La langue française

Spécialiste

Définitions du mot « spécialiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

SPÉCIALISTE, adj. et subst.

I. − Adj. Qui a des connaissances approfondies dans une branche particulière d'un métier, d'une science, d'un sujet. Médecin spécialiste; lecteur non spécialiste. Je vois passer des idées qui m'étonnent, oui, qui me frappent. Il n'est pas nécessaire d'être spécialiste pour piger quelque chose à une belle réfutation, par exemple, pleine de flamme et de vigueur, avec une pointe de méchanceté (Duhamel, Maîtres, 1937, p. 83).Je suis spécialiste du rêve, mademoiselle. C'est à moi que s'adressent ceux des inventeurs qui ne font leurs trouvailles qu'en rêve, et j'ai réussi à retirer des songes des inventions aussi remarquables que le briquet-fourchette ou le livre qui se lit lui-même, qui n'auraient été sans moi que des épaves du sommeil (Giraudoux, Apollon, 1942, 5, p. 54).
II. − Substantif
A. − Personne qui peut se prévaloir d'une compétence particulière dans un domaine déterminé. Spécialiste du grec ancien, de l'histoire médiévale, de la physique des plasmas. Bien sûr, les spécialistes des questions militaires écrivaient dans les journaux qu'il faudrait en passer par là, que ce serait un suicide de ne pas s'y résoudre. Mais les spécialistes militaires! (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 99).Devenu le grand spécialiste de la musique à l'Encyclopédie, Jean-Jacques intervenait comme un arbitre et osait juger de Rameau lui-même (Guéhenno, Jean-Jacques, 1950, p. 47).
MÉD. [P. oppos. à généraliste] Médecin qui se consacre d'une manière exclusive à une branche particulière de la médecine. Elle l'aimait à sa manière. Au fond de mon esprit je faisais bénéficier le docteur du Boulbon de cette confiance sans limites que nous inspire celui qui d'un œil plus profond qu'un autre perçoit la vérité. Je savais certes qu'il était plutôt un spécialiste des maladies nerveuses, celui à qui Charcot avant de mourir avait prédit qu'il régnerait sur la neurologie et la psychiatrie (Proust, Guermantes 2, 1921, p. 301).Elle aurait dû, dès le début, consulter les spécialistes. Quand elle y a pensé, le mal était bien trop profond (Duhamel, Terre promise, 1934, p. 233).
B. − P. anal., fam., plais. Personne coutumière d'un fait qui prête à la dérision, à la critique. Poupaert est un homme du nord, un garçon qui a souffert tous les malheurs imaginables: femme, santé, famille, courage, tout l'a trahi. Il est devenu comme un spécialiste de la guigne (Duhamel, Confess. min., 1920, p. 162).Je n'avais encore que douze ans et je me permettais de ne plus conserver les formes de la terreur. Je me contentai de reculer d'un pas, sans me couvrir, comme Chiffe, le spécialiste de l'esquive (H. Bazin, Vipère, 1948, p. 95).
Prononc. et Orth.: [spesjalist]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1832 subst. « celui qui possède des connaissances intuitives » (Balzac, L. Lambert, p. 209); 2. a) 1842 adj. et subst. « (celui) qui se spécialise dans une branche d'études » (Ac. Compl.); b) 1855 subst. « médecin qui se spécialise dans une branche particulière de la médecine » (Littré-Robin). Dér. de spécial*; suff. -iste*. Fréq. abs. littér.: 406. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 24, b) 119; xxes.: a) 487, b) 1 348.
DÉR.
Spécialisme, subst. masc.a) Hapax. Intuitionnisme, voyance. L'Abstractif pense. L'Instinctif agit (...). De là trois degrés pour l'homme: Instinctif, il est au-dessous de la mesure; Abstractif, il est au niveau; Spécialiste, il est au-dessus. Le Spécialisme ouvre à l'homme sa véritable carrière, l'infini commence à poindre en lui, là il entrevoit sa destinée (Balzac, L. Lambert,1846,p. 688).b) Rare. Synon. de spécificité.L'exemple de l'Angleterre et de l'Espagne montre comment des parties complètement ou à demi détachées du continent et plus libres ainsi de s'absorber dans une tâche unique, peuvent porter dans leur histoire le caractère de spécialisme qui distingue chez elles la nature vivante (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 26).c) Disposition d'esprit, tendance à la spécialisation à outrance. Il lui arrive souvent [au Français] de créer et de dormir sur son œuvre, laissant aux autres le soin et le profit de s'en servir. Peut-être les Français pressentent-ils tout ce que l'esprit et ses valeurs générales peuvent perdre par l'accroissement indéfini de l'organisation et du spécialisme (Valéry, Regards sur monde act., 1931, p. 134).− [spesjalism̭]. − 1resattest. a) 1832 « intuitionnisme, voyance » (Balzac, op. cit., p. 208), b) 1876 « caractère spécial » (P. Guerrier de Dumast, à l'Académie de Stanislas, 11 mai ds Littré Suppl. 1877), c) 1877 « division du savoir » (Littré Suppl.); de spécialiste, suff. -isme*.

