La langue française

Affinité

Sommaire

  • Définitions du mot affinité
  • Étymologie de « affinité »
  • Phonétique de « affinité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « affinité »
  • Citations contenant le mot « affinité »
  • Vidéos relatives au mot « affinité »
  • Traductions du mot « affinité »
  • Synonymes de « affinité »
  • Antonymes de « affinité »

Définitions du mot affinité

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFINITÉ, subst. fém.

I.− DR. Lien de parenté par alliance :
1. ... il parut donc naturel et juste que les enfants et les parents, selon le degré de consanguinité ou d'affinité qui les liait au défunt, succédassent à leur auteur. P.-J. Proudhon, Qu'est-ce que la propriété?1840, pp. 184-185.
2. Le degré d'affinité rangeait ce mariage dans la classe des unions prohibées par les lois de l'Église; et bien que le scrupule religieux eût peu de prise sur la conscience des deux amants, ils risquaient de se voir contrarier dans leur désir, faute de trouver un prêtre qui voulût exercer son ministère en violation des règles canoniques. A. Thierry, Récits des temps mérovingiens,t. 2, 1940, p. 69.
Rem. 1. L'ex. 1 oppose les liens du sang et ceux de la parenté par alliance. L'ex. 2 illustre ce que l'Église cath. a déclaré « empêchements dirimants de mariage » dans des cas de parenté par alliance. 2. Les mêmes empêchements existent d'après le droit canon : en cas d'affinité spirituelle, c'est-à-dire entre parrain ou marraine et leur filleul(e).
II.− Rapport de nature ou de convenance entre des êtres ou des choses.
Rem. Constr. rencontrées : affinité de qqc. avec qqc.; de qqn avec qqn; entre qqc. et qqc.; entre qqn et qqn; avec qqc. ou qqn; pour qqc. ou qqn.
A.− [Entre les êtres hum., leurs sentiments, leurs pensées] :
3. Une seule sympathie existe, celle qui est nécessaire de par des lois supérieures, celle qui est une affinité chimique, une correspondance peut-être, d'ancienne unité merveilleuse. P. Valéry, A. Gide, Correspondance,lettre de P. V. à A. G., nov. 1891, p. 135.
4. Quand nous voudrons marquer ces sentiments instinctifs de sympathie par quoi des êtres, dans le temps aussi bien que dans l'espace, se reconnaissent, tendent à s'associer et à se combiner, je propose qu'on parle plutôt d'affinités. M. Barrès, Scènes et doctrines du nationalisme,t. 1, 1902, p. 16.
5. Considéré dans sa pleine réalité biologique, l'amour (c'est-à-dire l'affinité de l'être pour l'être) n'est pas spécial à l'homme. P. Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain,1955, p. 293.
Rem. 1. Assoc. paradigm. fréq. a) (Quasi-)synon. amitié, amour, connivence, entente, liaison; attirances, goûts; coïncidence; correspondance, unité; harmonies; parenté des cœurs; prédilections; rapports; ressemblance; sympathie. b) Anton. répulsion, sans affinité. 2. Syntagmes fréq. a) Subst. + adj. affinité métaphysique, mutuelle, mystérieuse, profonde, psychologique, spirituelle, subtile; affinités électives. b) Subst. + compl. affinité d'idées, de doctrines, de pensées.
B.− [Entre des choses concr. ou abstr.]
1. Dans les domaines de la chim., de la biol., de la méd., de l'électr., des arts, ... :
6. Un jour, sans doute, on reconnoîtra que les affinités ne sont point des forces, mais que ce sont des convenances ou des espèces de rapports entre certaines matières, qui leur permettent de contracter entre elles une union plus ou moins intime, à l'aide d'une force générale qui les y contraint, et qui se trouve hors d'elles. J.-B. Lamarck, Philosophie zoologique,t. 2, 1809, p. 103.
