La langue française

Réunion

Sommaire

Définitions du mot réunion

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉUNION, subst. fém.

A. − [Le compl. du n. désigne des choses] Action de mettre côte à côte, de faire se toucher, de mettre ensemble; résultat de cette action. Synon. assemblage, juxtaposition, liaison, rapprochement, union.
1. [Le compl. du n. désigne des choses concr.] Un murmure plus accentué des eaux indiqua la réunion des deux fleuves dans un même lit (Verne, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 99).Les grains [de raisin] (...) dont la réunion est appelée grappe (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 84).
Réunion par première/deuxième intention*.
En partic., rare. Synon. de collection.Une réunion incroyable de statues, de vases, de sarcophages antiques, se mêlent avec la fraîcheur de la jeune nature du sud [à la villa Borghèse] (Staël, Corinne, t. 1, 1807, p. 250).Il s'en fut dans la salle à manger où (...) une armoire contenait une série de petites tonnes (...). Il appelait cette réunion de barils à liqueurs, son orgue à bouche (Huysmans, À rebours, 1884, p. 62).
2. [Le compl. du n. désigne des choses abstr.] Réunion de circonstances, de conditions favorables; réunion de preuves. Il admira cette beauté parfaite (...) il adora la réunion si rare d'un esprit fin et d'une belle âme (Balzac, Secrets Cadignan, 1839, p. 330).Le siècle de Louis XIV offre le spectacle d'une réunion achevée du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel (Nizan, Chiens garde, 1932, p. 179).
MATH. Réunion (de deux ensembles). Ensemble constitué par la totalité de leurs éléments. La réunion (...) est commutative (...) associative (...) distributive par rapport à l'intersection (Chamb.1972).La réunion de A et de B se note A ∪ B et se lit « A union B » ou « A réunion B » (Bouvier-GeorgeMath.1979).
B. − [Le compl. du n. désigne une/des pers., un/des ensemble(s) de pers.]
1.
a) Vieilli. [En parlant de pers. isolées] Action, fait de mettre ensemble, de se rencontrer en un lieu déterminé. Synon. rencontre.La sœur Christine (...) raconte sa réunion inespérée avec la mère Angélique de Saint-Jean, dans ce carrosse, le 2 juillet à dix heures du soir, et le cri du cœur qui lui échappe en la reconnaissant à sa voix (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 171).
b) P. méton. Ensemble de personnes réunies en un lieu déterminé, dans un but déterminé; temps pendant lequel elles sont réunies; fait d'être réunies. Synon. assemblée.La réunion chez moi ce matin a été nombreuse. On a parlé du talent de feu David, de son école (Delécluze, Journal, 1826, p. 305).V. goguette B ex. de Béranger:
... le général de Castelnau (...) venait d'être désigné officiellement pour représenter le commandement français à la réunion interalliée qui devait s'ouvrir dans le courant du mois au grand quartier général russe. Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 405.
SYNT. Réunion amicale, générale, internationale, intime, littéraire, mondaine, plénière, populaire, préparatoire, secrète, solennelle; réunion d'une assemblée, du bureau, du comité, d'une commission, d'un congrès, du conseil d'administration, des États généraux, du parlement; réunion de chefs d'État, de savants; réunion de famille; réunion de bienfaisance, d'information, de travail; réunion annuelle, mensuelle; réunion du dimanche, du soir; heure, lieu, salle de réunion; début, fin d'une réunion; au cours, pendant une réunion; demander, obtenir, organiser, présider une réunion; inviter qqn à une réunion; être en réunion.
