Ressemblance : définition de ressemblance


Ressemblance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RESSEMBLANCE, subst. fém.

I. − Ressemblance (de/entre deux pers., deux choses); ressemblance à (vieilli)/avec qqn/qqc.
A. − [Corresp. à ressembler I]
1.
a) Similitude d'aspect physique et/ou de comportement entre deux ou plusieurs personnes (p. anal. entre animaux); similitude d'aspect, d'usage, etc. entre deux ou plusieurs choses de même espèce ou d'espèces voisines. Il la vit, d'une ressemblance frappante avec Maurice, de cette extraordinaire ressemblance des jumeaux qui est comme un dédoublement des visages (Zola,Débâcle, 1892, p. 189):
La position insulaire, la chaussée, l'architecture (...) de Saint-Malo, lui donnent un air de ressemblance avec Cadix: quand j'ai vu la dernière ville, je me suis souvenu de la première. Chateaubr.,Mém., t. 1, 1848, p. 47.
SYNT. Ressemblance morale, physique; ressemblance criante, étonnante, extrême, formelle, parfaite, profonde; ressemblance lointaine, superficielle; ressemblance familiale, fortuite; ressemblance fâcheuse, troublante; grande, importante ressemblance; infime, modeste, petite ressemblance; exacte, réelle ressemblance; fausse, vague ressemblance; étrange, singulière ressemblance; ressemblance du père et du fils; ressemblance entre deux écritures, deux paysages; air, degré de ressemblance; être abusé par une ressemblance; ressemblance qui saute aux yeux.
Loc. verb. Être dupe de la ressemblance, se tromper à la ressemblance (rare, vieilli). Confondre deux personnes qui se ressemblent beaucoup; rare, vieilli, prendre une chose pour une autre. (Ds Ac., dict. xixes., Quillet 1965).
Parenté de forme, d'inspiration, etc. entre les œuvres de deux artistes ou de deux écrivains. Ressemblance entre deux romanciers. Déjà Regnier nous a offert des traits de ressemblance avec La Fontaine (Sainte-Beuve,Tabl. poés. fr., 1828, p. 144).Le trait dont je parle [le lien de famille avec Van Noort] a pu disparaître chez Rubens: chez Jordaens il a persisté sous son extrême ressemblance avec Rubens (Fromentin,Maîtres autrefois, 1876, p. 34).
b) P. méton., au plur. Traits ou éléments communs. Ressemblances héréditaires; établir, rechercher les ressemblances entre deux personnes. Vous avez dans la pensée des ressemblances frappantes: même amour du bien (...), même délicatesse de cœur (Balzac,Corresp., 1833, p. 346).Tous, garçons ou filles, montraient avec les Baudoin des ressemblances frappantes et mystérieuses (Duhamel,Suzanne, 1941, p. 235).
2. Spécialement
a) Domaine des beaux-arts.Similitude de physionomie, d'allure entre une personne et (le portrait, le buste, etc. d')une personne réelle ou fictive. Une ressemblance sinon parfaite, frappante, avec les lithographies de Victor Hugo à cette époque (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Confess., 1895, p. 29).Elle frappa Swann par sa ressemblance avec cette figure de Zéphora (...), qu'on voit dans une fresque de la chapelle Sixtine (Proust,Swann, 1913, p. 222).
b) Domaine de la relig.Similitude entre Dieu et l'homme. Il développait sa ressemblance avec Dieu jusqu'à l'identité des volontés (Jouhandeau,M. Godeau, 1926, p. 278).Ô filiation divine! Ressemblance avec Dieu! Le mystère Frontenac (...) était un rayon de l'éternel amour réfracté à travers une race (Mauriac,Myst. Frontenac, 1933, p. 291).
3.
a) Analogie (d'aspect physique et/ou de comportement) entre une personne et un animal réel ou mythique. Sa tête enfoncée entre ses épaules (...), l'arête courbe de son nez accentuaient la ressemblance avec l'épervier (Malraux,Cond. hum., 1933, p. 220).
P. méton., au plur. Traits analogues. Peut-être que tous les types, départis chacun spécialement à chaque race d'animaux, se retrouvent dans l'homme. Les physionomistes ont constaté des ressemblances physiques; qui peut nier les ressemblances morales? (Sand,Hist. vie, t. 1, 1855, p. 16).