7. ... quand on aborde la chapelle par le grand portail, le romain, le roman, le gothique, le rococo et le moderne se mêlent et se superposent sur cette façade, mais sans affinité, sans nécessité, sans ordre, et, par conséquent, sans grandeur. V. Hugo, Le Rhin,1842, p. 70.
8. Les phénomènes de l'attraction, de l'affinité, de l'électricité de la flamme, de la vie même ne se produisent que par le contact ou par l'influence à distance de deux corps l'un sur l'autre. C. Bernard, Principes de médecine expérimentale,1875, p. 199.
Rem. Syntagmes fréq. a) Subst. + adj. affinité chimique, affinités élémentaires, magnétiques, moléculaires, organiques, physiologiques. b) Subst. + compl. affinité de l'oxyde de carbone pour le globule de sang, de l'hémoglobine pour l'oxygène, des fluides, des gaz, des astres.
2. GÉOM. ,,Correspondance entre les points de deux plans qui transforme les droites parallèles de l'un en droites parallèles de l'autre. Les propriétés géométriques conservées dans une telle transformation sont dites affines ou linéaires; leur étude constitue la géométrie affine.`` (Foulq.-St-Jean 1962), cf. affin.
3. LING. ,,Qualité de deux langues qui présentent des analogies de structure indépendantes de leur parenté.`` (Mar. Lex. 1951).
4. LITTÉRATURE :
9. Mais tout n'est pas hasard, car il y a entre les mots bien d'autres affinités que de son; il y a les filiations, les métaphores cachées, les liaisons confirmées déjà par les auteurs ou par le commun usage. Alain, Propos,1935, p. 1289.
10. Il [le poète] assemblera les mots selon leurs affinités sonores, se confiera aux rythmes, aux échos de syllabes, à tous les rapports intérieurs du matériel linguistique. A. Béguin, L'Âme romantique et le rêve,1939, p. 400.
Prononc. ET ORTH. : [afinité]. Fér. Crit. t. 1, 1787 écrit également afinité avec un seul f. Enq. : /afinite1/.
Étymol. ET HIST. − 1. 1160 « région avoisinante » (Benoît, Ducs de Normandie, I, 461, éd. C. Fahlin : Cist les afinitez jermaines E les Paluz Meotidieanes Conquistrent puis e regions Dum ci ne sunt escrit les nons), seulement ds Benoît; 2. ca 1260 dr. « parenté par alliance » (Livre de Jostice, 3 ds Gdf. Compl. : Droit par lignage ou par affinité); 3. 1370 « rapport entre les choses » emploi fig. (Oresme, Ethique, 318, ibid. : Et vertu moral semble avoir grant affinité et estre appropriee aux passions). Empr. au lat. affinitas, attesté dep. Plaute au sens 2 de « lien de parenté par alliance » (Aul., 267 ds TLL, 1219, 58); ds Varron, Rust., 1, 16, 1, ibid., 1220, 81 au sens 1 « (d'une terre) voisinage » au sens 3 « relation étroite, rapport entre 2 éléments » emploi fig. Aulu-Gelle, 4, 13, 4, ibid., 1220, 72 : tanta prorsus adfinitas est corporibus hominum mentibusque et propterea vitiis quoque aut medelis animorum et corporum.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 455. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 667, b), 682; xxes. : a) 473, b) 714.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bible 1912. − Boiss. 8. − Cap. 1936. − Chamb. 1970. − Charles 1960. − Chesn. 1857. − Dup. 1961. − Électron. 1963-64. − Fér. 1768. − Foulq.-St-Jean 1962. − Fromh.-King 1968. − Goblot 1920. − Grand. 1962. − Kold. 1902. − Lacr. 1963. − Laf. 1878. − Lal. 1968. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Miq. 1967. − Mucch. Sc. soc. 1969. − Nucl. 1964. − Nysten 1814.20. − Piéron 1963. − Plais.-Caill. 1958. − Prév. 1755. − Réau.-Rond. 1951. − Rougnon 1935. − Spr. 1967. − Springh. 1962. − Uv.-Chapman 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

