Savant : définition de savant, savante


Savant, savante : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SAVANT, -ANTE, adj. et subst.

I. − Adj. postposé
A. − [En parlant d'une pers. physique, morale ou d'une collectivité]
1.
a) [Dans une lang. simple, parfois à connotation hypocor.] Qui sait beaucoup de choses, qui a un grand savoir, une grande érudition. Anton. ignare, ignorant, inculte.Gens savants; homme, artiste, écrivain savant; très savant pour son âge. Comme, dans la campagne, on n'est jamais savant sans être quelque peu sorcier, beaucoup pensaient que la mère Fadet en savait encore plus long qu'elle ne voulait le dire (Sand,Pte Fad., 1849, p. 68).Ceux qui sont devenus savants en se frottant de sociologie belge m'accuseront d'avoir l'esprit plutôt tourné vers la métaphysique que vers la science (Sorel,Réflex. violence, 1908, p. 66).
Péj. Femme savante. Femme pédante qui fait étalage de son savoir, de son érudition. En empl. appos. à valeur adj. Elle, du moins, était redevenue mondaine, un peu femme savante. Je ne les entendis bientôt plus parler que (...) de la première girafe qui vint en France en 1827 (Fargue,Piéton Paris, 1939, p. 120).
En partic. Averti par l'expérience. Le matin, au jour (...) rendue savante par les expériences de ma mère, j'enlève les traces du sommeil avec des lotions d'eau froide (Balzac,Mém. jeunes mariées, 1842, p. 363).
b) [P. méton.] Qui est constitué de personnes très instruites, très érudites. Compagnies savantes (vx); corps savants; monde savant. Nous trouvons toutes les congrégations savantes vouées aux lettres et à l'éducation de la jeunesse, par des articles exprès de leur institut (Chateaubr.,Génie, t. 2, 1803, p. 525).Le problème géographique qui tient toute l'Europe savante en suspens (Mérimée,Carmen, 1845, p. 4).V. hypothèse ex. 3.
Société savante. Société qui a pour finalité de s'occuper de travaux d'érudition, de savoir humaniste et de sciences expérimentales. En m'affiliant à l'une des sociétés savantes qui couvrent la capitale d'un réseau de cotisations plus ou moins volontaires, je ne savais pas à quels périls je m'exposais (Reybaud,J. Paturot, 1842, p. 275).
[P. méton. du subst.] Nous jugions notre époque savante, sceptique et peut-être plus vulgaire que d'autres qui l'ont précédée (Barrès,Cahiers, t. 11, 1917, p. 230).
c) P. anal. (Animal) savant. (Animal) dressé à faire des tours, des exercices acrobatiques. Dresseur, montreur d'animaux savants; chien, singe savant; oiseaux savants. On voyait sur la piste une petite chèvre savante qui bien docilement mettait ses pieds sur quatre verres, puis sur deux, puis sur un seul. C'était Ganache qui la commandait doucement, à petits coups de baguette (Alain-Fournier,Meaulnes, 1913, p. 168).V. montreur ex. de Queneau.
2.
a) [Suivi d'un compl. prép. précisant le domaine de compétence, la matière] Savant en, dans, sur qqc.Qui est compétent dans un domaine, qui s'y connaît, qui réussit bien. Synon. calé (fam.), connaisseur, doué, expert, ferré (fam.), fort1, maître2, versé.Savant en la matière; savant dans l'art de faire qqc. Hélène était d'une force si directe et si excitante, et d'une si profonde vertu en ce qu'elle faisait, en même temps si ingénieuse et si savante de volupté, que ma jeune force prit aussitôt un développement prodigieux et que cela devint entre nous une lutte (Jouve,Scène capit., 1935, p. 249):
1. Ni le polythéisme ancien, qui renfermait aussi une si grande part de vérité; ni l'Inde, si savante sur Dieu, ne comprirent les choses de cette manière. Le déva de l'Inde est un être supérieur à l'homme, nullement notre Dieu. Renan,Avenir sc., 1890, p. 480.
P. iron. Cet homme veut un article dans le journal, et le voilà sûr de l'obtenir. Ah! maudits provinciaux! à Paris, je ne serais pas soumis à toutes ces vexations. On y est plus savant en charlatanisme (Stendhal,Rouge et Noir, 1830, p. 494).
Littér. Savant à + inf. ou subst.Madame, les linots et les petits pinsons N'ont garde de chanter près des hautes maisons, Car là sont rossignols, oiseaux de Canarie, Plus savants à jeter une âme en rêverie (Brizeux,Marie, 1840, p. 82).À la cordialité de leur salut [des travailleurs de la terre] on voyait que c'était un bon maître. Quelquefois il s'arrêtait, donnant un ordre ou un conseil, car il était très savant aux choses de l'agriculture et du jardinage (Gautier,Rom. momie, 1858, p. 248).
b) Absol. Qui est expert dans sa spécialité. Je veux seulement examiner si, comme on l'a dit, le médecin savant, c'est à dire celui qui sera doué de l'esprit expérimental (Cl. Bernard, Introd. ét. méd. exp., 1865, p. 328).
[P. méton. du subst.; en parlant d'une partie du corps, d'un aspect de la physionomie ou du comportement] Main savante; œil, regard savant. Marchant toujours, il nouait l'« œil » où jouerait la boucle: il ne regardait pas ce que faisaient ses doigts, assez savants pour travailler seuls (Genevoix,Raboliot, 1925, p. 99).
B. − [En parlant d'une chose, d'un aspect du comportement, d'un produit de l'esprit hum.]
