La langue française

Échelonner

Sommaire

  • Définitions du mot échelonner
  • Étymologie de « échelonner »
  • Phonétique de « échelonner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « échelonner »
  • Citations contenant le mot « échelonner »
  • Vidéos relatives au mot « échelonner »
  • Traductions du mot « échelonner »
  • Synonymes de « échelonner »
  • Antonymes de « échelonner »

Définitions du mot échelonner

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHELONNER, verbe trans.

A.− Domaine de l'espace
1. TECHN. MILIT. Disposer (des troupes) par échelons. Je faisais prendre des dispositions (...) en prescrivant à la 10earmée d'échelonner une de ses divisions jusqu'au nord de Frévent (Foch, Mém.,t. 2, 1929, p. 60).L'infanterie allemande échelonnait maintenant ses résistances en profondeur dans des trous d'obus où s'installaient de petites équipes de mitrailleurs (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 260).
2. Usuel, emploi pronom.
a) [Le suj. désigne des éléments d'un ensemble; le verbe est au plur.] Être disposés à une certaine distance les uns des autres. Juste en face de moi deux montagnes s'ouvrent pour donner place à des champs de jardinage, des blés et de petits villages qui s'échelonnent en diminuant dans le lointain (Champfl., Avent. Mlle Mariette,1853, p. 117).
b) Être disposé régulièrement le long d'une pente. (Quasi-) synon. s'étager.Puis des collines s'ouvrent et des forêts s'échelonnent au long des pentes des vallées (Gide, Traité Narcisse,1891, p. 4).
3. Au fig. Disposer (des éléments) par degrés réguliers. Il y a quelque chose de plus à faire pour le critique qui veut ranger, échelonner selon la méthode naturelle toutes ces lignes qui seraient sans vie (Sainte-Beuve, Chateaubr.,t. 1, 1860, p. 84).
Emploi pronom. Le scepticisme s'échelonne (...) aux divers degrés de l'intelligence humaine, alternant avec le dogmatisme selon le développement des facultés intellectuelles (Renan, Avenir sc.,1890, p. 447).Leurs sensibilités [des nerveux] s'échelonnent de l'humeur morose à l'humeur sombre, de la tristesse à la mélancolie (Mounier, Traité caract.,1946, p. 253).
B.− Domaine du temps.Répartir progressivement et régulièrement dans le temps. Échelonner des paiements. Ce programme devait exiger une dépense de 135 millions environ à échelonner sur sept années (Joffre, Mém.,t. 1, 1931, p. 81).
Emploi pronom. Les événements que je groupe ici s'échelonnent sur un grand nombre d'années (Gide, Robert,1930, p. 1322).Divers « sevrages » qui s'échelonnent dans l'enfance : séparation du sein, de la mère, de la famille, etc. (Mounier, Traité caract.,1946p. 546).
Rem. La docum. atteste échelonné, ée en emploi adj. a) Qui est disposé à intervalles réguliers. Une série de lumières en double rangée de 32 chacune, uniformément espacées et échelonnées (Chapelain, Techn. automob., 1956, p. 263). b) Qui est étalé de façon régulière dans le temps. 15 sections étaient en commande, mais leur livraison était prévue à des dates largement échelonnées (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 21).
Prononc. et Orth. : [eʃlɔne], (j')échelonne [eʃlɔn]. Dans la conversation cour., parfois [ε ʃlɔne]. Cf. échelon. Le verbe est admis ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. Fin xives. [ms.] eschelonner « ranger par échelons » [interscalo] (Gloss. Gall. lat. BN 1. 7684 ds Gdf. Compl.); 1823 « disposer des troupes par échelons » (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 554); 1825 les plaisirs de l'homme sont échelonnés comme ceux de l'intelligence (Delécluze, Journal, p. 85); 1832 pronom. autant de roues où s'échelonnaient les nuances de l'horreur (Hugo, N.-D. Paris, p. 368); 1842 [dans le temps] mes simples engagements, échelonnés à diverses échéances (Reybaud, J. Paturot, p. 395). Dér. de échelon*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 248. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 172, b) 379; xxes. : a) 381, b) 471. Bbg. Dalbec (L.), Fournier (C.), Rivard (M.). Terminol. des aéroports. Banque Mots. 1973, no5, p. 81.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHELONNER, verbe trans.

