La langue française

Congrès

Sommaire

  • Définitions du mot congrès
  • Étymologie de « congrès »
  • Phonétique de « congrès »
  • Évolution historique de l’usage du mot « congrès »
  • Citations contenant le mot « congrès »
  • Images d'illustration du mot « congrès »
  • Traductions du mot « congrès »
  • Synonymes de « congrès »

Définitions du mot congrès

Trésor de la Langue Française informatisé

CONGRÈS1, subst. masc.

A.− Domaine pol.
1. Assemblée de ministres plénipotentiaires, de rois ou de chefs d'État appartenant à différentes puissances, réunis pour rétablir la paix ou régler des questions internationales. Congrès diplomatique, congrès de Vienne (1815), congrès de Paris (1856), congrès de Berlin (1878). Les congrès de la Paix des années 1848 (Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 186):
1. M. de Talleyrand, en reprenant dans le congrès de Vienne presque autant d'ascendant sur les affaires de l'Europe que la diplomatie française en avait exercé sous Bonaparte, a certainement donné une très-grande preuve de son adresse personnelle; ... Mmede Staël, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr.,t. 2, 1817, p. 235.
2. En 1881, Bismarck est au faîte de sa gloire et de son autorité... (...) Il convoque à Berlin un congrès où tous les ministres des affaires étrangères d'Europe sont appelés. Il s'agit de régler le sort de l'Afrique et le partage des terres encore libres ou disputées qui s'y trouvent. Valéry, VariétéIV, 1938, p. 201.
P. métaph. :
3. Ils [Marcel et Musette] ne se parlaient pas; mais leurs yeux, ces plénipotentiaires du cœur, se rencontraient souvent. Au bout d'un quart d'heure de diplomatie, ce congrès de regards avait tacitement arrangé l'affaire. Murger, Scènes de la vie de bohème,1851, p. 178.
SYNT. Les actes du congrès. Pays représenté dans un congrès. Assembler un congrès, ouvrir un congrès (Ac. 1835-1932).
2. [Avec une majuscule] Corps législatif.
a) En France. Réunion de l'Assemblée nationale et du Sénat dans le but de réviser la Constitution lorsque le projet de révision n'est pas soumis au référendum. Sous la troisième et la quatrième République, le Congrès était en outre réuni pour élire le Président de la République (Barr.1967).Le Congrès du Parlement.
b) Aux États-Unis d'Amérique. Parlement composé des sénateurs et des représentants. Les deux chambres du Congrès, la tribune, les votes du Congrès. Message du président au Congrès (Musset, Revue des deux Mondes,1833, p. 202).Le président ne peut ni clore les sessions du Congrès, ni dissoudre l'une ou l'autre Chambre (G. Vedel, Manuel élémentaire de dr. constitutionnel,1949, p. 166) :
4. Rompant avec une fausse tradition de quelque cent ans, il [le président Wilson] a dit : « J'ai la satisfaction de m'adresser de vive voix aux deux Chambres et de leur prouver ainsi par ma présence qu'un président des États-Unis est « une personne », et non une simple fraction du gouvernement qui communique avec le Congrès comme une entité politique jalouse de son pouvoir, ... Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. CIV.
B.− P. ext., [autres domaines]Assemblée de personnes appartenant à un même pays ou de pays différents, qui se réunissent pendant une courte période pour délibérer sur un sujet commun (études, parti politique, profession, questions scientifiques, etc.). Congrès annuel, international, mondial, national, professionnel; organiser des congrès, se réunir en congrès. Présider (...) un congrès international de savants à Berlin (S. Guitry, Le Veilleur de nuit,1911, p. 14):
5. La Société Internationale des Études psychiques, (...) avait obtenu de l'illustre historien la promesse de prendre part à son congrès, tenu à Francfort, ou du moins d'assister à la séance solennelle de clôture pour y donner une conférence sur « la mystique dans l'église luthérienne ». Bernanos, L'Imposture,1927, p. 377.
RELIG. CATH. Congrès eucharistique. Assemblée solennelle et extraordinaire ayant pour but de rendre un hommage public au Saint-Sacrement (Foi, t. 1, 1968 et Guéhenno, Journal d'une « Révolution », 1938, p. 135).
SYNT. Palais des Congrès. Bâtiment spécialement équipé en salles de réunions plénières, salles de commissions, etc., pour accueillir des congrès. Palais des Congrès de Paris, Versailles, Vittel, etc.; congrès de la CGT (cf. Romains, Les Hommes de bonne volonté, Le 6 octobre, 1932, p. 28); congrès de médecins, de philologues, des sociétés savantes.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃gʀ ε]. Pour s final muet, cf. Fouché Prononc. 1959, p. 397. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1. 1611 « réunion de plusieurs personnes » (Cotgr.); 1692 [et non 1690] « réunion de ministres pour régler les questions internationales » (F. de Callières, [Des mots à la mode et des nouvelles façons de parler] d'apr. Littré); 2. 1774 « parlement des États-Unis » (J. de Bruxelles, 5 nov. 1774, I, p. 52 ds Proschwitz); 3. 1797 « réunion de personnes en vue de délibérer sur des sujets communs » (Voyage de La Pérouse, t. 1, p. XXII [ici congrès scientifique]). Empr. au lat. congressus « action de se rencontrer; entrevue, réunion »; 2 empr. à l'anglo-amér. congress « id. » (1774 ds DAE).
STAT. − Congrès 1 et 2. Fréq. abs. littér. : 726. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 380, b) 595; xxes. : a) 614, b) 1 220.
DÉR.
Congressiste, subst.Personne qui participe à un congrès (cf. De Vogüé, Les Morts qui parlent, 1899, p. 356). Entré ds l'Ac. 1932. [kɔ ̃gʀ εsist] ou [kɔ ̃gʀe-]. [e] fermé ds Pt Rob. et Lar. Lang. fr.; [e] fermé dans le lang. cour., [ε] ouvert dans le lang. soutenu ds Warn. 1968. 1reattest. 1866 (Lar. 19e); de congrès1, suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 5.
BBG. − Barb. Loan-words 1921, p. 256, 262.

