La langue française

Extérieur

Sommaire

  • Définitions du mot extérieur
  • Étymologie de « extérieur »
  • Phonétique de « extérieur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « extérieur »
  • Citations contenant le mot « extérieur »
  • Images d'illustration du mot « extérieur »
  • Traductions du mot « extérieur »
  • Synonymes de « extérieur »
  • Antonymes de « extérieur »

Définitions du mot extérieur

Trésor de la Langue Française informatisé

EXTÉRIEUR, EURE, adj. et subst. masc.

I.− Adjectif
A.− [En parlant d'une chose ou d'un être considéré en lui-même et pour lui-même] Qui est au contact avec le dehors.
1. À la surface, sur le dehors. Sur les parois extérieures (Du Camp, Nil,1854, p. 130).La poche extérieure de la redingote (Duhamel, Nuit St-Jean,1935, p. 27):
1. La lettre n'était pas reployée entièrement, mais négligemment froissée. (...) Mais j'éprouvai la plus délicieuse surprise lorsque, sur le côté extérieur, je lus ces mots tracés par la main de Louise : À Monsieur Charles. Toepffer, Nouv. genev.,1839, p. 29.
Porte extérieure. Porte qui se trouve sur la façade extérieure d'un bâtiment. Il entendit un coup violent à la porte extérieure de la maison (Maurois, Ariel,1923, p. 130).
2. Sur le bord, à la circonférence. La voiture, au lieu d'entrer dans Paris, suivit le boulevard extérieur et s'arrêta au château de Vincennes (Chateaubr., Mém.,t. 2, 1848, p. 141).J'accourus, les bras tendus, vers le mur extérieur (Lamart., Raphaël,1849, p. 307).
3. Au fig. Qui est visible, apparent. Aspect, signe extérieur; marque extérieure.
a) [En parlant d'une chose] C'est une erreur funeste de mettre aux mots et à la partie extérieure des choses une importance si grande (Senancour, Obermann,t. 2, 1840, p. 28).Il est difficile de glisser l'œil dans l'intérieur des corsages. Mais les formes extérieures renseignent (Romains, Hommes bonne vol.,1932, p. 46):
2. La personnalité du défunt n'avait plus d'autre signe extérieur que le cartouche de cuivre gravé, où l'on pouvait lire : Jérôme-Élie de Fontanin 11 mai 1857-23 juillet 1914. Martin du Gard, Thib.,Été 14, 1936, p. 255.
b) [En parlant d'une pers.] « Lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour »? (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 265).La personnalité féminine, extérieure ou intérieure (Divin.1964, p. 215).
[En parlant d'une de ses manifestations] Une grande froideur extérieure (Mounier, Traité caract.,1946, p. 518).Il ne se laissait pas prendre à mon calme extérieur (Dumas fils, Dame cam.,1848, p. 242):
3. Vous me direz que ce soupçon ne tient pas debout du point de vue du romancier, puisqu'enfin cela revient à juger l'homme sur sa mine et son cœur sur ses signes extérieurs de vertu... Nizan, Conspir.,1938, p. 176.
Souvent avec une valeur dépréciative :
4. Nous sommes une nation extérieure et superficielle, plus jalouse des formes que des réalités... Renan, Avenir sc.,1890, p. 360.
B.− [En parlant d'une chose ou d'un être, considéré p. rapp. à sa place dans l'espace, l'univers] Qui se trouve dans l'espace en dehors d'une chose ou d'une personne.
1. [En parlant d'une chose p. rapp. à une autre chose] Qqc. extérieur (à qqc.).
a) Qui se trouve ou qui se produit en dehors d'une autre chose. L'école est un lieu admirable. J'aime que les bruits extérieurs n'y entrent point (Alain, Propos,1929, p. 877).Je voyais un type monter quatre à quatre l'escalier extérieur qui menait à l'étage (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 148):
5 ... lui [Siegfried], qui n'admettait jamais qu'il plût, consulta un thermomètre intérieur, un thermomètre extérieur, le baromètre, et tapota un instrument horizontal qui pouvait être un sismographe. Ainsi s'assurent les Allemands du temps qu'il fait. Giraudoux, Siegfried et Lim.,1922, p. 98.
Spéc. [En parlant d'une activité professionnelle que l'on pratique hors de chez soi] Travail extérieur de la mère, conditions médiocres de logement, autant de justifications du maintien et du développement des études (Encyclop. éduc.,1960, p. 104).
