La langue française

Vaste

Sommaire

  • Définitions du mot vaste
  • Étymologie de « vaste »
  • Phonétique de « vaste »
  • Citations contenant le mot « vaste »
  • Traductions du mot « vaste »
  • Synonymes de « vaste »
  • Antonymes de « vaste »

Définitions du mot vaste

Trésor de la Langue Française informatisé

VASTE, adj.

A. − [Le plus souvent antéposé] Très grand.
1. [En parlant d'une surface, d'une étendue] Synon. immense.Vaste désert, horizon, mer, paysage, prairie, terrain. Il lui faut un air pur, un beau ciel, une vaste campagne offerte aux courses, aux découvertes, à la chasse, à la liberté (Senancour, Obermann, t. 2, 1840, p. 44).Le vent souffle à son aise sur la vaste plaine (Gide, Journal, 1944, p. 261).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre, littér. Michel ordonne de sonner l'archangélique trompette; elle retentit dans le vaste du ciel, et les armées fidèles chantent Hosanna au Très-Haut (Chateaubr., Paradis perdu, 1836, pp. 19).
2.
a) [En parlant d'une construction ou d'un véhicule] Synon. important, spacieux.Vaste édifice, enceinte, escalier, hangar, local; vaste berline. L'église, qui est vaste, très sonore et fort imposante avec sa longue nef et ses deux bas côtés, n'était éclairée que par l'autel et plongeait de toutes parts dans la nuit (Barb. d'Aurev., Memor. pour l'A... B...., 1864, p. 419).Nécessitant de vastes installations et une nombreuse main-d'œuvre, les industries hôtelières y sont en effet particulièrement exposées [aux charges fiscales] (Jocard, Tour. et action État, 1966, p. 100).
b) [En parlant d'un élément de mobilier ou d'habillement] Synon. ample, grand.Vaste placard; vaste pardessus. Il n'était pas rare de voir les sentinelles entrer dans nos baraques et tirer de leur vaste manteau (...) qui un poulet, qui un lapin (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 317).
3. [En parlant d'un groupe de pers.] Synon. gros1, important, large, nombreux.[Le docteur Formon] ne doutait pas de conquérir avant peu une vaste clientèle (Estaunié, Sil. camp., 1925, p. 6).La Maison de la Culture de Grenoble voulait atteindre un vaste public (Cacérès, Hist. éduc. pop., 1964, p. 159).
B. − [Antéposé ou postposé]
1. Dont l'action, la portée, le rayonnement est étendu sur le plan intellectuel, philosophique ou moral. Vaste esprit, génie, intelligence; vaste culture, érudition. Ton âme vaste et grande le frappa, il te crut propre aux plus brillans développemens (Krüdener, Valérie, 1803, p. 41).Ces vastes connaissances et cette promptitude de jugement me remplissaient d'admiration (Lacretelle, Silbermann, 1922, p. 53).
2. Vx ou littér. Qui dure longtemps. V. chagrin3ex. 5.
3. [Le plus souvent antéposé] Important. Vaste entreprise, problème, programme. Les forces encore jeunes qui ont une vaste carrière à remplir (Rolland, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1465).Une action d'aussi vaste envergure que l'analyse et le traitement de la littérature scientifique, technique, économique relative à une industrie toute entière et à ses multiples ramifications (Funck, Moureauds B. Bibl. Fr., t. 11, 1968, p. 346).
4. Fam. Vaste blague, canular, plaisanterie, rigolade (ou un mot du même parad.). Blague énorme, qui n'est pas toujours du meilleur goût. Ah! si on m'avait dit que je n'avais qu'à traverser la cour et que je te trouverais ici, j'aurais cru à une vaste blague (Proust, Guermantes 2, 1921, p. 338).
C. − ANAT. Muscles vastes ou, empl. subst. masc., vaste (interne) et vaste (externe). ,,Nom donné à deux chefs du muscle triceps brachial et à deux chefs du muscle quadriceps`` (Lar. Lang. fr.). Les Expansions des vastes sont des lames aponévrotiques (...) qui se détachent du tendon du droit antérieur et des deux vastes (G. Gérard, Anat. hum., 1912, p. 200).
REM.
Vastement, adv.,rare Amplement, largement. Le docteur vastement arrosé, surexcité, mais pas gris (Barb. d'Aurev., Memor. 2, 1838, p. 377).
Prononc. et Orth.: [vast]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1495 « désert, inculte, inhabité » (J. de Vignay, Mir. histor., XX, 98, éd. 1531 ds Gdf. Compl.); 2. a) 1611 « d'une grande étendue » (J. Bertaut, Œuvres poét., 190); b) 1643 « spacieux, grand » (F. Tristan L'Hermite, Le Page disgracié, 217); 3. a) 1623 « étendu dans sa portée » vaste dessein (Th. de Viau, Œuvres poét., 2epart., 18); b) 1627 « étendu dans son action » vaste curiosité (N. de Peiresc, Lettres, t. 1, p. 209); 4. 1625 « ce qui est vaste numériquement » (J.-P. Camus, Palombe ou La Femme honorable, p. 110: je puis encore moins discerner en cette vaste troupe quelle est votre fille); 5. 1656 « imposant par sa taille » (P. Corneille, L'Imitation de Jésus-Christ, p. 197: du vaste éléphant, la masse épouvantable). B. Anat. 1611 muscle vaste (Cotgr.); 1765 vaste externe, vaste interne (Encyclop. t. 16). Empr. au lat.vastus « vide, désert »; « désolé, dévasté »; « prodigieusement grand », qui influencé par l'a. b. frq. *wōst (v. gâtine et également gâter) a donné en a. fr. l'adj. gast « désert, inculte ». Fréq. abs. littér.: 7 297. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 11 033, b) 11 264; xxes.: a) 11 400, b) 8 725. Bbg. Litman (Th. A.). Le Sublime en France: 1660-1714. Paris, 1971, 286 p.