CONGRÈS2, subst. masc.

Vx. Union sexuelle.
Spéc., DR. ANC. Épreuve légale faite en présence de témoins (chirurgiens ou matrones) pour constater la puissance ou l'impuissance du mari lorsque sa femme réclamait pour cette raison l'annulation du mariage. Ordonner le congrès, venir au congrès; subir le congrès. Le congrès a été aboli. Le congrès était une preuve fort incertaine (Ac.1835-1878).
Rem. Attesté dans l'ensemble des dict. excepté Ac. 1932.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃gʀ ε]. Ds Ac. 1694-1878. Congrez ds Ac. 1694-1718. Étymol. et Hist. 1. xvies. « union sexuelle » (Danger de mariage ds Anciennes poésies françaises, éd. A. de Montaiglon, t. 3, p. 74); 1585 (N. du Fail, Contes et discours d'Eutrapel, t. 1, p. 208) − 1700 (Pomey, Grand dict. royal fr.-lat.-all. ds FEW t. 2, p. 1050a, s.v. congressus); 2. 1598 anc. dr. pénal (A. Paré, Œuvres, Paris, 1598, 1. 28, p. 1186), épreuve abolie en 1677. Empr. au lat. congressus au sens de « union sexuelle ».

Wiktionnaire

Nom commun

congrès \kɔ̃.ɡʁɛ\ masculin

  1. Assemblée de plusieurs représentants de différentes puissances, qui se sont rendus dans un même lieu pour y conclure la paix ou pour y délibérer sur les intérêts généraux de divers états.
    • Réunies à Vienne, en congrès, les puissances vainqueures de l'empereur décident d'attribuer le territoire de l'Ancien évêché de Bâle au canton de Berne, donc à la Confédération helvétique. — (Jean-François Jenni, Le Sable et l'Enfer, Toulouse : Les Éditions Mélibée, 2013)
  2. Réunion des députés et sénateurs français en parlement.
    • Le Congrès (députés et sénateurs réunis) a adopté le 19 février à Versailles par 681 voix contre 188, la réforme constitutionnelle sur le financement de la Sécurité sociale. Alain Bocquel et Robert Pages ont fait entendre l'opposition des élus communistes et des salariés. — (« Au parlement : L'intervention des députés et sénateurs communistes », dans les Cahiers du communisme, n° 1-6, Comité central du parti communiste français, 1996)
  3. Corps législatif des États-Unis d’Amérique.
    • Cette aide était discutée par le Congrès américain chaque année. On imagine sans peine combien les événements internationaux ou de politique intérieure américaine ont pu jouer un rôle dans les prises de positions des députés et sénateurs américains. Les débats au Congrès ont parfois été rudes. L'administration Truman a souvent été amenée à défendre les pays européens pour obtenir gain de cause. — (Gérard Bossuat), L'Europe occidentale à l'heure américaine: le Plan Marshall et l'unité européenne (1945-1952), Éditions Complexe, 1992, p. 129
  4. Assemblée de plusieurs personnes qui se réunissent pour se communiquer les résultats de leurs études et échanger leurs idées sur des points de religion, de science, de littérature, de politique, etc.
    • Le Dr Aignier déclare au Congrès des monistes (Magdebourg, 6-10 septembre 1912) n'avoir constaté à Lourdes ni guérison ni amélioration véritables. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L'Église de Jésus, 1926, page 200)
    • L’objectif principal des congrès scientifiques est de rendre possible les échanges d’informations scientifiques et professionnels, et d’encourager la recherche et l’harmonisation européenne au sein de l’orthophonie-logopédie. — (Site du Comité Permanent de Liaison des Orthophonistes/Logopèdes de l’Union Européenne)