affinité \a.fi.ni.te\ féminin

  1. Degré de proximité que le mariage fait acquérir à un homme avec les parents de sa femme, et à une femme avec ceux de son mari.
    • Il a épousé ma sœur, il y a affinité entre lui et moi.
    • Les divers degrés de l’affinité.
  2. Conformité qui existe entre diverses choses.
    • L’affinité floristique des Hêtraies à Buis des Cévennes et des Corbières est néanmoins très grande. — (Josias Braun-Blanquet, Jean Susplugas, Reconnaissance phytogéographique dans les Corbières, Station internationale de géobotanique méditerranéenne et alpine, Montpellier, communication nº 61, 1937)
    • Ces deux mots ont beaucoup d’affinité. — La géométrie et la physique ont une grande affinité.
    • Il y a de l’affinité entre la poésie et la peinture. — Affinité entre les caractères. L’affinité des caractères.
  3. Liaison que des personnes ont ensemble, à raison de quelques rapports entre leurs caractères, leurs goûts, leurs opinions.
    • Il y avait une grande affinité entre eux.
  4. (Chimie) Tendance des substances de nature différente à s’unir ensemble.
  5. (Géométrie) Transformation d'un objet géométrique qui l’étire ou le contracte uniformément dans une direction.
    • Une ellipse est la transformée par affinité d’un cercle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFINITÉ. n. f.
Degré de proximité que le mariage fait acquérir à un homme avec les parents de sa femme, et à une femme avec ceux de son mari. Il a épousé ma sœur, il y a affinité entre lui et moi. Les divers degrés de l'affinité. Affinité spirituelle, Celle qui se contracte dans la cérémonie du baptême entre les parrains et les marraines et les personnes dont ils ont tenu les enfants; et encore entre les parrains et les marraines et leurs filleuls ou filleules. Il se dit aussi de la Conformité qui existe entre diverses choses. Ces deux mots ont beaucoup d'affinité. La géométrie et la physique ont une grande affinité. Il y a de l'affinité entre la poésie et la peinture. Affinité entre les caractères. L'affinité des caractères. Il se dit encore de la Liaison que des personnes ont ensemble, à raison de quelques rapports entre leurs caractères, leurs goûts, leurs opinions. Il y avait une grande affinité entre eux. En termes de Chimie, il signifie la Tendance des substances de nature différente à s'unir ensemble.

Littré (1872-1877)

AFFINITÉ (a-fi-ni-té) s. f.
  • 1Degré de proximité avec la famille de celui ou de celle qu'on a épousée. L'Église a fini par déclarer empêchements dirimants de mariage tous les degrés d'affinité, Chateaubriand, Génie, I, I, 10.
  • 2Affinité spirituelle, alliance établie par le baptême entre parrains et marraines et leur filleul.
  • 3Conformité, convenance, rapport entre plusieurs choses. Affinité de goûts. Les païens disaient que l'âme a de l'affinité avec les dieux. Les poëtes ont beaucoup d'affinité avec les orateurs. Il n'y a aucune affinité entre cette émotion et le désir, Descartes, Médit. 6. Étoiles de justice, qui avez beaucoup d'affinité avec l'or, Voltaire, Zadig, 3.
  • 4En chimie, on appelle affinité la force en vertu de laquelle des molécules de différente nature se combinent ou tendent à se combiner. Il donna, en 1718, un système singulier et une table des affinités ou rapports des différentes substances en chimie ; ces affinités firent de la peine à quelques-uns qui craignaient que ce ne fussent que des attractions déguisées, d'autant plus dangereuses que d'habiles gens ont déjà su leur donner des formes séduisantes, Fontenelle, Geoffroy.
  • 5En musique, affinité des tons. Le ton d'ut a de l'affinité avec les tons de sol et de fa ses adjoints, ou de la mineur son relatif.

HISTORIQUE

XIIe s. Cist [ceux-ci] les affinitez [voisinages] germaines [de Germanie] E les paluz metodianes Conquistrent, puis…, Benoit de Sainte-Maure, I, 461.

XIIIe s. Aucune foiz apele l'en droit besoing ; si comme droit en aucune chose ou par lignage ou par affinité, Liv. de just. 3. Note que affinité nuit en esposales, ib. 202. … ou s'il y a grant afinité d'amor à le [la] veue et à le [la] seue du commun, Beaumanoir, V, 19.

