La langue française

Intérieur

Sommaire

  • Définitions du mot intérieur
  • Étymologie de « intérieur »
  • Phonétique de « intérieur »
  • Citations contenant le mot « intérieur »
  • Images d'illustration du mot « intérieur »
  • Traductions du mot « intérieur »
  • Synonymes de « intérieur »
  • Antonymes de « intérieur »

Définitions du mot intérieur

Trésor de la Langue Française informatisé

INTÉRIEUR, -EURE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − Qui est au dedans, dans l'espace compris entre les limites d'un corps.
1. [En parlant d'une chose]
a) Qui se trouve dans l'espace délimité par une chose. Bassin, espace, milieu intérieur; structure intérieure. Les chaudières dont le foyer est intérieur (Ser, Phys. industr.,1890, p. 36):
1. Le curé de Fenouille porta vivement la main à la poche intérieure de sa soutane, puis la reposa gauchement sur la table. Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1467.
Être intérieur à.Être inclus dans. Les traits dont la distance au centre [d'une circonférence] est moindre que le rayon (...) sont intérieurs à la circonférence (Hadamard, Géom. plane,1898, p. 49).
En partic.
[L'espace est délimité par un édifice] Escalier, jardin, téléphone intérieur; cour, porte intérieure; aménagements intérieurs. L'entrée intérieure de la porte nord (G. Leroux, Parfum,1908, p. 55):
2. Au-dessus de sa porte géante, flanquée de sphinx, flamboyaient trois étages de fenêtres carrées trahissant au dehors l'éclairage intérieur et découpant sur la paroi sombre une sorte de damier lumineux. Gautier, Rom. momie,1858, p. 227.
[L'espace est délimité par une région géogr.] [En parlant de la région centrale d'un pays, qui n'est voisine ni d'une mer, ni d'une frontière] Les régions intérieures sans communications faciles avec la mer (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 229).
Mer intérieure. Mer entourée par les terres et ne communiquant avec aucun océan. Partout des déserts autour de cette mer intérieure, elle-même solitude vaste et profonde (Chateaubr., Natchez,1826, p. 427).
POÉT. Rime intérieure. Rime située à l'intérieur d'un vers, généralement à l'hémistiche. D'agréables rimes intérieures qui rappellent, avec beaucoup plus d'art, les jeux des poètes latins du xiiiesiècle (Gourmont, Esthét. lang. fr.,1899, p. 246).
b) Qui se trouve vers le dedans, sur la face qui regarde le dedans. Mur intérieur; voûte intérieure. Lire le revers intérieur de la feuille (Toepffer, Nouv. genev.,1839, p. 30):
3. Mes paupières, abaissées, ne laissaient passer qu'une seule lumière, toute rose, celle des parois intérieures des yeux. Proust, Sodome,1922, p. 779.
2. [En parlant d'une pers. ou d'un animal] Qui se trouve dans l'espace délimité par une personne, un animal. Mais il craignait des lésions intérieures, car de minces filets de sang apparaissaient aux lèvres (Zola, Bête hum.,1890, p. 232).
B. − P. ext. Qui concerne le dedans, qui a lieu au dedans.
1. [L'espace est délimité par un être animé ou par une chose] Effraction intérieure. Cette puissance intérieure et singulière qui donne aux animaux qui la possèdent, la faculté d'agir (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 301).Le travail intérieur de construction est mystérieusement ordonné (Valéry, Variété V,1944, p. 34).
Conduite* intérieure.
2. En partic.
a) [L'espace est délimité par une collectivité (famille, société)] Le règlement intérieur de sa maison (Goncourt, Journal,1890, p. 1135).Ce drame intérieur d'une famille alsacienne (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 214):
4. Les femmes au contraire, semblent spécialement occupées de la préparation des alimens, et des soins intérieurs du ménage... Voy. La Pérouse,t. 4, 1797, p. 46.
b) [L'espace est délimité par les frontières d'un pays, par opposition à l'extérieur, à l'étranger] Conflit intérieur; administration, économie, navigation, paix, police, résistance, révolte, révolution, richesse, politique intérieure; affaires intérieures. Cette immense navigation intérieure, qui suffirait seule à la prospérité des États-Unis (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 344).Les luttes intérieures de nombreux pays (Mounier, Traité caract.,1946, p. 522):
5. L'occupation du littoral palestinien par les Francs apportait dans le commerce intérieur du monde musulman une énorme perturbation. Grousset, Croisades,1939, p. 68.
C. − Au fig. Qui est invisible, intime, profond.
1. Qui se trouve dans l'esprit d'une personne, qui concerne sa personnalité, sa vie psychique et morale. Chant, paysage intérieur; vie intérieure. Des bâillements intérieurs (Taine, Notes Paris,1867, p. 284).Toute jubilante d'un rire intérieur d'une atroce ingénuité (Bernanos, Imposture,1927, p. 488):
6. Bordeaux (et je désigne sous ce nom toute la matière de mon œuvre) finit toujours par absorber ce que me fournit la réalité quotidienne; toute œuvre due à une suggestion du présent avorte, si elle n'éveille une correspondance dans mon Bordeaux intérieur. Mauriac, Du côté Proust,1947, p. 65.
SYNT. Combat, conflit, débat, démon, dialogue, équilibre, état, feu, monde, regard, rêve, sentiment, silence, temps, univers intérieur; action, agitation, angoisse, beauté, certitude, colère, émotion, existence, flamme, force, grâce, harmonie, joie, jubilation, liberté, loi, misère, nécessité, parole, révolte, richesse, satisfaction, tempête intérieure.
For* intérieur.
Être, homme intérieur
Être, homme considéré du point de vue de sa vie psychologique, spirituelle. Cet être intérieur de la belle pêcheuse semblait m'être clos encore (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 716).Un lien entre mon être intérieur et mon être visible (J. Bousquet, Trad. du silence,1935-36, p. 201):