    • Dès les années 1930, une volonté de rompre avec la routine maïsicole s'exprime, notamment au travers de la tenue d'un congrès international à Pau et par la mise en place des structures, […]. — (Alain Drouard & Jean-Pierre Williot, Histoire des innovations alimentaires: XIXe et XXe siècles, L'Harmattan, 2007, p.243)
    • Militant du mouvement socialiste naissant, Camélinat adhère, dès sa fondation, à l’Association internationale des travailleurs (AIT) ; il sera d’ailleurs délégué aux premiers congrès de cette Internationale portée sur les fonts baptismaux par Karl Marx. — (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, 
de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
  5. (Histoire) Épreuve que devait subir un mari que son épouse, en vue de divorce, réputait impuissant, afin de prouver la fausseté des allégations de la femme.
    • Nous souhaiterions même qu'il fût possible d'abolir entiérement cette preuve de l’impuissance par le Congrès, dont les Officiaux abusent si souvent, ou du moins que l'on ne l’ordonnât jamais que quand les Parties le demandent , & lorsqu'elles s'y soumettent volontairement. — (Causes célèbres et intéressantes, avec les jugemens qui les ont décidées, recueillies par M. ***, tome 8, nouvelle édition revûë, corrigée & augmentée, Paris : chez Charles-Nicolas Poirion, 1739, page 319)
    • Nous ne pouvons mieux faire, pour compléter cet article, que de transcrire ici le mot congrès, du Nouveau Dictionnaire des Sciences médicales, qui satisfait pleinement ce qu'on désire savoir à cet égard.
      « Le mot congrès (
      congressus), dit M. Marc, employé souvent comme synonyme de coït, désigne plus particulièrement l'épreuve à laquelle les tribunaux avaient recours autrefois dans les causes de divorce pour impuissance. — (Michel Étienne Descourtilz, De l'impuissance et de la stérilité, : ou Recherches sur l’anaphrodisie distinguée de l’agénésie, tome 2, Paris : chez Masson & Yonet, 1831, p. 282)
    • En s’imposant brutalement dans les officialités, le congrès réveille et déchaîne les passions les plus grossières. Dès le XVIe siècle et grâce à lui, les procès en impuissance occupent le devant de la scène. Générateur de paradoxes, il marque l’âge d’or de la répression. — (Pierre Darmon, Le tribunal de l'impuissance : Virilité et défaillances conjugales dans l'Ancienne France, Éditions du Seuil, 1979, page 207)
    • Jamais la biche en rut n’a, pour fait d’impuissance,
      Traîné du fond des bois un cerf à l’audience ;
      Et jamais juge, entre eux ordonnant le congrès,
      De ce burlesque mot n’a sali ses arrêts.
      — (Nicolas Boileau, Satire VIII)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONGRÈS. n. m.
Assemblée de plusieurs représentants de différentes puissances, qui se sont rendus dans un même lieu pour y conclure la paix ou pour y délibérer sur les intérêts généraux de divers États. Le congrès de Rastadt. Le congrès de Vienne, de Versailles. Le congrès de Paris. Assembler un congrès. Ouvrir un congrès. En parlant des Gouvernements républicains de l'Amérique, il se dit du Corps législatif. Le Congrès américain ou des États-Unis se compose d'un sénat et d'une chambre de représentants. Membre du Congrès. Il se dit aussi d'une Assemblée de plusieurs personnes qui se réunissent pour se communiquer les résultats de leurs études et échanger leurs idées sur des points de religion, de science, de littérature, de politique, etc. Congrès eucharistique. Congrès scientifique. Congrès archéologique. Le congrès de la propriété littéraire. Congrès du Livre.

