La langue française

Zizanie

Sommaire

  • Définitions du mot zizanie
  • Étymologie de « zizanie »
  • Phonétique de « zizanie »
  • Citations contenant le mot « zizanie »
  • Images d'illustration du mot « zizanie »
  • Traductions du mot « zizanie »
  • Synonymes de « zizanie »
  • Antonymes de « zizanie »

Définitions du mot zizanie

Trésor de la Langue Française informatisé

ZIZANIE, subst. fém.

A. −
1. [P. réf. à Matth. 13, 25] Mauvaise herbe, ivraie. C'est la providence qui peut songer à tous les êtres à la fois. Quant à l'individu, elle le laisse semer le blé ou l'ivraie, et ne fait pas mûrir le froment sur l'herbe de zizanie (Amiel, Journal, 1866, p. 182).
2. BOT. Genre de plantes monocotylédones, de la famille des Graminées, comprenant des espèces comestibles, notamment la folle avoine (v. avoine A 1 rem). (Dict. xxes.).
B. − Au fig., littér. Mésentente; cause de discorde, de désunion. Jeter, mettre, semer la zizanie. Il y avait, paraît-il, de la zizanie dans le ménage (L. Daudet, Am. songe, 1920, p. 251).Mon père (...) était brouillé avec ses parents qui eux-mêmes sont morts sans avoir revu leur fille (...). Nous n'avons jamais su les raisons de toutes ces zizanies (Mauriac, Nœud vip., 1932, p. 16).
Prononc. et Orth.: [zizani]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1291 « ivraie, mauvaise herbe » (Guiart Desmoulins, Bible historiale, ms. Maz. 312 [2etiers xives.], fo205a ds Gdf. Compl.: ses anemis i soursema zizanie); 2. ca 1386-89 fig. semer la zizanie « semer la discorde » (Philippe de Mézières, Le Songe du vieil pelerin, éd. G. W. Coopland, t. 2, p. 306: la zizanie qui a este semee ou champ de ta mere sainte eglise); 1415 (Lettre de Charles VI au roi Ferdinand Ier, [Paris, 4 avr., Perg. extra inv. no4227], éd. R. Avezou ds B. hispanique, t. 29, 1927, no4, p. 358: l'ennemi de paix, seminateur de zizanie et de discorde); 1469 semer zizanie (Regnaud Le Queux, Doléances de Mégère ds Jardin de plaisance, éd. A. Vérard, ca 1501 [reprod. en fac-sim., 1950] foXIX voa); 1474 mettre zizanie (Lettre de Louis XI ds Ordonnances des Rois de France, t. 18, p. 57: mectre grande zizanie, discorde et desunion); 3. 1823 bot. « genre de graminée connue sous le nom de riz du Canada » (Boiste Hist. nat.). Empr. au lat. chrét.zizania neutre plur. « ivraie, mauvaise herbe » (dans la parabole de l'ivraie, Matth. 13, 25: inimicus ejus [...] superseminavit zizania in medio tritici) , lui-même empr. au gr. ζ ι ζ α ́ ν ι ο ν, même sens, lequel à son tour serait empr. à une lang. orientale (syriaque zīzon, même sens d'apr. Klein Etymol.; sumérien zizân « blé » d'apr. Chantraine). Au sens 2, cf. lat. chrét. zizania neutre plur. et fém. sing. « ivraie, mauvaise herbe, comme symbole de mauvaises influences, jalousie, discorde, hérésie » (Blaise Lat. chrét.); au sens 3, empr. au lat. sc. zizania (1744, Linné Syst. Nat.). Fréq. abs. littér.: 20. Bbg. Vincent 1983, pp. 463-464.

Trésor de la Langue Française informatisé

ZIZANIE, subst. fém.

