Avancer : définition de avancer


Avancer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AVANCER, verbe.

I.− Emploi trans.
A.− [Concerne l'espace]
1. Porter, pousser en avant. Avancer un siège, une chaise, son fauteuil :
1. J'ai des girafes qui se promènent dans mes jardins et avancent leur tête sur le bord de mon toit, quand je prends l'air après dîner. Flaubert, La Tentation de st Antoine,1856, p. 586.
Spéc., JEUX (dames, échecs, etc.). Avancer un pion. Pousser un pion sur une autre case.
TECHNOL., vx. Avancer le fil d'or. ,,[...] lui donner le quatrième tirage pour le mettre en état d'être fini dans la dernière opération`` (Chesn. 1857).
P. anal., PEINT. Mettre en relief, faire ressortir certains motifs d'un tableau.
2. [Souvent avec le verbe faire ou en tournure passive] Rapprocher, faire venir au devant de quelqu'un :
2. On voulut sonner le domestique pour faire avancer la voiture. Maupassant, Une vie,1883, p. 98.
3. Au fig. Mettre en avant, proposer, affirmer. Avancer une idée, une opinion, une hypothèse; avancer une accusation, un argument; avancer que + ind.
Péj. Prétendre indûment :
3. Cette coloration est incontestablement due à l'inflammation de la muqueuse, et non pas, comme l'ont avancé certains auteurs, à la transparence de cette membrane, ... Cadet de Gassicourt, Traité clinique des maladies de l'enfance,t. 1, 1880-84, p. 147.
B.− [Concerne le temps]
1. [Le compl. d'obj. désigne une chose abstr.] Rendre plus proche dans le temps :
4. ... le déjeuner était, pour tout le monde, une heure plus tôt. Et ma tante avait si bien pris l'habitude de cette dérogation hebdomadaire à ses habitudes, qu'elle tenait à cette habitude-là autant qu'aux autres. Elle y était si bien « routinée », comme disait Françoise, que s'il lui avait fallu, un samedi, attendre pour déjeuner l'heure habituelle, cela l'eût autant « dérangée » que si elle avait dû, un autre jour, avancer son déjeuner à l'heure du samedi. Cette avance du déjeuner donnait d'ailleurs au samedi, pour nous tous, une figure particulière, indulgente, et assez sympathique. Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 110.
5. « Espérons, écrit un soldat (et ses paroles naïves ont un sens étrangement profond), espérons qu'il fera encore beau temps pour avancer la vendange et la guerre. » Barrès, Mes cahiers,t. 13, 1920-22, p. 247.
a) Avancer un fruit, un légume, etc. Porter à maturation avant la période normale.
b) Avancer une pendule, une montre. Manœuvrer les aiguilles de façon qu'elles indiquent une heure plus avancée; manœuvrer le balancier vers le pôle.
P. compar. :
6. Je m'entends avec la fatalité; je puis, socialement parlant, l'avancer ou la retarder à ma fantaisie, comme on fait d'une montre. Balzac, La Duchesse de Langeais,1834, p. 263.
c) Avancer les jours de qqn. Hâter son trépas.
2. [Le compl. d'obj. désigne une somme d'argent]
a) Avancer de l'argent (à qqn). Payer par avance, avant la date fixée ou prévue; faire l'avance d'une somme d'argent, prêter de l'argent. Avancer un terme à son propriétaire, avancer de l'argent à un architecte, à un entrepreneur (Ac. 1932).
b) Payer (une somme d'argent) pour le compte de quelqu'un ou pour soi-même.
P. ext. Avancer une somme. En faire l'avance*, la payer en attendant qu'elle soit remboursée.
II.− Emploi intrans.
A.− [Concerne l'espace]
1. Aller en avant :
7. Toute la masse des mâts, des vergues, des haubans, des voiles, craque et frémit alors, ainsi que sous un vent trop lourd. Nous n'avançons pas d'une ligne en une heure; ... Lamartine, Voyage en Orient,t. 1, 1835, p. 87.
8. La petite Marietta lui sauta au cou, et la vieille lui baisait les mains. La voiture avançait toujours au petit trot. Stendhal, La Chartreuse de Parme,1839, p. 181.
SYNT. Avancer hardiment, humblement, majestueusement, péniblement, pesamment, rapidement; avancer avec peine, avec précaution, sur la pointe des pieds.
Au fig. Aller de l'avant, accomplir des progrès :
9. En étudiant, comme un fait, le sens du mot civilisation, en recherchant toutes les idées qui y sont comprises, selon le bon sens des hommes, nous avancerons beaucoup plus dans la connaissance du fait lui-même, que si nous tentions d'en donner nous-mêmes une définition scientifique, parût-elle d'abord plus claire et plus précise. Guizot, Hist. gén. de la civilisation en Europe,1828, p. 12.
En partic. Progresser dans la hiérarchie sociale :
10. Voyez ce qui se passe au parterre d'un spectacle, le jour où il y a foule; comme les uns restent en arrière, comme les premiers reculent, comme les derniers sont portés en avant. Cette image est si juste que le mot qui l'exprime a passé dans le langage du peuple. Il appelle faire fortune, se pousser. « Mon fils, mon neveu se poussera. » Les honnêtes gens disent, s'avancer, avancer, arriver, termes adoucis, qui écartent l'idée accessoire de force, de violence, de grossièreté, mais qui laissent subsister l'idée principale. Chamfort, Maximes et pensées,1794, p. 22.
2. Spéc., ARCHIT. Faire saillie, sortir d'un alignement.
P. anal. :