b) Plais. Analogie (de forme, d'aspect général) entre une personne (p. méton. une partie de son corps) et un objet. Sa tête avait beaucoup de ressemblance avec une pomme choisie pour un restaurant de luxe (Romains,Copains, 1913, p. 19).Il ne donne l'impression de la vieillesse que par sa ressemblance avec un pot à tabac (Du Bos,Journal, 1927, p. 189).
c) Analogie (de forme, de fonction, etc.) entre deux choses de nature essentiellement différente. Dans cette ressemblance de l'allée à un ruisseau d'ombre coulant sous le ciel noir et or, ils éprouvaient une émotion indéfinissable (Zola,Fortune Rougon, 1871, p. 194).
PSYCHOL. Association par ressemblance. Une des formes de l'association des idées, selon laquelle une idée ou une image tend à en évoquer d'autres qui présentent avec elle certains points d'analogie. V. association ex. 8.
B. − [Corresp. à ressembler II]
1.
a) Conformité entre une œuvre d'art figurative et le modèle représenté; p. anal., entre une description et son objet. Qui m'assurera même que ces images ne sont pas plus que mensongeres, et qu'elles aient la moindre ressemblance avec leurs modeles? (Saint-Martin,Homme désir, 1790, p. 156).Il est donc fatal qu'un tableau bien peint, peint selon les règles, soit (...) sans ressemblance immédiate avec les objets qu'il représente? (Lhote,Peint. d'abord, 1942, p. 9).V. exceller A 2 b ex. de Sénac de Meilhan.
Loc. verb. Attraper la ressemblance. V. attraper I B 2 c.Synon. faire ressemblant (v. ressemblant II B 1 a).
CIN., TÉLÉV., LITT. Toute ressemblance avec des personnages/des événements réels ne peut être que fortuite. [Formule par laquelle le réalisateur d'un film, l'auteur d'un livre dément s'être inspiré de personnes ou de situations réelles pour créer les personnages ou les événements mis en scène ou dépeints dans leur œuvre. (Ds Rob., Pt Rob. 1981)] .
b) Conformité entre la copie d'une œuvre d'art et l'original. Il n'y a guère de ressemblance de cette copie à son original, entre la copie et l'original (Ac.). Ressemblance parfaite d'un faux avec l'original (Rob.).
2. Rare. Conformité entre le modèle d'une œuvre d'art et cette œuvre d'art; p. anal., entre l'objet d'une description et cette description. Ressemblance d'un paysage avec la description qui en a été faite. Ce qui frappa tout le monde, ce fut son extrême ressemblance avec le portrait qu'avait tracé de lui Debray (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 584).
II. − Vieilli ou littér. Ressemblance de qqc., de qqn
A. − Apparence, aspect extérieur. La rivière, tout tortueuse, avait une ressemblance de serpent (Hugo,Hist. crime, 1877, p. 26).
En partic. [P. réf. à Gen. I, 26] (À) la ressemblance de Dieu. Argile modelée à la ressemblance de Dieu (Gautier,Fracasse, 1863, p. 152).Son visage reflétait l'image et la ressemblance de Dieu (Mauriac,Journal 3, 1940, p. 235).
B. −
1. Représentation d'une personne par les arts graphiques ou plastiques. Ces trois êtres avaient, en regardant l'atelier, un air de bonheur (...). − Et c'est vous, monsieur, qui allez faire nos ressemblances? dit le père (Balzac,P. Grassou, 1840, p. 450).Toutes ces horribles caricatures que les marchands d'images et les libraires (...) vendent au public crédule et épouvanté comme étant ma ressemblance exacte (Hugo,Rhin, 1842, p. 85).
À la ressemblance de qqn. À l'effigie de quelqu'un. La Mole (...) a avoué que les figures de cire, à la ressemblance du roi (...), avaient été fournies par vous (Dumas père, Henri III, 1829, i, 1, p. 120).
2. Portrait, réplique d'une personne. Ce fils est la vraie ressemblance de son père, c'est toute sa ressemblance (...). J'ai d'abord reconnu votre fils, c'est toute votre ressemblance (Ac.1798-1878).
Prononc. et Orth.: [ʀ əsɑ ̃blɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1285 « ensemble de traits communs à deux éléments » (Roques t. 1, I, 134); 2. 1520 « image, représentation » (G. Michel, trad. Suétone, IV, 135 r oet v ods Hug.), encore au xviies.: 1668 (Molière, Amphytrion, III, 10); 3. 1690 (Fur.: Ce peintre a bien attrapé la ressemblance). Dér. du part. prés. de ressembler*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér.: 1 972. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 621, b) 2 675; xxes.: a) 2 281, b) 3 284.

