La langue française

Tendu, tendue

Sommaire

  • Définitions du mot tendu, tendue
  • Étymologie de « tendu »
  • Phonétique de « tendu »
  • Citations contenant le mot « tendu »
  • Images d'illustration du mot « tendu »
  • Traductions du mot « tendu »
  • Synonymes de « tendu »
  • Antonymes de « tendu »

Définitions du mot tendu, tendue

Trésor de la Langue Française informatisé

TENDU, -UE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de tendre1*.
II. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'une chose susceptible de déformation]
a) [En parlant d'un objet élastique, extensible] Qui a subi une traction l'éloignant de sa forme initiale, qui a pris une forme plus allongée ou rebondie. Synon. bandé, distendu, étiré; anton. détendu, flasque1, lâche, relâché.Arc, ressort tendu (à craquer). Haudouin évaluait avec tendresse les formes pleines et lourdes (...) la poitrine forte (...), le ventre qui bombait haut sous la culotte tendue aux hanches (Aymé, Jument, 1933, p. 301).Un même nœud, situé sur une poutre soumise à la flexion, se comportera de façon différente suivant qu'il est placé du côté tendu ou du côté comprimé (Campredon, Bois, 1948, p. 44).
b) [En parlant (d'une partie) du corps] Qui a pris des formes plus pleines, bombées, un relief plus accusé.
[Sous l'effet d'un effort partic., d'exercices réguliers, etc.] Synon. arc-bouté, arqué, contracté, courbé.Jarret tendu. [David] préféra les corps aux muscles saillants, tendus, aux formes « ressenties » (Hourticq, Hist. art, Fr., 1914, p. 315).Le buste tendu comme un arc, les reins cambrés, la jambe allongée et levée en arrière (Bourgat, Techn. danse, 1959, p. 86).
[Sous l'effet d'une cause physiol., pathol. ou de l'embonpoint] Synon. arrondi, enflé, œdémateux; anton. affaissé, pendant1.Mamelle tendue; ventre tendu. Les gens de maison prenaient vite de l'embonpoint. Les paysans (...) leur disaient: « Tu as la peau tendue, tu deviens luisant comme un sou » (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p. 177).Un sein de nourrice, lourd, gonflé, tendu, sensible et congestionné (Quillet Méd.1965, p. 502).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Devant ce tendu, ce plein et ce délié (d'une jeune fille), cette provocation involontaire, je songeais aux dessins que Boucher fit de Louise O Marphy (Colette, Képi, 1943, p. 96).
P. méton. PATHOL., vieilli. Pouls tendu. ,,Celui dans lequel l'artère paroît tirée par deux forces opposées. (...) aussi appelé pouls nerveux`` (Nysten 1814). Les pulsations doivent se suivre à un rythme régulier (...). Le pouls ne doit être ni trop fort, ni pas assez (...). Trop fort, il est dit tendu. Nous trouvons le pouls tendu dans le cas d'inflammations aiguës, risques de congestion (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 186).
PHONÉT. [En parlant d'un phonème] ,,Trait de sonorité caractérisant les phonèmes dont l'articulation nécessite une tension musculaire relativement longue. En français, le [ε] du mot tête est tendu`` (Phél. Ling. 1976). Anton. lâche, relâché.Articulation tendue. Une voyelle est dite tendue et comporte une netteté particulière de prononciation lorsqu'une certaine tension de muscles de la langue donne à cet organe une forme convexe (Mar.Lex.1933, p. 194).
Domaine musical.Une voix de chanteur, élancée, grêle et tendue, une voix de tête, déchirante et tendre (Goncourt, Sœur Philom., 1861, p. 54).
2. Au fig. [En parlant d'une pers., de son état d'esprit, d'une chose abstr.]
a) Qui concentre toutes les/ses facultés d'attention, de réflexion pour les appliquer intensément, obstinément à tel objet. Esprit, volonté tendu(e) (à se rompre). Il ne voulait pas se laisser distraire une seconde de cette lutte pressante qu'il menait contre la mort. (...) le cerveau tendu, tous les muscles prêts à la parade, il ne quittait pas son malade de l'œil (Martin du G., Thib., Mort père, 1929, p. 1289):
[Le doute cartésien] apparaît avant tout comme un parti pris héroïque de la volonté pour s'élever du monde corporel au monde spirituel (...): le doute (...) est bien œuvre de volonté. C'est un exercice tendu. Lacroix, Marxisme, existent., personn.,1949, p. 79.
P. méton.
[En parlant de l'aspect extérieur, du comportement] Qui exprime une attention aiguë, une volonté opiniâtre. Visage tendu. Le regard reste tendu, en garde, effrayant d'attention, car il attend le coup qu'il ne devine pas (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 116).Le geste court et sec de la main disait l'homme autoritaire. Le front tendu affirmait la volonté (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 311).