11. la petite chienne. − Vous avez de beaux yeux. toby-chien. − N'est-ce pas? on les voit beaucoup. Ils sont grands, et puis ils avancent. Colette, Sept dialogues de bêtes,1905, p. 145.
B.− [Concerne le temps]
1. Aller vers sa fin. L'heure, le jour, l'année avance.
Avancer en âge. Vieillir.
2. [Le suj. désigne un mouvement d'horlogerie] Aller trop vite et/ou indiquer une heure en avance sur l'heure, sur le temps réel :
12. Elle [Marie-Antoinette] recommença la même erreur. Elle s'aperçut ensuite qu'elle s'était trop prévenue et que Barnave revenait à eux. C'est ainsi que l'horloge des Tuileries retardait toujours : le cadran de l'Hôtel de Ville avançait. Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 8, 1863-69, p. 373.
III.− Emploi pronom.
A.− [Concerne l'espace]
1. Se porter en avant :
13. La jeune fille ouvrit la porte de la chambre et s'avança de quelques pas à peine; elle regarda son père et sa mère, assis dans des fauteuils, et leur trouva un accablement plein de solennité. Duranty, Le Malheur d'Henriette Gérard,1860, p. 198.
Spéc., ARCHIT. Faire saillie, sortir d'un alignement :
14. Les dispositions de la façade de [la] basilique [de Sainte-Agnès, à Rome,] sont fort simples ... La nef s'éclaire par trois grandes fenêtres...; plus bas, le corps principal de la façade s'avance pour renfermer les deux étages de galeries placées en avant de la nef. A. Lenoir, Archit. monastique,t. 1, 1852, p. 115.
2. Au fig.
a) Aller de l'avant, progresser :
15. [Le Sidaner] s'est avancé jusqu'à l'extrême limite de son art, à la limite où, par la nuance, la peinture fait oublier sa matière et devient presque une musique... C. Mauclair, De Watteau à Whistler,1905, p. 248.
En partic. Progresser dans la hiérarchie sociale :
16. Les premières places de l'Église étaient dévolues [en Italie] à des cadets de grandes maisons. Ces jeunes gens voyaient bien vite que, pour s'avancer, il fallait de l'esprit et de la politique. Stendhal, Hist. de la peint. en Italie,t. 1, 1817, p. 51.
b) Aller trop loin dans ses démarches ou dans ses propos. S'avancer imprudemment :
17. − ... il ne me semble pas dit le malade au docteur-citoyen que je m'avance inconsidérément, si je prétends que les dispositions morales d'un malade influent considérablement sur sa maladie... Péguy, De la Grippe II,1900.
B.− [Concerne le temps]
1. Être de plus en plus proche :
18. Tous les partisans du duc de Bourgogne recommencèrent à se tenir en crainte et en repos. Voyant que l'affaire était manquée, et que la mauvaise saison s'avançait, le duc congédia la plus grande partie de ses hommes d'armes; ... Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 4, 1821-24, p. 157.
2. S'approcher de sa fin :
19. Déjà une partie des invités s'étaient éclipsés; la nuit s'avançait, et il ne restait plus pour le souper qu'une trentaine de personnes. Ponson du Terrail, Rocambole,L'Héritage mystérieux, 1859, p. 63.
PRONONC. ET ORTH. : [avɑ ̃se], j'avance [ʒavɑ ̃:s]. Enq. : /avãs/ (il) avance. Fait partie des verbes en -cer qui prennent une cédille sous le c devant a ou o : nous avançons, etc. (cf. Ortho-vert 1966, p. 101).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1155 fig. pronom. sei avancier « progresser » (Wace, Brut, éd. Arnold, 6847-48 : D'avancier sei s'entremeteit, Cume chescuns fere devreit); 1160-74 trans. fig. avancier « faire progresser » (Id., Rou, éd. Andresen, III, 6190 d'apr. Keller 1953, p. 152); 1223 « accélérer l'exécution de qqc. » (G. de Coincy, Mir. Vierge, ms. Soiss., fo165ads Gdf. Compl.); 1172-75 pronom. au propre « se porter en avant » (Chr. de Troyes, Chevalier Charrette, éd. W. Foerster, 348 ds T.-L.) 2. a) 1278 trans. « porter en avant » (Sarrazin, Ham, p. 341 ds Gdf. Compl. : A vidame si avencé Son ceval que li sans en saut); d'où 1299 fig. « mettre en avant, alléguer » (Sent. du juge de l'Ayre, La Ferté, A. Saône-et-Loire, ibid.); b) 1559 pronom. « (d'une construction) faire saillie » (Amyot, Caton, 38 ds Littré : Faisant desmolir et abattre toutes les saillies des edifices privez qui s'avançoient sur les rues et places publiques); 3. xve-xvies. trans. « faire arriver avant le temps prévu, hâter » (Moralité de charité, Anc. Th. fr., t. III, p. 356 ds Gdf. Compl. : Tu luy avanceras sa mort Par ton orgueil, ingratitude); 4. 1469 « donner par avance (de l'argent), prêter » (Lettres de Louis XI, éd. Von Vaësen et Charavay, III, 361 ds Bartzsch, p. 110 : avancer), cf. 1611 (Cotgr. : avancer argent). D'un lat. vulg. *abantiare formé sur abante (v. avant); le sens 4 dérive de avance étymol. 2, dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 10 276. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 14 097, b) 15 773; xxes. : a) 14 227, b) 14 664.
BBG. − Baudr. Chasses 1834. − Bél. 1957. − Canada 1930. − Chesn. 1857. − Duch. 1967, p. 20. − Dul. 1968. − Guilb. Aviat. 1965. − Kuhn 1931, p. 183, 107. − Le Roux 1752. − Pierreh. 1926. − Pierreh. Suppl. 1926. − Remig. 1963. − Watkins (J. M.). Avancer, s'avancer : the idiomatic pronoun. Fr. R. 1958/59, t. 32, pp. 448-452.

