Apprenti : définition de apprenti


Apprenti : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

APPRENTI, IE, subst.

A.− Celui, celle qui apprend un métier, une technique, sous la direction d'un maître, d'un contremaître, d'un instructeur en vertu d'un contrat ou dans un centre d'apprentissage. ,,Un apprenti est celui qui ayant reçu pendant trois ans un enseignement technique dans un établissement scolaire ou dans l'industrie, peut se présenter aux examens du certificat d'aptitudes professionnelles.`` (P. Quef, L'Apprenti cet incorporé,Paris, Lamarre,1957, p. 3) :
1. Le père, et la mère après le décès du mari, sont responsables du dommage causé par leurs enfans mineurs habitant avec eux; les maîtres et les commettans, du dommage causé par leurs domestiques et préposés dans les fonctions auxquelles ils les ont employés; les instituteurs et les artisans, du dommage causé par leurs élèves et apprentis pendant le temps qu'ils sont sous leur surveillance. Code civil,1804, p. 251.
2. ... les deux ouvrières et l'apprentie, debout, se penchaient toutes à leur besogne, les épaules arrondies, les bras promenés dans un va-et-vient continu. Zola, L'Assommoir,1877, p. 511.
3. Pour devenir maître [imprimeur, vers l'ancien régime] il fallait avoir été Compagnon, et avant d'être Compagnon, il fallait avoir été Apprenti. L. Radiguer, Maîtres imprimeurs et ouvriers typographes,1903.
4. Menuisiers, charrons, mécaniciens trouveront dans l'électricité l'aide puissante impossible désormais à embaucher. L'apprenti n'existe plus. Un vieux menuisier me confiait : « C'est que personne, monsieur, ne veut plus croire » : entendre, apprendre, obéir, écouter, respecter gens et choses. Pesquidoux, Le Livre de raison,t. 1, 1925, p. 201.
Franc-maçonnerie. ,,Premier grade de l'initiation maçonnique.`` (Lar. 19e) :
5. Tout rite maçonnique comprend obligatoirement, au départ, les trois grades corporatifs : Apprenti, Compagnon, Maître. C'est l'assise sur laquelle repose tout l'édifice : une société initiatique où ne figurent pas ces trois grades préliminaires n'est pas une branche de la Maçonnerie. S. Hutin, Les Francs-Maçons,Paris, éd. du Seuil, 1960, p. 135.
Proverbe. Apprenti n'est pas maître. Un débutant ne peut pas prétendre à l'expérience d'un ouvrier maître.
SYNT. 1. Nom. a) Le nom d'agent de la spécialité est constr. en appos. : apprenti boulanger, horloger, menuisier, etc. b) La spécialité est exprimée par un adj. : apprenti agricole. 2. Verbaux : (se) placer comme apprenti chez qqn; prendre (qqn) comme apprenti; renvoyer un apprenti.
B.− P. anal.
1. Dans le domaine de la création artistique, de la pensée, de l'action pol.
a) Constr. apprenti + nom en appos. :
6. L'apprenti diplomate ne manque pas de faire le galant et l'empressé auprès de l'inconnue qui toujours sur la réserve finit par lui donner une lettre à lire par laquelle il apprend quel est le rôle que doit jouer la dame et sa mère, qui est aussi dans l'île. Delécluze, Journal,1825, p. 152.
7. M. Buffet est un orateur excellent (...). C'est lui mieux qu'aucun autre qui doit être proposé comme modèle aux apprentis orateurs. A. France, La Vie littér.,t. 2, 1890, p. 328.
8. Dans chaque quartier de lycée se trouve une petite bibliothèque composée d'après l'âge des élèves. L'apprenti philosophe y connaît à travers de faibles contradicteurs les grands esprits libres. Barrès, Les Déracinés,1897, p. 19.
9. En moyenne, les apprentis musiciens commencent leurs études préparatoires entre leur cinquième et dixième année. Arts et litt. dans la société contemp.,1936, p. 8005.
b) Apprenti + adj. substantivé en appos. :
10. ... ces apprentis républicains avaient hâte de dépenser leur fièvre révolutionnaire. Mais pour les rentiers de la ville neuve, ce beau feu eut l'éclat et la durée d'un feu de paille. Zola, La Fortune des Rougon,1871, p. 74.
11. C'est pour l'apprenti mystique que M. Bataille écrit ... Sartre, Situations I,1947, p. 151.
2. [En parlant de l'homme qui découvre progressivement la vie] :
12. La nuit, au front, quand je n'étais pas de patrouille, l'univers venait s'inscrire dans mon créneau de luxe, (...) un judas, par lequel je pouvais jeter un coup d'œil sur le monde d'en face ou lâcher un coup de fusil (...) ce qui n'était pas aussi paradoxal que cela en a l'air pour un contemplatif qui s'ignorait (...) un enthousiaste dont l'amour métaphysique s'était cristallisé autour du pessimisme de Schopenhauer, un apprenti de la vie qui venait de découvrir l'homme et les hommes ... Cendrars, Le Lotissement du ciel,1949, p. 219.
3. Péj. Homme sans expérience ni compétence :
