Alléguer : définition de alléguer


Alléguer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ALLÉGUER, verbe trans.

A.− Citer un texte, un passage, un fait comme preuve de ce qu'on affirme.
1. Au sens juridique :
1. Les faits que j'ai allégués contre vous sont de notoriété, ils forment la preuve de vos attentats. Marat, Les Pamphlets,Dénonciation contre Necker, 1790, p. 120.
2. P. ext. :
2. Et puis l'Écriture, et les Pères, et les sermons de Massillon appartiennent aux honnêtes gens. Les écrivains ne doivent pas s'en servir pour se justifier. Développement de cette proposition appliquée à l'auteur d'un roman condamné, qui osa dernièrement alléguer l'Évangile. P.-L. Courier, Pamphlets politiques,Procès de Paul-Louis Courier, 1821, p. 101.
3. Pour la plupart des psychologues modernes, l'estimation du temps dépend principalement de la richesse affective des états de conscience, et ils allèguent le fait que, dans maintes névroses et intoxications, la notion du temps subit des dilatations ou des contractions singulières : le sujet a parfois l'impression que les années s'envolent comme des jours, ou que les jours rampent comme des années. J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 124.
B.− Mettre en avant, s'appuyer sur (un fait, plus ou moins bien établi, une preuve mal fondée...) :
4. Dans mon interrogatoire sommaire, se disait-il, j'ai fait l'espagnol parlant mal le français, se réclamant de son ambassadeur, alléguant les privilèges diplomatiques et ne comprenant rien à ce qu'on lui demandait, tout cela bien scandé par des faiblesses, par des points d'orgue, par des soupirs, enfin toutes les balançoires d'un mourant. H. de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1847, p. 381.
5. Frédéric allégua une affaire urgente, puis courut à Auteuil. G. Flaubert, L'Éducation sentimentale,t. 2, 1869, p. 88.
6. ... l'Allemagne, encouragée par la défaite que le Japon venait d'infliger aux Russes en Mandchourie, allégua que l'accord franco-anglais avait lésé ses intérêts et réclama une conférence internationale sur la question du Maroc. Guillaume II, débarqué à Tanger, y prononça des paroles menaçantes. J. Bainville, Histoire de France,t. 2, 1924, p. 250.
7. Nous avons beau alléguer que les conditions externes étaient jadis très différentes de ce qu'elles sont aujourd'hui, à vrai dire, nous ne savons pas trop de quoi nous parlons quand nous nous reposons sur ces conditions favorables à la formation du protoplasme. J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 192.
Pronom. passif, peu us. S'alléguer.Être allégué, mis en avant. Ces faits s'allèguent quand...
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [al(l)ege], j'allègue [ʒal(l)εg]. Passy 1914, Dub. et Pt Lar. 1968 transcrivent le mot avec un seul [l]; Warn. 1968 transcrit [ll] double; Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob. et Harrap's 1968 donnent les 2 possibilités de prononc. En ce qui concerne la prononc. des consonnes doubles, Grammont Prononc. 1958, pp. 90-91 fait observer que ,,La prononciation d'une consonne double à l'intérieur d'un mot est contraire au génie de la langue, puisqu'elle a simplifié toutes les consonnes doubles dans les mots de son vieux fonds; elle n'est acceptable que dans les mots tout à fait savants et rares ou spéciaux (...); elle est très choquante lorsqu'il s'agit de mots fréquemment employés et qui ont pénétré dans l'usage courant, comme : sommet, grammaire, nommer, arrêt, terrible, année, prudemment, affaire, suffire, appas, appeau, abbaye, attaquer, addition, accabler, aggraver. Pour d'autres il y a hésitation : immeuble, immense, immoler, commisération, commentaire, annales, innovation, inné, alléguer, illustre, collège, illogique, etc.``. − Rem. Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841, Nod. 1844, transcrivent le mot avec un seul [l], Land. 1834, Littré et DG notent [ll] double. Enq. : /ale2g/. Conjug. parler. 2. Forme graph. − Pour la répartition des graph. é/è dans le paradigme verbal, cf. abréger.
Étymol. ET HIST. − 1. 1273 dr. « citer comme autorité » (Etabl. de S. Louis, II, XIV, p. 364 ds Gdf. Compl. : Por auleguer son privilege); 2. 1393 « mettre en avant, s'appuyer sur (un fait, un argument) » (Ménagier de Paris, éd. La Sté des Bibliophiles françois, I, 126 ds T.-L. : allegoient ...plusieurs raisons l'un contre l'autre); id. « invoquer comme justification » (Id., I, 130 ibid. : les exemples dessus allegués). Empr. du lat. allegare, attesté dep. Plaute, Amph., 183 ds TLL, 1666, 73 au sens « déléguer, envoyer qqn », empl. en ce sens dans la lang. judiciaire : Cic., Phil., 5, 14, ibid., 1667, 5, quemadmodum ad hunc [nequinimum judicem] reus adleget [quemquam]?; au sens de « produire, invoquer (un fait, un argument) » : Quint., Inst., 4, 1, 13, ibid., 1667, 55, litigatoris persona tractanda varie est : nam tum dignitas ejus adlegatur, tum commendatur infirmitas; d'où son emploi en ce sens dans la lang. judiciaire dep. Ulpien et Papinien, cf. lat. médiév. an. 1209, Chart. cell. Paulin., 50, p. 62, 5 ds Mittellat. W. s.v., 470, 42 : parte nostra adversa multa in contrarium allegante.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 536. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 856, b) 522; xxes. : a) 1 215, b) 504.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Boiss.8. − Bonnaire 1835. − Caput 1969. − Dup. 1961. − Guizot 1864. − Kold 1902. − Laf. 1878. − Lav. Diffic. 1846. − Sardou 1877. − Sommer 1882. − Spr. 1967. − Synon. 1818.

