La langue française

Relèvement

Sommaire

  • Définitions du mot relèvement
  • Étymologie de « relèvement »
  • Phonétique de « relèvement »
  • Citations contenant le mot « relèvement »
  • Images d'illustration du mot « relèvement »
  • Traductions du mot « relèvement »
  • Synonymes de « relèvement »
  • Antonymes de « relèvement »

Définitions du mot relèvement

Trésor de la Langue Française informatisé

RELÈVEMENT, subst. masc.

A. −
1. Action de remettre quelqu'un/quelque chose debout, droit. Le relèvement d'une statue (Lexis1975).Les versets de la messe alternaient avec les agenouillements ou les relèvements de l'assistance (Estaunié, Bonne dame, 1891, p. 53).
2. En partic.
a) Action de remettre à flot un navire qui s'est échoué, qui a chaviré. Le relèvement d'un navire échoué (Ac.).
b) Action de reconstruire une construction démolie ou tombée en ruines. Le relèvement d'un mur (Ac.).Le relèvement des remparts (DG).
3. Au fig. [Le compl. du nom, explicité ou non, désigne une pers. (vieilli ou littér.), un ensemble de pers. ou un attribut, une manifestation d'une pers.] Action de remettre quelqu'un/quelque chose qui a eu une défaillance, qui a perdu de sa valeur dans l'état, dans la situation où il se trouvait auparavant. Synon. redressement restauration, rétablissement.Relèvement économique, moral; relèvement national; relèvement d'un pays vaincu; relèvement de l'économie d'un pays. Une société pour le relèvement des filles perdues (Duhamel, Nuit St-Jean, 1935, p. 17):
Ce qui est vil, c'est ruser avec sa défaite et la dissimuler à soi-même, se flatter en décriant le vainqueur, tromper sa faiblesse par la haine. Il n'y a pas de relèvement possible dans les voies basses. Chardonne, Attach., 1943, p. 206.
B. −
1. Action de mettre (quelque chose) plus haut, de diriger, d'incliner vers le haut. Quatre ou cinq femmes, à demi vêtues, tournoyant autour de lui avec de petits relèvements cochons de jupes (Goncourt, Journal, 1889, p. 970).La crispation de toute sa pauvre face tourmentée par un inégal abaissement des coins de la bouche et un inégal relèvement des sourcils sur de lourdes paupières (Lorrain, Âmes automne, 1898, p. 13).V. bombement ex. 2.Angle* de relèvement.
2. En partic. Action de mettre quelque chose à un niveau plus haut, de donner plus de hauteur à quelque chose. [Provoquer], au moyen d'un barrage, un relèvement des eaux du lac (Verne, Île myst., 1874, p. 172).À cause du relèvement intensif de la terre, les détroits du glaciaire inférieur de la Suède centrale disparurent rapidement (Rothé, Géophys., 1943, p. 138).V. buriner ex. 2.
P. méton. Élévation de terrain. Synon. relief.Elle lui montrait sur le relèvement du terrain qui les abritait une légère vapeur (Sand, Villemer, 1861, p. 232).Le relèvement jurassique de Richelieu, touche celui qui se trouve à la porte occidentale de Châtellerault (Élie de Beaumont, Stratigraphie, 1869, p. 285).
3. P. anal. [Le compl. du nom, explicité ou non, désigne une chose quantifiable] Action de mettre quelque chose à un degré, à une valeur plus élevé(e). Synon. augmentation, hausse, majoration.Relèvement d'une allocation, des impôts, du niveau de vie, du plafond de la Sécurité Sociale, des prix, des salaires, des tarifs, du taux d'escompte. Une transformation aussi radicale de notre tarification (...) exigerait un relèvement considérable pour les marchandises de valeur. Or, toutes les fois qu'on parle de relever un tarif de chemin de fer, les clameurs s'élèvent (Chardon, Trav. publ., 1904, p. 296).La réaction du portland dégage (...) une quantité de chaleur importante, si bien qu'après que la réaction se trouve déclenchée il se produit un relèvement sensible de la température du béton (Cléret de Langavant, Ciments et bétons, 1953, p. 87).V. agioter ex. 5.
C. −
1. Action de noter par écrit, de copier; p. méton., état détaillé. Synon. relevé.On a travaillé au relèvement de toute la dépense (Ac.).On a livré (...) trois chronomètres; je vais ces jours-ci contrôler leur marche. J'ai dressé une table de variations avec les relèvements pris au cours des essais (Peisson, Parti Liverpool, 1932, p. 23).
2. Spécialement
a) GÉOM. DESCRIPTIVE. ,,Construction permettant de déterminer un point M d'un plan P connaissant le point rabattu de M par un rabattement du plan P sur un plan horizontal H`` (Bouvier-George Math. 1979).
b) NAV., MAR., plus rarement AVIAT. Mesure de l'angle que fait une droite passant par deux points avec la ligne nord-sud pour déterminer une position; p. méton., cet angle. Nous courûmes vent arrière (...), le cap au sud-est, afin de doubler Vele-Rete, qui d'après le relèvement que nous avions fait, avant la nuit, de la pointe du sud de Formose, devait nous rester à quatre lieues dans l'est (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 376).Quel est le relèvement exact de la côte à Twofold-Bay? demanda Glenarvan. − Cent cinquante degrés, répondit Paganel (Verne, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 214).V. alidade ex. 6.Relèvement à vue. Relèvement effectué à l'aide d'un compas. Je prolongeai donc, au retour, la côte du continent, jusqu'au point de notre dernier relèvement à vue du pic Lamanon (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 80).Relèvement radiogoniométrique. Relèvement effectué à l'aide d'un radiogoniomètre. Les relèvements radiogoniométriques communiqués par les escales sahariennes avaient été faux toute cette nuit-là (Saint-Exup., Terre hommes, 1939, p. 150).
c) MAR., TOPOGR. Action de déterminer et de noter la position, la configuration, la disposition de quelque chose; p. méton., le résultat obtenu. Faire le relèvement d'une côte; porter un relèvement sur la carte. Nous n'avons pas laissé un seul point des deux côtes sans relèvement (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 74).Dumont-d'Urville, put (...) poursuivre (...) ses intéressants travaux de relèvements, qui ont valu de si belles cartes au dépôt de la marine (Verne, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 21).
D. − Synon. rare de levée (v. ce mot I B p. anal.).Le relèvement de l'inéligibilité est prononcé par un « jury d'honneur » dont les décisions peuvent être déférées au Conseil d'État (Vedel, Dr. constit., 1949, p. 380).Aux termes de la loi du 17 juillet 1908, les instituteurs publics peuvent être relevés, par arrêt du conseil supérieur de l'éducation nationale, des peines de l'interdiction (...) d'enseigner (...). La demande en relèvement ne peut être formulée qu'après un délai de deux ans (Encyclop. éduc., 1960, p. 313).
Prononc. et Orth.: [ʀ əlεvmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 « resurrection » (Dialogue Gregoire, 149, 2 ds T.-L.); 2. a) 1remoit. xiiies. « action de se relever » ([Berengier], Richel. 1444, f o59 v ods Gdf.); b) 1611 « action de remettre debout quelque chose » (Cotgr.); 3. 1427 « redressement, rétablissement » (2eDepos. de G. Ben., Ch. des Compt. de Lille, Arch. Nord ds Gdf.); 1899 « action d'augmenter les tarifs, etc. » (France, Anneau améth., p. 365); 4. 1346 « relevé, dessin » (Cart. de S. Mart. de Metz, Richel. 11848, f o15 v ods Gdf.); 1771 « action de déterminer la position d'un cap, d'une île » (Trév.); 1835 porter des relèvements sur une carte (Ac.). Dér. de relever*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 170.