7. Le premier, l'homme extérieur, est un hérisson, une citadelle, un mur anguleux et froid; l'autre, l'homme intérieur, est un être sensible, affectueux, cordial, aimant. Amiel, Journal,1866, p. 225.
Être, homme qui vit intérieurement, replié sur sa vie intérieure, qui ne s'extériorise pas :
8. Qui ne mesure l'intellect et la volonté de Léonard ou de Rembrandt après un examen de leurs dessins? Qui ne voit que l'un est à placer parmi les plus grands philosophes; l'autre, parmi les moralistes et mystiques les plus intérieurs? Valéry, Degas,1936, p. 101.
Être intérieur. Être recueilli, replié sur soi-même. Je suis beaucoup plus intérieur depuis que mon action est extérieure (M. de Guérin, Corresp.,1834, p. 179).
2. Qui se trouve mêlé intimement à quelque chose, qui appartient à son essence, intrinsèque. Synon. interne.Sens intérieur; contradiction, logique intérieure. Dans le rythme intérieur de la création hugolienne (Thibaudet, Réfl. litt.,1936, p. 67).Ils [les rythmes psychiques élémentaires] répondent à une loi intérieure de périodicité (Mounier, Traité caract.,1946, p. 281).
II. − Subst. masc.
A. − Partie de l'espace qui est dans quelque chose ou dans quelqu'un.
1. [L'espace est circonscrit à une chose] L'intérieur de la boîte, de la bouche, de l'enceinte, de l'estomac; entrer, s'enfoncer à/dans l'intérieur. Les chambres sonores, comme des intérieurs de violon (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 24).Dans la terre, dans l'intérieur de votre ventre (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 277):
9. Le vieillard se découvrit promptement et se leva pour saluer le jeune homme; le cuir qui garnissait l'intérieur de son chapeau étant sans doute fort gras, sa perruque y resta collée sans qu'il s'en aperçût... Balzac, Chabert,1832, p. 32.
Rare. Le dedans d'une personne. Tout mon intérieur est desséché comme si on m'avait enfoncé dans la gorge, jusqu'à la garde, l'épée de feu de l'ange nocturne (Montherl., Reine morte,1942, II, 2etabl., 5, p. 201).
2. En partic.
a) Vx. Partie qui se trouve dans une diligence entre le coupé et la rotonde :
10. Cette voiture, de construction bizarre (...) admettait dix-sept voyageurs (...). Elle était divisée en deux lobes, dont le premier, nommé intérieur contenait six voyageurs (...) et le second, espèce de cabriolet ménagé sur le devant, s'appelait un coupé. Balzac, Début vie,1842, p. 309.
b) Espace qui se trouve entre les murs d'une maison, d'un édifice. L'intérieur d'une église, d'une boutique, d'un château, d'un cloître, d'un couvent, d'une maison, d'un palais, d'un temple. Un intérieur d'alchimiste (Baudel., Salon,1845, p. 49):
11. Sur les boulevards, à l'intérieur des cafés, les papillons de gaz des girandoles s'envolaient très vite, un à un, dans l'obscurité. Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 215.
Absol. Anton. l'extérieur.Sous le porche, Joë s'efface pour laisser les deux jeunes filles pénétrer à l'intérieur (Martin du G., Taciturne,1932, II, 14, p. 1313).
Logement, foyer, vie domestique. Intérieur capitonné, enfumé, modeste, paisible, quiet, sévère, tranquille; petit intérieur. J'ai entendu bien des femmes se confier les chagrins de leur intérieur; mais ces variations de vouloir, ces inquiétudes des hommes mécontents (...) toutes ces douleurs la jeunesse ne les connaît point (Balzac, Mém. jeunes mar.,1842, p. 362).Il n'était pas plus heureux dans son intérieur domestique (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 196).
D'intérieur, loc. adj.
Veste, robe, tenue d'intérieur. Veste, robe, tenue que l'on porte chez soi. Une charmante toilette d'intérieur (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 189).Une sorte de coiffe d'intérieur en dentelle noire (Gide, Si le grain,1924, p. 365).
Femme d'intérieur. Femme qui aime bien tenir sa maison. Femmes d'intérieur et de ménage (Goncourt, Journal,1863, p. 1208):
12. bocardon [parlant de sa femme] : Ce n'est pas pour la vanter (...) mais je crois que Ninette vous plaira (...) elle est tout à fait dans votre genre (...) c'est une femme d'intérieur (...). (Confidentiellement.) Elle raccommode! Labiche, Célimare,1863, III, 6, p. 109.
P. iron. Homme d'intérieur. Homme qui reste au foyer, qui se plaît chez lui. Tant que je cours le risque de tomber sur le type qui nous a chopés en train de rafler le magasin du 4ede ligne, je fais l'homme d'intérieur (Giono, Bonh. fou,1957, p. 144).
3. Spécialement
a) ARTS, subst. masc. gén. au plur. Scène de genre intimiste, empruntée souvent à la vie familiale, dont le cadre est l'intérieur d'une maison; tableau, photographie représentant cette scène. Les beaux intérieurs flamands et les tableaux des maîtres italiens (...) couvraient les murs (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 313):
13. Peu portraitiste, ou trop nonchalant pour s'en donner la peine, il remplace habituellement dans ses intérieurs, les modèles vêtus par de fraîches nudités... Gillet, Art fr.,1938, p. 137.
b) CIN., subst. masc. gén. au plur.
Ensemble de décors et d'accessoires qui figurent des intérieurs. Les magasins de décors des studios contenaient tout un stock d'intérieurs les plus variés et les plus hétéroclites (Mallet-Stevens, A.C., VII, 1929, p. 3 ds Giraud 1956).
Ensemble des scènes d'un film qui se passent en intérieur. Les extérieurs seront tournés en France et en Grèce, et les intérieurs à Londres (Cahiers du cin.,t. 3, no15, sept. 1952, p. 5).
c) GÉOGRAPHIE
