La langue française

Abrutissement

Définitions du mot « abrutissement »

Trésor de la Langue Française informatisé

ABRUTISSEMENT, subst. masc.

I.− [En parlant des facultés physiques (ex. 1), intellectuelles, spirituelles (ex. 2), ou de toutes ces facultés à la fois (ex. 3)] Action d'abrutir :
1. Feuillet dit que la discipline est la gardienne des grands instincts dans l'armée; moi, j'y vois seulement un aplatissement et un abrutissement du physique : ... E. et J. de Goncourt, Journal,août 1858, p. 522.
2. Il est vrai que je connais cet ami de vingt ans; et que les sacrements lui sont, lui font une nourriture, (comme le pape vient si judicieusement de le rappeler); et non les dévotions un hébétement, un émoussement, un abrutissement de la pointe du bourgeon de la vie intérieure. Ch. Péguy, Victor-Marie, Comte Hugo,t. 2, 1910, p. 753.
3. Il m'est difficile de concevoir sous la figure d'un livre ce qui fut ma vie de volonté intellectuelle, et ma résistance personnelle aux actions de dissipation, d'abrutissement, d'amollissement et d'insenséisme exercées sur le moderne par la vie qu'il lui faut mener ... A. Gide, P. Valéry, Correspondance,Lettre de P. V. à A. G., mai 1921, p. 485.
Rem. Abrutissement est associé à des mots comme aplatissement (ex. 1), amollissement, dissipation (ex. 3), émoussement (ex. 2), péj. comme lui. Comme nom d'action il peut être accompagné d'un compl. introd. par la prép. de et correspond au compl. d'obj. du verbe actif correspondant (ex. 1, 2).
II.− État de celui qui est abruti (dans ses facultés physiques, intellectuelles, spirituelles ou morales) :
4. Il nous entretint aussi des anciens propriétaires de cette contrée, de l'abrutissement, de la dégradation dans laquelle les avoit plongés l'abus des liqueurs spiritueuses, abus qui les conduisit rapidement à l'anéantissement. Saint John de Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'État de New-York,t. 3, 1801, p. 152.
5. Tel est le malheur de ces hommes qu'ils ne peuvent même plus désirer leur propre régénération, non point seulement par la raison connue qu'on ne peut désirer ce qu'on ne connoît pas, mais parce qu'ils trouvent dans leur abrutissement moral, je ne sais quel charme affreux qui est un châtiment épouvantable. J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg ou Entretiens sur le gouvernement temporel de la Providence,t. 1, 1821, p. 279.
6. Elle n'était pas dévote dans le mauvais sens du mot; elle n'avait aucune de ces terreurs, de ces puérilités, de ces asservissements de l'âme, de ces abrutissements de la pensée qui composent la dévotion chez quelques femmes et qui ne sont en elles qu'une enfance prolongée toute la vie, ou une vieillesse chagrine et jalouse qui se venge par une passion sacrée des passions profanes qu'elles ne peuvent plus avoir. A. de Lamartine, Les Confidences,1849, p. 80.
7. Gérard tomba plutôt qu'il ne s'assit sur une chaise. Il y a des moments où l'émotion est si grande, qu'on est incapable de sentir le malheur qui vous arrive, de l'analyser et même de s'en souvenir. On sait qu'un grand malheur est arrivé, et on ne se rappelle pas les impressions du moment. Gérard était dans cet état qui touche à l'abrutissement et à l'idiotisme. Champfleury, Les Aventures de Mademoiselle Mariette,1853, p. 259.
8. ... dès que le soir arrive, Marianne, sous l'influence de la boisson, tombe dans un complet abrutissement... son cerveau s'engourdit, sa langue s'empâte, ses lèvres pendent et luisent comme la margelle usée d'un vieux puits ... O. Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 281.
9. Elle absorbe plus d'une demi-bouteille par jour et tombe rapidement dans la plus complète ivresse, dans l'abrutissement le plus honteux ... P. Janet, Les Obsessions et psychasthénie,1903, p. 54.
10. Il subit une série d'interrogatoires épuisants, qui le laissèrent exténué. Tous les inculpés connaissent cette impression de vide, d'abrutissement, d'exhaustion, que laisse une longue bataille avec les policiers ou le juge d'instruction. M. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 250.
11. Cette torpeur, cet abrutissement que nous impose la température, nous est une leçon d'humilité. F. Mauriac, Journal,1940, p. 212.
Rem. 1. L'abrutissement est souvent attribué à l'alcool (ex. 4, 8, 9). L'abrutissement phys. est comparé à un vide (ex. 10), ou à une sorte de torpeur (ex. 11). Il précède l'épuisement (ex. 10, exhaustion) ou l'anéantissement (ex. 4). L'abrutissement intellectuel ou moral est associé à des termes tels que idiotisme (ex. 7) ou asservissement (ex. 6). Tous les termes associés sont péj. comme lui; l'ex. 5 suggère un sens mélioratif possible et donne régénération comme anton. de abrutissement moral. 2. Le n. marquant l'état est rarement accompagné d'un compl. de n. (ex. 6, où il exprime l'aboutissement de l'action plutôt que l'état); plus fréquemment d'un adj. qualificatif indiquant sa nature (ex. 5 : moral), son degré (ex. 8 : complet) ou l'impression qu'il produit (ex. 9 : honteuse).
Prononc. : [abʀytismɑ ̃]. Cf. abrutir. Enq. : /abʀytismã/.
Étymol. − 1588 « état comparable à celui de la brute » (d'un homme) (I. Lambert, Discours evangeliques, I, 120b ds Rom. Forsch. XXXII, 4 : Quel abrutissement est-ce là en un homme raisonnable?). Dér. de abrutir* 1 à partir du thème du part. prés.; suff. -ment*. HIST. − Apparu au xvies. (cf. étymol.), le mot désigne d'abord et uniquement l'état de celui qui est comme une brute. Littré est le 1erà le définir en outre comme l'action d'abrutir. Dès lors le mot garde une grande stab. sém. (cf. sém. I et II).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 179.
BBG. − Littré-Robin 1865.

