La langue française

Engourdissement

Sommaire

Définitions du mot engourdissement

Trésor de la Langue Française informatisé

ENGOURDISSEMENT, subst. masc.

A.− État de paralysie partielle et momentanée dans lequel se trouve plongé le corps ou une partie du corps. Engourdissement des doigts; engourdissement dans la jambe. Hier je pensais qu'il pourrait se faire que papa eût une attaque, parce qu'il se plaint d'un engourdissement au côté droit (E. de Guérin, Journal,1838, p. 161).Un total engourdissement des bras (Senancour, Obermann, t. 2, 1840, p. 240).Sensation d'engourdissement avec fourmillement de la zone normalement innervée par le nerf (QuilletMéd.1965, p. 369):
1. Vers le soir, des symptômes effrayans se manifestèrent; un engourdissement général saisit les membres d'Atala, et les extrémités de son corps commencèrent à refroidir : « Touche mes doigts, me disoit-elle, ne les trouves-tu pas bien glacés? » Chateaubriand, Génie du christianisme,t. 2, 1803, p. 246.
P. anal. [En parlant de la nature] Période de repos. Engourdissement hivernal. L'engourdissement des neiges (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Aveugle, 1882, p. 82).
Spéc. Sommeil profond et prolongé dans lequel tombent certains animaux qui hibernent. Passer l'hiver dans l'engourdissement. Les hibernants constituent un matériel précieux pour analyser les processus de l'engourdissement saisonnier et du réveil printanier (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 645).
B.− Au fig. Torpeur momentanée de l'âme ou de ses facultés; ralentissement de l'activité intellectuelle. Engourdissement de l'esprit; engourdissement de la chair; sortir de son engourdissement. J'éprouve à neuf cet engourdissement étrange de la pensée, de la volonté, de tout l'être, que je ne ressens guère qu'à Cuverville (Gide, Et nunc manet,1951, p. 1157):
2. Certains jours, Laure pensait que tout était bien ainsi, que peu à peu elle s'endormirait dans cette torpeur, qu'elle se dissoudrait dans cet engourdissement de l'âme, semblable à celui où glissent les malades auxquels on donne de l'opium. Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire?1934, p. 59.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃guʀdismɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1539 « état d'un membre, d'un corps engourdi » (Est.). Dér. du rad. du part. prés. de engourdir*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 324. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 468, b) 500; xxes. : a) 452, b) 438.

Wiktionnaire

Nom commun

engourdissement \ɑ̃.ɡuʁ.dis.mɑ̃\ masculin

  1. Action d'engourdir, état de ce qui est engourdi.
    • A peine couchée, ou plutôt à peine endormie, elle sentait son bras droit tomber dans l'engourdissement, et elle ne se réveillait qu'au moment où cet engourdissement lui semblait gagner le cœur. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Dans la tiède torpeur du réveil le père Jourgeot savoura ce délicieux engourdissement qui est comme la prise de conscience des bons sommeils réparateurs et des nuits tranquilles. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Cependant, les bras croisés et les yeux attachés à une carte des États-Unis tendue sur le tableau noir, il tomba bientôt dans une sorte d’engourdissement qui ressemblait à de la stupeur. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 224)
    • (Figuré)Elle tomba dans un engourdissement pénible à voir. Le soleil était obscur, la nature se voilait, les fleurs ne lui disaient plus rien. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENGOURDISSEMENT. n. m.
État de ce qui est engourdi au propre et au figuré. Avoir un engourdissement au bras. Cet engourdissement est un commencement de paralysie. L'engourdissement des jambes. Tirer quelqu'un de son engourdissement.

Littré (1872-1877)

ENGOURDISSEMENT (an-gour-di-se-man) s. m.
  • 1Sorte de paralysie momentanée causée par le froid ou une autre cause, et qui est caractérisée par la pesanteur, la difficulté du mouvement et un fourmillement incommode. Avoir un engourdissement au bras.

    Il se dit aussi d'un état qui rend les facultés obtuses comme par un demi-sommeil. Un engourdissement total m'ôta jusqu'à la faculté de parler et de penser, Genlis, Adèle et Théod. t. II, lett. 38, p. 364, dans POUGENS.

    Il se dit enfin de l'état où tombent certains animaux hibernants. Il faut savoir gré à M. de Buffon d'avoir recherché le premier la cause secrète de l'engourdissement de divers animaux, tels que la marmotte, le hérisson, le loir, la chauve-souris, Bonnet, Contempl. nat. 12e part. ch. 31.

  • 2 Fig. Torpeur. L'engourdissement de l'esprit. Tirer quelqu'un de son engourdissement. On dit qu'il y eut dans tout ce mouvement un peu de l'engourdissement qui suit un long repos, Ségur, Hist. de Napol. IX, 2.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENGOURDISSEMENT, sub. m. (Medecine.) ce terme est employé pour signifier la diminution de la faculté d’exercer le sentiment attaché à toute la surface du corps ; dans ce sens l’engourdissement est particulierement une lésion du tact, torpor.

Il peut être causé par le froid, qui resserre tellement la peau & les houppes nerveuses, que le fluide qui coule dans les nerfs des parties affectées, ne peut pas parvenir jusqu’à leurs extrémités, ensorte que le tact semble se faire avec l’interposition d’un corps étranger. L’engourdissement de cette espece est aussi quelquefois l’effet de la compression des nerfs qui se distribuent à un membre, comme dans le cas où on est assis sur une cuisse dans une situation genée ; elle empêche le cours libre du fluide dans ces nerfs, d’où doit résulter nécessairement le défaut, ou au moins la diminution du sentiment & même du mouvement de cette partie. C’est par cette raison que l’inflammation des reins cause aussi quelquefois l’engourdissement des cuisses.

