La langue française

Dedans

Sommaire

  • Définitions du mot dedans
  • Étymologie de « dedans »
  • Phonétique de « dedans »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dedans »
  • Citations contenant le mot « dedans »
  • Traductions du mot « dedans »
  • Synonymes de « dedans »
  • Antonymes de « dedans »

Définitions du mot dedans

Trésor de la Langue Française informatisé

DEDANS, prép., adv. et subst. masc.

I.− Emploi prép. et adv.
A.− Vx, prép. Dans, à l'intérieur de. Trois filles dedans un pré (Nerval, Les filles du feu,Angélique, 1854, p. 537):
1. la sœur angélique. − Votre disposition est donc de n'être ni d'un côté ni de l'autre. Au regard de M. l'Archevêque : de n'être ni dedans ni dehors l'Église. Montherlant, Port-Royal,1954, p. 990.
Rem. Cet emploi est auj. très rare, surtout dans la prose. Il est la marque d'un, tour, class. et arch. Toutefois, l'usage semble mieux accepter cette constr. lorsque dedans est précédé des prép. de ou par. Il ne retirait pas volontiers ses mains de dedans ses poches (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 25). L'un par dedans l'autre (Claudel, Part. midi, 1949, I, p. 1083).
B.− Adv. de lieu. À l'intérieur :
2. − Oh, oh! fit Gévingey, mais ce n'est pas de la purée de pommes de terre! − Si, seulement le dessus a été gratiné au four de campagne; − goûtez-la; j'ai mis tout ce qu'il faut dedans, elle doit être bonne. Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 228.
Loc. fig.
1. Entrer, rentrer dedans. Heurter quelqu'un, quelque chose avec violence. Ils le gênaient, il ne pouvait pas s'approcher du comptoir sans buter dedans (Zola, Assommoir,1877, p. 625).Une voiture venant de la droite m'est entrée, rentrée dedans (Dub.1967).
Pop. Assaillir, attaquer quelqu'un. On va (...) devenir fous (...) Faut leur rentrer dedans (Malraux, Espoir,1937, p. 481).
2. [En comprenant implicitement dans le mille] En plein dedans. Au milieu, au centre de la cible, du but. Mettre, tirer, taper en plein dedans. Et les obus qui tombent en plein dedans, tu parles d'un gâchis (Dorgelès, Croix bois,1919, p. 209).
Au fig. Réussir dans une entreprise (cf. faire mouche). Demain [la colline] gagnera (...) demain elle tapera en plein dedans (Giono, Colline,1929, p. 171).
3. [En comprenant implicitement dans le panneau, dans le piège] Donner, tomber dedans. Tomber dans un piège, se laisser prendre à un traquenard. Elle [Laurence] a donné dedans (Balzac, Ténébr. affaire,1841, p. 137).
Fam. Mettre, ficher (fiche), fourrer... dedans.
a) Berner, tromper :
3. ... Hébrard, l'interrompant, lui crie du bout de la table, de sa voix de titi en goguette : « Il faut les foutre dedans, les électeurs! » Goncourt, Journal,1881, p. 137.
À la forme pronom. Se tromper. Je trouve qu'en ce moment les communistes se foutent dedans, dit Dubreuilh (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 110).
b) Mettre en prison. Allons, suffit! dit M. Fosse. Ne m'énervez plus, ou je vous fous dedans! (Benjamin, Gaspard,1915, p. 27).
4. [Au jeu de la belote] Être dedans. Perdre. Au cas où le joueur qui a choisi l'atout totaliserait un nombre de points inférieur à celui de son adversaire (...), on dit alors que l'envoyeur est dedans (Alleau1964, p. 42, s.v. belote).
C.− Loc. diverses
1. Loc. adv.
a) De dedans. De l'intérieur. De haut en bas et de dedans en dehors (Cuvier, Anat. comp.,t. 1, 1805, p. 403).
b) En dedans
À l'intérieur. Cette serrure est fermée à clef, et la clef est en dedans (G. Leroux, Mystère ch. jaune,1907, p. 81).
Avoir les yeux en dedans. ,,Enfoncé(s), rentré(s)`` (Rob.).
[En parlant d'une pers.] En soi-même, en son for intérieur. Le cocher déjà semblait rire en dedans, avec ses lèvres cousues (Zola, Nana,1880, p. 1233).Elle calculait en dedans (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Aveu, 1884, p. 162).
Vx. Être, rester en dedans. Être renfermé sur soi-même, introverti. Sa manière d'être tout en dedans ne lui donne pas d'amis (Stendhal, Armance,1827, p. 266).
Vers le côté intérieur. Ses jambes ne rentraient point en dedans (Balzac, Mais. Nucingen,1838, p. 603).
Spéc., CHORÉGR. Tourner en dedans : (...) tour (...) exécuté en dedans (Meunier, Danse class.,1931, p. 135).
Rare, emploi subst. Et puis ce sucre-là ça te graisse l'en dedans du gosier (Giono, Gd troupeau,1931, p. 59).
c) Là(-)dedans. À l'intérieur de ce lieu. Moi, quand je suis là-dedans, j'achèterais le magasin (Zola, Bonh. dames,1883, p. 467).
P. ext. Dans un espace déterminé. Elle en demanda vingt-cinq mètres, comptant bien couper là-dedans une robe (Zola, Bonh. dames,1883p. 488).
Rem. [Dans une interj.] ,,Au jus, là-dedans! (cri de caserne, sold., 1895)`` (Esn. 1966). En tenue là dedans; faut du renfort (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 135).
