Affaiblir : définition de affaiblir


Affaiblir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFAIBLIR. v. tr.
Rendre faible. On a trop raboté cette planche, on l'a affaiblie. Les débauches affaiblissent le corps. Le vin pris avec excès affaiblit les nerfs, affaiblit le cerveau, affaiblit la vue. Affaiblir un parti. Affaiblir une armée. Affaiblir la puissance de son ennemi. L'âge affaiblit l'esprit, affaiblit la mémoire. Il s'affaiblit. Son esprit, sa tête s'affaiblit.

Affaiblir : définition du Littré (1872-1877)

AFFAIBLIR (a-fè-blir) v. a.
  • 1Rendre faible, au propre et au figuré. Affaiblir le corps. L'âge affaiblissait son esprit. Affaiblir un malade par la saignée et par la diète. On avait affaibli la garnison par des détachements. L'usage des lunettes affaiblit quelquefois la vue. Affaiblir la puissance d'un État. Pour ne pas affaiblir sa gloire. Affaiblir l'autorité d'un témoignage. La vieillesse languissante et ennemie viendra rider ton visage, courber ton corps, affaiblir tes membres, faire tarir dans ton cœur la source de la joie…, Fénelon, Tél. XIX. Peut-être croirait-on, en se soumettant, affaiblir l'autorité dont on est maître ; c'est au contraire ce qui l'affermirait, Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 359. Comme les aliments dans un corps malade, bien loin de le fortifier et de le nourrir, l'affaiblissent et se tournent en corruption jusqu'à détruire le principe de la vie…, Bourdaloue, Carême, t. I, p. 106. La première maxime en matière de guerre est d'affaiblir son ennemi et de le fatiguer, Bourdaloue, Carême, t. I, p. 228. Quelques jeunes personnes ne connaissent point assez les avantages d'une heureuse nature ; elles affaiblissent les dons du ciel, si rares et si fragiles, par des manières affectées et par une mauvaise imitation, La Bruyère, 3. La loi de l'histoire ne nous a permis ni de rien déguiser ni de rien affaiblir dans le récit de cette tragique aventure, Voltaire, Russie, II, 10. Je vous ai montré l'art d'affaiblir son empire, Corneille, Sert. III, 2. Sa perte m'affaiblit, et son trépas m'afflige, Corneille, Cid, II, 7. Pourquoi nous déchirer par des guerres civiles, Où la mort des vaincus affaiblit les vainqueurs ? Corneille, Hor. I, 4. Tant de précautions affaiblit votre règne, Racine, Brit. IV, 4. Un traître, en nous quittant, pour complaire à sa sœur, Nous affaiblit bien moins qu'un lâche défenseur, Racine, Alex. II, 5. … Mes maux m'ont affaibli plus encor que mes ans, Voltaire, Zaïre, II, 3. Vous qui du poids des ans n'êtes point affaiblis, Voltaire, Tancr. V, 2.
  • 2Affaiblir se prend aussi absolument. Trop retoucher un ouvrage, c'est moins retoucher qu'affaiblir. Je me sens affaiblir, quand je vous encourage, Corneille, Rod. III, 5. Je sens affaiblir ma force et mes esprits, Racine, Mithr. V, scène dern.
  • 3Affaiblir les monnaies, les espèces, en diminuer le poids ou le titre.
  • 4S'affaiblir, v. réfl. Devenir faible, au propre et au figuré. Ses forces s'affaiblissent. Sa douleur s'affaiblit. J'ai vu nos espérances s'affaiblir. La raison de son père s'était affaiblie. Nous laissons s'affaiblir l'autorité. Quoi ! déjà votre foi s'affaiblit et s'étonne ! Racine, Ath. I, 2. Ma vue s'affaiblit, dit Irène. Prenez des lunettes, dit Esculape. Je m'affaiblis moi-même, continue-t-elle ; je ne suis ni si saine ni si forte que j'ai été. C'est, dit le dieu, que vous vieillissez, La Bruyère, 11.
  • 5En peinture et gravure, affaiblir marque l'abus ou l'exagération de l'adoucissement ; en architecture, c'est diminuer l'épaisseur d'un mur ou la grosseur d'une pièce de charpente.