1.
a) Qui manifeste de la science, de l'érudition.
[En parlant d'un produit de l'activité hum.] Études savantes; culture savante. On peut diviser (...) en trois classes principales les différents écrits historiques publiés en Allemagne: l'histoire savante, l'histoire philosophique, et l'histoire classique, en tant que l'acception de ce mot est borné à l'art de raconter tel que les anciens l'ont conçu (Staël,Allemagne, t. 3, 1810, p. 293).
[En parlant d'une production de l'esprit hum.] Ouvrage savant; note, explication savante; commentaire, discours savant; recherches, théories savantes. J'ai compris des notions tirées de livres savants − comme sont le totémisme, le sacrifice − qu'elles engagent dans une servitude intellectuelle (G. Bataille,Exp. int., 1943, p. 206):
2. Le colonel, en quelques mots bien choisis, détruisit sans remède les suggestions savantes du docteur, puis, s'attablant devant le homard en conserve, il complimenta O'Grady sur ses cures miraculeuses. Maurois,Sil. Bramble, 1918, p. 195.
En partic. Qui concerne les sciences exactes ou expérimentales. Il nous laisse l'image de sa solitude, dans une chambre pleine de livres et d'instruments savants, auprès de sa chandelle allumée (Béguin,Âme romant., 1939, p. 20).
b) Qui relève de la haute science. Revue savante. Chaque ville de 3.000 âmes en Allemagne est un centre littéraire, avec imprimerie savante, bibliothèque et souvent université (Renan,Avenir sc., 1890, p. 502).
Spécialement
ÉD. Édition savante. V. édition B.
LING. [P. oppos. à populaire, vulgaire] Mot savant. V. mot I B 1.Terme savant. V. terme2.
Formation savante. V. formation ex. 1.Dérivation savante (Grev. 1969, § 133-135). Composition savante (Grev. 1969, § 133-135).
Langue savante. Langue scientifique issue du latin ou du grec, opposée à la langue populaire ou vulgaire. Sans qu'on puisse les soupçonner d'avoir littéralement traduit le latin savant trifolium hepaticum, les divers dialectes méridionaux lui ont, cependant, donné le nom d'herbe au foie (Gourmont,Esthét. lang. fr., 1899, p. 201).
DÉFENSE. Armes savantes. L'artillerie et le génie (nécessitant des études mathématiques). Je voyais tous les matins passer à cheval la longue file des élèves de l'École d'application en petite ou en grande tenue, selon les jours, des sous-lieutenants des deux armes savantes (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Confess., 1895, p. 3).
2.
a) Qui est difficile d'accès au profane, qui requiert beaucoup d'art, de science. Synon. ardu, compliqué, difficile, élaboré; anton. naïf, populaire, spontané.Musique, poésie savante; art savant. Mais malgré tant de diversions, l'image obsédante d'Anne délicieuse hantait son cerveau, comme une peinture savante et mordante persiste sous les vains badigeons de l'iconoclaste (Miomandre,Écrit sur eau, 1908, p. 164).Ils savent ce qui se cache de vent derrière les rythmes savants et les sonores rengaines lyriques (Gide,Faux-monn., 1925, p. 1199).
b) P. ext., fam. Difficile à comprendre. Synon. ardu, compliqué, dur, fort1, profond, subtil; anton. clair, facile, simple.Un problème de géométrie savant (Lar. Lang. fr.). Ce bouquin est bien trop savant pour moi (Rob.1985).
3. Qui est fait avec compétence; qui manifeste de l'art, de l'habileté consciente et réfléchie, acquise par l'étude. Calcul, jeu savant; combinaison, construction, courbe, cuisine, politique, préparation savante. Cela se rabattait sur les oreilles, comportait une mentonnière compliquée, et quand c'était mis au point, grâce à un système savant de crochets et d'agrafes, cela ne laissait que les yeux seuls à nu (Vercel,Cap. Conan, 1934, p. 70).
II. − Adj. antéposé. [À valeur intensive, exprimant une qualité intrinsèque du subst., la qualité de l'adj. lorsqu'il est postposé n'étant que supposée]
A. − [En parlant d'une pers.] Qui possède, à un degré extrême, un savoir acquis par de longues études; excellent dans sa partie. Savant artiste, écrivain; savant archéologue, botaniste, chimiste, entomologiste, naturaliste, paléontologiste, physicien. Nos savants théoriciens seraient fort embarrassés de se rendre compte d'une symphonie à cent parties exécutées avec autant d'ensemble et de méthode (Nodier,Fée Miettes, 1831, p. 170).Un savant homme est un savant; un homme savant n'est que savant (Guizot1864):
3. ... j'ai été frappé de voir que le déroulement normal des grèves comporte un important cortège de violences; quelques savants sociologues cherchent à se dissimuler un phénomène que remarque toute personne qui consent à regarder ce qui se passe autour d'elle. Sorel,Réflex. violence, 1908, p. 59.
B. − [P. méton.;] [en parlant d'une production de l'activité hum.] Qui manifeste de l'habileté acquise par l'étude, par une expérience réfléchie. Savants ouvrages, travaux; savantes recherches; savant calcul, dosage; savante combinaison, ordonnance, préparation; savante(s) étude(s); savantes leçons. M. Boucenne (...) qui se mêle de toute chose et de toute science (...) vient de donner un volume d'une savante Histoire de la procédure (Michelet,Journal, 1835, p. 168).V. étude I ex. de Renan:
4. Et c'était au long de sa cuisse nue le supplice d'un coup de soufflet persistant, quelque chose comme le ruissellement d'une éponge qu'on lui eût appliquée sur la hanche et pressurée avec une savante lenteur. Courteline,Train 8 h 47, 1888, p. 163.
III. − Subst. (le plus souvent masc.)
A. − Personne de grande culture, de profonde érudition. Synon. clerc, érudit, humaniste, lettré, sage; anton. ignorant.Grand savant. − Jolis commerces! Et vous trouvez du plaisir à compter tout cela, monsieur le savant. − (...) La science est comme le feu; elle purifie tout. Il n'est rien dans l'échelle sociale qui ne soit de notre ressort. Moi qui vous parle, je sais le nombre des grains de blé qui existent dans nos greniers (Reybaud,J. Paturot, 1842, p. 271).Au fém., souvent p. iron. Point n'était besoin auprès d'elle, d'une savante jusqu'aux dents, tant Claribel surpassait son âge en finesse, en reparties, en intelligence (Bourges,Crépusc. dieux, 1884, p. 42).Toi, tu es une savante, tu as lu les classiques (Cocteau,Parents, 1938, ii, 1, p. 228).
B. − Au masc.
1. Péj., vieilli. Savant en « us ». Savant qui se montre pédant. Je sais fort bien (répondis-je à mon savant en us) qu'on peut tout désenchanter à force d'érudition (Jouy,Hermite, t. 5, 1814, p. 33).
2. Personne qui se consacre par profession, à l'étude des sciences, et en particulier des sciences exactes et expérimentales; grande personnalité du monde scientifique. Blanchard (...) ferait un bien joli savant d'une comédie-bouffe. Cet homme, qui rapporte tout à l'Institut, s'est fabriqué un idéal de membre de l'Institut, qui lui défend de s'abonner à un journal qui n'est pas grave (Goncourt,Journal, 1887, p. 704):
5. Les syndicalistes résolvent parfaitement ce problème en concentrant tout le socialisme dans le drame de la grève générale; il n'y a plus ainsi aucune place pour la conciliation des contraires dans le galimatias par les savants officiels... Sorel,Réflex. violence, 1908, p. 173.
Le Dieu des philosophes et des savants. V. dieu 1reSection II B ex. 36.Savant de laboratoire. V. laboratoire I A 1 a.
SYNT. Grand(s) savant(s); éminent, illustre savant; jeune, vieux savant; faux, vrai, véritable savant; savant distingué, éminent, illustre, de bonne foi, de premier ordre; assemblée, commission, groupe, congrès, pléiade de savants; efforts, expériences, méditations, travaux, recherches, découvertes de savants; un savant cherche, observe, découvre; aux yeux des savants; sous l'impulsion de savants; artistes et savants; savants et artistes; savants et littérateurs, et gens de lettres, et humanistes; savants et philosophes; philosophes et savants; savants du monde entier, de tous pays; curiosité, préoccupation des savants; congrès de savants.
REM. 1.
Demi-savant, subst. masc.V. demi- I B 4 a.
2.
Savanterie, subst. fém.,fam., péj. Comportement de faux savant ou de pédant. L'attirail de la savanterie (comme elle la nommait) l'effrayait autant que celui de la galanterie (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 9, 1865, p. 416).
3.
Savantifier, verbe trans.,fam., péj., rare. Donner un aspect savant, érudit à. Toute sympathie fut vite acquise ou conquise à et par le nouveau venu, qui ne tarda pas à savantifier, sans nul pédantisme, sa manière ample (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Hommes d'auj. (A. Silvestre), 1885-93, p. 316).
4.
Savantise, subst. fém.,fam., péj., rare. Science, savoir. MmeNecker, disserte, étale sa discipline et sa savantise (Proudhon dsGuérin1892).
5.
Savantiser, verbe intrans.,fam., rare. Faire de la science, parler de science ou d'érudition. Il est (...) occupé à réfléchir, à causer, à disserter, à savantiser avec ce saint homme que vous voyez là, en habit de docteur, et on ne peut l'approcher (Flaub.,Smarh, 1839, p. 13).
6.
Savantissime, adj.,fam., p. plaisant. ou p. iron. Très savant. Empl. subst. Tous farceurs, ces carabins! (...) Ils se défiaient à tel point de la vertu de leurs drogues que, si ce très cher [le malade] en réchappait, contrairement à leur attente, eux, savantissimes, ne seraient à peu près pour rien en cela (Cladel,Ompdrailles, 1879, p. 79).
Prononc. et Orth.: [savɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ac. 1694: sçavant; 1718: sca-; dep. 1740: sa-. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1120 adj. « qui sait (d'une personne) » (Benedeit, St Brendan, éd. I. Short et B. Merrilees, 1030); b) 1694 livre savant (Ac.); 2. 1588 subst. un sçavant (Montaigne, Essais, livre II, chapitre 12, éd. P. Villey, p. 504). Anc. part. prés. de savoir*. Fréq. abs. littér.: 5 678. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 8 755, b) 7 716; xxes.: a) 9 181, b) 7 019. Bbg. Quem. DDL t. 28 (s.v. savant atomiste). − Ricken (U.). Gelehrter und Wissenschaft im Französischen. Berlin, 1961, 323 p. − Sas (L. F.). Semantic notes on the French noun savant. Fr. R. 1941, t. 14, pp. 195-201.

