La langue française

Béatitude

Sommaire

  • Définitions du mot béatitude
  • Étymologie de « béatitude »
  • Phonétique de « béatitude »
  • Évolution historique de l’usage du mot « béatitude »
  • Citations contenant le mot « béatitude »
  • Images d'illustration du mot « béatitude »
  • Traductions du mot « béatitude »
  • Synonymes de « béatitude »
  • Antonymes de « béatitude »

Définitions du mot béatitude

Trésor de la Langue Française informatisé

BÉATITUDE, subst. fém.

A.− RELIG., MYSTIQUE
1. Félicité éternelle que goûte l'homme jouissant de la vision de Dieu :
1. Comme l'intuition appartient à l'entendement, la délectation appartient à la volonté : ainsi, connaissance et amour, la béatitude est l'homme élevé à sa plus haute puissance. À un autre point de vue, la béatitude est Dieu même se donnant en possession. L'homme et Dieu, le sujet et l'objet, se touchent, mais ne se confondent pas; le fini subsiste distinct, en présence de l'infini. Ozanam, Essai sur la philos. de Dante,1838, p. 188.
2. La conséquence de la perfection, c'est la béatitude. Dieu est infiniment heureux, parce qu'il est infiniment parfait. Ayant donc appelé le monde à jouir de sa perfection, il a dû l'appeler aussi à jouir de sa béatitude; ... Lacordaire, Conf. de Notre-Dame,1848, p. 117.
3. ... c'est alors que nous n'aurions plus rien à dire. Car ce serait que nous serions dans le royaume. Dans le royaume où l'on ne dit plus rien, où l'on n'a plus rien à dire. Car ce serait que nous partagerions avec eux la béatitude éternelle. Ce serait que nous partagerions leur béatitude éternelle. Leur béatitude. La béatitude qu'ils ont gagnée. Dans le royaume où l'on ne dit plus rien, parce que l'on n'a plus rien à dire. Péguy, Le Mystère de la charité de Jeanne d'Arc,1910, p. 157.
4. ... la fin de la politique n'est pas Dieu lui-même, et donc, si élevée qu'elle soit par ailleurs, elle est infiniment au-dessous de la fin de la morale, qui est Dieu lui-même, souveraine béatitude de l'homme... Maritain, Primauté du spirituel,1927, p. 202.
2. Perfections évangéliques exaltées par le Christ dans le sermon sur la Montagne (Matthieu V, 1-12; Luc VI, 20-22) comme moyens d'accéder à la félicité de la « vie éternelle » :
5. À ce jour donc de la Toussaint de 1608, un écolier des Bernardins, à défaut des Capucins que, dans son premier feu, M. Arnauld avait fait exclure, s'en vint prêcher à Port-Royal; il le fit assez bien, et s'étendit fort sur la huitième béatitude : Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 1, 1840, p. 105.
P. ext.
a) Sérénité apportée à l'âme par la contemplation :
6. Il resta longtemps plongé dans la béatitude de l'extase et se laissant enivrer par tout cela, laissant son âme humer par tous ses pores l'harmonie et les délices de ce ciel diaphane, si large et si pur... Flaubert, Smarh,1839, p. 93.
7. Le repos de la paresse est un charme secret de l'âme qui suspend soudainement les plus ardentes poursuites et les plus opiniâtres résolutions. Pour donner enfin la véritable idée de cette passion, il faut dire que la paresse est comme une béatitude de l'âme, qui la console de toutes ses pertes et qui lui tient lieu de tous les biens. Gide, Les Faux-monnayeurs,1925, p. 1099.
b) Sérénité de la nature dans certaines circonstances :
8. ... tu te montres myope et crédule s'il te vient de t'inquiéter des plaintes comme des jurons dont ils se caressent le cœur, et leur expédies tes chanteurs aux confitures sucrées qui nieront les périls de la soif et leur vanteront la béatitude des crépuscules dans le désert. Saint-Exupéry, Citadelle,1944, p. 930.
c) Euphorie caractéristique de certains états pathologiques et pouvant résulter de l'usage des stupéfiants :
9. Puis un morne abattement succède petit à petit, une sorte de lassitude morale et physique, approchant de ce marasme plein de béatitude qui se manifeste chez les peuples qui font abus du hachisch. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 3, Le Club des valets de cœur, 1859, p. 225.
10. Ce sentiment de « spiritualité » est caractéristique des états de béatitude pathologique; états d'inaction complète, ils s'accompagnent d'une conscience aiguë de perfection et de sainteté personnelle, ... Mounier, Traité du caractère,1946, p. 744.
d) Euphorie obtenue par la satisfaction des appétits naturels :
11. ... c'est une femme à soupers. Elle est déjà empâtée, elle tourne à l'oie grasse. Elle contait à son amie un dîner récent, un joli gueuleton, les vins, le café, le service, en tournant les yeux avec une béatitude gastronomique. Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de M. F.-T. Graindorge, 1867, p. 2.
12. Le repas commença. Ce fut un de ces repas lorrains avec un défilé de plats interminable, qui assoient au bord de la table les robustes appétits, les assoupissent dans la béatitude des digestions commencées. Moselly, Terres lorraines,1907, p. 41.
B.− HIST. ECCL. ,,Titre honorifique donné d'abord aux évêques et réservé actuellement aux patriarches orientaux`` (Lar. 20e) :
13. Mais, Très-Saint-Père, quand pourrez-vous m'entretenir des travaux qui vont m'être confiés? Quand, où, comment vais-je employer d'abord mes forces au service de votre béatitude? le pape. − Monsignor Civitale vous renseignera. Montherlant, Malatesta,1946, II, 6, p. 480.
C.− Arg. D'après l'expression faire le béat. ,,Roulement de service allégé, à permissions collectives`` (Esn. 1966).
Rem. On rencontre dans la docum. le néol. béatitudinaire, adj., synon. de béatifiant. Béatitudinaires langueurs (Bloy, Histoires désobligeantes, 1894, p. 101).
PRONONC. : [beatityd]. [yˑ] mi-long dans Passy 1914.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1265-67 théol. « bonheur parfait dont jouissent les élus » (Brunet Latin, Trésor, éd. Chabaille, 23 dans T.-L. : Memoire est si tenans que se aucune chose est ostee devant le cors, elle laissera en la memoire la semblance de soi. Mais de la bëatitude ne se sovient par ymage comme des autres choses, mais par li mëismes); b) 1680 id. les huit beatitudes désigne les huit vertus exaltées par le Christ dans le Sermon sur la Montagne (Rich.); 2. p. ext. 1611 « bonheur » (Cotgr.); 3. 1690 liturg. (Fur. : Beatitude est aussi un titre d'honneur qu'on donne maintenant au Pape. Autrefois il se donnoit à tous les Evêques et mêmes dans les lettres de St Anselme il est donné à quelques Laïques). Empr. au lat. chrét. beatitudo « bonheur » (peu fréquent antérieurement : Pétrone, 38 dans TTL s.v., 1794, 65); 1 a (Arnobe, Nat., 2, 37, ibid., 1794, 75 (opp. terrena loca); 1 b (St Jérôme, C. Lucif., 22, ibid., 1795, 85); 3 (St Jérôme, Epist., 15, 5, ibid., 1796, 18).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 551. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 677, b) 793; xxes. : a) 770, b) 876.
BBG. − Feugère (F.). Apr. sept cents ans. Le gd s. de Saint Louis et son vocab. Déf. Lang. fr. 1970, no53, p. 11.

