La langue française

Expert

Définitions du mot « expert »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXPERT, ERTE, adj. et subst. masc.

I.− Adjectif
A.− Expert à, en, dans...[En parlant d'une pers., de ses gestes, de son activité]
1. Qui a acquis une grande habileté, un grand savoir-faire dans une profession, une discipline, grâce à une longue expérience. En gars expert au maniement du bétail, il s'accroupit, tenta de lui saisir le pied droit avec sa main gauche et de le placer entre ses genoux (Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 58).
2. Qui a une grande habileté dans une activité quelconque. Le cœur est expert en tromperies (Chateaubr., Génie,t. 1, 1803, p. 227).Un style expert à moduler les nuances compliquées d'une époque qui était par elle-même singulièrement complexe (Huysmans, À rebours,1884, p. 241).Car si je suis expert en fait de mariages, je ne le suis pas moins en matière de fêtes (Proust, Prisonn.,1922, p. 232):
1. C'était par un pur hasard qu'il avait pris le ton d'un homme habile. Certainement il n'était pas expert dans l'art de disposer d'un cœur de femme et de faire naître des sensations. Stendhal, L. Leuwen,t. 1, 1835, p. 308.
Loc. Être, n'être pas expert en la matière. Être, ne pas être compétent dans le domaine dont il est question.
Vieilli, rare, avec prép. sur. Deschartres n'était pas beaucoup plus expert que moi sur ces matières (Sand, Hist. vie,t. 3, 1855, p. 332).
B.− En emploi abs. Synon. de habile, expérimenté, entraîné.Obligé d'être bon pour les pauvres, assez expert à cause de sa longue pratique, il [le médecin de quartier] est généralement aimé (Balzac, Cous. Pons,1847, p. 102).Les doigts experts de la gorgeuse vont et viennent le long du cou [de l'oie] (Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 48):
2. Bellombre, qui le regardait avec l'attention perspicace d'un vieux comédien expert et passé maître, lui cria de sa place : « Gardez de corriger en vous ces mouvements qui viennent de nature; ils sont très bons et produiront une variété nouvelle de matamore. » Gautier, Fracasse,1863, p. 178.
D'une habileté purement technique, qui exclut ou tue les sentiments, l'imagination. La conversation déprave. D'homme à homme, elle rend cynique, parce qu'il faut paraître expert, capable d'aller au fond des choses, exempt d'illusion (Taine, Notes Paris,1867, p. 274):
3. Je pense (...) que le Greco, quand il ne voit pas une occasion de produire son âme, se réfugie dans un travail correct, expert, pondéré, voire glacé. Hors ses jours d'émotion, ce n'est plus qu'un maître qui travaille sans chercher l'effet. Barrès, Greco,1911, p 30.
4. La fille peinte et parée comme une idole qui accomplit rituellement les gestes de l'amour, la fille experte et froide, précautionneuse comme une infirmière, indifférente comme la mer... Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 109.
II.− Subst. masc.
A.− Spécialiste habilité auprès d'un tribunal ou d'une instance quelconque à émettre un avis sur une question exigeant des connaissances spéciales. Expert assermenté auprès des Tribunaux; expert en graphologie, en écritures, en assurances; expert fiscal. Qu'il soit procédé par un expert nommé par le tribunal, à la visite des immeubles, à l'effet d'en constater l'état (Code civil, 1804, art. 126, p. 27).Les ministres ont approuvé un rapport élaboré par les experts culturels sur un plan de collaboration culturelle européenne esquissé par l'assemblée consultative (Pt Manuel Conseil Europe,1951, p. 49).[Les] pays moins développés, qu'elle [l'A.I.E.A.] conseille par des envois de missions d'experts internationaux (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 172).L'association internationale des experts scientifiques du tourisme (Jocard, Tour. et action État,1966, p. 210).
P. ext. Spécialiste, connaisseur d'un domaine particulier :
5. Une réaction était prévisible. Elle était préparée par ceux que l'on a appelés les « connaisseurs »; issus, dès le milieu du siècle, de précurseurs tels que Waagen, Morelli ou Crowe et Cavalcasselle, ils allaient engendrer les « experts ». Par eux se manifestait déjà la revendication de l'œuvre d'art à être perçue dans ce que, d'un mot barbare mais expressif, le langage philosophique nommerait sa « spécificité ». Huyghe, Dial. avec visible,1955, p. 421.
