La langue française

Pudique

Sommaire

  • Définitions du mot pudique
  • Étymologie de « pudique »
  • Phonétique de « pudique »
  • Citations contenant le mot « pudique »
  • Images d'illustration du mot « pudique »
  • Traductions du mot « pudique »
  • Synonymes de « pudique »
  • Antonymes de « pudique »

Définitions du mot pudique

Trésor de la Langue Française informatisé

PUDIQUE, adj.

A. −
1. Qui se retient ou qui appréhende de montrer, d'observer, de faire état de certaines parties du corps, principalement celles de nature sexuelle, ou de montrer, d'observer, de faire état de choses considérées comme étant plus ou moins directement d'ordre sexuel. Synon. bégueule (fam.), prude, pudibond; anton. dévergondé, égrillard, gaillard, grivois, impudique, lubrique, paillard.Sitôt qu'une chose est de mon intérêt elle me devient tabou, et je ne puis plus la demander ni la poursuivre. Cela m'est aussi impossible qu'à une vierge pudique de faire des avances à l'homme auquel elle pense (Amiel, Journal, 1866, p. 133).La prisonnière a fait le tour du monde, y compris la pudique Amérique (Colette, Jumelle, 1938, p. 191).
Empl. attributif. Et, aussitôt qu'elle sentit qu'elle l'aimait, elle fut si pudique que le moindre mot malséant (...) lui devint désagréable (Boylesve, Leçon d'amour, 1902, p. 271).MmeRouvier a sauvé Rouvier en disant: « Lui, Un homme si pudique, qui n'aurait pas ôté sa chemise devant moi! » (Barrès, Cahiers, t. 4, 1904, p. 31).[Jaurès] a toutes les audaces, mais il est pudique. Les gros mots de Viviani le choquent. Il ne peut pas s'y habituer (Renard, Journal, 1910, p. 641).
2. [P. méton.] Qui marque, qui manifeste la pudeur de quelqu'un. Synon. prude, pudibond; anton. dévergondé, égrillard, grivois, impudique, lubrique, paillard.
a) [En parlant d'une partie du corps] Main pudique. L'enfant sourit tout bas, baissa sur les étoiles De ses pudiques yeux l'ébène de leurs voiles (Banville, Cariat., 1842, p. 49).C'est un exquis plaisir que d'émouvoir un cœur palpitant d'amour divin, et de déboutonner les gorges pudiques où se cache un médaillon béni (Flaub., Tentation, 1849, p. 342):
1. Marguerite portait une robe habillée (...) dont les manches laissaient apercevoir en transparence de jolis bras ronds: cette pudique nudité me bouleversa. Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 105.
b) [En parlant d'un comportement, d'un affect, d'un état] Regard pudique; afféteries pudiques; pudique ignorance. Ses mouvements avaient la pudique simplicité de ceux des jeunes filles (Balzac, Méd. camp., 1833, p. 142).Elle préférait la pudique réserve des Anglaises à ce trop expansif génie italien (Maurois, Ariel, 1923, p. 270).Un coup d'œil où se mêlent on ne sait quels regrets, quelle honte pudique, quel enchantement de mélancolie (Arnoux, Solde, 1958, p. 94).
B. −
1. Qui se retient ou qui appréhende de montrer, d'observer, de faire état de ce qui met en jeu (ou d'agir lorsque cela met en jeu) ce qui touche de près à la personnalité ou à la vie intime de quelqu'un. Synon. prude, réservé; anton. inconvenant, indécent, éhonté.L'Anglais mourut à Paris (...). Ce philanthrope était un marchand d'opium. La pudique veuve ordonna de vendre le scandaleux immeuble (Balzac, Fausse maîtr., 1841, p. 11).L'âme, trop pudique pour se montrer, finit toujours par l'isolement et par l'oubli (Amiel, Journal, 1866, p. 457):
2. J'ai bien fait la bégueule envers lui, ce bon Gautier. Voilà longtemps qu'il me demande que je lui montre quelque chose et que je lui promets toujours. C'est étonnant comme je suis pudique là-dessus. Flaub., Corresp., 1852, p. 384.
2. [P. méton.] Qui marque, qui manifeste la pudeur de quelqu'un. Synon. prude, pudibond; anton. inconvenant, indécent, éhonté.Valentine, par un mouvement de fierté pudique, détourna les yeux (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 559).Pas la moindre effronterie. Une sorte de grâce pudique et même de gravité rituelle (Tharaud, Rabat, 1918, p. 120).Visages tendus, fraternité menacée, amitié si forte et si pudique des hommes entre eux, ce sont les vraies richesses puisqu'elles sont périssables (Camus, Sisyphe, 1942, p. 121):
3. Un homme à qui on pourrait (...) le comparer [Delacroix] (...) pour les manières serait M. Mérimée. C'était la même froideur apparente, (...) le même manteau de glace recouvrant une pudique sensibilité... Baudel., Curios. esthét., 1867, p. 310.
Empl. attributif. Les poèmes en prose de Mallarmé (...). L'émotion y est si fine, si vraie et si pudique. L'enfant qui chante dans les cours (Green, Journal, 1956, p. 209).
Prononc. et Orth.: [pydik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [Ca 1370, le dér. pudiquement*] 1. Déb. xves. « qui appréhende ce qui peut blesser la pudeur » fillette la moins pudique (P. Salem. [Pierre Le Fruitier dit Salmon], ms. Genève 165, fol. 201 v ods Gdf. Compl.); 2. 1444 [ms. déb. xvies.] « empreint de pudeur » pudicque enfance ([Jean Vauquelin] Trad. du Gouv. des princ. de Gilles Colonne, Ars. 5069 [lire 5062], fol. 1 v o, ibid.); 3. 1601 « qui s'exprime, s'explique avec discrétion » (Charron, Sagesse, I, 23 ds Littré); 4. 1640 « qui respecte la pudeur, empreint de retenue » flamme pudique (Corneille, Horace, IV, 7). Empr. au lat.pudicus « chaste, vertueux, modeste ». Fréq. abs. littér.: 266. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 413, b) 508; xxes.: a) 438, b) 242.
DÉR.
Pudiquement, adv.a) D'une manière pudique. [Corresp. à supra A] Synon. pudibondement; anton. gaillardement, grivoisement, impudiquement.Le jour de l'entrée de monsieur le légat, et où il y avait trois belles filles faisant personnages... − De sirènes, dit Liénarde. − Et toutes nues, ajouta le jeune homme. Liénarde baissa pudiquement les yeux (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 32).Elle serra pudiquement ses coudes contre son corps (Colette, Duo, 1934, p. 33).Quand il voulait pisser, il se retournait pudiquement vers la dune (Queffélec, Recteur, 1944, p. 164).b) [Corresp. à supra B] Synon. pudibondement, discrètement.En France, où les groupes parlementaires sont nombreux, de telles évolutions [politiques] s'abritent pudiquement derrière des étiquettes inintelligibles (Maurois, Édouard VII, 1933, p. 100).Les catégories soumises à la pression désinflationniste se tournent vers l'état pour exiger une compensation, pudiquement appelée indemnité de reconversion (Perroux, Écon. XXes., 1964, p. 536). [pydikmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. ca 1370 (Jean Lefevre, Matheolus, éd. A. G. van Hamel, III, 2855: ... puis qu'il se vueille Maintenir bien pudiquement Sans faire fol attouchement), 1694 « en termes discrets, réservés » s'expliquer pudiquement (Ac.); de pudique, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 49.