Wiktionnaire

Nom commun

béatitude \be.a.ti.tyd\ féminin

  1. (Religion) Félicité dont les élus jouissent au paradis.
    • La vraie béatitude consiste dans la vue de Dieu. — Les huit béatitudes, les huit sortes de félicités dont l’évangile fait l’énumération.
  2. (Figuré) (Plus courant) Bonheur parfait, satisfaction tranquille.
    • Un grand chat noir, frileusement roulé en boule, rêvait dans la lueur rouge du feu, avec un tout petit ronron de béatitude. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Je sens mes intestins qui ronronnent légèrement. La digestion sans heurts est le plus grand facteur d'activité. Le cerveau s'emplit avec le ventre et l'optimisme a sa source dans la béatitude des tripes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 191)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BÉATITUDE. n. f.
Félicité dont les élus jouissent dans le ciel. La béatitude céleste, éternelle. La vraie béatitude consiste dans la vue de Dieu. Les avant-goûts de la béatitude. Parvenir à la béatitude. Jouir de la béatitude. Il n'y a point de véritable béatitude dans le monde. Les huit béatitudes, Les huit sortes de félicités dont l'Évangile fait l'énumération. Il signifie, figurément et familièrement, Bonheur parfait, satisfaction tranquille.

BÉATITUDE est aussi un Titre d'honneur donné à certains patriarches des Églises orientales.

Littré (1872-1877)

BÉATITUDE (bé-a-ti-tu-d') s. f.
  • 1Félicité parfaite et principalement celle des élus. La béatitude céleste. Des péchés véniels qui offensent Dieu à la vérité, mais ne l'irritent pas au point de nous priver de la béatitude, Montesquieu, Lett. pers. 57.
  • 2En général, bonheur. Votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude. - Voilà un point vidé ; mais votre béatitude ! Pascal, dans COUSIN. J'ai trouvé, aussi bien qu'Aristote, que la béatitude n'était pas dans le jeu, et de fait je ne joue plus, Voiture, Lett. 193.
  • 3En langage mystique, on donne par excellence le nom des huit béatitudes à huit perfections de vertu que Jésus-Christ a relevées par ses éloges, en nommant heureux ceux qui les possèdent.
  • 4Titre d'honneur qui s'est donné aux ecclésiastiques. Votre Béatitude. Le clergé demandait la protection de Sa Béatitude [du pape] auprès du gouverneur, Voltaire, Mœurs, 12.