Savant, savante : définition du Wiktionnaire

Adjectif

savant \sa.vɑ̃\

  1. Qui sait beaucoup en matière d’érudition ou de science.
    • Plaie douloureuse et non mortelle, […], murmura la belle et savante chirurgienne ; passe-moi du baume et prépare de la charpie, Gillonne. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre X)
    • En attendant que ma dissertation résolve enfin le problème géographique qui tient toute l'Europe savante en suspens, je veux vous raconter une petite histoire; (...). — (Prosper Mérimée, Carmen, 1845 (édition : Pocket, 1990, page 30))
    • On était enclin déjà, je pense, à juger la qualité et la compétence d’un médecin par le prix qu’il fait payer : plus il prend cher, et plus il doit être savant. Ce critérium s’applique encore davantage aux médicastres, aux voyantes et aux charlatans. — (Revue de Saintonge et d’Aunis, 1908, volume 28, page 90)
  2. Qualifie les ouvrages où il y a de la science, de l’érudition.
    • Un livre savant.
    • Une dissertation savante.
    • Des recherches, des notes savantes.
    • L'architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière. — (Le Corbusier, 1887 - 1965)
  3. Qui est bien informé de quelque affaire, qui est très habile en quelque chose.
    • Zaheira, à la dérobée, la regardait. Elle la trouvait belle et savante dans sa toilette et ses gestes calculés dans leur spontanéité même. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l'Amour et de la Mort, 1940)
    • Où avez-vous appris cela ? Vous êtes bien savant.
    • Cet homme est trop savant dans l’art de feindre pour être cru sur sa parole.
  4. (Figuré) Qualifie certains animaux dressé à certains exercices.
    • Chien savant.
  5. (Péjoratif) (Vieilli) Qualifie ceux qui savent des choses qu’ils devraient ignorer.
    • Cette jeune fille est trop savante, est bien savante pour son âge.
  6. Qualifie les choses qui demandent de l’art, de l’habileté.
    • Ce général a fait une marche savante, une retraite savante.
    • Il a fait de savantes combinaisons, il a pris de savantes dispositions.

Nom commun

savant \sa.vɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : savante)

  1. (Par substantivation) Personne savante.
    • Lettré, théologien, juriste et philosophe, il est le type parfait, très rare aujourd'hui, du savant arabe : véritable encyclopédie vivante de la science d'il y a un demi-millénaire. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 122)
    Savant en us : personne pédante.
    • Comme tous les savants en us, le docteur était fort distrait de sa nature, cela avec les meilleures intentions du monde. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. Personne qui par ses connaissances approfondies et ses recherches contribue à l’élaboration, au progrès d’une science, et plus spécialement d’une science expérimentale ou exacte ; grande personnalité du monde scientifique.
    • Les savants s’occupèrent de tout dans une paix profonde, depuis la végétation anormale d’un ognon de jacinthe jusqu'aux courants électriques. — (Louise Michel, La Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, page 172)

Nom commun

savante \sa.vɑ̃t\ féminin (pour un homme on dit : savant)

  1. Personne savante.
  2. Femme qui par ses connaissances approfondies et ses recherches contribue à l’élaboration, au progrès d’une science, et plus spécialement d’une science expérimentale ou exacte ; grande personnalité du monde scientifique.

Forme d’adjectif

savante \sa.vɑ̃t\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de savant.
    • Le moindre cacographe est membre d’une société savante, et ceux qui ne savent rien ou ne peuvent pas écrire comptent les fontaines de Paris, examinent les couleurs des numéros que le préfet impose aux maisons, et se prétendent occupés de statistique ; car la statistique est devenue à la mode, et c’est une position que de statistiquer. — (Honoré de Balzac, La mode, 1830)

Nom commun

savante \sa.vɑ̃t\ féminin (pour un homme on dit : savant)

  1. Personne savante.
  2. Femme qui par ses connaissances approfondies et ses recherches contribue à l’élaboration, au progrès d’une science, et plus spécialement d’une science expérimentale ou exacte ; grande personnalité du monde scientifique.

Forme d’adjectif

savante \sa.vɑ̃t\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de savant.
    • Le moindre cacographe est membre d’une société savante, et ceux qui ne savent rien ou ne peuvent pas écrire comptent les fontaines de Paris, examinent les couleurs des numéros que le préfet impose aux maisons, et se prétendent occupés de statistique ; car la statistique est devenue à la mode, et c’est une position que de statistiquer. — (Honoré de Balzac, La mode, 1830)

Nom commun

savante \sa.vɑ̃t\ féminin (pour un homme on dit : savant)

  1. Personne savante.
  2. Femme qui par ses connaissances approfondies et ses recherches contribue à l’élaboration, au progrès d’une science, et plus spécialement d’une science expérimentale ou exacte ; grande personnalité du monde scientifique.

Forme d’adjectif

savante \sa.vɑ̃t\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de savant.
    • Le moindre cacographe est membre d’une société savante, et ceux qui ne savent rien ou ne peuvent pas écrire comptent les fontaines de Paris, examinent les couleurs des numéros que le préfet impose aux maisons, et se prétendent occupés de statistique ; car la statistique est devenue à la mode, et c’est une position que de statistiquer. — (Honoré de Balzac, La mode, 1830)

Nom commun

savante \sa.vɑ̃t\ féminin (pour un homme on dit : savant)

  1. Personne savante.
  2. Femme qui par ses connaissances approfondies et ses recherches contribue à l’élaboration, au progrès d’une science, et plus spécialement d’une science expérimentale ou exacte ; grande personnalité du monde scientifique.