Littré (1872-1877)

CONGRÈS (kon-grê ; l's se lie : les con-grê-z européens) s. m.
  • 1Assemblée de ministres plénipotentiaires, qui se rassemble pour régler certains points de droit international. Assembler, ouvrir un congrès. Qu'en un congrès, se partageant le monde, Des potentats soient trompeurs ou trompés, Béranger, Nouv. Diogène.

    Nom collectif, désignant le sénat et la chambre des représentants aux États-Unis et en Belgique.

    Assemblée des représentants du peuple belge en 1830, munie de pleins pouvoirs pour décider de la forme du gouvernement.

  • 2Réunion de personnes qui, appartenant à divers pays ou provinces, se rassemblent pour échanger leurs idées ou se communiquer leurs études sur un objet où elles sont compétentes. Congrès scientifique. Congrès archéologique. Congrès de statistique. Le congrès de la paix. Le congrès de la propriété littéraire.

REMARQUE

De Caillières, en 1690, dit : " Le congrès de Nimègue, etc. ; il faut dire l'assemblée de Nimègue. Le mot de congrès, employé pour exprimer une assemblée ou conférence de ministres, est sale et barbare. " Ce qui avait jeté de la défaveur sur ce mot, c'est l'emploi de congrès dans le sens qui suit (voy. CONGRÈS 2). Ce sens étant oublié aujourd'hui, congrès est rentré dans le plein usage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONGRÈS, s. m. (Hist. mod.) se dit d’une assemblée de députés ou d’envoyés de différentes cours, réunis pour traiter de la paix, ou pour concerter ce qui peut être avantageux à leur bien commun.

Le congrès de la Haye qui se tint pendant le cours de la guerre, terminée en 1697 par le traité de Riswick, étoit composé des ambassadeurs de France, & des envoyés de tous les princes ligués contre la France. Nous avons eu depuis, les congrès de Cambrai & de Soissons, dans lesquels rien ne fut ni reglé ni décidé. Chambers. (G) (a)

Congrès, (Jurispr.) c’étoit une preuve juridique à laquelle on avoit recours autrefois, dans les causes de mariage, lorsqu’on en prétendoit la nullité pour fait d’impuissance.

Cette sorte de preuve, inconnue dans le droit civil aussi bien que dans le droit canonique, avoit été introduite dans les officialités vers le milieu du xvj. siecle.

On en attribue l’origine à l’effronterie d’un jeune homme, lequel étant accusé d’impuissance, offrit de faire preuve du contraire en présence de chirurgiens & de matrones. L’official trop facile ayant déféré à sa demande, cette preuve, toute contraire qu’elle étoit à la pureté de nos mœurs, devint en usage dans les officialités, & fut même autorisée par les arrêts.