[En parlant (d'un aspect) d'une œuvre artist.] Qui marque ou demande une attention soutenue, une volonté qui ne se relâche pas. C'est dans toutes ces parties [l'Enfer] qu'il faudrait absolument le charme des vers pour rafraîchir et égayer le récit: cette prose tendue ne laisse aucune trêve (Sainte-Beuve, Chateaubr., t. 2, 1860, p. 44).Le dialogue de théâtre (...) est plus ramassé, plus dense, plus tendu et survolté que le dialogue romanesque: il mobilise davantage toutes les forces du spectateur (Sarraute, Ère soupçon, 1956, p. 112).
b) Qui se trouve dans un état de grande tension nerveuse, qui est fortement préoccupé. Synon. angoissé, anxieux, énervé, soucieux; anton. calme2, décontracté, détendu, paisible, serein1.Ses nerfs tendus, vibrants sans cesse, la faisaient vivre en une agitation constante et intolérable (Maupass., Une Vie, 1883, p. 114).Pendant tout le temps qu'il prépare son réquisitoire, il est tellement préoccupé, tendu, irritable (Aymé, Tête autres, 1952, p. 22).
P. méton.
[En parlant de l'aspect extérieur, du comportement] Qui dénote la nervosité, l'inquiétude. Viviani (...) qui ne parle dans ses beaux discours d'une manière si tendue et si rapide que parce qu'il est contracté et désireux d'en finir (Barrès, Cahiers, t. 5, 1907, p. 111).[Les ouvriers] ont tous un air sombre et tendu, mais Pierre ne s'aperçoit pas tout de suite de leurs regards durs et méfiants (Sartre, Jeux sont faits, 1947, p. 152).
[En parlant (d'un aspect) d'une œuvre artist., d'une forme d'expr. verbale] Qui marque un tempérament tourmenté, un état d'énervement. Ghirlandajo est un décorateur. Son style est trop tendu pour raconter la paix des soirs (...). Il est inquiet, le drame rôde (Faure, Hist. art, 1914, p. 381).Un rien éveille ses craintes ridicules... Les mots les plus innocents et les plus confiants sont suspectés. L'entretien est tout de suite tendu, épineux (Chardonne, Épithal., 1921, p. 274).
[En parlant de la conjoncture, de rapports interindividuels ou sociaux] Qui est tiraillé entre des forces contradictoires jusqu'à menacer de se détériorer en un conflit ouvert. Synon. critique2, difficile.Atmosphère tendue; rapports tendus. Chaque jour, la situation entre les époux devenait plus tendue, plus insoutenable. Un éclat qui devait tout briser, était imminent (Zola, Th. Raquin, 1867, p. 208).L'armée sarde n'est plus sous les ordres du général autrichien, mais on est en bons termes avec le général Colli qui la commande. Les relations sont moins tendues (Foch, Princ. guerre, 1911, p. 69).
P. anal. [En parlant de conditions atmosphériques] Qui laisse prévoir des intempéries, de l'orage. Synon. menaçant.Le temps est tendu, le vent aigre (Michelet, Journal, 1858, p. 396).
c) Péj. Qui a un caractère forcé, contraint, trop rigide, manquant de souplesse, de naturel. Synon. affecté1, gourmé; anton. familier, gracieux, spontané.Il n'était pas (...) toujours hérissé, tendu, retranché derrière des principes auxquels on ne pouvait toucher sans blesser son infernal orgueil (Maurois, Ariel, 1923, p. 53).Grâce à la maladie, il avait découvert (...) un monde neuf; (...) il eut des jugements moins tendus, des idées plus abandonnées. Il semblait amusé par le mouvement de la vie (Lacretelle, Am. nupt., 1929, p. 19).
[P. méton.; en parlant (d'un aspect) d'une œuvre artist., d'une forme d'expr. verbale] Qui marque l'effort, une recherche excessive. Synon. appliqué, apprêté, emphatique, étudié, laborieux, recherché, solennel.Le principal mérite de madame de Staël est de bien peindre les hommes avec lesquels elle a dîné (...) mais combien son style tendu et visant à l'effet est au-dessous de sa charmante et entraînante conversation (Stendhal, Corresp., t. 2, 1818, p. 84).Rien de tendu, rien de guindé [dans la Nuit du Corrège], point de fausse grandeur, partout la grâce la plus aimable (Gautier, Guide Louvre, 1872, p. 238).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Je lis les Burgraves. La lecture leur est plus favorable que la représentation: c'est exagéré, et à la scène les acteurs exagèrent encore (...). À la lecture, (...) le tendu accable moins (Sainte-Beuve, Corresp., t. 5, 1843, p. 87).
B. −
1.
a) [En parlant d'une chose souple] Qui est étalé et fixé par ses deux extrémités, par son pourtour ou par toute sa surface, de façon à éviter les plis, les affaissements et à présenter une apparence plane. Synon. déplié, tiré; anton. ballant, flottant.Corde, toile tendue; linge tendu; tendu sur un cadre. On recouvre d'abord la table d'un épais molleton, bien tendu et attaché avec soin (...). La nappe, mise par-dessus, est tendue sans plis (Lar. mén.1926, p. 1102).Un fil tendu nous donne l'image d'une ligne droite (Roux, Miellou, Géom., 1946, p. 7).
b) P. méton.
[En parlant de murs, d'une pièce, d'un meuble] Recouvert d'un papier, d'un tissu, etc. bien étalé, fixé à son pourtour ou par toute sa surface. Mur, salon tendu d'/en étoffe, de papier. Une chambre en mansarde tendue de ce papier jaune à bouquets de fleurs qui tapisse les guinguettes (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 75).Un pouf tendu « en blanc » et recouvert provisoirement d'un tapis de table (Feydeau, Dame Maxim's, 1914, i, 1, p. 4).