Wiktionnaire

Nom commun

relèvement \ʁə.lɛv.mɑ̃\ masculin

  1. Action par laquelle on relève une chose tombée, on exhausse un terrain, on remet une chose dans la position où elle doit être.
    • Le relèvement d’un mur. Le relèvement d’un navire échoué.
  2. (Figuré) Rétablissement d'une personne qui se revient de l’état d’où elle était tombée.
    • Le relèvement d’une honnête famille ruinée. Le relèvement d’un peuple.
  3. Relevé, énumération exacte.
    • On a travaillé au relèvement de toute la dépense.
  4. (Topographie) (Hydrographie) (Navigation) Action de relever un objet, d’en déterminer la position, au moyen du compas ou autrement ; ou le résultat de cette opération.
    • Le lendemain, 6 juillet, peu de temps avant midi, Jasper Hobson et Thomas Black avaient pris leurs dispositions pour obtenir un relèvement rigoureusement exact du cap Bathurst, c’est-à-dire sa position en longitude et en latitude. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Dans ce chenal étroit je pouvais à peine faire route trente secondes entre deux virements de bord et encore je devais utiliser cette demi-minute pour prendre les relèvements au compas et m’assurer de ma position. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Jusque-là, nous avions navigué avec une grande sûreté : le poste de Fernando de Noronha et le bâtiment Cigogne firent de relèvements avec beaucoup de précision. — (Jean Mermoz, Mes vols, Flammarion, 1937, p. 69)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RELÈVEMENT. n. m.
Action par laquelle on relève une chose tombée, on exhausse un terrain, on remet une chose dans la position où elle doit être. Le relèvement d'un mur. Le relèvement d'un navire échoué. Il se dit au figuré d'une Personne qu'on rétablit ou qui se rétablit dans l'état d'où elle était tombée. Le relèvement d'une honnête famille ruinée. Le relèvement d'un peuple. Il signifie aussi Relevé, énumération exacte. On a travaillé au relèvement de toute la dépense. En termes de Topographie et d'Hydrographie, il désigne l'Action de relever un objet, d'en déterminer la position, au moyen du compas ou autrement; ou le Résultat de cette opération. Faire des relèvements de pointes, de caps, d'îles, etc. Porter des relèvements sur une carte marine.