13. − Va, va, mon bonhomme, lui dit Rastignac [à Raoul], démanche sur la quatrième corde de la prière de Moïse, comme Paganini. Raoul resta muet, les yeux fixes hébétés − Ce vil apprenti ministre ne me comprend pas, dit-il après un moment de silence. Balzac, Une Fille d'Ève,1839, p. 10.
14. M. Hercule Gonzalve (...) me paraissait rétrospectivement un apprenti, un novice, un cafouilleur mangeur de bouillie. A. Arnoux, Zulma l'infidèle,1960, p. 95.
En partic. [P. allus. à la ballade de Goethe der Zauberlehrling (1797)] Apprenti sorcier. Celui qui se livre imprudemment à des expériences dangereuses dont il ne sait pas maîtriser le cours ni éviter l'issue catastrophique :
15. Ses épigones se sont chargés de démontrer le danger de s'approprier des méthodes et des formules qu'ils ont prises pour des talismans grâce auxquels il était possible de refaire ce que Wagner avait réussi. Moins heureux que l'apprenti sorcier de Gœthe, ils ont été vite noyés sous un déluge sonore dont ils ne savaient se rendre maîtres. R. Dumesnil, Hist. illustrée du théâtre lyrique,1953, p. 143.
16. Une ère nouvelle s'est ouverte depuis que l'homme a su réaliser la fission de l'atome et asservir l'énergie nucléaire. Le pouvoir d'améliorer le sort de ses semblables ou de les détruire tient également dans ses mains. Qu'il sache en user avec sagesse et que, dans la mesure où il s'en sert dans un but bénéfique, il ne déchaîne pas involontairement les méfaits de l'apprenti sorcier : c'est là un des vœux les plus ardents que puisse formuler le médecin d'aujourd'hui. M. Bariéty, Ch. Coury, Hist. de la méd.,1963, p. 652.
Rem. On relève chez certains aut. du xixes. la forme arch. apprentif, ive, subst. (cf. infra phon. et étymol.) :
17. C'est devant eux que se font ces engagements, connus sous le nom d'indentures, et que sont décidées les contestations qui surviennent entre les maîtres et les apprentifs. Tout est prévu et réglé par ces actes, l'instruction, la nourriture, le nombre d'années, le temps du repos, la prime et l'habillement que les maîtres sont obligés de donner aux apprentifs à l'expiration de l'apprentissage, ainsi que les heures qui leur sont accordées, pendant les six mois d'automne et d'hiver, pour aller aux écoles apprendre à lire, à écrire et à compter. Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 3, 1801, p. 171.
Argot :
18. Apprentif, s. m. Jeune garçon qui apprend un métier, − dans l'argot du peuple, fidèle (...) à la tradition. A. Delvau, Dict. de la lang. verte,1867, p. 15.
PRONONC. ET ORTH. : [apʀ ɑ ̃ti]. Demi-longueur pour [ɑ ̃] ds Passy 1914. Fér. Crit. t. 1 1787 admet une var. graph. aprenti. DG cite des formes ,,vieillies`` : apprentif, ive et apprenti, isse (apprenti, ice ds Fér. Crit. t. 1 1787). Cf. aussi supra rem. finale.
ÉTYMOL. ET HIST. A. Ca 1175 adj. aprentis (cas sujet de aprentif) « qui est en train de s'initier à qqc. » (Chr. de Troyes, Perceval, éd. Roach, 2444-7 : Come hardis et fors et fiers Les encontre trestoz ensamble; Cui il ataint, pas ne li samble Que il soit d'armes aprentis) − fin xviiies., M. J. Chenier ds Littré. B. 1. 1268 subst. aprentis et aprentif « celui qui apprend un métier » (E. Boileau, Métiers, éd. G. B. Depping, 67 ds T.-L. : se il avenoit que li aprentiz s'en fouist d'entour son mestre, li mestre l'atendroit un an sanz aprentif prendre, et alors il porroit autre aprentif prendre); 1268 fém. aprentice, [-isse] (Id., 81, ibid.); 1538 apprenti (R. Estienne, Dict. latino gallicum, s.v. tyro); 2. ca 1515 p. ext. fig. apprentif « personne peu habile en qqc., novice » (Marot, Temple de Cupido ds Hug. : Car d'amourettes les services Sont faictz en termes si tresclairs, Que les apprentifs et novices En sçaivent plus que les grans clercs); 1668 fém. apprentie (La Font., Fabl. X, 1 ds Littré). La forme apprentis n'est plus attestée après le xvies. (Hug.); apprentif, apprentive, apprentisse sortent de l'usage au cours du xviiies. (Trév. 1771, Ac. 1798) mais subsistent dans certaines régions (Moisy 1885, Jaub., Verr.-On.). Apprentis, du lat. vulg. *apprenditicius (EWFS2, Nyrop t. 3), dér. du part. pass. *apprenditus, de apprehendere, pour apprensus (même processus pour appentis); apprentif par substitution de suff.; apprenti par altération.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 422. Fréq. rél. littér. : xixes. : a) 438, b) 547; xxes. : a) 473, b) 833.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Blanche 1857. − Bouillet 1859. − Bruant 1901. − Cap. 1936. − Comm. t. 1 1837. − Éd. 1913. − Éd. 1967. − France 1907. − Goug. Lang. pop. 1929, pp. 101-102. − Gruss 1952. − Jossier 1881. − Kuhn 1931, p. 42. − Lafon 1969. − Le Clère 1960. − Lep. 1948. − Mét. 1955. − Noël 1968. − Pierreh. 1926. − Pierreh. Suppl. 1926. − Pope 1961 [1952], § 795, 816. − Remig. 1963. − Will. 1831.