Loc. À (au) dire d'experts. Selon l'avis des spécialistes. Le marché de San Francisco, si lourd le matin, à dire d'experts, ne l'était certes pas à deux heures (Verne, 500 millions,1879, p. 203).La charge de la bombe de la rue des Bons-Enfants était, au dire d'expert, de 7 à 8 kilos, seulement (Bloy, Journal,1892, p. 65).
Au fig., vieilli. Sans recours, sans discussion possible. [Les] bals d'opéra, que j'aime de passion et que vous avez calomniés à dire d'experts (Jouy, Hermite,t. 4, 1813, p. 87).
Rem. Le subst. masc. neutre est exceptionnel. Ce qui est inestimable dans ces planches, c'est la mise dans l'air de ces personnages, le spirituel de ces figures; l'expert de ces regards, la réalité de ces postures (Huysmans, Art mod., 1883, p. 218).
B.− [Composés désignant un professionnel ou un spécialiste agréé auprès d'une instance]
1. [Expert subst. masc., suivi d'un subst. en appos. (gén. avec trait d'union)]
Expert(-)comptable. Technicien diplômé, agréé par le tribunal, chargé de vérifier les comptabilités de toutes natures (d'apr. Mét. 1955). Préparation au diplôme d'expert comptable − Arrêté du 26 oct. 1940 (Encyclop. éduc.,1960, p. 248).
Expert-chimiste. L'expert-chimiste déclarait que c'était l'unique procédé, par lequel on fabriquât de l'acide, capable de se conserver (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 306).
Expert-conseil. L'expert-conseil, si bien payé, ne doute pas (Alain, Propos,1931, p. 1015).
Expert démographe. Il est institué un diplôme d'expert démographe dans les facultés de droit autorisées à le délivrer par arrêté du ministre de l'Éducation nationale (Encyclop. éduc.,1960, p. 218).
Expert économiste. Le gouvernant et l'ingénieur fixent les buts, l'expert économiste ne méritant ce beau titre que par sa docilité (Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 174).
Expert-géographe. Les aspirants au diplôme d'expert-géographe prennent une inscription annuelle dans une faculté des lettres et sciences humaines (Encyclop. éduc.,1960, p. 231).
Expert-géomètre. C'est un expert-géomètre, homme méditatif, souvent appelé pour affaires de famille dans le pays (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. iv).
Expert-joaillier. Le duc avait entrepris de dresser le catalogue officiel de sa collection de pierreries. Il y fut aidé tout du long, par le sieur Van Moppes, expert-joaillier (Bourges, Crépusc. dieux,1884p. 155).
Expert(-)juré. Alors les juges appeloient des experts « jurés », et l'ouvrier étoit jugé par « ses pairs », parce qu'il étoit question d'un fait que des « pairs » seuls pouvoient connoître (Bonald, Législ. primit.,t. 2, 1802, p. 85).Comme il n'existe pas d'expert-juré pour les intrigues ni de connaisseurs en passion (Balzac, Splend. et mis.,1844, p. 237).
2. [Expert en appos. à un nom de métier]
Bijoutier expert. [Joyaux] qui furent estimés quatre-vingt mille francs, et qui, révérence gardée pour le bijoutier expert, en valoient probablement davantage (Nodier, J. Sbogar,1818, p. 89).
Chimiste expert. Il faudrait un chimiste expert, chargé d'analyser ces engrais chimiques, qu'il est si difficile d'avoir purs de toute fraude (Zola, Terre,1887, p. 405).
Ingénieur-expert. L'ingénieur-expert commis à l'étude de la ligne [de chemin de fer] (Gide, Caves,1914, p. 694).
Prononc. et Orth. : [εkspε:ʀ], fém. [-t]. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1252-62 espert « alerte, adroit » (J. Le Marchand, Mir. N. D. Chartres, éd. P. Kunstmann, I, 242 : Com devant fu saine et esperte); début xives. (Aimé de Mont-Cassin, Hist. des Normands, éd. V. de Bartholomaeis, p. 87 : expert de bataille); 1580 subst. (Montaigne, Essais, livre 2, chapitre 12, éd. Thibaudet, p. 605). Espert, du lat. class. expertus « éprouvé, qui a fait ses preuves », part. passé de experiri « éprouver, faire l'essai, tenter de réaliser »; expert par réfection étymologique. Fréq. abs. littér. : 460. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 358, b) 317; xxes. : a) 1 258, b) 723.
DÉR.
Expertement, adv.Avec habileté. Synon. habilement, adroitement.Ces tombeaux, brisés pendant la révolution, avaient été expertement reconstitués avec leurs débris et redorés et repeints (Huysmans, Oblat,t. 1, 1903, p. 294). [εkspε ʀtəmɑ ̃]. 1reattest. 2emoitié xiiies. [ms.] espertement (Herman, Bible, ms. Orl. 374bis, fo13a ds Gdf., v. aussi éd. E. Kremer, E. Martin, O. Moldenhauer 5690), rare av. le xixes. (Boiste 1834); de espert, expert, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 7.
BBG. − Couture (B.). L'Emploi de en et de ds les loc. de spécialisation. Meta. 1972, t. 17, p. 236.

