Mésintelligence : définition de mésintelligence


Mésintelligence : définition du Wiktionnaire

Nom commun

mésintelligence \me.zɛ̃.te.li.ʒɑ̃s\ féminin

  1. Manque d’entente, d’accord entre personnes qui ont été ou qui devraient être bien ensemble.
    • Et pour prévenir aussi par mer toute occasion qui pourrait faire naître quelque mésintelligence entre les deux parties pacifiantes, autant qu’il est possible, on a conclu et résolu que si les vaisseaux de guerre suédois, un ou plusieurs, soit qu’ils soient petits ou grands, passent dorénavant une des forteresses de Sa Majesté Czarienne, ils feront la salve de leur canon, et, ils seront d’abord ressalués de celui de la forteresse russienne ; et vice versa, si les vaisseaux de guerre russiens, un ou plusieurs, soit qu’ils soient petits ou grands, passent dorénavant une des forteresses de Sa Majesté le roi de Suède, ils feront la salve de leur canon, et ils seront d’abord ressalués de celui de la forteresse suédoise. — (Voltaire, « Histoire de la Russie sous Pierre le Grand », in Œuvres complètes de Voltaire, tome onzième, édition de Ch. Lahure et Cie, Librairie de L. Hachette et Cie, Paris, 1860)
    • Certes ! il eût été préférable qu’aucun de leurs auteurs ne fut mort ou que la division ne se fût pas mise entre les époux ; mais étant donnée cette rupture du lien conjugal par mésintelligence ou par décès, la solution la plus préjudiciable pour les enfants est celle qui leur donne pour surveillant, pour éducateur, qu’un homme seul, ou qu’une femme seule. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • Ces forces étaient accrues … par la mésintelligence de nos deux généraux, qui se disputaient la conduite de cette guerre. — (Jules Michelet, Histoire de France, tome I, A. Lacroix et Cie, Paris, 1880, p. 82)
    • Tout prince attaqué par beaucoup d’ennemis fera échouer leurs projets, s’il vient à bout par une adroite politique d’introduire la mésintelligence parmi eux. — (Machiavel, Maximes et pensées, traduction de Toussaint Guiraudet, Paris, Éditions André Silvaire, 1975)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mésintelligence : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉSINTELLIGENCE. n. f.
Manque d'entente, d'accord entre personnes qui ont été ou qui devraient être bien ensemble. Ils sont en mésintelligence. Il y a de la mésintelligence entre eux. Ils se sont séparés pour cause de mésintelligence. Entretenir, fomenter la mésintelligence. Causer de la mésintelligence.

Mésintelligence : définition du Littré (1872-1877)

MÉSINTELLIGENCE (mé-zin-tèl-li-jan-s') s. f.
  • Mauvaise intelligence, désaccord entre les personnes. Cette petite négligence… Vient de leur mésintelligence, Corneille, Agésil. I, 1. Il est constant qu'il y a beaucoup de division et de mésintelligence parmi leurs chefs principaux, Pellisson, Lett. hist. t. II, p. 160, dans POUGENS. Quelle mésintelligence entre l'esprit et le cœur ! le philosophe vit mal avec tous ses préceptes ; et le politique, rempli de vues et de réflexions, ne sait se gouverner, La Bruyère, XI. Quelle est cette mésintelligence entre le cœur et la raison, qui fait que l'on chérit encore ce que l'on cesse d'estimer ? Marmontel, Cont. mor. Bon. mère.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mésintelligence : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « mésintelligence » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « mésintelligence »

Étymologie de mésintelligence - Wiktionnaire

 Dérivé de intelligence avec le préfixe més-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de mésintelligence - Littré

Mes… préfixe, et intelligence.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mésintelligence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mésintelligence mesɛ̃tɛliʒɑ̃s play_arrow

Citations contenant le mot « mésintelligence »

