La langue française

Prospérité

Sommaire

Définitions du mot prospérité

Trésor de la Langue Française informatisé

PROSPÉRITÉ, subst. fém.

A.−
1. État ou situation d'un pays, d'une collectivité ou plus rarement d'une personne dont les affaires sont bonnes, dont la réussite est manifeste. Prospérité d'un empire, d'une province, d'une commune; prospérité bourgeoise. Jaloux, d'ailleurs, comme les petites gens, la prospérité de son frère lui semblait un outrage à sa pauvreté (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 788).Le pays ne se remit jamais entièrement de la perte de sa capitale et ne retrouva pas son ancienne prospérité (A. France, Île ping.,1908, p. 418):
1. L'ordre et l'économie sont déjà des vertus dans une condition privée; mais quand ces vertus se rencontrent dans les hommes qui président aux destinées de l'État, et qu'elles font la prospérité de tout un peuple, on ne sait quel magnifique nom leur donner. Say, Écon. pol.,1832, p. 472.
Prospérité d'une entreprise, d'une firme, d'une maison, d'un patrimoine; prospérité financière. La prospérité d'une station [touristique] irrigue forcément les cantons voisins (Jocard, Tour. et action État,1966, p. 43).Il est remarquable que la France [en 1929], le plus touché des belligérants, ait retrouvé si vite une prospérité économique éclatante malgré ses difficultés monétaires (Lesourd, Gérard, Hist. écon.,1966, p. 423).
SYNT. a) Assurer, accroître, compromettre, construire, partager, maintenir, ruiner la prospérité; être intéressé, contribuer, travailler, nuire à la prospérité; témoigner de la prospérité (de qqn ou de qqc.); faire étalage de sa prospérité; développement, apogée, faîte, sommet, déclin d'une prospérité. b) Prospérité rapide, prompte, soudaine, durable, éphémère, illusoire; grande, haute prospérité; prospérité récente, future; prospérité brillante, éclatante, insolente, chanceuse, généreuse, déchue. c) Condition, degré, élément, facteur, gage, instrument, source, signe de (la) prospérité de qqn ou de qqc.; année, ère, époque, temps de prospérité.
P. méton., vieilli, au plur. Synon. de affaires.Des ministres corrompus et vendus à l'Angleterre, à cet ennemi du continent qui a fondé ses prospérités sur le monopole et sur nos divisions (Napoléon Ier, 1809ds Rec. textes hist., p. 159).Il se trouvait maintenant l'un des plus riches propriétaires du département. Dans le cours de ses prospérités, il avait acheté la moitié d'une terre, dont l'autre partie échut par héritage à M. de La Mole (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 201).
2. Mod., dans le domaine de l'écon., de la pol., du syndical.[P. oppos. à crise, dépression, récession] . Ascension, développement, essor économique d'une nation, d'une grande entreprise. Foyer, pôle de prospérité; mécanisme de (la) prospérité; économie de prospérité. Les revendications des salariés sont souvent dénoncées comme démagogiques ou irresponsables par les employeurs qui, à leur tour, sont accusés de défendre leurs privilèges sous le couvert de la prospérité nationale (Reynaud, Syndic. en Fr.,1963, p. 17).Ce développement [des économies productivistes d'abondance] qui a permis la prospérité américaine, la puissance soviétique et le relèvement rapide de l'Europe (Beaufre, Dissuasion et strat.,1964, p. 169).
3. Sans compl. État de paix, de stabilité, de bonheur qui est la conséquence du succès, de la richesse, de l'abondance. Aspirer à, jouir de, entrer, vivre dans la prospérité; connaître la prospérité; promettre, obtenir, faire régner la prospérité. Vers le milieu de la période que nous venons de décrire, aux approches de l'an 1300, entre l'apogée et le commencement de la décadence, dans un de ces momens solennels où la prospérité même devient mélancolique, parce qu'elle se sent toucher à sa fin (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 53).Au moment de la paix d'Amiens, tout concourait ainsi à rendre la tranquillité et la prospérité à la France (Bainville, Hist. Fr.,t. 2, 1924, p. 107).V. économe ex. 2 :