Wiktionnaire

Adjectif

expert \ɛk.spɛʁ\

  1. Qui est fort versé en la pratique de quelque art, de quelque connaissance qui s’apprend par expérience.
    • On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, […]; qu'un homme vicieux trouve en elles des partenaires expertes, aux impudeurs extraordinaires, aux habiles jeux de la débauche et de la lubricité. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Il est expert en matière de finances. — Il n’est pas très expert dans cet art. — Il est expert à lancer la balle.
    • Un expert, c'est, pour Malcolm Gladwell, quelqu'un qui a 10.000 heures de pratique.

Nom commun

expert \ɛks.pɛʁ\ masculin (pour une femme on dit : experte)

  1. Personne nommée par autorité de justice, ou choisie par les parties intéressées pour examiner, pour estimer certaines choses et en faire son rapport.
    • L’accidentologue, chargé d'étudier l’état de la chaussée, rendra un mémoire d’honoraires de 6 500 euros. L’expert automobile se satisfera de 4 800 euros. — (Jacques Barillon & ‎Paul Bensussan, Le Désir criminel, Odile Jacob, 2004, page 174)
    • Au travers d'un mien pré certain ânon passa,
      S'y vautra, non sans faire un notable dommage,
      Dont je formai ma plainte au juge du village.
      Je fais saisir l'ânon. Un expert est nommé,
      A deux bottes de foin le dégât estimé.
      — (Jean Racine, Les Plaideurs, I, sc. 7, 1668)
  2. Personne qui a un savoir, une connaissance, reconnus.
    • Dans les mains d'un expert, le nunchaku est pareil au tigre déchaîné, et il est impossible de le lui arracher des mains. C'est une arme redoutable. — (Luc-Olivier Moreau, Écoute ton cœur, Société des Écrivains, 2012 , page 70)
    • Un expert, c'est quelqu'un qui a consacré 10.000 heures à sa discipline, Malcolm Gladwell
  3. (Franc-maçonnerie) Officier qui veille à la bonne exécution du rituel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXPERT, ERTE. adj.
Qui est fort versé en la pratique de quelque art, de quelque connaissance qui s'apprend par expérience. Il est expert en matière de finances. Il n'est pas très expert dans cet art. Quand le complément d'EXPERT est un verbe, on le fait précéder de à. Il est expert à lancer la balle. Il s'emploie surtout comme nom masculin et se dit de Celui qui est nommé par autorité de justice, ou de Celui qui est choisi par les parties intéressées pour examiner, pour estimer certaines choses et en faire son rapport. Le tribunal a nommé des experts pour vérifier l'ouvrage des maçons, des couvreurs. Les parties sont convenues d'experts, se sont accordées pour la nomination des experts. Experts nommés d'office. S'en rapporter au dire des experts. Rapport d'experts. Les experts ont déclaré que... La chose sera réglée à dire d'experts. Architecte expert près le Tribunal de commerce. Vérificateur expert.

