La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « empoté »

Empoté

Définitions de « empoté »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPOTÉ, ÉE, adj.

Au fig. et fam. Gauche, maladroit dans les gestes, dans l'attitude. Une autre, empotée, avait amené ses deux mioches, qu'elle traînait à droite et à gauche, grelottant et pleurant (Zola, Assommoir,1877, p. 761).Ma femme s'éreinte au milieu de tous ces domestiques empotés qui ne la comprennent pas (Claudel, Corresp.[avec Gide], 1899-1926, p. 125):
... il y avait une quarantaine de bonnes (...) n'ayant encore servi nulle part, et gauches, empotées, le teint plombé, avec des mines sournoises et des yeux singuliers... Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 253.
Emploi subst. Il s'en allait, poussé dehors par le personnel qui murmurait : « en voilà un empoté! on dirait qu'il ne sait pas où coucher. » (Maupass., Contes et nouv., t. 2, M. Parent, 1886, p. 612).Tu me fais horreur, Guiscardon. Un jouet débile, un empoté dont on peut s'amuser un moment, puis on le casse, pour s'assurer de ce qu'il y a dedans (Arnoux, Roy. ombres,1954, p. 193).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃pɔte]. Enq. : /ãpote/. Ds Ac. 1835-1878. Étymol. et Hist. 1867 (Delvau). Dér. de (main) pote « (main) gauche » (ca 1198, Evrat, Genèse ds Gdf.), emploi adjectival de l'a. fr. poe, pote « patte » (début xiies. St Brendan ds T.-L.), issu d'une racine préceltique *pauta « patte », les formes en -t- remontant à un *pautta dû soit à un redoublement expressif soit à l'influence de patte (FEW t. 8, p. 77 b). Fréq. abs. littér. : 29.

Wiktionnaire

Nom commun - français

empoté \ɑ̃.pɔ.te\ masculin (pour une femme, on dit : empotée)

  1. Personne gauche, maladroite, empêtrée et lourde dans son attitude ou dans sa conduite.
    • C’est un empoté, une empotée.
    • En sport, je suis un empoté. — (Serge Doubrovsky, Le Livre brisé, 1989)

Adjectif - français

empoté \ɑ̃.pɔ.te\

  1. Gauche, maladroit dans son attitude ou dans sa conduite.
    • Le nouveau m'a l'air encore plus empoté que le précédent.
    • Adémar est un prof de géosciences maladivement empoté dont on saura très vite qu’il est autiste, atteint du syndrome d’Asperger. — (Jean-Luc Porquet, Le Théâtre : La leçon de danse, Le Canard Enchaîné, 20 septembre 2017, page 7)
    • J'imaginais [...] son nombril fixant comme un œil les inoffensifs bébés requins [...] qui depuis quelques jours avaient élu domicile dans la baie. Les mères de ces animaux mettent bas distraitement et abandonnent leurs petits comme des bouses. La houle les emporte vers la côte où les plus empotés se fracassent. — (Régis Jauffret, Bravo, éd. du Seuil, 2016, p. 46/47)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPOTER. v. tr.
Mettre en pot, particulièrement en termes de Jardinage. Ces plantes doivent être empotées et rentrées en serre avant la gelée. On dit aussi Empoter des confitures. Le participe passé s'emploie figurément et familièrement en parlant d'une Personne empêtrée et lourde dans son attitude ou dans sa conduite. Il est empoté, ou, comme nom, C'est un empoté, une empotée.

Littré (1872-1877)

EMPOTÉ (an-po-té, tée) part. passé.
  • Des géraniums empotés. Des confitures empotées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « empoté »

(XIIe) De l’ancien français main pote (« main gauche »), emploi adjectival de poe, pote (« patte » → voir paw en anglais).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « empoté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
empoté ɑ̃pɔte

Évolution historique de l’usage du mot « empoté »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « empoté »

  • Mais bientôt, Nat se retrouve au centre d’une intrigue complexe qui met en danger tous les services de contre-espionnage européens... Cet Ed, si empoté, si idéaliste, aurait-il quelque chose à voir avec ces troubles souterrains qui menacent toutes les démocraties ?  www.lechorepublicain.fr, Avec "Retour de service", John Le Carré s'en prend au Brexit - Chartres (28000)
  • Le parcours de McDull remonte à la fin des années 80 lorsque ses créateurs, Alice Mak et son mari Brian Tse ont conçu une bande dessinée qui racontait les aventures d’un cochon nommé McMug ainsi que de ses camarades de l’école maternelle. Mak et Tse ont alors décidé que McMug avait besoin d’un copain : son cousin McDull, un personnage un peu empoté et pas très malin. McDull avec sa personnalité maladroite, a conquis les hongkongais et il est devenu le protagoniste du premier film My Life as McDull (2001).  , McDull, une mascotte hongkongaise | lepetitjournal.com
  • Kae (Shota Sometani), lieutenant empoté, tire parti de cette crise pour monter une combine bancale avec un détective véreux, Otomo (Nao Omori), et s’emparer d’une livraison de cocaïne, au centre de toutes les convoitises. Le plan capote dans des largeurs assez grandes pour que tout ce petit monde se retrouve embarqué dans une course folle. Le Monde.fr, Un « premier amour » pour personnages au bout du rouleau, sur OCS City
  • A travers cette riche figure romanesque au regard fataliste, Gaëlle Bélem orchestre un savoureux jeu de massacre sans baisse de rythme, dans une belle langue nerveuse et soutenue, ensoleillée de mots créoles. Mais la conteuse n’est pas qu’une virtuose du malheur, elle mitonne aussi de sensibles séquences, comme le bal du 14 juillet - moment de fragilité avec le père Dessaintes aussi empoté qu’un Charles Bovary - ou le portrait de l’amant de sa mère, Lucien, « alcoolique et hâbleur », et que la « pisseuse » finira par aimer et regretter. Marianne, Scholastique Mukasonga et Gaëlle Bélem, deux visions littéraires du continent noir
  • Vendredi 27 juillet, dans une maison historique de la place du Mercadial, Florian Pilet, artisan fleuriste et créateur, vient d'implanter un magasin qu'il a baptisé «L'empoté fleuriste». ladepeche.fr, Saint-Céré. «L'empoté fleuriste» s'implante place du Mercadial - ladepeche.fr
  • Le comédien va reprendre son rôle culte de cet empoté de shérif Dewey. , David Arquette de retour dans "Scream 5"
  • Alain Chabat incarne un livreur de jouets daltonien et empoté, dans son meilleur film depuis « Didier » (1997). Le Monde.fr, « Santa & Cie » : comédie de Noël et satire à doses homéopathiques
  • "Pour nous, jusqu’à fin avril, c’est une période intense, celle où l’on produit." Ils ont empoté, semé, bouturé, et maintenant il faut vendre. "Je ne m'inquiète pas trop", reconnaît le responsable qui a vu son commerce fonctionner correctement en cette période. "Mais si on loupe la saison après c'est foutu", lance-t-il honnêtement.  midilibre.fr, Chanac : les serres sont fleuries et les clients toujours au rendez-vous - midilibre.fr

Traductions du mot « empoté »

Langue Traduction
Anglais sloppy
Espagnol descuidado
Italien sciatto
Allemand schlampig
Chinois s
Arabe قذرة
Portugais desleixado
Russe небрежный
Japonais ずさんな
Basque sloppy
Corse sloppy
Source : Google Translate API

Synonymes de « empoté »

Source : synonymes de empoté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « empoté »

Empoté

Retour au sommaire ➦

Partager