Partie centrale d'un pays, par opposition aux régions proches des frontières ou des côtes. La multiplication des chevaux qui se sont répandus dans l'intérieur des déserts immenses de l'Amérique (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 67).
Le pays, l'État, par opposition à l'extérieur, à l'étranger. L'intérieur de la république est menacé d'une crise (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 721).À l'intérieur aussi l'Empire napoléonien chancelait (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 133).
Région. (Alsace). La métropole. Les Français de l'intérieur. Mais tous les enfants ayant eu un enseignement équilibré, les familles francophones (par exemple venant de l'Intérieur) continueraient évidemment à parler français (Lang. fr., no25, févr. 1975, p. 119).
Ministre, ministère de l'intérieur. Ministre, ministère qui a la charge de l'administration intérieure du pays. La dépêche part du ministère de l'intérieur (Gide, Journal,1944, p. 263).
P. ell. Grosse bataille autour du portefeuille de l'Intérieur, qu'Edgar Faure avait promis à la fois aux « indépendants » et à Martinaud-Déplat (rad.) (L'Humanité,19 janv. 1952, p. 4, col. 4).
d) HIST. [Deuxième guerre mondiale] Forces françaises de l'intérieur. Ensemble des unités, appartenant à des organisations très diverses, qui menaient la lutte contre les Allemands sur le territoire métropolitain (abrév. F.F.I., v. aussi ce mot). « Forces françaises de l'intérieur » englobant obligatoirement toutes les troupes clandestines (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 256).
e) SPORTS. (football), vieilli. Joueur placé dans la ligne d'attaque entre l'ailier et le centre (abrév. inter, v. inter1). Devant de tels défenseurs on eût imaginé que Szoke, qui sera l'attraction du match, aurait évolué au poste d'intérieur (Figaro,19-20 janv. 1952, p. 2, col. 5).
4. P. ext.
a) [L'espace est formé par un lieu clos et secret] Tel est l'intérieur de cette famille (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 199).Ce qu'on n'a jamais vu, l'intérieur d'un conclave (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 519).
b) [L'espace est formé par un ensemble abstr.] À l'intérieur des traditions (G. Bataille, Exp. int.,1943, p. 28).
B. − Au fig.
1. La personnalité profonde et cachée de quelqu'un, sa vie spirituelle, morale. Le poète aperçoit l'intérieur de ces âmes humaines (Bourget, Nouv. Essais psychol.,1885, p. 104):
14. Elle [une dame anglaise] marchait droit sur moi, avançant avec peine (...). Elle souffrait. Son œil regardait à l'intérieur. La déchéance était le spectacle qui le rendait si attentif et si triste. Cocteau, Crit. indir.,1932, p. 91.
2. La vérité cachée d'une chose, son essence. On sait très-peu et l'on s'inquiète peu aussi de Carthage et de son intérieur (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 4, 1862, p. 43):
15. Essaie-t-on de connaître les choses non pas en se mouvant dans leur intérieur (...) mais en se supposant d'abord placé en dehors des choses et en cherchant à y pénétrer? Hamelin, Élém. princ. représ.,1907, p. 394.
C. − Loc. prép. et adv.
À l'intérieur de. À l'intérieur de la musique de douze sons (Schaeffer, Rech. mus. concr.,1952, p. 138).
Absol. À l'intérieur. Je voyais aussi (...) monter la garde, (...) au ras du mur, à l'intérieur bien entendu (et pourquoi à l'intérieur?), un chasseur-éclaireur (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, Mes pris., 1893, p. 385).
Au fig. En soi-même. Il se répétait à l'intérieur : − Pauvre Césarine! (Richepin, Césarine,1888, p. 121).
De l'intérieur de. Une force est un rapport posé entre deux termes; elle n'émane pas de l'intérieur de l'un d'eux, elle est entre eux (Hamelin, Élém. princ. représ.,1907p. 550).
Absol. De l'intérieur. Diane était de ces beautés qui ont besoin d'être éclairées de l'intérieur (Morand, Rococo,1933, p. 178).
Prononc. et Orth. : [ε ̃teʀjœ:ʀ], [-tε ʀ-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. ca 1447 [ms.] « qui est au-dedans de l'âme » (L'Internelle consolation, éd. A. Pereire, p. 292 : interiore & divine consolacion); 2. 1530 « qui est au-dedans de l'espace compris entre les limites d'une chose » (Lefèvre d'Étaples, trad. de la Bible ds Kunze, p. 93 : interiores parties de la maison); 3. av. 1662 « qui concerne la vie psychique, qui se passe dans l'esprit » (Pascal, Pensées, 381 ds Œuvres compl., éd. L. Lafuma, 1963, p. 546 : disposition intérieure); 4. 1812 « qui concerne un pays, son territoire » (Mozin-Biber : commerce intérieur). B. Subst. 1. av. 1549 fig. « vie intérieure (d'une personne) » (Marguerite de Navarre, Les Innocents, 1 ds Comédies, éd. F.E. Schneegans, p. 96); 2. 1580 « espace compris entre les limites d'une chose » (Palissy, Discours admirable ds Œuvres compl., éd. A. France, p. 369 : à l'intérieur de toutes les parties closes et fermées au-dedans des pièces d'ouvrages); 3. 1779 « habitation dans laquelle vit une personne » (Mmede Genlis, Théât. d'éduc., III, 6 ds Littré); 4. 1797 « espace compris entre les frontières d'un pays » (Voy. La Pérouse, loc. cit.); 5. 1829 tableau d'intérieur (Boiste); 1835 intérieur « id. » (Ac.); 6. [av. 1924 sports (cf. inter1)] 1927 intérieur (Le Miroir des sports, XVII, 403 c ds R. Ling. rom. t. 40, 1976, p. 232). Empr. au lat. class.interior « qui est au-dedans », au propre et au fig. On trouve au xives. enteriors (d'un oisel) « cœur et foie (d'un oiseau) » (Moamin et Ghatrif, éd. H. Tjerneld, p. 293), empr. au lat. interiora « intestins ». Fréq. abs. littér. : 14 159. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 20 102, b) 16 932; xxes. : a) 15 514, b) 24 662. Bbg. Bäcker 1975, pp. 261-264. - Quem. DDL t. 6 (et s.v. intérieurs), 14.

