La langue française

Pudibond

Sommaire

  • Définitions du mot pudibond
  • Étymologie de « pudibond »
  • Phonétique de « pudibond »
  • Citations contenant le mot « pudibond »
  • Traductions du mot « pudibond »
  • Synonymes de « pudibond »
  • Antonymes de « pudibond »

Définitions du mot pudibond

Trésor de la Langue Française informatisé

PUDIBOND, -ONDE, adj.

Ironique
A. − Qui est d'une réserve excessive et généralement déplacée notamment en ce qui concerne certaines parties du corps et les choses relatives au sexe. Synon. bégueule (fam.), prude, pudique; anton. égrillard, grivois, gaillard, hardi, impudique, licencieux.Un moraliste pudibond. Les visiteurs pudibonds feront bien de ne pas regarder de trop près les miséricordes des sièges; elles sont d'une étrange audace en ce lieu saint (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 244).V. indécemment ex. de Toulet.
Empl. attributif. Isabelle était chaste et pudibonde même en la solitude (Gautier, Fracasse, 1863, p. 184).Je crois ne pas être plus pudibond qu'un autre (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 475).À cause de lui je n'aurais osé relater, ainsi que je vais faire ici, quelques aventures galantes: il se montrait extraordinairement pudibond, et je n'osais parler devant lui de mes amours (Gide, Thésée, 1946, p. 1415).
B. − [P. méton.] Qui exprime, qui marque une réserve excessive et généralement déplacée en ce qui concerne certaines parties du corps et les choses relatives au sexe. Synon. pudique; anton. égrillard, grivois, hardi, impudique, licencieux.Regard pudibond; danse, harangue pudibonde. C'est une trahison que de venir rompre un sceau pour entrer botté, éperonné, dans une pudibonde confidence (Borel, Champavert, 1833, p. 178).Dans une phrase pudibonde, Chapron, le chroniqueur de l'Événement, ne disait-il pas que les devoirs de son métier l'avaient forcé à jeter les yeux malgré lui sur le livre du marquis de Sade? (Goncourt, Journal, 1882, p. 153):
Qu'une société, rongée par l'érotisme, soit condamnée, les Soviétiques n'en doutent pas. Nous nous moquons de leur art pudibond et de leur « prêchi-prêcha » officiel. Mauriac, Nouv. Bloc-Notes, 1961, p. 394.
REM. 1.
Pudibard, -arde, adj.,pop., vieilli, synon. de pudibondEt par là-dessus, c'est un président très pudibard (Goncourt, Journal, 1891, p. 22).Le bal des Quat'z'harpes, chuchotait un ami du pudibard sénateur Bérenger (Willy, Mouches des croches, 1894, p. 12).
2.
Pudibondement, adv.D'une manière pudibonde. Le vieux Davesne (...) mime pudibondement, en des gestes resserrés et frileux (...) le récit de la confidente à Hippolyte (E. de Goncourt, Faustin, 1882, p. 68).Mais à ses étranges sourires (...), à ses phrases pudibondement interminées, on reconstituait les dessous de sa lamentable odyssée (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, 1ertabl., III, p. 48).
Prononc. et Orth.: [pydibɔ ̃], fém. [-ɔ ̃:d]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1488 parties pudibundes « parties sexuelles » (Mer des hystoires, t. I, fol. 621ds Gdf. Compl.); 2. a) 1542 « (d'une femme) qui a une pudeur naturelle » (P. de Changy, Instit. de la femme chrest., p. 23, ibid.); b) 1690 « (d'une personne) qui a une pudeur mal fondée, exagérée » (Fur., qui qualifie le mot de ,,burlesque et ironique``); 1718 « qui traduit une pudeur exagérée » (Ac.). Empr. au lat.pudibundus « qui éprouve de la honte, de la confusion; qui témoigne la confusion» (ora pudibunda). Fréq. abs. littér.: 46. Bbg. Darm. 1877, p. 90 (s.v. pudibard).