Forme d’adjectif

savante \sa.vɑ̃t\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de savant.
    • Le moindre cacographe est membre d’une société savante, et ceux qui ne savent rien ou ne peuvent pas écrire comptent les fontaines de Paris, examinent les couleurs des numéros que le préfet impose aux maisons, et se prétendent occupés de statistique ; car la statistique est devenue à la mode, et c’est une position que de statistiquer. — (Honoré de Balzac, La mode, 1830)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Savant, savante : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SAVANT, ANTE. adj.
Qui sait beaucoup en matière d'érudition ou de science. C'est un homme fort savant. Il est savant en mathématiques, en philosophie, en histoire. Les sociétés savantes. Les corps savants. Substantivement, Les savants disent... Il fait le savant. Une savante. Dans le langage militaire, Les armes savantes, L'artillerie et le génie.

SAVANT se dit aussi des Ouvrages où il y a de la science, de l'érudition. Un livre savant. Une dissertation savante. Des recherches, des notes savantes. Langues savantes, Les langues mortes, qu'on n'apprend que par les livres, par opposition à Langues populaires, langues vulgaires.

SAVANT signifie aussi Qui est bien informé de quelque affaire, qui est très habile en quelque chose. Où avez-vous appris cela? vous êtes bien savant. Cet homme est trop savant dans l'art de feindre pour être cru sur sa parole. Chien savant, Chien dressé à certains exercices. Cette jeune fille est trop savante, est bien savante, Elle sait des choses qu'elle devrait ignorer.

SAVANT se dit encore de Certaines choses où il y a de l'art, de l'habileté. Ce général a fait une marche savante, une retraite savante. Il a fait de savantes combinaisons, il a pris de savantes dispositions.

Savant, savante : définition du Littré (1872-1877)

SAVANT (sa-van, van-t') adj.
  • 1Qui sait beaucoup, qui est versé dans les matières soit d'érudition, soit de science. Il est savant en histoire, en mathématique, en chimie. Les sociétés savantes. Les corps savants. N'étant point de ces rats qui, les livres rongeants, Se font savants jusques aux dents, La Fontaine, Fabl. VIII, 9. Mais j'aimerais mieux être au rang des ignorants, Que de me voir savant comme certaines gens, Molière, Femm. sav. IV, 3. Et les femmes docteurs ne sont pas de mon goût ; Je consens qu'une femme ait des clartés de tout ; Mais je ne lui veux point la passion choquante De se rendre savante afin d'être savante, Molière, ib. I, 3. … Je vous suis garant Qu'un sot savant est sot plus qu'un sot ignorant, Molière, ib. IV, 3. Ne paraissez point si savant ; de grâce ! humanisez votre discours, et parlez pour être entendu, Molière, Critique, 7. Les entretiens spirituels que saint Louis avait presque tous les jours avec les plus saints et les plus savants hommes de son siècle, Fléchier, Panég. St Louis. L'étude qu'il fit de cette noble et savante antiquité, qu'il regardait comme la source de la raison et de la politesse de nos siècles, Fléchier, Duc de Mont. Il est savant, dit un politique, il est donc incapable d'affaires, je ne lui confierais pas l'état de ma garde-robe, et il a raison, La Bruyère, XII. Qu'est-ce que l'homme savant, s'il n'est que savant, sinon assez souvent un homme vain, entêté, plein de lui-même, méprisant tous les autres, et, pour le dire en un mot, un animal de gloire ? c'est ainsi que Tertullien définit quelque part les savants du paganisme, Rollin, Traité des Ét. V, 1re part. § 6. Croyez que M. Abauzit, auteur de l'article Apocalypse et d'une partie de Christianisme, est non-seulement un des plus savants hommes de l'Europe, mais, à mon gré, le mieux savant, Voltaire, Lett. d'Argental, 14 nov. 1764. Ayez, mademoiselle, le courage d'être savante ; il ne faut que des exemples tels que le vôtre pour inspirer le goût des langues anciennes, Diderot, Lett. sur les Sourds et muets. Aristippe eut un disciple célèbre dans sa fille Arété, elle se distingua parmi les femmes savantes, Condillac, Hist. anc. III, 18. Le plus savant n'est pas toujours le mieux savant, Cambacérès, Inst. Mém. scienc. mor. et pol. t. III, p. 14.

    Fig. … Les grandes âmes, qui, ayant parcouru tout ce que les hommes peuvent savoir, trouvent qu'ils ne savent rien, et se rencontrent en cette même ignorance d'où ils étaient partis ; mais c'est une ignorance savante qui se connaît, Pascal, Pens. III, 18, édit. HAVET.

  • 2Où il y a soit de la science, soit de l'érudition. De savants travaux. Des recherches, des notes savantes. Savants et immenses recueils où il renferma la jurisprudence ancienne et nouvelle, Fléchier, Lamoignon.