Wiktionnaire

Adjectif

intérieur \ɛ̃.te.ʁjœʁ\

  1. Qui est au dedans ; qui est relatif au dedans.
    • D'un autre côté on a prohibé l’exportation de certains produits, dans la crainte qu'il n'en restât plus en assez grande quantité pour la consommation intérieure, ou que les autres nations n'en tirassent avantage. — (James William Gilbart, Lectures sur l'histoire et les principes du commerce chez les anciens, traduit de l'anglais par Mlle F. G., Paris : chez Guillaumin & Cie, 1856, p. 117)
    • La loi du 21 mars 1991 est venue considérablement bouleverser le régime du transport ferroviaire intérieur, resté pratiquement inchangé depuis 1891. — (Traité pratique de droit commercial : T.P.D.C., t. 2, page 1 068, Kluwer, 1990)
    • Les parties intérieures du corps.
    • Il sent un feu intérieur qui le consume.
    • Maintenir la tranquillité intérieure.
  2. Relatif à l’âme.
    • Un mouvement intérieur.
    • Sentiments intérieurs.
    • La paix intérieure.
    • Le for intérieur.
  3. (En particulier) (Religion) Spirituel.
    • L’homme intérieur, l’homme spirituel, qui est opposé à l’homme charnel.
    • La vie intérieure.
  4. Qui est personnel, propre à soi.
    • […] Nijô, qui est pourtant tout sauf modeste, nous chuchote qu’il existe une ironie intérieure, des nouveautés sans tapage, des aveux en demi-teinte ; […] — (Dame Nijo, Splendeurs et misères d’une favorite, traduit par Alain Rocher, édition Picquier, 2004, Introduction, page 9)