Empl. abs. Un petit boudoir en sous-sol fort coquettement tapissé et tendu (A. Daudet, Rois en exil, 1879, p. 244).
[En parlant de murs, d'une pièce] Garni de tapisseries, de voiles, etc. suspendus. Il règne ici dans un palais de légende (...). Le voilà dans sa grande salle toute tendue de prodigieuses vieilleries persanes (Farrère, Homme qui assass., 1907, p. 38).
[En parlant de murs, de fenêtres, de portes, de la façade d'une maison, d'un édifice public ou d'un véhicule] Garni de tentures mobiles en signe d'apparat (fête ou deuil). Église tendue de/en noir. Ces enterremens faits à la lueur des flambeaux, (...) cette file prolongée de chars tendus de noir, (...) ces chevaux parés de plumes et de draperies funèbres (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 323).Louis-Philippe (...) fut reçu sous un arc de triomphe (...). Toutes les maisons étaient tendues de draperies aux trois couleurs (Maurois, Sil. Bramble, 1918, p. 220).
Empl. abs. Minuit. La voûte est comme une église tendue (Samain, Chariot, 1900, p. 137).
c) BALIST., DÉFENSE. Tir tendu; trajectoire tendue. Tir, trajectoire approchant de la ligne droite. − (...) les pièces de marine, mon général? (...)(...) elles ont une trajectoire beaucoup trop tendue; surtout pour un pays à fortes dénivellations comme celui de Verdun (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 82). L'armement comprenait (...) une DCA rapprochée (20 et 40 millimètres) à grand débit et à tir tendu, destinée à repousser les bombardiers attaquant en piqué (Le Masson, Mar., 1951, p. 16).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. À contrepente, difficile à atteindre parce qu'il faudrait raser au poil la crête et que la trajectoire du 105, (...) c'est du tendu (Arnoux, Roy. ombres, 1954, p. 44).
P. anal., SPORTS. Si le contact s'effectue dans l'axe du ballon (...), la force étant orientée perpendiculairement à l'horizontale, la trajectoire de la balle est tendue (J. Mercier, Footb., 1966, p. 44).
2. [En parlant d'une partie du corps] Qui est déployé au maximum, de façon à paraître tout à fait rectiligne, lisse. Synon. raide, raidi; anton. fléchi, plié, replié.Les cadavres ont les chairs raides et tendues (Arnoux, Abisag, 1919, p. 196).On veut que les jambes soient bien tendues, comme l'exigent les positions fondamentales (...), les phalanges tendues, rigides, rapprochées; ainsi « pique-t-on » de la pointe (Arts et litt., 1935, p. 46-1).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Cette netteté du teint et cette pureté de formes, j'entends cet arrêté, ce tendu de la peau qui n'appartient qu'à une vierge (Delacroix, Journal, 1824, p. 44).
3. Au fig. Qui ne souffre aucun relâchement, qui est très serré. Pour avoir des horaires tendus, il faut que le démarrage se fasse avec le maximum d'accélération acceptable (Bailleul, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p. 151).
C. −
1. [En parlant d'une chose concr.] Qui a été déployé, disposé pour servir à un certain usage. Synon. déroulé, éployé, établi.Ils nous priaient (...) de les suivre dans l'intérieur de la forêt, où leur camp était tendu (...). Ils s'emparent d'un bois (..) et s'y établissent (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 86).Ils franchirent le pont tendu sur le fleuve (Jouve, Scène capit., 1935, p. 107).
Vieilli. Inondation tendue. Inondation étendue sur tel territoire (généralement par des moyens artificiels, avec un objectif stratégique). Toutes les inondations étaient tendues, les routes couvertes (...); tout était gelé. J'arrivai (...) devant Naarden, l'une des places les plus fortes de l'Europe (...); mais les eaux, qui étaient sa principale défense, lui devenaient inutiles (MalJ.-A. Macdonald, Souvenirs, 1892 [1840], p. 40).
2. [En parlant d'un piège] Qui a été disposé à tel endroit pour attraper le gibier. Les poissons stupides bâillent dans les filets tendus (Faure, Hist. art, 1909, p. 49).P. compar. Parmi les vieux brillait le vainqueur de Waterloo, qui promenait sa gloire comme un piège à femmes tendu à travers les quadrilles (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 101).
Empl. subst. fém.
CHASSE, vieilli. Forme de chasse qui utilise des pièges (notamment pour attraper des oiseaux). Synon. tenderie (dér. 2 a s.v. tendre1).Septembre et les vacances avaient ramené un plaisir (...): la tendue aux petits oiseaux. (...) il n'est pas de propriétaire qui ne façonne (...) de reginglettes (...). À ces engins viennent se prendre à foison rouges-gorges, fauvettes (Theuriet, Mariage Gérard, 1875, p. 139).
