La langue française

Restauration

Sommaire

  • Définitions du mot restauration
  • Étymologie de « restauration »
  • Phonétique de « restauration »
  • Citations contenant le mot « restauration »
  • Images d'illustration du mot « restauration »
  • Traductions du mot « restauration »
  • Synonymes de « restauration »
  • Antonymes de « restauration »

Définitions du mot restauration

Trésor de la Langue Française informatisé

RESTAURATION, subst. fém.

A. −
1. [Gén. à propos d'une chose concr.; corresp. à restaurer A 1] Action de remettre en bon état une chose dégradée; résultat de cette action.
a) Vieilli. Synon. de réparation.Restauration d'un mur. Ma femme, dit-il, quand les commis furent descendus, voilà certes une des plus importantes journées de notre vie! (...) la restauration de l'appartement décidée, notre appartement augmenté (Balzac,C. Birotteau, 1837, p. 146).
b) Mod., ARTS. Remise en état d'une œuvre artistique, d'un monument ancien, en essayant de respecter l'état primitif, le style; activité, métier de restaurateur. Synon. réfection.Restauration d'un monument antique, d'un tableau, d'une reliure ancienne, d'un temple grec; atelier, règle de restauration; art de la restauration; être à la restauration. Un nombre infime d'artisans pratique encore les techniques traditionnelles; leur savoir-faire est d'ailleurs surtout utilisé pour la restauration des meubles anciens (Viaux,Meuble Fr., 1962, p. 29).Depuis la loi de 1913, un système subtil protège les monuments historiques; il s'est heureusement ajouté des restaurations nombreuses (grâce à bien des initiatives privées) (Belorgey,Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 389).
ARCHIT. Restauration foncière. ,,Opération d'urbanisme ponctuel consistant à sauvegarder et à mettre en valeur des immeubles ou groupe d'immeubles anciens dont on a décidé la conservation`` (Envir. Écol. 1982).
c) Spécialement
ARBORIC. ,,Réparation et conservation des arbres d'ornement`` (Forest. 1946).
BIOL., MÉD., vieilli. Restauration de qqn.Retour de l'organisme à l'état qui précédait une maladie, une blessure, une grande fatigue ou des privations de nourriture; rétablissement de la force physique, de la santé d'une personne. Synon. guérison, régénération.Restauration d'un convalescent. Le baron Hulot, mis à un régime substantiel qu'il ignorait depuis bientôt trois ans, reprit de la force, et il se ressembla presque à lui-même. Cette restauration rendit Adeline heureuse (Balzac,Cous. Bette, 1846, p. 416).
CHIR. Réparation chirurgicale d'un élément du corps, en particulier des os. [La chirurgie] s'est faite réparatrice et plastique. L'orthopédie, la réfection ou la restauration des os et des articulations, lui a ouvert un large champ (Bariéty, Coury,Hist. méd., 1963, p. 785).
ÉCOL., PÉDOL., SYLVIC. Restauration (des sols, des terrains en montagne). ,,Technique de conservation des sols, généralement mise en œuvre par des services publics, avec souvent des moyens lourds, sur des pentes érodables ou sur des zones mouvantes (glissement de terrain, dune...) avec pour objectif de recréer un couvert végétal`` (Agric. 1977). Dans certains territoires, comme par exemple la grande île de Madagascar, la dégradation, opérée depuis des temps immémoriaux, est déjà telle qu'il ne paraît pas possible d'entreprendre des travaux de restauration à une échelle en rapport avec la tâche à accomplir (Forêt fr., 1955, p. 5).L'administration forestière veille à la restauration des terrains de montagne attaqués, en particulier, par l'érosion. Les travaux de restauration des sols et de reboisement permettent la protection des zones basses, la sauvegarde des terrains d'alpage, la discipline des cours d'eau (Belorgey,Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 387).
