La langue française

Ramasse

Définitions du mot « ramasse »

Trésor de la Langue Française informatisé

RAMASSE, subst. fém.

A. − Région. (Alpes), vieilli. Grand traîneau de bois, guidé par un homme et dans lequel prennent place les voyageurs qui descendent les pentes enneigées des montagnes. Il descendit le mont Cenis dans une ramasse (Ac.1878).Ramasse (...) sorte de traîneau qui glissait à vive allure sur la neige − l'ancêtre du ski actuel! − et qui, à en croire les récits des voyageurs, leur laissait une forte impression. Les routes et la circulation automobile ont fait disparaître la ramasse (Gde encyclop. de la Montagne, Paris, éd. Atlas, t. 7, 1983, p. 12).
En partic. ,,Traîneau servant à descendre les récoltes, et en particulier le foin, sur de fortes pentes`` (Fén. 1970).
B. − SPORTS (alpin.) Glissade contrôlée sur une pente enneigée, qu'on exécute debout ou accroupi, avec appui sur le piolet qui sert de frein. La ramasse demande une qualité de neige bien précise (bien transformée, pas trop dure), et une pente relativement forte (à partir de 30oenviron). Ce n'est pas un exercice difficile pour qui a l'habitude du ski (Gde encyclop. de la Montagne, Paris, éd. Atlas, t. 7, 1983, p. 12).
Loc. adv. En ramasse, à la ramasse. En employant la méthode de la ramasse. Descendre en ramasse. Ce rocher rendu glissant par la pluie m'obligeait à le surveiller très attentivement. Encore quelques mètres, nous quitterions la corde et « en ramasse », sur les névés, nous mettrions du champ entre cette foule dangereuse et nous-mêmes (M. Liotier, Celui qui va devant, Paris, Arthaud, 1974 [1968], p. 102):
... on peut, dans cette saison, se laisser glisser à la ramasse, sans presque aucun danger, depuis les sommets jusque dans les vallées habitées. La descente dure ainsi moins d'un quart d'heure (...) tout vous jette dans une sorte de vertige... Quinet, All. et Ital., 1836, p. 141.
En ramasse assise, debout. À toute course, en ramasse debout ou à grandes enjambées suivant la pente, nous dévalons vers le refuge (R. alpine,vol. 31, n o3,1930,p. 101, ibid.).Sous le Requin, la première cordée, qui détient les allumettes, part en ramasse assise, et disparaît dans la nuit (La Montagne, n o233, juill.-août 1931, p. 221 ds Quem. DDL t. 27).
Prononc. et Orth.: [ʀamas], [-ɑ:s]. Littré: ,,On remarquera que l'a n'est pas long, et qu'on ne dit pas [ʀamɑ:s]``. Lar. Lang. fr.: [-as] mais Rob. 1985: [-ɑ:s]. V. ramasser1. Att. ds Ac. 1718-1878. Étymol. et Hist. A. 1367 bourg. ramasse « balai » (Compte ds [Prost] Inventaires mobiliers [...] des ducs de Bourgogne, Paris, t. 1, 1904, § 607); 1395 Dijon remasse (doc. Arch. Côte-d'Or ds Gdf.). B. a) 1518 Savoie « sorte de traîneau » (J. Le Saige, Gistes, repaistres et despens d'apr. E. Clouzot ds R. Ét. rab. t. 4 1906, p. 177); 1541 (Arch. nat. KK 92, fol. 312 ds Gay), cf. 1606 (Nicot: façon de civiere [...]ès monts du Piedmont Genevre et Seny); 1740 descendre le mont Cenis en ramasse (Ac.); 1941 alpin. filer en ramasse « les mains tenant le manche du piolet dont la pointe est plantée dans la glace » (R. Frison-Roche, Premier de cordée, Paris-Grenoble, éd. Arthaud, 1943, p. 41); b) 1542 fig. (Rabelais, Pantagruel, éd. V. L. Saulnier, chap. VII, p. 40, var.: Ramasse des nommez et graduez). Terme des dial. de l'est du domaine gallo-rom.: Bourgogne, Franche-Comté, englobant le domaine fr.-prov., et, descendant par les Alpes, jusqu'à Nice (FEW t. 10, p. 50b, note 11); dér., à l'aide du suff. lat. -acea, du lat. ramus « branche ». Bbg. Quem. DDL t. 2, 27. − Wind 1928, p. 156, 202.