Wiktionnaire

Adjectif

pudique \py.dik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est chaste et modeste.
    • Le pudique Joseph, la pudique Lucrèce.
    • Avoir des mœurs pudiques.
    • Discours pudiques.
    • Regard pudique.
    • Oreilles pudiques.
    • Un amour pudique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PUDIQUE. adj. des deux genres
. Qui est chaste et modeste dans ses mœurs, dans ses actions, dans ses discours. Le pudique Joseph. La pudique Lucrèce. Il se dit aussi des Choses. Avoir des mœurs pudiques. Discours pudiques. Regard pudique. Oreilles pudiques. Un amour pudique.

Littré (1872-1877)

PUDIQUE (pu-di-k') adj.
  • 1Qui a de la pudicité. Vous aviez reçu en naissant une âme si pudique, Massillon, Carême, Prod. Et les Muses toujours pudiques Chassent les poëtes cyniques De qui le vin est l'Apollon, Lamotte, Odes, t. I, p. 266, dans POUGENS. L'on peut dire que l'honneur d'une femme pudique est sous la protection spéciale de tous les gens de bien, Rousseau, Hél. III, 18.
  • 2Il se dit des choses. Si l'absolu pouvoir d'une pudique flamme…, Corneille, Hor. IV, 7. Je défie à la fois tous vos vers, vos romans, Vos lettres, billets doux, toute votre science, De valoir cette honnête et pudique ignorance, Molière, Éc. des fem. I, 5. Les grâces pudiques de la reine Esther, Bossuet, Reine d'Angl.

    Il est du style soutenu.

  • 3 Terme de botanique. Se dit de plantes qui, au moindre choc, abaissent leurs feuilles et leurs branches.