P. méton. Ensemble des pièges utilisés pour cette chasse. Tendues d'hiver. On comprend sous cette dénomination tous les piéges que l'on tend pendant l'hiver, lorsque la faim oblige les oiseaux à se rapprocher des habitations (Baudr.Chasses1834).Lieu où l'on a tendu des pièges pour pratiquer cette chasse. Synon. tenderie (dér. 2 a p. méton. s.v. tendre1).Parcourir les tendues (Lar. 19e). Je suis entré dans la tendue et arrivé à un rejet où une mésange, les pattes brisées, se débattait (Goncourt, Journal, 1893, p. 457).
PÊCHE. Ligne de fond disposée sur le sable à basse mer ou à partir d'un bateau. Tendue sur palots (...). Les palots ne doivent pas être trop espacés pour que le poids de la corde (...) qui les joint, lui fasse faire une courbe qui touche terre (...). La Tendue se place à la mer basse, l'eau en montant (...) fait flotter les appâts (H. de La Blanchère, La Pêche et les poissons, 1885, p. 775).
D. −
1. [En parlant (d'une partie) du corps] Qui est porté dans une direction donnée. Elle était (...) dressée sur la pointe de ses petits pieds, le menton jeté en arrière, sa gorge tendue, offerte (...), elle n'y jeta pas la lame, elle l'y appliqua férocement (Bernanos, Soleil Satan, 1926, p. 214).La position particulière du membre raidi et tendu en arrière précisera le diagnostic. Pour décrocher la rotule, essayer de faire porter légèrement en avant (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 181).
Le bras tendu (pour offrir, prendre qqc., indiquer une direction), les bras tendus (pour accueillir qqn). D'un geste large, le bras tendu, avec une sorte d'air noble (...), il offrit à Mélanie le journal (Montherl., Célibataires, 1934, p. 739).Courant vers toi, mes bras tendus pour les nouer aux tiens! (Camus, État de siège, 1948, 1repart., p. 213).Le premier général, qui a le bras droit tendu devant soi et qui indique du doigt un point dans le vague (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 119).Loc. adv. ou adj. À bras* tendu.
Le cou tendu (en signe de vive curiosité). Tous les regards sont émérillonnés, tous les cous tendus vers Rose (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 67).
Le doigt* tendu.
La/les main(s) tendue(s) (pour mendier, prendre qqc. ou pour saluer, donner son adhésion). Marmots de cinq ans (...) les mains tendues vers le goûter distribué par la ménagère (Gobineau, Pléiades, 1874, p. 31).Il se leva, l'aimable garçon, d'un bond, et vint à ma rencontre, la main tendue, le pantalon tombé! Voilà où mène la cordialité! (L. Daudet, Brév. journ., 1936, p. 48).(Politique de la) main* tendue.
L'oreille tendue (en signe d'attention soutenue). Nous entendîmes très nettement deux grands coups (...) nous restâmes tous debout, aux aguets, l'oreille tendue (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p. 127).
Le(s) poing(s) tendu(s) (en signe d'hostilité, de menace). Les poings tendus, les bras levés au ciel, on voulut les effrayer. Ils demeurèrent impassibles (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 169).
2. [En parlant d'une chose concr.] Qui est présenté à bout de bras. Le bond fut si rapide que Pierre eut à peine le temps d'allonger le bras, de recevoir la masse qui s'abattait (...) sur l'arme tendue au bout de ce bras (Vogüé, Morts, 1899, p. 380).Cette allée aux bords (...) hérissés de bras, de cannes levées, de chapeaux tendus pour saluer l'événement (R. Bazin, Blé, 1907, p. 258).
Au fig. Perche tendue. Occasion propice, moyen de secours moral. Ils veulent vendre leur terre? Beppo saisit énergiquement la perche tendue et sentit qu'il allait faire plaisir à Marino.Pour ça non, capitaine (Gracq, Syrtes, 1951, p. 122).
3. Au fig. [En parlant d'une pers., de son esprit, d'une chose abstr.] Qui oriente ses forces affectives, morales, intellectuelles dans telle direction.
a) Tendu vers.Âme tendue vers (le but, le salut, etc.). Qu'il s'agisse d'amour maintenant en haleine les cœurs ou d'impudente lascivité, (...) d'amour divin, partout (...) j'ai trouvé le désir tendu vers un être semblable (G. Bataille, Exp. int., 1943, p. 185).Je connais (...) ces ancêtres, (...) mon moi d'hier (...), comme irréductiblement autres que le moi présent tendu vers le futur. La connaissance historique implique donc (...) un premier mouvement centrifuge (Marrou, Connaiss. hist., 1954, p. 246).
b) Vieilli. Tendu à.Dans ce monde moderne tout entier tendu à l'argent, cette tension à l'argent contaminant le monde chrétien même lui fait sacrifier sa foi et ses mœurs au maintien de sa paix économique et sociale (Péguy, Notre jeun., 1910, p. 146).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃dy]. Att. ds Ac. dep. 1694 (1694-1878, part. passé; 1935, part. passé et subst.). Fréq. abs. littér.: 3 541. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 127, b) 5 255; xxes.: a) 6 940, b) 6 253. Bbg. Darm. 1877, p. 57 − Quem. DDL t. 39.

