La langue française

Ravissement

Sommaire

Définitions du mot ravissement

Trésor de la Langue Française informatisé

RAVISSEMENT, subst. masc.

A. − Vx ou littér.
1. Action d'enlever, de prendre de force. Synon. enlèvement, rapt.Il s'agit d'un bail à cheptel (...). Voici l'article 14 (...). Tous ravissements de loups et autres morts violentes se justifieront comme faire se pourra (Labiche, Fourchevif, 1859, 12, p. 418).
P. métaph. Et le train filait toujours, rejetant violemment peupliers, vaches, hangars et toutes choses terrestres (...). Quel but suprême peut exiger un ravissement si brutal, et un renvoi si vif de paysages à tous les diables? (Valéry, Soirée avec M. Teste, 1895, p. 85).
2. Fait d'être enlevé par la mort à l'affection de ses proches. Depuis ce jour [de la mort de Mallarmé], il est certains sujets de réflexion que je n'ai véritablement jamais plus considérés. J'avais longuement rêvé d'en entretenir Mallarmé; son ravissement brusque les a comme sacrés et interdits pour toujours à mon attention (Valéry, Variété II, 1929, p. 169).
B. − Domaine relig., mystique
1. Action de transporter au ciel. Si tu n'as pas été porté au ciel dans les bras des séraphins, il est certain que le Seigneur a accordé cette grâce à ton image, puisque (...) les moines (...) ont été témoins de ton ravissement (A. France, Thaïs, 1890, p. 325).
2. État mystique, supérieur à l'extase, dans lequel l'âme, soustraite à l'influence des sens et du monde extérieur, se trouve transportée dans un monde surnaturel, amenée vers Dieu. Dans la nuit, Vintras eut un ravissement. Il fut enlevé par la lumière divine au delà de nos horizons et hors des limites de nos sens (Barrès, Colline insp., 1913, p. 194):
1. ... ses yeux qui ne voyaient déjà plus, emplis de l'éblouissement de la mort, semblaient apercevoir l'infinie perfection, au delà de la vie, dans un ravissement d'extase dont toute sa face s'éclairait. Zola, Argent, 1891, p. 423.
C. − P. anal.
1. Rare. [Avec compl. prép. indiquant ce qui provoque cet état] Perte de conscience partielle ou totale du monde extérieur. [Nos jours] sont encore pareils aux doigts de ton amie, dont les caresses, dis-tu, surpassent le ravissement de l'opium (Toulet, Comme une fantaisie, 1918, p. 50).
2. État de bonheur, de plaisir extrême qui fait oublier tout ce qui ne suscite pas ce plaisir. Être, tomber dans le ravissement; être pris de ravissement. Je pensais (...) en entendant ce chef-d'œuvre [Tancredi de Rossini] du Guide de la musique, que le degré de ravissement où notre âme est portée fait le thermomètre du beau musical (Stendhal, Hist. peint. Ital., t. 2, 1817, p. 144):
2. ... je lisais Le Cousin Pons. (...) ce jour-là, je le découvrais. J'étais dans le ravissement, dans l'extase, ivre, perdu... La tombée de la nuit interrompit enfin ma lecture. Je pestai contre le wagon qui n'était pas éclairé (...); les employés, qui le croyaient vide, l'avaient remisé sur une voie de garage. Gide, Si le grain, 1924, p. 373.
3. [Sens affaibli] Vif plaisir. Vraiment, pendant huit jours, j'adorai ce meuble. J'ouvrais à chaque instant ses portes, ses tiroirs; je le maniais avec ravissement, goûtant toutes les joies intimes de la possession (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Chevel., 1884, p. 938).Odile aspirait avec ravissement l'air frais de l'automne (Maurois, Climats, 1928, p. 57).
P. méton. Ce qui ravit. La Grèce connaîtra tous les ravissements, depuis la danse en chœur sur les sommets du Taygète jusqu'au banquet d'Aspasie (Renan, Hist. peuple Isr., t. 1, 1887, p. 103).Il n'est pas jusqu'aux boutiques qui ne soient un ravissement par leur diversité (Léautaud, Essais, 1906, p. 64).
Prononc. et Orth.: [ʀavismɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1287 terme de mystique et relig. ravissement de Helye (Joinville, Credo, éd. Natalis de Wailly, 432 ds Trenel, p. 585); 2. a) fin xiiies. « état de l'âme en extase » (Dou diciple et dou mestre, BN 423, f o88d ds Gdf. Compl.); b) 1553 « émotion éprouvée par une personne transportée de joie » (Ronsard, Les Amours, 95, 4, éd. P. Laumonier, t. 5, p. 129); 3. 2emoit. xives. « action d'emporter de force » ravissemens de femmes (Chron. de S. Denis, BN 2813, f o434b ds Gdf. Compl.). Dér. de ravir*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 799. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 066, b) 1 262; xxes.: a) 961, b) 11 233. Bbg. Duch. Beauté 1960, p. 84. − Dumonceaux (P.). Lang. et sensibilité au xviies. Genève, 1975, pp. 105-108.