SYNONYME

AFFAIBLIR, ÉNERVER. Diminuer la puissance. On affaiblit ce qui est fort ; on énerve ce qui est nerveux. Toutes les fois que fort et nerveux ne pourraient être confondus, affaiblir et énerver ne doivent pas l'être. Puis affaiblir est beaucoup plus général : L'âge affaiblit naturellement ; Une diète sévère affaiblit, mais pour procurer la santé. Au lieu que énerver indique quelque chose d'accidentel et de malfaisant : Se laisser énerver par les délices, par l'oisiveté.

HISTORIQUE

XIIe s. Mult sunt li bon et li hardi Amenuisé et afiebli, Rou, 6750. Li remananz est mout afebliez, Roncisv. p. 70. Vous i mourrez, France en ert [sera] afeblie, ib. p. 82. Lors sa parole prist à afebloier, ib. p. 99. En la cause veïmes l'apostolie afeblir, Qu'il ne pout l'arcevesque contre tuz maintenir, Th. le Mart. 101. Car j'en sui si meüz et afoibliz, Couci, V.

XIIIe s. Et bien furent mort en cele voie quarante chevalier ; dont li os [armée] fu durement afebloiés et apovris, Villehardouin, 122. Esclas couroit souvent sour lui, et l'afoibloioit mout de gent et d'amis et de chastiaus, H. de Valenciennes, 10. Ce vont li trois portier disant : Mais, que qu'il aillent devisant, Forment en sunt afebloié, la Rose, 14805. Or te voil dire et conseillier Que l'amors metes en obli, Dont je te voi si afoibli, Et si conquis et tormenté, ib. 3033. Lor dru [elles] ne vont pas oubliant ; Molt aloient afoibloiant, Lai d'Ignaurès. Dont commencent li prince forment à empirier ; Li cors lor affebloient, et lor corant destrier, Ch. d'Ant. VII, 258.

XVe s. Nous sommes affoibliz de toute foi et loyauté les uns envers les autres, Commines, II, 6. Ha ! le sacrement de l'autel, Je suis affoibli [j'ai peur], qu'est ceci ? Villon, Arch. de Bagnol.

XVIe s. Toutes fois, monseigneur, je la vois sans cesse affoiblir ; en sorte que, si je le vous celois, je ne vous serois telle que je suis, Marguerite de Navarre, Lett. 99.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Affaiblir : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « affaiblir » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « affaiblir »

Étymologie de affaiblir - Littré

À et faiblir ; picard, affleboyer ; bourguig. éfoibli ; provenç. afeblir, aflebir, afflebleiar. Il y avait deux formes en vieux français et en provençal : afeblir ou afoiblir, suivant les dialectes, et afebloier ou afoibloier. La première seule a survécu, sauf dans le picard, où la seconde est conservée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affaiblir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affaiblir afeblir play_arrow

Citations contenant le mot « affaiblir »