Wiktionnaire

Adjectif

tendu \tɑ̃.dy\

  1. Qui subit une tension (arc, élastique, ressort, etc.).
    • L’élastique est tendu.
  2. Qui exerce un effort en parlant des muscles, du corps.
    • Le buste tendu comme un arc, les reins cambrés, la jambe allongée et levée en arrière. — (Bourgat, Techn. danse, 1959, page 86)
  3. Arrondi, enflé, œdémateux, turgescent.
    • La mamelle du sein est tendue.
  4. Qui subit une tension intellectuelle, concentré, attentif, intense, en parlant de l’esprit, d’une personnalité, etc.
    • Esprit, volonté tendu(e) à se rompre.
  5. Qui exprime cette tension intellectuelle.
    • Un visage tendu.
  6. Qui subit une tension nerveuse, angoissé, anxieux, énervé, soucieux, nerveux.
    • Il est préoccupé, tendu, irritable.
  7. Qui marque un tempérament tourmenté, un état d’énervement.
    • Le style de sa poésie est tendu, nerveux, incisif.
    • Les relations entre ces deux pays sont tendues.
    • C’est l’un des paradoxes de l’époque : on se plaint des interviews consensuelles et aseptisées, mais dès qu’un échange est un peu tendu, il est considéré comme un clash, dès qu’une parole surnage, ça devient l’engueulade du siècle. — (Aymeric Caron, dans L’ère Ruquier, Télérama, n° 3466, juin 2016, p.24)