Wiktionnaire

Nom commun

ravissement \ʁa.vis.mɑ̃\ masculin

  1. Enlèvement qu’on fait avec violence. Il n’est guère en usage que dans ces locutions :
    • Le ravissement d’Hélène, le ravissement de Proserpine, le ravissement d’Europe.
  2. État de l’âme lorsqu’elle est transportée de joie, d’admiration, etc.
    • J’errais avec ravissement au milieu de ces tableaux, rendus plus doux par l’image d’Atala et par les rêves de félicité dont je berçais mon cœur. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Mrs. Paulina Barnett, dans un perpétuel ravissement, assistait à ce spectacle nouveau pour elle. De quelles souffrances, de quelles fatigues, son âme de voyageuse n'eût-elle pas payé la contemplation de telles choses!. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Quand il passait dans une salle du palais, […], les étrangères l'écoutaient aussi, car le son de sa voix était un ravissement. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
    • Elle rangeait sa chambre tous les matins, et elle éprouvait un ravissement inconnu à caresser la soie de son pyjama, …. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  3. (En langage mystique) État d’une âme transportée hors d’elle-même par l’extase.
    • Le ravissement de saint Paul se dit de saint Paul enlevé au troisième ciel.
  4. (Par extension) Le fait d'être privé de la maîtrise de ses activités conscientes, notamment dans le cadre d'une démarche mystique ou amoureuse. — Note d’usage : Ce terme est assez proche de la notion d'extase.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAVISSEMENT. n. m.
Enlèvement qu'on fait avec violence. Il n'est guère en usage que dans ces locutions : Le ravissement d'Hélène, le ravissement de Proserpine, le ravissement d'Europe. Il désigne aussi l'État de l'âme lorsqu'elle est transportée de joie, d'admiration, etc. Il était dans le ravissement. Dans le langage mystique, il désigne l'État d'une âme transportée hors d'elle-même par l'extase. Le ravissement de saint Paul se dit de saint Paul enlevé au troisième ciel.

Littré (1872-1877)

RAVISSEMENT (ra-vi-se-man) s. m.
  • 1Action d'enlever, de ravir. Bas-reliefs qui représentaient Jupiter changé en taureau, le ravissement d'Europe, et son passage en Crète au travers des flots, Fénelon, Tél. IX. Pour justifier le ravissement des biens ôtés par l'Église et par les armes à la maison de Toulouse dans la guerre des Albigeois, Voltaire, Ann. Emp. Frédéric II, 1220.
  • 2État de l'esprit transporté de joie, d'admiration. Certes je ne puis faire en ce ravissement Que rappeler mon âme…, Malherbe, I, 1. Que de ravissements je sens à cette fois ! Corneille, le Ment. IV, 4. Mon frère, vous seriez charmé de le connaître [Tartufe], Et vos ravissements ne prendraient point de fin, Molière, Tart. I, 6. Son mari [de Mme de Martel] lui a écrit des ravissements de votre beauté ; il est comblé de vos politesses, Sévigné, à Mme de Grignan, 20 mai 1672. Dans ce ravissement divin [des champs Élysées] les siècles coulent plus rapidement que les heures, Fénelon, Tél. XIX. La manière dont il s'exprime en quelques endroits sur les ravissements que cause la jouissance de la vérité, est si vive et si animée qu'il aurait été inexcusable de se proposer une autre récompense, Fontenelle, Tschirnhaus. Qu'avec ravissement je revois ce séjour ! Voltaire, Tancr. III, 1.
  • 3Le ravissement de saint Paul, l'état de saint Paul enlevé au troisième ciel.
  • 4Sorte d'extase, transport de l'âme hors d'elle-même. Sainte Thérèse s'abîme dans la contemplation de l'immensité de Dieu par les ravissements, les transports et les extases, Fléchier, Panég. Ste Thérèse. Au lieu des cantiques charmants Où David t'exprimait ses saints ravissements, Racine, Ath. II, 9.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et lidiz mestre Dudos parloit aucunes choses estranges et vaines [dans une fièvre] ; et se douterent les phisiciens du ravissement de la matiere, et que ele montast au cervel, Miracles de St Loys, p. 161.

XIVe s. Ravissemenz de personnes, feux boutés, Bibl. des chartes, 5e série, t. I, p. 81. Ravissement est quant l'ame est menée par aucune chose hors elle, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVe s. Quant est à parler de ravissements, violations et autres besognes extraordinaires, il en fut fait, selon les coutumes de la guerre, comme en ville conquise, Monstrelet, II, 117.

XVIe s. Il laissa ses terres venir en friches par un contemnement des choses terrienes et un ravissement de l'amour des celestes, Amyot, Péric. 36.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RAVISSEMENT. - HIST.

