La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « réconfort »

Réconfort

Définitions de « réconfort »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉCONFORT, subst. masc.

A. − Ce qui redonne de la force morale, du courage, ce qui apporte de la consolation dans une situation pénible, douloureuse. Les amis du dehors écrivaient à l'envi des lettres d'encouragement et de réconfort (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 94).Un peu partout, il apportait le réconfort moral. Il soutenait Hennedyck, qui ne recevait de Roubaix que des colis sans lettres et s'angoissait (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 288).
P. méton., au plur., rare. Acte, parole de réconfort. Ils n'ont pas l'air de comprendre ses souffrances, tous si calmes, avec leurs réconforts de gens bien portants que rien ne menace (Chardonne, Dest. sent., III, 1936, p. 265).
[Constr. avec un compl. prép. spécifiant ce qui donne du réconfort] Des snobs se reconnurent et s'en agréant se dispensèrent le réconfort de leur estime mutuelle (Gaultier, Bovarysme, 1902, p. 92).Les troupes ardentes, les foules enthousiastes, qui, hier encore, m'entouraient du réconfort de leur dévouement (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p. 32).
[Combiné avec un verbe]
[Avec chercher] Chercher réconfort (vieilli), du réconfort, un réconfort, son réconfort dans qqc., auprès de qqn. Émotionnés par le ton gémissant de sa lettre, nous allons chercher un peu de réconfort auprès de ce grand ami, Gavarni (Goncourt, Journal, 1860, p. 692).C'est en de tels récits, dignes de toute créance, que nous devons chercher réconfort et conseil (A. France, Île ping., 1908, p. 99).
[Avec être] Qqc., qqn est un réconfort (pour qqn); le (seul) réconfort de qqn est qqc., c'est un réconfort (que) de + inf. Il a été son unique soutien, le compagnon robuste, éprouvé, dont le voisinage a été le seul réconfort de sa vie (Martin du G., Thib., Consult., 1928, p. 1092).Elle fut pour tous un réconfort par son courage et son insouciance de son propre sort (Gds cour. pensée math., 1948, p. 268).
[Avec trouver] Trouver réconfort (vieilli), du réconfort, un réconfort; (expr. quantifiante) + réconfort; son réconfort dans qqc., auprès de qqn, à + inf. Où renouvelleront-ils [les soldats] leur énergie? Où trouveront-ils leur réconfort et leur viatique? (Barrès, Cahiers, t. 11, 1917, p. 212).Elle savait qu'Azarius trouvait du réconfort à l'entendre traîner ses savates sur le lino de la cuisine (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 198).Je lus aussitôt [les Pensées à haute voix de A. Lejner] avec un très vif plaisir, trouvant grand réconfort dans cette sympathie lointaine et inattendue (Gide, Feuillets d'automne, 1949, p. 1104).
SYNT. Puiser du réconfort dans qqc.; réconfort amical; mot, parole, regard de réconfort; appui, consolation, secours, soutien, sympathie et réconfort.
B. − État psychologique fait d'un regain de force, de courage, en particulier parce que l'on se sent encouragé, appuyé par une autre personne. Sentiment de réconfort. Lorsqu'une brassée de sarments flamba devant mes genoux, entre deux ou trois rondins, j'éprouvai quelque réconfort (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 293).Je me sens traversé par un réconfort secret. Puisque tout recommence toujours, ce que j'ai fait sera, tôt ou tard, une source d'ardeurs nouvelles après que j'aurai disparu (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 289).V. masturber ex. de Céline.
Prononc. et Orth.: [ʀekɔ ̃fɔ:ʀ]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. Ca 1170 (Chrétien de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 2749). Déverbal de réconforter*. Fréq. abs. littér.: 209. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 9, b) 95; xxes.: a) 544, b) 502.