DR., cour. Groupement, rassemblement momentané de personnes hors de la voie publique dans un but concernant la vie collective. Synon. meeting.Réunion contradictoire, électorale, politique, syndicale; réunion privée, publique; réunion-débat (synon. panel); droit, liberté de réunion; assister, participer à une réunion. Éverard (...) courait aux réunions ardentes où s'agitait la question de la défense des accusés (Sand, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 335).Toute réunion est interdite: plus de meetings... la censure (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 678).V. électoral B ex. de Verlaine.
Vieilli. Association politique. M. de La Fayette et ses partisans ne voulurent point aller au club des Jacobins; et, pour balancer son influence, ils tâchèrent de fonder une autre réunion appelée le club de 1789 (Staël, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 313).Travailler (...) aux affaires de la réunion dont il est commissaire (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1830, p. 30).[Avec un n. propre juxtaposé indiquant le président de l'association] Il demanda deux commissaires à la réunion Sanréal (Stendhal, L. Leuwen, t. 2, 1835, p. 212).La réunion Lointier s'écria que la nation était en armes pour soutenir ses droits par la force (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 629).
SPORTS. Rassemblement de personnes autour d'événements sportifs; p. méton., ensemble des épreuves, des courses se déroulant le même jour en un endroit déterminé. Réunion hippique, sportive; réunion d'athlétisme, de polo, réunion d'Auteuil. Claude parla d'aller l'après-midi aux courses de Dieppe. − La réunion a l'air convenable, dit-il. C'est le jour du grand steeple (Nizan, Conspir., 1938, p. 149).V. course I B 2 ex. de Zitrone.
2.
a) Vieilli. Fait d'unir (de nouveau) par une communauté de vie ou d'intérêt, par un lien commun; fait de rétablir l'entente (entre des personnes); l'union ainsi constituée. La plus petite réunion possible dite famille, couple conjugal (Fourier, Nouv. monde industr., 1830, p. 13).Mirabeau, à qui cette ambassade fut promise pour prix de sa réunion au parti de la cour (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 104).
b) En partic. [Le compl. du n. désigne des États, des territoires, des ensembles de pers.] Fait de (re)faire l'unité territoriale, politique, administrative, morale. Synon. annexion, rattachement, réunification.Il voulut opérer la réunion de l'Église grecque à l'Église romaine (Ac.).Cette lutte s'achevait, et préparait la réunion directe de ces provinces reconquises avec la couronne de France (Montalembert, Ste Élisabeth, 1836, p. xxvii).L'Angleterre, alarmée par la réunion de la Savoie et de Nice, soupçonnait la France napoléonienne de préparer d'autres conquêtes (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 205).
REM.
Réunionite, subst. fém.,fam. Manie des réunions. Avoir la réunionite aiguë. On savait les lubies des socialo-communistes; réunionite, discours, fleurs bleues et promesses en soldes (Minute, 9 oct. 1982ds R. Trad. 1983 n o18, p. 41).
Prononc. et Orth.: [ʀeynjɔ ̃]. Ac. 1694: re-; dep. 1718: ré-. Étymol. et Hist. 1. 1468 « entente, réconciliation » (Louis XI, Lettre 14 octobre ds Ord. des rois de France, t. 17, p. 134); d'où 1611 « ligne, association » (Cotgr.); 2. 1477 « action de réunir; annexion » (Louis XI, Lettre au parlement, 26 nov., éd. J. Vaesen et E. Charavay, t. 6, p. 255); 1539 « fait de réunir » (Est.); 3. av. 1790 La Réunion des Etrangers nom d'une loge maçonnique d'apr. Brunot t. 9, p. 632; 1791 « assemblée de personnes » (Staël, Lettres jeun., p. 463). Dér. de réunir* d'apr. union*. Fréq. abs. littér.: 2 569. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 5 212, b) 2 841; xxes.: a) 2 657, b) 3 356. Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 195, 200. − Quem. DDL t. 27.