Nom commun

intérieur \ɛ̃.te.ʁjœʁ\ masculin

  1. La partie du dedans ; le dedans.
    • L’anse où nous mouillons est évidemment un ancien cratère dans l’intérieur duquel la mer a fait irruption ; […]. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 40)
    • Grande donc fut sa surprise lorsque, […], il se vit appréhender vigoureusement par deux douaniers qui s’étaient dissimulés dans l’intérieur du taillis et dont il n’avait naturellement pu soupçonner la présence. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Elle était demeurée longtemps debout devant ces hautes coques dont les hublots laissaient voir l’intérieur des cabines éclairées. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 52)
  2. Partie intrafrontalière d’un pays, surtout en termes de commerce et d’administration, par rapport à l’étranger, aux colonies.
    • Dans l’intérieur, ou, comme nous disons, en province, les enfants doivent avoir les mêmes opinions politiques que leurs parents : s’ils y manquent, on les mésestime. Oh ! mademoiselle, vous ne pouvez pas vous figurer combien l’intérieur est encore sauvage ! — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, pages 148-149)
    • Dans l’intérieur, qui paraissait impraticable, des routes se sont miraculeusement ouvertes, parcourues aussitôt par des automobiles. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • À chaque tempête, les dunes progressent vers l’intérieur des terres. […]. Des villages entiers sont engloutis : habitations, église, tout disparaît sous le sable. — (Jean-Henri Fabre, La Plante ; leçons à mon fils sur la botanique, Paris, Delagrave, 1905, 8e éd., p. 111)
    • Les villes de l’intérieur n’étaient protégées que par des murailles en pisé flanquées de tours et de bastions dont l’entretien incombait, en principe, aux habous mais qui tombaient généralement en ruines. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 82)
  3. (Médecine) La partie interne du corps. Note : Se dit au singulier avec l’article défini.
    • Je ne sache pas que la benzine ait été administrée à l’intérieur à titre de vermicide. Son emploi a été borné jusqu’ici au traitement de l’infection trichineuse. — (Amédée Dechambre, Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, volume 9, page 93, 1868)
  4. Partie interne d’une construction.
    • Décoration d’intérieur.
  5. (Par extension) Habitation ; maison.
    • Ils causèrent au coin du feu ; l’intérieur plut sans doute à l’abbé, car il se mit à l’aise. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Cet intérieur de célibataire, tout de même, ça manquait de ménage. Cette table de bois nu, jamais lessivée sans doute, et ce papier des murs méritait d’être changé. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  6. Vie domestique, intime, vie privée.
    • Un homme, une femme d’intérieur.
  7. (Arts) scène de la vie domestique, dans l’intérieur d’une maison.
    • Il peint très bien les intérieurs.
    • C’est un peintre d’intérieurs.
  8. (Religion) Âme, pensées les plus secrètes, des mouvements les plus intimes de l’âme.
    • Découvrir son intérieur, à son confesseur.
    • Rentrer dans son intérieur, se recueillir.
  9. (Topologie) Intérieur d’une partie : Plus grand ouvert contenu dans cette partie.
    • Pour la topologie usuelle de ℝ, l’intérieur de ℚ est vide.
    • L’intérieur d’un ouvert n’est autre que lui-même.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTÉRIEUR, EURE. adj.
Qui est au dedans, ou Qui a rapport au dedans. Il est opposé à Extérieur. Les parties intérieures du corps. La conformation intérieure du corps humain. Il sent un feu intérieur qui le consume. La tunique intérieure de l'œil. Les parties intérieures de la terre. Maintenir la tranquillité intérieure. L'administration intérieure. Le commerce intérieur. Mer intérieure, Celle qui se trouve au milieu d'une grande contrée ou entre des continents, comme la mer Caspienne, la mer Noire, la Méditerranée. Il se dit particulièrement, en parlant de l'Âme. Un mouvement intérieur. Sentiments intérieurs. La paix intérieure. Le for intérieur. En termes de Dévotion, L'homme intérieur, L'homme spirituel, qui est opposé à l'homme charnel. On dit aussi La vie intérieure. En termes de Spiritualité, Être fort intérieur, Être fort recueilli, rentrer souvent en soi-même. On dit plutôt Avoir une vie intérieure.

INTÉRIEUR s'emploie aussi comme nom masculin et signifie la Partie du dedans, le dedans. L'intérieur d'un temple. L'intérieur du corps. Un cri partit de l'intérieur de la maison, de l'intérieur. L'intérieur d'un pays. S'enfoncer, pénétrer dans l'intérieur des terres. Il se dit quelquefois absolument de l'Intérieur du pays, surtout en termes de Commerce et d'Administration. Tous ces produits se consomment à l'intérieur, dans l'intérieur. Ministère de l'Intérieur, Ministère où l'on s'occupe de la politique intérieure d'un État, de son administration et de sa police, par opposition au Ministère des Affaires étrangères, où l'on s'occupe de sa politique extérieure. En termes de Peinture, Tableau d'intérieur, ou simplement Intérieur, Tableau de genre qui a pour objet principal la représentation de l'architecture et des effets de lumière à l'intérieur des maisons, des édifices. L'intérieur d'une personne signifie quelquefois l'Intérieur de sa maison, sa vie domestique. C'est un homme qui se plaît beaucoup dans son intérieur. Il est fort malheureux dans son intérieur. Un homme, une femme d'intérieur. On dit de même L'intérieur d'un ménage, d'une famille. Tableau d'intérieur se dit également d'un Tableau qui présente quelque scène de la vie domestique, dans l'intérieur d'une maison. Il peint très bien les intérieurs. C'est un peintre d'intérieurs.

