La langue française

Chicaner

Sommaire

  • Définitions du mot chicaner
  • Étymologie de « chicaner »
  • Phonétique de « chicaner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chicaner »
  • Citations contenant le mot « chicaner »
  • Traductions du mot « chicaner »
  • Synonymes de « chicaner »
  • Antonymes de « chicaner »

Définitions du mot chicaner

Trésor de la Langue Française informatisé

CHICANER, verbe.

I.− Emploi intrans.
A.− Vieilli. User de chicane dans un procès. Ce procureur, cet avoué ne fait que chicaner (Ac. 1835-1878).
P. ext. et plus usuel. Contester en usant de mauvaises raisons :
1. Il s'est même emporté contre toi de telle façon que je l'ai prié de se taire. Enfin, après avoir chicané et bataillé pendant une heure, pour en finir j'ai fait un rabais. Flaubert, Correspondance,1869, p. 86.
B.− Fam. Tromper au jeu, tricher (cf. Bruant 1901, p. 428).
C.− Vieilli. Offrir un passage étroit à travers une série d'obstacles :
2. Cette brèche sublime [Gibraltar] clapote devant mes yeux (...) l'eau se précipite dans cette cassure, dans ce détroit qui chicane en forme de S... Morand, L'Eau sous les ponts,1954, p. 219.
II.− Emploi trans.
A.− [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Chicaner qqn sur qqc. Créer des difficultés à quelqu'un à propos d'une chose qu'on estime de peu d'importance :
3. Et tout ça pour que ce grand dadais vienne me chicaner sur des vétilles, et de quel ton! Aymé, Le Vaurien,1931, p. 77.
Emploi pronom. réciproque. Se chicaner (sur).Se quereller, se tourmenter sur des choses insignifiantes :
4. De tout temps, nous nous étions chicanées parce que j'étais brutale et qu'elle pleurait facilement... S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 101.
Fam. et souvent p. euphém. Cela me chicane. Cela me donne du tourment, de l'inquiétude. Vous avez vu que je lui portais intérêt, et ça vous chicane (Balzac, La Rabouilleuse,1842, p. 413).
B.− [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose] Chicaner qqc. à qqn. Contester avec mauvaise foi à quelqu'un la possession de quelque chose (concr. ou abstr.). Chicaner à qqn le courage :
5. Par un hasard assez naturel, le général rencontra (...) un sous-officier de l'ex-Garde impériale à qui l'on chicanait sa pension de retraite. Balzac, Les Paysans,1844-50, p. 152.
C.− MAR. Chicaner le vent. ,,Serrer le vent le plus près possible`` (Jal1), comme en lui disputant, parce qu'il est défavorable, une pleine action sur les voiles.
Prononc. et Orth. : [ʃikane], (je) chicane [ʃikan]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1461 trans. « poursuivre en justice » (Villon, Grand Testament, éd. L. Thuasne, 1234); encore ds Malherbe, éd. L. Lalanne, II, 178; 2. 1606 « soulever des difficultés pour embrouiller une affaire judiciaire » (Nicot); 3. 1657 [date Lar. Lang. fr.] « contester sans fondement, par des subtilités captieuses » (Pasc., Réfut. de la rép. à la 12elettre [9 sept. 1656] ds Littré). Prob. issu d'un croisement du rad. à valeur expressive tšikk- exprimant la petitesse, v. chicot (FEW t. 13, 2, p. 365 sqq.) ou bien, malgré des difficultés chronol., d'un dér. de schick « petite boule » (C. Schmitt, v. bbg.; cf. FEW t. 17, p. 35a) avec ricaner*, le sens originel de chicaner semblant être « chercher querelle pour des vétilles ». Fréq. abs. littér. : 137. Bbg. Gohin 1903, p. 303. − Gougenheim (G.). Chercher et fouiller. In : [Mél. Harmer (L. C.)]. London, 1970, pp. 21-22. − Schmitt (C.). Fr. mod. chicaner. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1975, t. 13, pp. 99-105.

