La langue française

Dépasser

Définitions du mot « dépasser »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPASSER, verbe trans.

I.− Vx. Enlever une chose de l'endroit où elle était passée. Dépasser un ruban, un lacet, du cordonnet (Ac.1835, 1878).Vivement je dépassai la bandoulière de ma harpe de dessus mon épaule (Malot, Sans fam.,1878, p. 358).
MAR. Dépasser un câble, une manœuvre. Dépasser les mâts (de hune, de perroquet). Les amener sur le pont (cf. Galopin, Lang. mar., 1925, p. 78).
II.− Usuel. Aller au-delà de quelque chose ou de quelqu'un.
A.− [Avec l'idée de mouvement]
1. Laisser derrière soi, après l'avoir rejoint, quelque chose ou quelqu'un qui se déplace dans la même direction. Pourquoi Achille dépasse-t-il la tortue (Bergson, Essai donn. imm.,1889, p. 93).Une auto essayait de dépasser une voiture à cheval (Romains, Hommes b. vol.,1938, p. 118).
Emploi pronom. Une discipline sévère régularisait le trafic énorme. Les voitures ne se dépassaient pas (Hamp, Champagne,1909, p. 209).
Emploi abs. Il est interdit de dépasser sur ce pont (Pt Rob.).
Au fig. Aller au-delà de quelque chose ou de quelqu'un, le surpasser; prendre le pas, l'emporter sur quelque chose ou quelqu'un. Dépasser quelqu'un en intelligence, en violence. On a été préoccupé [à Bordeaux] de cette idée de dépasser Paris en grandeur (Gautier, Tra los montes,1843, p. 9).Saint-Cyran ne dépasse pas les grands chefs spirituels de son époque (...) qui (...) l'avaient devancé (Bremond, Hist. sent. relig. Fr.,t. 4, 1920, p. 421):
1. Ce culte de la vitesse détermine un vocabulaire sportif. Sur notre route abstraite une immobilité vertigineuse n'oblige personne à dépasser personne. Or, il convient aujourd'hui de dire qu'on dépasse ou qu'on est dépassé. Cocteau, Poésie critique 2,Monologues, 1960, p. 161.
2. Laisser derrière soi, après l'avoir atteint, quelque chose qui reste fixe. Dépasser le cap, le but. À quatre heures du matin, nous vîmes Ouessant, que nous avions dépassé dans la nuit (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 33).Personne n'avait le moindre prétexte de dépasser cette porte (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 239).
Au fig.
a) PHILOS. Surmonter une difficulté, une contradiction en se plaçant à un niveau où les oppositions s'effacent. « Le mouvement vers l'unité » (...) se donna pour doctrine de dépasser ensemble le gaullisme et la collaboration (Abellio, Pacifiques,1946, p. 383):
2. Le progrès que nous décrivons n'est donc pas le progrès synthétique hégélien qui dépasse à la fois la thèse et l'antithèse et les englobe dans la synthèse, c'est le progrès d'une réflexion qui transcende ses propres positions. Marcel, Journal métaphysique,1914, p. 12.
b) Usuel. Aller ou se situer au-delà d'un certain seuil, de certaines limites; spéc. aller au-delà de ce qui est attendu ou habituel, de ce qui est permis, de ce qui est possible ou concevable. Le monde n'aime pas beaucoup les mérites qui dépassent la mesure commune, qui est la sienne (Feuillet, Paris.,1881, p. 138).Un sans-façon dépassant toutes les bornes (Renan, Drames philos., Jour an,1886, p. 702).Ou les mots dépassent la pensée, ou ils la diminuent (Renard, Journal,1908, p. 1160).La bassesse du genre humain dépasse toutes les limites (J. Bousquet, Trad. silence,1935-36, p. 198).Le révolutionnaire veut changer le monde, il le dépasse vers l'avenir (Sartre, Baudelaire,1947, p. 58).Je croyais possible de dépasser la médiocrité bourgeoise sans quitter la bourgeoisie (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 188).Le tumulte de la presse et l'émotion de l'opinion dépassèrent les limites imaginables (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 186):
3. La vraie grandeur de l'artiste, c'est de dépasser son objet, et de faire plus qu'il ne veut, et tout autre chose, de passer par-dessus le but, de traverser le possible, et de voir encore au delà. Michelet, L'Oiseau,1856, p. 252.
4. La guerre n'est pas une querelle d'homme à homme; elle dépasse les individus : elle est une aventure entre des nations... Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 340.
SYNT. Dépasser les forces, les possibilités de qqn; dépasser l'entendement, l'imagination, tout ce qu'on peut imaginer; un résultat qui dépasse l'attente, les espérances, les prévisions. Dépasser les ordres qu'on a reçus; dépasser ses pouvoirs (Ac.)
Dépasser qqn. Le déconcerter, dérouter ses conceptions habituelles. La passion sauvage de cet homme me dépasse (Boylesve, Leçon d'amour,1902, p. 267).Fam. Ça me dépasse qu'on puisse faire des trucs pareils (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 389).