Avancer : définition du Wiktionnaire

Verbe

avancer \a.vɑ̃.se\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’avancer)

  1. Pousser en avant ; porter en avant.
    • La région que nous parcourons est une vaste plaine monotone, sans arbres et presque sans reliefs, qui s'élève insensiblement à fur et à mesure que nous avançons. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 36)
    • Vers le sud, à cent mètres environ au-dessus des eaux, chevauchant, telles des Valkyries, les étranges montures dont la mécanique européenne avait été l’inspiratrice, les Japonais s’avançaient sur leurs monoplans rouges. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 312 de l’éd. de 1921)
    • Recule vite, cherche le dur, le sec, ou tu es perdu. Tu croiras t'échapper en avançant […]. Tu t'enfonces davantage. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Bien qu’il connût la route, il s’avançait avec précaution, dans cette avenue que bordaient d’énormes arbres dont les cimes se perdaient dans l’ombre. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • La masse des véhicules s'avançait dans un grondement sur les deux routes Minsk-Vilna et Minsk-Slonin, puis s'arrêtait, bloquée parfois pendant trois heures. — (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.238)
  2. Rapprocher un objet de quelqu’un ou de quelque chose.
    • Avancez cette table vers moi, vers le feu.
    • Avancez-moi un fauteuil.
  3. Porter à un moment antérieur dans le temps.
    • Avancer son départ.
    • Les chagrins ont avancé sa mort.
    • La chaleur avance la végétation.
    • Avancer une montre, une pendule, une horloge. Pousser les aiguilles en avant pour qu’elles marquent un moment de la durée en avance sur celui qu’elles marquaient.
  4. Faire progresser quelque chose.
    • Avancer un ouvrage.
    • Il a bien avancé ses affaires en peu de temps.
    • Cela n’avancera pas les affaires.
  5. (Vieilli) Faire progresser quelqu'un dans sa carrière, procurer de l'avancement.
    • Il envoya chercher le brigand Arbogad, auquel il donna un grade honorable dans son armée, avec promesse de l'avancer aux premières dignités s'il se comportait en vrai guerrier, et de le faire pendre s'il faisait le métier de brigand. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XIX. Les énigmes, 1748)
    • Quelques très rares Annamites frayaient avec les Français. Un fonctionnaire annamitophile était en principe condamné à ne jamais « avancer ». Nous étions, du fait de la condition de ma mère, au dernier échelon de l'échelle des fonctionnaires. — (Marguerite Duras, Cahiers de la guerre et autres textes, POL Éditeur, 2006)
  6. Payer par avance, payer avant que l’argent soit dû.
    • Avancer un terme à son propriétaire.
    • Avancer la moitié d’une somme convenue.
  7. Payer une somme pour le compte de quelqu’un, fournir aux frais de quelque entreprise.
    • Comme il était absent, j’ai avancé cet argent pour lui.
    • Il est juste qu’on lui rende ce qu’il a avancé.
  8. (Figuré) Mettre en avant ; proposer une chose comme véritable.
    • Elles sont confuses et mêlées de légendes ; plusieurs de ces dernières avancent que Joseph d'Arimathée, possédant des mines d'étain en Cornouailles (les Cassitérides des Phéniciens), était venu s'installer à Glastonbury. — (Berthe Gavalda, Les Églises en Grande-Bretagne, PUF, Que sais-je?, 1959, page 7)
    • Elle n'avait en rien conforté la thèse du rédacteur en chef, considérant leur rencontre au salon de thé comme une tentative de manipulation par un pseudo-privé en manque de clientèle et qui avançait des révélations sans la queue d'une preuve. Autant dire, intox, bidon, pipeau et couille de loup dans le jargon professionnel. — (Michel Embareck, La mort fait mal, éd. Gallimard, 2000, éd. Archipoche, 2013, chap. 9)
    • Le capotier de Lyon, vendeur ambulant, a fait quelques calculs à partir du nombre de préservatifs qu'il écoule chaque année auprès des prostituées. Il avance le chiffre invérifiable d'un million de passes par an sur la région lyonnaise. — (Alice Géraud, Loi: les prostitués font corps avec les clients, dans Libération (journal) du 1er avril 2011)
