Détresse : définition de détresse


Détresse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTRESSE, subst. fém.

A.− Angoisse, grande peine d'esprit, de cœur, causée par la pression excessive de difficultés, de circonstances douloureuses, dramatiques. La détresse de l'âme; être en détresse, dans une grande détresse :
Soudain, il lui vint une telle angoisse que son cœur se trouva tordu de chagrin; elle connut une si grande détresse que son âme fut noyée de découragement. Un pressentiment terrible la fit frissonner de la tête aux pieds. Elle voyait le malheur − tel un oiseau de proie plane hautain, patient et lent, avant de fondre sur la victime de son choix − éployer une fois de plus ses sinistres ailes noires au-dessus de la maison des Beauchemin. Guèvremont, Le Survenant,1945, p. 157.
Rare, p. anal. La vieille église (...) dans sa détresse solitaire (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 156).
B.− État de nécessité, de besoin, de danger, de misère extrêmes, qui ne saurait se prolonger sans compromettre gravement une santé, un équilibre, une situation déjà critiques. Pousser des cris de détresse.
1. [Sur le plan physique et matériel] La détresse de la guerre, d'un logis, d'un peuple.
Rare [Associé à un mot concr.] Un bouton de veste en détresse. Le garçon (...) cacha sous une housse d'indienne à petites fleurs la détresse du canapé (Coppée, Prose,Coupable, 1897, p. 34).
Loc. et expr. Aux jours de détresse; un cheval en détresse; faire un signe de détresse; agiter son bonnet en signe de détresse. Aide à toute détresse. Association d'entr'aide connue sous le sigle A.T.D. (cf. Gilb., 1971, s.v. quart-monde).On restait figés sur le quai, abandonnés, grelottants, à la détresse (Céline, Mort à crédit,1936, p. 108).,,Boyaux en détresse, boyaux vides (Avoir les). Être à jeun, avoir faim`` (Rigaud, Dict. jargon paris., 1878, p. 54).
Spécialement
a) FRANC-MAÇONNERIE. Le signe de détresse maçonnique (A. Daudet, R. Helmont,1874, p. 126).
b) MAR., COMMUN. Navire en détresse. En difficulté, en perdition. Faire le signal, les signaux de détresse; hisser le pavillon, tirer le canon de détresse; avion, train en détresse. Le mécanicien sifflait éperdument, à coups pressés, le sifflet haletant et lugubre de la détresse (Zola, Bête hum.,1890, p. 153).Le long hululement pénétrant qu'exhale la sirène d'un bateau en détresse sur la mer (Barbusse, Feu,1916, p. 233).
c) MÉD. Une détresse respiratoire néonatale (A. Minkowski, Pour un nouveau-né sans risque,Paris, Stock, 1976, p. 147).
2. [Sur le plan écon.] La détresse des finances, du trésor public; un plan de détresse. La détresse d'un pays privé d'autorité et d'administration (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 38).
Prononc. et Orth. : [detʀ εs]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1160 destrece « situation désespérée, angoisse » (Eneas, éd. J. Salverda de Grave, 822); début xives. [ms.] destresse « id. » (La Passion du Palatinus, éd. G. Frank, 1280). Du lat. pop. districtia, dér. de districtus part. passé de distringere « serrer »; cf. angustia de angustus « étroit, resserré ». Fréq. abs. littér. : 1 558. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 131, b) 1 325; xxes. : a) 3 625, b) 2 769. Bbg. Guéret (J.). La Constr. aéron. Banque Mots. 1972, no4, p. 179. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 245, 251, 286, 316.