Wiktionnaire

Nom commun

ramasse \ʁa.mas\ ou \ʁa.mɑs\ féminin

  1. (Montagne) (Mont Cenis) Espèce de traîneau, en branches d’arcosses à l’origine, guidé par un homme rémunéré appelé « marron », et dans lequel les voyageurs descendent des montagnes où il y a de la neige.
    • Il descendit le mont-Cenis en ramasse, dans une ramasse .
    • Le général en chef descendit aussi à la ramasse un glacier presque perpendiculaire. — (Constant [valet de chambre de l’Empereur Napoléon Ier], Mémoires, tome Ier, Marengo ; Éditions de Crémille, Genève, 1973, page 21)
    • Ce sont de petites chaises basses en bois, grossières, et fixées sur deux brancards qui, à l’avant, s’élèvent en pointe, à la manière d’un traîneau, pour mieux pouvoir glisser sur la glace, et sont munies de deux bâtons longs de deux bras environ, pas trop gros, que le marron tient à la main, pour conduire, s’appuyant tantôt sur l’un, tantôt sur l’autre, pour retenir ou faire tourner la ramasse. Si le voyageur préfère descendre en toute vitesse, il fait asseoir le marron à ses pieds et laisse aller à son impulsion naturelle la ramasse qui chemine par un sentier enfoncé dont la trace maintient le.traîneau en position. — (Journal d’une expédition du 18 janvier au 10 mars 1643 in : Max Bruchet, La Savoie d’après les anciens voyageurs, Laffite Reprints 1981) [1]
    • Le moyen de transport utilisé vers 1500 était un peu curieux, il s’appelait "la Ramasse". C’était une sorte de traîneau constitué de branches entrelacées sur lequel s’asseyait la personne et que le marron faisait glisser. Avec le temps la ramasse s’était un peu améliorée en confort.C’était devenu un traîneau en bois monté sur des skis, le voyageur prenait place sur une chaise et à l’arrière le "marron" conduisait en toute sécurité.— (Saboyanos :« Lanslebourg » [1])
  2. (Alpinisme) Technique de descente sur la neige en glissant sur les semelles des chaussures et en maintenant éventuellement l’équilibre avec un piolet ou bâton.
    • On redescendit en ramasse au refuge. — (Roger Frison-Roche, Le Versant du soleil, 1981)
  3. Tige métallique utilisée pour nettoyer le canon d'une arme.
  4. (Exploitation forestière) Récupération par un grumier de multiples bois ou tas de bois épars.
    • Régis en train de faire de la ramasse en Laigue, quel boulot ! un arbre par ci par là ! — (Christophe Crognier, 19 juillet 2017 → lire en ligne)

Forme de verbe 1

ramasse \ʁa.mas\ ou \ʁa.mɑs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe ramasser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe ramasser.
    • Pierrot ramasse le mouchoir, essuie les yeux du clergyman et le mouche. Puis il se mouche aussi, en déployant le mouchoir. — (Robert Georgin, Au clair de la veuve, 1979, page 54)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe ramasser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe ramasser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe ramasser.

Forme de verbe 2

ramasse \ʁa.mas\ ou \ʁa.mɑs\

  1. Première personne du singulier de l’imparfait du subjonctif du verbe ramer.

Nom commun

ramasse \Prononciation ?\ féminin

  1. (Transport) (Montagne) (Lanslebourg-Mont-Cenis, Val d'Aoste) Espèce de traîneau en arcosse guidé par un homme (marron), et dans lequel les voyageurs descendent des montagnes où il y a de la neige.
    • Est une façon de civiere à deux cornes longues de deux pieds sur le devant, que celuy qui conduit la ramasse tient une à chascune main, et à un siege où celuy qui est ramassé est assis, des accoudoirs et un dossier, soustenuë par derriere par un autre homme qui tient les pieds en contraire desmarche de ceux du premier, avec laquelle, en temps de grandes neges és monts du Piedmont Genevre et Seny, on descend les passagers du haut du mont jusques au pied d’iceluy. Et est telle façon de civiere appelée Ramasse, de ce qu’auparavant l’agencement d’icelle, on ramassoit les passagers sur des grosses branches d’arbres, tirées avec une corde par celuy qui ramassoit. Et faut sçavoir que ledit conducteur de ceste ramasse a à chasque corne un grand anneau fait de hard qu’il laisse couler le long desdites cornes quand il veut allentir le cours de la ramasse, et un baston ferré pour l’arrester tout court quand il en est besoin. — (Jean Nicot, Thresor de la langue française, 1606)
    • Mais, loué soit Dieu, je ne perdis rien, car un autre homme accourut et mena mon dit cheval jusqu'en bas. Et ledit ramasseur me fit asseoir sur sa ramasse, qui n'est autre chose qu'un fagot de genêts dont le gros bout est lié par une corde que tient le ramasseur et qui lui sert à tirer ladite ramasse, et il a un bâton ferré avec lequel il s'appuie, et il va si raide que l'on perd sens et entendement. — (Jacques Le Sage, voyageur flamand, 1518, in Max-Pierre-Marie Bruchet, La Savoie d'après les anciens voyageurs, p. 39., 1908)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAMASSER. v. tr.
Faire un amas, un assemblage, une collection de choses. Il a ramassé tout ce qui lui était dû en plusieurs endroits, et il a fait une somme importante. Il s'applique à ramasser tout ce que les anciens ont dit de plus curieux sur cette matière. J'ai ramassé tout ce que j'ai pu trouver de médailles de tel empereur. Il signifie aussi Réunir, rassembler ce qui est épars. On a ramassé tout ce qu'on a pu trouver de soldats. À l'aspect de l'orage, la poule ramasse ses poussins sous ses ailes. Ils s'étaient ramassés en grand nombre sur la place publique. Au Jeu, Ramasser les cartes, ses cartes, Les réunir, les rassembler. Fig., Ramasser ses forces, Recueillir, réunir toutes ses forces pour quelque effort extraordinaire.

