La langue française

Maladroit

Définitions du mot « maladroit »

Trésor de la Langue Française informatisé

MALADROIT, -OITE, adj.

A. − [En parlant d'un être vivant] Qui n'est pas adroit; qui manque d'adresse, d'habileté.
1.
a) [En parlant d'une pers.]
α) [Dans son activité matérielle ou intellectuelle] Acteur, imitateur, orateur, ouvrier, peintre maladroit; servante maladroite; bras, pied maladroit; doigts maladroits. À la bonne heure (...), tu nous as pêché une belle friture, aujourd'hui. Tu n'es pas maladroit, quand tu veux (Renard,Poil Carotte,1894, p.243).Certains gestes des osseuses mains fines, non pas maladroites mais désoccupées (Malègue,Augustin,t. 1, 1933, p. 102).Cette histoire, qu'il raconte avec tant de verve, semble rédigée par un écolier maladroit (Duhamel,Cécile,1938, p.213).V. adresse3ex. 9, adroit ex. 4 et 12, chouchou ex.:
1. Les mains encombrées de sa montre, de son altimètre, de son porte-carte, les doigts gourds sous les gants épais, il [le pilote] se hisse lourd et maladroit jusqu'au poste de pilotage. Saint-Exup.,Courr. Sud,1928, p. 5.
[P. méton. du déterminé] Pinceau maladroit. En cette nouvelle, il n'y a que la plume maladroite et la sensiblerie sans art d'une pensionnaire (Goncourt,Journal,1876, p. 1117).
β) [Dans son comportement] Prétendant maladroit. Il fut timide, gauche, gêné dans ses habits, maladroit, surtout de la conscience de sa maladresse, n'osant ni marcher ni se tenir en place (Karr,Sous tilleuls,1832, p. 58).Elle aimait Olivier (...) parce qu'il était pauvre, parce qu'il était intransigeant dans ses idées morales, parce qu'il était maladroit dans le monde (Rolland,J.-Chr.,Amies, 1910, p. 1119).Nous étions minces, hâlées, maniérées et brutales, maladroites comme des garçons, impudentes, empourprées de timidité au son seul de notre voix (Colette,Mais. Cl.,1922, p. 174):
2. Quelquefois le gars Pinceloup, qui avait une balle rougeaude de campagnard cuit au soleil, disait, les mains aux poches, en balançant son gros corps maladroit: − On les verra p't'être seulement point, les Alboches. Benjamin,Gaspard,1915, p. 29.
Emploi subst. Un grand, insigne, triste maladroit; agir en maladroit; être traité de maladroit. J'ai été un maladroit, et il est juste que je porte la peine de ma maladresse (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 283).Si je n'étais pas l'obstiné, le maladroit, le balourd que je suis, je baiserais les doigts de Cécile et je regagnerais ma chambre (Duhamel,Terre promise,1934, p. 163).La gaffe est (...) une protestation spontanée de la vérité qui (...) élit pour s'exprimer le propos d'un maladroit (Jankél.,Je-ne-sais-quoi,1957, p. 178).V. adroit ex. 11:
3. Un monde de survivants est un monde de prudents et d'habiles. Il nous faut donc réaliser le rêve des maladroits sublimes de Bir-Hakeim et du maquis, contre vents et marées, contre les ambitions, contre les manoeuvres tortueuses des malins. Mauriac,Bâillon dén.,1945, p. 393.
b) [Avec compl. prép.]
α) [Le compl. désigne ce qui est maladroit dans la pers.] :
4. Jean-Jacques paraît comme un garçon doux, timide, maladroit de son esprit comme de ses mains (...). Sa conversation banale, maladroite, le fait passer pour médiocre. Une vieille amie à lui lui confessera par la suite qu'elle n'avait rien pu deviner de ses richesses (...). Son coeur est rapide, et son esprit lent. Cocteau,Poés. crit. I,1959, p. 314.
β) [Le compl. désigne l'activité dans laquelle la pers. est maladroite]
Être maladroit à (pour)Maladroit à + subst.Cette femme malade, enlaidie, maladroite au plaisir, l'exaspérait (Zola,Fécondité,1899, p. 130).J'étais naturellement maladroite à tous les exercices du corps (Maurois,Climats,1928, p. 204).
Maladroit à + inf.Être maladroit à aimer, à se manifester, à raisonner, à se servir de qqc. Elle s'assit et parut fort maladroite à mettre ses gants (Balzac,Langeais,1834, p. 255).Elle était maladroite à commander, n'aimant qu'à obéir (Richepin,Cadet,1890, p. 88).Et alors (...) [Barrès] se rendit compte que si j'étais maladroit pour mettre des livres en place, j'étais moins malhabile à mettre en ordre des idées (J. Tharaud,Chez Barrès,1928, p. 78):
5. Maladroit à déchiffrer les signes du coeur, le jeune guide pressentait néanmoins que l'engagement dont il n'avait vu au début (...) que la fortune, serait un jour plus lourd pour lui que le poids mort, d'un homme à déhaler du Matterhorn. Peyré,Matterhorn,1939, p. 109.
Être maladroit dans/en qqc.Être maladroit dans l'action, la lutte; être maladroit dans ses arguments, ses explications. Elle était timide, gauche, maladroite en tout ce qu'elle faisait (Maupass.,Contes et nouv.,t. 1, Ça ira, 1885, p. 1285).Elle craignait de paraître à Jean maladroite et naïve dans sa tendresse, alors qu'il s'attendait à trouver une femme savante et expérimentée (Gyp,Passionn.,1891, p. 169).Comment voulez-vous que je ne sois pas maladroite dans mes rapports avec les gens, et surtout avec un homme comme vous ? (Montherl.,Démon bien,1937, p. 1356).