Cette preuve scandaleuse se faisoit en présence de chirurgiens & de matrones, nommés par l’official.

On a depuis reconnu l’indécence d’une telle preuve, & le peu de certitude même que l’on en pouvoit tirer : c’est pourquoi l’usage en fut très-sagement défendu par un arrêt du parlement du 18 Février 1677, rapporté au journal du palais. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « congrès »

Du latin congressus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. congressus, réunion, de congredi, marcher avec, de cum, et gradi, marcher (voy. GRADE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « congrès »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
congrès kɔ̃grɛ

Évolution historique de l’usage du mot « congrès »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « congrès »

  • Pourquoi les agoraphobes ne se réunissent-ils jamais en congrès ? De Bruno Masure / Le petit livre de Bruno Masure
  • Aujourd'hui, les festivals de cinéma sont comme les congrès de dentistes. C'est tellement folklorique que c'en est déprimant. De Jean-Luc Godard / Entretien avec Pierre Assouline - Mai 1997
  • L’activité VIPARIS, leader européen de l’accueil de congrès et de salons, pourra donc reprendre à la rentrée sur l’ensemble de ses sites de la région Paris Ile-de-France : Espace Champerret, Espace Grande Arche, Hôtel Salomon de Rothschild, Les Salles du Carrousel, Palais des Congrès d’Issy, Palais des Congrès de Paris, Paris Expo Porte de Versailles, Paris Le Bourget et Paris Nord Villepinte. , Retour des salons et congrès le 1er septembre en Ile-de-France
  • L’Union populaire républicaine (UPR) dirigée par l’ancien candidat à la présidentielle François Asselineau, accusé en interne de harcèlement, a annoncé dans un communiqué qu’elle tiendrait le 11 juillet un congrès virtuel, pour lequel trois candidats seront pour la première fois en lice. Mediapart, Congrès de l’UPR le 11 juillet, trois candidats en lice - Page 1 | Mediapart
  • Jean-Luc Flabeau : Nous avons lancé ce premier congrès numérique de la profession du chiffre ce lundi, il se poursuit jusqu'à la fin de la semaine. En effet, c'était pour nous complètement inédit. Je suis plutôt satisfait, je pense que nous avons fait une très belle prouesse au niveau technique avec nos partenaires. Cela a été reconnu par plusieurs confrères. Sur le plan intellectuel, nous avons mis la barre assez haut, tant sur les petits-déjeuners, que les formations ou les plénières. Nous avons notamment eu, comme invités de marques, Virginie Calmels, présidente-fondatrice de l'école Futurae, et Jean-Philippe Desbiolles, vice-président de Cognitive Solutions chez IBM Watson France. Affiches Parisiennes, Congrès ECF : plus de 2000 professionnels déjà conquis à mi-parcours
  • voila a quoi sert le fabuleux centre de congrès payé par nos impots . PAs de concert , ni de match sportifs , des conseils municipaux . Que des doublons à carcassonne . lindependant.fr, Carcassonne : le nouveau conseil municipal installé vendredi 3 juillet au Centre de congrès - lindependant.fr
  • Viparis, acteur majeur dans l’accueil de congrès et de salons annonce d’ores et déjà la programmation d’une quarantaine de rendez-vous à la rentrée. Dans un communiqué du groupe, Pablo Nakhlé Cerruti, directeur général de Viparis se félicite :  , Salons, foires et congrès à Paris et en Île-de-France : reprise au 1er septembre pour Viparis | Actu Paris

Images d'illustration du mot « congrès »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « congrès »

Langue Traduction
Anglais congress
Espagnol congreso
Italien congresso
Allemand kongress
Chinois 国会
Arabe الكونجرس
Portugais congresso
Russe конгресс
Japonais 会議
Basque kongresua
Corse cungressu
Source : Google Translate API

Synonymes de « congrès »

Source : synonymes de congrès sur lebonsynonyme.fr
Partager