2. Le chrétien, à vrai dire, n'est jamais résigné. Sa conception de la cité vise de soi un aménagement de la vallée de larmes procurant un bonheur terrestre, relatif mais réel, de la multitude assemblée; une structure bonne et vivable de l'existence du tout, un état de justice, d'amitié et de prospérité rendant possible à chaque personne l'accomplissement de sa destinée... Maritain, Human. intégr.,1936, p. 149.
B.−
1. Vieilli ou littér. Situation favorable, bonne fortune, état heureux d'une personne au physique comme au moral. Au lieu des vœux de prospérité et des promesses de bon avenir, je ne vous apporte qu'un cœur plein de tristesse et de découragement (Hugo, Corresp.,1821, p. 340).Le petit [un enfant] qui, jusqu'ici, était maigre et pâle a tourné tout d'un coup vers la prospérité et le coloris (M. de Guérin, Corresp.,1835, p. 229):
3. Le chiffre sept indique une période musicale, une phrase qui module et se résout dans le temps, qu'il s'agisse de mener à terme une expérience de prospérité, spirituelle ou physique, ou, au contraire, de dépérissement et de misère. Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 78.
P. méton., le plus souvent au plur.
Synon. de bienfaits, bénédictions.Je jouis de la vie comme si je possédais toutes les prospérités de la terre (Staël, Corinne, t. 1, 1807, p. 25).À la tombée de la nuit il ne manquait jamais de me souhaiter des prospérités dont la liste était longue (About, Roi mont.,1857, p. 208):
4. Le croyant attend du sacré tout secours et toute réussite. Le respect qu'il lui témoigne est fait à la fois de terreur et de confiance. Les calamités qui le menacent, dont il est victime, les prospérités qu'il souhaite ou qui lui échoient, sont rapportées par lui à quelque principe qu'il s'efforce de fléchir ou de contraindre. Philos., Relig., 1957, p. 32-6.
Périodes ou moments favorables; jours heureux. Tout allait pour le mieux, rien ne semblait devoir troubler le cours de ces prospérités, lorsqu'un événement inattendu vint se jeter à la traverse (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 103).Moins facile à couvrir que M. Delcassé, M. Hanotaux avait eu des prospérités plus courtes et était tombé de moins haut (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 226).
2. P. anal. [À propos des animaux ou des végétaux] Croissance harmonieuse et/ou abondante. Quand on a assaini des marais, canalisé les cours d'eau, drainé les couches inférieures d'un territoire, toutes choses qui sont la conséquence d'une civilisation avancée, d'une agriculture savante, on a amoindri d'autant les conditions nécessaires à la prospérité des forêts (Viollet-Le-Duc, Archit.,1872, p. 340).Le facteur éclairement est, pour les algues benthiques comme pour les algues pélagiques, un élément essentiel de la distribution et de la prospérité des espèces (J.-M. Pérès, Vie océan,1966, p. 85).
3. En partic.
a) [À propos d'une pers.] Qqf. p. plaisant. Visage, figure, mine de prospérité. Visage, expression du visage d'une personne en bonne santé ou à qui la nourriture ne fait pas défaut; visage gai, enjoué, coloré. Avec un visage de prospérité il se voit dans le marasme. Il me montre des mains beaucoup moins maigries que les miennes et s'écrie : « Vous voyez bien que je me meurs! » (Staël, Lettres jeun.,1790, p. 413).C'est vous, Ernest?... ça vous réussit de faire la guerre, dites donc. Vous avez une mine de prospérité! (Bourget, Sens mort,1915, p. 41).
b) [À propos d'une chose] Bel aspect de ce qui est abondant ou respire l'abondance. Synon. opulence, richesse.J'ai revu mes chères boutiques, dans leur prospérité du matin (Romains, Hommes bonne vol.,1939, p. 40).Ils avaient acheté en Normandie une ruine pittoresque, mais peu à peu, cet endroit ravissant, perdu dans les pommiers, avait pris un air de prospérité avec son pigeonnier dans la cour, faisant tourelle (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 159).
Prononc. et Orth. : [pʀ ɔspeʀite]. Ac. 1694, 1718 : prosperité; dep. 1740 : -spé-. Étymol. et Hist. 1remoit. xiies. prosperitet « état de ce qui prospère, bonheur, heureuse situation, bien-être » (Psautier Oxford, 36, 7 ds T.-L.). Empr. au lat. prosperitas, -atis, dér. de prosper (v. prospère). Fréq. abs. littér. : 1 072. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 094, b) 1 000; xxes. : a) 876, b) 855. Bbg. Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 297.