Au fig. Dans cela (dans cette chose, cette affaire, cette histoire) :
4. Vial leva ses mains noires au bout de ses manches blanches. − Ah! voilà! vous lui avez promis! et promis quoi? Franchement, madame, qu'est-ce que vous venez faire là-dedans? Colette, La Naissance du jour,1928, p. 50.
d) Par(-)dedans. Par l'intérieur. L'amour, ce grand livre, écrit par dedans et par dehors (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 239).
Rare, emploi subst. Ça fait en mon par-dedans une espèce de tristesse, qui se traduit par un cassement de bras et de jambes (Goncourt, Journal,1879, p. 20).
2. Loc. prép. En(-)dedans de. À l'intérieur de. En dedans des fortifications (Zola, Débâcle,1892, p. 579).
Spéc., MAR. [En parlant d'un navire qui est en deçà d'une île, d'un cap, etc.] En dedans de l'île Lamma (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 314).
II.− Emploi subst.
A.− Emploi subst. proprement dit
1. L'espace intérieur :
5. Là-dessus, Feuillade et Lussan, après avoir eux-mêmes, ouvert leur gilet, et montré le dedans de leurs poches, s'approchèrent du vieux marquis de Vivarens, qui les imita de bonne grâce. Bourges, Le Crépuscule des dieux,1884, p. 301.
Du dedans au dehors. Une circulation incessante du dedans au dehors et du dehors au dedans (Renan, Avenir sc.,1890, p. 180).
En partic.
a) Vx., au sing. ou au plur. L'intérieur d'une maison :
6. le troisième cousin. − Cette maison, comme elle est belle et grande! (...) Les dedans, vous verrez, sont pleins d'or. Collin d'Harleville, Le Vieux célibataire,1792, II, 14, p. 57.
b) Au sing. ou au plur. L'esprit, la pensée, la vie intérieure :
7. Les idoles de Byzance, ouvrant leurs yeux insondables sur l'énigme du dedans, ne sont qu'un refuge mystique contre l'orgie sexuelle et la brutalité de l'autocratie hellénique... Faure, L'Esprit des formes,1927, p. 624.
c) Vx. L'intérieur d'un État; le pays proprement dit, par rapport aux pays étrangers. L'ennemi du dedans. En voyant (...) des patriotes illustres se remettre en bataille contre l'armée royale du dedans (Desmoulins, V. Cord.,1793-94, p. 247).
2. La face interne d'un objet, d'une partie du corps. Fais bouillir de l'aigremoine, dit Thomas, et puis, lave-lui le dedans des cuisses (Giono, Gd troupeau,1931, p. 37).
Spéc. ,,En termes de sports, côté sur lequel un patineur, un cavalier et sa monture tournent`` (Lar. Lang. fr.). Rêne du dedans; jambe du dedans (Lar. encyclop.). Cf. supra tourner en dedans.
Rem. Dans ce cont., on utilise auj. plus usuellement l'adj. intérieur* ou interne*.
B.− Loc. adv. et prép.
1. Au(-)dedans, loc. adv. À l'intérieur. Au dedans, dans la chaumière isolée, tout est mystérieux et noir (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 418).
En partic.
a) [En parlant d'une pers.] En soi-même, dans son for intérieur (cf. supra en dedans). Il eut l'esprit de faire bonne contenance (...), encore qu'il écumât au dedans (Courteline, Train 8 h 47,1888, 1repart., 7, p. 86).
b) Dans le pays, dans l'État. Mais, au-dedans, l'état de la France s'exprime en un bilan de ruines (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 233).
2. Au(-)dedans de, loc. prép. À l'intérieur de. J'entendis au-dedans de moi une voix impérieuse (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 181).
Prononc. et Orth. : [dədɑ ̃]; (cf. dé-, des-). [ə] muet se maintient derrière consonne, ex. (il) demeur(e) dedans : [(il)dəmœ ʀdədɑ ̃]; mais disparaît laissant une consonne double derrière voyelle, ex. (il) est dedans : [(il)εddɑ ̃]; en dedans [ɑ ̃ddɑ ̃]. Admis ds Ac. 1694-1932. Ac. écrit au dedans dans les éd. de 1694-1878 mais au-dedans dans l'éd. de 1932, en dedans de 1694 à 1932, là dedans dans les éd. de 1694, 1718, 1835 et 1878 mais là-dedans dans les éd. de 1740, 1762, 1798 et 1932, par dedans dans les éd. de 1694-1740 ainsi que dans celles de 1798-1878 mais par-dedans dans l'éd. de 1932. Noter que l'éd. de 1762 distingue par dedans (adv. de lieu) de par-dedans (prép.). Comparer avec Littré qui écrit toutes ces loc. adv. sans trait d'union (à ce sujet cf. Dupré 1972, p. 619). Étymol. et Hist. Ca 1050 dedenz adv. (St Alexis, éd. Ch. Storey, 374); ca 1100 prép. (Rol., éd. J. Bédier, 3572), emploi condamné par Vaug. 1647, p. 424 et 555); 1530 subst. le dedens (Palsgr., p. 847). Composé de de* et dans*. Fréq. abs. littér. : 4 264. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 651, b) 6 350; xxes. : a) 7 145, b) 5 611. Bbg. Darm. Vie 1932, p. 135. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 187, 248, 250. − Le Scal (Y.). Lang. de la mar. à voile. Vie Lang. 1961, p. 189. − Quem. Fichier.