Détresse : définition du Wiktionnaire

Nom commun

détresse \de.tʁɛs\ féminin

  1. Angoisse causée par un malheur imminent.
    • Joséphine […] pissa dans ses jupes de détresse en remarquant l’altération des traits du Pape à cette apostrophe véhémente. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Pousser des cris de détresse.
  2. Situation malheureuse ; embarras critique qui étreint le cœur.
    • Un instant, dans sa détresse, elle songea à tout confesser à son grand-père. Il la gronderait doucement, mais sans doute,il la comprendrait. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • C’est là que vous avez connu la détresse, lui avait dit N. T. C’est le terme médical exact que vous devez utiliser et comprendre : vous avez été plongé dans un état de détresse, il faut de très longs mois pour s’en remettre. — (Philippe Labro, La traversée, Folio, page 252)
    • Nous, on s’esbigne en souplesse sans seulement qu'elle s'en aperçoive, la chère épicemarde, attentive qu'elle est à sa laitue peu chère qu'a tendance à faner, et dont elle arrache une feuille jaunie de temps en temps, avec une grande détresse de femme qui épluche son capital. — (Frédéric Dard, San Antonio : Sucette boulevard, éd. Fleuve Noir, 1976)
  3. Situation de vie extrêmement difficile, matériellement et émotivement.
    • Je n'ose laisser le lecteur sous cette pénible impression de détresse matérielle. […]. Mais on aurait tort de croire que nos orfèvres de la même époque fussent tous des indigents et tirassent le diable par la queue. Au contraire. — (Gérard Morisset, « L'orfèvre François Chambellan », dans le Bulletin des recherches historiques, vol. 51, n° 1-2 (janvier-février 1945), éd. A. Roy, p. 35)
    • Évoquant cette question de la décision de la femme concernée, qui appartenait à elle seule, nous avons à l'époque beaucoup réfléchi au terme auquel il convenait que la loi se réfère pour évoquer la situation d'une femme enceinte alors qu'elle estime ne pouvoir l'assumer, sans qu'elle ait à expliquer les motifs de sa décision. Le terme « détresse » nous a paru le mieux approprié pour évoquer les situations les plus diverses qui recouvrent une telle démarche de la part des femmes, démarche généralement mûrement réfléchie. — (Simone Veil, à propos de la loi de 1975 sur l'IVG, discours à un congrès de gynécologues, « Gynovations », Cannes, juin 2005, dans Simone Veil, Mes combats, Bayard, 2016, p. 439)
    • Habituellement, le médecin en soins palliatifs prend le temps d’en discuter avec la personne malade et ses proches, de questionner leurs peurs, leurs attentes et aborde avec eux les lignes directrices du plan thérapeutique en cas de détresse respiratoire. — (Claudette Foucault, ‎Suzanne Mongeau, L’art de soigner en soins palliatifs : perspectives infirmières, page 83, 2e édition, 2004, PUM)
  4. (Marine) (Chemin de fer) Situation périlleuse qui demande un secours urgent.
    • Navire en détresse.
  5. (Figuré) Action qui fait présumer qu’une personne est dans un embarras pressant.
    • La vente de sa terre est un signal de détresse.

Forme de verbe

détresse \de.tʁɛs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de détresser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de détresser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de détresser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de détresser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de détresser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Détresse : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉTRESSE. n. f.
Angoisse causée par un malheur imminent. Pousser des cris de détresse. Il signifie aussi Situation malheureuse, embarras critique qui étreint le cœur. Être dans une extrême détresse. Mettre, laisser quelqu'un dans la détresse. J'eus pitié de sa détresse. En termes de Marine, Navire en détresse. Signal de détresse, Signal par lequel un bâtiment fait connaître qu'il a besoin d'un secours urgent, qu'il est dans une situation périlleuse. On le dit figurément pour désigner Toute action qui fait présumer qu'une personne est dans un embarras pressant. La vente de sa terre est un signal de détresse. On dit de même d'un Train de chemin de fer qu'Il est en détresse lorsque sa marche est arrêtée par tel ou tel accident.

Détresse : définition du Littré (1872-1877)

DÉTRESSE (dé-trè-s') s. f.
  • 1Serrement de cœur, angoisse causée par un besoin, par un danger, par une souffrance. Quand il se vit abandonné par ses compagnons dans ce lieu solitaire, sa détresse fut grande. Cris de détresse. Et confite en détresse, Imite avec ses pleurs la sainte pécheresse, Régnier, Sat. XII. Me voici donc en ce lieu de détresse Embastillé, logé fort à l'étroit, Voltaire, la Bastille. Sa détresse [de Napoléon à Moscou] augmente : il sait qu'il ne doit pas compter sur l'armée prussienne ; un avis d'une main trop sûre, adressé à Berthier, lui fait perdre sa confiance dans l'appui de l'armée autrichienne, Ségur, Hist. de Napol. VIII, 10.
  • 2Dénûment extrême, danger pressant. Son fils à vos secours, dans sa détresse extrême, N'a-t-il pas tous les droits qu'il aurait eus lui-même ? Ducis, Oscar, III, 1. Sommes-nous descendus à ce point de détresse…, Delavigne, Vêpres sicil. II, 2. Vous qu'afflige la détresse, Croyez que plus d'un héros Dans le soulier qui le blesse Peut regretter ses sabots, Béranger, les Gueux.
  • 3 Terme de marine. Signal de détresse, signal par lequel un bâtiment annonce qu'il est en danger et qu'il a besoin de secours. Canon de détresse, coup de canon tiré en signal de détresse.