INTÉRIEUR se dit encore, figurément, de Ce qu'il y a de plus caché dans une chose, et s'applique particulièrement aux secrets de la vie privée. Il connaît l'intérieur de cette famille, de ce ménage. Il se dit également, surtout en termes de Dévotion, des Pensées les plus secrètes, des mouvements les plus intimes de l'âme. Dieu seul connaît l'intérieur. Découvrir son intérieur, à son confesseur. Rentrer dans son intérieur Se recueillir. La grâce de Dieu agit dans l'intérieur. Quand on veut vivre chrétiennement, il faut commencer par réformer l'intérieur.

Littré (1872-1877)

INTÉRIEUR (in-té-ri-eur, eu-r') adj.
  • 1Qui est au dedans, ou qui a rapport au dedans. Les parties intérieures du corps. Il sent un feu intérieur qui le consume. Les provinces intérieures.

    Mer intérieure, celle qui se trouve au milieu d'une grande contrée ou entre des continents, comme la mer Noire, la Méditerranée. La mer Caspienne est un lac si grand qu'on la regarde comme une mer intérieure.

    Terme d'artillerie. Balistique intérieure, conditions du mouvement du projectile dans l'âme du canon.

    Substantivement. Celui qui vit dans l'intimité d'une personne (sens aujourd'hui peu usité). Le roi rejeta cette ouverture avec cette sorte de mépris pour d'Antin qui, aux intérieurs et aux connaisseurs, ne faisait qu'augmenter l'opinion du crédit de ce même homme, Saint-Simon, 271, 164.

  • 2 Fig. Qui appartient au dedans de l'individu, à son cœur, à son esprit. Sentiments intérieurs. Le for intérieur. Expliquons-nous nettement ; je parle de ces pauvres intérieurs qui ne cessent de murmurer, quelque soin qu'on prenne de les satisfaire… je veux dire de vos passions et de vos convoitises, Bossuet, Sermons, Impénit. finale, 3. Les peines et les afflictions intérieures de l'esprit, Massillon, Carême, Prière 1.

    Voix intérieures, voix entendues au-dedans d'eux-mêmes par ceux qui croient recevoir les communications de la Divinité, des anges, des saints. Les voix intérieures de Jeanne Darc.

  • 3 Terme de dévotion. Qui se livre à la spiritualité. Ils [les béguards] s'appelaient les contemplatifs, les gens spirituels et intérieurs, Bossuet, Ét. d'orais. X, 2. Saint Augustin était intérieur, Bossuet, Lett. quiét. 12. La mère des Anges et la mère Angélique n'étaient point assez intérieures au gré de ces Pères, ils leur reprochaient souvent de ne connaître d'autre perfection que celle qui s'acquiert par la mortification des sens et par la pratique des bonnes œuvres, Racine, Port-Royal, I.

    Être fort intérieur, être fort recueilli, rentrer souvent en soi-même.

    L'homme intérieur, l'homme spirituel, par opposition à l'homme charnel. Afin qu'il vous fortifie dans l'homme intérieur par son saint esprit, Sacy, Bible, St Paul, Ép. aux Éph. III, 16.

    On dit de même la vie intérieure.

    Voies intérieures, certaines dispositions pour arriver à la perfection religieuse.

  • 4 S. m. La partie de dedans, le dedans. L'intérieur d'un temple. L'intérieur du corps. L'intérieur des terres. L'intérieur de l'Afrique nous est inconnu, presque autant qu'il l'était aux anciens, Buffon, Hist. nat. Preuv. théor. terre, Œuv. t. I, p. 321. La prise de Tournai, de Lille et de quantité d'autres places mettait les ennemis en état de pénétrer dans l'intérieur du royaume, Duclos, Règne de Louis XIV, Œuvres, t. V, p. 26, dans POUGENS. Toutes les maisons ouvertes laissent voir un intérieur d'une propreté charmante, Genlis, Ad. et Théod. t. II, p. 15, dans POUGENS.

    Fig. Vous m'avez conduit dans l'intérieur du travail du traducteur, Apol. de la trad. de Den. d'Hal. dans DESFONTAINES.

  • 5La partie d'une diligence qui suit le coupé. Prendre une place dans l'intérieur. Une place d'intérieur.
  • 6 Terme de commerce et d'administration. Le dedans du pays, par opposition à l'extérieur. Tous ces produits se consomment à l'intérieur, dans l'intérieur. Le ministre de l'intérieur.

    L'intérieur, le ministère qui dirige les affaires administratives du pays, et les bureaux mêmes de ce ministère. Employé à l'intérieur. Il est à l'intérieur.

  • 7 Terme de peinture. Tableau d'intérieur, ou, simplement, intérieur, tableau de genre qui a pour objet principal la représentation de l'architecture et des effets de lumière à l'intérieur des maisons, des édifices.