Wiktionnaire

Adverbe

dedans \də.dɑ̃\

  1. À l’intérieur. Dans la place dont on vient de parler.
    • Il y a quelqu’un dedans.

Nom commun

dedans \də.dɑ̃\ invariable masculin

  1. Partie intérieure d’une chose.
    • Le dedans d’une maison.
    • […], un dedans faussement ouaté dont les multiples épaisseurs laissent filtrer tous les souffles du dehors – une chambre au fond d’une forêt. — (Philippe Delerm, La bulle de Tiepolo, Gallimard, 2005, collection Folio, page 12.)
  2. (Équitation) Côté intérieur du manège par opposition à ce qui est du côté du mur.
    • La jambe du dedans, la rêne du dedans.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DEDANS. adv. de lieu
. Dans l'intérieur. Je le croyais hors de la maison, il était dedans. Fig. et pop., Donner dedans, Se laisser tromper. Mettre quelqu'un dedans, Le tromper.

DE DEDANS, EN DEDANS, PAR-DEDANS, LÀ-DEDANS, loc. adv. De l'intérieur, à l'intérieur, par l'intérieur, dans l'intérieur de cet endroit. Il vient de dedans. De dedans en dehors. Cet édifice est moins beau en dehors qu'en dedans. La porte était fermée en dedans. Passer par-dedans. C'est là-dedans qu'il s'est caché. Porter la pointe du pied en dedans, Marcher de manière qu'il y ait plus de distance entre les deux talons qu'entre les deux pointes des pieds. On dit de même Avoir, mettre la pointe des pieds en dedans, les pieds en dedans. Marcher les pieds en dedans. Fig., Être en dedans, Être peu communicatif. Jouer en dedans, se dit d'un Acteur qui traduit insuffisamment à l'extérieur l'esprit de son rôle. Fam., Rire en dedans, Avoir l'air sérieux, même quand on a quelque sujet d'être amusé par quelqu'un ou quelque chose.

EN DEDANS DE, loc. prép. En dedans et en dehors de la ville. Tout ce qui se trouve en dedans de cette ligne fera partie du nouvel État.

PAR-DEDANS, loc. prép. Il passa par-dedans la ville, par-dedans la maison, etc.