Littré (1872-1877)

RELÈVEMENT (re-lè-ve-man) s. m.
  • 1Action de relever une chose. Le relèvement d'un mur. Le rétablissement d'un gouvernement sage et mesuré, le relèvement de la noblesse anéantie, ruinée, Saint-Simon, 397, 170. La libération d'un prisonnier opprimé pour quelques dettes peu considérables, mais désastreuses, le relèvement de quelque honnête famille ruinée, Testament de Commerson (XVIIIe siècle), dans CAP, Philibert Commerson.
  • 2 Terme de marine. Parties d'un bâtiment plus exhaussées que les autres. L'avant de ce vaisseau n'a pas assez de relèvement.
  • 3État, tableau, énumération. Le relèvement de tant de pièces détachées n'est pas l'ouvrage d'un jour, Guez de Balzac, Disc. à la rég.
  • 4 Terme de topographie et d'hydrographie. Action de déterminer la position d'un objet. Les relèvements que nous fîmes au lever du soleil nous apprirent que les courants nous avaient entraînés dans le sud plusieurs milles au-delà de notre estime, Bougainville, Voy. t. II, p. 147. Il savait fort bien que c'étaient des relèvements que je prenais, Saussure, Voy. Alpes, t. VI, p. 178, dans POUGENS.

    Terme de marine. Des vaisseaux rangés sur une ligne et gouvernant à une même aire de vent qui n'est pas celle de la direction de cette ligne, sont dits sur une ligne de relèvement.

HISTORIQUE

XIIIe s. Or sui en grant afondement, Se par cels n'ai relevement, Qui jusqu'à ci M'ont secoru, la lor morci, Rutebeuf, 14.

XVe s. Pour li relievement de noz peuple et subgiez et obvier aux grans maulx, Ordonn. des rois de Fr. t. IX, p. 635. Ung tel ainsi afflict et desolé n'est pas sans relevement de consolacion, Intern. consol. I, 12.

XVIe s. Les adventures de Demetrius, les ruinemens et relevemens de ses affaires, Amyot, Démétr. 64. Aussi leur devons nous un soin plus exprès pour leur relevement, qui est une piece rare aux decadences des partis, D'Aubigné, Hist. III, 11.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RELÈVEMENT. Ajoutez :
5 Terme de balistique. Effet du recul des armes à feu, par suite duquel le bout du canon est relevé.

Angle de relèvement, quantité dont se trouve, par cette cause, augmenté l'angle de tir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « relèvement »

Relever ; provenç. relevament ; ital. rilevamento.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1190) → voir relever et -ment
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « relèvement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
relèvement rœlɛvœmɑ̃

Citations contenant le mot « relèvement »

  • (CercleFinance.com) - Mercialys prend plus de 3% sur fond d'un relèvement d'opinion chez Invest Securities de 'neutre' à 'achat' avec un objectif de cours rehaussé de 7,2 à 8,4 euros, après la publication par la foncière de chiffres meilleurs qu'attendu au premier semestre. , Mercialys: bien orienté avec un relèvement d'analyste - EasyBourse
  • La "Réunion technique sur le relèvement du site du patrimoine mondial de Palmyre" a eu lieu le 18 décembre 2019 au siège de l'UNESCO, dans le but de réfléchir et de discuter du relèvement de Palmyre, en tant que bien du patrimoine mondial.  , Recommandations de la réunion technique sur le relèvement du site du patrimoine mondial de Palmyre - UNESCO Centre du patrimoine mondial

Images d'illustration du mot « relèvement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « relèvement »

Langue Traduction
Anglais recovery
Espagnol recuperación
Italien recupero
Allemand wiederherstellung
Chinois 复苏
Arabe التعافي
Portugais recuperação
Russe восстановление
Japonais 回復
Basque berreskuratze
Corse ricuperazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « relèvement »

Source : synonymes de relèvement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « relèvement »

Partager