XVIe s. Ajoutez : Si Son Excellence [Guillaume le Taciturne] n'a pas trop de quoy se nourrir… c'est à cause d'avoir liberalement et heroïcquement employé tout ce qu'il luy restoit du ravissement de la tyrannie espagnole au bien et au salut de sa patrie, Œuvr. de Th. Marnix de Ste-Aldegonde, Écrits politiques et historiques, Bruxelles, 1859, p. 67.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ravissement »

Ravir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de ravir avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ravissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ravissement ravismɑ̃

Citations contenant le mot « ravissement »

  • Le plaisir d'un texte, le ravissement d'une interprétation ne sont pas liés au prix du livre ou de la chaine hi-fi. De François de Closets / Le Bonheur d’apprendre et comment on l’assassine
  • La beauté c'est le miroir de la vie. Un condensé de ravissement en un reflet. De Delphine Lamotte
  • L'écriture n'est pas une fin en soi, elle est la nostalgie d'un ravissement. De Yasmina Reza / Entretien avec Catherine Argand - Septembre 1999
  • C’est une forme de ravissement que d’avoir une adoration aussi inconditionnelle pour toute la surface du corps, la peau, d’un autre être humain. De Toni Bentley / Ma reddition
  • Rien n'est plus irritable que l'indépendance de l'adolescent. Si on froisse en lui ce droit qu'il vient de se découvrir avec ravissement, il se rebiffe et fait par révolte le contraire de qu'on lui commande. De Rex Desmarchais / Le Feu intérieur
  • Rien n'est plus doux au coeur d'un homme que le ravissement de la femme qu'il aime, qui l'aime, et la mine attentive qu'elle prend à chacune de ses paroles, d'autant plus émue et intérieurement grisée qu'elle ne sait pas ce qu'il lui dit. De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • Le vent n’était pas au rendez-vous, mais l’ambiance était féerique pour le spectacle proposé, mardi en soirée, par la Cie Festi’Vol, dans le cadre des animations proposées par l’office de tourisme Falaises d’Armor. Au bord de la rivière Le Leff à Blanchardeau, avec la musique et le superbe coucher de soleil, les spectateurs ont découvert avec ravissement le défilé aérien des cerfs-volants. Qu’ils viennent de Chine, d’Indonésie, des États-Unis ou d’Europe, leur histoire était contée en direct. Le Telegramme, Musique et féerie avec les cerfs-volants - Lanvollon - Le Télégramme
  • Ces trois musiciennes d’exception ont interprété des œuvres de compositrices des XVIIe et XVIIIe siècles, un ravissement. ladepeche.fr, Prayssas. Le Festival d’été a démarré - ladepeche.fr
  • Entre deux morceaux, Virginie apporte un éclairage, une anecdote ou essaie encore de faire deviner le suivant… et le public se prête au jeu avec ravissement. www.leveil.fr, Une animation était proposée à Guitard, la semaine dernière - Le Puy-en-Velay (43000)
  • Léa Péllarin crée des contes comme on assemble des tissus et des fils en un grand patchwork. De nombreuses histoires, cousues main, ont ainsi vu le jouUne vingtaine de spectateurs ont découvert avec ravissement l’univers de Léa, à l’invitation de la MJC-EVS. C’était le premier spectacle post-confinement. , Culture - Loisirs | La couseuse d’histoires
  • C’est en vous promenant sur la place du gravier à Agen, près du kiosque à musique, que vous découvrirez avec ravissement l’expression de l’amour à travers l’œuvre d’Henri Lombard "L’Etoile du Berger". Cette sculpture qui date de 1902 a été commandée par le sénateur et maire d’Agen, Joseph Chaumié. La symbolique de cette œuvre représente Vénus dans ce qu’elle a de plus sensuelle. Un peu plus loin de l’autre côté du kiosque "Samson et Dalila" la deuxième œuvre de l’artiste. Ces deux sculptures expriment indéniablement l’harmonie, dans ce qu’elle a de plus symbolique. Henri Lombard a été élève de l’École des Beaux-Arts de Marseille. Sculpteur fort apprécié on retrouve ses œuvres un peu partout en France, sur les frontons du palais de justice de Nice, à la Caisse d’Épargne de Marseille ou encore au Grand Palais de Paris. Agen, berceau de l’Art et des artistes n’a décidément pas fini de vous séduire ! Bienvenus à Agen ! petitbleu.fr, L’étoile du Berger, Les Amoureux du Gravier - petitbleu.fr
  • Le Grand Parc d’Andilly a ouvert ses portes ce week-end pour le plus grand plaisir de tous. Bénéficiant d’un temps magnifique, cette ouverture a attiré près de 1 500 personnes sur deux jours. Et, les visiteurs ont découvert avec ravissement les nouveaux aménagements effectués depuis l’an passé. Un bon moment à passer ensemble, en toute sécurité, grâce à la superficie très vaste du parc (14 hectares). , Culture - Loisirs | Andilly : près de 1 500 visiteurs au Grand Parc

Images d'illustration du mot « ravissement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ravissement »

Langue Traduction
Anglais delight
Espagnol deleite
Italien diletto
Allemand freude
Chinois
Arabe بهجة
Portugais deleite
Russe восторг
Japonais 喜び
Basque gozamenerako
Corse piacè
Source : Google Translate API

Synonymes de « ravissement »

Source : synonymes de ravissement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ravissement »

Partager