MATH. Angle extérieur (d'un triangle, d'un polygone). On nomme angle extérieur d'un polygone convexe, l'angle formé par un côté et le prolongement du suivant (Hadamard, Géom. plane,1898, p. 18).
b) P. ext. Qui se trouve le plus éloigné du milieu, du centre réel ou fictif. La formation sur une aile extérieure de l'ennemi d'une masse d'attaque (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 5).Le moteur extérieur est en feu, dit une voix (Malraux, Espoir,1937, p. 568).
Rem. Malgré la valeur compar. que possède étymologiquement extérieur, on peut le trouver précédé d'un degré de compar. : Les plaisirs plus extérieurs (J. et J. Tharaud, Notre cher Péguy, I, p. 69 ds Grev. 1969, § 368).
2. [En parlant d'une chose, p. rapp. à une pers.] Qui appartient à la « réalité » sensible, objective (par opposition à la conscience, à la vie intérieure). Qqc. extérieur (à qqn); objet extérieur; monde, univers extérieur. Les objets extérieurs m'absorbaient (Sand, Hist. vie,t. 2, 1855, p. 197).Il n'est image qui ne soit empruntée à l'univers extérieur (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 247):
6. Sous le crucifix, un prie-Dieu. Une bibliothèque en bois noir. Tout cela sans recherche et sans aucun style : manifestement, indifférence totale aux choses extérieures. Montherl., Ville dont prince,1951, I, p. 853.
3. ÉCON., POL. Qui concerne les relations d'un État avec un autre. Commerce extérieur; politique extérieure; affaires extérieures. Au ministère des relations extérieures (France, Île ping.,1908, p. 185).Assurer l'équilibre des balances extérieures (Univers écon. et soc.,1960, p. 3416):
7. La cause initiale du déséquilibre peut avoir été tout autre qu'une erreur dans la politique monétaire intérieure du pays : un fléchissement du rendement de ses investissements extérieurs... Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 523.
4. Au fig. Qui ne concerne pas ou qui ne fait pas partie de.
a) [En parlant d'une chose p. rapp. à une chose] Une cause extérieure accidentelle (Maine de Biran, Journal,1818, p. 124).Tout ce qui est extérieur au texte (Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 818):
8. Les sensations conscientes ne communiquent pas entre elles. Elles restent extérieures les unes aux autres, de la même façon qu'une pierre reste extérieure à une autre pierre. Ruyer, Esq. philos. struct.,1930, p. 110.
b) [En parlant d'une chose p. rapp. à une pers.] Qui est étranger, sans influence sur cette personne. Faiblir, périr, lui semblent extérieurs, − comme théoriques (Valéry, Tel quel II,1943, p. 240).Il est emmerdé, mais ça lui reste extérieur (Sartre, Âge de raison,1945, p. 102).
c) [En parlant d'une pers. ou de l'un de ses attributs p. rapp. à une chose] Qui est détaché; qui n'est pas concerné par cette chose. Rester extérieur à l'œuvre (Cocteau, Par. terr.,1938, p. 180).Vous deviendrez extérieurs à l'ennui et vous vous moquerez de son triste visage (Cocteau, Lettre Amér.,1949, p. 49).
Objectif, désintéressé. Observation extérieure, jugement extérieur. Point de vue extérieur et désintéressé (Bourget, Nouv. Essais psychol.,1885, p. 281).
d) [En parlant d'une pers. p. rapp. à une autre pers.]
Qui est étranger, sans communion ni adhésion profonde avec une autre personne. Il [Darwin] m'est indifférent et comme extérieur (Valéry, Lettres à qq.-uns,1945, p. 80).Le paganisme heureux ne considérait point d'ennemi qui ne fût extérieur à l'homme (Gide, Journal,1912, p. 375):
9. ... conservatisme qui (...) n'empêchait pas la France de se défaire, de se pulvériser en clans hostiles, en factions hargneuses, où tous les individus finissaient par être extérieurs les uns aux autres... L'Œuvre,17 avr. 1941.
Qui s'extériorise, qui s'ouvre largement aux autres. Un homme aussi franc, aussi ouvert, aussi extérieur, pour ainsi dire (Sand, Hist. vie,t. 1, 1855, p. 261).Un Fauriel jeune, vif, extérieur, communicatif, chaleureux et intéressant (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 13, 1863-69, p. 187).
II.− Substantif
A.− Partie d'un corps qui se trouve en contact avec le dehors.