Wiktionnaire

Verbe

chicaner \ʃi.ka.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se chicaner)

  1. (Droit) Soulever, dans un procès, un point mineur de droit pour embrouiller l’affaire.
    • Item, à maistre Jehan Cotard,
      Mon procureur en Court d’Eglise,
      Devoye environ ung patard,
      Car à present bien m’en advise,
      Quant chicanner me feit Denise,
      Disant que l’avoye mauldite;
      Pour son ame, qu’ès cieulx soit mise!
      Ceste Oraison j’ay cy escripte.
      — (François Villon, Le Grand Testament, 1461)
  2. (Militaire) Créer des difficultés.
    • Chicaner le terrain, le disputer pied à pied.
  3. (Marine) Serrer le vent le plus près possible, comme en lui disputant, parce qu’il est défavorable, une pleine action sur les voiles.
    • Chicaner le vent, gouverner au plus près du vent, presque à ralinguer.
    • Un navire qui chicane le vent diminue son sillage et augmente sa dérive.
  4. (Par extension) Se servir de subtilités captieuses, contester sans fondement, en quelque matière que ce soit.
    • Quelles gens ! disait-il, bon Dieu ! quelles gens ! Avec les uns il faut finir par se battre ; les autres ergotent comme des pédans, chicanent comme des procureurs, et puis s’endorment. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, dans Revue des Deux Mondes, T. 2,4, 1833)
  5. (Transitif) Chercher noise à quelqu’un.
    • Cet homme chicane tous ses voisins.
  6. (Transitif) (Par extension) Reprendre, critiquer mal à propos et sur des bagatelles.
    • La feue Reine-mère, de son côté, ne vivoit pas trop bien avec le Roi : elle le chicanoit en toutes choses. — (Gédéon Tallemant des Réaux, Henri IV, dans Les Historiettes, texte établi par Monmerqué, de Chateaugiron, Taschereau, Paris : chez A. Levavasseur, 1834, tome 1, p. 11)
  7. (Pronominal) Se chamailler, se quereller.
    • Ici, les enfants se chicanent pour des bêtises, pas pour autre chose. — (Léon Frapié, Les deux mères, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 22)
    • Imaginez un enfant qui se chicane avec ses parents le matin à table. Il emmagasine ainsi du stress, de l’énergie dans le ventre. — (François Cardinal, Perdus sans la nature - Pourquoi les jeunes ne jouent plus dehors et comment y remédier, Québec Amérique, 2010)
    • Eh ! conscience ou esprit, qu'importe ! Ne chicanons pas sur les mots, je vous prie.— (Jean Richepin, La Glu, édition de 2010 chez José Corti (originale de 1881), page 226.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHICANER. v. intr.
User de chicane. Il signifie, par extension, Se servir de subtilités captieuses, contester sans fondement, en quelque matière que ce soit. Il ne fait que chicaner au jeu. Il chicane sur tout. Il est aussi transitif et signifie Chercher chicane à quelqu'un. Cet homme chicane tous ses voisins. Il signifie, par extension, Reprendre, critiquer mal à propos et sur des bagatelles. Il ne faut pas chicaner les poètes sur des vétilles. En termes de Guerre, Chicaner le terrain, Le disputer pied à pied. En termes de Marine, Chicaner le vent, Gouverner au plus près du vent, presque à ralinguer, c'est-à-dire de manière à laisser dans les voiles le moins de vent qu'il est possible. Un navire qui chicane le vent diminue son sillage et augmente sa dérive.

Littré (1872-1877)

CHICANER (chi-ka-né) v. n.
  • 1User de chicanes en fait de procès. Ce procureur, cet avoué ne fait que chicaner. Quiconque est touché de l'envie De ne payer qu'après sa mort, Doit chicaner toute sa vie, Maynard, Poésies, dans RICHELET.
  • 2 Par extension, contester sans fondement, par des subtilités captieuses. On en vient au partage, on conteste, on chicane, La Fontaine, Fab. IV, 18. Ils chicanaient sur leurs serments, Bossuet, Hist. III, 6. Il chicane sur tous les mots de l'exposition, Bossuet, Trad. Que sert de chicaner sur un fait constant ? Bossuet, Comm. Après avoir un peu chicané sur la manière de me recevoir, Bossuet, Lett. abb. 254. Vous chicanez donc inutilement sur le principe, lorsque vous êtes obligé de vous taire sur les conséquences, Pascal, Réfut de la rép. à la 12e lettre.
  • 3 V. a. Chicaner quelqu'un, lui intenter un procès sans beaucoup de raison. Cet homme est processif ; il a chicané tous ses parents.

    Disputer par procès une chose. Jamais contre un renard chicanant un poulet, Un renard…, Boileau, Sat. VIII.

    Fig. Qui l'eût dit [Napoléon] Que trois cents avocats oseraient à ta cendre Chicaner ce tombeau ? Hugo, Crép. 2.