  9. (Intransitif) Faire des progrès dans un travail, dans une carrière.
    • Il avance rapidement dans son œuvre.
    • Il a trop de protecteurs pour ne pas avancer.
  10. (Intransitif) ou (Pronominal) Faire saillie.
    • Les rochers qui avançaient (ou s'avançaient) sur nos têtes.
    • Ce promontoire avance (ou s'avance) trop loin dans la mer.
  11. (Intransitif) ou (Pronominal) Aller, se porter en avant.
    • J’ai donc repris la file des passants qui s’engageaient dans une des rues aboutissantes et nous avançâmes par saccades. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932, éd. mars 1942, p. 154)
    • L’armée avançait (ou s'avançait) dans le pays.
  12. (Intransitif) ou (Pronominal) (Par extension) Aller plus tard dans l’écoulement du temps.
    • La nuit avance (ou s'avance).
    • La saison avance (ou s'avance).
    • Il était arrivé à un âge fort avancé.
  13. (Intransitif) Prendre de l'avance, aller trop vite (en parlant d'une montre, d'une horloge etc.).
    • — Monsieur, dit Cogolin, il s'en faut d'une bonne demi-heure. Seulement, quand il s'agit du dîner ou du souper, mon estomac avance toujours. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  14. (Figuré) Faire des progrès, en parlant des personnes ou des choses.
    • Un travail qui n’'avance (ou ne s'avance) pas.
    • L’enquête avance (ou s'avance).
  15. (Ironique) S’être donné une peine inutile ou que l’on a compromis ses intérêts par de fausses démarches, par une conduite maladroite.
    • Vous êtes bien avancé, vous voilà bien avancé,
    • Tout mon ouvrage est à refaire, me voilà bien avancé!
    • Il a voulu faire l’insolent, on l’a mis à la porte ; le voilà bien avancé!
  16. (Pronominal) En matière d’affaires et de négociations, mettre en avant quelque chose qui fait contracter une sorte d’engagement.
    • Je me suis avancé jusqu’à lui offrir telle somme.
    • Cet ambassadeur s’est trop avancé.

Verbe

avancer \Prononciation ?\ transitif et intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (graphie ABCD) (pronominal : s’avancer)

  1. Avancer, progresser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Avancer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AVANCER. v. tr.
Pousser en avant, porter en avant. Avancez la table. Il avança la tête hors de la voiture. Avancer le bras, avancer le pied. Il signifie aussi Rapprocher un objet de quelqu'un ou de quelque chose. Avancez cette table vers moi, vers le feu. Avancez-moi un fauteuil. Il signifie aussi Porter en avant dans le temps. Avancer son départ. Avancer le jour de son départ. Avancer le dîner, l'heure du dîner. Elle fit une chute qui avança ses couches. Les chagrins ont avancé sa mort. La chaleur avance la végétation. Avancer une montre, une pendule, une horloge. Pousser les aiguilles en avant pour qu'elles marquent un moment de la durée en avance sur celui qu'elles marquaient. Il signifie encore Faire progresser quelque chose. Avancer sa besogne. Avancer un ouvrage. Il a bien avancé ses affaires en peu de temps. On dit de même Cela n'avancera pas les affaires. Cela ne m'avance guère, ne m'avance pas beaucoup. À quoi cela vous avancera-t-il? Son travail est fort avancé. Il signifie aussi Payer par avance, payer avant que l'argent soit dû. Avancer un terme à son propriétaire. Avancer la moitié d'une somme convenue. Avancer de l'argent à un architecte, à un entrepreneur. Il signifie également Payer une somme pour le compte de quelqu'un, fournir aux frais de quelque entreprise. Comme il était absent, j'ai avancé cet argent pour lui. Il a avancé cela de ses deniers. Il est juste qu'on lui rende ce qu'il a avancé. J'ai avancé beaucoup de fonds pour l'établissement de cette fabrique. Il signifie aussi figurément Mettre en avant, proposer une chose comme véritable. Vous avancez une proposition fort dangereuse. Je n'avance rien dont je n'aie de bonnes preuves. Vous avancez une chose dont vous serez désavoué.