A.− Domaine de l'espace
1. TECHN. MILIT. Disposer (des troupes) par échelons. Je faisais prendre des dispositions (...) en prescrivant à la 10earmée d'échelonner une de ses divisions jusqu'au nord de Frévent (Foch, Mém.,t. 2, 1929, p. 60).L'infanterie allemande échelonnait maintenant ses résistances en profondeur dans des trous d'obus où s'installaient de petites équipes de mitrailleurs (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 260).
2. Usuel, emploi pronom.
a) [Le suj. désigne des éléments d'un ensemble; le verbe est au plur.] Être disposés à une certaine distance les uns des autres. Juste en face de moi deux montagnes s'ouvrent pour donner place à des champs de jardinage, des blés et de petits villages qui s'échelonnent en diminuant dans le lointain (Champfl., Avent. Mlle Mariette,1853, p. 117).
b) Être disposé régulièrement le long d'une pente. (Quasi-) synon. s'étager.Puis des collines s'ouvrent et des forêts s'échelonnent au long des pentes des vallées (Gide, Traité Narcisse,1891, p. 4).
3. Au fig. Disposer (des éléments) par degrés réguliers. Il y a quelque chose de plus à faire pour le critique qui veut ranger, échelonner selon la méthode naturelle toutes ces lignes qui seraient sans vie (Sainte-Beuve, Chateaubr.,t. 1, 1860, p. 84).
Emploi pronom. Le scepticisme s'échelonne (...) aux divers degrés de l'intelligence humaine, alternant avec le dogmatisme selon le développement des facultés intellectuelles (Renan, Avenir sc.,1890, p. 447).Leurs sensibilités [des nerveux] s'échelonnent de l'humeur morose à l'humeur sombre, de la tristesse à la mélancolie (Mounier, Traité caract.,1946, p. 253).
B.− Domaine du temps.Répartir progressivement et régulièrement dans le temps. Échelonner des paiements. Ce programme devait exiger une dépense de 135 millions environ à échelonner sur sept années (Joffre, Mém.,t. 1, 1931, p. 81).
Emploi pronom. Les événements que je groupe ici s'échelonnent sur un grand nombre d'années (Gide, Robert,1930, p. 1322).Divers « sevrages » qui s'échelonnent dans l'enfance : séparation du sein, de la mère, de la famille, etc. (Mounier, Traité caract.,1946p. 546).
Rem. La docum. atteste échelonné, ée en emploi adj. a) Qui est disposé à intervalles réguliers. Une série de lumières en double rangée de 32 chacune, uniformément espacées et échelonnées (Chapelain, Techn. automob., 1956, p. 263). b) Qui est étalé de façon régulière dans le temps. 15 sections étaient en commande, mais leur livraison était prévue à des dates largement échelonnées (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 21).
Prononc. et Orth. : [eʃlɔne], (j')échelonne [eʃlɔn]. Dans la conversation cour., parfois [ε ʃlɔne]. Cf. échelon. Le verbe est admis ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. Fin xives. [ms.] eschelonner « ranger par échelons » [interscalo] (Gloss. Gall. lat. BN 1. 7684 ds Gdf. Compl.); 1823 « disposer des troupes par échelons » (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 554); 1825 les plaisirs de l'homme sont échelonnés comme ceux de l'intelligence (Delécluze, Journal, p. 85); 1832 pronom. autant de roues où s'échelonnaient les nuances de l'horreur (Hugo, N.-D. Paris, p. 368); 1842 [dans le temps] mes simples engagements, échelonnés à diverses échéances (Reybaud, J. Paturot, p. 395). Dér. de échelon*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 248. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 172, b) 379; xxes. : a) 381, b) 471. Bbg. Dalbec (L.), Fournier (C.), Rivard (M.). Terminol. des aéroports. Banque Mots. 1973, no5, p. 81.