  • Dans quelques jours se tiendront les Assises nationales sur la fiscalité sous le thème «l’équité fiscale»  qui doivent engager une réflexion sur la réforme du système fiscal. En effet, et comme on peut le constater actuellement, les débats sur la fiscalité sont cadencés, car il est vrai que la fiscalité captive toujours, mais elle épeure  aussi. Ses débats suscitent l’appétence, mais aussi la mésintelligence.C’est donc l’occasion pour nous de se poser les questions fondamentales quant au regard qu’a le Marocain envers la fiscalité, ainsi que son degré de consentement à l’impôt et de tenter de trouver des pistes de réflexion pour renforcer le consentement à l’impôt du citoyen dans le cadre de la réforme de la fiscalité.L’attitude cauteleuse et précautionneuse du citoyen vis-à-vis de la fiscalité ne date pas d’aujourd’hui. Ceci est dû à l’enchevêtrement des textes fiscaux, l’incompréhension quant au fonctionnement et à l’efficacité de la fiscalité, d’où un mécontentement. Le lien entre la fiscalité et le citoyen a toujours été ambigu bien que l’impôt soit une forme tout à fait singulière de financement du budget de l’Etat et que le fait de payer ses impôts soit un acte citoyen. Sans impôts, pas d’Etat, pas de règles. Les articles 71 et 39 de la Constitution sont clairs à ce niveau.Paradoxalement, certains ont découvert abruptement cette année, avec l’instauration de l’ICE, qu’il y a des impôts à payer et qu’il va falloir contribuer aux dépenses de l’Etat.Et d’ailleurs, comme on peut le constater, les Marocains sont de plus en plus moins enclins à payer leurs impôts. Alors pourquoi cette réticence et cette résistance et comment rechercher l’acquiescement à l’impôt?En somme, on doit se poser les questions éclairées suivantes:• Pourquoi y a-t-il une forme de résistance à l’impôt?• Comment cette résistance est-elle née et comment s’est-elle développée?• Comment renforcer le consentement à l’impôt?Le premier constat est que notre fiscalité est un imbroglio avec une instabilité récurrente, sa compréhension n’est pas chose aisée.En outre, cette fiscalité est vue comme très cyclothymique, louvoyante et connaît de nombreuses retouches quasiment à l’occasion de chaque loi de finances. Cela concerne tous les impôts et pratiquement aucun impôt n’a échappé à cette frénésie. Les évolutions ont été fréquentes au cours des quinze dernières années. Les changements sont nombreux et touchent tous les secteurs. Le contribuable se retrouve dès lors désillusionné devant cette instabilité.Ensuite, le Marocain a le sentiment qu’il n’y a que les impôts et les prix qui augmentent. Il a aussi le sentiment de ne pas avoir le retour escompté. Il ne voit pas de contrepartie tangible.En outre, une frange des citoyens constate, notamment les salariés (publics et privés), une concentration d’imposition autour d’un nombre limité de contribuables.Et c’est vrai, la particularité de notre fiscalité est qu’elle repose essentiellement sur les salariés (retenue de l’IR à la source) et sur  les entreprises organisées, comme si ceci est considéré, paradoxalement, comme une sanction à la transparence. Les statistiques suivantes le prouvent:• 80% des recettes de l’IS sont assurés par  moins de 1% d’entreprises;• 70% de la TVA collectée et reversée par moins de 0,70% de contributeurs;• 70% de l’IR global concerne les retenues à la source sur les salaires.Il est donc juste de se poser des questions et d’analyser avant tout les rapports qu’ont les Marocains avec l’impôt, de mesurer leur degré d’éducation fiscale et comment l’améliorer. D’où la nécessité de travailler sur le comportement du citoyen face à la fiscalité, et voir comment renforcer son consentement à l’impôt. L’objectif étant que le citoyen soit convaincu de l’impôt et de son utilité dans le but de renforcer son civisme fiscal et favoriser son adhésion et celle des entreprises.A l’occasion des prochaines assises de la fiscalité, il y a lieu d’abord, avant de faire des propositions purement techniques de régularisation, ajustements ou amendements ayant trait à l’équité fiscale, de se poser les questions suivantes:- Pourquoi très peu de contribuables paient leurs impôts?- A quoi est due l’étroitesse de l’assiette fiscale?- Pourquoi cette absence de consentement à l’impôt par les citoyens?- Pourquoi certaines catégories professionnelles contribuent plus que d’autres?- Comment mener une réforme fiscale en tenant compte des impératifs de l’ensemble des contribuables?