La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « aggravé »

Aggravé

Définitions de « aggravé »

Trésor de la Langue Française informatisé

AGGRAVÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

A.− Part. passé de aggraver1*.
B.− Emploi adj. Dont le caractère pénible ou grave (s')est intensifié.
1. [En parlant d'une situation] :
1. La vérité était que trois mille actions environ, refusées par les premiers actionnaires à qui elles appartenaient de droit, restaient aux mains de la société, laquelle les passa de nouveau au compte Sabatani, par un jeu d'écritures. C'était l'ancienne irrégularité, aggravée, le système qui consistait à dissimuler dans les caisses de l'Universelle une certaine quantité de ses propres valeurs, une sorte de réserve de combat, qui lui permettrait de spéculer, de se jeter en pleine bataille de bourse, s'il le fallait, pour soutenir les cours, au cas d'une coalition de baissiers. É. Zola, L'Argent,1891, p. 180.
2. Je ne crains pas de le dire, c'est le paroxysme aigu de l'anarchie, avec un déchaînement de violences des deux parts dont nul ne peut prévoir l'issue. C'est la crise actuelle aggravée dans une incalculable mesure. G. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 233.
3. Ils nous montrent cette disproportion aggravée encore à notre époque sous l'influence du développement soudain de l'instruction, du machinisme des formules, d'une façon générale. J. de Gaultier, Le Bovarysme,1902, p. 45.
4. En ce moment tous, à quelque catégorie qu'ils appartiennent, ouvriers, commis, employés, étudiants, ils se préoccupent de l'infériorité aggravée où la nouvelle loi va les mettre vis-à-vis des étrangers qui viennent travailler en France. M. Barrès, Mes cahiers,t. 10, 3 avr.-août 1913, p. 141.
5. Cette complicité avec la rouerie de cette prostituée, quelle bassesse, encore aggravée quand, au seuil de la porte et sur le point de quitter le restaurant, elle eut l'audace de lui faire, par-dessus l'épaule de son compagnon qui fumait, lui, un gros cigare, le plus engageant des coups d'œil et un petit geste de la main! P. Bourget, Nos actes nous suivent,1926, p. 117.
6. Elle [la conscience] nous a rendu un « service d'autruche » (Jones). Comme ont accoutumé dans l'histoire de le faire certains ministres, elle a supprimé le malaise pour renvoyer la vraie difficulté, aggravée, au ministère suivant. Ces pulsions refoulées cristallisent sur elles les complexes morbides les plus différents. E. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 353.
P. anal. [En parlant d'une impression] Renforcé, exagéré :
7. Après cette romance qui donnait l'impression aggravée du Jet d'Eau de Baudelaire, comme le chœur s'étonnait de cette indifférence, prise d'une ardeur subite, elle lança, avec des contractions de baiser aux lèvres : je suis l'amant de la Chimère. J. Péladan, Le Vice suprême,1884, pp. 212-213.
2. [En parlant d'un mal, d'une souffrance physique ou morale] :
8. Mal de décomposition, ensuite : simple forme du précédent, en ce sens que maladie et corruption résultent toujours de quelque hasard malheureux : mais forme aggravée, et doublement fatale, faut-il ajouter, dans la mesure où pour le vivant mourir est devenu la condition régulière, indispensable, du remplacement des individus les uns par les autres suivant un même phylum : la mort, rouage essentiel du mécanisme et de la montée de la vie. P. Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain,1955, p. 246.
3. MUS. Intensifié par la répétition (cf. aggravation B 3) :
9. ... [quatuor en ut] part sur une dissonance scandaleuse, prolongée, aggravée, pareille à un nœud trop serré d'où les fils mélodiques se dégagent progressivement... H. Ghéon, Promenades avec Mozart,1932, p. 209.
C.− Emploi subst., DR. CANON. Personne ayant subi la sanction de l'aggrave.
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e.

AGGRAVÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst. fém.

A.− Emploi part. et adj., région. [En parlant d'un animal] Aggravé. ,,Fatigué par une marche.`` (C. Rouleau, Essai de folklore de la Sologne bourbonnaise, 1935, p. 32).
B.− Emploi subst. fém., MÉD. VÉTÉR. Une aggravée. Inflammation de la plante du pied chez les animaux, et plus particulièrement le chien, due à de trop longues marches sur le gravier, en terrain caillouteux. Synon. engravée.
Rem. 1. On dit aussi aggrave, aggravation, aggravement. Mais aggravée est l'expr. la plus usitée. (Attesté ds Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Lar. encyclop.). 2. Cf. aggraver2rem.
Étymol. ET HIST. I.− Aggravé, e. 1. xves. adj. agravé « (d'un animal) dont le pied est endolori par la marche sur le gravier » (Remèdes pour diverses maladies des chevaux, fo60 ds Tilander, Glanures lexicogr., 1932, p. 19 : Agraveure et deferreure : pour chevaulx agravez et defferrez, prenez le pied du cheval qui est defferré, et en le tenant [reste du feuillet déchiré]), demeuré en ce sens dans les dial. de l'Ouest (ang., Verr.-On. 1908; blaisois, A. Thibault, Gloss. du pays blaisois, 1892) et du Centre (Jaub.); au sens de « meurtri, foulé (d'une partie du corps humain) » (tourang., Rougé, Le Parler tourang., 1912); dial. du Centre (Jaub.); 2. 1883 subst. fém. méd. vétér. aggravée (Littré : Aggravée. Maladie du pied du chien qui consiste en une inflammation du réseau vasculaire situé au-dessous de l'épiderme épais et dur, dont les tubercules plantaires sont recouverts à leur surface d'appui. On a aussi observé chez les porcs surmenés, des aggravées). II.− Aggravement. 1810 méd. vétér. synon. de aggravée* (Desgraviers, Essai de vénerie ou de l'art du valet de limier, 3eéd. d'apr. FEW t. 4, p. 257 a). III.− Aggravation. 1863 id. synon. de aggravée* (Littré). IV.− Aggrave. 1898 id. synon. de agravée* (Nouv. Lar. ill.). I dér. du m. fr. grave « gravier » (1390 ds Gdf.), voir grève, préf. a-1*, suff. * -ée; II, III dér. de aggraver2* méd. vétér.; suff. -ment1*; -ation (-tion*); IV déverbal de aggraver2*, méd. vétér.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 204. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 124, b) 190; xxes. : a) 445, b) 391.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Littré-Robin 1865. − Mots rares 1965. − Nysten 1814-20. − Privat-Foc. 1870.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AGGRAVER. v. tr.
Rendre plus grave. Les circonstances aggravent le crime, le péché, la faute. Cela aggrave votre tort. Vos reproches aggravent mon malheur. Vous ne devez pas aggraver la peine prononcée par la loi.