S'AVANCER et

AVANCER, intransitif, signifient Faire saillie. On a abattu le devant de cette maison parce qu'elle avançait, qu'elle s'avançait trop sur la rue. Les rochers qui avançaient ou s'avançaient sur nos têtes. Ce promontoire avance ou s'avance trop loin dans la mer. Ils signifient aussi Aller, se porter en avant. Avancez donc. Avancez-vous donc. J'avançai, je m'avançai vers lui. L'armée avançait, s'avançait dans le pays. Par extension, ils s'appliquent à l'Écoulement du temps. La nuit avance, s'avance. La saison avance, s'avance. Il avance, il s'avance en âge. La saison, la nuit est avancée. Il était arrivé à un âge fort avancé. Ils signifient figurément Faire des progrès en parlant des Personnes et des choses. Son affaire n'avance, ne s'avance guère. Un travail qui n'avance pas. Une construction qui avance lentement. L'enquête avance, s'avance. Toutefois,

AVANCER se dit ordinairement seul quand il s'agit du Progrès que l'on fait dans un travail, dans une carrière. Il avance rapidement dans son œuvre. Il a trop de protecteurs pour ne pas avancer. Vous êtes bien avancé, vous voilà bien avancé, se dit dans un sens ironique et familier pour exprimer qu'on s'est donné une peine inutile ou que l'on a compromis ses intérêts par de fausses démarches, par une conduite maladroite. Tout mon ouvrage est à refaire, me voilà bien avancé! Il a voulu faire l'insolent, on l'a mis à la porte; le voilà bien avancé!

S'AVANCER se dit particulièrement en matière d'Affaires et de négociations lorsqu'on met en avant quelque chose qui fait contracter une sorte d'engagement. Je me suis avancé jusqu'à lui offrir telle somme. Cet ambassadeur s'est trop avancé; il court risque d'être désavoué.

Avancer : définition du Littré (1872-1877)

AVANCER (a-van-sé ; le c prend une cédille devant a et o) v. a.
  • 1Pousser ou porter en avant, approcher. Avancer la main. Plus tôt qu'il n'aura avancé un pion.

    Au domino, avancer un dé, appliquer à un dé déjà posé un autre dé qui s'y adapte.

    Au trictrac, avancer son jeu, jouer les dames dans la table du gran jan, afin de prendre plus tôt son coin.

    Technologie. Avancer le fil d'or, lui donner le quatrième tirage.

  • 2 Fig. Hâter, accélérer. Avancer la mort de quelqu'un. La paresse avance la vieillesse. Il avança ses jours par des excès. Avancer le jour ou l'époque. Il avança l'heure du repas. Le temps… d'un pas insensible avancera la mort, Qui bornera ma peine au repos de la tombe, Malherbe, V, 2. Daignez-vous avancer le succès de mes vœux ? Racine, Iphig. I, 2. J'avance des succès dont j'attends le trépas, Corneille, Cinna, III, 1. Et pour avancer tout, hâte cet entretien, Corneille, Nicom. I, 4. Sa mort avancera la fin de mes ennuis, Corneille, Andr. I, 4.

    Avancer une montre, une pendule, la mettre en avance sur l'heure réelle ou sur celle qu'elle marquait auparavant et qui était en retard.