Au passif (gén. péj.) [Le suj. désigne une pers.] Fam. Être dépassé (par les événements, par la situation). N'être pas en mesure ou pas capable de dominer les événements ou la situation. Elle [Louise] se mit à l'ouvrage, avec son courage habituel, et fut bientôt dépassée (Camus, Exil et roy.,1957, p. 1646).
[Le suj. désigne une chose, une doctrine, une œuvre] Être démodé, périmé. Ces (...) machines sont, tous les cinq ans (...) dépassées par quelque invention (Michelet, Peuple,1846, p. 115).Lecture de Havelock Ellis largement dépassé par des ouvrages plus récents (Green, Journal,1951, p. 354).
Emploi pronom. réfl., gén. laud. Aller au-delà de ses propres limites :
5. Ce qui importe, c'est de « se dépasser ». Il faut se dépasser, non se modifier, mais se porter en avant de soi-même d'un coup de collier violent. Rivière, Correspondance[avec Alain-Fournier], 1906, p. 210.
B.− P. anal. [Sans idée de mouvement]
1. S'étendre au-delà de quelque chose; être plus grand que quelque chose ou quelqu'un. Dépasser qqn de la tête; dépasser qqc. de cent coudées. Jupes plissées dépassant à peine le genou (Mallarmé, Dern. mode,1874, p. 815).
Spéc. Sortir d'un alignement, être en saillie par rapport à quelque chose. Son métier (...) était de vérifier si les étalages dépassaient les trottoirs (Giraudoux, Simon,1926, p. 156).P. métaph. ou au fig. Mon père n'aimait pas qu'un mot dépassât l'autre (Giono, Eau vive,1943, p. 73).
Emploi abs. Des tiroirs ouverts où toutes les choses dépassent (Noailles, Nouv. espér.,1903, p. 259).Ils virent un trou dans le sol, avec une échelle qui dépassait (Benjamin, Gaspard,1915, p. 133).P. métaph. ou au fig. Ça fait des pieds de plus! Vous faites des vers qui dépassent (Renard, Journal,1907, p. 1107).
2. Excéder en nombre, en quantité, en importance. Dépasser qqc. énormément, infiniment. Dans le pays [l'Argentine] la moyenne des enfants dépasse neuf par ménage (Verne, Enf. cap. Grant,t. 1, 1868, p. 197).L'âge venait, ils avaient tous deux dépassé la cinquantaine (Zola, Fortune Rougon,1871, p. 68).Dès qu'une vérité dépasse cinq lignes, cela est du roman (Renard, Journal,1902, p. 780).Ces grandes guerres, dont (...) chacune dépasse la précédente en durée et en dimensions (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 385).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. dépassable, rare. Qui peut être dépassé. Un solipsisme vécu qui n'est pas dépassable (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p. 411). Je l'admire [Conrad] (...) de laisser à l'imagination du lecteur libre jeu, après l'avoir mené, dans l'horrible, jusqu'à tel point qui ne parût pas dépassable (Gide, Voy. Congo, 1927, p. 692).
Prononc. et Orth. : [depɑse]; [a] ant. ds Dub. et Lar. Lang. fr. [ɑ] post. est anal. de dépasse; (je) dépasse [depɑ:s]. Enq. : /depas, (D)/ (il) dépasse. Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 2emoitié xiies. « passer par dessus quelque chose; fouler aux pieds » (Sermons St Grégoire sur Ezechiel, 97, 6 ds T.-L.). B. 1. a) xiiie-xives. [ms.] « aller au-delà de ce qui est établi, transgresser » (A. Neckam, De nominibus utensilium, éd. A. Scheler ds Jahrbuch für rom. und engl. lit., t. 7, 1866, p. 70 : legirumpi : depassauns ley); 1803 dépasser les bornes (Maine de Biran, Influence habit., p. 100); b) 1316 « aller au-delà d'un point fixe dans le temps » (Chaillou de Pesstain, Interpolation ds Roman de Fauvel, éd. A. Långfors, 161, 569 : L'eure ... fu ja près Depassee); 1691 mar. (Ozanam, Dict. math. : Depasser est passer contre son intention, & contre son Estime au delà de quelque endroit de la côte où l'on voulait moüiller); 2. 1794 « excéder en importance » (Staël, Lettres L. de Narbonne, p. 269 : il n'y a pas de crime qui dépasse ce que vous me faites souffrir); 3. 1822 « s'étendre au delà de quelque chose, avoir des dimensions supérieures » intrans. (Michelet, Mémor., p. 192); 1825 trans. dépasser de toute la tête quelqu'un (Brillat-Sav., Physiol. goût, p. 394); 1830 « sortir d'un alignement » (Stendhal, Rouge Noir, p. 266 : pas un cheveu ne dépassait l'autre); 4. 1848 dépassé par les événements (Chateaubr., Mém., t. 1, p. 220); 5. 1864 pronom. (Erckm.-Chatr., Ami Fritz, p. 20 : j'espère que tu vas te dépasser, que tu nous feras un dîner ... mais un dîner...). Dér. A de l'a. fr. passer « marcher », dér. de pas (FEW t. 7, p. 736 a). B de passer au sens de « dépasser »; préf. de-* exprimant l'intensité (< lat. de). Fréq. abs. littér. : 3 084. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 709, b) 3 596; xxes. a) 5 180, b) 6 615.