Wiktionnaire

Adjectif

spécialiste \spe.sja.list\

  1. Qui maitrise une spécialité, expert.
    • Médecin spécialiste.
    • Lecteur non spécialiste.
    • Je vois passer des idées qui m'étonnent, oui, qui me frappent. Il n'est pas nécessaire d'être spécialiste pour piger quelque chose à une belle réfutation, par exemple, pleine de flamme et de vigueur, avec une pointe de méchanceté. — (Duhamel, Maîtres, 1937, page 83)
    • Je suis spécialiste du rêve, mademoiselle. C'est à moi que s'adressent ceux des inventeurs qui ne font leurs trouvailles qu'en rêve, et j'ai réussi à retirer des songes des inventions aussi remarquables que le briquet-fourchette ou le livre qui se lit lui-même, qui n'auraient été sans moi que des épaves du sommeil. — (Giraudoux, Apollon, 1942, 5, page 54)

Nom commun

spécialiste \spe.sja.list\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui se spécialise dans une branche d’études.
    • Le spécialiste en artillerie, par exemple, peut mouvoir les canons et les faire partir, mais il ne peut pas dire sur quoi il faut tirer. — (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • Telle assertion, émanant de certains spécialistes, paraîtra inacceptable à d’autres. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Ce miracle, ignoré du clergé local au XVIIe s., est sûrement le produit de l’imagination de certains spécialistes en hagiographie. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Quand il s'agit de leur spécialité, les spécialistes, on ne peut plus les retenir. — (Antoine de Saint-Exupéry, Pilote de guerre, XXIII, 1942)
    • Cette nomenclature binomiale a été introduite, en botanique d'abord puis en zoologie, par le célèbre naturaliste suédois Cari von Linné (1707- 1778); elle est devenue une règle internationale non sans donner lieu à d’interminables querelles de spécialistes sur sa validité lorsqu'on l'applique aux animaux domestiques. — (Roland Jussiau, Louis Montméas & Jean-Claude Parot, avec la participation de Michel Méaille, L'élevage en France: 10 000 ans d'histoire, Dijon : Educagri Éditions, 1999, page 79)
    • Il faudrait aussi une représentation interdisciplinaire avec des spécialistes du développement de l'enfant, des accidentologues, des ingénieurs, des urbanistes, des cliniciens, des sociologues et d'autres encore. — (Rapport mondial sur la prévention des traumatismes chez l'enfant, sous la direction de M. Peden, ‎K. Oyebite & ‎J. Ozanne-Smith, OMS/Unicef, 2009, page 151)
  2. (Par ellipse) (Familier) Médecin spécialiste.
    • Le cardiologue est un spécialiste des maladies du cœur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SPÉCIALISTE. n. des deux genres
. Celui, celle qui se spécialise dans une branche d'études. Ce numismate est un spécialiste en fait de monnaies carolingiennes. C'est un spécialiste des institutions féodales. Ce médecin est un spécialiste des maladies du cœur. Par apposition, Un médecin spécialiste.