  • 3Pousser, faire faire du progrès. Il voulait avancer son travail. C'est un admirable moyen d'avancer ses affaires, Molière, Sicil. 7. Ce sont des violences qui avancent l'ouvrage de notre sanctification, Massillon, Dégoûts. Pendant que notre victorieux monarque avance tous les jours l'ouvrage de la paix par ses victoires, Bossuet, Panég. Ste Thérèse.
  • 4Payer par avance ou pour le compte de quelqu'un. Il avança l'argent. Ce que vous lui avez avancé sur un billet. Particulièrement l'endroit où vous dites que, pour accourcir mon affaire, vous voulez avancer votre argent, me semble une des plus belles choses que j'ai jamais lues, Voiture, Lett. 166.
  • 5Mettre en avant, dire, énoncer. Il ne prouve pas ce qu'il avance. Vous avez avancé qu'il avait commis une mauvaise action. Avancer une fausseté à l'instigation de quelqu'un. Des raisons qu'on aurait honte d'avancer devant des hommes sérieux, Massillon, Conv. Il vous craint, et j'avance encor cette parole Que, s'il perd mon époux, c'est à vous qu'il l'immole, Corneille, Poly. IV, 5.
  • 6Gagner, avec que interrogatif ou rien. Qu'aurais-je avancé jusque-là ? Rousseau, Ém. V. Vous n'avancez rien de ne pas avaler le poison, Bossuet, Prédic. 1. Mais qu'avancez-vous en surprenant l'église ? Massillon, Car. Jeûne. Je n'ai pu rien avancer par un long discours, Descartes, Rép. 2. Mais je puis dire aussi qu'ils n'ont rien avancé, Malherbe, I, 1.
  • 7Procurer de l'avancement, un emploi plus élevé. Il a été avancé par le ministre.
  • 8 V. n. Aller en avant, s'approcher. Aimer mieux retourner qu'avancer. Avancez ici. Il avança imprudemment en haute mer. Ne reculer ni n'avancer. Il fait avancer ses troupes. Cette horloge avance. Notre calendrier avance sur celui des Russes. Par mon ordre en ces lieux elle avance vers vous, Voltaire, Tancr. I, 2. Avancez dans la nuit qui couvre vos destins, Voltaire, Sémir. IV, 2. Ses vaisseaux en bon ordre ont éloigné la ville, Et, pour joindre César, n'ont avancé qu'un mille, Corneille, Pomp. III, 1.
  • 9 En termes de peinture, des couleurs avancent, quand, vives et brillantes, elles semblent faire avancer les objets sur le plan du tableau.
  • 10 En termes de vénerie, on dit que le cerf avance, quand on voit par son allure qu'il trotte.
  • 11Faire saillie. Le môle avance bien loin dans la mer. Promontoire qui avance dans la mer Noire. Toit qui avance.
  • 12Faire des progrès ou du progrès ; réussir. Le désir d'avancer [de se pousser]. L'ouvrage avance merveilleusement. Plus il avançait en âge. L'affaire n'avance pas. Si l'on a avancé quelque peu dans la vertu. Avancer en sagesse. Croyez-moi, vous n'avancerez qu'à mesure que vous vous affectionnerez à désirer et à rechercher la retraite et le silence, Bossuet, Avantages de la retraite. Mais tandis que les années Pas à pas font avancer L'âge où de ses destinées La gloire doit commencer, Malherbe, II, 2. Il faut avancer dans le chemin du salut, Massillon, Conc. Vous avancerez plus en m'importunant moins, Corneille, Poly. III, 4. Je n'avance à mourir non plus qu'à différer, Et, ni vivant, ni mort, je n'ai plus qu'espérer, Rotrou, Antig. V, 8.
  • 13Obtenir de l'avancement. Cet officier est trop vieux ; il n'a plus l'espoir d'avancer.

    S'AVANCER, v. réfl.

  • 14Aller en avant. S'avancer sur la scène, hors du port, au combat. Il s'avança jusqu'au mur. L'ennemi s'avançant dans le cœur du pays. S'avançant ardemment dans la carrière qu'il s'est proposée, Bossuet, Panég. Ste Thérèse. Le voici qui s'avance avecque Léontine, Corneille, Héracl. V, 7. Les compagnes d'Esther s'avancent vers ce lieu, Racine, Esth. III, 2. Il reçoit les adieux des siens et de sa femme, Leur défend de le suivre et s'avance au trépas, Corneille, Pomp. II, 2.
  • 15Faire saillie. Le cap s'avance dans la mer. Le mont Taurus qui s'avance vers l'Ouest.
  • 16 Fig. Faire du progrès ou des progrès. S'avancer dans la carrière des honneurs. S'avancer par l'intrigue. Nous nous avançons beaucoup dans la vie, mon vieil ami. Cependant Moïse s'avançait en âge, Bossuet, Hist. I, 3. Le service et le bien de l'État étaient le moyen le plus sûr pour s'avancer dans les charges, Bossuet, ib. III, 6. Il mit un de ses fils dans la marine, qui s'y avança par son mérite jusqu'à devenir capitaine de vaisseau, Fontenelle, Poupart.
  • 17Devenir avancé. L'hiver s'avance. Leur vie s'avançait beaucoup. Le jour s'avance. Encor si la saison s'avançait davantage ! Attendez les zéphyrs…, La Fontaine, Fabl. IX, 2.
  • 18Aller jusqu'à ; sortir d'une juste réserve. Je reconnais que je me suis trop avancé. Il y en avait même qui s'avançaient jusqu'à dire qu'il n'était pas sûr que ce prince voulût avouer une action aussi hardie, Vertot, Révol. de Portugal, p. 95.