XIVe s. Et vertu moral semble avoir grant affinité et estre appropriée as passions, Oresme, Eth. 318.

XVe s. Pour laquelle alliance et affinité, le dict roy de Hongrie lui manda et fit savoir par un herault, que Bazat venoit sur luy, Bouciq. Hist. I, ch. 21.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AFFINITÉ. - HIST. Ajoutez :

XVIe s. Affin que la connaissance d'elles [voyelles] soit plus aisée, j'ay avizé de les peindre et leur bailler leurs noms selon leur puissance et de les ordonner selon leur affinité, Maigret, dans LIVET, la Gramm. franç. p. 66.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AFFINITÉ, s. f. (Jurisprud.) est la liaison qui se contracte par mariage entre l’un des conjoints, & les parens de l’autre.

Ce mot est composé de la préposition latine ad, & de fines, bornes, confins, limites ; c’est comme si l’on disoit que l’affinité confond ensemble les bornes qui séparoient deux familles, pour n’en faire plus qu’une, ou du moins faire qu’elles soient unies ensemble.

Affinité est différent de consanguinité. Voyez Consanguinité.

Dans la loi de Moyse il y avoit plusieurs degrés d’affinité qui formoient des empêchemens au mariage, lesquels ne semblent pas y faire obstacle en ne suivant que la loi de nature. Par exemple, il étoit défendu (Levit. c. xviii. v. 16.) d’épouser la veuve de son frere, à moins qu’il ne fût mort sans enfans ; auquel cas le mariage étoit non-seulement permis, mais ordonné. De même il étoit défendu à un mari d’épouser la sœur de sa femme, lorsque celle-ci étoit encore vivante ; ce qui néanmoins étoit permis avant la prohibition portée par la loi ; comme il paroît par l’exemple de Jacob.

Les anciens Romains n’avoient rien dit sur ces mariages ; & Papinien est le premier qui en ait parlé à l’occasion du mariage de Caracalla. Les Jurisconsultes qui vinrent ensuite étendirent si loin les liaisons de l’affinité, qu’ils mirent l’adoption au même point que la nature. Voyez Adoption.

L’affinité, suivant les Canonistes modernes, est un empêchement au mariage jusqu’au quatrieme degré inclusivement ; mais seulement en ligne directe, & non pas en ligne collatérale. Affinis mei affinis, non est affinis meus. V. Degré, Direct, Collateral.

Il est à remarquer que cet empêchement ne résulte pas seulement d’une affinité contractée par mariage légitime, mais aussi de celle qui l’est par un commerce illicite ; avec cette différence pourtant que celle-ci ne s’étend qu’au deuxieme degré inclusivement ; au lieu que l’autre, comme on l’a observé, s’étend jusqu’au quatrieme. Voyez Adultere, Concubine, &c.

Les Canonistes distinguent trois sortes d’affinité : la premiere est celle que nous avons définie, & celle qui se contracte entre le mari & les parens de sa femme, & entre la femme & les parens du mari.

La seconde entre le mari & les alliés de la femme, & entre la femme & les alliés du mari.

La troisieme, entre le mari & les alliés des alliés de sa femme, & entre la femme & les alliés des alliés du mari.

Mais le IVe Concile de Latran, tenu en 1213, jugea qu’il n’y avoit que l’affinité du premier genre qui produisît une véritable alliance ; & que les deux autres especes d’affinité n’étoient que des rafinemens qu’il falloit abroger. C. non debet, Tit. de consang. & affin.

Les degrés d’affinité se comptent comme ceux de parenté ; & conséquemment autrement dans le Droit canon, que dans le Droit civil. Voyez Degré.

Il y a encore une affinité ou cognation spirituelle, qui est celle qui se contracte par le sacrement de baptême & de confirmation. En conséquence de cette affinité le parrein ne peut pas épouser sa filleule sans dispense. Voyez , Baptême, &c.