Wiktionnaire

Adjectif

vaste \vast\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est d’une grande étendue.
    • Il y a quelques années, florissait, orgueil de nos boulevards, certain vaste et lumineux café, situé presque en face d’un de nos théâtres de genre, dont le fronton rappelle celui d’un temple païen. — (Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, Les Demoiselles de Bienfilâtre, dans les Contes cruels, 1883, éd. J. Corti, 1954, vol. 1, p. 3)
    • Elle tenait par la main Pépé, et Jean la suivait, tous les trois brisés du voyage, effarés et perdus au milieu du vaste Paris, (...).— (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883 - Éditions Gallimard, 1980, p. 29 ISBN 2070409309)
    • A quoi peut-on songer lorsque l'on s'engage sur une immensité aussi vaste que celle de l'Atlantique Nord? — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Vaste campagne. — Vastes déserts. — Vaste mer.
  2. (Figuré) Qui n'a pas de borne, en parlant des choses morales, des conceptions de l’esprit, etc.
    • L’acquiescence active ou passive d'un vaste nombre d’Allemands au nazisme, la facile soumission de tous, sauf d'une brave et infime minorité, sont des faits d'une profonde signification historique. — (E. L. Woodward, Les origines de la guerre, Oxford University Press, éd. 1944, page 25)
    • Le libéralisme et l’expérimentation sexuelle ne sont que la partie la plus distrayante d'une transformation mentale plus vaste. Sans être obligatoirement la plus importante. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 163)
    • Une vaste entreprise. — C’est un homme d’une vaste érudition.
  3. (Figuré) D’une étendue extraordinaire, qui embrasse plusieurs sortes de sciences, de connaissances, ou qui est capable de grandes affaires, de grandes entreprises, en parlant d'une intelligence, d'un esprit.
    • C’est un esprit vaste, un vaste génie.

Nom commun

vaste \vast\ masculin

  1. (Anatomie) Un des faisceaux musculaires qui concourent à former le triceps de la cuisse.
    • Vaste interne, vaste externe,

Forme d’adjectif

vasto \ˈvas.te\

  1. Féminin pluriel de vasto.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VASTE (va-st') adj.
  • 1Qui est d'une fort grande étendue. Un vaste horizon. Une vaste campagne. Les Romains avaient fait de l'Europe, de l'Asie et de l'Afrique un vaste empire, Montesquieu, Esp. XXI, 15. Ce qui est compris aujourd'hui sous le nom de Russie ou des Russies est plus vaste que tout le reste de l'Europe et que ne le fut jamais l'empire romain ou celui de Darius conquis par Alexandre, Voltaire, Russie, I, 1.