INFORMAT. ,,Opération qui consiste à rétablir le contexte d'une instruction ou d'une séquence de programme`` (Morvan Informat. 1981).
2. Au fig. [Corresp. à restaurer A 2]
a) [À propos d'une notion gén. abstr.] Action de restaurer, de remettre en activité, en vigueur; résultat de cette action. Synon. renaissance, rétablissement.Restauration du catholicisme, de la religion. Tous ceux qui croient que le suffrage universel peut s'accommoder des libertés nécessaires doivent (...) poursuivre sans équivoque la restauration du parlementarisme (Gambetta, 1869ds Fondateurs 3eRépubl., p. 72).La restauration de la langue française en Alsace-Lorraine n'a pas encore eu le temps de produire des effets littéraires (Arts et litt., 1936, p. 38-3).
Rare. [À propos d'une pers.] Régénération. La restauration de l'homme suivant les règles de sa nature. (...) il s'agit de tirer l'individu de l'état de diminution intellectuelle, morale et physiologique amené par les conditions modernes de la vie. De développer en lui toutes ses activités virtuelles. De lui donner la santé. De lui rendre, d'une part, son unité, et d'autre part, sa personnalité (Carrel,L'Homme, 1935, p. 355).
b) POL., HIST.
α) Action de rétablir au pouvoir une dynastie qui en avait été écartée. Restauration de la monarchie; restauration des Bourbons, de Charles II, des Stuarts. On sent, dans les rangs mêmes des anciens partisans de la monarchie, que toute œuvre de restauration serait le prélude d'une révolution (Gambetta, 1872ds Fondateurs 3eRépubl., p. 117).[Le comte de Chambord] entendra remonter sur le trône en vertu d'un droit propre et non de la volonté nationale. Cette exigence suffira pour empêcher la Restauration, encore que les monarchistes soient en majorité à l'Assemblée Nationale (Vedel,Dr. constit., 1949, p. 82).
β) Absol. [Le plus souvent avec une majuscule] La Restauration
[En Angleterre] Rétablissement au pouvoir des Stuarts en 1660; période correspondant aux règnes de Charles II et Jacques II (1660-1688). En Angleterre, Monk fut un des principaux auteurs de la Restauration (Ac.1878).
[En France] Rétablissement au pouvoir des Bourbons. Pendant, sous la Restauration. Deux grands faits historiques peuvent se comparer, à quelques égards, à la Restauration en France: le retour des Stuarts en Angleterre, et l'avénement de Henri IV (Staël,Consid. Révol. fr., t. 2, 1807, p. 169).
En partic. Première Restauration. ,,Période pendant laquelle la monarchie française fut rétablie en faveur des Bourbons (Louis XVIII) à la suite de l'effondrement du Premier Empire (16-24 avr. 1814-20 mars 1815)`` (Debb.-Daudet Pol. 1981). Deuxième, Seconde Restauration. ,,Régime qui fut celui de la France sous Louis XVIII après les Cent-Jours et sous Charles X (22 juin 1815-7 août 1830)`` (Debb.-Daudet Pol. 1981).
BEAUX-ARTS. Style situé entre le style Empire et le style Louis-Philippe. La Restauration emprunte au Directoire les chaises à dossier ajouré, mais fait preuve de moins d'originalité et de fantaisie (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 149).En appos. avec valeur d'adj. inv. [Qualifie un style, un élément de décor.; avec ou sans majuscule] Qui appartient au style Restauration française, qui en a les caractéristiques. Meuble Restauration. Une chambre meublée d'acajou restauration et de damas bleu barbeau (Gyp,Docteurs, 1892, p. 196).