Littré (1872-1877)

EXPERT (èk-spêr, spèr-t') adj.
  • 1Qui a, par l'expérience, acquis une grande habileté dans un métier, dans quelque chose. De ses mains à vaincre expertes Étouffant le serpent trompeur, Régnier, Hymne. Elle est experte au fait dont il s'agit, La Fontaine, Comm. l'esprit. Les assaillants… Étaient les plus experts en l'art de massacrer, La Fontaine, Fiancée. Voilà le moyen de les engager à se rendre experts en leur art, Pascal, Prov. 8. Le nocher dans son art s'instruit pendant l'orage ; Il n'y devient expert qu'après plus d'un naufrage, Piron, Métrom. v, 2. Le cœur est expert en tromperies, Chateaubriand, Génie, I, v, 14.

    Substantivement. Et jusques au manger et au boire, nous n'oserons plus rien trouver de bon, sans le congé de messieurs les experts, Molière, Critique, 7. Il renferme toujours son conte en quatre vers : Bien ou mal, je le laisse à juger aux experts, La Fontaine, Fabl. VI, 1.

  • 2 S. m. Terme de jurisprudence. Nom donné à des hommes qui, ayant la connaissance acquise de certaines choses, sont commis pour les vérifier et pour en décider. S'en rapporter au dire des experts.

    À dire d'experts, suivant le dire des experts. L'affaire sera décidée à dire d'experts.

    Fig. À dire d'experts, sans réserve ; locution qui vient de ce que le dire des experts est définitif et sans réserve. Pendant la fermentation calomnier à dire d'experts, Beaumarchais, Barb. de Sév. II, 8.

REMARQUE

On dit expert en, dans et à. Avec un infinitif, on dit expert à.

SYNONYME

EXPÉRIMENTÉ, EXPERT. Ces deux mots ont même radical, le latin experiri, éprouver. Mais le premier signifie celui qui a de l'expérience, à qui les choses sont connues par un long usage ; le second signifie celui qui a acquis, par l'usage aussi, non pas une connaissance générale, mais une habileté spéciale. Un homme est expérimenté dans les affaires ; mais il est expert dans son métier. Ce chirurgien, très expérimenté, est expert à traiter les maladies des voies urinaires.

HISTORIQUE

XIVe s. Conoisans et espers en fait de monoyes, Ordonn. des rois de Fr. I, p. 770. Les consuls expert et savant du debat et des dissencions, Bercheure, f° 42.

XVe s. À conseiller sont ces Galois expers, Mais ne scevent leurs consaulx exploiter, Deschamps, Conseils des François.

XVIe s. Chasque expert doibt estre creu en son art, Montaigne, II, 286.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « expert »

(Siècle à préciser) Du latin expertus (« éprouvé, qui a fait ses preuves »), participe passé de experiri (« faire l'essai de ») dont dérivent aussi expérience, expérimenter, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguign. expar ; provenç. expert, espert ; espagn. experto ; ital. sperto ; du lat. expertus, qui a éprouvé, part. passé d'experiri, de ex, et d'un radical inusité periri, qui est dans periculum, péril (voy. ce mot), et dans peritus, habile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « expert »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
expert ɛkspɛɾt

Évolution historique de l’usage du mot « expert »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « expert »