    Fig. Signal de détresse, tout ce qui fait présumer qu'une personne est dans un embarras pressant.

HISTORIQUE

XIIIe s. De large cuer adès [toujours] largesse, Et de cuer dur tous jours detresce [resserremeut, refus], Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 283. Hé lasse ! que ferai ? tant sui en grant destrece, Audefroi le Bastard, Romancero, p. 13. Li quens Looys ala fourrer [fourrager] le jor de Pasques flories pour la destresce de viande, Villehardouin, CXLI. De duel [deuil] et de destresse [elle] est ilueque pasmée, Berte, XVI. Ensi furent de la Toussaint jusques au quaresme prendant [prenant] en tel detresse, et lor fali del tout viande, Chr. de Rains, 207. Atten et sueffre la destrece Qui orendroit te cuit et blece, la Rose, 2041. Par grant travail quierent richeces ; Paor les tient en grant destreces, Tandis cum du garder ne cessent, ib. 5146.

XVe s. La pauvrette estoit en grand destresse de cœur, Louis XI, Nouv. XXVI.

XVIe s. [Chagrin] Si fut incontinent tout le camp adverty du deuil qu'en menoit Aemulius, et de la destresse en laquelle il en estoit, Amyot, P. Aem. 36. Ainsi qu'il advint ordinairement en telles extremitez de destresse, il leur sembloit toujours le plus seur de fouir du lieu où ilz se trouvoient, Amyot, Marius, 65. Ilz crioyent d'angoisse pour la destresse de douleur qu'ils sentoient, Amyot, Crassus, 47. Il [l'archevêque de Mayence] entend, non sans grande detresse de cœur, que quelques grans personnages disputent aujourd'hui de la primauté du pape, Sleidan, f° 25. De l'angustie ou petitesse de la matrice : Il se fait aussi des monstres pour la detresse du corps de la matrice, Paré, XIX, 10. …De luy donner mille ennuis et destresses, Saint-Gelais, (6).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « détresse »

Étymologie de détresse - Littré

Provenç. destressa, detreissa ; mot tiré d'une forme latine irrégulière destrictia (pour rendre raison de la finale esse, comme dans paresse, de pigritia), de destrictum, supin de destringere, étreindre, de la préposition de, et stringere (voy. ÉTREINDRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de détresse - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin *districtia dérivé de districtus qui nous donne détroit et district → voir stress.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « détresse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détresse detrɛs play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « détresse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détresse »