Nom commun

tendue \tɑ̃.dy\ féminin

  1. (Chasse) Action de tendre un filet, un piège.
  2. (Chasse) (Par extension) Lieu où l’on a tendu ce filet, ce piège.
    • Le lendemain matin, après un délicieux café au lait, je m’étais installé sur la terrasse, dans une chaise longue, pour attendre neuf heures et demie, et le départ pour la tournée de la grande tendue. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 81)
  3. (Côte d'Or) Cloison en briques.
    • Fort probablement les murs de la pièce devaient être recouverts d'une tendue de briques qui ne devait toucher le mur qu'en ses parties saillantes. — (Mémoire de la Commission des antiquités du département de la Côte-d'Or, 1947)

Forme d’adjectif

tendue \tɑ̃.dy\

  1. Féminin singulier de tendu.
    • Il avait beau prétendre que cette passion malmeneuse, cette volupté tendue lui avait à jamais « quitté le sang », on ne savait jamais quand elle pouvait resurgir et vous happer, requin émergeant sans crier gare de la mer calme — (Gaétan Soucy, Music-Hall, 2002)

Forme de verbe

tendue \tɑ̃.dy\

  1. Participe passé féminin singulier de tendre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TENDRE. adj. des deux genres
. Qui peut être aisément entamé; il est opposé à Dur. Du bois extrêmement tendre. Le sapin, le saule et le peuplier sont des bois tendres. Bâtir avec des pierres tendres. Parmi les pierres précieuses, il y en a de tendres et de dures. L'améthyste et l'émeraude sont des pierres tendres. Le plomb et l'étain sont les plus tendres des métaux. Il se dit particulièrement des Aliments qui n'offrent pas de résistance quand on les coupe, quand on les mâche. Une viande extrêmement tendre. On ne peut rien manger de plus tendre. La viande fraîche tuée n'est pas tendre. Cette viande est tendre au couteau, est tendre sous le couteau, est tendre sous la dent. Ces haricots verts sont très tendres. Fam., Cette viande est tendre comme rosée, Elle est extrêmement tendre.

TENDRE se dit également du Pain nouvellement cuit. Manger du pain tendre. Il signifie encore Qui est sensible, délicat, qui est aisément pénétré par les impressions extérieures. Avoir la peau tendre. Les jeunes arbres ont l'écorce tendre. Ce cheval a la bouche tendre, Il a la bouche particulièrement sensible. Avoir la vue tendre, les yeux tendres, Avoir la vue délicate et faible. Fig., Dès ses plus tendres années, dès sa plus tendre enfance, dès son âge le plus tendre, Dès sa petite enfance, dès sa première jeunesse.

TENDRE signifie, au figuré, Qui a de la tendresse, qui est sensible à l'amitié, à la compassion, et plus particulièrement à l'amour. Un ami tendre. Un père tendre. Une tendre mère. Un tendre amant. Avoir l'âme tendre, le cœur tendre. Il est tendre. Il est d'un naturel tendre. Il a une imagination vive et tendre. Il se dit de même des Choses où se marque de l'amitié, de la compassion, où se manifeste de l'amour. Il a pour vous une amitié tendre, une tendre affection, un tendre attachement. Vous m'avez inspiré les plus tendres sentiments, le plus tendre intérêt. Des propos tendres. Regarder d'un air tendre. Il m'a fait de tendres adieux. Un tendre aveu. Avoir le son de la voix tendre, un son de voix tendre, Avoir le son de la voix touchant et gracieux. En termes de Musique, Un air tendre, Un air touchant et passionné. Couleur tendre, Couleur délicate, qui ne fatigue pas la vue.

TENDRE s'emploie aussi comme nom masculin et désigne la Partie tendre d'une chose. Le tendre d'une pierre. Il signifie aussi Tendresse, amour. Il a du tendre, il a un tendre pour cette femme. On a dit allégoriquement : Le pays de Tendre. La carte du Tendre.

Littré (1872-1877)

TENDU (tan-du, due) part. passé de tendre
  • 1Qui est tiré et bandé. Nos ennemis plus forts viennent les arcs tendus, Mairet, Solim. v, 6. Ils découvrirent un vaisseau qui venait droit à eux, voiles tendues, Lesage, Diable boit. 15. Plus loin, non sans frayeur, dans les airs suspendue, Eglé monte et descend sur la corde tendue, Delille, Hom. des ch. I.

    Terme de balistique. La trajectoire d'un projectile est plus ou moins tendue suivant qu'elle s'approche plus ou moins de la ligne droite.

    Canon de fusil bien tendu, canon bien dressé, sans ondulations tant à l'intérieur qu'à l'extérieur.

