La langue française

Convenable

Définitions du mot « convenable »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONVENABLE, adj.

I.− Qui convient, qui est bien adapté (à une norme ou à une fin explicite ou implicite).
A.− [Suivi d'un compl. prép. à]
1. [Le compl. désigne la destination] Les mesures convenables à un dessein. Synon. approprié.Les moyens convenables à la nature et à la destination de la science sociologique (Comte, Philos. posit.,t. 4, 1839-42, p. 327):
1. Les moines ayant à remplacer par des édifices plus durables leurs oratoires établis provisoirement cherchèrent les dispositions les plus convenables au but qu'ils se proposaient. A. Lenoir, Archit. monastique,t. 1, 1852, p. 104.
[Avec la prép. pour] L'emplacement convenable pour l'ensemencement des radis.
2. [Le compl. désigne la convenance] Synon. adapté.Des actions (...) plus convenables à un soldat qu'à un archevêque (Montherlant, Port-Royal,1954, p. 979):
2. Il fallut à Titien l'ombre de la mort prochaine pour lui inspirer la tristesse religieuse convenable à cette scène lugubre. T. Gautier, Guide de l'amateur au Musée du Louvre,1872, p. 49.
[Avec un compl. prép. en] Les formules convenables en la circonstance (Gide, Corresp.[avec Valéry], 1932, p. 514).
3. [Avec un compl. désignant un humain] Vieilli. De nature à être accepté sans difficulté. Présenter sous une forme convenable au consommateur. Quasi-synon. agréable.Nous serions bien heureux que les propositions vous fussent convenables (Chateaubr., Corresp.,t. 1, 1789-1824, p. 240).
B.− [Sans compl.] Qui convient, en la circonstance. Trouver les moyens, les mesures convenables, une solution convenable; agir avec les ménagements convenables; donner une forme convenable au projet. Synon. requis, adéquat.Le lieu convenable et le moment favorable (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 123).
[La norme implicite est d'ordre quantitatif] Mettre la quantité convenable, faire le dosage convenable; fixer à la hauteur convenable.
Rem. Cet emploi est fréq. dans le discours mathématique. Pour une valeur convenable de l'angle; avec un choix convenable de la constante; en faisant les substitutions convenables.
C.− [À la forme impers.] Synon. il convient de, il faut.Nous sommes en pays ennemi et il est convenable d'avoir les yeux ouverts (Feuillet, Bellah,1850, p. 36).
D.− En partic. Qui est conforme aux normes sociales, aux règles, aux mœurs acceptées dans un groupe social.
1.
a) [Qualifie un n. de pers.] Dont la situation, l'apparence, le comportement est conforme aux normes sociales. Un jeune homme, un monsieur très convenable.
[Du point de vue moral] Dont les manières ne sont pas choquantes (sur le plan de la décence). [Iorga] La légende veut que nos popes soient paillards et abrutis; je vous assure qu'ils sont convenables et d'esprit ouvert (Morand, Bucarest,1935, p. 276).
P. méton. Un jeune homme à l'air convenable. Toutes les gamines arborent des figures convenables (Colette, Cl. école,1900, p. 158).
b) [Qualifie un subst. désignant le comportement, l'apparence, etc.] Le ton convenable et prudent d'un nouveau conformisme (Guéhenno, Jean-Jacques,t. 3, 1952, p. 167):
3. En effet, l'endimanchement des uns réagit si bien sur les autres, que les gens les plus habitués à porter des habits convenables ont l'air d'appartenir à la catégorie de ceux pour qui la noce est une fête comptée dans leur vie. Balzac, La Cousine Bette,1846, p. 134.
[En emploi négatif] Pas convenable. Qui choque les habitudes, les usages sociaux. Une robe pas convenable; faire des choses pas convenables; parler en termes pas convenables. Quasi-synon. incorrect, impoli.Quels rires, quels éclats de voix, quels gestes, pas convenables! (Léautaud, Pt ami,1903, p. 129).
2. [Impliquant la convenance à une situation partic.] Trouver une solution plus convenable que le divorce; donner à ses enfants une éducation convenable. Elle songea que cette lampe n'était pas convenable, il fallait un cierge (Zola, Nana,1880, p. 1485):
4. Il doit suffire de savoir lui présenter la chose, de trouver les mots convenables. Les trouvera-t-il, le moment venu? Bernanos, Monsieur Ouine,1943, p. 1433.
[Avec un compl. prép. pour] Ce n'est pas une heure convenable pour se présenter; préoccupé de la grandeur convenable pour des cartes de visite.
3. [Emploi impers.] Il serait peu convenable pour moi que je vous reçoive (de vous recevoir) en l'absence de mon mari.
Rem. Dans les emplois 2 et 3, on peut retrouver la valeur sém. de « adaptation à une circonstance » (cf. supra, B), mais un jugement de valeur normative s'y ajoute toujours.
4. Emploi subst. Ce qui est convenable (cf. supra D), socialement accepté. Le convenable est le grand malheur du dix-neuvième siècle (Stendhal, Prom. ds Rome,t. 1, 1829, p. 96).Sachez attendre, les limites du convenable reculeront dans une confusion presque endormie (Butor, Pass. Milan,1954, p. 214).
II.− Qui est d'une qualité, d'une valeur suffisante.
A.− [En parlant d'objets concr., de caractéristiques concr. ou abstr.] Acceptable. Ce ruban a un pouvoir adhésif convenable; un [champagne] veuve Cliquot fort convenable. Synon. correct, satisfaisant.J'ai eu beaucoup de peine à trouver une paire de chaussures convenables (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 221):
5. Il y avait un bon tapis, les fauteuils étaient convenables, mais la pièce puait le tabac, le pétrole, le charbon, le vieux dossier. Drieu La Rochelle, Rêveuse bourgeoisie,1939, p. 87.
[Avec un compl. prép. pour] Un stock de peaux de mouton, un peu mitées mais encore très convenables pour des soldats (Romains, Hommes b. vol.,Verdun, 1938, p. 172).
[En parlant de données intellectuelles] Avoir des connaissances convenables en grec; des résultats convenables à un examen.
B.− [Dans le domaine moral] Estimable :
6. « C'est drôle, se dit-il. Dès qu'on fait un truc convenable, au lieu de vous conférer des droits, ça vous crée des devoirs. » S. de Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 142.
Rem. De nombreux ex. manifestent une ambiguïté entre les sens I et II : Il avait une situation convenable [= acceptable, mais aussi socialement non méprisée], mais c'était le fils d'un ouvrier (Butor, Pass. Milan, 1954, p. 50).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃vnabl̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1160 « (d'une chose) qui convient » (Enéas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 4331); 1754 subst. « ce qui convient » (Encyclop.); b) ca 1170 « (d'une personne) adapté à sa mission, accompli » (B. de Sainte-Maure, Chronique des Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 5582); 2. a) 1611 « conforme à la bienséance, bienséant » (Cotgr.); b) 1803 « (d'une personne) décent, qui a de bonnes manières » (Constant, Journaux, p. 33). Dér. de convenir*; suff. -able*. Fréq- abs. littér. : 1 961. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 473, b) 3 993; xxes. : a) 2 169, b) 1 931. Bbg. Matoré (G.). Proust linguiste. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 1, p. 288.