    Armes savantes, l'artillerie et le génie, ainsi dites à cause des études mathématiques qu'elles exigent. Près de lui [dans la retraite de Moscou], des officiers des armes savantes dissertaient encore : dans notre siècle, que quelques découvertes encouragent à tout expliquer, ceux-là, au milieu des souffrances aiguës que leur apportait le vent du nord, cherchaient la cause de sa constante direction, Ségur, Hist. de Nap. XI, 10.

    Langues savantes, les langues anciennes et celles qui ne sont connues que d'un petit nombre de personnes, l'hébreu, l'arabe, le sanscrit, etc. et non, ainsi qu'on le dit quelquefois à tort, les langues synthétiques, comme étant d'une structure compliquée et plus systématiques que les nôtres.

  • 3Bien instruit, bien informé de quelque chose. Où avez-vous appris cela ? vous êtes bien savant. Me voici bien savant sur ce chapitre, Pascal, Provinc. VII. Je trouve ici les chrétiens trop savants : Chrétien, tu sais trop la distinction des péchés véniels d'avec les mortels, Bossuet, Mar.-Thér. Voilà donc saint Pierre changé, et sa chute l'a rendu savant, Bossuet, Panég. St Pierre, 2.

    Cette jeune fille est trop savante, est bien savante, elle sait des choses qu'elle devrait ignorer.

  • 4Qui a de l'habileté en quelque chose. Le plus savant s'y trompe, et deux yeux voient mieux qu'un, Rotrou, Antig. IV, 6.

    Savant à, même sens. Un homme si savant au langage des yeux Ne doit pas demander que je m'explique mieux, Corneille, Suivante, III, 9. Censeur un peu fâcheux, mais souvent nécessaire, Plus enclin à blâmer que savant à bien faire, Boileau, Art p. IV.

    Savant en, dans, qui est habile en, versé en. Accoutumée au meurtre et savante en poison, Corneille, Médée, IV, 3. Que les douleurs l'ont rendue savante dans la science de l'Évangile, et qu'elle a bien connu la religion et la vertu de la croix, quand elle a uni le christianisme avec les malheurs ! Bossuet, Reine d'Anglet. Tantôt, savant dans l'art par Neptune inventé, Rendre docile au frein un coursier indompté, Racine, Phèdre, I, 1. Lausus, savant dans l'art de dompter les coursiers ; Lausus, après Turnus, le plus beau des guerriers, Delille, Én. VII.

    Chien savant, chien dressé à certains exercices

    On a dit savant de, ce qui n'est plus guère usité. Quoiqu'il fût très savant de son humeur et de ses tromperies, si ne se put-il empêcher de se plaire à ses flatteries, D'Urfé, Astrée, I, 5. Sans le péché du premier homme, nous naissions tous savants des arts et des sciences nécessaires pour notre conservation, Racan, Harangue à l'Académie. Tes protestations ne font que m'offenser ; Savante, à mes dépens, de leur peu de durée, Je ne veux point en gage une foi parjurée, Corneille, Mélite, V, 3.

  • 5Où il y a de l'art, de l'habileté. L'organisation savante d'une machine. Une main savante. Les siéges, les assauts, les savantes retraites, Corneille, Sertor. III, 2. Qu'en savantes leçons votre muse fertile Partout joigne au plaisant le solide et l'utile, Boileau, Art p. IV.
  • 6 s. m.Personne versée soit dans l'érudition, soit dans les sciences. Les curieux et savants ont pour objet l'esprit, Pascal, Pens. XXV, 181, édit. HAVET. Les faux savants ne sont pas les seuls qui veulent paraître ne rien ignorer ; presque tous les hommes ont ce défaut, principalement ceux qui ont quelque lecture et quelque étude, Malebranche, Rech. vér. IV, 8. C'est cette savante Qu'estime Roberval, et que Sauveur fréquente, Boileau, Sat. X. Il est vrai qu'il faut craindre de faire [des filles] des savantes ridicules, Fénelon, t. XVII, p. 4. Un savant illustre qui est populaire et familier, c'est presque un prince qui le serait aussi, Fontenelle, Leibnitz. Les savants du premier ordre auraient peine à le devenir, s'ils n'étaient passionnés pour leur science, et possédés par un goût supérieur à tout, Fontenelle, Bernoulli. Cette savante [Mme Dacier], n'étant encore que Mlle Lefèvre, avait dédié un livre au roi qu'elle ne pouvait lui présenter, personne n'osant l'introduire auprès d'un prince qui ne voyait point sans indignation un sujet assez téméraire pour être d'une autre religion que la sienne, D'Alembert, Éloges, Fléchier, note 8. Quatre cent soixante savants qui s'étaient réfugiés dans des montagnes avec ce qu'ils avaient pu emporter de leurs bibliothèques, furent pris et expirèrent au milieu des flammes, Diderot, Opin. des anc. philos. (Chinois). Les savants, qu'on appelle aussi érudits, ont joui autrefois d'une grande considération ; on leur doit la renaissance des lettres ; mais, comme aujourd'hui on ne les estime pas autant qu'ils le méritent, le nombre en diminue trop, et c'est un malheur pour les lettres, Duclos, Consid. mœurs, 11. Il y a un autre ordre de savants qui s'occupent des sciences exactes, on les estime, on en reconnaît l'utilité, on les récompense quelquefois ; leur nom est cependant plus à la mode que leur personne, Duclos, ib.