Alléguer : définition du Wiktionnaire

Verbe

alléguer \a.le.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Citer comme autorité, comme preuve de ce qu’on affirme, comme justification.
    • La famille allégua la nécessité d’un voyage subitement ordonné par le médecin de la maison qui trempa dans cette excuse nécessaire ; […]. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (En particulier) Citer l'auteur d'une information, d'une nouvelle, etc.
  3. Mettre en avant.
    • Je fis au capitaine des remontrances sur sa conduite imprudente […]. Il chercha à s’excuser en alléguant des raisons plus ou moins absurdes, …. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Il n’y a aucune exagération à alléguer que, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les populations se trouvaient approvisionnées plus qu’à leur suffisance,[…]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 407 de l’éd. de 1921)
    • On alléguera que tout de même quelque chose avait été fait. Soit ! bien peu de chose. Et, à ce peu de chose il fallut renoncer. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • J’alléguai mille causes de retard ; je fis ressortir l’utilité de continuer à D*** quelques cours que je n'avais pu suivre à Gottingue ; […]. — (Benjamin Constant, Écrits littéraires (1800-1813), éd. M. Niemeyer, 1995, p.134)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Alléguer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALLÉGUER. v. tr.
Citer comme autorité, comme preuve de ce qu'on affirme. Alléguer un passage, un texte. Alléguer des auteurs. C'est un tel qui m'a donné cette nouvelle, je vous allègue mon auteur. On dit mieux Je vous cite mon auteur. Il signifie aussi simplement Mettre en avant. Alléguer des raisons. Alléguer des excuses. Il allégua pour raison que... Les juges sont obligés de juger selon ce qui est allégué et prouvé. Alléguerez-vous que...

Alléguer : définition du Littré (1872-1877)

ALLÉGUER (al-lé-ghé. Palsgrave, p. 23, dans le XVIe siècle, prononce les deux ll. La syllabe le prend l'accent grave, quand elle est suivie d'une syllabe muette : j'allègue, excepté au futur et au conditionnel, où elle garde l'accent aigu : j'alléguerai ; contradiction à faire disparaître) v. a.
  • 1Citer une autorité, un passage, un fait. Alléguant ses autorités. Ce verset que je vous ai allégué pour mon texte, Bossuet, Serm. Quinq. 2. Après avoir allégué deux passages de saint Jean Chrysostome, Bossuet, Avent. Saint Paul ne cesse d'alléguer ce que Moïse a dit, Bossuet, Hist. II, 13. Je n'allègue pas aux Israélites d'autres témoins que leurs yeux, Bossuet, Hist. II, 3. Je pourrais ici alléguer cet illustre prélat qui…, Bossuet, Cornet.
  • 2Mettre en avant, s'appuyer de. Les excuses que vous alléguez. C'est un prétexte qu'on allègue pour flatter les princes, Fénelon, Tél. XI. N'alléguez point des droits que je veux oublier, Racine, Andr. IV, 3. S'il ose m'alléguer une odieuse loi, Racine, Baj. I, 3. Les faits dont on allègue la preuve, Bossuet, Hist. II, 12. Chaque mère à sa bru l'alléguait pour patron, La Fontaine, Matr. Sans rien faire, alléguant l'exemple de Gaster, La Fontaine, Fab. III, 2. Elles savent assez alléguer Artémise, Disputer du devoir et de la foi promise, Malherbe, VI, 25. C'est cette demoiselle que vous estimez si fort, qui vous allègue sans cesse et qui rend de grands témoignages à votre mérite, Guez de Balzac, I, 263.