Ressemblance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

ressemblance \ʁə.sɑ̃.blɑ̃s\ féminin

  1. Conformité approximative entre des personnes ou entre des choses.
    • Il serait superflu de rappeler ici le tableau de l'alcoolisme […] ; mais nous voulons appeler l'attention sur la ressemblance que présentent avec lui le caféisme, le théisme, le cocaisme, états pathologiques beaucoup plus rares et beaucoup moins connus, mais pourtant réels. — (Actes de l'Académie nationale des sciences, belles-lettres et des arts de Bordeaux, 3e série, 32e année, Paris, E. Dentu, 1870, p.207)
    • L’acheteur d’une paire de chevaux les recherche, souvent à tort, au point de vue de la ressemblance, au lieu d’exiger la qualité ; le marchand est prévenu d’avance, aussi associe-t-il des animaux très-différents quant à leur valeur, pourvu qu’ils aient même taille et même robe ; […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • La ressemblance entre les mildews duveteux et poudreux, complète jusqu'ici, cesse devant leurs conditions respectives de développement, attendu que l’uncinula, quoique fongoïde, tout comme le mildew duveteux, appartient à une classe absolument distincte de celle à laquelle appartient le précédent. — (Le Messager agricole, vol. 29, 1888, p. 11)
    • Entre l'obélisque de Paris et son frère resté à Louxor, il n'y a plus de ressemblance aucune, et c'est miracle que le nôtre ait su prendre une beauté nouvelle en abandonnant sur la terre égyptienne tout ce qui lui donnait signification et grandeur. — (Pierre Louÿs, La ville plus belle que le monument, dans Archipel, 1932)
  2. (En particulier) (Arts plastiques) Conformité entre l’imitation de l’objet et l’objet imité.
    • Il n’y a guère de ressemblance de cette copie à son original, entre la copie et l’original.
    • Ce portrait est beau, mais la ressemblance n’y est pas.
    • Ce peintre ne se soucie nullement de la ressemblance.
    • Il sait attraper la ressemblance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ressemblance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RESSEMBLANCE. n. f.
Conformité approximative entre des personnes, entre des choses. Il y a une grande ressemblance entre ces deux personnes. La ressemblance est parfaite entre eux. Ressemblance frappante. C'est votre fils? Je l'aurais reconnu à la ressemblance. Il y a beaucoup de ressemblance entre leurs caractères. Se tromper à la ressemblance, Prendre pour la même personne ou pour la même chose deux personnes ou deux choses qui se ressemblent.

RESSEMBLANCE se dit particulièrement, en termes de Peinture, de sculpture, etc., de la Conformité entre l'imitation de l'objet et l'objet imité. Il n'y a guère de ressemblance de cette copie à son original, entre la copie et l'original. Ce portrait est beau, mais la ressemblance n'y est pas. Ce peintre ne se soucie nullement de la ressemblance. Il sait attraper la ressemblance.

Ressemblance : définition du Littré (1872-1877)