    Savant en us, savant qui a une teinte de pédantisme, à cause que, anciennement, les érudits latinisaient leurs noms et leur donnaient la finale us. Oui, je suis un savant charmé de vos vertus, Non pas de ces savants dont le nom est en us, Molière, Fâch. III, 2. Permettez-moi de vous représenter qu'aujourd'hui même encore ce ne sont point, comme vous vous le figurez, les Schrévélius, les Pérarédius, les Ménagius, ni, pour me servir des termes de Molière, les savants en us, qui goûtent davantage Homère, Horace, Cicéron, Virgile, Boileau, Lett. à Perrault. Vous n'êtes point savant en us ; D'un Français vous avez la grâce ; Vos vers sont de Virgilius, Et vos épîtres sont d'Horace, Voltaire, Poés. mêl. 200.

    Demi-savant, homme dont les connaissances sont superficielles. Des demi-savants qui sont de tous les sots les plus importuns aux yeux d'un homme sensé, Condillac, Art. de rais. I, 8. La charlatanerie, qui sait se mettre à la portée des ignorants ou des demi-savants, se prêter à leurs préjugés comme à leurs intérêts, Condorcet, Duhamel.

REMARQUE

Au XVIe siècle et au XVIIe, on écrivait sçavant, sçavamment, sçavoir, par une fausse analogie avec science, ou une fausse dérivation du latin scire.

SYNONYME

SAVANT HOMME, HOMME SAVANT. Un savant homme est un homme dont la mémoire est remplie de beaucoup de choses. Un homme savant est un homme versé dans quelque matière particulière de l'érudition, ou des sciences proprement dites.

HISTORIQUE

XVIe s. Il falloit s'enquerir qui est mieulx sçavant, non qui est plus sçavant, Montaigne, I, 142. Il est sçavant jusques aux dents, il a mangé son breviaire, Oudin, Curios. franç.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SAVANT.
3Ajoutez :

Je n'en suis pas plus savant, ce que vous venez de me dire ne m'apprend rien.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « savant »

Étymologie de savant - Littré

Forme participielle du verbe savoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de savant - Wiktionnaire

Du participe présent du verbe savoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « savant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
savant savɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « savant »