Wiktionnaire

Nom commun - français

réconfort masculin (pluriel à préciser)

  1. Ce qui réconforte.
    • Quand Olivier Émery était au fond du trou comme aujourd'hui, il n'avait plus aucun espoir et pressentait que tout était joué. Téléphoner à FIP ne servirait plus à rien, aucun réconfort ne lui parviendrait, […]. — (Jean-Marc Souvira, Le Vent t'emportera, Éditions Fleuve Noir, 2011, chap. 24)
    • Tout son réconfort est que… Voilà tout son réconfort.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉCONFORT. n. m.
Ce qui réconforte. Tout son réconfort est que... Voilà tout son réconfort. Dieu sera notre réconfort. C'est le réconfort des affligés.

Littré (1872-1877)

RÉCONFORT (ré-kon-for ; le t ne se lie pas) s. m.
  • Consolation, secours. Priam, qui vit ses fils abattus par Achille, Dénué de support, Et hors de tout espoir du salut de sa ville, Reçut du réconfort, Malherbe, VI, 18. J'irai demain en reprendre [du courage, pour le procès de Fouquet] chez elle [Mme du Plessis] ; car de temps en temps je sens que j'ai besoin de réconfort, Sévigné, 27 nov. 1664. La tante : Mais il [un mari] était si vieux. - Lisette : J'entends, pour réconfort Vous en voulez un jeune, Th. Corneille, Baron d'Albikrac, I, 5. La mère de cette Avangour était Fouquet, non des Fouquet du surintendant (et le réconfort en eût été médiocre), mais propre fille de ce cuisinier… qui devint M. de la Varenne, Saint-Simon, 76, 236.

HISTORIQUE

XIIIe s. Hé, sire, vous en ayés bon reconfort ; car si grant honneur n'avint onques au roy de France, comme il vous est avenu, Joinville, 229.

XVIe s. C'est le commun reconfort des envieux…, Amyot, Pélop. 45.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « réconfort »

Voy. RÉCONFORTER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Déverbal de réconforter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réconfort »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réconfort rekɔ̃fɔr

Fréquence d'apparition du mot « réconfort » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « réconfort »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « réconfort »

  • Rien n’est si pénible qu’un esprit posé ne puisse y trouver un quelconque réconfort.
    Sénèque
  • La prospérité a un cortège de craintes et de déplaisirs ; l'adversité de réconforts et d'espoirs.
    Francis Bacon — Les essais
  • Pauvreté n'est pas vice, mais la pauvreté n'a jamais été un sujet de gloire nationale, encore moins de réconfort.
    Mariline — Le flambeau sacré
  • Prends Dieu comme ami. Il est réconfortant pour un étranger d'avoir un complice en pays inconnu.
    Anonyme
  • Le bon journalisme réveille les nantis installés dans leur confort, et réconforte les affligés.
    Will Self — Télérama, 4 février 2015
  • Je suis un optimiste. Je lis beaucoup la Bible qui est très réconfortante pour la vie quotidienne.
    Prince — Le Figaro, interview, 24 juin 2011
  • Le coeur et l'estomac communiquent ; on réconforte celui-là en comblant celui-ci.
    Gilles Marcotte — Le poids de Dieu
  • Personne n’a jamais évalué le nombre de triomphes imaginaires que les gens célèbrent silencieusement chaque année, pour se réconforter.
    Athénée de Naucratis
  • Quand je fais mon sermon, c'est un grand réconfort pour moi de voir les fidèles me témoigner leur confiance par leur sommeil.
    Sydney Smith
  • L’échec légendaire de Zola au bachot a réconforté beaucoup de candidats – qui n’étaient pas Zola.
    Tristan Bernard — Les Nouvelles Epitres
Voir toutes les citations du mot « réconfort » →

Traductions du mot « réconfort »

Langue Traduction
Anglais comfort
Espagnol comodidad
Italien comfort
Allemand komfort
Chinois 安慰
Arabe راحة
Portugais conforto
Russe комфорт
Japonais 慰め
Basque erosotasuna
Corse cunfortu
Source : Google Translate API

Antonymes de « réconfort »

Combien de points fait le mot réconfort au Scrabble ?

Nombre de points du mot réconfort au scrabble : 13 points

Réconfort

Retour au sommaire ➦