  • Mayday ! Mayday ! C’est sans aucun doute l’alerte qu’aucun pilote d’avion ou capitaine de navire ne veut faire. La raison est simple : c’est cette expression qui est utilisée internationalement en procédure d’urgence comme signal de détresse durant les communications radio à procédure vocale. À l’origine, le mot « mayday » a été créé en 1921 par Frederick Stanley Mockford, un officier supérieur de la radio à l’aéroport de Croydon à Londres. Ce dernier avait été invité à trouver un mot qui servirait de signal de détresse et qui serait facilement compris par tous les pilotes et le personnel au sol en cas d’urgence. Daily Geek Show, Le saviez-vous ? Le signal de détresse "Mayday" est une expression d'origine française
  • Hautes-Alpes : des migrants en détresse et deux policiers... LaProvence.com, Faits divers - Justice | Hautes-Alpes : des migrants en détresse et deux policiers de la PAF devant la justice | La Provence
  • Depuis la semaine dernière, l'ONG allemande Sea Watch en coopération avec la fondation de pilotes HPI, dispose d'un nouvel avion, le SeaBird, afin de survoler la zone de détresse au large de la Libye d'où partent des centaines de migrants chaque semaine, dans l'espoir d'atteindre l'Europe sur des embarcations de fortune. Ce nouvel appareil rejoint le Moonbird, actif depuis 2017. InfoMigrants, Méditerranée : "Avec les avions humanitaires SeaBird et Moonbird, nous avons repéré 20 000 migrants en détresse en mer" - InfoMigrants
  • Samedi et dimanche derniers (27 et 28 juin 2020) des fusées de détresse ont été utilisées à des fins festives. Des tirs inutiles qui ont déclenché des opérations de sauvetage qui n'avaient pas lieu d’être. RCI, Attention aux utilisations intempestives des fusées de détresse | RCI
  • L'Ocean Viking est en détresse en Méditerranée. L'équipage de ce bateau humanitaire a déclaré l'état d'urgence à bord après que deux de ses passagers, des migrants, se sont jetés à la mer dans un geste de désespoir avant d'être repêchés. SOS Méditerranée rapporte des bagarres à bord et des tentatives de suicide. 180 personnes sont sur le bateau, dont des enfants. euronews, Migrants : l'Ocean Viking en détresse en Méditerranée | Euronews
  • En date du 3 juillet 2020, la ministre de l'Egalité entre les femmes et les hommes Taina Bofferding s'est rendue dans des structures d'accueil et centres de consultation de gestionnaires conventionnés avec le MEGA, à savoir la Fondation Maison de la Porte ouverte (FMPO), la Fondation ProFamilia, Femmes en détresse asbl (FED) et le Conseil National des Femmes du Luxembourg (CNFL). L'objectif de cette journée a été de se faire une image globale sur le travail social réalisé par les organisations et leur personnel au profit des femmes se trouvant dans des situations de détresse, notamment lors de violences domestiques. La ministre a tout particulièrement salué le soutien et professionnalisme des équipes.  , Soutien aux femmes en situation de détresse: Taina Bofferding se rend dans des structures d'accueil et centres de consultation - gouvernement.lu // Le gouvernement luxembourgeois
  • Une détresse trop grande peut conduire au suicide, même si le suicide n'est au fond réellement qu'un appel au secours, entendu trop tard... De Bruno Samson / L'amer noir
  • Les êtres les plus beaux, les plus doux, les plus vibrants sont justement ceux-là que la vie entraîne en des voies pleines de détresses et de douleurs. De Jean-Charles Harvey / Les Demi-civilisés
  • Soyez révolté, méchant si vous le désirez, criez, pleurez, mais ne vous cachez pas au fond de votre détresse comme les fous se cachent dans leur folie. De Marie-Claire Blais / Tête blanche
  • Comment ne pas se noyer ? Premier temps : lever les bras en appel de détresse. Deuxième temps : être secouru par un maître nageur sauveteur. De Anonyme
  • L'homme est "l'abri" dont l'Être aurait lui-même besoin pour échapper à la détresse. De Martin Heidegger
  • C'est plus facile de dire "ça m'est égal" que d'afficher sa détresse. De Monique Corriveau / Le témoin
  • La vie deviendrait vite odieuse s'il fallait se charger de la détresse des autres. De Françoise Loranger / Mathieu
  • La détresse humaine nous consacre dans cette communauté humaine. Il est impossible de nous isoler des hommes. De Louise Gonzague-Pelletier / Prière à Sarah
  • Mais vous savez quoi ? La détresse, elle a pas de conversations. De Grand Corps Malade / Rencontre
  • Le cri de détresse d'un seul gouverné ne vient pas à bout du tambour. De Proverbe africain
  • La religion commence peut-être au bord de la détresse. De Monique Corriveau / Le témoin
  • Les vraies détresses sont calmes. De Jean-Marie Poupart / Ma tite vache a mal aux pattes
  • Quand on ne croit plus au bonheur, on connaît rarement la détresse. De Michel Conte / Le prix des possessions
  • Dans la sécheresse on découvre les bonnes sources ; dans la détresse, les bons amis. De Proverbe chinois
  • La détresse et l'indigence du monde extérieur font que la plénitude de ton coeur devient aussi pour toi indigence et détresse. De Friedrich Hölderlin / Lettre à son frère

Images d'illustration du mot « détresse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « détresse »

Langue Traduction
Corse distress
Basque apuros
Japonais 苦痛
Russe бедствие
Portugais angústia
Arabe محنة
Chinois 苦恼
Allemand not
Italien angoscia
Espagnol angustia
Anglais distress
Source : Google Translate API

Synonymes de « détresse »

Source : synonymes de détresse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « détresse »



mots du mois

Mots similaires