convenable « qui doit convenir », « qui convient en effet »

Wiktionnaire

Adjectif

convenable \kɔ̃v.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est approprié ou qui convient à quelqu’un ou à quelque chose.
    • Cette compagnie a pris les mesures convenables , afin que l'exécution de mon projet ne fût point retardée , s'il arrivoit que je décédasse avant qu'on fît travailler sur le terrain. — (Jean-André Floquet, Canal de Provence, ou Canal d'Aix et de Marseille, son utilité, sa possibilité, Paris : Imprimerie de P. G. Lemercier, 1750, p. 71)
    • L’émigration islandaise a commencé en 1870, […]. On a cherché à concentrer le mouvement, mais la difficulté était de trouver une contrée convenable; on a proposé la Nouvelle-Écosse, l’Ontario, le Wisconsin, le Nebraska, le Manitoba. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 27)
  2. Qui est bien proportionné à quelque chose.
    • D'autres enfin, notamment l’acide 2-4-dichlorophénoxyacétique, l’acide 2-méthyl-4-chlorophénoxyacétique, etc., provoquent une intoxication sélective de certaines Phanérogames ; à dose convenable, elles détruisent la plupart des Dicotylédones, mais ne troublent pas le développement de nombreuses Monocotylédones, en particulier, elles n'agissent guère sur les Graminées. — (R. Longchamp & R.-J. Gautheret, Recherches sur le désherbage des champs de céréales au moyen des régulateurs de croissance, dans les Annales agronomiques, volume 19, éd. Dunod, 1949, page 38)
    • Cette bonne action a eu une récompense convenable. — Il sera reçu d’une manière convenable à son rang.
  3. Qui est conforme aux règles de la morale mondaine ou du savoir-vivre.
    • Une tenue, une mise convenable.
    • Cet homme a été très convenable avec moi.
    • S’il est convenable que j’y aille, je suis tout prêt.
    • Ne faites pas cette démarche, elle n’est pas convenable.
    • J’ai jugé convenable de le faire.
    • Cet enfant a une conduite peu convenable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONVENABLE. adj. des deux genres
. Qui est approprié, qui convient à quelqu'un ou à quelque chose. Un mariage convenable. C'est pour elle un parti convenable. Vous devriez choisir un temps, un moment plus convenable pour exécuter ce projet. Il signifie aussi Qui est bien proportionné à quelque chose. Cette bonne action a eu une récompense convenable. Il sera reçu d'une manière convenable à son rang. Il signifie encore Qui est conforme aux règles de la morale mondaine ou du savoir-vivre. Une tenue, une mise convenable. Cet homme a été très convenable avec moi. S'il est convenable que j'y aille, je suis tout prêt. Ne faites pas cette démarche, elle n'est pas convenable. J'ai jugé convenable de le faire. Cet enfant a une conduite peu convenable.