Wiktionnaire

Nom commun

prospérité \pʁɔs.pe.ʁi.te\ féminin

  1. Heureux état, heureuse situation, soit des affaires générales, soit des affaires particulières.
    • Les divers états de prospérité ou de dépérissement d'une Nation agricole, offrent une multitude d'autres données, dont chacune est le fondement d'un calcul particulier qui lui est propre en toute rigueur. — (François Quesnay, Analyse de la formule arithmétique du tableau économique de la distribution des dépenses annuelles d'une nation agricole, 1766)
    • J'ai connu l'Amérique de la prospérité. J'ai connu cette confiance, cette certitude, cet orgueil. J'ai connu ce peuple qui croyait, de bonne foi, monter tout entier vers une stratosphère paradisiaque. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
    • Elle ne devint catastrophe que dans sa troisième phase, quand soudain, au milieu d'un ciel serein, la foudre du krach bancaire de New-York frappa l'édifice orgueilleux de la prospérité du capital américain. — (Carl Steuermann, La crise mondiale, traduit de l'allemand, p. 65, Gallimard, 1932)
    • Les paysans du Lot, il y a vingt ans, étaient misérables, accablés par les hypothèques dont une prospérité relative, survenue à la suite de la guerre, les libéra. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La vie urbaine dépérit et, comme la civilisation islamique médiévale était elle-même essentiellement urbaine et que la richesse matérielle dépendait du commerce, la prospérité déclina. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
    • Du même coup, Épernay passe de 4.000 habitants vers 1850 à 20.000 vers 1900, à 23.000 de nos jours, entraînant dans sa prospérité ses voisines Ay, Dizy, Magenta. — (René Crozet, Petite Histoire de Champagne: des origines au début du XXe siècle, Cressé : Éditions des Régionalismes, 2018, p. 196)
  2. (Au pluriel) (Vieilli) Événements heureux.
    • Rien n’a interrompu le cours de ses prospérités. - Je vous souhaite toute sorte de prospérités.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROSPÉRITÉ. n. f.
Heureux état, heureuse situation, soit des affaires générales, soit des affaires particulières. Longue prospérité. Prospérité de peu de durée. Un moment de prospérité. On ne manque jamais d'amis dans la prospérité. La prospérité de l'État. La prospérité des affaires. La prospérité du commerce, de l'agriculture. Fam., Avoir un air, un visage de prospérité, Avoir l'air gai, content, une mine de bonne santé.

PROSPÉRITÉS, au pluriel, signifie Événements heureux. Rien n'a interrompu le cours de ses prospérités. Je vous souhaite toute sorte de prospérités.

Littré (1872-1877)

PROSPÉRITÉ (pro-spé-ri-té) s. f.
  • État de ce qui prospère. Leur courage aussi grand que leur prospérité, Malherbe, II, 7. Voilà le précipice où l'ont enfin jeté Les attraits enchanteurs de la prospérité, La Fontaine, Élégie pour M. Fouquet. Théodose, voyant multiplier le nombre de ses enfants, et jouissant de la sincère amitié des peuples, reconnaissait que la piété était la véritable source du repos des États et de la prospérité des familles, Fléchier, Hist. de Théodose, III, 36. Tant de fidélité, Madame, méritait plus de prospérité, Racine, Bérén. I, 5. Celui qui est dans la prospérité doit craindre d'en abuser, et secourir les malheureux, Fénelon, Tél. X. La prospérité ne transporte de joie et n'éblouit que ceux pour qui elle est nouvelle, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. I, p. 477, dans POUGENS. La prospérité de la religion est différente de celle des empires, Montesquieu, Rom. 22. L'ivresse de la prospérité, qui, en même temps qu'elle ôte la sagesse du conseil, donne l'audace de la pensée, Marmontel, Œuv. t. IX, p. 315.

    Il se dit aussi au pluriel. Que si Dieu accorde aux prières les prospérités temporelles, combien plus leur accorde-t-il les vrais biens, c'est-à-dire les vertus ? Bossuet, Mar.-Thér. Les grandes prospérités nous aveuglent, Bossuet, Reine d'Anglet. Combien peu de prospérités innocentes ! Massillon, Profess. relig. Serm. 2. Dans sa jeunesse et durant ses courtes prospérités, n'ayant encore à se plaindre de personne, il n'aima pas moins la retraite qu'il l'aime dans sa misère, Rousseau, 2e dial. Malgré les vices qu'il est aisé d'apercevoir dans ces singulières institutions [les compagnies marchandes], la compagnie [hollandaise] s'éleva à des prospérités très éclatantes, Raynal, Hist. phil. II, 20. Dans ce dépouillement graduel de tant de prospérités, dans cette proie si riche que la coalition de 1813 arrachait à Napoléon, Villemain, Souvenirs contempor. les Cent-Jours, ch. VIII.