Apprenti : définition du Wiktionnaire

Nom commun

apprenti \a.pʁɑ̃.ti\ masculin (pour une femme on dit : apprentie)

  1. Celui qui apprend un métier.
    • Un régiment d'ouvriers et pas mal de jeunes apprentis colorent les images au pochoir. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
    • Un apprenti serrurier.
    • Un apprenti menuisier.
    • L’apprentie d’une couturière.
    • C’est un apprenti.
  2. (Figuré) Novice, personne malhabile dans les choses dont elle se mêle.
    • Des inexpériences, des maladresses d’apprenti.
    • Cette femme n’est qu’une apprentie en intrigue.
    • Il fait l’entendu et il n’est qu’un apprenti.
  3. (Franc-maçonnerie) Maçon nouvellement initié.
    • Les trois grades maçonniques : apprenti, compagnon, maître.

Nom commun

apprentie \a.pʁɑ̃.ti\ féminin (pour un homme on dit : apprenti)

  1. Celle qui apprend un métier.
    • J’ignore si son avis est le fruit d’un constat lucide ou l’envie de se débarrasser d’une apprentie désobéissante. — (Isabelle Duquesnoy, Franc-maçonne: Journal insolent d’une femme dans le secret des loges, 2013)

Nom commun

apprentie \a.pʁɑ̃.ti\ féminin (pour un homme on dit : apprenti)

  1. Celle qui apprend un métier.
    • J’ignore si son avis est le fruit d’un constat lucide ou l’envie de se débarrasser d’une apprentie désobéissante. — (Isabelle Duquesnoy, Franc-maçonne: Journal insolent d’une femme dans le secret des loges, 2013)

Nom commun

apprentie \a.pʁɑ̃.ti\ féminin (pour un homme on dit : apprenti)