HISTORIQUE

XIIIe s. En quelque meniere que aucuns soit semons devant le prevost, ou devant le baillif, il i doit venir por alleguier son privilege, s'il a, por soi deffendre, Liv. de just. 84. Ou quant li demanderes demande dette ou convenence, et li deffenderes alligue respit, Beaumanoir, VII, 3. Le [la] longue tenure qu'il alliguent ne lor vaut riens, Beaumanoir, XXII, 7.

XIVe s. Et allegoient comme fols plusieurs raisons l'un contre l'autre, Ménagier, I, 6. Il priva de sepulture le roi Servius en alleguant que Romulus estoit peris et morz sans ensevelir, Bercheure, f° 23, verso.

XVe s. Et par ces raisons alleguées taschoient fort de remettre le roy en ceste guerre, Commines, III, 1. Ni ne vous allegue riens des histoires passées pour exemple, Commines, III, 4. Et ay ouy estimer quatre-vingtz mil escuz l'an ce qu'il tenoit en ces choses alleguées [offices] dans son patrimoine, Commines, III, 4.

XVIe s. Combien que les fideles alleguent Dieu pour tesmoin et juge de leur innocence contre la mauvaistié des hypocrites…, Calvin, Inst. 645. Ce precepte est souvent allegué en Platon, Montaigne, I, 12. Antigonus alleguoit que c'estoit raison, Montaigne, I, 26.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « alléguer »

Étymologie de alléguer - Littré

Provenç. allegar, alleguar ; espagn. alegar ; ital. allegare ; de allegare, de al pour ad, vers, et de legare, envoyer, envoyer vers, citer, invoquer (voy. LÉGUER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de alléguer - Wiktionnaire

Du latin allegare[1], de al pour ad (« vers »), et de legare (« envoyer, envoyer vers, citer, invoquer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « alléguer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alléguer alege play_arrow

Conjugaison du verbe « alléguer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe alléguer

Évolution historique de l’usage du mot « alléguer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « alléguer »