Wiktionnaire

Nom commun

réunion \ʁe.y.njɔ̃\ féminin

  1. Action de rapprocher, de réunir des parties qui avaient été divisées, désunies, isolées, ou résultat de cette action.
    • La réunion des lèvres d’une plaie.
  2. (Figuré) Réconciliation.
    • La réunion des deux partis.
    • Il voulut opérer la réunion de l’église grecque à l’église romaine.
  3. En parlant de fiefs, de domaines, etc., action de rejoindre une chose démembrée au tout dont elle faisait partie ; ou action de joindre pour la première fois une chose à une autre.
    • La réunion de la Bourgogne, de la Normandie au domaine royal.
    • La réunion de la Lorraine à la France.
  4. Action de rassembler ce qui est épars ou le résultat de cette action.
    • En effet, il n'y a pas si longtemps que la réunion des deux éléments de ce titre — préhistoire et Amérique — aurait suscité beaucoup de réticence chez plus d'un américaniste. — (Marc-R. Sauter, en préface de Préhistoire de l'Amérique, par Salvator Canals Frau, Paris : Payot, 1953, page 5)
    • La réunion de tous ces petits ruisseaux forme une rivière.
    • La réunion de ces preuves, de ces faits établit son droit.
  5. Assemblée de personnes.
    • Former une réunion.
    • Une réunion de savants, de gens de lettres.
    • Il vient souvent à nos réunions.
    • Un lieu de réunion. Une salle de réunion.
    • Réunion publique : Assemblée ouverte où l’on discute quelque question d’ordre politique, moral, économique, etc.
    • Réunion électorale : Assemblée de citoyens qui préparent une élection.
    • Droit de réunion : Droit accordé aux citoyens de se réunir pour traiter de matières politiques, économiques, sociales, etc.
    • Le droit de réunion est souvent restreint par des lois ou des règlements de police.
  6. (Mathématiques) Réunion ensembliste, ensemble contenant les éléments des ensembles considérés, synonyme de union.
    • L’ensemble des nombres réels est la réunion de l’ensemble des réels négatifs et de l’ensemble des réels positifs.
  7. (Sports hippiques) Ensemble des courses hippiques se déroulant sur un hippodrome au cours d'une même journée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉUNION. n. f.
Action de rapprocher, de réunir des parties qui avaient été divisées, désunies, isolées, ou Résultat de cette action. La réunion des lèvres d'une plaie. Il se dit aussi figurément et signifie Réconciliation. La réunion des deux partis. Il voulut opérer la réunion de l'Église grecque à l'Église romaine. Il désigne aussi, en parlant de Fiefs, de domaines, etc., l'Action de rejoindre une chose démembrée au tout dont elle faisait partie; ou l'Action de joindre pour la première fois une chose à une autre. La réunion de la Bourgogne, de la Normandie au domaine royal. La réunion de la Lorraine à la France. Il désigne encore l'Action de rassembler ce qui est épars ou le Résultat de cette action. Il voulut empêcher la réunion de ces trois corps d'armée. Point de réunion. La réunion de tous ces petits ruisseaux forme une rivière. La réunion de ces preuves, de ces faits établit son droit. Il se dit particulièrement d'une Assemblé de personnes. Former une réunion. Une réunion de savants, de gens de lettres. Il vient souvent à nos réunions. Un lieu de réunion. Réunion publique, Assemblée ouverte où l'on discute quelque question d'ordre politique, moral, économique, etc. Réunion électorale, Assemblée de citoyens qui préparent une élection. Droit de réunion, Droit accordé aux citoyens de se réunir pour traiter de matières politiques, économiques, sociales, etc. Le droit de réunion est souvent restreint par des lois ou des règlements de police.

Littré (1872-1877)

RÉUNION (ré-u-ni-on) s. f.
  • 1Action de réunir des parties divisées ; effet de cette action. La réunion de deux fragments.

    Terme de chirurgie. Action par laquelle on tient en contact et rapprochées les parties qui ont éprouvé une solution de continuité. La réunion est immédiate, quand les bords de la plaie sont mis en contact les uns avec les autres : elle est médiate, si la cicatrisation ne peut s'opérer sans suppuration.

  • 2En matière de fiefs, de domaines, d'héritages, etc. l'action de rejoindre une partie démembrée au tout ; ou l'action de joindre pour la première fois une chose à une autre. La réunion d'un fief au fief dominant.
  • 3Action de rassembler ce qui est épars ; résultat de cette action. La réunion des rayons du soleil à l'aide d'une lentille. La réunion de corps d'armée.

    Il se dit aussi au sens moral. La réunion de ces preuves est accablante. Pascal a été géomètre et éloquent ; la réunion de ces deux grands mérites était alors bien rare, Voltaire, Pens. de Pascal, avertiss.

  • 4 Fig. Réconciliation, par le rapprochement des volontés et des esprits. Là se formaient d'heureux projets pour la réunion des esprits, Fléchier, le Tellier. Dieux que j'appelle à cette effusion, Venez favoriser notre réunion, Racine, Brit. V, 5. Il se fit une espèce de réconciliation entre ces chefs de parti, mais cette réunion apparente ne trompa personne, Vertot, Rév. rom. XIV, 280.
  • 5 Particulièrement. Assemblée de personnes. La réunion était nombreuse. Réunions que la loi interdit. Un lieu de réunion. Mais c'est demain chez vous jour de réunion ; Faut-il leur envoyer une invitation ? Al. Duval, Manie des grand. I, 9.

    Réunions publiques, réunions où l'on discute, expose quelque objet public.

    En termes de turf, la réunion du printemps, de l'été, de l'automne, l'ensemble des courses courues pendant ces différentes saisons.

  • 6Ordre impérial de la Réunion, ordre civil et militaire fondé en 1811 à Amsterdam par Napoléon Ier.