passer* (dé- + passer) -

Wiktionnaire

Verbe

dépasser \de.pɑ.se\ ou \de.pa.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dépasser)

  1. Aller au-delà de quelque chose.
    • Maintenant qu’il avait dépassé la zone et franchi les lignes de rebat, Kinkin marchait plus librement, respirant à longs traits, révâssait même un peu. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Bientôt tes appels ne seront plus que rauquements de plus en plus sourds, beuglements de désespoir si fatigués qu’ils ne dépasseront plus ta gorge, étranglée de terreur. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Ils n’avaient pas dépassé la boutique de l’épicier, vers la mer, que le tonitrument de l’autre bal, celui qui était de ce côté-ci du fleuve, s’éleva à son tour. — (Marguerite Duras, Les Petits chevaux de Tarquinia, Gallimard, 1968, page 112)
  2. Laisser derrière soi, en allant plus vite.
    • Deux autres voyageurs se trouvant logés à la même enseigne que moi, nous allons trouver un loueur de voitures qui se charge de nous transporter à notre destination pour la somme de 13 pesetas; et, quelques minutes plus tard, nous sommes confortablement installés dans un léger véhicule attelé de deux bons chevaux qui ne tardent pas à rattraper et à dépasser le coche public. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, volume 16, page 1039)
  3. Excéder en longueur, en hauteur, en valeur, etc.
    • Les cheminées et les toits de chaume, à droite et à gauche de la route, dépassaient à peine les montagnes de neige. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Des marchands d’un champagne dont la médiocrité n’était dépassée que par son prix qui ne cessait de monter, ne se préoccupaient plus, à Montmartre comme à Montparnasse, que d’adapter les soi-disants plaisirs de Paris à des images étrangères et le plus souvent chromolithographiques. — (Jean Valmy-Baysse, La Curieuse Aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, page 237)
    • Les seuls marchés qui aient conservé quelque importance sont ceux de Formerie, de Gournay et de Songeons. Le premier dépasse de beaucoup tous les autres, même celui de Gournay. — (Th. Leroux et ‎M. Lenglen, L’Agriculture dans le département de l’Oise, J. B. Baillière, 1909, page 379)
    • Après huit heures de marche en terrain souvent difficile, par un sirocco étouffant et une température qui doit dépasser 60° au soleil, nous atteignons Ras El-Ma, la source de l’oued Fez, à douze kilomètres de la capitale. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 255)
  4. (Aéronautique) (Militaire) (Intransitif) Déborder.
  5. (Figuré) (Par analogie) Aller au-delà de ce qui existe, de ce qui est prévu.
    • Cette panoplie de données objectives et quantifiées permet de dépasser largement l’approche intuitive, pifométrique et incertaine qui reste la plus souvent celle de la psychologie historique. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 50)
    • Ce n’est pas un coup de folie avec des gestes qui dépasseraient la pensée. Non, c’est décidé, déterminé, mûri, froid. — (Luc Leroux, Féminicides : « Tant que j’ai mon Téléphone grave danger, il ne peut rien m’arriver », Le Monde. Mis en ligne le 30 décembre 2019)
    • Le succès dépassa nos espérances.
    • Être dépassé par les événements.
  6. (Figuré) Stupéfier, aller-au-delà de l'entendement.
    • Que tu perdes ton temps à écrire des romans, et que tu risques tes quatre sous pour les imprimer, ça me dépasse… Excuse-moi : je ne trouve pas d’autre expression : ça me dépasse — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 52)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPASSER. v. tr.
Aller au-delà de quelque chose. Dépasser le but. Dépasser les limites. Nous avions, sans nous en apercevoir, dépassé l'endroit où nous voulions nous arrêter. Fig., Dépasser les ordres qu'on a reçus. Dépasser ses pouvoirs. Le succès dépassa nos espérances. Il signifie encore Laisser derrière soi, en allant plus vite. Le courrier qui partit après moi m'eut bientôt dépassé. Ce cheval va plus vite que l'autre, il le dépassera. Fig., En temps de révolution, les chefs de partis sont promptement dépassés. Il signifie aussi Excéder en longueur, en hauteur, etc. Le vêtement de dessous dépassait l'autre de trois doigts. Le toit de cette maison dépasse de beaucoup ceux des maisons voisines.