DEDANS s'emploie aussi comme nom, et alors il signifie la Partie intérieure de quelque chose. Le dedans d'une maison. Le mal vient du dedans, est au-dedans. La tranquillité régnait au-dedans du royaume. Du dedans au-dehors. Au-dedans et au-dehors de la ville. Ce qui se passait au-dedans de moi. En termes de Manège, La jambe du dedans, la rêne du dedans, La jambe, la rêne qui sont du côté de l'intérieur du manège; par opposition à la jambe, à la rêne, qui sont du côté du mur.

Littré (1872-1877)

DEDANS (de-dan ; l's se lie : de-dan-z et dehors) adv. de lieu
  • 1Dans l'intérieur. Êtes-vous hors du cabinet ? - Je suis dedans. Quand vous serez dedans, vous ferez à partie…, Régnier, Sat. VIII. Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage Que nous ont laissé nos parents, Un trésor est caché dedans, La Fontaine, Fabl. V, 9. Et nouvel Empédocle, aux flammes condamné Par sa propre et pure folie, Il [le cierge] se lança dedans, La Fontaine, ib. IX, 12. Un coffre et rien dedans, Eh gai c'est la richesse Du gros Roger Bontemps, Béranger, Rog. B.

    Donner dedans, aller se jeter dans, se heurter contre. Voulant fuir les rochers, ils vont donner dedans, Lamotte, Fabl. II, 6.

    Fig. et familièrement. Donner dedans, se laisser sottement tromper.

    Familièrement. Mettre quelqu'un dedans, l'emprisonner ; et fig. le tromper.

    Être dedans, être en prison.

    Mettre dedans, enivrer. Une bouteille de champagne l'a mis dedans. Être dedans, être ivre.

    Terme de trictrac. Mettre dedans, mettre une dame sur une flèche qui reste à remplir.

    Terme de manége. Mettre la tête, l'épaule ou la hanche dedans, obliger l'animal à pousser ces parties du côté où il doit tourner. Mettre dedans, bien mettre l'animal dans la main et dans les talons.

    Terme de vénerie. On dit que les chiens sont bien dedans, quand ils sont bien dans la voie de leur animal.

    Terme de fauconnerie. Mettre un oiseau dedans, commencer à l'appliquer à la chasse.

    Terme de marine. Un navire est vent dessus, vent dedans, lorsque, quelques-unes des voiles étant masquées, d'autres sont gonflées par le vent.

    Fig. il faut être dedans ou dehors, il faut avoir une situation nette, savoir positivement ce qu'on veut. Il me proposa, pour prévenir le scandale, un tempérament que je refusai net ; je lui dis que je ne voulais point d'un état intermédiaire ; que je voulais être dedans ou dehors, en paix ou en guerre, brebis ou loup, Rousseau, Lett. Meuron, 9 mars 1765.

    Dans le même sens, ne pas savoir si l'on est dedans ou dehors, être incertain de l'état de ses affaires, de sa situation à l'égard de certaines personnes.

    Ne pas savoir si une personne est dedans ou dehors, ne pas connaître ses opinions, ses intentions.

    Par extension, dedans, dans l'âme. Tant que l'âme soutient le corps, Nous avons à combattre et dedans et dehors Les tentations et les peines, Corneille, Imit. I, 13.

  • 2Là dedans, loc. adv. Dans ce lieu. Entrez là dedans. Il est là dedans.

    Fig. Je veux lui faire voir là dedans un abîme nouveau, Pascal, dans COUSIN.

  • 3En dedans, loc. adv. Dans l'intérieur, par opposition aux limites mêmes. On fait sentinelle en dedans.

    Fig. Que je souffre en dedans et qu'il me mortifie ! Regnard, Démocr. I, 4.

    En dedans, vers le côté intérieur. Porter la pointe du pied en dedans. Avoir les pieds en dedans.

    Terme de danse. Un danseur est en dedans, quand ses hanches et ses genoux restent mal posés, quoique les pieds se tournent.

    En dedans, enfoncé. C'était [la maréchale d'Estrées] une grande femme, assez grosse et de bonne mine, quoique avec des yeux un peu en dedans, Saint-Simon, 357, 206.

    Fig. Avoir l'esprit en dedans, être timide à montrer ce qu'on vaut.

    Être tout en dedans, avoir peu d'expansion, être peu communicatif.

    En dedans de, loc. prép. En dedans et en dehors de la ville. La garnison se tenait en dedans des murailles.

  • 4Au dedans, loc. adv. À l'intérieur, par opposition au dehors. Le pays est en paix au dedans et au dehors.