HISTORIQUE

XVIe s. Afin de leur faire plus ardamment desirer une bonne reunion des cœurs, qui sont si estrangement alienez, Lanoue, 52.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉUNION, (Gram. & Jurisprud.) est l’action de rejoindre deux choses ensemble, comme quand on réunit au domaine du roi quelque héritage ou droit qui en avoit été démembré. Voyez Domaine, Démembrement & Union. (A)

Réunion, s. f. terme de Chirurgie ; action par laquelle on unit & maintient les levres d’une plaie rapprochées l’une de l’autre, afin que la nature puisse les consolider. Voyez Consolidation.

La réunion s’obtient par la situation de la partie, par le bandage & appareil méthodiques, & par la suture au moyen du fil & des aiguilles ; les premiers moyens sont préférables aux sutures, lorsqu’ils suffisent, & l’expérience a prouvé qu’ils suffisoient presque toujours ; comme M. Pibrac, directeur de l’académie royale de Chirurgie, l’a prouvé, dans une excellente dissertation sur l’abus des sutures, publiée dans le III. tome des mémoires de cette compagnie.

Les plaies en long se réunissent fort aisément par le bandage unissant. Voyez Incarnatif. La situation de la partie, avec l’aide d’un bandage, suffit aux plaies transversales de la partie antérieure du col ; on a des exemples de plaies qui intéressoient la trachée artere presque entierement coupée, & qui ont été gueries par la seule attention de tenir la tête panchée en devant, le menton appuyé sur la partie supérieure de la poitrine. On réunira de même les plaies transversales de la partie postérieure du col, en tenant la tête suffisamment renversée en arriere par un bandage convenable qui sera le divisif de la partie antérieure. Voyez Divisif.

Les plaies transversales du tendon d’Achille seront réunies par le bandage & la situation de la partie. Voyez Rupture & Pantouffle.

Les plaies transversales de la partie extérieure du poignet, avec ou sans lésion des tendons extenseurs, peuvent être réunies en ayant soin de tenir la main renversée ; il y a une machine fort utile pour ce cas. Voyez Machine pour tenir la main étendue.

Mais ce qui fait voir les grandes ressources de l’art, entre les mains de ceux qui sont nés avec le génie propre à l’exercer, c’est le bandage imaginé depuis peu par M. Pibrac, pour la réunion des plaies transversales de langue ; cette partie est sujette à être coupée entre les dents, dans des chutes, ou dans des attaques de convulsions épileptiques ou autres. Les anciens recommandoient la suture ; on sent de quelle difficulté il est de coudre la langue ; l’espece de bride que M. Pibrac a inventée, porte un petit sac dans lequel on contient facilement la langue de façon à obtenir sans inconvénient, la réunion de la plaie qui y a été faite. Voyez la Planche 36. fig. 1, 2, & 3. Le détail des cures operées par l’aide de ce bandage ingénieux, est dans le III tome des mémoires de l’Académie royale de Chirurgie.

Les plaies obliques & transverses dont on ne peut espérer la réunion par la seule situation de la partie, admettent l’application des emplâtres agglutinatifs grillés, connus sous le nom de suture seche. Voyez Pl. 30. fig. 8. ou avec des languettes des mêmes emplâtres, fig. 5, 6, 7 ; on les avoit d’abord adoptées pour les plaies du visage, mais le bon effet dont elles y sont, a déterminé à les appliquer à la réunion de toutes sortes de plaies.

Pour se servir de la suture seche, on fait raser les environs de la plaie si ils sont couverts de poils ; on lave la plaie pour la nettoyer des ordures, ou des simples caillots de sang qui s’opposeroient à la consolidation, comme des corps étrangers ; de l’eau tiede, ou du vin chaud suffisent pour cette lotion ; on rapproche ensuite les levres de la plaie, on les fait contenir par un aide, tandis qu’on applique les languettes enduites d’emplâtres de betoine, ou d’André de la Croix.

Dans les cas où l’on croiroit les points de suture indispensables, on en diminueroit le nombre, en interposant alternativement avec un point, une languette agglutinative ; cette suture mixte épargnera de la douleur au malade dans l’opération, & une partie des accidens qu’attirent presque toujours les points de suture.