RESSEMBLANCE (re-san-blan-s') s. f.
  • 1Degré plus ou moins parfait de conformité entre les personnes ou les choses. Seigneur, nous n'avons pas si grande ressemblance, Qu'il faille de bons yeux pour y voir différence, Corneille, Nicom. IV, 3. Même un singe en cette occurrence, Profitant de la ressemblance [avec l'homme], Lui pensa [au dauphin] devoir son salut, La Fontaine, Fabl. IV, 7. Mon bras saura bien tantôt Châtier cette insolence, Et je vais m'égayer avec lui comme il faut, En lui volant son nom avec sa ressemblance, Molière, Amph. I, 2. Quelque ressemblance que la nature créée ait avec son créateur, Pascal, Lett. à Mme Périer, 1er avr. 1648. Deux visages semblables, dont aucun ne fait rire en particulier, font rire ensemble par leur ressemblance, Pascal, Pens. VII, 38, édit. HAVET. Ce grand Dieu qui l'avait fait [l'homme] à sa ressemblance, Bossuet, Hist. II, 1. Le plaisir de la société entre les amis se cultive par une ressemblance de goût sur ce qui regarde les mœurs, et par quelque différence d'opinions sur les sciences, La Bruyère, V. Il se trouvait entre leurs caractères [M. de Malezieu et M. de Court] toute la ressemblance, et de plus toute la différence qui peuvent servir à former une grande liaison, Fontenelle, Malezieu. Et votre ressemblance Avec votre jumeau passe la vraisemblance, Regnard, Ménechm. III, 1. Nous ne devons pas douter que les différences ou les ressemblances que nous apercevons entre les objets ne soient des différences et des ressemblances certaines et réelles dans l'ordre de notre existence par rapport à ces mêmes objets, Buffon, Hist. anim. ch. I. C'est bien partout [sur le théâtre] l'air de la vérité, sa ressemblance, mais jamais sa copie, Marmontel, Œuv. t. VII, p. 43. Des vieillards qui avaient connu Pisistrate croyaient le trouver dans le jeune Périclès ; c'étaient, avec les mêmes traits, le même son de voix et le même talent de la parole ; il fallait se faire pardonner cette ressemblance, Barthélemy, Anach. Introd. part. II, sect. 3.

    Ressemblance à. Cette scène de la duchesse d'Irton avec Élisabeth a quelque ressemblance à celle d'Atalide avec Roxane, Voltaire, Comm. Corn. Rem. Comte d'Essex, III, 4. Les pétales de l'asphodèle ont quelque ressemblance à des fers de pique, Rousseau, Lett. à Du Peyrou, 10 oct. 1764.

    Ce fils est la vraie ressemblance de son père, est toute la ressemblance de son père, il y a beaucoup de ressemblance entre eux.

    Se tromper à la ressemblance, prendre pour la même chose ou pour la même personne deux choses, deux personnes qui se ressemblent.

  • 2 Terme de peinture, de sculpture, etc. Conformité entre l'imitation de l'objet et l'objet imité. Attraper la ressemblance. Ce peintre saisit la ressemblance.
  • 3Apparence. Il doit éviter la mine même et la ressemblance de la révolte, Guez de Balzac, Disc. à la rég. L'homme de Dieu était à pied, portant dans la simplicité de son maintien la ressemblance d'un prophète, Massillon, Confér. Usage des rev. ecclés.

    Sans aucune ressemblance, ne ressemblant à rien, invraisemblable ; locution aujourd'hui hors d'usage. Voilà de ces vérités exactes [sur la bataille de Hochstedt], mais sans aucune ressemblance, et que la postérité ne croira pas, Saint-Simon, 135, 248.

HISTORIQUE

XVIe s. [Sorte d'] apprentissage et ressemblance [image] de la mort, Montaigne, I, 69. La ressemblance des enfants aux peres… ressemblance d'humeurs, Montaigne, II, 296. Ils ont grande abondance de poisson et de chairs qui n'ont aulcune ressemblance aux nostres, Montaigne, I, 236.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Ressemblance : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RESSEMBLANCE, s. f. (Logiq. Métaphys.) relation de deux choses entr’elles, formée par l’opération de l’esprit. Quand l’idée qu’on s’est faite d’un objet s’applique juste à un autre, ces deux objets sont appellés semblables. Ce nouveau nom qu’ils reçoivent indique simplement que l’idée qui représente l’un, représente aussi l’autre ; car cela ne prouve point que la ressemblance soit réellement dans les objets, mais cela veut dire que la relation de ressemblance est dans l’esprit. (D. J.)