B. − [Corresp. à restaurer B]
1. Branche d'activité qui consiste dans la fabrication et/ou le service des repas et boissons; métier de restaurateur. La restauration et l'hôtellerie; travailler dans la restauration. Tout le quai [à Amsterdam] est bordé de buffets de restauration, − où l'on peut consommer debout des concombres au vinaigre, des salades de betterave, des poissons salés arrosés de thé et de café (Nerval,Fêtes Hollande, 1852, p. 291).La mauvaise adaptation de l'hôtel moyen français − dont la partie « restauration » est relativement plus « soignée » que la partie « chambres » (Jocard,Tour. et action État, 1966, p. 114).
2. Région. (Suisse) ou vieilli
a) Auberge, restaurant. C'est, paraît-il, la première cuisine de la ville, la restauration où se réunissent les gourmets de l'endroit en mal de dîner fin (Lorrain,Sens. et souv., 1895, p. 289).Quand je reviendrai, les marronniers des restaurations verseront sur les tables une ombre vigoureuse (Larbaud,Barnabooth, 1913, p. 103).
b) Mets servi dans un restaurant. On nous a servi une restauration (Pierreh.1926).
Prononc. et Orth.: [ʀ εstɔ ʀasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. 2emoit. xiiies. « action de remettre en bon état » (Introd. d'astron., B.N. 1353, f o61a ds Gdf. Compl.: si aporte moult grant restauration de bien); 1314 méd. (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, § 702); 1560 archit. (Antoine Rebul, Bible, Esdr. 3, 1 d'apr. FEW t. 10, p. 321b); 1690 (Fur.); spéc. 1799 « réparation d'une œuvre d'art » (ds Articles et monuments de la Renaissance, I, 346); 2. a) ca 1355 restauracion « action de rétablir, remettre en activité (les jeux dédiés à Jupiter) » (Bersuire, Tite Live, B.N. fr. 20312 ter, f o40 v o); 1553 fig. restauration « action de redonner une place » (Jean Gerard, Bible, Actes, 3, 21); b) 1677 « rétablissement d'une dynastie » (Miege). II. 1. 1890 (Lar. 19eSuppl.: Restauration. Restaurant, dans les villes d'eaux des bords du Rhin); 2. 1961 (Zumthor ds FEW t. 10, p. 322b, note 18: Frm. Suisse la restauration, l'activité professionnelle qui consiste à tenir, gérer un restaurant); 1964 (Rob.). I empr. au b. lat. restauratio, -onis « renouvellement » déb. iiies. ds OLD, également att. en lat. chrét. aux sens de « rétablissement dans son état primitif » fin vies. ds Blaise Lat. chrét. et « réparation (d'édifice) » viies., ibid., formé sur le supin restauratum de restaurare, v. restaurer. Cf. l'a. fr. restaurement « rétablissement, réparation » ca 1145 (Wace, Conception N.D., éd. W. R. Ashford, 1110: restoremenz) − 1662 ds Gdf., répertorié par Guérin comme ,,anc.``, restorage « id. » au xiiies. (Chevalier au cygne, 257 ds T.-L.), répertorié comme terme en usage aux Pays-Bas par Trév. 1771 (restaurage [...] action de raccommoder à l'aiguille les trous d'une toile), restaurance « id. » fin xiiie- déb. xives. (Athis, Richel. 375, f o64 ds Gdf.) − 1498, Sottie, VII, 486, éd. E. Picot, t. 1, p. 227, répertorié par Ac. Compl. 1842 comme ,,V. lang.``, restor « id. » 1348 (Recepte de P. de Panthegnies, Arch. mun. Valenciennes, CC3, f o9 r ods Gdf.) − 1355, ibid. et restoreson « rétablissement de santé » xives. (Moamin, III, 10, 9 ds T.-L.). II empl. spéc. de I d'apr. restaurant*. Fréq. abs. littér.: 866. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 142, b) 1 579; xxes.: a) 558, b) 672. Bbg. Archit. 1972, p. 21. − Dossiers de mots: tourisme. Néol. Marche. 1979, n o12, p. 179. − Dub. Pol. 1962, p. 406. − Sculpt. 1978, p. 666. − Vardar Soc. pol. 1973 [1970] p. 302.