Wiktionnaire

Nom commun

abrutissement \a.bʁy.tis.mɑ̃\ masculin

  1. État d’une personne abrutie.
    • Mais comment pourra-ton satisfaire au besoin moral des masses ? On ne le peut que par une instruction publique généralement gratuite, […]. Mais si, comme jusqu'alors, les instituteurs sont inconsidérés, tourmentés, vexés, impayés, mal logés, à une merci ingrate, paupérisante et dégradante, sous une dépendance entravante et serve, sous le coterisme du prêtre et de quelques factotons de village, les populations ne sortiront pas de leur ignorance, resteront dans leur abêtissement et leur abrutissement, […]. — (« Abêtissement », dans Enrichissement de la langue française : dictionnaire des mots nouveaux, de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris : chez Pilout & Troyes : chez Laloy, 1842, p. 14)
    • En dehors de cela, de la vie réelle, personnelle, on leur avait laissé deux choses : l'abrutissement de l'alcool et la jouissance immédiate, à bon marché, à la maison publique. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABRUTISSEMENT. n. m.
État d'une personne abrutie. Cet homme est tombé dans un grand abrutissement. La débauche l'a plongé dans l'abrutissement.

Littré (1872-1877)

ABRUTISSEMENT (a-bru-ti-se-man) s. m.
  • Action d'abrutir. État d'une personne abrutie. Cet homme d'un esprit distingué a été jeté par le vin dans l'abrutissement. Les abrutissements sont de causes diverses, par exemple la misère, les mauvais traitements, les excès.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « abrutissement »

 Dérivé de abrutir avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Abrutir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « abrutissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abrutissement abrytismɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « abrutissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abrutissement »