    Au plur. Il signifie souvent événements heureux. Je vous supplie très humblement, monseigneur, de me commander d'aller prendre part à vos prospérités, et d'aller voir notre bonne fortune au seul lieu où elle est maintenant, Voiture, Lett. 82. Je vis le soir M. le chevalier, je lui contai tout naïvement mes petites prospérités [à propos de la représentation d'Esther], Sévigné, 21 fév. 1689. On nous mande que le siége de Mayence est levé ; on espère des prospérités de tous côtés, Sévigné, 9 août 1689.

    Familièrement. Avoir un visage de prospérité, avoir l'air gai et content, le teint frais et fleuri.

HISTORIQUE

XIIe s. Ne vuiles tu [ne veuille] envier en celui chi at prosperitet en sa veie, Liber psalm. p 47. Dont est alsi com une jors, quant la prosperiteiz del munde nos blandist ; mais ciz jors finet en nuit, Job, p. 455. E ura [pria] que Deus lur rendist enfanz plusurs en prosperté por cel enfant qu'il li ourent duné, Rois, p. 8.

XIIIe s. Envieus est cil qui se courrouce et contriste de la prosperité et des biens des bons et des mauvais sans difference nule, Latini, Trésor, p. 301.

XVIe s. Il ne recita pas moins soigneusement ses adventures et prosperitez, que ses vaillances et prouesses, Amyot, Sylla, 69. De grande prosperité petite seureté, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 282. Prosperité, amour, fumée ne toux Longuement ne se peuvent cacher de tous, Leroux de Lincy, ib. p. 376.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROSPÉRITÉ, s. f. (Morale.) état florissant de la personne ou des affaires. Les biens qui nous viennent de la prospérité, se font souhaiter ; mais ceux qui viennent de l’adversité, attirent l’admiration ; c’est une sentence de Seneque, & digne d’un vrai stoïcien.

La vertu de la prospérité est la tempérance ; la force est celle de l’adversité : & dans la morale, la force du courage est la plus héroïque des vertus. La prospérité n’est jamais sans crainte & sans dégoût. L’adversité a ses consolations & ses espérances. On remarque dans la peinture, qu’un ouvrage gai sur un fond obscur plait davantage qu’un ouvrage obscur & sombre sur un fond clair. Le plaisir du cœur a du rapport à celui des yeux. La vertu est semblable aux parfums, qui rendent une odeur plus agréable quand ils sont agités & broyés.

La prospérité découvre mieux les vices, & l’adversité les vertus. Le souvenir des coups les plus affreux du sort se perd dans le sein de la bonne fortune.

Il est bien difficile de savoir supporter la prospérité. Peu de gens ignorent l’histoire d’Abdolonyme, prince sidonien issu du sang royal, qui fut contraint pour vivre, de travailler à la journée chez un jardinier. Alexandre le grand touché de sa bonne mine, le remit sur le trône de Sidon, & ajouta même une des contrées voisines à ses états. Ce conquérant ayant demandé au prince sidonien comment il avoit supporté sa misere, Abdolonyme lui répondit : « je prie le ciel que je puisse supporter de même la grandeur ; au reste mes bras ont fourni à tous mes desirs, & je n’ai jamais manqué de rien, tant que je n’ai rien possédé ». (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prospérité »

(c. 1165) Du latin prosperitas, de prosper (« heureux », « prospère »). (1100-50) prosperitet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. prosperitat ; espagn. prosperidad ; ital. prosperità ; du lat. prosperitatem, de prosperus, prospère.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prospérité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prospérité prɔsperite

Citations contenant le mot « prospérité »