    Tableau représentant quelque scène de la vie domestique dans l'intérieur d'une maison.

  • 8L'intérieur d'une personne, l'intérieur de sa maison, de sa vie domestique. Se plaire dans son intérieur. Vous ne pouvez imaginer à quel point je suis malheureuse dans mon intérieur, Genlis, Théât. d'éduc. Dangers du monde, III, 6. Sa tristesse la plongeait elle-même dans une rêverie continuelle, et leur intérieur était très silencieux, Staël, Corinne, XIX, 2.

    On dit dans le même sens, l'intérieur d'un ménage, d'une famille. Il fut bientôt admis dans l'intérieur de la famille, et regardé comme l'un des amis de la maison, Genlis, Veillées du château t. III, p. 59, dans POUGENS.

    Fig. L'intérieur, ce qu'il y a de secret dans la vie. Il connaît l'intérieur de ce ménage, de cette famille.

  • 9La partie intime de l'âme. Découvrir son intérieur à son confesseur. Rentrer dans son intérieur. Et de l'intérieur prends d'autant plus de soin, Que Dieu, sans se tromper, connaît ce que nous sommes, Et que du fond du cœur il se fait le témoin, Corneille, Imit. I, 19. Vous voyez, ma bonne, que je vous rends compte de mon intérieur, après vous avoir parlé de mon corps et de ma santé, Sévigné, 25 juin 1690. Et que lui sert de posséder ce qui, demeurant hors de lui, ne peut remplir son intérieur ? quel bien lui revient-il de tant de richesses ? Bossuet, Concupisc. 9. Aux avis que je vous ai donnés sur votre intérieur, Bossuet, Lett. Corn. 96. J'espère que ce siècle si éclairé permettra d'abord que j'entre un moment dans l'intérieur de l'homme ; car c'est sur cette connaissance que toute la vie civile est fondée, Voltaire, Mél. litt. Mém. sur la satire, Crit. permise.

    Absolument. En termes de dévotion, l'intérieur, le soin de rentrer en soi-même. Souviens-toi que le cloître, où tu t'es enfermé, Veut de l'intérieur et de la vigilance, Corneille, Imit. I, 25. M. l'évêque de Chartres prend les mêmes précautions [pour empêcher qu'on n'abuse de l'oraison ou qu'on ne la méprise], et tout respire l'intérieur et la piété dans l'ordonnance de ce prélat, Bossuet, 2e écrit sur les Max. des saints, 4.

  • 10Intérieur de Notre-Seigneur, Intérieur de Notre-Dame, nom de deux fêtes qui ont pour but de glorifier les grâces intérieures de Jésus-Christ et de sa mère.
  • 11 Terme de jeux. Désignation propre au jeu de la belle, sous laquelle on renferme tous les numéros non compris dans la bordure.

REMARQUE

Intérieur n'admet ni plus ni moins, étant lui-même un comparatif, au moins par la forme ; il a pour superlatif intime. Cependant, abusivement, on dit quelquefois plus intérieur pour indiquer ce qui est plus avant dans l'intérieur. Voici des exemples : Les petits filets que je vous ai dit venir du plus intérieur du cerveau, Descartes, l'Homme, 4. Bontemps, dont le fils, gouverneur de Versailles et le plus intérieur des quatre valets de chambre du roi, n'a jamais oublié mon père, Saint-Simon, 7, 94. Le ministre voulut flatter celle par qui il régnait et s'acquérir des créatures importantes dans son plus intérieur, Saint-Simon, 9, 107.

SYNONYME

INTÉRIEUR, INTERNE, INTRINSÉQUE. Ces trois mots ont un radical commun qui est la préposition latine intra, signifiant en dedans. Ce qui les distingue, c'est que intérieur, étant étymologiquement un comparatif, implique une idée de comparaison qui n'est pas dans interne ; il signifie ce qui est plus en dedans, tandis que interne signifie seulement ce qui est en dedans. Intrinsèque se dit de ce qui est inhérent, essentiel, par opposition à ce qui est accidentel et adventif : qualités intrinsèques. De plus, intérieur est le mot vulgaire et de tous les styles ; interne est un mot de science, de physique, de médecine ; et intrinsèque un mot de philosophie, de scolastique.

HISTORIQUE

XVe s. Apprends à mespriser ces choses du monde, et te donne à tes interiores, c'est à dire à penser à Dieu et à toi, et tu verras le royaume de Dieu venir en toi, Internelle consolation, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INTÉRIEUR, adj. (Gram.) Son corrélatif est extérieur. La surface d’un corps est la limite de ce qui lui est intérieur & extérieur. Ce qui appartient à cette surface, & tout ce qui est placé au-delà vers celui qui regarde ou touche le corps est extérieur. Tout ce qui est au-delà de la surface, dans la profondeur du corps, est interieur.