Wiktionnaire

Nom commun

restauration \ʁɛs.tɔ.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Réparation ; remise en bon état ou, en informatique, remise d’un système en état d’origine.
    • La barbacane avait été élevée très-probablement sous saint Louis, comme la plupart des adjonctions et restaurations faites au château. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • De réels efforts ont été poursuivis par l'État pour mener à bien l'œuvre du reboisement. C'est seulement par la restauration des anciennes forêts qu'on rendrait à ce pays sa naturelle armature …. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La valorisation du patrimoine juif est un processus de grande ampleur en Catalogne où la restauration des calls (nom hébreu désignant les quartiers juifs au Moyen Âge) et la récupération des témoignages du passé, ont donné des résultats notoires. — (Danielle Rozenberg, Séfarad et ses miroirs (miroir et identité), dans Enjeux d'histoire, jeux de mémoire: les usages du passé juif, 2006, page 471)
  2. (Architecture) Travail fait d’après un édifice antique, pour en rétablir selon la vraisemblance les parties qui n’existent plus.
    • La restauration des monuments anciens est toujours en partie conjecturale.
  3. (Figuré) Rétablissement.
    • Mais la destruction par l’inflation du capital circulant a entravé la restauration de l'activité économique. — (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 Octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), p.91)
  4. Rétablissement d’une ancienne dynastie sur le trône.
    • Dans le fait, le retour de Richard avait détruit tout espoir de restauration de la dynastie saxonne en Angleterre ; […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Fouché, dans ses Mémoires, avoue que ses plans ne réussirent pas; Talleyrand fut plus heureux, il contribua grandement à la restauration des Bourbons ; […]. — (François-Cécile Drujon de Beaulieu, Napoléon jugé par l'histoire, ou précis historique et critique de la vie de cet empereur, Paris : chez Maison, 1844, page 133)
  5. (En particulier) (Absolument) (Histoire) Le rétablissement de la dynastie des Bourbons en France. — → voir Restauration.
    • Un ancien officier d'ordonnance de Napoléon, […], et qui sous la restauration fit une haute fortune, était venu passer les beaux jours à Versailles, …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  6. (Politique) Retour à une organisation sociale du passé.
    • Une restauration n'est possible qu'aux brefs instants de lassitude quand les idées, les hommes et les faits s'accordent une trêve, quand l'essoufflement rompt l'assaut des générations montantes. — (François Mitterrand, Le coup d'État permanent, 1965)
  7. Secteur des activités liées aux établissements permettant de prendre un repas.
    • Pour intégrer certains métiers liés au secteur de la restauration - comme celui de serveur -, il n’est pas forcément nécessaire d’être diplômé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RESTAURATION. n. f.
Réparation, remise en bon état. La restauration d'un monument public. La restauration d'une statue, d'un tableau. Il se dit particulièrement, en termes d'Architecture, d'un Travail fait d'après un édifice antique, pour en rétablir selon la vraisemblance les parties qui n'existent plus. La restauration des monuments anciens est toujours en partie conjecturale. Il s'emploie aussi au figuré et signifie Rétablissement. La restauration de l'État, des finances, de l'autorité, de la discipline. Il se dit spécialement du Rétablissement d'une ancienne dynastie sur le trône. On l'emploie particulièrement en parlant des Bourbons au XIXe siècle, et dans ce cas on l'écrit avec une majuscule. La restauration des Stuarts en Angleterre. La restauration des Bourbons en France. Le gouvernement de la Restauration. L'histoire de la Restauration. Le mouvement romantique date de la Restauration. Sous la Restauration.

Littré (1872-1877)

RESTAURATION (rè-stô-ra-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Rétablissement, en parlant d'une ville, d'un monument public. La restauration de Thèbes fut l'ouvrage de Cassandre, et appartient au commencement de la CXVIe Olympiade, Raoul-Rochette, Instit. Mém. inscr. et belles-lettr. t. VI, p. 223.
  • 2Réparation. La restauration d'une statue. L'administration du Musée central des arts, qui, par ses lumières, a perfectionné l'art de la restauration, ne négligera sans doute rien pour conserver l'art réparateur dans toute son intégrité, Guyton, etc. Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. V, p. 456.

    Particulièrement, en architecture, travail fait d'après les restes d'un édifice antique, pour en rétablir les parties que le temps a détruites.

  • 3 Fig. Nouvelle existence donnée à certaines choses morales. La restauration des lois, de la discipline, de l'État. M. de Maucroix emploie restauration en un moyen style, c'est-à-dire dans le Schisme d'Angleterre, où il dit travailler à la restauration de la foi catholique, Vaugelas, Rem. Observ. de M***, p. 120, dans POUGENS.
  • 4Rétablissement d'une dynastie sur le trône qu'elle avait perdu. Je paye partout ; j'ai payé ma restauration, je payerai encore la vôtre [de Ferdinand VII, en Espagne], parce que j'ai beaucoup d'argent et beaucoup de complaisance aussi pour les souverains étrangers, Courier, Pièce diplomatique.

    Il se dit particulièrement de la restauration des Stuarts au XVIIe siècle et des Bourbons au XIXe. En Angleterre la restauration comprend les règnes de Charles II et de Jacques II, en France ceux de Louis XVIII et de Charles X. Sous la restauration. Pendant la restauration. L'Allemagne [de Mme de STAËL], ce livre jeté au pilon sous l'empire, et que la restauration venait de nous rendre comme une des libertés qu'elle apportait avec elle, Villemain, Souvenirs contemp. les Cent-Jours, chap. 1.