1. [À propos d'une chose]
a) La surface. L'extérieur de son pavillon (Nodier, Trésor Fèves,1833, p. 52).On badigeonne actuellement l'extérieur de ma cabane (Flaubert, Corresp.,1867, p. 312).
b) La circonférence, le pourtour. Sur une piste circulaire, le coureur qui est à la corde parcourt un chemin (...) moindre que celui qui est à l'extérieur (Baudry de Saunier, Cycl.,1892, p. 390).
Au fig. L'apparence. Cette variété infinie de livres et d'études t'a amusé, soutenu, échauffé (...). Tout cela cependant, c'est l'extérieur, le dehors, le négatif (Michelet, Journal,1851, p. 174).Il ne faut pas rire tant qu'on n'est qu'à l'extérieur des choses (Renard, Journal,1896, p. 329).
2. [À propos d'une pers.] Le physique, l'apparence. Elle tient moins à l'argent qu'à un extérieur aimable (Jouy, L'Hermite,t. 2, 1812, p. 79).Il était petit et d'extérieur chétif (Lacretelle, Silbermann,1922, p. 14):
10. − Ah! ma fille, s'écria l'hermite en tournant ses regards attendris vers la princesse, sous un extérieur si délicat, quel cœur intrépide portes-tu? Cottin, Mathilde,t. 1, 1805, p. 315.
Souvent avec une valeur dépréciative. Il ne restait guère chez l'Italienne qu'un extérieur d'affection (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 82).
B.− Partie de l'espace qui est en dehors de quelque chose ou de quelqu'un.
1. [En parlant d'une chose p. rapp. à une autre chose] Le dehors. Une vaste salle circulaire, sans communication avec l'extérieur (Verne, 500 millions,1879, p. 235):
11. Et (...) par l'action mystérieuse mais indéniable de l'extérieur sur l'interne, le bruit et les mouvements de la Grande Salle de l'Hôtel de Ville se calmaient aussi... Arnoux, Roi,1956, p. 344.
À l'extérieur (de). À l'extérieur d'un établissement atomique (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 114).
De l'extérieur. De l'extérieur, c'est une jolie petite ville espagnole (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 34).
CIN. En extérieur. Hors du studio, en plein air, dans des décors naturels. Tourner, filmer en extérieur. Il sera infiniment plus facile de travailler en studio qu'en extérieur (Ciné-Amateur,nov. 1936).Au plur. Parties d'un film tournées à l'extérieur du studio. [Christian-Jaque] partira prochainement pour tourner, à Chamonix, les extérieurs de son film, L'Assassinat du Père Noël, de Pierre Véry (L'Œuvre,20 févr. 1941).
2. [En parlant d'une chose p. rapp. à une pers.] Le monde extérieur (par rapport à la conscience, à la vie intérieure de l'individu). La mort ne pouvait leur venir que de l'extérieur (Sartre, Nausée,1938, p. 170).Une part qui lui est imposée par l'extérieur, une part dont il n'est pas maître (Benda, Fr. byz.,1945, p. 140).
3. Communauté de personnes (entreprise, pays) qui se trouve en dehors d'une autre communauté. Faire à l'extérieur des échanges qui puissent amener un constant actif d'un pays dans sa balance commerciale (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 50):
12. ... elle [la firme dominante] produit en son sein une partie des biens et services que, non intégrée, elle aurait eu à acheter à l'extérieur. Perroux, Écon. XXes.,1964, p. 41.
Prononc. et Orth. : [εksteʀjœ:ʀ]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1447 adj. exterior « qui est en dehors (d'une personne) » (Intern. Consol., II, 7 ds Gdf. Compl.); 2. 1563 adj. extérieur « qui se trouve sur le pourtour; qui se voit du dehors » (B. Palissy, Recepte, Paris, 1930, p. 49); 1563 subst. « ce qui peut se voir du dehors » (Id., ibid., p. 48); 1662 à l'extérieur « au dehors, en apparence » (Pascal, Pensées, éd. L. Brunschvicg, section 12, § 789). Empr. au lat. class. exterior comparatif de exter « du dehors »; attesté comme subst. en lat. chrét. « ce qui est à l'extérieur ». Fréq. abs. littér. : 7 287. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 12 049, b) 7 486; xxes. : a) 7 937, b) 11 924. Bbg. Grandpré (J.-P. de). Qq. termes d'assurance sur la vie. Meta. 1972, t. 17, p. 169. − Uren (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 209.