    Familièrement. Cela me chicane, cela m'ennuie, me tourmente.

    En termes de guerre, défendre pied à pied. Chicaner le terrain ; et, par assimilation, dans la discussion philosophique, débattre longtemps une question sans la résoudre.

    Il chicane sa vie, se dit d'un accusé qui se défend avec présence d'esprit.

    Terme de marine. Chicaner le vent, gouverner au plus près.

  • 4Reprendre, critiquer sur des bagatelles. On nous chicane sur des mots, Bossuet, Culte. Ma première et ma seconde pièce forment un système d'action théâtrale dont il ne s'agit pas de chicaner un endroit, Diderot, Lettr. à Mme Riccoboni. Si l'auteur m'émeut, s'il m'intéresse, je ne le chicane pas, je ne sens que le plaisir qu'il m'a donné, Voltaire, Lett. Laharpe, décembre 1775.
  • 5Se chicaner, v. réfl. Se harceler l'un l'autre par des chicanes. Ils se sont longtemps chicanés
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHICANER, (Gramm) v. act. qui se prend dans le même sens que le substantif chicane, & dont on use quelquefois métaphoriquement hors du palais.

Chicaner le vent, (Mar.) c’est, lorsque le vent n’est pas favorable à la route, faire des bordées tantôt d’un côté, tantôt de l’autre, ou pour s’approcher du vent, ou pour le disputer, & mettre sous le vent un vaisseau qu’on veut combattre. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chicaner »

Chicane.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVe siècle)[1] Étymologie discutée :
  1. Issu du croisement de ricaner et d’une onomatopée tchic[2] exprimant quelque chose de petit → voir chiche, chicot, chichi et chichiter ou de chic[3], au sens initial de « habileté à mener des procédures », qui n’est pas attesté avant le XVIIIe siècle.
  2. Dénominal de chicane que Gilles Ménage tire de l’espagnol chico (« petit »)[4] ; Diez approuve cette étymologie[4] ; et Génin, la complétant (car il faut rendre raison de chicane signifiant « jeu de mail »), dit que le jeu a été ainsi nommé de la petite boule qui en fait le sujet et que l’on a comparée à quelque chose de petit (chico). Mais cette étymologie ne peut se soutenir en présence du bas-grec qui vient du persan چوگان, čowgân (« crosse, maillet, polo »)[4][5][6] dont dérive le turc çevgen (« maillet de polo, polo »), étymon qui rend raison de l’affixe -ane. Dès lors la série des sens est : « jeu de mail », puis « action de disputer la partie », et enfin « manœuvres processives[4] ». Contre cette hypothèse, le fait que le sens de « mail » est peu ou pas attesté en français et que le mot manque en occitan ou italien, intermédiaires attendus pour un mot grec ou persan.
  3. Apparenté à chique (« bille »), chiquenaude (« coup de pouce pour envoyer la bille »), pour le sens de « jeu de boule, mail », du moyen bas allemand schicken (« envoyer »)[7] ; les premières attestation en moyen français étant « renvoyer/intenter un procès » et, pour chicane, « procès, procédure », apparenté au néerlandais schikking (« règlement, arrangement [judiciaire] »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chicaner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chicaner ʃikane

Évolution historique de l’usage du mot « chicaner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chicaner »