Les mots intérieures, extérieures, se prennent au physique & au moral ; & l’on dit dans l’Architecture moderne : on s’est fort occupé de la distribution, de la commodité & de la décoration intérieures, mais on a tout-à-fait négligé l’extérieure. Ce n’est pas assez que l’extérieur soit composé, il faut que l’intérieur soit innocent. Le chancelier Bacon a intitulé un de ses ouvrages sur l’intérieur de l’homme, de la caverne : ce titre fait frémir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « intérieur »

(Date à préciser) Du latin intĕrĭŏr (sens identique), comparatif de inter ou interus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. interior ; ital. interiore ; du lat. interiorem, comparatif de interus, du même radical que la préposition in, en, dans.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « intérieur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
intérieur ɛ̃teriœr

Citations contenant le mot « intérieur »

  • Le véritable monde intérieur est le véritable monde extérieur. De André Maurois
  • Ecoute le monde entier appelé à l'intérieur de nous. De Valère Novarina
  • Le Soleil extérieur a soif du soleil intérieur. De Jakob Böhme
  • La vie sociale c'est l'envers ; l'endroit, c'est la vie intérieure. De Jean Pommier / Spectacle intérieur
  • Ce que nous accomplissons à l’intérieur modifie la réalité extérieure. De Otto Rank
  • La vie intérieure seule peut remplacer toutes les chimères. De Talleyrand
  • La sortie de secours est à l'intérieur de nous-mêmes. De Julien Green
  • Quand on compose de la musique, on est à l'intérieur de soi. De Charlélie Couture
  • Au premier coup d'il jeté sur un intérieur, on sait qui y règne de l'amour ou du désespoir. Honoré de Balzac, La Cousine Bette
  • A l'intérieur de la force est le rire. A l'intérieur de la force est le jeu. A l'intérieur de la force est la liberté. Celui qui connaît sa force connaît le paradis. De Henry de Montherlant
  • Ce que je regarde chez les femmes, c'est ce qu'il y a à l'intérieur. A l'intérieur des habits, bien sûr !
  • Il n'arrive jamais de grands événements intérieurs à ceux qui n'ont rien fait pour les appeler à eux ; et cependant le moindre accident de la vie porte en lui la semence d'un grand événement intérieur. De Maurice Maeterlinck / La sagesse et la destinée
  • Les plus grandes aventures sont intérieures. De Hergé
  • Pleurer décharge notre lac intérieur. De Pierre Filion / Lux
  • Quand on vieillit, la beauté se réfugie à l'intérieur. De Anonyme
  • La forteresse s’écroule par l’intérieur. De Proverbe géorgien
  • Au cours de cet été, la finalisation de deux importants chantiers attend le nouveau ministre : le nouveau schéma national du maintien de l’ordre qui doit être présenté à la rentrée et le futur Livre blanc sur la sécurité intérieure. La publication de ce travail de longue haleine, objet de plusieurs mois de consultations dans les cénacles sécuritaires, n’a cessé d’être repoussée. Et avec lui, la perspective d’une réforme structurelle en profondeur de la police nationale, encouragée notamment par Unité-SGP-FO, les officiers du SCSI-CFDT et les commissaires du SCPN. Celle-ci rencontre cependant en interne de solides réticences et le récent départ de l’ex-secrétaire d’État Laurent Nuñez a été perçu par les promoteurs de la réforme comme un mauvais signal. SudOuest.fr, Le ministre de l’Intérieur poursuit son opération séduction avec les syndicats policiers
  • Le jeune homme qui a volé une voiture mardi soir à Canet avec un bébé à l’intérieur a été jugé vendredi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Perpignan. Et a livré des explications surprenantes. lindependant.fr, Perpignan - Il vole une voiture avec un bébé à l'intérieur : "Ça m’a fait un truc de prendre le petit, mais j’avais envie de conduire" - lindependant.fr
  • L’ex-secrétaire d’Etat à l’intérieur sera notamment chargé de l’analyse globale de la menace. Il devra également proposer à Emmanuel Macron les orientations du renseignement et de la lutte contre le terrorisme. Le Monde.fr, Laurent Nuñez, ex-secrétaire d’Etat à l’intérieur, va diriger la task force antiterroriste de l’Elysée
  • Son sort faisait peu de doute tant il incarnait les difficultés de la précédente équipe gouvernementale. Christophe Castaner n’a pas été reconduit au poste de ministre de l’intérieur par Jean Castex. Il a été remplacé lundi 6 juillet par Gérald Darmanin. Le Monde.fr, Christophe Castaner, démis de l’intérieur
  • Christian Estrosi, Éric Ciotti, Charles-Ange Ginesy et d'autres élus du département des Alpes-Maritimes ont échangé avec Gérald Darmanin lors d'une réunion sur la sécurité intérieure ce lundi à Nice.  France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, Gérald Darmanin, nouveau ministre de l'Intérieur, a rencontré les élus ce lundi à Nice

Images d'illustration du mot « intérieur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « intérieur »

Langue Traduction
Anglais interior
Espagnol interior
Italien interno
Allemand innere
Chinois 室内
Arabe الداخلية
Portugais interior
Russe интерьер
Japonais インテリア
Basque barruko
Corse interni
Source : Google Translate API

Synonymes de « intérieur »

Source : synonymes de intérieur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « intérieur »

Partager