  • 2Distendu. Il aperçut qu'une espèce de poche très large que portait l'hermite paraissait tendue et enflée, Voltaire, Zadig, 20.
  • 3Qui est en état de ferme extension, en parlant des articulations du corps. Jarret tendu. Il [un danseur] est arqué ; il a tiré de ce défaut un avantage qui annonce l'habile homme : il est tendu, il est en dehors, il est vigoureux, mais il est adroit, Noverre, Lett. sur la danse, p. 311, dans POUGENS.
  • 4Disposé de manière à servir, en parlant d'un piége. Et, s'il avait affaire à quelque maladroit, Le piége est bien tendu, Corneille, Poly. v, 1.
  • 5Dressé et mis en état de servir. Un pavillon tendu. Il ne nous reste plus Que notre chambre où deux lits sont tendus, La Fontaine, Berc.
  • 6Tapissé. Après dix-huit ans de prison… Marie eut la tête tranchée dans une chambre de sa prison tendue de noir, Voltaire, Mœurs, 169.

    Fig. Tout l'univers aussi s'en vit tendu de deuil, Rotrou, St Gen. II, 8. Le ciel, tendu et fermé de toutes parts, n'offrait à nos yeux qu'une voûte ténébreuse que la flamme pénétrait, et qui s'appesantissait sur la terre, Barthélemy, Anach. ch. 59.

  • 7Présenté en avançant. Le cou tendu, l'œil fixe et le cœur palpitant, Voltaire, Gertrude. Tes frères, ces martyrs égorgés à mes yeux, T'ouvrent leurs bras sanglants tendus du haut des cieux, Voltaire, Zaïre, II, 3.
  • 8 Fig. Qui vise à. Elles [Mme et Mlle de Lillebonne] se trouvèrent à Marly avec un entregent, une politesse à tout le monde qu'on voyait toute tendue à obtenir tolérance et silence, Saint-Simon, 59, 247.
  • 9 Fig. Fortement appliqué. Et s'il ne s'abaisse à cela et qu'il veuille toujours être tendu, Pascal, dans COUSIN. Un travail si long et si tendu, Pascal, dans COUSIN. Voilà de quoi sans doute avoir l'esprit tendu, Piron, Métrom. I, 8.
  • 10 Fig. Où l'on voit l'effort. Style tendu. Il ne faut pas guinder l'esprit ; les manières [de raisonner] tendues et pénibles le remplissent d'une sotte présomption, Pascal, Espr géom. 2. Corneille est plus tendu, plus inégal, moins ordonné que Racine, Lévêque, Science du beau, t. II, p. 251.
  • 11Situation tendue, situation des affaires où les choses menacent de se rompre comme une corde trop tendue.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tendu »

(Siècle à préciser) Participe passé masculin singulier de tendre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tendu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tendu tɑ̃dy

Citations contenant le mot « tendu »