HISTORIQUE

XIIe s. Monjoie escrient, chascuns forment s'avance, Ronc. p. 134. [Il] Tranche les las, del bien ferir s'avance, ib. p. 146. Chascuns pour belle Idoine de bien faire s'avance, Audefroi le Bastard, Romancero, p. 18. La grant ost [ils] i trouverent, qui s'estoit avancie, Sax. VII. Li mesagier le rei furent mal vezié, Quant virent qu'il esteient ensi poi avancié, Th. le mart. 25.

XIIIe s. Un des chens s'est adevancis, Le porc aert parmi le pis, Que bien le cuida arester, Ren. 22489. Tybert, qui plus veziés fu, Si est dedans entrez avant, Puis dit : Renart, se Diex t'avant, Çà vien, si sus leve la huche, ib. 2748. Et se tant te pues avancier Que ta raison [discours] commencier oses, la Rose, 2410. Et quiconques vuet commencier Por tost sa besoigne avancier, ib. 7692. Mès, biau sire, que vous avance De lui faire anui ne grevance ? ib. 3283. Ces menaces que Dieu nous fet ne sont pas pour le preu [profit] avancier, ne pour le doumage destourbier, Joinville, 285.

XVe s. Chevaliers qui tous estoient desirans de lui servir et de leurs corps avancer, Froissart, II, II, 1. Ces jeunes gens qui desirent honneur, Ilz se doivent mectre de leur puissance En bon arroy, car cela les avance, Orléans, 1. Or vous avancez, dit-elle, Louis XI, Nouv. XX. Il faut avancer de faire ce que j'ai dit, Louis XI, ib. XX.

XVIe s. Un fouet, duquel il fouettoyt sans remission les paiges qu'il trouvoyt portans du vin à leurs maistres, pour les avanger d'aller, Rabelais, Pant. II, 16. Comment, dist Panurge, pourray je avanger à…, Rabelais, ib. II, 26. Et tant prospere son territoire que ilz ne peuvent de present avanger à boyre, Rabelais, Pant. progn. préf. 1. Car qui ne sçait avecques moy danser, Je ne le puis en m'amour avancer, Marot, I, 290. Jamais me suis-je en termes advancé Auprès de vous, qu'honneur et Dieu ensemble N'y fussent mis ? Marot, I, 402. Quelque ennemy à ce bruit avancé, Marot, III, 50. Bien tost les fis de partir s'avancer [se hâter], Marot, IV, 312. L'un pour ne s'avancer se voit estre avancé, L'autre pour s'avancer se voit desavancé, Du Bellay, J. VI, 29, recto. Mme la grant maistresse m'est venue avancer [hâter], disant que…, Marguerite de Navarre, Lett. 59. Pour s'estre esforcée de s'avancer plus qu'elle ne povoit, elle a retardé sa parfaite guerison, ib. X. Tout ce qui peult advancer leur desseing, Montaigne, I, 125. Il estimoit cet aage là bien meur et bien advancé, Montaigne, I, 406. Un homme advancé en dignité et en aage, Montaigne, II, 15. Selon l'espesseur de la glace, il se recule et s'advance, Montaigne, II, 168. Et si tu veulx que j'advance quelque autre de tes amis, envoye le moy, Montaigne, III, 102. Ny nostre hardiesse, ny nostre couardise ne la peuvent advancer ou reculer [la mort], Montaigne, III, 131. Et puisque l'experience a tesmoigné que tout cela n'a rien avancé, ne doit-on pas cercher des voyes plus gracieuses ? Lanoue, 100. Quand la cavallerie se tiendroit esloignée, il conviendroit que les bataillons avançassent chemin, Lanoue, 322. Ils ne sont pas excusables d'avoir esté cause, pour leur particulier interest, d'avancer la ruine des chrestiens de ce costé-là, peut estre trente ans avant qu'elle fust avenue, Lanoue, 372. Ceulx qu'il cognoissoit diligents, il les avançoit aux honneurs, et leur donnoit authorité et credit, Amyot, Numa, 28. Faisant desmolir et abattre toutes les saillies des edifices privez qui s'avançoient sur les rues et places publiques, Amyot, Caton, 38. De peur que Lucullus n'y participast, il s'avancea [s'empressa] de donner la bataille, Amyot, Lucull. 15. Dion avancea ses propres biens à faire la guerre pour recouvrer et rendre la liberté à ses citoyens, Amyot, Dion et Brutus, 1. Ou choisissant un autre trait plus fort, Tranche ma vie, et m'avance la mort, Ronsard, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Avancer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* AVANCER les plantes (Agriculture.) c’est hâter leur accroissement ou leur fruit, ce qui s’opere par le fumier qu’on leur donne, ou par le remuement des terres, ou par l’arrosage : tous ces moyens produisent le même effet.