  • « Je commençais à être tanné de me chicaner un peu. On avait des objectifs et pour moi, c’était pas dans la même direction. Je veux aller de l’avant et je ne veux pas endetter les gens. On est là pour servir son citoyen, pas son chum. » Le Manic, Baie-Trinité : une acquisition qui mène à la démission d’un conseiller - Le Manic
  • Le nouveau Premier ministre du Lesotho, Moeketsi Majoro, a estimé vendredi que son peuple attendait du gouvernement qu'il "cesse de se chicaner", après les mois de crise qui ont précédé la démission de son prédécesseur mis en cause pour meurtre. , Lesotho: le gouvernement doit cesser de "se chicaner", selon le nouveau Premier ministre
  • Après trente ans d’attente et une période de flou total sur la reprise, voire la poursuite, du championnat en cours, le peuple « red » ne va pas chicaner sur un titre conquis en différé, par procuration. De toute façon, les supporters de Liverpool en sont réduits, comme tous les autres, ou presque, à suivre l’évolution de leurs favoris depuis leur divan. Alors hier soir, à l’Etihad en milieu de semaine ou encore le week-end prochain à Anfield Road, la manière ou le cadre n’aurait pas changé pas grand-chose. Après 30 ans de frustrations, le mieux, c’est encore le plus tôt ! Pour la fête, la vraie, il faudra encore… attendre. Le Soir Plus, Liverpool champion d’Angleterre: Jurgen Klopp a réussi à effacer 30 ans de malheur - Le Soir Plus
  • Boris Johnson sait si bien cacher ses sentiments profonds sous un masque de jovialité débridée. Mais lundi, face aux autorités européennes lors d’une discussion par vidéoconférence à propos des relations futures entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, le Premier ministre était parti comme ailleurs. Il était au ciel de la gloire perdue, sans doute entre ses deux modèles, Socrate et Churchill, là-haut où il n’est point de trublion pour lui chicaner ses lauriers. Le Soir Plus, Lettre du Brexit: Boris Johnson en apesanteur - Le Soir Plus
  • «Arrêtons de juger, de pleurer, de chicaner et vivons un peu, c’est notre fête nationale tabarnak», a-t-il écrit en réponse aux internautes qui soulignaient que les règles de distanciation sociale n’étaient pas toujours respectées lors du spectacle ambulant d’Émile Bilodeau. Certains citoyens ont salué son franc-parler, mais plusieurs autres, tant des francophones que des anglophones, ont répliqué en affirmant s’être sentis «agressés et insultés» par les propos du conseiller.  Le Droit, «C’est notre fête nationale tabarn...», lance le conseiller Mike Duggan | Gatineau | Actualités | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • S’il vous est possible, profitez de notre territoire et de notre belle province pendant la période estivale, nous avons des coins vraiment paradisiaques! Je pense bien prendre quelques jours pour sillonner le Québec et passer saluer quelques collègues dans d’autres comtés. Mais oui… même si parfois nos allégeances politiques diffèrent, soyez assurés que les extraits à la télé, sur les réseaux sociaux où on a toujours l’air de se chicaner, ne reflètent pas la réalité! Dans la vraie vie, nous passons des semaines à se côtoyer au Parlement on s’écrit, on s’appelle, on se donne des nouvelles, ainsi, nous développons avec certains collègues de belles amitiés, c’est aussi ça la politique! À vous tous, je vous souhaite un bel été dans le respect des directives de la Santé publique! VIVA MÉDIA, Retour sur le confinement | VIVA MÉDIA
  • Tout ça pour dire que Flaherty est comme nous tous présentement. Il voit la ligue et l’Association des joueurs se chicaner au niveau monétaire, ce qui fait en sorte qu’elle ne joue pas. Passion MLB, Le retour au jeu de la NBA est décourageant pour la MLB - Passion MLB
  • Une fois, il a sonné agressivement et répétitivement à notre sonnette extérieure (ce qui ne fait absolument aucun sens puisqu’il aurait tout simplement pu cogner à notre porte intérieure vu qu’il se trouve déjà dans le même building que nous) et c’est mon conjoint qui a répondu. J’ai entendu notre voisin « chicaner » mon chum sur le fait qu’il avait trouvé une lettre adressée à nous dans SA boîte aux lettres et que « c’est quoi, vous n’avez pas fait votre changement d’adresse encore?? » (dude, I’m a Virgo, le changement d’adresse a été fait avant même qu’on déménage). Mon chum répondait poliment aux attaques du voisin, mais ce dernier insistait et insistait. Je me suis tannée, et je suis allée dans le cadre de porte pour soutenir mon chum. Curieusement, quand il m’a vu, le voisin a arrêté de s’en prendre à mon chum et il est devenu gentil, compréhensif d’un coup. Ton petit look, Mon voisin est envahissant et je ne sais pas quoi faire | Ton petit look
  • Pour moi, c’est historique et un signe des temps : les gens veulent s’exprimer. Les gens veulent leur mot à dire. Je veux d’une société qui discute, qui « oui » peut se chicaner, mais en laissant toujours aux autres le privilège de s’exprimer. L’ouverture sur l’autre, n’est-ce pas l’essence même de l’humanité? 1, 2, 3 débattons! VIVA MÉDIA, Ce que vous manquez à cause de la COVID-19 | VIVA MÉDIA

Traductions du mot « chicaner »

Langue Traduction
Anglais quibble
Espagnol regatear
Italien cavillare
Allemand schikanieren
Portugais fazer
Source : Google Translate API

Synonymes de « chicaner »

Source : synonymes de chicaner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « chicaner »

Partager