Wiktionnaire

Adjectif

pudibond masculin

  1. (Familier) (Par plaisanterie) Qui a une pudeur exagérée jusqu’au ridicule.
    • Lorsque l'œil était fait à cette pénurie de lumière, il distinguait, placées tout autour, ces pudibondes cloisons en usage dans les restaurants anglais. Ainsi, chaque buveur était bien seul dans sa cellule, tout à son breuvage, tout à son ivresse. — (Angelo de Sorr, Le vampire: roman fantaisiste, Paris : chez Adolphe Delahays, 1852, p. 216)
    • Et la gente pudibonde n’a point reculé devant la responsabilité d’actes de vandalisme, comme ceux qui firent draper après coup les beaux corps de Michel-Ange dans le "Jugement Dernier", proscrire les madones offrant le sein au divin enfant, et couvrir de feuilles de vigne les nudités antiques. — (Jean Marestan, L’Éducation Sexuelle, Éditions de la "Guerre sociale", 1910)
    • Mais qu'à l'époque tu étais maladivement pudibond. Inconcevable l'idée de comparaître tout nu sous les yeux du conseil de révision. Inimaginable, pour toi, l'idée de te faire examiner. Reluquer. Palper. Insupportable. — (Gerold Späth, Barbarville, traduit de l'allemand par Claude Chenou, Lausanne : L’Âge d’Homme, 1993, p. 83)
    • C'est ainsi que pour Sheila Delany (1987), La Cité des Dames serait l'œuvre d’une misogyne, d’une réactionnaire pudibonde pro censura et d'une exploitante éhontée de la classe laborieuse. Nous voyons ainsi Christinophobes et Christinophiles renouveler l'ancienne querelle des femmes. — (Thérèse Moreau, « Promenade en Féminie: Christine de Pizan, un imaginaire au féminin », dans Nouvelles Questions féministes, vol. 22, n°2, Éditions Antipode, 2003, p. 16)
  2. Qualifie la rougeur du visage produite par la timidité ou par la pudeur.
    • L'amour terrestre l'emporta sur le Céleste, & la Donà Niéce, le front couvert d'un rouge pudibond, qui la rendoit mille fois plus charmante & consequement plus propre à toucher le cœur du Pontife, lui déclara qu'à la vérité ce seroit beaucoup d'honneur pour elle d'Epouser celui dont son Oncle étoit le Vicaire ; mais qu'elle avoit donné une promesse de mariage qu'elle ne pouvoit retirer. — (Le Courrier politique et galant, n° 92, du lundi 17 novembre 1721, réuni dans le tome 1, Amsterdam : chez Nic. Violet & chez Hen. du Sauzet, & La Haye : chez Alex. de Rogissart, 1721)
    • L'éclatante blancheur de Proserpine se nuança d'une rougeur pudibonde : on eût dit que toute la pourpre de ses laines avoit passé sur ses belles joues. — (« L'Enlèvement de Proserpine », traduction françoise d'un poëme latin de Claudien, livré dans la Bibliothèque universelle des Romans, ouvrage périodique, Paris : au Bureau & chez Gueffier, février 1781 (tome 45))
    • Parce que l’obscène c’est la présentation crue, nue, de la vérité du corps dans toutes ses forces et toutes ses faiblesses, de la plus exquise à la moindre beauté, une exposition sans honte ni hypocrisie, sans fard pudibond, et avec juste ce qu’il faut d’irrévérence, de désacralisation iconoclaste. — (« conscience 50 », le 16/10/2012, sur le site conscient.fr : Célébrations d'une stupéfaction continuelle (http:/conscient.fr/))

Nom commun

pudibond \py.di.bɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : pudibonde)

  1. (Familier) (Par plaisanterie) Personne qui se complait dans la pudibonderie.
    • Avec son mari, quand on est une femme bien, on a des rapports. Et ces dames n'osent même pas ajouter se-xu-els... de crainte de rougir. Eh bien, personne ne me fera croire que lorsqu'on en arrive là, on aime encore l'amour ! Savez-vous à qui elles me font penser, toutes ces pudibondes ? A certaines personnes qui, évoquant parfois un de mes vieux amis, grand déporté de guerre, me demandent d'un air gêné :
      — Il est Israélite ?
      — (Huguette Maure, L'amour au féminin, Calmann-Levy, 1973, 1re partie, chap. 2)
    • — Je te l'avais décrit comme égocentrique, répondit-il. Eh bien, c'est aussi un pudibond de la pire espèce.
      — Je vois... Pudibond et égocentrique. Elle remua ces deux mots dans sa tête. L'association ne faisait pas rêver !
      Elle mit un frein à son imagination et se concentra sur les propos de Travis.
      — (Maureen Child, La fiancée interdite, traduit de l'anglais, Harlequin, 2009, chap. 6)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PUDIBOND, ONDE. adj.
Qui a une pudeur exagérée jusqu'au ridicule. Il n'est guère usité que familièrement et ne se dit que par plaisanterie. Vous êtes bien pudibond. Avoir l'air pudibond. Un moraliste pudibond. Rougeur pudibonde, Rougeur du visage produite par la timidité, par la pudeur.

Littré (1872-1877)

PUDIBOND (pu-di-bon, bon-d') adj.
  • Terme familier qui ne se dit guère que par plaisanterie. Qui est plein de pudeur. Un air pudibond. Cette pudibonde demoiselle, Voltaire, Lett. Florian, 22 janv. 1775.