- Est-il possible d’avoir un consensus fiscal?Autant de questions à se poser, d’où l’importance d’une réforme fiscale globale, incluant le renforcement du consentement à l’impôt des citoyens et des entreprises.Mais dans le cadre de cette réforme, à mon avis il ne faut pas tomber dans le simplisme et l’élémentaire:• Certains pensent que la réforme fiscale consiste à baisser les impôts,• d’autres recommandent la flat tax (impôt proportionnel à un taux unique),• certains veulent bannir la progressivité car supposée avantager les plus méritants. Ils préfèrent des impôts présentés à tort neutre comme la TVA.Pour réussir cette réforme, celle-ci doit être inscrite dans le temps. D’où l’idée de la loi cadre qu’est une bonne chose et doit tenir compte aussi du contexte économique du moment. Le consentement à l’impôt est donc l’une des conditions fondamentales pour un élargissement de l’assiette fiscale et une lutte contre la fraude et l’évasion fiscales. En soi, l’instauration d’une meilleure justice fiscale.L’obligation fiscale certes s’impose à tous les citoyens et à toutes les catégories socioprofessionnelles, mais elle ne saurait s’imposer durablement sans l’équité dans notre système. La confiance jouera un rôle capital et c’est un pré-requis au consentement à l’impôt.L’objectif étant d’avoir un système fiscal plus juste, plus simple et plus stable.Notons enfin qu’à l’issue de ces assises, un projet de loi-cadre sur la fiscalité sera élaboré sur une période de 5 ans à partir de 2020. L'Economiste, Le Marocain et l’impôt | L'Economiste
  • Quelques jours auparavant, informés de ce projet, plusieurs acteurs associatifs avaient quitté la table de concertation. Emmaüs, la Cimade ou encore la fondation Abbé Pierre estimaient que « ce dispositif détourne l’hébergement d’urgence  et les lieux d’accueil de leur finalité (…) « et les utilisent pour mettre en œuvre la politique de gestion des flux migratoires ». « Il y a une attitude de l’État qui confère  à de la mésintelligence. L’État a le devoir d’être vertueux et de respecter ses engagements internationaux. On ne peut pas demander aux travailleurs sociaux de faire un travail de police » s’inquiète Pierre Henry, directeur général de France Terre d’Asile. Soutien du candidat En Marche durant la campagne, Pierre Henry avait, un temps, été pressenti pour être délégué interministériel à l’immigration. « Ca n’arrivera pas » clôt aujourd’hui le directeur de France terre d’asile qui déplore l'absence de dialogue entre l’exécutif et les associations depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Élysée. Sur le plateau de Senat360, Jean Fontanieu, secrétaire général de la FEP (fondation d'entraide protestante) s'interroge:  « Pourquoi n'y a-t-il pas de dialogue avec les associations sur la question de l'immigration ? Les associations savent très bien qu'elles vont devoir mettre des gens dehors. Ça va être une embolie pour les villes» (voir l'extrait) Public Senat, Migrants: « On ne peut pas demander aux travailleurs sociaux de faire un travail de police » | Public Senat
  • Les battues et les recherches qui ont duré toute la nuit n’ont pas permis de mettre la main sur la petite fille. Le lendemain, tout le village a repris la battue au cours de laquelle le corps sans vie de la petite Djalika fut retrouvé dans une forêt située à plus d’un kilomètre de la concession. Les soupçons ont été tout de suite orientés vers K.M. avec qui la mère de la victime vivait en mésintelligence à la suite d’une bagarre qui les a opposées la semaine précédant les faits. Interpellée, elle est passée aux aveux tant à l’enquête préliminaire que devant le Procureur de la République avant de se rétracter devant le juge d’instruction plus d’un an après les faits. BENIN WEB TV, Bénin-Session criminelle : 15 ans de réclusion criminelle pour assassinat d'un enfant de 8 ans
  • Au nom de l’église catholique, c’est Monseigneur Jean-Salomon Lezoutié qui a présenté les vœux des chrétiens de Côte d’Ivoire au chef de l’Etat. Une absence diversement interprétée, qui intervient dans un contexte socio-politique tendu, marqué par une mésintelligence voire une fâcherie entre le chef de l’église catholique de Côte d’Ivoire et certains proches du président de la République. En cause, une requête aux allures de griefs faite frontalement au chef de l’État, réclamant la libération des partisans de Guillaume Soro, arrêtés et emprisonnés à la suite d’une affaire de « tentative d’atteinte à l’autorité de l’État ». Dans une homélie jugée « irrévérencieuse », par des proches de M. Ouattara issus des « chrétiens républicains », prononcée le 30 décembre 2019, à la Cathédrale Saint-Paul d’Abidjan, Monseigneur Jean-Pierre Kutwa, alors qu’une information judiciaire est ouverte et que les présumés mis en cause attendent de passer en jugement, a réclamé, au président de la République, leur mise en liberté, comme si au niveau de l’église, on accorde peu de crédit à ces accusations. « La paix que nous