Si l’engourdissement est général, & que l’exercice du sentiment & du mouvement ne puisse se faire que très-imparfaitement, c’est alors l’effet d’un vice dans le cerveau, qui diminue la distribution du fluide nerveux ; c’est souvent un avant-coureur de l’apoplexie dans les personnes qui n’étoient pas malades auparavant. Hippocrate, vij. coac. præs. sect. 2. Voyez Apoplexie. Ce peut être aussi une paralysie imparfaite. Voyez Paralysie.

L’engourdissement & la surdité qui surviennent dans les maladies aiguës, sont un très-mauvais signe, selon l’auteur des présages de cos, à moins qu’ils ne soient causés par un dépôt critique de la matiere morbifique sur le principe des nerfs, & dans ce cas-là même c’est un symptome fâcheux.

L’engourdissement, torpor, peut aussi-être accompagné d’une sorte de sentiment douloureux, comme on l’éprouve par l’attouchement d’un corps élastique actuellement agité par de très-promptes & très-nombreuses vibrations : l’effet que l’on attribue à la torpille est aussi de cette nature, & provient vraissemblablement d’une cause approchante. Voyez Torpille.

Engourdissement, se dit aussi de l’esprit, stupor, & dans ce sens il peut presque signifier la même chose que l’anastaisie de Boerhaave, instit. med. symptomatolog. §. 859. il en est comme le premier degré. C’est une affection du sensorium commune, qui le rend moins propre à recevoir les impressions qui constituent les sensations internes, ou à les transmettre à l’ame les ayant reçues ; l’engourdissement de l’esprit est aussi un symptome très-funeste dans les maladies aiguës, selon Hippocrate dans les coaques, 374. d’autant plus qu’elles deviennent mortelles, sans qu’on s’en apperçoive pour ainsi dire, le malade paroissant simplement être dans un état tranquille. Voyez Sensation. (d)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « engourdissement »

Mot dérivé de engourdir avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Engourdir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « engourdissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
engourdissement ɑ̃gurdismɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « engourdissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « engourdissement »

  • Il faut apprendre et réapprendre toujours. Si tu t'arrêtes, c'est l'engourdissement progressif de ton cerveau ; la vie quitte peu à peu ton intelligence et tu deviens alors un être sans âme avec nulle part où aller. De Rachel Fontaine / Black Magic
  • La recherche aggrave les craintes concernant les effets à long terme de Covid-19 alors que les patients en convalescence signalent un engourdissement, une faiblesse, une perte de mémoire et de la fatigue, citant Zandi «L’épidémie d’encéphalite léthargique dans les années 1920 et 1930 après la pandémie de grippe de 1918» comme un précédent pour une «épidémie cachée» potentiellement imminente qui pourrait attendre l’humanité dans les années après la disparition du coronavirus. News 24, `` Épidémie cachée '' après Covid-19: les scientifiques sonnent l'alarme comme des accidents vasculaires cérébraux, des lésions nerveuses signalées même dans des cas bénins et en convalescence - News 24
  • Ensuite, un engourdissement à la main ou aux doigts peut survenir au niveau du tunnel carpien, le nerf médian est le nerf le plus souvent comprimé. Il subit des microtraumatismes en lien avec les vibrations induites par les surfaces que vous utilisez ou encore lorsque vous absorbez les chutes en vélo de montagne. Par ailleurs, il peut s’agir de ce qu’on appelle un double crush syndrom. Dans le cas du nerf médian, il peut être gêné au niveau de son émergence, soit au niveau des vertèbres cervicales et thoraciques (C5 à D1). Le muscle scalène, le petit pectoral, l’espace entre la première côte et la clavicule, sont aussi des éléments qui peuvent être impliqués. Une mauvaise respiration à l’effort peut perturber ces structures et produire des engourdissements. Un conseil de base consiste à garder le poignet dans l’axe, mais il demeure que le problème peut être plus global. VIVA MÉDIA, Prendre soin de soi pour mieux profiter de sa saison de vélo | VIVA MÉDIA
  • L'exposition à la forte chaleur solaire engendre une déshydratation importante, réduit les réserves énergétiques et diminue la circulation du sang dans le corps. Ainsi, certains animaux adoptent un mode de vie plus économique. Ce phénomène biologique, qui correspond à une sorte d'engourdissement, permet aux animaux (les serpents, les crocodiles, les crabes, les mollusques ou les escargots) de somnoler et du même coup de se protéger des conditions difficiles. , MétéoMédia - Hiberner en été, c'est possible ?
  • Picotements, fourmillements, engourdissements… "Avoir des fourmis" dans les jambes, les bras ou les mains, c’est une drôle de sensation. Pour les atténuer, le premier réflexe est souvent de bouger la zone touchée. Découvrez d’autres astuces contre ce désagrément. Femme Actuelle, 5 astuces rapides pour en finir avec les fourmis dans les jambes : Femme Actuelle Le MAG

Traductions du mot « engourdissement »

Langue Traduction
Anglais numbness
Espagnol entumecimiento
Italien intorpidimento
Allemand taubheit
Chinois 麻木
Arabe خدر
Portugais dormência
Russe онемение
Japonais しびれ
Basque numbness
Corse entumecimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « engourdissement »

Source : synonymes de engourdissement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « engourdissement »

Partager