  • La prospérité montre les heureux, l’adversité montre les grands. De Pline le Jeune / Panégyrique de Trajan
  • La prospérité est un état qui ne connaît pas le repos. De Sénèque / Lettres à Lucilius
  • La prospérité porte avec elle une ivresse à laquelle les hommes inférieurs ne résistent jamais. Honoré de Balzac, César Birotteau
  • Les destins sont jaloux de nos prospérités, Et laissent plus durer les chardons que les roses. Honorat de Bueil, seigneur de Racan, Sonnet, À Mgr le duc de Guise
  • La prospérité ne va pas sans craintes ni déplaisirs ; l'adversité, sans réconforts ni espérances. Francis Bacon baron Verulam, Essays, 5
  • La prospérité tourne plus la tête que l'adversité ; c'est que l'adversité vous avertit et que la prospérité fait qu'on s'oublie. De Montesquieu / Cahiers
  • L'activité est mère de la prospérité. De Proverbe français
  • La simplicité de la vie est le signe de la vraie prospérité. De Swâmi Râmdâs
  • Le vent de prospérité change bien souvent de côté. De Proverbe français
  • La prospérité est le lien de l’amour. De William Shakespeare / Le Conte d’hiver
  • La prospérité révèle nos vices et l'adversité nos vertus. De Francis Bacon
  • L'adversité rend aux hommes toutes les vertus que la prospérité leur enlève. De Eugène Delacroix
  • La prospérité est insatiable chez tous les mortels. De Eschyle / Agamemnon
  • Dans la prospérité, on n'est jamais sûr d'être aimé pour soi-même. De Lucain / La Pharsale
  • Pour avoir les dieux favorables dans l'adversité, il faut les invoquer dans la prospérité. De Xénophon
  • La prospérité découvre nos vices et l'adversité nos vertus. De Francis Bacon
  • La prospérité fait peu d'amis. De Vauvenargues / Réflexions et maximes
  • TRIBUNE LIBRE. La crise sanitaire soulève des questions légitimes chez plusieurs d’entre nous: qu’est-ce qui a mené notre société vers une situation aussi grave? Que pouvons-nous faire pour ne pas la reproduire et nous offrir une meilleure stabilité? Comment assurer la prospérité à long terme en considérant toutes les générations, actuelles et futures? L'Express, Voir la prospérité avec de nouvelles lunettes (Tribune libre) - L'Express
  • Bien sûr, cette stratégie commerciale est vouée à l’échec à moyen terme, mais entre-temps, Bell brime des milliers de citoyens qui souhaitent avoir accès à des services de télécommunications de qualité. Elle empêche ainsi des entreprises et des localités de se développer. Bref, elle nuit considérablement à la prospérité économique du Québec et du Canada. La Presse, Bell, un frein à la prospérité du Québec
  • Le chef de l’Etat doit rester impliqué. Son exemplarité est gage d’adhésion collective, de développement et de prospérité. La première institution doit préserver sa propre intégrité[3] et celle de la collectivité. Dans cette perspective, le nouveau modèle social devrait s’appuyer sur des hommes reconnus intègres à la tête des institutions politiques et économiques fortes. Aussi, il est important de maintenir une distance entre liberté politique et civique et liberté économique, de façon qu’elles ne s’affaiblissent pas. Ce modèle à promouvoir – gestion démocratique et participation publique – doit conduire les responsables des institutions à rendre systématiquement compte au peuple, comme c’est le cas au Rwanda. Il doit promouvoir des compétences individuelles et collectives reconnues, surmonter toutes les formes de non-libertés qui restreignent les choix des agents et réduisent leurs possibilités d’agir (Sen, 2003). La fragilité actuelle de l’Etat malien fait qu’il est incapable aujourd’hui d’assurer ces libertés minimales à l’ensemble de la collectivité. Financial Afrik, Le Mali, de la décadence à la prospérité ? | Financial Afrik
  • Le candidat du CDP se présente donc comme le président « de la rupture ». Il veut rompre d’avec la gouvernance actuelle pour proposer aux Burkinabè du renouveau. « Je veux impulser au Burkina Faso une gouvernance nouvelle fondée sur les valeurs démocratiques et celles héritées de nos ancêtres, pour en faire, à l’orée 2025, un pays entièrement restauré ; un pays de paix, de cohésion, et uni ; un pays de prospérité partagée pour tous, dans la justice et la fraternité. Un pays dont l’image brillera de nouveau dans le monde entier. Telle est ma vision pour ce pays qui m’est cher », a annoncé Eddie Komboïgo. , Présidentielle 2020 : « Je veux un pays de prospérité pour tous », annonce Eddie Komboïgo - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  • -- C'est une société dont chacun profitera. Dans la marche vers la prospérité commune, personne ne sera laissé pour compte. , Citations de Xi Jinping sur la construction d'une société modérément prospère à tous égards

Images d'illustration du mot « prospérité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « prospérité »

Langue Traduction
Anglais prosperity
Espagnol prosperidad
Italien prosperità
Allemand der wohlstand
Chinois 繁荣
Arabe الازدهار
Portugais prosperidade
Russe процветание
Japonais 繁栄
Basque oparotasun
Corse prosperità
Source : Google Translate API

Synonymes de « prospérité »

Source : synonymes de prospérité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prospérité »

Partager