  • L'homme savant bâtit les cités, la femme savante les renverse. De Proverbe chinois
  • Après avoir décroché le fameux DES en physique, la future savante s’engage dans une thèse en astrophysique. «Quand j’ai commencé à me renseigner, je me suis rendu compte que la meilleure façon de faire ma thèse de doctorat était, malheureusement, de quitter l’Algérie. L’astrophysique s’enseignait dans de nombreux pays, Etats-Unis, Allemagne, Italie, etc., mais comme beaucoup d’Algériens, j’avais de la famille en France. C’est là que je suis allée et cela m’a facilité les choses d’un point de vue économique et humain.» Une fois son choix fait et quatre années plus tard, Nabila Aghanim décroche un doctorat d’astrophysique de l’université de Paris Denis Diderot. Un autre long parcours l’attendait pour se voir attribuer un poste de chercheur permanent. Il lui a fallu, à l’instar de ses camarades, passer par des formations postdoctorales, des contrats temporaires de recherche. El Watan, Elle a percé le mystère de la matière cachée : Nabila Aghanim, la savante qui traque l’invisible | El Watan
  • PARIS (TICsanté) - La Société française de santé digitale (SFSD) et l'entreprise de télémédecine Livi ont publié un livre blanc dans lequel ils proposent cinq enseignements "issus de l’expérience des sociétés savantes de médecine" et neuf recommandations "pour le développement du soin digital", ont-ils fait savoir dans un communiqué le 5 janvier. , La SFSD et Livi publient neuf "recommandations pour le développement du soin digital"
  • Ancien “échappé” de Sinsemilia, Fabien Daïan, alias Léonid, s’est lancé dans une carrière de compositeur depuis 2013 avec le multi-instrumentiste Rémi d’Aversa. Un duo assez efficace, équilibre parfait entre un “jongleur de mots” et un instrumentiste inventif, au service d’une chanson parfois engagée, parfois sarcastique, mais toujours sensible. Cette savante alchimie sera à découvrir en Facebook-live, mardi 12 janvier à 18 h, en direct de l’IIyade de Seyssinet. , Seyssinet-Pariset. Léonid en direct de l’Ilyade, mardi 12 janvier
  • L’atout de Vaonis, c’est son idée. Elle a lancé en 2019 Stellina, une petite station mobile d’observation du ciel, savante combinaison entre un télescope et un appareil photo, capable d’observer des galaxies à des millions d’années-lumière. Étonnant, pour si un engin de 49 cm de haut. La vision ne se fait plus avec « un œil dans le trou », comme dans les télescopes de papa, mais depuis une application. Depuis son smartphone, on peut prendre des photos, des vidéos et partager ses découvertes sur les réseaux sociaux. On peut même connecter plusieurs téléphones, pour des soirées astronomie entre potes. Le smartphone permet aussi de piloter la bestiole, robotisée, à distance. , CES Las Vegas 2021 : Avec ses télescopes 2.0, la start-up Vaonis veut « simplifier l’astronomie »
  • Mais, le combat est loin d’être terminé, tient à préciser le président de la société savante. La SMMR est déterminée à poursuivre cette lutte en vue davantage de remboursements de soins liés à l’infertilité. L’objectif est d’aboutir à une démocratisation de la PMA. , Remboursement des médicaments : 1,75 million de couples infertiles remportent une 1ère bataille – EcoActu
  • Vendredi, à Bleu pluriel devant une dizaine de professionnels du spectacle (confinement oblige), Jean-Louis Fouassier et son orgue de barbarie, accompagné par Laurent Souques, à la contrebasse, et Thierry Bretonnet, à l’accordéon, ont présenté quelques extraits de leur spectacle actuellement en préparation en résidence. Une formation très originale qui associe à des instruments plus traditionnels un orgue Odin, qui mouline des cartons originaux créés par le chanteur et qui assure un contrepoint particulièrement réussi avec les deux autres musiciens, sur une musique syncopée et savante parfois très jazzy. Le Telegramme, Les leçons de vie de Jean-Louis Fouassier à Bleu pluriel - Trégueux - Le Télégramme
  • On affirme souvent que les interprétations « savantes » des récits littéraires sont celles qui prennent leurs distances avec certains phénomènes relatifs à la pratique « ordinaire » de la lecture tels que l’implication affective dans l’histoire ou une forme de croyance en l’existence des personnages. Si des voix contraires s’élèvent depuis plusieurs années, cette position reste, implicitement ou explicite- ment, dominante dans les départements de littérature et les programmes de l’école publique. , A. Maignant, Cohabiter la fiction. Lecture ordinaire, univers de croyances et interprétation des mondes littéraires
  • A l'origine, Morricone c'était un trompettiste virtuose avec une formation classique très solide, et il a toujours voulu aussi composer une musique qu'il appelait "savante". De la musique expérimentale, de la musique "noble" par opposition à sa musique de film. Morricone est un compositeur contemporain "empêché" pour ainsi dire. On se rend compte de l'aspect expérimental de Morricone dans ses compositions pour certains Giallos (thrillers italiens de série B), ceux de Dargento ou d'Aldo Lado. Quand on écoute cette musique pour les giallos des années 70, ce n'est pas tout le temps du "lounge" ou de la bossa-nova sympathiques. On y entend des passages bruitistes, très techniques, très dissonants, qui font penser aussi bien à Varèse qu'à Luigi Nonno - la musique savante du 20e siècle. C'est une partie de son travail qu'on ne connaît pas parce qu'elle est plus difficile d'accès. Les Inrockuptibles, “Morricone est un grand savant qui compose une musique cultivée”
  • Amoureux de la Bretagne, il réside à Brest entre deux campagnes et y prend sa retraite. Il décède de maladie dans cette ville en 1848. Fréminville est un original, royaliste et légitimiste. Dès l’adolescence il s’intéresse à la nature, il suit les cours de Lamarck et Brongniart au Muséum d’histoire naturelle. Il manque de mourir de la fièvre jaune à Saint-Domingue, navigue en mer Glaciale, en mer Baltique, aux Caraïbes… C’est là qu’il rencontre Caroline et vit une tragique histoire d’amour qui bouleversera sa vie. À son retour en France, il paraîtra régulièrement en public habillé en femme. Écrivain prolixe et érudit, il fait l’éloge du costume féminin et produit de nombreux ouvrages sur la navigation, l’histoire du Moyen Âge et les « antiquités » de Bretagne. Fréminville est encore cité aujourd’hui, pour ses observations archéologiques. Celtomane, romantique, naturaliste, « antiquaire », franc-maçon, marin et chouan à l’occasion, il laisse dans la mémoire des Brestois, qui l’acceptent tel qu’il est, l’image d’un travesti savant, et d’un Templier d’un autre âge. 7seizh.info, Le Chevalier de Fréminville - marin, savant et travesti. - 7seizh.info
  • Ce qui ramène au bon vieux dilemme webérien entre le savant et le politique. Le premier, spécialiste rigoureux, démontre la vérité à partir des faits, tout en restant modeste et ouvert d’esprit ; le second dirige, agit et prend position en fonction de ses valeurs. Le Devoir, Le savant et le politique | Le Devoir
  • Le premier degré de la folie est de se croire savant. De Fernando de Rojas
  • Le plus savant est celui qui voit la fin de chaque chose. De Proverbe arabe
  • L'homme savant bâtit les cités, la femme savante les renverse. De Proverbe chinois
  • Un sot savant est sot plus qu'un sot ignorant. De Molière / Les femmes savantes
  • Le savant seul a le droit d'admirer. De Ernest Renan / L'Avenir de la science
  • Le savant se cherche, et le riche s'évite. De Antoine de Rivarol / Maximes, pensées et paradoxes
  • Il faut être bien savant pour saisir un fait. De Alain / Propos
  • L’ignorant aime à nier, le savant aime à croire. De Proverbe français
  • Sois savant, mais laisse-toi prendre pour un ignorant. De Proverbe russe
  • L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit. De Aristote
  • Le savant généralise, l'artiste individualise. De Jules Renard / Journal
  • Le savant sait qu'il ignore. De Victor Hugo / Tas de pierres
  • Jamais savant n’est tombé du ciel. De Proverbe alsacien
  • La vérité recule, mais le savant avance. De Henri Poincaré
  • J'aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers. Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, Mes pensées

Images d'illustration du mot « savant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « savant »

Langue Traduction
Corse amparatu
Basque ikasia
Japonais 学んだ
Russe научился
Portugais aprendeu
Arabe تعلمت
Chinois 学到了
Allemand gelernt
Italien imparato
Espagnol aprendido
Anglais learned
Source : Google Translate API

Synonymes de « savant »

Source : synonymes de savant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « savant »



mots du mois

Mots similaires