  1. Celle qui apprend un métier.
    • J’ignore si son avis est le fruit d’un constat lucide ou l’envie de se débarrasser d’une apprentie désobéissante. — (Isabelle Duquesnoy, Franc-maçonne: Journal insolent d’une femme dans le secret des loges, 2013)

Nom commun

apprentie \a.pʁɑ̃.ti\ féminin (pour un homme on dit : apprenti)

  1. Celle qui apprend un métier.
    • J’ignore si son avis est le fruit d’un constat lucide ou l’envie de se débarrasser d’une apprentie désobéissante. — (Isabelle Duquesnoy, Franc-maçonne: Journal insolent d’une femme dans le secret des loges, 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Apprenti : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPRENTI, IE. n.
Celui, celle qui apprend un métier. Un apprenti serrurier. Un apprenti menuisier. L'apprentie d'une couturière. C'est un apprenti. Il se dit figurément et familièrement d'une Personne peu habile dans les choses dont elle se mêle. Des inexpériences, des maladresses d'apprenti. Cette femme n'est qu'une apprentie en intrigue. Il fait l'entendu et il n'est qu'un apprenti.

Apprenti : définition du Littré (1872-1877)

APPRENTI (a-pran-ti, tie) s. m.
  • 1Celui, celle qui est en apprentissage, qui travaille pour apprendre un métier. Un apprenti est docile, il écoute son maître, il profite de ses leçons, et il devient maître, La Bruyère, 15.
  • 2 Fig. Personne peu habile. Ronsard, en son métier, n'était qu'un apprenti, Régnier, Sat. IX. Le plus jeune apprenti Est vieux routier…, La Fontaine, Cuv. La république de Platon Ne serait rien que l'apprentie De cette famille amphibie, La Fontaine, Fabl. X, 1.
  • 3 Adjectivement. Pour le rendre maître, soyez partout apprenti, Rousseau, Ém. III. Ils n'étaient plus apprentis à manier les armes, Vaugelas, Q. C. 552. Quoi ! ce Fulcinius, apprenti sénateur, Descend par habitude au rang de délateur ! Chénier M. J. Tibère, III, 3.

REMARQUE

1. L'orthographe ancienne était apprentif, et le féminin apprentive, l'un et l'autre inusités aujourd'hui. Qui soit douce et nicette, apprentive au métier, Régnier, Épît. III. Vais-je épouser ici quelque apprentive auteur ? Boileau, Sat. X.

2. Au féminin, ne dites pas, ce que font quelques-uns, une apprentice ; c'est un archaïsme aujourd'hui rejeté.

HISTORIQUE

XIIIe s. Aprentif jugleor et escrivain marri, Berte, I. Nulle fillaresse de soie à grans fuiseaus ne puet ne ne doit avoir que trois aprentices tant seulement, Liv. des mét. 81. Il peut avoir tant d'apprentis et de vallés come il li plaist, ib. 18. À chanter furent ententi Li oisillon qui aprenti Ne furent pas ne non sachant, la Rose, 680.

XVIe s. Je ne sçais pas faire mes besongnes d'une puerile et apprentisse intelligence, Montaigne, II, 100. Les apprentifs et qui ne sont pas de si haulte leçon, s'enfarinent le visage, Montaigne, II, 104. Cette gentille infante, qui n'etoit apprentive en telles pratiques, Yver, p. 610. Il n'est apprenti en cela, H. Estienne, Précell. p. 79.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « apprenti »

Étymologie de apprenti - Littré

Apprendre, par un adjectif bas-latin apprehendivus, d'où apprentif ; bourguig. épranti ; wallon, aprendice ; namurois, apurdice ; provenç. apprentiz ; espagn. aprendiz.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de apprenti - Wiktionnaire

(1175) De l’ancien français aprentic, aprentif au XIIIe siècle[1], du latin populaire *apprenditicius, de *apprenditum (« appris »), de apprendere[2] → voir appentis et appendre pour un autre mot de même formation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apprenti »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apprenti aprɑ̃ti play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « apprenti »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apprenti »