Être maladroit de qqc.Être maladroit de ses gestes, de ses mouvements. Peu à peu, elle avait vu l'adolescent, d'abord gêné, comme toujours, et maladroit de ses phrases, s'assurer davantage (Daniel-Rops,Mort,1934, p. 402).
γ) [Le compl. désigne une pers.] Être maladroit avec/envers qqn.Comme ceux qui ne les ont pas éprouvées [ces tentations] sont maladroits envers ceux qui en souffrent! (Renan,Souv. enfance,1883, p. 307).Mais nous savons par un témoin qu'elle était gauche et maladroite avec son fils et qu'elle n'osait ni le prendre ni le caresser (A. France,Vie littér.,1888, p.262).
2. [En parlant d'un animal] J'ai donné à maman le goût des chevaux. Je lui ai appris à caresser la grande bête puissante et maladroite (Alain-Fournier,Corresp.[avec Rivière], 1910, p. 252).Très lent de mouvements [le paresseux]. Très maladroit lorsqu'il marche sur le sol, et disgracieux, mais fort habile à grimper et à se suspendre la tête en bas, à n'importe quel support (Gide,Voy. Congo,1927, p. 770).
3. [En parlant d'une abstraction personnifiée] Là où avaient régné jusqu'ici la tradition, le génie et le miracle, on veut donc installer la maladroite et empruntée et guindée raison (David,Cybern.,1965, p. 49).
B. − [En parlant d'une manifestation, d'un produit de l'activité hum. ou animale, du comportement] Qui dénote un manque d'adresse. Prévenir les erreurs dans lesquelles un usage maladroit de la théorie pourrait entraîner (Condorcet,Esq. tabl. hist.,1794, p. 187).Sa générosité, qui est proverbiale, revêt souvent une forme si maladroite qu'elle en devient presque blessante (Martin du G.,Devenir,1909, p. 39).Tant d'existences manquées et obstinément recommencées et de nouveau manquées − comme les efforts maladroits d'un insecte tombé sur le dos (Sartre,Nausée,1938, p. 169).V. afféterie ex. 7, épris ex. de Bernanos et supra ex. 4:
6. Ils allaient du même pas, obligés de se presser l'un contre l'autre, de cette allure gênée, maladroite, spéciale aux prisonniers que la chaîne unit par le bras et entrave. Van der Meersch,Invas. 14,1935, p. 461.
SYNT. Acte, baiser, coup, geste, mouvement, pas, rire, sourire maladroit; empressement, réflexe, zèle maladroit; éloge, hommage, mensonge, mot, propos maladroit; essai, procédé maladroit; action, caresse, démarche, enjambée, foulée maladroite; agitation, bonté, familiarité, fierté, franchise, grâce, hâte, insouciance, méfiance, naïveté, pitié, politesse, réaction, spontanéité, véhémence maladroite; parole, phrase, question maladroite; combinaison, décision, feinte, initiative, insistance, manoeuvre, offre, opération, précaution, tentative maladroite; doléances, façons, généralisations maladroites; art, article, dessin, enchaînement, langage, passage, style maladroit; écriture, expression, intrigue, lettre, mise en scène, oeuvre, page, peinture, pièce, rédaction, syntaxe, traduction maladroite; politique, stratégie, tactique maladroite; alignement, échafaudage maladroit; bouquet maladroit; piqûre maladroite; vol maladroit (d'un oiseau).
Tournure impers. Il est maladroit de + inf.Bientôt l'esprit retors du futur lieutenant-colonel s'aperçut qu'il était maladroit de tant chanter la Marseillaise. Aussi fut-il le premier lieutenant du régiment qui obtint la croix (Stendhal,L. Leuwen,t. 1, 1835, p. 31).Omer n'osa présenter tout haut ces remarques, parce qu'il prévoyait le triomphe du général: dès lors, il eût été maladroit d'agir en adversaire (Adam,Enf. Aust.,1902, p. 514).
Rem. Maladroit est rarement antéposé, sauf dans des emplois vieillis et littér. Le maladroit enfant (...) venait, sans le savoir, (...) d'enfoncer le doigt à l'endroit le plus sensible de sa plaie (Gobineau, Pléiades, 1874, p. 113). Il signera ces maladroites et gauches compositions: le Camouflet et le Château de cartes (Goncourt, Art XVIIIes., 1882, p. 55). Cette maladroite pudeur que l'on nomme le sens du ridicule (Duhamel, Suzanne, 1941, p. 150). V. supra A 3 ex. de David.
Prononc. et Orth.: [maladʀwa], [-wɑ], fém. [-wat], [-wɑ:t]. Martinet-Walter 1973, 9/17: [-a-], et 8/17: [-ɑ-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1538 «qui manque d'adresse corporelle» (Est.); cf. 1540 (Amadis des Gaules, éd. H. Vaganay, t. I, 142, ligne 30); b) av. 1654 «qui dénote de la maladresse, de la gaucherie» corps maladroits (Balzac, liv. II, lett. 9 ds Littré); 2. a) 1642 «qui manque de tact, d'assurance dans l'action» ici subst. (Corneille, Polyeucte, V, 1); b) 1656, 25 nov. «qui traduit un manque d'assurance dans l'action» (Pascal, Provinciales, XV, éd. L. Lafuma, p. 444: cela n'est pas maladroit); cf. 1794 un usage maladroit (Condorcet, Esquisse tabl. hist., p. 187). Comp. de mal2* et de adroit*. Fréq. abs. littér.: 1113. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 662, b) 1270; xxes.: a)2000, b) 2284. Bbg. Mack. t. 2 1939, p. 182.