S'AGGRAVER signifie Devenir plus grave. Le mal s'aggrave de jour en jour. La situation s'est beaucoup aggravée.

Littré (1872-1877)

AGGRAVÉ (a-gra-vé, vée) part. passé.
  • 1Au propre, appesanti. Achevant son somme, Et les yeux encore aggravés, La Fontaine, Ann.

    Vieux en ce sens.

  • 2Augmenté. Peine aggravée. Péchés aggravés par l'impénitence. Maladie aggravée par l'imprudence du malade.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aggravé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aggravé aggrave
aggravée aggrave

Citations contenant le mot « aggravé »

  • Les enfants étaient déjà trop sédentaires en France, mais cette "tendance lourde" s’est aggravée avec le confinement lié à l’épidémie de Covid-19, et risque de persister longtemps, s’alarme un médecin expert du sport sur la base d’une nouvelle étude. L’étude, faite avant et juste après le confinement, montre que les activités sédentaires prédominantes chez les jeunes de 6 à 18 ans (télé, Internet, jeux vidéos…) ont fortement progressé durant le confinement. Elles ont représenté 33,3 heures en moyenne par semaine contre 22,6 heures avant le confinement, soit une hausse de près de 50%. SudOuest.fr, Confinement : plus de temps devant les écrans et moins de sport, la sédentarité s’est aggravée chez les enfants
  • Comme si ce n'était pas assez difficile d'être un homme ! Il faut être une femme en plus. Cette condition humaine aggravée. De Claire de Lamirande / La Baguette magique
  • La hausse des températures en Arctique, aggravée par les incendies qui ravagent actuellement la région, pousse les scientifiques à tirer une fois de plus la sonnette d'alarme. Futura, L'Arctique est en feu et ça devrait nous inquiéter
  • Inculpé d'étranglement et de tentative d'étranglement aggravée, David Afanador risque jusqu'à sept ans de prison, a précisé le bureau de la procureure du Queens dans un communiqué. Franceinfo, Un policier new-yorkais inculpé pour une prise d'étranglement, désormais illégale
  • Malgré les annonces "restez confinés chez vous… sauf pour donner votre sang". Avec la crise sanitaire du Covid 19, les dons de sang sont tombés en chute libre dans la région et le département. Une situation qui s’est encore aggravée ces derniers jours malgré le déconfinement et l’autorisation des déplacements. ladepeche.fr, Plaisance. UN DON DU SANG REUSSI - ladepeche.fr
  • Il a fait l’objet d’une procédure de comparution immédiate devant le tribunal de Brest vendredi 19, en début d’après-midi. Où il a été condamné à trois ans d’emprisonnement dont un avec sursis, pour violence aggravée par conjoint, avec une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à huit jours. , Un homme condamné à trois ans de prison pour violence aggravée sur sa compagne, près de Brest | Côté Brest
  • Le retour à la bestialité est possible dans une société comme la nôtre. En raison de la désorganisation des mentalités, des crises d'hystéries généralisées, tout cela aggravé par les crises économiques. De René-Victor Pilhes / Entretien avec Bernard Pivot - Juin 1976
  • Le parquet de Périgueux annonce l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide involontaire aggravé et demande le placement sous contrôle judiciaire du principal suspect, après la mort d'un jeune homme de 27 ans lors d'une soirée du Nouvel An à Monbazillac. France Bleu, Réveillon à Monbazillac : une information judiciaire ouverte pour homicide involontaire aggravé
  • Les migrants connaissent des troubles psychologiques à cause de leur parcours migratoire. Un état aggravé par le Covid-19, relèvent deux sociologues de l’école de santé publique de Rennes. France 3 Bretagne, L'épidémie de Covid-19 aggrave les troubles psychiques des migrants, constatent des sociologues rennais

Traductions du mot « aggravé »

Langue Traduction
Anglais worsen
Espagnol empeorar
Italien peggiorare
Allemand verschlechtern
Chinois 恶化
Arabe تزداد سوءا
Portugais piorar
Russe ухудшаться
Japonais 悪化する
Basque okerrera egin
Corse peghju
Source : Google Translate API

Antonymes de « aggravé »

Aggravé

Retour au sommaire ➦

Partager