Ranimer : définition de ranimer


Ranimer : définition du Wiktionnaire

Verbe

ranimer \ʁa.ni.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre la vie ; redonner la vie.
    • […], elle se trouva mal en rentrant dans sa maison : on s'efforça vainement de la secourir, de la ranimer; elle expira sans avoir repris ses sens, ni laissé apercevoir aucune marque de connaissance. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
  2. (Par extension) Redonner de la vigueur et du mouvement à une partie qui est comme morte.
    • Ces lotions, que l'on nomme encore lotions révulsives, ont pour but d'activer la circulation du sang dans le cuir chevelu et de ranimer la pousse des cheveux. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie. -1924, p.143)
    • On est parvenu à ranimer son bras qui semblait paralysé.
    • Ranimer la circulation par un exercice violent.
  3. Réveiller les sens engourdis, faire revenir quelqu’un d’une faiblesse, d’un évanouissement.
    • Deux malabars me cognaient dessus et me laissaient sur le carreau pendant un certain temps puis me ranimaient à coup de seaux d'eau. — (Marius Lottaz, Le bourlingueur, page 458, Éditions d'en bas, 1983)
    • Il faut lui donner un cordial pour le ranimer.
  4. (Figuré) Redonner du courage.
    • Ce discours ranima les troupes.
  5. (Figuré) Exciter, rendre l’activité, la vigueur, l’éclat, en parlant des choses.
    • Il faut ranimer ce feu qui s’éteint.
    • Ranimer les couleurs d’un tableau.
    • La danse, la joie a ranimé son teint.
    • Le printemps ranime la nature.
    • Ce spectacle a ranimé son courage, son ardeur, sa colère, sa fureur, son amour.
    • Cette nouvelle a ranimé son espoir.
    • La conversation tombait, il la ranima.
    • Leur colère se ranima, s’est ranimée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ranimer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RANIMER. v. tr.
Rendre la vie, redonner la vie. Les soins qui lui furent prodigués ne purent le ranimer. Il signifie, par extension, redonner de la vigueur et du mouvement à une partie qui est comme morte. On est parvenu à ranimer son bras qui semblait paralysé. Ranimer la circulation par un exercice violent. Il signifie encore Réveiller les sens engourdis, faire revenir quelqu'un d'une faiblesse, d'un évanouissement. Il faut lui donner un cordial pour le ranimer. Il signifie au figuré Redonner du courage. Ce discours ranima les troupes. Il se dit encore figurément en parlant des Choses et signifie Exciter, rendre l'activité, la vigueur, l'éclat. Il faut ranimer ce feu qui s'éteint. Ranimer les couleurs d'un tableau. La danse, la joie a ranimé son teint. Le printemps ranime la nature. Ce spectacle a ranimé son courage, son ardeur, sa colère, sa fureur, son amour. Cette nouvelle a ranimé son espoir. La conversation tombait, il la ranima. Leur colère se ranima, s'est ranimée.

Ranimer : définition du Littré (1872-1877)

RANIMER (ra-ni-mé) v. a.
  • 1Rendre à la vie. La voix du Dieu vivant a ranimé ta cendre, Racine, Athal. IV, 6. … Par nos regrets les ranimerons-nous ? Ducis, Rom. IV, 1.
  • 2 Par extension, redonner de la vigueur, du mouvement. Par tes conseils flatteurs tu m'as su ranimer, Racine, Phèdre, III, 1. L'esprit qui règne dans la lettre de Bruxelles du 25 de novembre, ranimerait le pauvre hibou [Voltaire], si quelque chose pouvait le ranimer, Voltaire, Lett. Prince de Ligne, 13 déc. 1776. Et moi, quand le midi de ses feux bienfaisants Ranime par degrés mes membres languissants…, Lamartine, Médit. I, 24.

    Réveiller les sens, tirer de la langueur. Sa vue a ranimé mes esprits abattus, Racine, Athal. II, 5. Dieu, ranime mes sens trop faibles pour ma joie ! Voltaire, Zaïre, II, 3.

    Fig. Il est bien plus aisé de modérer les excès de piété que de ranimer sa langueur et sa paresse, Massillon, Carême, Mort.

  • 3Redonner du courage. M. de Montausier ranima les citoyens par sa présence [en une peste], les excitant à s'aider mutuellement par des offices réciproques, Fléchier, Duc de Mont.
  • 4Donner plus d'activité, en parlant de choses intellectuelles et morales. La conversation tombait, il la ranima. N'importe, en l'attendant, préparons sa victoire ; Dans l'esprit d'un rival ranimons sa mémoire, Corneille, Tite et Bérén. I, 3. Renouvelons-le dans nous, ce désir si salutaire ; ne cessons point de le réveiller, de le ranimer par la fréquente méditation de l'importance infinie du salut, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 52. Je voudrais vous marquer ce zèle avec lequel Mme d'Aiguillon ranimait la charité en un siècle où elle est non seulement refroidie, mais presque éteinte, Fléchier, Aiguillon. Mais ne craignez-vous point que… Je ne ranime encor ma satirique audace ? Boileau, Épigr. XXX. Pour exercer leur vertu, ou ranimer leur vigilance, Massillon, Carême, Lazare. Il n'a remarqué de votre rêve que ce qui ranimait ses douleurs, Rousseau, Hél. V, 10.