Wiktionnaire

Adjectif

maladroit \ma.la.dʁwa\ masculin

  1. Qui manque d’adresse.
    • C’est un ouvrier fort maladroit.
    • Il est maladroit dans tout ce qu’il fait.
    • Avoir la main maladroite. Substantivement,
    • C’est un grand maladroit.
    • Vous êtes une maladroite.
    • (Figuré) Il faut être bien maladroit pour avoir échoué dans une entreprise si facile.
    • C’est un homme maladroit en affaires.
    • Cette démarche est très maladroite.
    • Cela n’est pas si maladroit.
    • Yoran, un peu perdu dans ses réflexions, mésestima la distance qui séparait sa main de la gourde d’eau et la renversa d’un geste maladroit. — (Claire-Lise Marguier, Le Trône du prince, Rouergue, 2015, page 76.)

Nom commun

maladroit \ma.la.dʁwa\ masculin (pour une femme on dit : maladroite)

  1. Personne qui manque d’adresse.
    • Le duc de Coigny, premier écuyer, les informe des usages et leur recommande instamment « de ne pas couper la chasse du Roi », crime de lèse-majesté qui peut ruiner une carrière et vous laisser pour la vie la réputation d’un maladroit. — (Ghislain de Diesbach, Chateaubriand, 1995)


Adjectif

maladroit \ˌmæl.ə.ˈdɹɔɪt\

  1. (Soutenu) Maladroit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MALADROIT, OITE. adj.
Qui manque d'adresse. C'est un ouvrier fort maladroit. Il est maladroit dans tout ce qu'il fait. Avoir la main maladroite. Substantivement, C'est un grand maladroit. Vous êtes une maladroite. Fig., Il faut être bien maladroit pour avoir échoué dans une entreprise si facile. C'est un homme maladroit en affaires. Cette démarche est très maladroite. Cela n'est pas si maladroit.

Littré (1872-1877)

MALADROIT (ma-la-droi, droi-t') adj.
  • 1Qui n'est pas adroit. Il est maladroit dans tout ce qu'il fait. Avoir la main maladroite. La nouveauté de ces visages barbares et de ces grands corps maladroits nous pourrait donner de l'étonnement, Guez de Balzac, liv. II, lett. 9. L'on dit de soi qu'on est maladroit, La Bruyère, XI.

    Cheval maladroit, cheval qui choisit mal les endroits où il met le pied en marchant.