  • La gastronomie est une passion que l'on n’a pas avant quarante ans ; du moins en expert. De Louis de Cussy / Gastronome
  • Si le monde explose, la dernière voix audible sera celle d'un expert disant que la chose est impossible. De Peter Ustinov / L'Amour des quatre colonels
  • Un expert, c'est une opinion. Deux experts, c'est la contradiction. Trois experts, c'est la confusion. De Anonyme
  • Etre expert, c'est tout l'art d'apprendre une science à des vétérants, tout en étant un débutant. De Jdan Noritiov
  • Un expert, c'est un homme ordinaire qui donne son avis... quand il n'est pas à la maison. De Oscar Wilde
  • Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. De Laurence Peter
  • Ecrire n'importe quoi. C'est comme ça qu'on devient devin. Ou expert, on ne sait jamais. De Jean Dion / Le Devoir - 11 janvier 2000
  • Si le chef de l’Etat n’est pas un expert dans l’art de prendre des résolutions, comment peut-il espérer enfreindre avec élégance les promesses de sa campagne électorale ? De W.C. Fields / Votez pour moi !
  • Experts. Se trompent sans arrêt. Toujours à se disputer (les querelles d’experts). De Alain Schifres / Le Nouveau Dictionnaire des idées reçues
  • Personne ne croit aux experts, mais tout le monde les écoute. De Auguste Detoeuf
  • Ne comptez pas sur nous pour tenir un discours anxiogène. Bien au contraire, nous avons souhaité aujourd’hui porter un discours d’espoir et positif sur vous, expert(e)-comptable. , L’expert-comptable est mort, vive l’[email protected] ! - LE MONDE DU CHIFFRE : le magazine de la profession comptable
  • Un expert est un homme qui a cessé de penser. Pourquoi penserait-il, puisqu'il est un expert ? De Frank Lloyd Wright
  • Il n'y a pas d'expert qui soit absolument compétent. De Ptahhotep / Yoyotte
  • Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie. De Vincent Roca / Un père passe et manque
  • L'expert est celui qui en sait de plus en plus sur de moins en moins. De Nicholas Butler
  • Membre du groupe d’experts Iraq Advisory Council, Hicham Al-Hachémi évoluait dans le cercle proche du nouveau chef du gouvernement − aussi chef du renseignement depuis 2016 − ainsi que du président Barham Saleh. Ce dernier a dénoncé un « crime abject qui cible tout Irakien et son droit à une vie libre et digne ». De nombreuses chancelleries, des Nations unies à l’Union européenne et à l’Iran, ont aussi adressé leurs condoléances. Le Monde.fr, L’assassinat d’un expert du djihadisme à Bagdad ravive le spectre des meurtres politiques
  • GENÈVE – Un expert des Nations Unies enquêtant sur les exécutions sommaires a déclaré jeudi que le meurtre ciblé des États-Unis du major-général Qassim Suleimani, d’Iran, était illégal et risquait d’éroder les lois internationales régissant la conduite des hostilités. News 24, Le meurtre de Qassim Suleimani était illégal, selon un expert de l'ONU - News 24
  • Homosexualité : un expert de l'ONU demande l'interdiction... LaProvence.com, Actualités | Homosexualité : un expert de l'ONU demande l'interdiction des "thérapies de conversion" | La Provence
  • Mieux vaut prendre un expert amiable si les sommes en jeu sont modestes. Le juge civil ne peut écarter son rapport, s’il a été régulièrement communiqué à la partie adverse ; mais il ne doit pas se fonder exclusivement sur lui. Le Monde.fr, Expert judiciaire ou expert amiable : auquel faut-il faire appel ?

Images d'illustration du mot « expert »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « expert »

Langue Traduction
Anglais expert
Espagnol experto
Italien esperto
Allemand experte
Chinois 专家
Arabe خبير
Portugais especialista
Russe эксперт
Japonais 専門家
Basque aditua
Corse sperti
Source : Google Translate API

Synonymes de « expert »

Source : synonymes de expert sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « expert »

Expert

Retour au sommaire ➦

Partager