Littré (1872-1877)

DÉPASSER (dé-pâ-sé) v. a.
  • 1Aller plus loin, aller au delà. Nos pilotes ont été bien étonnés de voir terre, ils croyaient avoir dépassé l'île de Cocos, Choisi, dans RICHELET. L'empereur s'était arrêté à Lyadi, à quatre lieues du champ de bataille ; la nuit venue, il apprend que Mortier, qu'il croit derrière lui, l'a dépassé, Ségur, Hist. de Nap. X, 6.

    Fig. Ô mon Dieu ! les désirs de l'homme dépassent toujours les dons que vous lui faites, Staël, Delph. part. V, fragment 3.

  • 2Laisser en arrière, en allant plus vite. Il nous a dépassés à moitié route.

    Fig. En politique, pousser plus loin une opinion déjà relativement extrême. On est bien vite dépassé en révolution.

  • 3Être plus grand, plus haut, plus long. Il le dépasse de toute la tête.

    Être plus saillant. Cette maison dépasse les autres. Ce soldat dépasse la ligne.

  • 4Dans un sens tout différent, retirer un ruban, un cordon passé dans une boutonnière, dans une coulisse.

    Terme de marine. Dépasser un câble, en faire sortir le bout par son écubier. Dépasser un mât de hune, de perroquet, le faire descendre assez pour que la tête en sorte du chouquet et des barres.

  • 5Se dépasser, v. réfl. Aller plus loin l'un que l'autre. Ils s'efforçaient de se dépasser.

HISTORIQUE

XVe s. Bel oncle, vous avez failli à votre entente ; un autre vous despasse de la femme que vous vouliez avoir, Froissart, II, III, 130. Exille getta un coup merveilleux après ung depasser qu'il fist pour en rompre ung autre, Perceforest, t. V, f° 8, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉPASSER UN VAISSEAU, (Marine.) c’est aller plus vîte que ce vaisseau & le laisser derriere. On dit dépasser un vaisseau comme s’il étoit à l’ancre, pour dire qu’un vaisseau est beaucoup meilleur voilier que l’autre.