Ressemblance, (Peinture.) conformité entre l’imitation de l’objet & l’objet imité. On dit attraper la ressemblance d’une personne. C’est un talent qui semble être indépendant de l’étude ; on voit de fort mauvais peintres l’avoir jusqu’à un certain point ; & de beaucoup plus habiles à tous autres égards à celui-là leur être inférieurs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ressemblance »

Étymologie de ressemblance - Littré

Ressemblant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de ressemblance - Wiktionnaire

De ressemblant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ressemblance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ressemblance rœsɑ̃blɑ̃s play_arrow

Citations contenant le mot « ressemblance »

  • La nouvelle coupe de cheveux de Bella Hadid accentue sa ressemblance avec Carla Bruni (New York, 12 mars 2020). Madame Figaro, La nouvelle coupe de Bella Hadid souligne sa troublante ressemblance avec Carla Bruni - Madame Figaro
  • Cette mère au foyer américaine fait le buzz pour sa ressemblance avec la star de « Friends », et on le lui dit depuis le lycée ! Marie France, magazine féminin, On a trouvé le sosie de Jennifer Aniston, et la ressemblance est frappante
  • Une Californienne fait le buzz pour sa ressemblance avec Jennifer Aniston. Grazia.fr, Jennifer Aniston : voici son sosie, Caitlin, et la ressemblance est à s'y méprendre ! - Grazia
  • Soit dit en passant, c'est une chose assez hideuse que le succès. Sa fausse ressemblance avec le mérite trompe les hommes. De Victor Hugo / Les Misérables
  • La ressemblance n'est pas propice à la domination de l'Un sur l'Autre. Au contraire, elle incite plutôt à la paix des sexes. De Elisabeth Badinter / L’Un est l’autre
  • La comédie n'est qu'un portrait de nos actions et de nos discours, et la perfection des portraits consiste en la ressemblance. De Pierre Corneille / La Veuve, au lecteur
  • Il existe en nous des germes de ressemblance que développe l'amour. Un geste, une inflexion de voix, tôt ou tard, trahissent les amants les plus prudents. De Raymond Radiguet / Le Diable au corps
  • Quelle vanité que la peinture qui attire l'admiration par la ressemblance des choses, dont on n'admire point les originaux ! De Blaise Pascal / Pensées sur la religion
  • Il y a dans l’acte d’amour une grande ressemblance avec la torture ou avec une opération chirurgicale. De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • C'est la sélection des détails et non pas leur nombre, qui donne à un portrait sa ressemblance. De Alexis Carrel / L'Homme, cet inconnu
  • Il faut plonger dans une trouble ressemblance, c'est à force d'oubli que vient la connaissance. De Luc Estang / Les Quatre Eléments
  • Les villes sont la nature façonnée par l'homme, à son image et à sa ressemblance. De Jacques Godbout / L'Isle au dragon
  • Les gens riches n'intimident que par leur manque de culture et leur ressemblance avec leurs domestiques. De Georges Wolfromm / Courts-circuits
  • Deux visages semblables, dont aucun ne fait rire en particulier, font rire ensemble par leur ressemblance. De Blaise Pascal
  • Le comble de la ressemblance : Pouvoir se faire la barbe devant son portrait. De Alphonse Allais / Le Tintamarre - 18 Mai 1879
  • Ecrire, c'est aussi inspirer autrui, le pousser vers sa ressemblance, vers sa préférence. De Jean Cayrol / Ecrire
  • Le devoir a une grande ressemblance avec le bonheur d'autrui. De Victor Hugo
  • La haine vient de la ressemblance. De Jacques Attali / Fraternités - Une nouvelle utopie
  • Les égaux s'assemblent volontiers avec leurs égaux. Cicéron en latin Marcus Tullius Cicero, De la vieillesse, III, 7
  • Quelle vanité que la peinture, qui attire l'admiration par la ressemblance des choses dont on n'admire point les originaux ! Blaise Pascal, Pensées, 134 Pensées

Images d'illustration du mot « ressemblance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ressemblance »

Langue Traduction
Corse similitudine
Basque antzekotasun
Japonais 似ている
Russe сходство
Portugais semelhança
Arabe تشابه
Chinois 相似
Allemand ähnlichkeit
Italien somiglianza
Espagnol semejanza
Anglais resemblance
Source : Google Translate API

Synonymes de « ressemblance »

Source : synonymes de ressemblance sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ressemblance »


Mots similaires