RAMASSER signifie encore Prendre, relever ce qui est à terre. Ramasser ses gants, son chapeau, des papiers, un livre. Les glaneurs vont ramasser les épis dans les champs. Fam., Ramasser une personne, Relever une personne qui est par terre. Il signifie aussi Emmener avec soi une personne, se charger d'une personne qu'on a trouvée dans l'embarras, dans la misère. Où avez-vous ramassé cet homme-là? Cette femme est si charitable qu'elle ramasse tous les pauvres qu'elle rencontre. Être ramassé par la police se dit de Malfaiteurs pris dans une rafle. Pop., Se ramasser, Se relever après une chute. S'il tombe, il se ramassera. Pop., Ramasser une pelle, Tomber. Pop., Ramasser quelqu'un, Lui régler son compte, lui dire son fait sans douceur. Il s'est fait sérieusement ramasser.

SE RAMASSER signifie Se replier sur soi-même, se pelotonner. Ce lutteur s'est ramassé et a repris l'avantage. Le hérisson, la chenille se ramassent dès qu'on les touche. Le participe passé

RAMASSÉ s'emploie adjectivement et signifie Qui est épais, trapu, vigoureux. Cet homme est ramassé. Un cheval trop ramassé. On dit de même : Avoir la taille ramassée.

Littré (1872-1877)

RAMASSE (ra-ma-s' ; on remarquera que l'a n'est pas long, et qu'on ne dit pas ra-mâ-s') s. f.
  • Espèce de traîneau dans lequel un homme dirige les voyageurs qui descendent des montagnes couvertes de neige. Après une heure de marche, on arrive aux premières granges de la ramasse, Saussure, Voy. Alpes, t. V, p. 92, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ramasse »

Ital. ramazza, du lat. ramus, branche : ustensile fait de branches.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir ramassier Attesté depuis (1476) dans la littérature, sous la forme ramassier (Voyage de Yolande de Savoie, à la date du 15 février 1476, passage du Mont-Cenis), ainsi que dans le Journal de voyage de Michel de Montaigne en Italie.
Quillet donne l'étymologie suivante : De l'italien ramazza (« même sens ») lui même de ramo («branche d'arbre»).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

→ voir ramus, ramassier et ramassié. Du latin ramus (« branchage ») donnant italien ramazza (« fagot, balai »), car ce traîneau était au début un fagot en branchage d'arcosses.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ramasse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ramasse ramas

Citations contenant le mot « ramasse »