A. −
1. [P. réf. à Matth. 13, 25] Mauvaise herbe, ivraie. C'est la providence qui peut songer à tous les êtres à la fois. Quant à l'individu, elle le laisse semer le blé ou l'ivraie, et ne fait pas mûrir le froment sur l'herbe de zizanie (Amiel, Journal, 1866, p. 182).
2. BOT. Genre de plantes monocotylédones, de la famille des Graminées, comprenant des espèces comestibles, notamment la folle avoine (v. avoine A 1 rem). (Dict. xxes.).
B. − Au fig., littér. Mésentente; cause de discorde, de désunion. Jeter, mettre, semer la zizanie. Il y avait, paraît-il, de la zizanie dans le ménage (L. Daudet, Am. songe, 1920, p. 251).Mon père (...) était brouillé avec ses parents qui eux-mêmes sont morts sans avoir revu leur fille (...). Nous n'avons jamais su les raisons de toutes ces zizanies (Mauriac, Nœud vip., 1932, p. 16).
Prononc. et Orth.: [zizani]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1291 « ivraie, mauvaise herbe » (Guiart Desmoulins, Bible historiale, ms. Maz. 312 [2etiers xives.], fo205a ds Gdf. Compl.: ses anemis i soursema zizanie); 2. ca 1386-89 fig. semer la zizanie « semer la discorde » (Philippe de Mézières, Le Songe du vieil pelerin, éd. G. W. Coopland, t. 2, p. 306: la zizanie qui a este semee ou champ de ta mere sainte eglise); 1415 (Lettre de Charles VI au roi Ferdinand Ier, [Paris, 4 avr., Perg. extra inv. no4227], éd. R. Avezou ds B. hispanique, t. 29, 1927, no4, p. 358: l'ennemi de paix, seminateur de zizanie et de discorde); 1469 semer zizanie (Regnaud Le Queux, Doléances de Mégère ds Jardin de plaisance, éd. A. Vérard, ca 1501 [reprod. en fac-sim., 1950] foXIX voa); 1474 mettre zizanie (Lettre de Louis XI ds Ordonnances des Rois de France, t. 18, p. 57: mectre grande zizanie, discorde et desunion); 3. 1823 bot. « genre de graminée connue sous le nom de riz du Canada » (Boiste Hist. nat.). Empr. au lat. chrét.zizania neutre plur. « ivraie, mauvaise herbe » (dans la parabole de l'ivraie, Matth. 13, 25: inimicus ejus [...] superseminavit zizania in medio tritici) , lui-même empr. au gr. ζ ι ζ α ́ ν ι ο ν, même sens, lequel à son tour serait empr. à une lang. orientale (syriaque zīzon, même sens d'apr. Klein Etymol.; sumérien zizân « blé » d'apr. Chantraine). Au sens 2, cf. lat. chrét. zizania neutre plur. et fém. sing. « ivraie, mauvaise herbe, comme symbole de mauvaises influences, jalousie, discorde, hérésie » (Blaise Lat. chrét.); au sens 3, empr. au lat. sc. zizania (1744, Linné Syst. Nat.). Fréq. abs. littér.: 20. Bbg. Vincent 1983, pp. 463-464.