Dépasser se dit aussi quand on passe au-delà d’un endroit où l’on vouloit aller. On dépasse un port, on dépasse une île, quand au lieu d’y aborder on va plus loin, soit par défaut de connoissance, soit par défaut de l’estime, ou par la force des courans ou du mauvais tems qui entraîne au-delà. (Z)

Dépasser, (Manufact. en soie.) c’est ou dégager les fils des lisses, ou défaire les lacs qui servoient à former le dessein sur l’étoffe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dépasser »

(Siècle à préciser) Dérivé de passer avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et passer ; provenç. despassar. Dans dé-passer, aller au delà, le préfixe dé… est augmentatif ; dans dé-passer un ruban, il exprime l'action inverse à celle de passer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dépasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dépasser depase

Évolution historique de l’usage du mot « dépasser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dépasser »

  • Tout ce que tu vois, derrière ou devant toi, tu dois le dépasser en te dépassant toi-même. De Attar
  • S'accomplir, c'est se dépasser. De Denys Gagnon
  • Atteindre son idéal, c'est le dépasser même coupé. De Friedrich Nietzsche
  • Il faut dépasser le but pour l'atteindre. De Charles-Augustin Sainte-Beuve
  • Il y a une limite à toute chose, et il faut toujours la dépasser. De Georges Guynemer
  • Le plus sûr moyen de cacher aux autres les limites de son savoir est de ne pas les dépasser. De Giacomo Leopardi
  • Les gens s'attendent à ce que nous échouions. Notre mission est de dépasser leur attente. De George W. Bush
  • Un avare est un type qui vit sans dépasser ses revenus. On l'appelle aussi un magicien. De Alliston Herald
  • Quelle que soit la sottise des pronostics, la réalité la dépassera. De Natalie Clifford Barney / Pensées d'une Amazone
  • On cherche en ce monde à se dépasser pour se réaliser. Or, on ne se dépasse jamais sans un grand amour. De François Hertel / Six femmes, un homme
  • Souvent, ces internautes justifiaient cela par rapport à des idées féministes. Je le suis moi-même ! Je ne comprends pas pourquoi, aujourd'hui, on accepte qu'une personne avec une belle voix tente de faire carrière dans la chanson alors que quelqu'un, jugé avec un physique plaisant, est montré du doigt s'il essaie de s'en servir. Il faut sortit du "sois belle et tais-toi". Ce n'est pas parce que je participe à ce concours que je ne suis pas intelligente. Toutes les filles que j'ai rencontrées lors de ce challenge étaient aussi magnifiques que réfléchies. Cinquante ans plus tôt, les femmes se battaient pour porter des pantalons et, maintenant, on se bat pour mettre une jupe ou une robe sans se faire siffler dans la rue. J'ai beau porter une couronne, demain, je dois entamer un travail d'été en tant que femme de ménage, il faut dépasser les clichés.  lindependant.fr, Élise, Miss Pyrénées-Orientales 2020 : "Il faut dépasser les clichés" - lindependant.fr
  • Interrogés par Ipsos avant le confinement, les Français (Corses exceptés) sont ainsi 91% à dire dépasser -ne serait-ce que rarement- les limitations de vitesse (-1 point par rapport à 2019), 72% à ne pas respecter les distances de sécurité (-4), 57% à oublier de mettre leur clignotant pour doubler ou changer de direction (-4) ou encore 27% (-1) à envoyer un mail ou un message en conduisant.  Le HuffPost, Au volant, plus de 90% des Français disent dépasser les limitations de vitesse | Le HuffPost
  • VIDÉO - En 2009, Raul inscrivait son 308e but avec le Real Madrid face au Sporting Gijon. Une réalisation qui lui avait permis de dépasser Alfredo Di Stefano et ainsi devenir le meilleur buteur de l’histoire des Merengue. Sport24, Raul fête ses 43 ans : son but contre Gijon pour dépasser Di Stéfano - Espagne - Etranger - Football
  • Être le plus décisif possible pour aider Puteaux, mon nouveau club, à atteindre ses objectifs. J’espère dépasser la barre des 10 buts. Actufoot, Aurélien Samé (CSM Puteaux) : "J'espère dépasser la barre des 10 buts"

Traductions du mot « dépasser »

Langue Traduction
Anglais exceed
Espagnol exceder
Italien superare
Allemand überschreiten
Chinois 超过
Arabe يتجاوز
Portugais ultrapassarem
Russe превышать
Japonais 超える
Basque gainditzen
Corse supira
Source : Google Translate API

Synonymes de « dépasser »

Source : synonymes de dépasser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dépasser »

Dépasser

Retour au sommaire ➦

Partager