  • Sur ses plateformes, celui-ci va jusqu’à alléguer que la pandémie est une pure invention de l’« État profond », un groupe élitiste puissant, pour contrôler la population et que la 5G servira à la mise en place d’un vaste système de surveillance des citoyens. Le Journal de Montréal, Les dangers de la 5G: un prof de McGill alimente les complots | JDM
  • M. Vlody ose par ailleurs juger du bilan de Madame la députée de la 3ème circonscription, qui siège – faut-il le rappeler - dans l’opposition au Palais Bourbon. Il fait ainsi mine d’oublier son propre bilan, médiocre et insipide, alors que lui était député dans une majorité socialiste tant à l’Assemblée Nationale qu’à l’Elysée. Il avait alors tous les leviers pour faire avancer La Réunion, mais n’a rien fait. Qui est-il pour oser alléguer de manière mensongère que Madame Bassire n’apporte aucune réponse concrète à la souffrance sociale de nos concitoyens ? Alors que lui avait disparu du Tampon, préférant se promener à Paris aux frais du contribuable, Madame Bassire reçoit la population tous les lundi depuis de nombreuses années, va sur le terrain à la rencontre des familles chaque semaine, en sus de ses déplacements à l’Assemblée Nationale tous les 15 jours et de ses réunions et commissions hebdomadaires au Conseil Régional. Clicanoo.re, [clicazot] Jean-Alain Cadet : "Que pèse encore l’avis de M. Vlody au Tampon ?" | Clicanoo.re
  • Ecoutant le «procureur» prononcer son réquisitoire sans s’emporter ni s’en émouvoir, habitué qu’il est à plaider à la barre, le défunt Laïfa Ouyahia a retracé le parcours de son frère en corrigeant son diffamateur mal informé. «J’aimerais corriger deux points. Ahmed Ouyahia n’est pas resté trente ans à la présidence de la République comme votre invité vient d’alléguer. II était au ministère des Affaires étrangères de 1981 à 1993. Et d’une. De deux, ce n’est pas lui qui s’est présenté à Liamine Zeroual, car avant que Zeroual arrive au pouvoir, Ahmed Ouyahia était déjà, en 1993, secrétaire d’Etat aux Affaires maghrébines, poste auquel il fut désigné après avoir été ambassadeur au Mali où il venait de régler le problème de l’Azawad», a rappelé Maître Laïfa Ouyahia, décédé ce lundi d’une crise cardiaque due à un surmenage. Algérie Patriotique, Quand le frère d’Ouyahia remettait à sa place un journaliste flatteur du FIS - Algérie Patriotique
  • Effectivement, Ismael Rawoo feuillette le document, dit que c’est au nom d’une  compagnie et qu’il n’y a pas de lien entre lui et elle. Suspension de la séance pour un peu plus de 10 minutes. Retour dans la Chambre. C’est au tour de Ismael Rawoo de se défendre. Il demande comment son adversaire politique peut évaluer le terrain. Avant d’alléguer que d’autres députés ont eux aussi des terres. Il cite même des noms.  Et Eshan Juman reprend son discours.    lexpress.mu, Parlement: Ismael Rawoo vient-il de bénéficier de deux arpents valant Rs 250 millions ? | lexpress.mu
  • ‘#SpeakingOut’, ‘British Wrestling’ et ‘BritWres’ étaient en vogue sur Twitter le jeudi 18 juin alors que plusieurs histoires étaient partagées par des hommes et des femmes se présentant pour alléguer des cas de violences sexuelles, physiques et mentales ainsi que d’autres actes d’inconduite, l’intimidation et les actes répréhensibles au sein de l’industrie. Breakingnews.fr, La WWE enquête sur les allégations de Jordan Devlin en tant que catalogues #SpeakingOut Wrestling Abuse
  • Mais les parents de M. Dunn, Charlotte Charles et Tim Dunn, devraient maintenant alléguer que M. Raab a autorisé la suspecte Anne Sacoolas à quitter le Royaume-Uni sans impliquer la police, alors que sa demande d'immunité diplomatique était “ ambiguë ''. News 24, La famille de Harry Dunn lance des poursuites privées contre le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab - News 24
  • Interrogé par l'AFP, Fabien Rajon, l'avocat des parents de Maëlys, s'est dit "très satisfait" de ces décisions, dans lesquelles il voit "un désaveu cinglant pour la défense qui a tenté d'alléguer de questions procédurales pour occulter le fond du dossier et l'ensemble des éléments accablant Nordahl Lelandais". Nice-Matin, Meurtrier présumé de Maëlys en 2017, Nordahl Lelandais pourrait être poursuivi pour viol - Nice-Matin
  • Cette semaine, il est apparu lors d’une audience que HMRC a demandé à changer son cas pour alléguer que GE avait fait des «déclarations frauduleuses» à l’administration fiscale. Urban Fusions, L'administration fiscale britannique accuse General Electric de fraude dans un litige d'un milliard de dollars | International
  • Qu’importe que la trace soit infinitésimale, pourvu qu’elle soit quantifiable avec les instruments actuels. Qu’importe qu’elle n’ait aucune incidence sanitaire démontrée, pourvu qu’on puisse alléguer au moins des incertitudes. Contrepoints, Eau du robinet et pesticides : Générations Futures sème la peur | Contrepoints
  • En outre, «la conspiration de piratage élargie continue d'alléguer qu'Assange a conspiré avec [...] Chelsea Manning pour pirater un ordinateur classé du ministère américain de la défense», précise le département américain de la Justice, bien que cette version n'ait jamais été confirmée par l'ex-analyste des renseignements de l'armée américaine. RT en Français, «Portée du complot élargie» : la justice américaine reformule l'acte d'accusation contre Assange — RT en français
  • Interrogé par l’AFP, Fabien Rajon, l’avocat des parents de Maëlys, s’est dit « très satisfait » de ces décisions, dans lesquelles il voit « un désaveu cinglant pour la défense qui a tenté d’alléguer de questions procédurales pour occulter le fond du dossier et l’ensemble des éléments accablant Nordahl Lelandais ». Courrier picard, Meurtre de Maëlys: la Cour de cassation ouvre la possibilité de poursuivre Nordahl Lelandais pour viol
  • Les politiques ne manquent pas d’alléguer la raison d’Etat pour autoriser tout ce qu’ils font sans raison. De Saint Evremond

Traductions du mot « alléguer »

Langue Traduction
Portugais alegar
Allemand behaupten
Italien addurre
Espagnol alegar
Anglais allege
Source : Google Translate API

Synonymes de « alléguer »

Source : synonymes de alléguer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « alléguer »



mots du mois

Mots similaires