Délabrement : définition de délabrement


Délabrement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉLABREMENT, subst. masc.

État de ce qui est délabré.
A.− [En parlant de choses]
1. [Vêtements, tissus] Vieilli. État d'un vêtement extrêmement usé. Le délabrement d'un caleçon de toile cirée que le temps avait réduit à la plus simple expression de sa trame grossière (Nodier, Fée Miettes,1831, p. 131).La lumière des bougies faisait saillir le délabrement de son costume (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 252):
1. Quelques-uns [des paysans irlandais], les vieux, portent l'habit à boutons de métal, le chapeau haut de forme, les culottes guêtrées, le tout dans un si prodigieux état de délabrement qu'ils semblent promener sur eux une misère de soixante années. Bourget, Ét. et portraits,Ét. angl., 1888, p. 41.
2. [Constructions diverses] Très mauvais état. Tout est dans un délabrement d'abandon, avec des suintements d'eau et de salpêtre (Loti, Jérusalem,1895, p. 60).Les salles d'hôpital n'étaient plus que ruine et délabrement (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 446).Le délabrement poussiéreux de la forteresse démantelée (Gracq, Syrtes,1951, p. 31).
P. méton., rare. Partie ruinée d'un édifice. Ces délabrements par où soudain filaient le vent et le soleil (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 59).
P. anal., littér. [En parlant d'un paysage, etc.] Le délabrement et la solitude de ces étendues vides, (...), m'emplissait de mauvais pressentiments (Gracq, Syrtes,1951, p. 303).
3. [Choses concr.] État d'une chose délabrée, faute d'entretien, laissée à l'abandon. Plus de rideaux de vitrage, plus de draps, plus de serviettes, etc.; un délabrement qui serrait le cœur (Flaub., Corresp.,1873, p. 19).J'aime certaines négligences de bonne façon, et ce soupçon de délabrement dans un cadre aussi lumineux (Green, Journal, t. 2, 1938, p. 135).
B.− P. anal., au fig. [En parlant de personnes, de leur état physique ou moral, de leurs activités] Affaiblissement, détérioration, ruine.
1. Domaine privé ou individuel.Délabrement cérébral; le délabrement d'une vie; le délabrement de la fortune de qqn. Elle éprouvait un délabrement du corps entier (Zola, Bonh. dames,1883, p. 504).Éprouveriez-vous enfin ce célèbre délabrement que donne aux hommes l'amour? (Giraudoux, Amphitr. 38,1929, II, 3, p. 97).L'amour se consommait dans le délabrement le plus amer (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 669):
2. Je me demande si, quand un homme souffre trop dans son âme, il n'invente pas une maladie pour s'enfuir de ce monde. La première grippe venue lui est bonne. Le corps suit l'âme dans son délabrement. Green, Journal,1950-54, p. 104.
MÉD. Action de (se) délabrer, état résultant de cette action. Depuis que je me connais [dit le malade au docteur], je mène une vie peu intelligente et je me surmène : il fallait que cela cessât (...) il fallait que le délabrement se manifestât (Péguy, Grippe I,1900, p. 21).Des délabrements considérables de la région cervicale à la suite des bubons scarlatineux (Teissier, Duvoir dsNouv. Traité Méd.,fasc. 2, 1928, p. 43).Les progrès de la neurochirurgie permettent maintenant de faire des destructions parfaitement limitées sans délabrement (Quillet Méd.1965, p. 487).
En partic. ,,Large séparation des muscles les uns des autres et par rapport aux autres organes dans les blessures par armes à feu, par déchirure, etc.`` (Littré-Robin 1865).
2. Domaine public.Le délabrement des finances publiques, des services publics. Tout se décompose, et l'on glisse dans un délabrement universel (Saint-Exup., Terre hommes,1939, p. 162).Le délabrement des disciplines religieuses et sociales (Guéhenno, Jean-Jacques,1952, p. 164):
3. À la vue de ce délabrement du royaume et de cette faiblesse des conseillers durant ces années de minorité, Richelieu souffrait donc et se demandait s'il ne paraîtrait pas un vengeur. Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 7, 1851-62, p. 237.
4. À la lueur tragique des événements est apparu soudain le délabrement profond de la France, que Hitler ne connaissait que trop bien. Gide, Journal,1940, p. 28.
Prononc. et Orth. : [delɑbʀ əmɑ ̃] ou [dela-]. [ɑ] post. ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Fél. 1851, Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, Warn. 1968 et Lar. Lang. fr.; [a] ant. ds Littré, DG et comme var. de [ɑ] ds Pt Rob. Cf. délabrer où [ɑ] se maintient mieux à cause de délabre, dans lequel a est sous l'accent. Admis ds Ac. 1718 s.v. délabrement; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1718 (Ac.). Dér. de délabrer*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 122. Bbg. Quem. 2es. t. 2 1971.