    Par exagération et plaisanterie. Est-ce par les appas de sa vaste rheingrave, Qu'il a gagné votre âme ? Molière, Mis. II, 1. Vainement portait-il le plus beau point, la perruque la plus vaste et la mieux poudrée qu'on pût voir, Hamilton, Gram. 7.

  • 2 Par extension, qui s'étend, règne sur une grande étendue. Assez et trop longtemps une funeste guerre Par ses vastes horreurs désola cette terre, Mairet, Mort d'Asdr. I, 2. Je perdrai mes États et garderai mon rang ; Et ces vastes malheurs où mon orgueil me jette Me feront votre esclave et non votre sujette, Corneille, Nicom. III, 1. Ô belles, évitez Le fond des bois et leur vaste silence, La Fontaine, Clochette. Et, traînant avec soi les horreurs de la guerre, De sa vaste folie emplir toute la terre, Boileau, Sat. VIII. La vaste cruauté des Romains, Lamotte, dans DESFONTAINES.
  • 3 Fig. Se dit des choses morales, des conceptions de l'esprit, etc. Un vaste plan. Une vaste entreprise. Ne songez [vieillard] désormais qu'à vos erreurs passées, Quittez le long espoir et les vastes pensées, La Fontaine, Fabl. XI, 8. Je refuse d'un cœur la vaste complaisance Qui ne fait du mérite aucune différence, Molière, Mis. I, 1. Il [L'homme] ne peut pas se satisfaire par toutes sortes d'objets, il a le cœur trop vaste, Pascal, Pass. de l'amour. Je ne m'égare point dans ces vastes désirs, Racine, Esth. III, 4. Vaste dans ses desseins, simple dans l'exécution, Montesquieu, Esp. XXXI, 18.

    Cet homme a l'esprit vaste, c'est un esprit vaste, un vaste génie, il a un esprit d'une étendue extraordinaire, embrassant toute sorte de connaissances, capable des plus grandes affaires. Tant est haut son courage [de Louis XIV], tant est vaste son intelligence, tant ses destinées sont glorieuses ! Bossuet, Louis de Bourbon. Le droit qu'un esprit vaste et ferme en ses desseins A sur l'esprit grossier des vulgaires humains, Voltaire, Mahomet, II, 5.

    On dit de même : homme d'une vaste érudition.

  • 4 Terme d'anatomie. Muscles vaste externe et vaste interne, ou, substantivement, le vaste externe, le vaste interne, gros muscles qui occupent le côté interne et le côté externe de la cuisse.

HISTORIQUE

XIIIe s. En une waste [déserte] regiun Le meinent hors de la maisun, Dunt la terre ert [était] neire e obscure, Marie de France, Purgatoire, 915.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VASTE. - REM. Ce n'est qu'après d'assez longs débats que ce mot a été admis, au XVIIe siècle, en un sens favorable et non pas péjoratif, en rapport avec le vastus latin. On soutenait que l'étendue juste et réglée fait le grand, tandis que la grandeur démesurée fait le vaste. Le témoignage le plus curieux qui soit resté de ces débats, est la très spirituelle Dissertation de Saint-Évremond sur le mot vaste, adressée à MM. de l'Académie française (Œuvres de Saint-Évremond, t. IV, p. 1, Amsterdam, 1726) (note de M. Ch. Berthoud).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VASTE, adj. (Langue françoise.) M. de Saint Evremond a fait une dissertation pour prouver que cette épithete designe toujours un défaut : voici comment il se trouva engagé à écrire sur ce sujet en 1667. Quelqu’un ayant dit en louant le cardinal de Richelieu, qu’il avoit l’esprit vaste, sans y ajouter d’autre épithete, M. de Saint-Evremont soutint que cette expression n’étoit pas juste ; qu’esprit vaste se prenoit en bonne ou en mauvaise part, selon les choses qui s’y trouvoient jointes ; qu’un esprit vaste, merveilleux, pénétrant, marquoit une capacité admirable, & qu’au-contraire un esprit vaste & demesuré étoit un esprit qui se perdoit en des pensées vagues, en de vaines idées, en des desseins trop grands, & peu proportionnés aux moyens qui nous peuvent faire réussir. Madame de Mazarin, la belle Hortense prit parti contre M. de Saint-Evremond, & après avoir long-tems disputé, ils convinrent de s’en rapporter à MM. de l’académie.