  • Charlyne Déjeux, 18 ans, est devenue meilleure apprentie de France il y a deux semaines. Cette habitante de Douarnenez travaille dans un salon de coiffure à Plogastel-Saint-Germain (Finistère). France Bleu, Une Bretonne devient la meilleure apprentie coiffeuse de France
  • Objectif ? Valoriser la place des femmes cheffes d’entreprise artisanale, les collaboratrices et les apprenties pour leur contribution à l’économie de proximité. Les candidates ont jusqu’au 29 janvier 2021 pour transmettre leur dossier de candidature avec l’aide de leur Chambre de Métiers et de l’Artisanat parmi les catégories. ladepeche.fr, Gaillac. Les inscriptions pour le prix Madame Artisanat jusqu’au 29 janvier - ladepeche.fr
  • « Cette possibilité de formation n’est pas assez connue. Je n’aurais jamais su que la formation d’aide-soignante par apprentissage est possible, si je n’avais pas rencontré, lors d’un stage d’été, une apprentie en formation », constate Anaëlle Delaunay. La jeune Blanc-Bourgeoise, âgée de 20 ans, a tenté d’entrer en Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) l’an dernier, via Parcoursup. Son dossier n’a pas été retenu, mais sa motivation pour devenir soignante restait forte. Le Telegramme, Anaëlle, 20 ans, apprentie aide-soignante en Ehpad à Brest - Brest - Le Télégramme
  • En août, ce coiffeur d’exception cherchait une apprentie en BP : Léa a été sélectionnée parmi trois candidates, après deux essais. « Mon ancienne maître d’apprentissage m’a encouragée à le rejoindre. » , Sud Alsace. [Vidéo] Léa, de Mulhouse, meilleure apprentie de France en coiffure
  • Une jeune fleuriste mulhousienne de 18 ans vient de décrocher le titre de meilleure apprentie de France. Roxane Hinderer a obtenu la médaille d'or, le 23 novembre à Angers. Une belle fierté pour la jeune femme. Sa sœur avait décroché aussi ce titre en 2014. France Bleu, Mulhouse : une jeune fleuriste devient meilleure apprentie de France
  • "Avoir 20 ans en 2020" 9 : Xéna, apprentie chez les Compagnons du Devoir Le Telegramme, "Avoir 20 ans en 2020" 9 : Xéna, apprentie chez les Compagnons du Devoir [Podcast] - Avoir 20 ans en 2020 - Le Télégramme
  • Mélissa, étudiante en BTS analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole, est depuis la rentrée dernière apprentie chez un éleveur de Mons-Boubert dans la Somme. Comme beaucoup de jeunes, elle ne vient pas du milieu agricole. Elle a pourtant décidé de se lancer dans ce métier. "Ma mère au début était un peu réticente parce qu'elle s'est dit que c'était un métier compliqué. L'agriculture c'est pas tous les jours tout beau tout rose mais j'ai réussi à la convaincre", confie-t-elle. France 3 Hauts-de-France, Dans la Somme, les agriculteurs peinent à trouver des apprentis : "Il faut redonner envie aux jeunes générations"
  • En février dernier, le gouvernement se félicitait du succès connu par l’apprentissage l’an passé. En 2019, 353.000 nouveaux contrats d’apprentissage avaient été signés, portant le nombre d’apprentis en France à 485.800, soit une hausse historique de 16% en un an. Mais si la filière attire de plus en plus de jeunes chaque année, la crise sanitaire pourrait bien changer la donne.  LCI, Contrats interrompus, gel des embauches... Les apprentis craignent pour leur avenir | LCI
  • Malgré les annonces du gouvernement, les entreprises de Meurthe-et-Moselle n'ont pas assez de visibilité pour recruter des apprentis. Ils sont aussi de moins en moins nombreux à postuler. France Bleu, "Les jeunes sont un peu perdus" : une situation compliquée pour les apprentis de Meurthe-et-Moselle
  • À l’heure de passer le relais, la famille Domont a choisi de remettre les clés en toute confiance à Jérémy Froment, ex-apprenti de la boulangerie. La Voix du Nord, Arras : la boulangerie Domont passe le flambeau à son ancien apprenti
  • Thierry Marx: "il faut que l'entreprise soit en confiance pour recruter un apprenti" BFM BUSINESS, Les nouvelles aides pour recruter des apprentis risquent de « dévaloriser l'apprentissage »