HISTORIQUE

XIVe s. La restauration des jeux, Bercheure, f° 40, verso. Et se gise le malade, tant que la restauration [après la réduction d'une luxation] soit bien ferme, Lanfranc, p. 108.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RESTAURATION, s. f. (Architect.) C’est la réfection de toutes les parties d’un bâtiment dégradé & dépéri par mal-façon ou par succession de tems, ensorte qu’il est remis en sa premiere forme, & même augmenté considérablement. Daviler. (D. J.)

Restauration, s. f. (Hist. mod. d’Angl.) On appelle en Angleterre la restauration ou le rétablissement, le changement de 1660, par lequel le roi Charles II. fut rappellé au trône de ses peres. Je n’examine point, si l’on pouvoit s’en dispenser ou non ; mais on a remarqué qu’après cette restauration des Stwards, le caractere de la nation souffrit une altération considérable. S’il est permis de dire la vérité, elle changea l’hospitalité en luxe, le plaisir en débauche, les seigneurs des provinces & les gentilshommes de la chambre des communes en courtisans & en petits-maîtres. L’esprit anima la licence du siecle, & la galanterie y répandit le vernis qui fait son apanage. On vit succéder à l’austérité du gouvernement du protecteur, les goûts de la cour de Louis XIV. On n’aima plus que les poësies efféminées, la mollesse de Waller, les satyres du comte de Rochester, & l’esprit de Cowley. Enfin Charles II. ruina son crédit & ses affaires, en voulant porter dans son gouvernement le génie & les maximes de celui de la France. Voilà le germe qui produisit l’événement de 1688 consacré sous le nom de révolution. Voyez Révolution. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « restauration »

Provenç. restauracio ; espagn. restauracion ; ital. restaurazione, ristorazione ; du lat. restaurationem, de restaurare, restaurer. L'ancienne langue avait aussi restorement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du bas latin restauratio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « restauration »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
restauration rɛstɔrasjɔ̃

Citations contenant le mot « restauration »

  • Le pardon requiert la mémoire absolument vive de l'ineffaçable, au-delà de tout travail du deuil, de réconciliation, de restauration, au-delà de toute écologie de la mémoire. De Jacques Derrida / Antoine Spire - Le Monde de l'éducation - septembre 2000
  • Participer à la restauration d’une œuvre, c’est développer avec elle une relation privilégiée De Fleur Pellerin / discours lors de l’événement « Mécénat participatif : tous à l’œuvre ! » 9 décembre 2014
  • « À moyen terme et dans la perspective de la restauration de l’intérieur de l’abbatiale, il nous est apparu qu’il fallait prévoir un lieu où nous pourrions célébrer la messe et chanter les offices avec un nombre important de fidèles », assure le Prieur. , Abbaye de Juaye-Mondaye : c'est parti pour la restauration de la Grange aux Dîmes ! | La Renaissance le Bessin
  • C’est officiel : la chaîne de restauration rapide britannique Prêt-à-Manger débarque à Lyon. Et c’est tout près de l’Opéra que l’enseigne spécialisée dans les sandwichs préparés avec des produits frais ouvrira ses portes à partir du 3 septembre. Le Bonbon, L’enseigne de restauration rapide Prêt-à-Manger va s’installer à Lyon
  • C'est une des entreprises florissantes d'Auvergne qu'on ne connait pas forcément, Sighor créée en 1989 est le 3éme opérateur français en terme de restauration sur les aires de services des autoroutes françaises. 44 restaurants, 28 hôtels,1250 collaborateurs et 104 millions de chiffre d'affaires. France Bleu, La relance éco : Sighor le spécialiste auvergnat de la restauration sur autoroute ne manque pas d'aires
  • Contrat apprentissage. Missions : vous préparez un Brevet Professionnel Art du Service et commercialisation en restauration. Vous assurez la mise en place de la salle, l'accueil des clients, la prise de commande et le service à l'assiette ainsi que le nettoyage et rangement en fin de service. Vous travaillerez essentiellement les midis en semaine, ainsi que les vendredi et samedi soirs. Nord Littoral, Un restaurant recherche un serveur en restauration

Images d'illustration du mot « restauration »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « restauration »

Langue Traduction
Anglais restoration
Espagnol restauracion
Italien restauro
Allemand wiederherstellung
Chinois 恢复
Arabe استعادة
Portugais restauração
Russe восстановление
Japonais 復元
Basque zaharberritze
Corse restaurazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « restauration »

Source : synonymes de restauration sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « restauration »

Partager