M. l’abbé de Saint-Réal se chargea de faire la consultation, & l’académie polie décida en faveur de madame de Mazarin. M. de Saint-Evremond s’étoit déjà condamné lui-même avant que cette décision arrivât ; mais quand il l’eût vue, il déclara que son désaveu n’étoit point sincere : que c’étoit un pur effet de docilité, & un assujettissement volontaire de ses sentimens à ceux de madame de Mazarin ; mais que vis-à-vis de l’académie, il ne lui devoit de la soumission que pour la vérité. Là-dessus il reprit non-seulement l’opinion qu’il avoit d’abord défendue ; mais il nia absolument que vaste seul pût jamais être une louange vraie ; il soutint que le grand étoit une perfection dans les esprits, le vaste un vice ; que l’étendue juste & réglée faisoit le grand, & que la grandeur demesurée faisoit le vaste ; qu’enfin la signification la plus ordinaire du vastus des latins, c’est trop spacieux, trop étendu, demesuré, & je crois pour moi qu’il avoit à-peu-près raison en tous points. Je vois du-moins que vastus homo dans Cicéron, est un colosse, un homme d’une taille trop grande, & dans Salluste vastus animus, est un esprit immodéré, qui porte trop loin ses vues & ses espérances. (D. J.)

Vaste, en Anatomie, est un nom commun à deux muscles de la jambe, dont l’un est interne, & l’autre externe. Ils sont appellés vastes à cause de leur grosseur, & ils servent tous deux à étendre la jambe.

Vaste externe, est un muscle qui vient de la racine du grand trochanter, & de la ligne osseuse, étant tendineux en-dehors, & charnu en-dedans ; ensuite descendant obliquement, il devient au contraire tendineux en-dedans, & charnu en-dehors, jusqu’à ce que rencontrant le tendon du muscle droit, il devient entierement tendineux, & se termine conjointement avec lui. Voyez les Planches d’Anatom.

Vaste interne est un muscle qui vient de même par un principe moitié tendineux & moitié charnu de la ligne osseuse, immédiatement au-dessous du petit trochanter. Il se porte ensuite à la partie antérieure du femur, & se continue presque jusqu’au condile interne ; de-là il descend obliquement, & devenant tendineux, se termine avec le vaste externe. Voyez les Pl. anat.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vaste »

Lat. vastus, vaste et aussi désert, seul sens que l'ancienne langue connaisse, et qui se rattache aussi au germanique ; anc. haut-allem. wuosti, désert ; moy. haut-allem. wasten, ravager. Ce mot, usité dans le XIIe siècle au sens de désert, ne paraît plus dans les siècles suivants ; le Dict. français-latin de R. Estienne ne l'a pas. Il a été refait du latin au commencement du XVIIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin vastus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vaste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vaste vast

Citations contenant le mot « vaste »