    Ranimer à, exciter à. Mais craignez avec moi que ce choix ne ranime Cette haine mourante à quelque nouveau crime, Corneille, Rod. III, 4.

  • 5Donner plus de force, plus d'éclat, en parlant d'objets physiques. Ranimer le feu qui s'éteignait. L'arrivée de troupes fraîches ranima le combat. Ranimer les couleurs d'un tableau. La joie a ranimé son teint. Une pluie douce ranime les plantes.
  • 6Se ranimer, v. réfl. Revenir à la vie. Ces ossements se rejoindraient et se ranimeraient pour me dire : Pourquoi viens-tu mentir pour moi qui ne mentis jamais pour personne ? Fléchier, Duc de Montaus. Les morts se ranimant à la voix d'Élisée, Racine, Athal. I, 1.
  • 7 Fig. Reprendre de nouvelles forces, une nouvelle activité. Aussitôt Télémaque, dont les forces étaient épuisées, commence à se ranimer, Fénelon, Tél. XVI. Je sentirai mon cœur encor se ranimer, Voltaire, Tancr. I, 1. Il se ranime à parler de son ancien temps, de ses amours, de ses campagnes, des combats où il s'est trouvé, du courage de ses compatriotes, Rousseau, Hél. V, 2. Je ne sais par quel hasard une superstition de mon enfance s'est ranimée dans mon cœur, Staël, Corinne, XI, 1.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Ranimer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RANIMER, v. act. rendre la vie, la vigueur, la chaleur, l’ame. Il faut ranimer la ferveur d’un néophite, le courage du soldat, l’espérance d’un amant ; le printems ranime toute la nature que l’hiver avoit engourdie ; on ranime le feu qui s’éteint, des couleurs qui se passent, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Ranimer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « ranimer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « ranimer »

Étymologie de ranimer - Littré

Re…, et animer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de ranimer - Wiktionnaire

(XVIe siècle) De animer avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ranimer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ranimer ranime play_arrow

Conjugaison du verbe « ranimer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe ranimer

Citations contenant le mot « ranimer »

  • Selon les premiers éléments d’enquête, les faits se sont déroulés vers une heure du matin à proximité du stade de football et c’est un témoin qui a donné l’alerte, a précisé la même source. Les pompiers rapidement dépêchés sur place ne sont pas parvenus à ranimer la victime. , Faits divers : un jeune homme tué par balle à proximité du Stadium de Toulouse
  • Un homme âgé de 63 ans s'est noyé ce samedi 25 juillet au lac des Ramiers à Vernoux-en-Vivarais en Ardèche. Les pompiers n'ont pas pu le ranimer. France Bleu, Ardèche : un homme meurt noyé à Vernoux-en-Vivarais
  • Les secours ont tenté, en vain, de ranimer la victime au lac de Monampteuil (Aisne). Courrier picard, Un homme de 19 ans s’est noyé à Axo’plage dans l’Aisne
  • Un homme de 30 ans s'est noyé dans un ruisseau à Rosis, au nord-ouest de Lamalou-les-Bains, dans les Hauts-cantons de l'Hérault. Et un autre a fait un début de noyade à Palavas mais les pompiers ont pu le ranimer. La victime de 35 ans a été transportée au CHU de Montpellier dans un état grave. France 3 Occitanie, Hérault : un mort noyé dans un ruisseau de Rosis et un baigneur victime d'un malaise réanimé à Palavas
  • L'accident s'est produit ce matin du mercredi 29 juillet sur la plage du Suzac. Les pompiers sont intervenus sur place, mais n'ont pas réussi à ranimer la victime. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Charente-Maritime : une femme de 60 ans se noie à Saint-Georges-de-Didonne
  • Aucune femme ne résiste quand le mec de sa meilleure amie lui dit qu’il va très mal. Cela doit ranimer en elles le sens du devoir, l’infirmière dévouée, la Petite Soeur des Pauvres qui sommeille. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans

Images d'illustration du mot « ranimer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ranimer »

Langue Traduction
Corse revive
Basque berpiztu
Japonais 蘇らせる
Russe возрождать
Portugais reviver
Arabe اعادة احياء
Chinois 复活
Allemand beleben
Italien rivivere
Espagnol reanimar
Anglais revive
Source : Google Translate API

Synonymes de « ranimer »

Source : synonymes de ranimer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ranimer »


Mots similaires