Wiktionnaire

Nom commun

zizanie \zi.za.ni\ féminin

  1. (Vieilli) (Rare) Synonyme d'ivraie enivrante (lolium temulentum) ; mauvaise graine qui vient parmi le bon grain.
  2. (Figuré) Désunion ; mésintelligence.
    • La zizanie semée entre des ennemis coalisés et supérieurs en forces, est de bonne guerre. Le maréchal de Maillebois n'avait rien négligé en 1745 pour diviser ainsi les Autrichiens et les Piémontais. — (Joseph Henri Costa de Beauregard, Mélanges tirés d'un Portefeuille militaire, tome 2, Turin : chez Pierre Joseph Pic, 1817, p. 27)
    • Comment ! Voilà un galapiat, un traîneur de rapière en chambre, qui non seulement manquerait de respect à ma femme, mais viendrait par-dessus le marché mettre la zizanie chez moi ? — (Georges Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 1893)
    • Il s’en irait semer la discorde et la zizanie ailleurs, où il voudrait, pourvu que le pays fût débarrassé de sa personne. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Un vieux révolutionnaire géorgien qui le connut à cette époque me disait: « C'était un petit gars débrouillard. Capable. Mais bougrement sournois, sachant bien semer la zizanie […] » — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • La zizanie s’est accentuée à la mi-novembre 2018, quand deux projets de résolution concurrents ont été adoptés à l’ONU, l’un soutenu par l’Europe et les Etats-Unis, l’autre par la Russie, la Chine ou encore l’Iran. — (William Audureau, L’ambassadeur numérique de la France, un poste atypique, méconnu et stratégique, Le Monde. Mis en ligne le 23 novembre 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ZIZANIE. n. f.
Ivraie, mauvaise graine qui vient parmi le bon grain. Il n'est plus en usage au propre. Il s'emploie figurément et signifie Désunion, mésintelligence. On a semé la zizanie parmi eux. On a mis la zizanie entre eux.

Littré (1872-1877)

ZIZANIE (zi-za-nie) s. f.
  • 1Ivraie, mauvaise graine qui vient parmi le bon grain.

    Inusité au propre.

  • 2 Fig. Désunion, mésintelligence. Ce parti croît… désole le champ du père de famille en y semant la zizanie, Bourdaloue, Domin. 20e dim. après la Pentec. Zèle pour l'honn. de la relig. t. IV, p. 238. Hélas! faut-il… que, dès la naissance de l'Évangile, cette triste zizanie se soit glissée parmi ses plus saints ouvriers? Massillon, Pet. carême, Obstacles. Il y a quelque apparence qu'une certaine personne, qui avait voulu desservir M. de Valori à la cour de Berlin, a semé encore ce petit grain de zizanie, Voltaire, Lett. d'Argenson, 30 mars 1740. Tous ces coups indirects et dérobés, donnés et reçus de part et d'autre, entretenaient entre le poëte [Boileau] et la Société [des jésuites] une zizanie sourde, qui aurait fini par une guerre déclarée, D'Alembert, Élog. Despr. note 34.
  • 3 Terme de botanique. Genre de plantes d'Amérique, appartenant à la famille des graminées. On y distingue : la zizanie aquatique, dite riz sauvage (elle croît à la Jamaïque et en Virginie), et la zizanie palustre, dite folle avoine et riz du Canada.

HISTORIQUE

XVe s. Fut semé certain langage par gens pleins de zizanie, et disoit on qu'on vouloit empoisonner le roy, J. Chartier, Hist. de Charles VII, p. 316, dans LACURNE.

XVIe s. Le diable seme des zizanies pour corrompre la semence de la vie eternelle, Calvin, Instit. 112.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « zizanie »

Provenç. zizania ; espagn. zizaña ; ital. zizzania ; du lat. zizania, qui provient de ζιζάνιον, lequel à son tour tient au syriaque ziuāno.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin zizānĭa (« ivraie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « zizanie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
zizanie zizani

Citations contenant le mot « zizanie »

  • Un écolier de 15 ans a semé la zizanie lundi soir à Yverdon (VD) et sur l'autoroute en direction de Payerne au volant d'une voiture empruntée, a indiqué la police vaudoise mardi. Il a commis de nombreuses infractions et provoqué des accidents. Personne n'a été blessé. , Course-poursuite folle à Yverdon (VD): un écolier sème la zizanie - RFJ votre radio régionale

Images d'illustration du mot « zizanie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « zizanie »

Langue Traduction
Anglais discord
Espagnol discordia
Italien discordia
Allemand zwietracht
Chinois 不和谐
Arabe الخلاف
Portugais discórdia
Russe диссонанс
Japonais 不和
Basque discord
Corse discordia
Source : Google Translate API

Synonymes de « zizanie »

Source : synonymes de zizanie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « zizanie »

Partager