  • Christian Harbulot : vous savez, ces ONG professionnelles font des choix qui interpellent. D’ailleurs nous-mêmes, nous leur avons posé des questions sur le choix des actions qu’elles mènent. Nous pourrions faire une liste assez longue de leurs contradictions notamment sur ces choix. Pourquoi certains pays et pas d’autres ? Pourquoi telle multinationale ? Pourquoi accepter de l’argent de bailleurs de fonds en relation avec des activités économiques concurrentes ? Que devient le cadre éthique affichée par l’ONG ? On ne peut pas en effet être une ONG qui « s’auto-missionne » pour dénoncer un scandale et en même temps accepter de l’argent de lobbies économiques qui profitent de ces attaques pour affaiblir leurs concurrents. Nous sommes sur des zones très floues car plus les flux financiers sont importants, plus les jeux sont subtils. Pour préserver leur éthique, ces organisations doivent tout simplement refuser cet argent mais, hélas, elles ne le font pas. Atlasinfo, Christian Harbulot: "L’objectif d’Amnesty International est de contribuer à affaiblir le Maroc de l’intérieur" - Atlasinfo
  • Les marchés américains ont progressé légèrement en dépit de l'absence de nouveaux catalyseurs. Les investisseurs attendent d'en savoir plus à propos du nouveau plan de soutien à l'économie, à propos duquel les élus démocrates et républicains n'ont pas pour l'instant trouver d'accord. Au chapitre des valeurs, l'assureur AIG a reculé après avoir dévoilé des pertes au deuxième trimestre. Le Dow Jones a clôturé en progression de 0,62% à 26 828,47 points tandis que le Nasdaq Composite a gagné 0,36% à 10 941,17 points. Le rendement du 10 ans continue de s'affaiblir à environ 0,5%. Bourse Direct, Analyse AOF clôture Wall Street - Légère hausse des actions, le rendement du 10 ans continue de s'affaiblir
  • Selon le renseignement américain, la Chine et l'Iran tenteraient d'affaiblir le président alors que la Russie viserait son concurrent démocrate Le Temps, Pékin souhaiterait que Trump ne soit pas réélu - Le Temps
  • Tous les intervenants ont âprement critiqué les propositions visant à affaiblir les autorités locales, en leur ôtant la possibilité d’octroyer des permis commerciaux (qui comprenaient des règles à respecter au niveau environnemental) aux usines considérées comme étant d’une « importance nationale ». The Times of Israël, L'Etat va-t-il affaiblir les règles sur la pollution pour aider les entreprises? | The Times of Israël
  • "On espère que Kylian Mbappé reviendra le plus vite possible, au moins pour la Ligue des champions car on est derrière tous les clubs français. Si c’est contre nous ce sera contre nous, mais s’il n’y a pas Mbappé il y a Neymar, s’il y a pas Neymar il y a Icardi, s’il y a pas Icardi il y a Di Maria. Cette équipe du Paris Saint-Germain a énormément de très bons joueurs, l’absence d’un joueur ne suffit pas à l’affaiblir", a estimé Rudi Garcia, dimanche soir sur Europe 1 Sport.  Europe 1, Rudi Garcia sur Kylian Mbappé : "Son absence ne suffit pas à affaiblir le PSG"
  • Rien de plus capable de nous affaiblir l'âme et de nous abrutir, que d'avoir toujours devant les yeux que la providence nous doit à tous la même somme de biens et de maux. De Pierre Leroux (1797-1871) / De l'humanité, de son principe et de son avenir
  • La joie que nous inspirons a cela de charmant que, loin de s’affaiblir comme tout reflet, elle nous devient plus rayonnante. De Victor Hugo / Les Misérables
  • Malheureuse condition des hommes ! A peine l'esprit est-il parvenu au point de sa maturité, le corps commence à s'affaiblir. De Montesquieu / Mes pensées
  • L'effet ordinaire des colonies est d'affaiblir les pays d'où on les tire, sans peupler ceux où on les envoie. De Montesquieu / Lettres persanes
  • Chaque concession ne peut qu'affaiblir un peu celui qui la fait et offenser davantage celui qui l'obtient. De Gustave Thibon / Diagnostics
  • Qu'il s'agisse d'une bête ou d'un enfant, convaincre, c'est affaiblir. De Colette / Le Pur et l'impur
  • Il est préférable d’armer et renforcer un héros que désarmer et affaiblir un ennemi. De Anne Brontë / La Dame du manoir de Wildfell Hall

Traductions du mot « affaiblir »

Langue Traduction
Portugais enfraquecer
Allemand schwächen
Italien indebolire
Espagnol debilitarse
Anglais weaken
Source : Google Translate API

Synonymes de « affaiblir »

Source : synonymes de affaiblir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « affaiblir »


Mots similaires