Wiktionnaire

Verbe

échelonner \eʃ.lɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Répartir à intervalle régulier.
    • Pour le surplus, soit un capital de 4 milliards 25 millions de dollars, la France remit aux États-Unis 62 obligations, datées du 15 juin 1925, et payables au gouvernement des États-Unis ou à son ordre, chacune d'entre elles correspondant à l'une des 62 annuités échelonnées de 1926 à 1988. — (Camille Aymard, Devons-nous payer l'Amérique ?, Éditions Ernest Flammarion, 1932, page 84)
  2. (Militaire) Ranger en échelons.
    • […] les troupes stationnées à la porte Saint-Denis, sous le commandement de M. de Divonne, qui en avait l'avis, ne s'ébranlaient pas ; il fallait, a-t-il dit, du temps pour échelonner les troupes. — (H. Froment, La police dévoilée, depuis la restauration, Bruxelles : H. Tarlier & Auguste Wahlen, 1829, vol.3, page 245)
  3. Graduer.
    • Le mélange peut contenir des fibres depuis les plus courtes jusqu'aux plus longues, […]. En effet, les fibres ont la faculté de s'échelonner sur une portion d'arc de l'organe de retenue ou peigne. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  4. (Géométrie) Établir une échelle de proportions.
    • Supposons qu’on ait divisé le prisme en un nombre très-grand de tranches parallèles aux bases, les centres de gravité des tranches deviendront, pour ainsi dire, identiques avec ceux de la surface (les tranches. Les tranches auront leur centre de gravité sur une ligne droite parallèle aux arêtes du prisme, et le centre du prisme sera sur le milieu de cette droite. Si l'on suppose que les tranches glissent parallèlement les unes sur les autres, de manière que les centres des tranches restent toujours en ligne droite, on va former un volume échelonné dont le centre de gravité sera toujours sur la ligne droite qui joint ces centres. — (Charles Dupin, Géométrie et méchanique des arts et métiers et des beaux-arts, 1826)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHELONNER. v. tr.
T. d'Art militaire. Ranger en échelons. Échelonner un corps d'infanterie. Ce corps alla s'échelonner sur la route de Valenciennes à Cambrai. Par analogie, il signifie Exécuter en plusieurs fois à des intervalles fixés d'avance. Échelonner des paiements par des versements successifs. Échelonner un travail.

Littré (1872-1877)

ÉCHELONNER (é-che-lo-né) v. a.
  • Terme d'art militaire. Ranger par échelons. Échelonner des troupes.

    S'échelonner, v. réfl. Se mettre par échelons.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échelonner »

Dénominal de échelon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Échelon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « échelonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échelonner eʃœlɔne

Évolution historique de l’usage du mot « échelonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échelonner »

  • Sur les plus de 180 000 logements sociaux des trois bailleurs parisiens (Paris Habitat, RIVP, Elogie-Siemp), 30 000 locataires sont suivis pour difficultés de paiement. Un tiers aurait dû passer en contentieux, mais la ville a décidé un moratoire sur ce point et arbitré en faveur de solutions alternatives avec deux mesures : « La possibilité d'échelonner les loyers même avec de toutes petites sommes, et un gros effort sur les charges. Quand la personne est créditrice, on a anticipé le paiement des sommes et pour celles qui sont débitrices, on a retardé le paiement », reprend Ian Brossat. leparisien.fr, Ce locataire de Paris-Habitat en chômage partiel a pu échelonner sa dette de loyer - Le Parisien
  • Dans la grande région de Montréal et à l’extrême sud de l’Outaouais, une nouvelle vague de chaleur devrait s’échelonner d’aujourd’hui à vendredi, avec au moins 30 °C chaque jour. De plus, le thermomètre ne descendra pas en deçà de 20 °C la nuit. Le Journal de Montréal, Ça se poursuit avec une quatrième canicule | JDM
  • Cette annonce survient alors que l’on est à mi-chemin dans le projet de centre-ville piétonnier. Mardi marquera les deux semaines écoulées depuis le début de l’initiative, qui doit s’échelonner sur quatre semaines. Radio-Canada.ca, Le centre-ville de Rouyn-Noranda renouvelle son image | Radio-Canada.ca
  • La largeur de la voie sera ainsi réduite à 4 mètres. Rappelons que des travaux d’asphaltage ont en cours dans le secteur depuis le 1er juillet. Ceux-ci devraient s’échelonner jusqu’au 10 juillet. Le Lac-St-Jean, Route 170 à Saint-Bruno : circulation en alternance entre les rangs 6 et 8 - Le Lac-St-Jean
  • Autre nouveauté, lorsqu’un créancier refuse de suspendre ses poursuites durant les négociations, l’entreprise peut demander au juge un délai de grâce, c’est-à-dire la possibilité de reporter ou d’échelonner, pour 2 ans maximum, le paiement de sa dette à l’égard de ce créancier, et ce même avant que ce créancier l’ait mise en demeure ou l’ait poursuivie en justice. Les Echos Executives, Covid-19 : la procédure de conciliation se veut plus efficace, Fiscalité et droit des entreprises

Vidéos relatives au mot « échelonner »

Traductions du mot « échelonner »

Langue Traduction
Anglais stagger
Espagnol tambalear
Italien barcollare
Allemand staffeln
Chinois 错开
Arabe ترنح
Portugais cambalear
Russe вертячка
Japonais よろめく
Basque stagger
Corse staggeru
Source : Google Translate API

Synonymes de « échelonner »

Source : synonymes de échelonner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « échelonner »

Partager