  • Devant les lézardes, ils ont tendu les grandes idées. De Louis Scutenaire / Mes inscriptions I
  • La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison. De Voltaire
  • Un artiste est presque toujours tendu sur le bord du délire. De Hélène Grimaud / Variations sauvages
  • Mieux vaut entendre une corde qui se brise que de n’avoir jamais tendu un arc. De Verner von Heidenstam / Invocation et promesse
  • Chaque ligne d'écriture est un fil tendu entre la vie et la mort. De Jean-Marie Laclavetine / Première Ligne
  • Parfois, on trouve une grosse biche dans le piège tendu à des agoutis. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Quand je fume, mon corps tourne au ralenti. Je suis moins tendu. Les cigares m’aident à faire une pause et à réfléchir. De Ben Gazzara
  • J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse. De Arthur Rimbaud / Les Illuminations
  • L'avenir, si tendu que soit notre désir, est une perspective sans profondeur. Il n'a vraiment nulle attache solide avec le réel. C'est pourquoi nous disons qu'il est dans le sein de Dieu. De Gaston Bachelard / L'Intuition de l'instinct
  • Trop tendue, la corde casse. De Proverbe français
  • L'avenir, c'est ce qui dépasse la main tendue. De Louis Aragon
  • Une promesse de femme, c'est comme une corde tendue ; ça ne tient pas longtemps. De Adrien Therio / Le Mors aux flancs
  • L'homme est une corde tendue entre l'animal et le Surhomme, une corde au-dessus d'un abîme. De Friedrich Nietzsche / Ainsi parlait Zarathoustra
  • La vraie voie passe sur une corde tendue non dans l'espace, mais à ras du sol. Elle semble plutôt destinée à faire trébucher qu'à être parcourue. De Franz Kafka
  • L'art est, comme la prière, une main tendue dans l'obscurité, qui veut saisir une part de grâce pour se muer en une main qui donne. De Franz Kafka
  • Il est alors rejoint par une dizaine de personnes, majoritairement des jeunes, qui lui prêtent main-forte pour faire descendre les parents et leurs trois enfants. « On a tendu les couvertures et on a crié pour qu'ils sautent, poursuit-il. Ils ont eu le courage de le faire même si le père a hésité à descendre en escaladant, mais il fallait faire vite. » leparisien.fr, «On a tendu les couvertures et on a crié pour qu’ils sautent» : à Creil, une famille sauvée des flammes - Le Parisien
  • Plafond Tendu marché 2020 fournit des données historiques ainsi que des prévisions futures et une analyse détaillée et des opportunités aussi attendues pour Plafond Tendu au niveau mondial et régional. Le rapport explique également des informations sur la taille du marché, la part, la croissance de lentreprise, les demandes régionales, les tendances et lanalyse technique. , Plafond Tendu Part de marché avec les meilleures données pays, Taille 2020: Analyse de lindustrie, la taille, Partager, Croissance, Tendances et prévisions 2026 – JustFamous
  • Le 8 juin 2020, un câble a été retrouvé tendu sur une route départementale, dans le sud de la Marne. Un automobiliste en avait fait les frais, sans conséquences graves. Un délit passible de lourdes sanctions et dangereux, voire mortel, pour les deux roues.  France 3 Grand Est, Câbles tendus sur la route, "une mise en danger de la vie d'autrui", pour les motards et les cyclistes
  • Ils ne partiront pas en vacances ensemble : retour sur 5 jours de discussions tendues entre les chefs d'Etat européens LCI, Plan de relance tendu : le commissaire européen Thierry Breton tacle les "pays frugaux" et leurs dépenses | LCI
  • Une équipe médicale chinoise s'est envolée vers les Comores et le Niger pour aider les services sanitaires de ces deux pays africains à lutter contre l'épidémie de Covid-19. Mardi, un député mahorais, Mansour Kamardine a souligné que Moroni a refusé la main tendue de la France.  Réunion la 1ère, Les Comores accueillent l'aide de la Chine et refusent celle de la France -
  • Un militaire a été tué et trois autres blessés au cours d'une embuscade tendue par des présumés combattants d'Allied Democratic Forces (ADF) et visant les FARDC à Bwangolo, village situé à 3 kilomètres, à l'ouest de la localité de Mwenda, dans le secteur de Ruwenzori, en territoire de Beni ( Nord-Kivu) affirment les sources sécuritaires. Actualite.cd, BENI-ADF : un mort et des blessés dans une embuscade tendue contre une patrouille de l'armée près de Mwenda | Actualite.cd
  • "Main tendue", c'est le titre du tout premier roman d'Yves Duquesne. Il est sorti de presse il y a quelques semaines. Son auteur y mélange fiction et réflexions sur notre monde. Il est disponible directement auprès de son auteur (ydmaintendue@gmail.com - Facebook Duquesne Maintendue). , "Main tendue", le premier roman d'Yves Duquesne
  • Face à l'insécurité, on peut investir dans la police municipale et la vidéoprotection comme le propose la Région ou on peut, comme le maire de Lyon, dénigrer le travail des policiers. Les élus Verts-extrême-gauche doivent enfin sortir du déni et accepter notre main tendue. pic.twitter.com/NDhrfnXz97 , Sécurité à Lyon. Explication de texte tendue entre Laurent Wauquiez et Grégory Doucet | Actu Lyon
  • En outre, elle ne concerne pas tous les bailleurs : la prise en compte du critère de performance énergétique ne s’applique qu’aux logements situés en zone tendue, soit les agglomérations de plus de 50 000 habitants où il existe un déséquilibre marqué entre l’offre et la demande de logements. Dans ces zones, la fixation des loyers est encadrée (ou plafonnée à Lille et à Paris) et les logements vacants taxés. L'Argent & Vous, Logements en zone tendue : l’augmentation de loyer désormais interdite pour les "passoires thermiques" !, Actualité/Actu Immobilier

Images d'illustration du mot « tendu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tendu »

Langue Traduction
Anglais tense
Espagnol tiempo
Italien teso
Allemand tempus
Chinois 紧张
Arabe توتر
Portugais tenso
Russe время
Japonais 時制
Basque tentsioz
Corse tensa
Source : Google Translate API

Synonymes de « tendu »

Source : synonymes de tendu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tendu »

Partager