    Rougeur pudibonde, rougeur du visage produite par la timidité, par la pudeur

HISTORIQUE

XVIe s. Hippocrates ne veut qu'aux autres parties on ouvre trop subit les apostemes, excepté aux parties pudibondes, Paré, V, 10.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PUDIBOND. Ajoutez :

S. m. Nom d'un papillon de nuit gris, bombyx pudibunda.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pudibond »

Du latin pudibundus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. pudibundus, de pudere, avoir pudeur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pudibond »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pudibond pydibɔ̃

Citations contenant le mot « pudibond »

  • Mûri par quatre années de guerre, Claude n’était pas pudibond. Après que l’armée eut établi des bordels à proximité du front, il n’avait pas manqué, tout comme ses compagnons de malheur, d’aller noyer sa détresse auprès de ces "Loreleï". Leur fonction n’était-elle pas de "soulager l’humanité souffrante", ainsi que le disait ce pauvre André Kalinine ? Mais là, non merci, ce n’était ni le jour ni l’heure, et il eut même une bouffée de dégoût en y songeant, comme les avances de Marthe l’avaient rebuté voilà quelques semaines. Que lui importaient ces femmes quand c’était Louisette qu’il voulait voir ! La rue Palissy remontait précisément vers le centre-ville et les vieux quartiers où elle habitait. Mais la pluie ne cessait toujours pas, et ces ruelles étroites devaient être transformées en ruisseau. Même si par miracle il parvenait à retrouver l’immeuble, allait-il se présenter devant elle en pareil état, dégoulinant, hirsute ? Dans sa folie, il était parti de chez lui sans être rasé de frais, sans avoir changé ses vêtements. petitbleu.fr, Les Fleurs de pierre - petitbleu.fr
  • Au vu de tous ces événements, je ne suis pas certaine que les Brésilien·nes aient trouvé le bonheur et tout mène à croire que nous sommes encore loin du compte. Pire encore, mon pays natal semble s'enfoncer dans un magma d'obscurantisme –il y a tout juste une semaine, le maire ultraconservateur (et pudibond) de Rio de Janeiro, Marcelo Crivella, a essayé d'interdire la vente d'une bande dessinée où deux super-héros s'embrassaient. Slate.fr, Le groupe Facebook «Brasileiras de Paris», outil d'intégration et de résistance | Slate.fr
  • L’hôtel, jusqu’à présent, s’appelait Casta Diva, chaste déesse en VF. Un nom pudibond comme pas deux ? Non, un nom lyrique comme pas possible. Car c’est en ces murs que Bellini écrivit sa Norma, merveille musicale qui culmine sur Casta Diva, un air que la Callas, évidemment, chanta comme personne. Son collègue Donizetti, lui, y aurait composé son Anna Bolenasur un coin de table. Si ces grands-là avaient ici leur rond de serviette, c’est que la villa Roccabruna, nom d’origine de la bicoque, appartenait jadis à Giuditta Pasta, cantatrice bonne pâte qui recevait à la coule toute la jetset artistique de l’époque.  AD Magazine, Une villa romantique sur les berges du lac de Côme | AD Magazine
  • Le diable se cache dans les détails. Et Facebook n’hésite pas à le traquer. On savait l’algorithme du réseau social pudibond, n’hésitant pas à censurer le moindre bout de téton (voir ci-contre), on le découvre totalement à côté de ses pompes. «(…) nous n’autorisons pas la vente d’articles ou de services pour adultes (ex.: articles d’amélioration des performances sexuelles, vidéos pour adultes).» , Ici Facebook voit du sexe... Et vous? - Le Matin
  • L’histoire se répète Si aujourd’hui la nudité atteint des sommets d’exhibitionnisme pudibond sur Instagram et son ordre établi du pixel de la vertu, l’histoire ne fait que se répéter différemment. Dans les années 60 – il n’y a donc pas si longtemps – on interdisait aux femmes de montrer leurs nombrils à la télévision. Barbara Eden en faisait les frais dans la célèbre série américaine «Jinny», lorsque les directeurs de la chaîne exigeaient que l’on couvre son sulfureux appendice. 360°, Le nombril du monde – 360°

Traductions du mot « pudibond »

Langue Traduction
Anglais prudish
Espagnol mojigato
Italien moralista
Allemand prüde
Chinois 拘谨
Arabe متسم بالعفة
Portugais puritano
Russe ханжеский
Japonais プルーディッシュ
Basque prudish
Corse pruduzzu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pudibond »

Source : synonymes de pudibond sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pudibond »

Partager