    Fig. Au dedans, au fond de l'âme. Il y a au dedans quelque chose qui nous avertit. C'est là ce qui fait peur aux esprits de ce temps Qui, tout blancs au dehors, sont tout noirs au dedans, Boileau, Disc. au roi. Trop sincère avec moi, trop fier en dedans pour vouloir démentir mes principes par mes œuvres, Rousseau, Conf. VIII. Un instinct muet au dehors, mais qui lui parle au dedans, préside à ses travaux, Raynal, Hist. phil. XV, 9.

    Au dedans de, loc. prép. Sa gloire était affermie au dedans et au dehors du royaume. Le témoignage invisible dont nous ressentons au dedans de nous l'impression, Bourdaloue, Dim. oct. de l'Ascens. Dominic. t. II, p. 232. Mon cœur s'est échauffé au dedans de moi, Sacy, Bible, Ps. XXXVIII, 4.

  • 5Par dedans, loc. adv. Salomon le fit tout dorer par dedans d'un or très fin et très pur, Sacy, Bible, Paral. II, 3.

    Par dedans, loc. prép. Par l'intérieur de. Il passa par dedans la ville.

  • 6De dedans, de l'intérieur. Il vient de dedans. De dedans en dehors.
  • 7Dedans, s. m. L'intérieur d'une chose. Le dedans d'une maison. Les dedans d'un royaume. Socrate un jour faisant bâtir, Chacun censurait son ouvrage ; L'un trouvait les dedans, pour ne lui point mentir, Indignes d'un tel personnage, La Fontaine, Fabl. IV, 16. Les dedans de la main sont fort enflés, Sévigné, 280. Ouvrez, ouvrez [un écrin], je réserve mon admiration pour le dedans ; le cœur me dit que nous en serons plus charmées que du dehors, Lesage, Turc. I, 4.

    Par extension, l'intérieur en parlant du pays auquel on appartient, par opposition aux pays étrangers. Je crains le dedans et non pas le dehors, disait M. Guizot peu de temps avant la révolution de Février. Le dedans n'est que trouble et que sédition, Corneille, Poly. II, 2.

    L'intérieur, en parlant d'une maison, du ménage. La femme, au contraire, inhabile à tous ces ministères, est réservée pour les affaires du dedans, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. X. p. 465, dans POUGENS.

    Fig. Et laissons le dedans [le cœur] à pénétrer aux dieux, Corneille, Sertor. III, 2. Une conduite si trompeuse attaque par le dedans votre ligue, Fénelon, Tél. XX. C'est du dedans du cœur des hommes que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les homicides, Sacy, Bible, Évang. St Marc, VII, 21. Par l'agitation du dedans, la disposition du dehors est toute changée : selon que le sang accourt au visage ou s'en retire, il y paraît rougeur ou pâleur, Bossuet, Conn. II, 12. C'est à vous à changer le dedans, à ramener les cœurs, Massillon, Car. Culte.

  • 8Galerie d'un jeu de paume.

    Terme de manége. Côté sur lequel le cheval tourne. La jambe du dedans, la rêne du dedans, la jambe, la rêne qui sont du côté de l'intérieur du manége, par opposition à la jambe, à la rêne qui sont du côté du mur.

    Terme de jeu de bague. Avoir deux, trois dedans, avoir remporté deux, trois fois la bague.

    Terme de vénerie. Faire le dedans d'une quête, en battre les routes et les taillis par l'intérieur.