Avancer, dans le Commerce, a différens sens. Il signifie 1°. faire les frais d’une entreprise avant que le tems soit venu de s’en rembourser ; ainsi l’on dit qu’un homme a avancé tous les frais d’une manufacture : 2°. il se prend pour prêter de l’argent ou fournir à crédit des marchandises : 3°. en fait de payement, on dit avancer un payement, c’est-à-dire, le faire avant l’échéance. Voyez Avance. (G)

Avancer, en terme de Tireur d’or, c’est donner au fil d’or le quatrieme tirage pour le mettre en état d’être fini dans la derniere opération qui se fait par les tourneuses. Voyez Tireur d’or.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « avancer »

Étymologie de avancer - Littré

Avant ; bourguig. évancé ; provenç. et espagn. avanzar ; portug. avançar ; ital. avanzare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de avancer - Wiktionnaire

Faisait avancier, avancir, du bas latin *abantiare dérivé de abante (« avant »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « avancer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avancer avɑ̃se play_arrow

Conjugaison du verbe « avancer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe avancer

Évolution historique de l’usage du mot « avancer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avancer »

  • D’un autre côté, Wang Tao, a exprimé la volonté de Huawei de soutenir le ministère pour faire avancer la stratégie digitale 2025. « Nous mettons notre savoir-faire et notre expertise en tant que leader des nouvelles technologies à la disposition de la Tunisie pour réussir son développement national dans le domaine des TIC. » L'Economiste Maghrébin, Huawei – Tunisie : une prochaine coopération pour faire avancer la stratégie digitale 2025
  • L'ambassadeur de France à Beyrouth, Bruno Foucher, a appelé mercredi le gouvernement libanais à "avancer sur les réformes absolument", afin de convaincre la communauté internationale de débloquer des aides financières, qui deviennent urgentes compte tenu de la crise que traverse le pays, la pire de ces 30 dernières années.  L'Orient-Le Jour, Foucher : Le gouvernement doit absolument avancer sur les réformes - L'Orient-Le Jour
  • Les trois couples invités sur le plateau aujourd’hui ont traversé la pire épreuve qui soit quand on est parents, celui de perdre son enfant. Comment continuer à avancer lorsqu’une partie de nous s’est éteinte ? Laura et Rudy, Briac et Marie, ainsi que Solange et Michel sont prêts à évoquer le jour où leur vie a basculé et le long processus de deuil qui suit afin de trouver la force de se reconstruire. , Replay Ça commence aujourd'hui - Ils ont trouvé la force d'avancer après la mort de leur enfant - France 2
  • Macron "confiant que nous pouvons avancer" avec la Russie... LaProvence.com, Politique | Macron "confiant que nous pouvons avancer" avec la Russie sur plusieurs dossiers | La Provence
  • L'entourage du président français a fait savoir, vendredi, que ce dernier demeure "confiant que nous pouvons avancer" avec la Russie sur de nombreux sujets. Des déclarations faites à l'issue d'une visioconférence entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. France 24, Emmanuel Macron "confiant de pouvoir avancer" avec la Russie, notamment en Libye
  • Ne vous inquiétez pas d'avancer lentement ; inquiétez-vous seulement si vous êtes arrêté. De Proverbe chinois
  • Comme c'est fatiguant de rester à la même place, on finit toujours par avancer. De André Major / Le Cabochon
  • Nous ne pouvons avancer si nous ne cessons de vénérer les dieux perdus ou morts. De Urho Kaleva Kekkonen / Discours et écrits
  • A quoi bon faire avancer le Monde si l'Humanité recule ? De Anonyme
  • Il faut beaucoup de morts pour faire avancer l'homme d'un centimètre. De André Malraux
  • Se suicider c'est cesser d'avancer. C'est s'immobiliser. De Wilfrid Lemoine / Le Déroulement
  • Qui veut avancer ne doit pas cesser d'être aveugle. De Claude Mathieu / La Mort exquise
  • Quand il est dur d'avancer, ce sont les durs qui avancent. De John Fitzgerald Kennedy
  • Il vaut mieux avancer dans la pagaille que piétiner dans l’ordre. De Claude Fitoussi
  • Le pinceau est la canne blanche du peintre qui cherche à avancer. De Galienni
  • Inopportun. Non prévu pour faire avancer ses intérêts. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • L’homme ne fait pas avancer le temps, le temps fait avancer l’homme. De Proverbe tchoude
  • Lutter n'est pas avancer. De Boris Vian / L'Herbe rouge

Traductions du mot « avancer »

Langue Traduction
Corse avanzendu
Basque aurrera
Japonais 前進する
Russe движение вперед
Portugais avançando
Arabe تحرك للأمام
Chinois 向前进
Allemand vorwärts bewegen
Italien andando avanti
Espagnol avanzar
Anglais moving forward
Source : Google Translate API

Synonymes de « avancer »

Source : synonymes de avancer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « avancer »


Mots similaires