Wiktionnaire

Adjectif

extérieur \ɛk.stɛ.ʁjœʁ\

  1. Qui n’est pas dans un espace, dans un domaine, dans une thématique donnés.
    • Les intervenants extérieurs à l’école.
  2. Qui n’est pas dans un bâtiment. Qui est au dehors, à l’air libre.
    • Les activités extérieures sont populaires durant l’été.
  3. Situé plus près d’une extrémité.
    • La couche extérieure de la peau se nomme l’épiderme.
  4. Hors du pays.
    • La croissance économique a été freinée par le commerce extérieur du pays.

Nom commun

extérieur \ɛk.stɛ.ʁjœʁ\ masculin

  1. Ce qui est extérieur.
    • L’extérieur de la maison est en rouge.
    • Nous entendîmes du bruit à l’extérieur.
  2. (Vieilli) Les manières ou pour l'apparence d'un personne.
    • Il a un extérieur agréable.
  3. (Sport) Fait qu'une équipe ou un joueur joue dans le stade ou la région de l'adversaire.
    • C’est notre meilleur match à l’extérieur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXTÉRIEUR, EURE. adj.
Qui est au dehors. Les parties extérieures du corps. La face extérieure d'un bâtiment. En termes de Philosophie, Le monde extérieur, L'ensemble des choses ou des êtres que nous percevons au-dehors de nous. Perception extérieure, Perception de ces choses. On dit aussi Perception externe. Il signifie aussi Qui a lieu, qui se passe au-dehors. Permettre, interdire le culte extérieur. Pratiques extérieures. Une vie tout extérieure. Il signifie encore Qui a rapport aux pays étrangers. Le commerce extérieur. La politique extérieure. Il s'emploie souvent comme nom masculin et signifie Ce qui paraît au-dehors. L'extérieur de ce bâtiment est beau. Cet édifice n'a de remarquable que l'extérieur. Il se dit dans la même acception, en parlant des Personnes, soit pour le corps, soit pour les manières ou pour les apparences. Il a un extérieur, l'extérieur agréable. Un extérieur modeste, composé, honnête. Si vous en jugez par l'extérieur. L'intérieur ne répond pas à l'extérieur. Il désigne encore le Lieu, les lieux qui sont au-dehors. Nous entendîmes du bruit à l'extérieur. Il se dit particulièrement des Pays étrangers. Les nouvelles de l'extérieur. L'état de nos relations avec l'extérieur. La paix régnait partout à l'extérieur. À l'extérieur tout est calme, mais il n'en est pas de même au-dedans.

Littré (1872-1877)

EXTÉRIEUR (èk-sté-rieur, rieu-r'. Dans la versification du XVIIe siècle, extérieur est de quatre syllabes : ex-té-ri-eur ; aujourd'hui on le fait souvent de trois) adj.
  • 1Qui est au dehors. La forme extérieure. Les ornements extérieurs.

    Avantages extérieurs, la beauté, la taille, etc.

    Terme de botanique. Se dit de l'embryon, quand il est situé, dans la graine, à la surface du périsperme.

    Terme de géométrie. Angle extérieur, voy. EXTERNE.