Littré (1872-1877)

CONVENABLE (kon-ve-na-bl') adj.
  • 1Qui convient. Il a fait un mariage convenable. Il faut en tout choisir le moment convenable. Cela, pour le moment, ne serait pas convenable. J'ai jugé convenable de le faire. Qu'y a-t-il de plus convenable à la puissance que de secourir la vertu ? Bossuet, Reine d'Anglet. Ils n'avaient pas encore mis tout l'ordre convenable à leurs affaires, Maucroix, Schisme, liv. I, dans RICHELET. Épargnez-vous le blâme D'un coup peu convenable à la main d'une femme, Rotrou, Bélis. III, 5.

    Une tenue, une mise convenable, tenue, mise décente.

    Une personne convenable celle qui a de bonnes manières. J'ai renoncé à le voir parce qu'il n'était pas convenable. Soyez convenable.

    Il est convenable que…, avec le subjonctif. Il est convenable que vous fassiez cette visite.

    Substantivement. Le convenable, ce qui convient. Obéir aux règles du convenable.

  • 2Conforme, proportionné. Faire une dépense convenable à sa fortune. Obligés à une restitution convenable à leur négligence, Fléchier, Serm. II, 271.

HISTORIQUE

XIIIe s. Tu dones la viende en tens convenable, Psautier, f° 175. Metre boines femes begines en celui hospital, et oster celes ki covenables n'i seroient, Tailliar, Recueil, p. 155. Or est-il voirs sans point de fable, Bien est ceste mort convenable à la vie que tu menoies, Quant l'ame avec ce cors avoies, la Rose, 10418. Li mariage mal convenable, Beaumanoir, XV, 31. Aucunes cozes lesquelles sont convenables au commun pueple soustenir, Beaumanoir, XLIX. Se la persone est convenable, Liv. de just. 30.

XIVe s. Il n'est pas convenable que une meisme persone soit des biens communs et enrichie et honorée, Oresme, Eth. 267.

XVe s. Philippe d'Artevelle assez convenable et gracieux homme, Froissart, II, II, 101. Moult convegnable en est l'usance, Froissart, Espinette amour.

XVIe s. Il fault que les licts soient proportionnez à la maison, les vestements aux licts, et tout le reste des meubles et de la maniere de vivre convenable et correspondante aux vestemens, Amyot, Lyc. 23. Il estimoit estre convenable que la mort mesme des grands personnages portast quelque fruict à la chose publique, Amyot, ib. 61. Ainsi eut il à sa mort honneur convenable à la vertu de sa vie, Amyot, Fab. 54. Quand Mahomet promet aux siens un paradis tapissé… je veois bien que ce sont des mocqueurs qui se plient à nostre bestise pour nous emmieller et attirer par ces opinions et esperances convenables à nostre mortel appetit, Montaigne, II, 252.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CONVENABLE, adj. (Grammaire & Morale.) J’observerai d’abord que convenance n’est point le substantif de convenable, si l’on consulte les idées attachées à ces mots. La convenance est entre les choses, le convenable est dans les actions. Il y a telle maniere de s’ajuster qui n’est pas convenable à un ecclésiastique : on se charge souvent d’une commission qui n’est pas convenable au rang qu’on occupe ; ce n’est pas assez qu’une récompense soit proportionnée au service, il faut encore qu’elle soit convenable à la personne. Le convenable consiste souvent dans la conformité de sa conduite avec les usages établis & les opinions reçues. C’est, s’il est permis de s’exprimer ainsi, l’honnête arbitraire. Voyez Convenance, Décence, Honnête, Vertu.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « convenable »

Convenir ; provenç. convenable, convenhable ; portug. convinhavel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « convenable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
convenable kɔ̃vnabl

Évolution historique de l’usage du mot « convenable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « convenable »