HISTORIQUE

XVe s. Desirant de laissier les choses basses et tendre aux haultes beatitudes, Christine de Pisan, Charles V, I, ch. 14.

XVIe s. Celluy qui donne aux bons beatitude Le veult ainsi par sa grand rectitude, Marot, J. V, 234. La beatitude et le souverain bien de l'homme ne gist point en quantité d'argent, Amyot, Comment lire les poët. 57. L'heur et la beatitude qui reluit en la vertu, Montaigne, I, 70. Nos courtisans, qui ne parlent que de la beatitude de ceux qui prient Dieu à repos en leur maison, Des Accords, Bigar. Contre-peteries.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « béatitude »

Du latin beatitudo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Beatitudo, de beatus, béat.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « béatitude »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
béatitude beatityd

Évolution historique de l’usage du mot « béatitude »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « béatitude »

  • Le malheur ennoblit les femmes, tandis que le bonheur les rend bêtes et égoïstes. Il y a au fond d’une femme riche et aimée une béatitude imbécile. De Henri Duvernois / Crapotte
  • Accéder à la béatitude : il n'y a pas d'autre raison de philosopher. De Saint Augustin
  • On peut considérer notre vie comme un épisode qui trouble inutilement la béatitude et le repos du néant. De Anonyme
  • Convalescence : état de béatitude fort enviable, pour peu qu’il ne soit précédé d’aucune maladie. De Georges Elgozy
  • Baisers, baves d’amour, basses béatitudes, ô mouvements marins des amants confondus. De Paul Valéry / Album des Vers anciens
  • La paresse est comme une béatitude de l'âme, qui la console de toutes ses pertes, et qui lui tient lieu de tous les biens. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • La béatitude n'est pas le prix de la vertu, mais la vertu elle-même. Baruch Spinoza, L'Éthique, Livre V
  • La vie est une béatitude Savoure-la.
  • Tout près du renoncement est la béatitude. De Shrî Aurobindo / Bhagavad Gîtâ
  • Dieu nous a faits pour la béatitude - et nous cherchons pauvrement le bonheur. De Henri de Lubac / Paradoxes
  • La béatitude n'est pas la récompense de la vertu, mais la vertu elle-même. De Baruch Spinoza
  • L'amour a ce don particulier de transformer notre univers en béatitudes, et nous croyons, à ce moment-là, posséder toutes les aptitudes du monde au bonheur. De Eve Belisle / Pension de famille
  • Possession : tension vers l'infini, délicieux désespoir, appréhension momentanée de la béatitude. De François Brunante / L'Homme qui se cherchait un fils
  • Le bonheur ne consiste pas dans la possession de troupeaux et de l'or. C'est dans l'âme qui est le siège de la béatitude. De Démocrite / Physiologie du mariage
  • On ne sait pas ce que c'est, la béatitude. Mais il est tout de même réconfortant de penser que le paradis existe et que nous sommes tous faits pour y aller. De Julien Green / Entretien avec Pierre Assouline - Septembre 1993
  • Spinoza le dit dans l’Ethique : ce livre est un manuel de béatitude. À la fin, le lecteur découvre que celle-ci n’est pas une récompense, mais la vertu même… Mais qu’est-ce qu’une vertu quand le bien et le mal n’existent pas. Comment l’obtenir ? Quelle différence entre la béatitude et la joie ? France Culture, "La béatitude n’est pas le prix de la vertu, mais la vertu elle-même" - Ép. 3/4 - Quatre malentendus spinozistes
  • “Les béatitudes sont la carte d’identité du chrétien”, affirme le pape lors de la messe de la Toussaint à Malmö (2016) La Croix, “Les Béatitudes sont le chemin pour atteindre la joie”, affirme le pape François lors de l’audience générale
  • Il flotte un air de légèreté entre les murs de L’Oujon, à Genolier. Loin, bien loin du climat plombant dû à la pandémie. Une douce béatitude que l’on la doit aux quelque mille grues suspendues au plafond de la médiathèque scolaire. Tout un symbole. «Il y a un mois, nous avons mis les élèves au défi de confectionner mille grues en papier pour marquer le retour à l’école», explique Annik Skrivan, enseignante spécialisée, mobilisée en soutien des maîtres de classe. Marquer la reprise mais aussi débriefer. «On savait que les élèves avaient vécu des choses... , Genolier: mille grues pour faire corps face à la crise

Images d'illustration du mot « béatitude »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « béatitude »

Langue Traduction
Anglais bliss
Espagnol beatitud
Italien beatitudine
Allemand glückseligkeit
Portugais beatitude
Source : Google Translate API

Synonymes de « béatitude »

Source : synonymes de béatitude sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « béatitude »

Partager