationale. Devant les députés, le ton est parfois monté mais Patrick Kanner a accordé une "note passable" au nouveau Premier ministre. Non Stop Zapping, Jean Castex : Patrick Kanner lui donne une note "passable" après son baptême à l'Assemblée nationale (vidéo) | Non Stop Zapping
  • Restons chez nous : nous y sommes passables. Ne sortons pas : nos défauts nous attendent à la porte comme des mouches. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • On devrait bien enseigner aux enfants l'art d'être heureux quand les circonstances sont passables et que toute l'amertume de la vie se réduit à de petits ennuis et à de petits malaises. De Alain / Propos
  • Dans un univers passablement absurde, il y a quelque chose qui n’est pas absurde, c’est ce que l’on peut faire pour les autres. De André Malraux
  • Il faut déjà passablement d'intelligence pour souffrir de n'en avoir pas davantage. De André Gide / Journal
  • Quelle misérable chose que l’homme ! Ne pas pouvoir seulement sauter par sa fenêtre sans se casser les jambes ! Être obligé de jouer du violon à dix ans pour devenir un musicien passable ! Apprendre pour faire une omelette ! De Alfred de Musset

Images d'illustration du mot « passable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « passable »

Langue Traduction
Corse ghjusta
Basque bidezko
Japonais 公正
Russe справедливая
Portugais justo
Arabe معرض
Chinois 公平
Allemand messe
Italien giusto
Espagnol justa
Anglais fair
Source : Google Translate API

Synonymes de « passable »

Source : synonymes de passable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « passable »


Mots similaires