Délabrement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

délabrement \de.la.bʁə.mɑ̃\ masculin

  1. État de ce qui est délabré.
    • Elle se sent déjà engloutie dans le délabrement d'une caravane qui, à chaque kilomètre, se détraquera un peu plus. — (Antoine de Saint-Exupéry, Pilote de guerre, XVI, 1942)
    • La tuberculose, la sous-alimentation décimaient ces victimes de la guerre et elles nous arrivaient dans un état de délabrement, de dénuement total. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p. 90, France-Empire, 1963)
    • D'autres seront déportés pour fait de résistance : Benoît Jean, Bombardier Gabriel, Vouaux Jean. Souvent, dans un état de délabrement physique à leur retour, ils retrouveront leur village meurtri, par l’occupation et les luttes qui y eurent lieu. — (Jean Laurain, Brû, l'histoire de mon village, Remiremont : chez G. Louis, 1997)
    • (Figuré) Savourer encore quarante pages de Mustang, c’est un meilleur rapport qualité-prix que pour tant d’œuvres littéraires qu’on se doit de lire sous peine de délabrement intellectuel. — (Philippe Delerm, Dickens, barbe à papa, Gallimard, collection Folio, 2005, page 26)
    • (Figuré) Le délabrement de ses affaires.
    • (Figuré) Le délabrement de sa santé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Délabrement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉLABREMENT. n. m.
État de ce qui est délabré. Sa maison et ses meubles, tout est dans un grand délabrement. Fig., Le délabrement de ses affaires. Le délabrement de sa santé.

Délabrement : définition du Littré (1872-1877)

DÉLABREMENT (dé-la-bre-man) s. m.
  • 1État de ruine, d'usure. Délabrement d'un édifice, d'un vêtement. Les précautions avec lesquelles il avait coutume de déguiser le délabrement de son équipage, Montesquieu, Lett. pers. 45.
  • 2Affaiblissement, dépérissement. Le délabrement de la santé.

    Mauvais état. Le délabrement de ses affaires. Ces papiers me seront très utiles dans le délabrement des affaires de M. le duc de Virtemberg, Voltaire, Lett. Damilaville, 2 nov. 1767. Malgré le délabrement du crédit attaqué et presque détruit par tous les retranchements de capitaux et d'intérêts, Necker, Compte rendu au Roi, janv. 1781, p. 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « délabrement »

Étymologie de délabrement - Littré

Délabrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de délabrement - Wiktionnaire

 Dérivé de délabrer avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « délabrement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
délabrement delabrœmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « délabrement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « délabrement »

  • Les habitations en état de délabrement avancé dans l’ancienne médina de Tanger, font l’objet de démolition systématique. L’opération vise à terme à valoriser le patrimoine de la région. Bladi.net, Tanger : on détruit pour mieux reconstruire
  • ⁃ Signes radiologiques en faveur d’un syndrome corruptif chronique et avec des images d’enrichissement illicite généralisées dans tout le pays et accentuées sur la capitale conakry. Favorisé par un délabrement tissulaire social du à des traumatismes infligés par la classe politique et la classe dirigeante à la société. Mosaiqueguinee.com, Dr Dansa Kourouma ausculte la Guinée malade et propose des remèdes pour son traitement - Mosaiqueguinee.com
  • « Le délabrement inéluctable du Grand Marché de Kinshasa nécessite son démantèlement afin de donner une autre destination à cet espace.Mieux vaut investir dans la construction de nouveaux marchés pour désengorger le centre commercial de la capitale!Tout rafistolage est inutile ». C’est par ce mot que le président du parti ECCO, Adam Bombole a réagi aux travaux de réhabilitation du marché central de Kinshasa lancés récemment par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila. Politico.cd, Adam Bombole: "Le délabrement du Grand Marché de Kinshasa nécessite son démantèlement afin de donner une autre destination à cet espace" | Politico.cd
  • Michèle Rubirola a fait une campagne de proximité autour des urgences sociales et écologiques dans une ville marquée par la pollution, les incivilités, le délabrement des écoles et l'effondrement mortel de plusieurs immeubles du centre-ville. « Elle parle en Marseillaise au coeur des Marseillais », résume un bon connaisseur de la vie politique locale. Les Echos, Municipales à Marseille : Michèle Rubirola succède à Jean-Claude Gaudin | Les Echos
  • Il ne suffit pas d'alerter sur le délabrement de l'environnement dont la démonstration est toujours plus évidente. Rachel Carson le savait : il faut aussi envisager les obstacles de nos environnements intérieurs, socio-économiques pour comprendre ce qui contraint la prise de conscience et l'action. France Culture, Ne pas oublier le monde vécu - Ép. 5/5 - Avoir raison avec... Rachel Carson
  • Un pari qui pourrait s’avérer gagnant : entre le prix et l’état de délabrement de la maison, les acheteurs lambdas devraient être découragés par l'annonce. La maison, laissée dans son jus, n'est plus que crasse et tombe visiblement en ruines. Capital.fr, 700.000 euros pour un taudis : l'incroyable annonce immobilière publiée à New York - Capital.fr
  • J'ai vu là-bas s'affaisser les peaux, les ventres, j'ai vu se friper les femmes, le délabrement des corps en accéléré, jusqu'au décharnement. De Marceline Loridan-Ivens / Et tu n'es pas revenu

Traductions du mot « délabrement »

Langue Traduction
Corse dilapidazione
Basque dilapidation
Japonais 荒廃
Russe ветхость
Portugais dilapidação
Arabe الخراب
Chinois 破败
Allemand verfall
Italien dilapidation
Espagnol dilapidación
Anglais dilapidation
Source : Google Translate API

Synonymes de « délabrement »

Source : synonymes de délabrement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « délabrement »



mots du mois

Mots similaires