Littré (1872-1877)

SPÉCIALISTE (spé-si-a-li-st') s. m.
  • Néologisme. Se dit d'un écrivain, d'un savant qui s'occupe de telle ou telle science en particulier, ou de telle branche spéciale d'une science. Dans la science comme dans l'industrie, la perfection n'appartient qu'aux spécialistes ; je regrette que ce mot soit un néologisme, mais il exprime si bien une pensée vraie, qu'il ne périra pas, Babinet, Rev. des Deux-Mondes, 1er juill. 1856, p. 204.

    Particulièrement. Médecin qui se consacre principalement, ou même d'une manière exclusive, au traitement de certaines maladies, telles que les maladies des yeux, des oreilles, des dents, ou de la peau, les affections de l'appareil urinaire, l'aliénation mentale, etc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « spécialiste »

Mot dérivé de spécial avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « spécialiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
spécialiste spesjalist

Citations contenant le mot « spécialiste »

  • La solution du bon sens est la dernière à laquelle songent les spécialistes. Bernard Grasset, Remarques sur l'action, Gallimard
  • Un spécialiste ne parle pas en amateur. De Proverbe chinois
  • Le philosophe est le spécialiste des généralistes. De Auguste Comte
  • Un pédicure est un spécialiste qui s'occupe des oignons des autres. De Jean Cazalet
  • Siemens Healthineers, la branche médicale du conglomérat allemand Siemens, a trouvé un accord pour acheter le spécialiste américain du traitement du cancer Varian pour 16,4 milliards de dollars (13,9 milliards d'euros). , Santé | La branche médicale de Siemens rachète Varian, spécialiste du traitement du cancer
  • Un spécialiste, c'est quelqu'un qui sait tout sur quelque chose et rien sur tout le reste. De Ambrose Bierce
  • Un spécialiste est une personne qui sait un maximum de choses sur un minimum de surface. De Jacques Mailhot / La politique d'en rire
  • Le spécialiste est celui qui sait de plus en plus de choses sur un domaine de plus en plus restreint, jusqu'à tout savoir sur rien. De Ralph Barton Perry
  • L’école devrait toujours avoir pour but de donner à ses élèves une personnalité harmonieuse, et non de les former en spécialiste. De Albert Einstein
  • L'éminence même d'un spécialiste le rend plus dangereux. Alexis Carrel, L'Homme, cet inconnu, Plon
  • On s'aperçoit qu'on est devenu un spécialiste quand les choses dont on parle avec plaisir ennuient les autres. De Gilbert Cesbron
  •  Si les cybercriminels n’ont pas pu accéder aux cryptomonnaies, le butin reste conséquent. Les spécialistes en cybersécurité mettent en garde les utilisateurs contre une possible campagne d’hameçonnage personnalisée. « En plus de changer leurs mots de passe, les utilisateurs de Ledger doivent désormais faire preuve de vigilance pour distinguer la légitimité de tous les emails et de toutes leurs communications en ligne », explique Loïc Guézo, directeur Stratégie Cybersécurité SEMEA chez Proofpoint. , Ledger, le spécialiste français de cryptoportefeuilles, victime d’un vol de données -

Images d'illustration du mot « spécialiste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « spécialiste »

Langue Traduction
Anglais specialist
Espagnol especialista
Italien specialista
Allemand spezialist
Chinois 专家
Arabe متخصص
Portugais especialista
Russe специалист
Japonais 専門家
Basque espezialista
Corse specialista
Source : Google Translate API

Synonymes de « spécialiste »

Source : synonymes de spécialiste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « spécialiste »

Spécialiste

Retour au sommaire ➦

Partager