  • La presse est une école d'abrutissement parce qu'elle dispense de penser. De Gustave Flaubert / Correspondance
  • L'abrutissement est l'état le plus proche de l'innocence. De Rosa Montero / Le Territoire des Barbares
  • Manipulation mentale et destruction de la personnalité, soif d'argent et abrutissement de la société, la télé, c'est ni plus ni moins une secte. De Jean-Marie Gourio / Brèves de comptoir
  • Si, en effet, Internet a beaucoup à offrir à qui sait ce qu’il cherche, le même Internet est tout aussi capable de compléter l’abrutissement de ceux et celles qui y naviguent sans boussole. De Laurent Laplante / Ignorant par abus d’information
  • C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement. De Albert Einstein / Comment je vois le monde
  • L’antidote au racisme est l’éducation. Le remède à la bêtise est l’éducation. L’éducation est la clé du changement puisqu’elle devrait participer à doter quiconque de la connaissance et d’outils de réflexion pour contribuer à une société sans discrimination. L’éducation est le meilleur bouclier contre l’abrutissement général. L’éducation est la réponse à toute tentative d’empoisonnement de l’esprit critique. Son pouvoir est immense. Après tout, "l’éducation peut tout : elle fait danser les ours" (Citation de Gottfried Wilhem Leibniz). , L’antidote au racisme est l’éducation - La Libre
  • Je crains seulement que notre jeunesse se confond à ces comportements rebelles pour leur emboîter le pas et de faire pareil. Mais fort heureusement, nous avons une jeunesse consciente. Non, les jeunes de mon pays, ne sont point faits pour cet odieux abrutissement; ce manque de respect à l’autorité doit cesser. Chers jeunes, redoutez ce chemin qui mène vers le chaos, vos âmes sont innocentes et saines; vous avez de très bons repères pour prôner la paix. Xibaaru, Macky doit mettre fin aux injures de 2 activistes
  • Aller à vélo, bien sûr, c'est ralentir le rythme, et voir ce qu'on ne voyait plus, ce que dissimulaient l'empressement et la vitesse. C'est voir mieux aussi, parce que l'activité physique ouvre l'esprit et, donc, les yeux, quand les heures passées en voiture sont gage d'abrutissement. « La voiture n'a jamais été faite pour la promenade, explique l'auteur. En voiture, le voyage c'est la destination, alors qu'à vélo, le voyage c'est le trajet. ». L'Équipe, « Vélos Nomades », éloge littéraire du vélo voyageur - Vélo Mag - L'Équipe
  • L’abrutissement collectif de cette "pensée" paléolithique paraît avoir produit un tel stade de littéralisme que l’on ne peut juste incriminer la viralité du crétinisme de masse et de l’emballement numérique. A qui peut profiter le crime ? Pour ne parler que de notre malheureuse France que souille tant de violence et de laideur, on a l’impression que cette prétendue "convergence des luttes" qui n’a d’ailleurs vraiment rien à voir avec les "gilets jaunes" et leurs souffrances, est là pour en finir avec les vestiges tétanisés d’un peuple et d’un Etat. Il ne s’agit pas seulement de vociférer rue Royale en plein état d’urgence sanitaire, en toute impunité au nom de l’antiracisme, mais de faire reculer et se soumettre une fois pour toutes les Etats, les nations, les lois et les frontières. A commencer par chez nous. Marianne, Le grand retour du révisionnisme, et la peur de nos dirigeants | Marianne
  • Chez celles et ceux qui n’ont pas de repères ni d’accès à la culture, elle instille des normes sociales misogynes, superficielles et individualistes qui demandent tant d’efforts pour être déconstruites. Et au nom de quel principe devrions-nous laisser les plus faibles parmi nous être les proies des producteurs d’abrutissement? Slate.fr, La télé-réalité, du divertissement à l'abrutissement | Slate.fr
  • Alors que les critiques s’abattent sur le monde d’Internet : désinformation, abrutissement, problèmes écologiques… le New York Times Magazine s’interroge sur la possibilité de faire d’un nouvel Internet une utopie de tous les possibles. Courrier international, Internet : pour que l’utopie ne devienne pas une dystopie

Traductions du mot « abrutissement »

Langue Traduction
Anglais stupor
Espagnol embrutecimiento
Italien abbrutimento
Allemand benommenheit
Portugais embrutecimento
Source : Google Translate API

Synonymes de « abrutissement »

Source : synonymes de abrutissement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « abrutissement »

Abrutissement

Retour au sommaire ➦

Partager