recherchons est également chemin de réconciliation dans la communion fraternelle. Au nom donc de cette réconciliation, je demande humblement, à vous, Monsieur le président de la République, vous qui détenez le pouvoir de la grâce présidentielle, de bien vouloir accepter de faire sortir du cachot, tous ceux qui ont été arrêtés, suite aux derniers évènements, que connaît notre pays. Comme dit le Pape, l’on obtient autant qu’on espère. Je prie Dieu, qu’ensemble, nous aspirions de toutes nos forces à la paix et que Dieu nous l’accorde », avait déclaré le cardinal Jean-Pierre Kutwa, à la Cathédrale Saint-Paul d’Abidjan, lundi 30 décembre 2019. Tollé dans le camp du parti au pouvoir. Boule puante contre Alassane Ouattara, estiment certains ; cri d’alarme adroit pour prévenir une crise sous-jacente, selon d’autres, cette sortie intervient dans un contexte de crise politico-militaire. , Présentation des vœux à Ouattara: Révélations sur l’absence du cardinal Kutwa - Linfodrome
  • Jusqu'à présent, la jurisprudence ne s'était prononcée que dans l'hypothèse voisine de la dissolution anticipée votée par un associé majoritaire. Il a été jugé que la dissolution anticipée d'une société constituait un abus de majorité si elle avait été votée sans motif sérieux et dans le but de faire échapper l'associé majoritaire à ses engagements (Cass. com. 8-2-2011 n° 10-11.788 F-D : RJDA 5/11 n° 427). A l'inverse, l'existence d'un abus de majorité a été écartée dans le cas d'une dissolution anticipée décidée alors que le chiffre d’affaires était devenu nul et qu'il existait une mésintelligence entre associés (CA Paris 17-2-1987, 3e ch. inédit) ou en présence d'importantes pertes d'exploitation (CA Paris 3-12-1993, 23e ch. B : Bull. Joly 1994 p. 301 note B. Saintourens). Au cas présent, la situation déficitaire de la SCI était inopérante pour caractériser l'existence d'un abus de minorité, la société n'ayant pas d'activité commerciale. , Le refus de proroger une société peut constituer un abus de minorité - Éditions Francis Lefebvre
  • Au Sénégal avec l’éclosion du coronavirus, une dissension est née entre les croyants à propos des lieux de culte : consensus chez les catholiques, mésintelligence chez les musulmans sur l’ouverture ou la fermeture des mosquées. Ce qui n’est pas sans rappeler le problème du fatalisme et du fanatisme qui vont de pair. SenePlus, LE CORAN, LA SOUNNA ET LE CORONAVIRUS | SenePlus
  • Ce qui est sur, c’est que la Cour suprême et la Chancellerie vont accueillir de nombreuses nouvelles figures et connaître quelques nouveaux responsables, au moins pour remplacer tous ceux qui sont partis sans être remplacés jusqu’ici. Parmi les plus que probables nouvelles arrivées, figurent M. Michel Ange Angoing, magistrat hors hiérarchie 1er groupe, ancien ministre libéré de ses fonctions gouvernementales, mais aussi, M. Soit jean-Pierre, lui aussi magistrat hors hiérarchie 1er groupe, dont le bail vient de prendre fin au ministère des Transports où il aura passé de très nombreuses années comme secrétaire général A ces deux-là, il faudrait ajouter M. Salomon Mengang, magistrat de 4ème grade, ancien directeur des affaires juridiques de la Caisse nationale de Prévoyance sociale limogé pour une mésintelligence à l’égard du patron de celte entreprise. Actu Cameroun, Cameroun : les principaux enjeux de la session du conseil supérieur de la magistrature
  • Je vis alors que ma commission était en quelque sorte abandonnée à la discrétion des chefs de cette île, et que le plus léger manque de bonne volonté, ou la mésintelligence de leur part, serait capable non seulement de nuire à mes opérations, mais de les rendre entièrement vaines. Je fis mes représentations au ministre, et en même temps je lui demandai de changer le contenu de la lettre qui leur était adressée, et de me faire fournir en France les secours les plus indispensables. Sa réponse fut qu’il n’était plus temps de faire aucun changement dans ces dispositions ; qu’il était sûr des bonnes dispositions et du zèle des chefs de l’Isle de France, qui certainement ne souffriraient pas que je ne manquasse de rien ; et qu’enfin, quand je serais sur les lieux, je ferais tout ce que je jugerais être avantageux au service. , Maurice Auguste Benyowsky | NewsMada

Traductions du mot « mésintelligence »

Langue Traduction
Corse malentendimentu
Basque gaizki ulertu
Japonais 誤解
Russe недоразумение
Portugais mal entendido
Arabe سوء فهم
Chinois 误解
Allemand missverständnis
Italien malinteso
Espagnol malentendido
Anglais misunderstanding
Source : Google Translate API

Synonymes de « mésintelligence »

Source : synonymes de mésintelligence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mésintelligence »


Mots similaires