  • Le bonheur c'est tellement plus léger à porter qu'une existence raisonnable et convenable. De Alice Parizeau / Les militants
  • Afin que ce que vous souhaitez vous soit avantageux, ne souhaitez rien au-delà de ce qui vous est convenable. De Proverbe oriental
  • De temps en temps une femme est un substitut convenable à la masturbation . Mais bien sûr, il faut beaucoup d'imagination. De Karl Kraus / Aphorismes
  • Nous sommes ici-bas pour rire. Nous ne le pourrons plus au purgatoire ou en enfer. Et, au paradis, ce ne serait pas convenable. De Jules Renard / Journal
  • Quand l'homme essaye d'imaginer le Paradis sur terre, ça fait tout de suite un Enfer très convenable. De Paul Claudel / Conversations dans le Loir-et-Cher
  • Féminisme. Oui, je crois qu'il est convenable, avant que de faire un enfant à une femme, de lui demander si elle le veut. De Jules Renard / Journal
  • Il y a un seul cas où il est convenable d'aborder une femme laide. C'est pour lui demander si elle ne connaît pas l'adresse d'une jolie femme. De Pierre Desproges / Dictionnaire superflu
  • Un éléphant, convenablement beurré, tombera, quoi qu'il arrive, sur vos pieds côté éléphant. De Loi de Murphy
  • On ne peut pas se saouler convenablement en compagnie d'un homme... De Björk
  • Les mots peuvent ressembler aux rayons X ; si l'on s'en sert convenablement, ils transpercent n'importe quoi. De Aldous Huxley
  • « Je veux laisser quelque chose de convenable, continuer à rendre à l’Ariège ce qu’elle m’a donné », confiait l’édile récemment à 20 Minutes. Et puis « je n’aime pas la retraite, je n’aime pas les vacances. J’ai peur de l’ennui, de la mort, de la vie inutile ». Les Appaméens ont quand même décidé de le pousser vers la sortie. , Résultats des municipales en Ariège : Fin de règne pour André Trigano, 94 ans, battu à Pamiers
  • Au Binh’s Nail & Spa, qui a rouvert ses portes le 12 juin, les employés portaient des masques, mais pas la plupart des clients. Le salon ne nettoyait pas ses instruments de façon convenable, a-t-on ajouté dans le rapport de la santé publique. Le Journal de Montréal, Le masque obligatoire à Kingston | Le Journal de Montréal
  • Même pessimisme sur les perspectives de carrière. Seulement 10% des enseignants (15% des non enseignants) jugent leurs perspectives de carrière satisfaisantes. Seulement 8 et 13% estiment que leur salaire est convenable. Le salaire et les carrières sont les deux améliorations les plus espérées. , Baromètre Unsa : Un appel au changement
  • Jusqu’à 6 convives pourront prendre place autour d’une table dont le plateau de taille convenable se rabat pour libérer le passage. Un complément de couchage permet éventuellement l’installation d’un lit double d’appoint. Le monde du camping car, Vidéo : Mayflower 69 LO, le camping-car à grand salon face-face de Florium - Le monde du camping car
  • La première délibération des nouveaux conseils municipaux fixe la rémunération des maires et adjoints. Il est tout à fait normal que les élus reçoivent une indemnité convenable, et suffisante eu égard aux responsabilités qui leur incombent. Ce qui me chagrine, c'est l'augmentation de ces indemnités. Certes, le plafond maximum prévu par la loi est rarement atteint, on parle de "rattrapage", de revalorisation, pourquoi pas. Mais est-il vraiment raisonnable, en ces périodes où de nombreux Français vont être confrontés au chômage, à une précarité grandissante, de "réajuster" ainsi. Chacun doit fournir des efforts, les budgets publics, entre autres, vont être durement impactés. Pour moi, ces mesures d'augmentation sont, sinon tout à fait inappropriées, en tout cas totalement maladroites. Centre Presse, Centre Presse : Indemnités et solidarité
  • Si une personne ne dispose pas d’un logement convenable, elle devra rester dans des «installations organisées par le gouvernement» à ses propres frais. News 24, Dois-je m'auto-mettre en quarantaine pendant 14 jours après le voyage - News 24

Images d'illustration du mot « convenable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « convenable »

Langue Traduction
Anglais suitable
Espagnol adecuado
Italien adatto
Allemand geeignet
Chinois 适当
Arabe متكافئ
Portugais adequado
Russe подходящее
Japonais 適切
Basque egokia
Corse adatta
Source : Google Translate API

Synonymes de « convenable »

Source : synonymes de convenable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « convenable »

Convenable

Retour au sommaire ➦

Partager