REMARQUE

Dans le XVIIe siècle, dedans était employé comme préposition ainsi que le montrent les exemples suivants ; et il est fâcheux qu'on ait établi la règle contraire ; car cela frappe, pour le lecteur actuel, d'incorrection des passages corrects et élégants dans nos classiques. Voulez-vous demeurer dedans la rêverie ? Corneille, Cid, I, 5. Dedans mon ennemi je trouve mon amant, Corneille, ib. III, 3. Va dedans les enfers plaindre ton Curiace, Corneille, Hor. IV, 5. Il faut le recevoir ou hâter son supplice, Le suivre ou le pousser dedans le précipice, Corneille, Pomp. I, 1. [Qu'ils] puissent ne laisser dedans votre pensée Que l'image des traits dont mon âme est blessée, Corneille, ib. V, 5. Je ne veux plus que moi dedans ma confidence, Corneille, Rodog. IV, 5. Et je crois que le ciel dedans un rang si bas Cache son origine et ne l'en tire pas, Molière, l'Étour. I, 2. Il est vrai, c'est tomber d'un mal dedans un pire, Molière, ib. Et ses vœux, rejetés de l'objet qui l'enflamme, Étaient comme vainqueurs reçus dedans mon âme, Molière, Dép. am. II, 1. Je lis dedans son âme et vois ce qui le presse, Molière, ib. III, 5. Et je tremble à présent dedans la canicule, Molière, Sgan. 2. Le sultan dormait lors, et dedans son domaine Chacun dormait aussi, La Fontaine, Fabl. XI, 1. Tant il [chat] en avait mis dedans la sépulture, La Fontaine, ib. II, 2. Pour secourir les siens dedans l'occasion, La Fontaine, ib. III, 6. L'oracle était logé dedans un galetas, La Fontaine, ib. VII, 15. De tous les animaux, l'homme a le plus de pente à se porter dedans l'excès, La Fontaine, ib. IX, 11. On l'[le trésor] avait enterré dedans telle bourgade, La Fontaine, ib. IX, 13. On nous veut attraper dedans cette écriture ; Ce sera quelque énigme à tromper un enfant, La Fontaine, ib. X, 14. Ceux qui ont la foi vive dedans le cœur voient…, Pascal, Pensées. J'en voyais et dehors et dedans nos murailles, Racine, Théb. II, 1. À parler dignement de Dieu, il n'est ni dedans ni dehors le monde, Fénelon, Exist. 347.

HISTORIQUE

XIIe s. Dedens le cors son espié [il] a baigné, Ronc. p. 89. [La grant amour] Dont je l'ai tant dedens mon cuer amée [aimée], Couci, XVII. Cil dedans se defendent com nobile baron, Sax. VIII. Dedens une chapelle [ils] trouverent Helissant, ib. XI. Dedans quatorze jourz viendront li plus tardif, ib. XXIV.

XIIIe s. Là fu li estours dedens la porte moult grans et moult merveilleus, Villehardouin, LXXII. Dedens ces huit jors furent venu tuit li vaissiel et li baron, Villehardouin, LXI. Et puis [il] se rendit moine dedens une abeïe, Berte, II. Par dedens le manoir [ils] sont tout ensemble entré, ib. CXXV. Et li fist li rois lire, et avoit devens que li porteres estoit cousins le soudanc, Chr. de Rains, 96. Nuz ne puet estre talemeliers [boulanger] de dans la banliue de Paris, se il n'achate le mestier du roi, Liv. des mét. 4. Quant commandemens est fes à aucun, qu'il face gré à son creancier de ce qu'il li doit, dedens les nuis, c'est à savoir sept jors et sept nuis à l'omme de poesté, Beaumanoir, LIV, 1. Il doit aller à l'ommage dedens les quarente jors qu'il est entrés en le [la] saizine, Beaumanoir, VI, 4. Quant semonse est fete à jor, sans nommer hore, li semons doit entendre que c'est au matin, dedens hore de miedi, Beaumanoir, LIV, 61. Le chevalier s'en vint au roy et dit que il avoit esté dedans les mesons au soudanc et que c'estoit voir [vrai], Joinville, 215. Or sus, que vez ci [voici] les Sarrazins qui sont venus à pié et à cheval, et ont desconfit les serjans le roy qui gardoient les engins, et les ont mis dedans les cordes de nos paveillons [les ont poussés jusque dans notre camp], Joinville, 230. Ce fu celi qui plus noblement arriva, car sa galie ariva toute peinte dedens mer et dehors, à escussiaus de ses armes, Joinville, 215.

XIVe s. Telz monstroit bonne chiere d'atendre un horion, Qu'enfremez vausist estre par dedens sa maison, Baud. de Seb. VII, 176.