  • Un grand peuple sans âme est une vaste foule. De Alphonse de Lamartine / Premières méditations
  • A beau chameau, vaste désert. De Achille Chavée / Décoctions II
  • La vaste nuit allume toutes les étoiles. De Tagote
  • Ce monde est un vaste naufrage : sauve qui peut ! De Voltaire
  • Le malheur fait dans certaines âmes un vaste désert où retentit la voix de Dieu. De Honoré de Balzac
  • Le lieu où on attend la mort n'a pas besoin d'être vaste. De Proverbe africain
  • Si ma chaussure est étroite, que m’importe que le monde soit vaste. De Proverbe turc
  • Si mon coeur est étroit, à quoi me sert que le monde soit si vaste ? De Proverbe arménien
  • Le mariage est une vaste et double aventure dont bien peu ont sondé les profondeurs. De W.C. Fields / Votez pour moi !
  • Dans le vaste laboratoire de la génétique, l’être humain a perdu sa définition. De André Frossard / Le parti de Dieu
  • Le Ciel ! Couvercle noir de la grande marmite Où bout l'imperceptible et vaste Humanité. De Charles Baudelaire / Le Couvercle
  • L'avenir, large porte ouverte sur un horizon aussi vaste que la mer ! De Michelle Le Normand / La plus belle chose du monde
  • Il y en a qui ont le coeur si vaste qu'ils sont toujours en voyage. De Jacques Brel
  • Aussi vaste que l'espace qu'embrasse notre regard est cet espace à l'intérieur de nous. De Anonyme / Rig Veda
  • Le monde entier n'est-il pas une vaste maison close dont on a perdu les registres ? De Quentin Crisp / Le fonctionnaire nu
  • S’il n’est pas inédit, un changement d’une telle ampleur est rare. Plus de cinquante nominations de préfets étaient intervenues à l’été 1981, au lendemain de l’élection de François Mitterrand. Un vaste mouvement préfectoral avait également suivi l’arrivée de Pierre Joxe à l’intérieur, en 1984. En 1993, une cinquantaine de préfets avaient également bougé, après la nomination d’Edouard Balladur à Matignon. « Mais, en 1981 comme en 1993, il s’agissait de débarquer des préfets marqués politiquement, ce n’est pas le cas ici, rappelle Gildas Tanguy, maître de conférences à Sciences Po Toulouse. Ce mouvement, en cours de mandat, n’est pas une épuration, au contraire. Il s’agit vraisemblablement d’imposer une rupture et une nouvelle ligne politique, plus territorialisée, décentralisée. » Le Monde.fr, Emmanuel Macron décide d’un vaste mouvement de préfets
  • Accusant une perte nette de 700 millions d’euros, Electricité de France (EDF) a annoncé, jeudi 30 juillet, un vaste plan d’économies et de cessions pour compenser les effets de la crise sanitaire sur son activité. L’électricien veut réduire ses charges opérationnelles – liées au fonctionnement des ses infrastructures – de 500 millions d’euros, entre 2019 et 2022, et engager pour environ 3 milliards de nouvelles cessions d’ici à 2022. Le Monde.fr, EDF, dans le rouge, annonce un vaste plan d’économies
  • Le ministère russe de la Santé prévoit une vaste campagne de vaccination contre le coronavirus pour le mois d'octobre, a rapporté samedi l'agence de presse TASS, citant le ministre russe de la santé Mikhaïl Mourachko. , Russie : vaste campagne de vaccination contre le COVID-19 prévue pour octobre, selon le ministre de la Santé
  • 1500 personnes s'y étaient progressivement installées ces dernières semaines. Les forces de l'ordre évacuaient mercredi matin le vaste campement de migrants situé au bord du Canal de Saint-Denis à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis,  LCI, Aubervilliers : des centaines de migrants évacués d'un vaste campement par la police | LCI
  • Le vaste campement de migrants situé au bord du Canal de Saint-Denis à Aubervilliers était en cours d'évacuation ce mercredi matin (photo d'illustration). LExpress.fr, Seine-Saint-Denis : évacuation du vaste campement de migrants d'Aubervilliers - L'Express
  • La police antiémeute a mené une vaste opération, mardi 21 juillet, dans une localité du territoire de Hongkong pour empêcher des militants de commémorer une manifestation prodémocratie qui avait été attaquée par des groupes pro-gouvernementaux il y a un an. Le Monde.fr, Hongkong : vaste opération policière à Hongkong pour empêcher un rassemblement prodémocratie

Traductions du mot « vaste »

Langue Traduction
Anglais vast
Espagnol vasto
Italien vasto
Allemand riesig
Chinois 广大
Arabe شاسع
Portugais grande
Russe огромный
Japonais 広大
Basque zabala
Corse vastu
Source : Google Translate API

Synonymes de « vaste »

Source : synonymes de vaste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vaste »

Partager