  • Afin d’éviter qu’un trop grand nombre de jeunes ne se retrouvent sans contrat après la crise du Covid-19, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un plan de relance massif pour l’apprentissage. En effet, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, ne souhaite pas que la génération qui arrive sur le marché du travail soit sacrifiée : « Les jeunes ne seront pas la variable d’ajustement de la crise ». Aide à l’embauche élargie, délai supplémentaire pour trouver une entreprise, mobilisation territoriale, etc. Le point sur les mesures annoncées. DemarchesAdministratives.fr, Mesures en faveur de l'apprentissage
  • La formation par l’apprentissage est déterminante pour des centaines de jeunes. Elle l’est également pour les entreprises afin de pérenniser des métiers et leurs structures. www.lejdc.fr, Revalorisation de l'aide à l'embauche d'un apprenti : vrai coup de pouce pour les uns, pas incitatif pour les autres - Nevers (58000)
  • Le ministère du Travail a annoncé jeudi 4 juin une série de mesures conçues pour favoriser le recrutement d’apprentis, pénalisé par la récession. Notamment l’élargissement de l’aide à l’embauche versée aux employeurs, pour les recrutements intervenant entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. Le montant dépendra de l’âge de l’apprenti : 5 000 € s’il est mineur, 8 000 € s’il a entre 18 et 30 ans. Le dispositif sera ouvert à tous les employeurs, et non plus aux seules entreprises de moins de 250 salariés. Les entreprises de taille supérieure seront tenues de respecter l’obligation de présence de 5 % de salariés en alternance dans leurs effectifs. Faute de quoi, elles devront restituer les sommes versées. Dossier Familial, Aide unique aux employeurs d'apprentis : 5 000 à 8 000 € de prime | Dossier Familial
  • "Les entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet 2020 au 28 février 2021 bénéficieront d'une aide élargie à l'embauche de 8.000 euros pour les majeurs entre 18 et 30 ans et 5.000 euros pour les mineurs de moins de 18 ans", annonce Muriel Pénicaud, ministre du Travail, le 4 juin dernier. Cette offre exceptionnelle limitée dans le temps est la mesure phare du plan de relance de l’apprentissage. Objectif : inciter les entreprises à continuer de former des jeunes en apprentissage alors qu'elles traversent une conjoncture difficile. , Cette prime à l’embauche d’apprentis qui fâche le supérieur - Educpros
  • Un plan de relance de l’apprentissage, avec une aide de 5 000 à 8 000 € à l’embauche pour les entreprises et des aides à la recherche de contrat d’apprentissage pour les jeunes, a été annoncé par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. La finance pour tous, Apprentissage : de nouvelles aides à l'embauche d'apprentis - La finance pour tous
  • Les règles annoncées par le Gouvernement s'appliqueront aux contrats d'apprentissage signés entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. Juritravail, Aide financière à l'embauche d'un apprenti, tout savoir
  • Des leçons de la vie éternel apprentis, Le juste n’est jamais qu’un pécheur converti ! De Georges Courteline / La conversion d'Alceste
  • Un peintre apprenti demandait à son maître "Quand dois-je considérer que mon tableau est fini ?" Et le maître répondit : "Quand tu pourras le regarder avec surprise, en te disant : C'est moi qui fait ça". De Jean-Paul Sartre
  • Ce qu'on cherche à comprendre, souvent, on le tue, car, comme chez l'apprenti médecin, il n'y a pas de véritable connaissance sans dissection. De Martin Page / Comment je suis devenu stupide
  • L’homme est un apprenti, la douleur est son maître, Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert. De Alfred de Musset / La Nuit d’Octobre
  • Les sorciers, lorsqu'ils font de terrifiantes conneries, on accuse toujours l'apprenti. De Jacques Prévert / Fatras
  • L'homme est un apprenti, la douleur est son maître, Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert. Alfred de Musset, Poésies, la Nuit d'octobre

Traductions du mot « apprenti »

Langue Traduction
Italien apprendista
Anglais apprentice
Source : Google Translate API

Synonymes de « apprenti »

Source : synonymes de apprenti sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « apprenti »


Mots similaires