  • La haine n'est pas un bas sentiment, si l'on veut bien réfléchir qu'elle ramasse notre plus grande énergie dans une direction unique, et qu'ainsi, nécessairement, elle nous donne sur d'autres points d'admirables désintéressements. De Maurice Barrès / Du Sang, de la volupté et de la mort
  • C'est ensemble que les singes ramassent les fruits. De Proverbe libérien
  • Le coq gratte puis la poule ramasse. De Proverbe québécois
  • Manne qui passe, on la ramasse. De Proverbe québécois
  • Celui qui jette son pain en riant le ramasse plus tard en pleurant. De Proverbe québécois
  • Sur la plage, à marée basse tout ce qu’on ramasse bouge. De Kaga No Chiyo
  • Le paresseux ressemble à une bouse de vache : Quiconque la ramasse secoue sa main. De La Bible / L'Ecclésiastique
  • Un coq a beau gratter, ça ne donne rien si la poule ne ramasse pas. De Madeleine Ferron / La Fin des loups-garous
  • La parole d'un chef, c'est comme l'eau versée, elle ne se ramasse pas. De Massa Makan Diabaté / Une hyène à jeûn
  • On ne se rencontre qu’en se heurtant et chacun portant dans ses mains ses entrailles déchirées accuse l’autre qui ramasse les siennes. De Gustave Flaubert
  • Il faut toujours se méfier des femmes qu'on prend pour des pots de fleurs. Un jour, on se les ramasse sur la tête. De Anonyme
  • Il n'y a pas de plus beau fil que celui des fileuses de lune. Au matin le soleil les ramasse sur les prés humides pour tisser sa chevelure. De Antoine de Marville / Ariane et les autres
  • Si elle assure une distribution alimentaire le lundi et le vendredi, l’antenne turripinoise du Secours populaire tourne six jours sur sept. Chaque matin, des bénévoles effectuent des “ramasses” dans des supermarchés pour récupérer des produits frais. Des va-et-vient indispensables. Nous avons passé la matinée de ce lundi 11 janvier aux côtés des bénévoles. , La Tour-du-Pin. Ramasse, distribution alimentaire : une matinée dans les pas des bénévoles du Secours populaire
  • Un habitant de Belleville-sur-Vie a pris l'habitude de ramasser les déchets le long de sa route lors de son jogging. Il pousse un coup de gueule. , Vendée : un habitant de Bellevigny ramasse les déchets sauvages lors de ses joggings | Le Journal du Pays Yonnais
  • Chaque jour, une équipe de la Régie du Pays de Meaux sillonne les rues de Meaux pour ramasser les chariots abandonnés. En 2020, elle a récupéré 7000 chariots.. , Seine-et-Marne : la Régie du Pays de Meaux a ramassé 7000 chariots qui traînaient dans les rues | La Marne
  • Une association de quartier à Amiens a lancé le défi "nettoie ton kilomètre" afin d'inciter les habitants à ramasser les déchets, notamment les masques de plus en plus nombreux sur les trottoirs de la ville. France 3 Hauts-de-France, Le masque jetable, le nouveau déchet qui envahit les rues : "À Amiens, j'en ai ramassé plus de 1000 en trois mois"
  • Sacha, 12 ans, est un baudet du Poitou qui depuis le mois d'octobre ramasse, avec son propriétaire, les déchets des habitants dans les rues étroites et difficiles d'accès avec un camion poubelle de Saint-Antonin-Noble-Val dans le Tarn-et-Garonne. Avec ses deux seaux sur le dos, François Renault et son âne parcourent les rues plusieurs fois par semaines et ramassent les sacs laissés par les habitants devant chez eux. "Ce n'est pas un système d'abonnement. En fait, les habitants m'achètent des sacs avec mon logo dessus." Le prix du sac 2 euros comprenant le ramassage. Une initiative écologique qui permet de répondre à la demande de personnes âgées qui ont du mal à se déplacer dans les rues arpentées du village jusqu'aux conteneurs poubelles. En plus de rendre service, Sacha donne le sourire aux habitants qui lui laissent même quelques petites friandises. Aujourd'hui, François Renault compte 10 habitants fidèles, ils espèrent en avoir un peu plus pour faire perdurer son activité.  , Un âne pour ramasser les déchets à Saint-Antonin-Noble-Val
  • Toutefois, la collecte reste minime par rapport à la quantité de déchets produite. "Approximativement, nous n'avons pu 'supprimer' que l'équivalent de la quantité de mégots jetés en 1,5 seconde", commente le fondateur. L’association a cependant l’intention de renouveler l’opération en mars 2021 avec l’objectif de ramasser plus d’un million de déchets de cigarette. Celle-ci devrait se tenir en Espagne et dans le sud de la France, notamment dans les villes de Barcelone, Marseille, Toulouse et Montpellier. , Une association a ramassé plus de 5 kilomètres de mégots

Traductions du mot « ramasse »

Langue Traduction
Anglais picked up
Espagnol recogido
Italien raccoglie
Allemand abgeholt
Chinois 已接
Arabe التقط
Portugais pegou
Russe подобрал
Japonais 拾った
Basque jaso
Corse presu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ramasse »

Source : synonymes de ramasse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ramasse »

Ramasse

Retour au sommaire ➦

Partager