AFFINITÉ, en matiere de Sciences. V. Analogie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « affinité »

Du XIIe siècle jusqu'au XIIIe siècle, affinité signifiait « voisinage ». Du latin affinitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. affinitat, afenitat ; espagn. afinidad ; ital. affinità ; de affinis, de ad (voy. À) et finis, fin, limite (voy. FIN, substantif).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affinité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affinité afɛ̃ite

Évolution historique de l’usage du mot « affinité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affinité »

  • Les affinités les plus profondes sont les plus spontanément senties. De George Santayana
  • Etre flexible, c'est avoir par sa ductilité de l'affinité avec l'or. De Francis Bacon / De dignitate et augmentis scientiarum
  • Entre auteurs et lecteurs, il y a souvent plus que des affinités : des complicités, des fringales. De Bernard Pivot / Le Métier de lire
  • L’amitié, c’est gérer les affinités. L’amour, c’est concilier les différences. De Anonyme
  • Il est à peu près évident que ceux qui soutiennent la peine de mort ont plus d'affinités avec les assassins que ceux qui la combattent. De Rémy de Gourmont / Pensées inédites
  • Le rapport du marché Les réactifs d’affinité Chromatographie aide à accroître les activités commerciales / commerciales en comprenant mieux les activités des concurrents, les performances stratégiques, commerciales et opérationnelles de l’entreprise, et en reconnaissant les partenariats et fournisseurs potentiels. Tous les développements récents et les opinions de l’industrie qui ont un impact sur la dynamique du secteur sont saisis et utilisés pour soutenir l’hypothèse de recherche. , Marché Les réactifs d’affinité Chromatographie 2023 Consommation, production, compétitions par joueurs, types, applications – The Fordactu
  • Le Rapport sur le marché Récepteur du facteur de croissance du nerf à haute affinité a également fourni des données sur l’impact du COVID 19 sur le marché mondial. Le monde fait face à une crise mondiale de la santé sans précédent dans les 75 dernières années. Elle a touché tous les segments de la population et est particulièrement préjudiciable aux membres des groupes sociaux dans les situations les plus vulnérables. Ainsi, l’économie mondiale a beaucoup de prétention face à cette pandémie. Le Rapport comprend des données complètes sur l’impact du COVID 19 sur le marché Récepteur du facteur de croissance du nerf à haute affinité pour aider les utilisateurs à prendre des décisions à grande échelle. Instant Interview, Impact du marché Récepteur du facteur de croissance du nerf à haute affinité mondial de Covid-19 (2020 à 2027) | Array BioPharma Inc, Astellas Pharma Inc, AstraZeneca Plc, Daiichi Sankyo Co Ltd, Dompe Farmaceutici SpA – Instant Interview
  • En parcourant le monde de Bionis, l’affinité que vous avez bâtie entre vos personnages et NPCS aura un impact significatif sur le jeu. Il existe un certain nombre de façons d’augmenter (et de diminuer) l’affinité, mais les récompenses pour l’élargir valent bien l’effort. Breakingnews.fr, Xenoblade Chronicles: Definitive Edition - Guide d'affinité
  • L’exposition intitulée «Et plus si affinité… » est à voir au château de Prangins jusqu’au 11 octobre. , Et plus si affinités... au Château de Prangins - Léman Bleu Télévision
  • Il existe de nombreuses opportunités dans Xenoblade Chronicles: Definitive Edition pour augmenter l’affinité entre vos personnages. Cela a un impact sur le gameplay et est nécessaire pour débloquer Heart-to-Hearts. Bien que Heart-to-Hearts ne soit pas nécessaire pour battre le jeu, ils fournissent une tonne de développement de personnage et aident même à augmenter encore votre affinité. Heureusement, chez iMore, nous avons tout ce que vous devez savoir sur Heart-to-Hearts. Breakingnews.fr, Xenoblade Chronicles: Definitive Edition - Heart-to-Heart Guide

Vidéos relatives au mot « affinité »

Traductions du mot « affinité »

Langue Traduction
Anglais affinity
Espagnol afinidad
Italien affinità
Allemand affinität
Portugais afinidade
Source : Google Translate API

Synonymes de « affinité »

Source : synonymes de affinité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « affinité »

Partager