Si un gonflement, une érésipelle, ou quelques éruptions cutanées obligeoient de lever l’emplâtre agglutinatif avant la consolidation parfaite de la plaie, ou lorsque la cicatrice est encore récente, il faudroit avoir la précaution de le lever par l’une de ses extrémités, jusqu’auprès de la division, en appuyant un doigt sur la peau qui couvroit l’emplâtre, à mesure qu’il se détache, pour favoriser sa séparation, & empêcher les dilacérations qu’il pourroit occasionner par son adhérence ; on reprend ensuite l’autre extrémité pour la conduire à pareille distance de l’autre levre de la division ; on détache le reste par de petits mouvemens opposés & alternatifs ; faute de prendre les mesures prescrites, on risqueroit de déchirer une cicatrice tendre, en tirant l’emplâtre d’un bout à l’autre suivant la même direction.

Le reste du pansement d’une plaie, réunie par la situation de la partie, le bandage & la suture seche, ne différe point du traitement ordinaire des plaies. Voyez Plaie & Suture. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « réunion »

(XVe siècle) Attesté reunion en moyen français, dérivé de union avec le préfixe re- ou de réunir [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, et union.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « réunion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réunion reynjɔ̃

Citations contenant le mot « réunion »

  • Les rédacteurs en chef des journaux actuels n’ont pas le temps de lire les journaux ; ils passent leurs journée en réunions avec d’autres rédacteurs à essayer de savoir quoi faire avec internet. De Dave Barry
  • Suite au fait que lundi tombe un mardi ce mercredi, notre réunion du jeudi se tiendra vendredi ce samedi car dimanche est un jour férié. De Red Skelton
  • Une réunion sert à décider de l’ordre du jour de la réunion suivante. De Jean-Loup Chiflet / Réflexions faites... et autres libres pensées
  • Réunion. L'administration française adore ça. Certains fonctionnaires poussent même le raffinement jusqu’à organiser des réunions pour fixer la date des prochaines. De Jacques Mailhot / La Politique d'en rire
  • Orange : réunion de quartier. De Anonyme
  • Le couple est une réunion de deux personnes qui font rarement la paire. De Adrien Decourcelle
  • Académie : réunion de gens habiles et de gens influents. De Paul Valéry / Cahiers
  • Une vente de charité est une réunion où l’on achète des objets qui proviennent d’un grenier et qu’on s’empresse de fourrer dans sa cave. De Anonyme
  • Quelle chose étrange qu'une famille ! Une réunion fortuite de gens étrangers, une association absurde. De Alberto Savinio / Toute la vie
  • Une réunion est d'autant plus longue que l'ordre du jour est plus creux. De Roger Martin / Patron de droit divin
  • L'acteur, sur une scène, joue à être un autre, devant une réunion de gens qui jouent à le prendre pour un autre. De Jorge Luis Borges
  • L’Assemblée nationale est une réunion de parlementaires auxquels le gouvernement ne demande plus leur avis que s’ils sont majoritairement d’accord. De Philippe Bouvard
  • Un comité est une réunion de gens importants qui, pris séparément, ne peuvent rien faire mais qui, ensemble, décident que rien ne peut être fait. De Fred Allen
  • Il n'y rien de plus ennuyeux qu'une réunion électorale. Un jour, je me suis endormie pendant mon propre discours. De Simone Veil / Le Nouvel Observateur - 14 Mars 1986
  • Le gouvernement est une réunion d'hommes qui fait violence au reste des hommes. De Léon Tolstoï / Le Royaume de Dieu est en nous
  • Il indique rester optimiste et attendre la nouvelle réunion de demain Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, [LIVE] Après plus de douze heures de rencontre : NRL : les discussions n'ont pas abouti, une nouvelle réunion prévue demain à 14h30 | Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos
  • Hier s’est tenue une réunion ordinaire du CTICS. La CGPER a refusé de siéger car une fausse nouvelle diffusée sur les réseaux sociaux a été à l’origine d’un rassemblement improvisé visant à mettre la pression sur cette instance. Voici les explications de la CGPER dans un courrier adressé par Jean-Michel Moutama, président de la CGPER, au président du CTICS. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Réunion du CTICS : la CGPER refuse de discuter sous la pression - Canne à sucre - Infos La Réunion

Images d'illustration du mot « réunion »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « réunion »

Langue Traduction
Anglais meeting
Espagnol reunión
Italien incontro
Allemand treffen
Chinois 会议
Arabe لقاء
Portugais encontro
Russe встреча
Japonais 会議
Basque bileran
Corse riunione
Source : Google Translate API

Synonymes de « réunion »

Source : synonymes de réunion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « réunion »

Partager