XVe s. Lancastre et le comte de Cantebruge desiroient trop grandement à aller dedans l'an en Portingal, Froissart, II, II, 219. Et devoit estre à cette feste une joute de quarante chevaliers de par dedans, attendans tous autres, et de quarante escuyers aussi, Froissart, I, I, 213. Un grand tourment les prit en mer qui les mit si hors de leur chemin, qu'ils ne surent, dedans deux jours, là où ils estoient, Froissart, I, I, 18. Dedans celle treve advint que…, Froissart, I, I, 47. Aller, dedans l'an, en Portingal, Froissart, II, II, 219. Et entra dedans la ville, tout premierement, messire Jean de Hainaut, Froissart, I, I, 103. Nous vous voudrions prier que nous puissions demeurer en composition, que vous ne nous fissiez point de guerre, ni nous à vous, le terme d'un mois ; et si, là en dedans, le roi de France ou le duc de Normandie son fils venoient en ce pays si forts que pour vous combattre, nous serions quittes et absous de nos convenances, Froissart, I, I, 234. Incontinent la pucelle dist : dedens, enfans, en nom Dé ils sont nostres [les remparts], Chr. du siége d'Orléans, 1429, Bibl. des Chartes, 2e série, t. III, p. 506. Ils sont dedans [Paris assiégé] [ils y sont entrés], Commines, 1, 2. Et misrent les Bourguignons dedans Moulins, Commines, 1, 2. Venez anuit heurter à ma chambre, je vous ferai mettre dedans [entrer], Louis XI, Nouv. XXVII.

XVIe s. Il feit pendre tout ce qui estoit dedans, Montaigne, I, 53. Pensant tirer vers le dedans de la ville, Montaigne, I, 61. Conceptions qu'ils ne peuvent esclaircir au dedans, ni par consequent produire au dehors, Montaigne, I, 188. Bouillir dedans une marmite, Montaigne, II, 48. Il se tenoit tousjours enfermé par le dedans de sa chambre, Montaigne, II, 78. Les stoïciens mettent l'ame autour et dedans le cœur, Montaigne, II, 290. Encroustez de marbres au dehors, le dedans reluisant de rares enrichissements, Montaigne, IV, 12. Il estoit romain, et nay dedans Rome, mais dans la vraye Rome, Montaigne, IV, 363. Il les meit dedans une auge, et s'en alla vers la riviere en intention de les jetter dedans, Amyot, Rom. IV. Il beut d'une sorte de poison qui tue l'homme dedans vingt quatre heures, Amyot, Thém. 26. Finablement il luy monstra premier le dedans, et puis après le dehors de la main, et le menaça que sa ville seroit ainsi reversée sans dessus dessoubs, Amyot, Timol. 15. Les meurtriers arriverent, et, estant les portes du logis fermées, les meirent à force dedans, Amyot, Cicéron, 60. Ils demandoient bien souvent les biens de ceulx qui vivoient, comme s'ilz eussent esté morts, et se mettoient dedans par force, Amyot, Anton. 27. Il esperoit, dedans Pasques [avant Pasques], en rendre bon compte à Sa Majesté, Carloix, I, 40. Il luy met un assez riche rubys dedans le doigt, qu'il tira du sien, Carloix, VI, 43. Page, verse à longs traits du vin dedans mon verre, Ronsard, 273. C'est toi belle fontelette, Où ma douce mignonnette A miré ses yeux dedans, Ronsard, 551. Je vis en elle, elle vit dedans moy ; Ce n'est qu'un cœur, qu'une ame et qu'une foy, Ronsard, 755. Maint huis y fut rompu et maint coffre effondré, Et le dedens exposé à pillaige, Palsgrave, p. 847.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DEDANS.
2Ajoutez : Je n'entre pas là dedans, je n'y prends point part, je ne m'y intéresse pas (voy. LÀ).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DEDANS, (Gram.) préposition qui se rend en latin par intùs ; elle est au simple relative à un lieu qu’on occupe, & elle conserve la même analogie au figuré.

Dedans, mettre les voiles dedans, terme de Marine dont on se sert pour dire plier ou serrer les voiles, lorsqu’on y est contraint par le mauvais tems, ou pour quelque autre manœuvre. (Z)

Dedans, (Faucon.) mettre un oiseau dedans, c’est l’appliquer actuellement à la chasse.

Dedans, terme employé de plusieurs façons dans le Manege. Avoir un, deux, trois dedans, c’est en courant la bague l’enlever une, deux, trois fois. Le talon du dedans, la rêne du dedans, la jambe du dedans, par opposition à celles de dehors.

Cette façon de parler est relative à plusieurs choses, selon que le cheval manie à droite ou à gauche sur les voltes, ou selon qu’il travaille le long d’une muraille, d’une haie, ou de quelqu’autre chose semblable ; ainsi elle sert à distinguer à quelle main ou de quel côté il faut donner les aides au cheval qui manie. Auprès d’une muraille, la jambe de dedans est la jambe du côté opposé à celui de la muraille. Sur les voltes, si le cheval manie à droite, le talon droit sera le talon de dedans, la jambe droite la jambe de dedans.