  • 2 Fig. Qui n'a pas d'habileté. Il a été maladroit, et a choqué son protecteur. Démarches, paroles maladroites. Il faut être bien maladroit pour calomnier l'inquisition, et pour chercher dans le mensonge de quoi la rendre odieuse, Voltaire, Mœurs, 140.
  • 3 S. m. et f. Un maladroit, une maladroite. Et s'il avait affaire à quelque maladroit, Corneille, Poly. V, 1.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « maladroit »

Mal, et adroit ; bourguig. maulaidroi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Composé de mal et de adroit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français maladroit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maladroit »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maladroit ˌmɛlœdrɔit

Citations contenant le mot « maladroit »

  • On est toujours maladroit quand on a pitié des autres. De Jean-Paul Pinsonneault / Jérôme Aquin
  • La vérité est un serviteur maladroit qui , en nettoyant, casse les assiettes. De Karl Kraus
  • Le fou loue son cheval, l’insensé sa femme et le maladroit ses enfants. De Proverbe finnois
  • Eros maladroit qui manque le coeur et n’atteint que l’estomac... De Paul Claudel / Journal
  • Quand on connaît le défaut d'un homme à qui l'on veut plaire, il faut être maladroit pour n'y pas réussir. De Alain-René Lesage
  • L'amour est délicat : un rien le froisse ; tout dépend, sache-le, du tact de nos câlineries. Un baiser maladroit peut faire bien du mal. De Guy de Maupassant / Le baiser
  • Celui qui n'a pas été aimé va chercher à tout prix à l'être. Ce qui ne va pas sans faire de dégâts, parce qu'on est aussi maladroit qu'exigeant. De Hervé Bazin / Entretien avec Jacques Jaubert - Octobre 1978
  • Il n'y a pas de vieux messieurs, il n'y a que des femmes maladroites. De Georges Clemenceau
  • Les méchants ne sont jamais que des maladroits, parce que malheureux. De Proverbe mandingue
  • Pour fuir un défaut, les maladroits tombent dans le défaut contraire. De Horace / Livre I
  • Combattre maladroitement pour une juste cause vaut mieux que d’être le redoutable soldat de l’injustice. De Raimond VI
  • Si Dieu existait, il n’y aurait pas de méchants, il n’y aurait que des maladroits. De Jean Rostand / Carnet d’un biologiste
  • La plupart des bienfaiteurs ressemblent à ces généraux maladroits qui prennent la ville et qui laissent la citadelle. De Chamfort / Maximes et pensées
  • Le crime n'est chez l'homme qu'une entreprise engagée de façon maladroite. De John Huston / Quand la ville dort
  • J'aime les compliments, mais ceux des maladroits m'exaspèrent. De André Gide / Si le grain ne meurt, 1926
  • Depuis le début de l’épidémie de Covid 19, Jean-Pierre et Françoise Gauffre ont sorti 8 tubes parodiques. Voici leur dernière production. Un basketteur maladroit et un dessinateur, "Na !" qui a retravaillé les emballages de riz Uncle Ben’s. France Bleu, Vu sur le Web : encore un tube, un basketteur très maladroit et la nouvelle identité de la marque Uncle Ben’s
  • À partir de 16 h 30 sera donné un spectacle de cirque clownesque et musical pour les plus de 5 ans. Comment faire quand on est un clown maladroit, solo, sans piano ? Réponse : avec des balles molles, massues, diabolos, mappemonde et autres ukulélé, flûte traversière, percussions diverses, clairon, cloches, chant, chorale, ballons, balles rebond, équilibres. Sans oublier la participation du public. ladepeche.fr, Albi. Omar Hassan invite à un voyage chanté vers l’Argentine - ladepeche.fr
  • L’histoire de Rayane, un jeune policier, trouillard et maladroit, interprété par Tarek Boudali lui-même. Une partie des autres acteurs du films seront aussi là pour la projection. CharenteLibre.fr, Tarek Boudali vient ajouter son nom à la liste des acteurs du FFA 2020 - Charente Libre.fr
  • L’histoire se termine toutefois plutôt bien pour lui. Le citoyen allemand maladroit a en effet déposé un recours contre cette vente. Vendeur et acheteur ont ainsi fait valoir leurs arguments mais le tribunal de Francfort a tranché en faveur du propriétaire de la BMW. Il a en effet estimé que le vendeur ne souhaitait pas échanger sa berline contre ce prix. Capital.fr, L'énorme bourde d'un automobiliste qui vend sa BMW pour... un euro - Capital.fr

Images d'illustration du mot « maladroit »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « maladroit »

Langue Traduction
Anglais clumsy
Espagnol torpe
Italien maldestro
Allemand ungeschickt
Chinois 笨拙
Arabe الخرقاء
Portugais desajeitado
Russe топорный
Japonais 不器用な
Basque baldarra
Corse disgrazia
Source : Google Translate API

Synonymes de « maladroit »

Source : synonymes de maladroit sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « maladroit »

Maladroit

Retour au sommaire ➦

Partager