HISTORIQUE

XVIe s. Au paravant Clitaemnestre pudique…, Amyot, Comm. lire les poëtes, 48. La philosophie se mesle et parle librement de toutes choses pour en trouver les causes, les juger et reigler ; si faict bien la theologie, qui est encore plus pudique et retenue, Charron, Sagesse, I, 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pudique »

Du latin pudicus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. pudicus, de pudere, avoir pudeur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pudique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pudique pydik

Citations contenant le mot « pudique »

  • Un livre de maximes est une confession pudique. De Maurice Chapelan / Main courante
  • Je suis mille fois plus pudique dans la vie que dans mes films, en revanche, je n’arriverai jamais à écrire une séquence autour du sadomasochisme. De Pedro Almodovar / Paris Match
  • Les femmes pudiques se donnent les yeux fermés, pour ne pas assister à leur chute. De Robert de Flers
  • "Normal People", l'adaptation du roman de Sally Rooney met en scène de façon naturaliste l'amour complexe et parfois toxique de deux lycéens jusqu'à l'université. Une série sensible, pudique et tendre, disponible sur la plateforme Starzplay. Une série qui évoque autant Éric Rohmer que François Truffaut. Franceinfo, L'empire des séries. "Normal People", l'éducation sentimentale aujourd'hui
  • Le projet est inédit: la Défense luxembourgeoise financera un centre de formation… en Estonie où les deux pays formeront leurs militaires au pilotage des véhicules aériens sans pilote – l’appellation pudique des drones, utilisés depuis quelques années sur les terrains d’hostilité les plus compliqués du monde. Le Luxembourg utilise des drones d’observation, des petits Raven, depuis ce printemps au Mali , L’armée investit dans un centre de formation... en Estonie | Paperjam News
  • Et s'il a dérogé à sa discrétion pour évoquer pudiquement son statut sentimental, Stéphane Plaza ne compte pas dévoiler l'identité de la personne qu'il aimerait épouser. Ni même son sexe, alors qu'il a toujours refusé de se confier sur son orientation sexuelle. "Je n'ai ni à démentir ni à confirmer. C'est du domaine de la vie privée", s'agaçait-il auprès de Télé Loisirs. Au coeur de nombreuses rumeurs, Stéphane Plaza expliquait ne pas avoir "à se justifier sur (s)a sexualité" : "Je suis là pour travailler". Mais ces interrogations personnelles, il n'y porte que peu d'attention. "Quand j'assène des vérités décapantes, ça évite qu'on me pose des questions, il n'y a jamais de fumée sans feu..., poursuivait-il. J'ai entendu plein de choses sur moi, je ne vais plus sur Internet à cause de ça. Si j'ai la chance d'être aimé, alors j'irai au bout." Gala.fr, Stéphane Plaza “comblé” : ses rares confidences sur sa vie de couple - Gala
  • Le clan des Bedia est donc pudique. Mais protecteur. Quand Melha, footballeuse prometteuse au sein du PSG, est repérée à 13 ans pour intégrer un centre de formation aux États-Unis, sa mère refuse. Trop d’inconnues. Quant à son frère, l’humoriste Ramzy, il voit rouge quand elle décide de suivre le même chemin que lui. «J’ai été élevée sans père, et Ramzy a pris la place du référent masculin. J’étais très bonne élève, et il me croyait promise à de grandes études. Le dimanche, il me faisait même faire des dictées ou des fiches de lecture avec Jamel, qui venait manger un couscous. Il n’a pas compris quand, après mon bac, à 16 ans, je me suis sentie larguée.» Madame Figaro, Melha Bedia : "La diversité c'est représenter une femme qui ne rentre pas dans le moule" - Madame Figaro
  • Non, ils étaient inquiets, bien que je les aie rassurés en leur disant que tout resterait très pudique. Mais au moins, leur gêne rend ces séquences plus crédibles. Pendant la scène de sexe, Inès d’Assomption insistait pour regarder au combo après chaque prise afin d’être sûre que je ne filmais rien qui l’aurait choquée ou compromise devant ses proches. Les garçons avaient un rapport étonnant à leur corps. Il leur arrivait de me montrer leurs fesses, ce qu’ils trouvaient hilarant. Mais il a été très compliqué de leur faire enlever leur slip pour la séquence où ils sont en maillots de bain. Je leur disais que ça faisait moche de voir leurs sous-vêtements sous leur maillot mais l’un d’eux a catégoriquement refusé de retirer son slip qu’on peut nettement distinguer pendant la prise. La pudeur est une chose très étrange. , « On parviendra toujours à "pécho", même avec un masque ! », affirme la réalisatrice Adeline Picault

Images d'illustration du mot « pudique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pudique »

Langue Traduction
Anglais modest
Espagnol modesto
Italien modesto
Allemand bescheiden
Chinois 谦虚
Arabe محتشم
Portugais modesto
Russe скромный
Japonais 控えめな
Basque apala
Corse modestu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pudique »

Source : synonymes de pudique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pudique »

Partager