Quelques académistes pour se faire mieux entendre, se servent ordinairement des expressions à droite, à gauche, & disent : aidez le cheval du talon droit, de la rêne droite, de la jambe droite, selon la situation des talons & des rênes, eu égard à la volte. Voyez Volte.

Un cheval a la tête & les hanches dedans, quand on fait passeges, ou que l’on porte un cheval de biais, ou de côté sur deux lignes. Mettre un cheval dedans, c’est le dresser, le mettre bien dans la main & dans les talons. Cheval qui s’est bien mis dedans, c’est-à-dire cheval qui s’est bien dressé. (V)

Dedans, espece de jeu de paume, qui differe d’avec les autres qu’on appelle quarrés, en ce que dans le grand mur du côté de la grille il y a un tambour, & qu’au lieu du mur du bout où il y a le trou & l’ais, il est garni dans presque toute sa largeur d’une galerie a jour, qui avance d’environ trois piés dans le jeu, & est couverte d’un toît semblable à celui qui est à l’autre bout.

Cette galerie qui est à l’extrémité se nomme aussi le dedans ; elle est garnie d’un filet ou réseau de ficelle, qui ne tient que par le haut, pour amortir le coup des balles, & empêcher que ceux qui regardent joüer n’en soient frappés.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dedans »

De, et dans ; picard, dedins ; wallon, divint ; rouchi, deden ; provenç. dedintz, dedins, dedis. La forme devent, analogue à divint du wallon, se trouve dans un texte ancien, écrit il est vrai au nord de la France.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin deintus, même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dedans »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dedans dœdɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « dedans »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dedans »

  • Rien, quand on vit dedans, n'est jamais poétique. De Malcolm Lowry / Quand le passé fleurit
  • Que chacun devienne conjugal au-dedans de lui-même. De Saint Augustin / De genesi contra manichaeos
  • Il faut parfois puiser sa fortune au-dedans de soi. De Robert Blondin / 7ème de solitude ouest
  • On ne détourne pas un avion sans monter dedans. De Frédéric Beigbeder / 99 francs
  • Les grands dangers sont au dedans de nous. De Victor Hugo / Les Misérables
  • Tout est permis en dedans. De Louis-Ferdinand Céline / Voyage au bout de la nuit
  • La mer c'est dégueulasse, les poissons baisent dedans ! De Renaud / Dès que le vent soufflera
  • Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours. De Marc-Aurèle / Pensées pour moi-même...
  • Il ne sort du sac que ce qu’il y a dedans. De Proverbe français
  • Le voyage le plus long est celui qui nous amène au-dedans de nous. De Anonyme
  • La solitude ne dépend pas de l'extérieur ; C'est une chose du dedans. De Edouard Estaunié
  • Il vaut mieux orner le dedans que le dehors. De Proverbe oriental
  • Tels les dehors, tel le dedans. De Guido Gezelle
  • Buvons ! Lavons-nous le cou par dedans. De François Béroalde de Verville
  • Le rebranding l’a rendu furieux. Qu’on investisse 2-3M là dedans alors qu’on lui refuse toutes ses propositions de joueurs est la goutte qui a fait déborder le vase. Il ne quittera pas Bordeaux pour rejoindre immédiatement un autre challenge ( Benfica par ex) 2/3 Girondins4Ever, Manu Lonjon : "Qu'on investisse 2 à 3 millions d'euros là-dedans, alors qu'on lui refuse toutes ses propositions de joueurs, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase" | Girondins4Ever
  • Matthieu Banvillet annonce «une saison très dense. Nous avons réussi à reporter un tiers de la quinzaine de spectacles annulés en raison de la pandémie. 2020-2021 sera, je pense, une saison extraordinaire et très singulière. Une saison en deux temps : une grande première partie dedans, pour profiter au maximum de la grande salle ; puis, une fois Le Quartz fermé pour des travaux qui dureront deux ans, à partir d’avril 2021, une saison dehors, qui préfigurera ce que seront les deux saisons nomades du Quartz, que je vois comme un feu d’artifice à l’extérieur, parce que ça va être l’occasion de beaucoup s’amuser.» , Le Quartz à Brest : une saison 2020-2021 dedans et dehors | Côté Brest

Traductions du mot « dedans »

Langue Traduction
Anglais in
Espagnol en
Italien nel
Allemand im
Chinois
Arabe في
Portugais no
Russe в
Japonais
Basque in
Corse in
Source : Google Translate API

Synonymes de « dedans »

Source : synonymes de dedans sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dedans »

Partager