  • 2Qui se passe au dehors. Une vie tout extérieure. Vous accordez aux hommes l'effet extérieur et matériel de l'action, et vous donnez à Dieu ce mouvement intérieur et spirituel de l'intention ; et, par cet équitable partage, vous alliez les lois humaines avec les divines, Pascal, Prov. 7. Lorsque le culte extérieur a une grande magnificence, cela nous flatte et nous donne beaucoup d'attachement pour la religion, Montesquieu, Esp. XXV, 2.
  • 3Qui a rapport aux pays étrangers. Le commerce extérieur. La politique extérieure.

    On a dit ministre des relations extérieures, pour des affaires étrangères.

  • 4 S. m. Ce qui est au dehors d'un local. Nous entendîmes du bruit à l'extérieur.
  • 5Les pays étrangers. Des nouvelles de l'extérieur.
  • 6Ce qui paraît au dehors. L'extérieur de ce bâtiment est beau.
  • 7L'ensemble de l'apparence d'une personne. Les sénateurs les plus illustres, à n'en regarder que l'extérieur, différaient peu des paysans, Bossuet, Hist. III, 6. Un extérieur simple est l'habit des hommes vulgaires, il est taillé pour eux et sur leur mesure ; mais c'est une parure pour ceux qui ont rempli leur vie de grandes actions, La Bruyère, II. Il est étrange qu'il ait fallu une loi pour régler son extérieur [de l'homme de robe] et le contraindre ainsi à être grave et plus respecté, La Bruyère, XIV. Il avait cet extérieur que le cabinet donne ordinairement, quelque chose d'un peu rude et d'un peu sauvage, du moins pour ceux à qui il n'était pas accoutumé, Fontenelle, Guglielmini. Je dirai cependant de votre extérieur ce qui me paraît frapper tout le monde, que vous avez beaucoup de noblesse et de grâces dans tout votre maintien, D'Alembert, Portrait de Mlle de Lespinasse.

    Terme de vétérinaire. Conformation extérieure des animaux domestiques, par rapport aux services qu'ils peuvent rendre, à l'utilité dont ils peuvent être.

  • 8Il se dit de même de ce qui paraît de la conduite. Deux raisons doivent faire craindre au prince de donner trop à l'extérieur dans les exercices de la piété, Bossuet, Polit. VII, III, 9.
  • 9Politesse froide, simple démonstration de civilité. Depuis l'affaire du régiment des gardes, il n'y avait plus guère que de l'extérieur entre eux [la maréchale de Boufflers et le Régent], Saint-Simon, 475, 84.
  • 10 Fig. Une simple apparence. L'amour a tant de force Qu'il attache mes sens à cette fausse amorce, Et fera son possible à toujours conserver Ce doux extérieur [amour feint] dont on me veut priver, Corneille, la Suiv. I, 9.

REMARQUE

Extérieur n'a pas de degré de comparaison, il a pour superlatif extrême. Cependant on le trouve avec des degrés de comparaison dans de bons auteurs : On pourrait dire qu'il y a des parties fondamentales sans lesquelles l'animal ne peut se développer ; d'autres qui sont plus accessoires et plus extérieures…, Buffon, Animaux, ch. 11. Comme le sens comparatif est oublié, on peut ne pas condamner cet emploi.

SYNONYME

L'EXTÉRIEUR, LES DEHORS D'UNE PERSONNE. L'extérieur est ce qui tout d'abord se voit, est saisi par l'œil : il est d'un extérieur agréable. Dehors dit quelque chose de plus ; il comprend non-seulement l'apparence extérieure, mais aussi les gestes, l'attitude, la manière de parler, etc.

HISTORIQUE

XVIe s. Dieu ne s'arreste point tant à l'apparence exterieure du bien, qu'à la pureté de cœur, Calvin, Instit. 275. Hypocrites en exterieur, et interieurement pleins d'orgueil et de vengeance, Lanoue, 77. Non pourtant que je me mette en peine pour maintenir cette decence exterieure [ne pas crier dans une colique néphrétique], Montaigne, III, 201.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « extérieur »

(Siècle à préciser) Du latin exterior (« plus en dehors »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. exterior ; ital. esteriore ; du lat. exteriorem, qui est un double comparatif, puisqu'il est le comparatif d'exterus, qui est lui-même formé de la préposition ex et du suffixe ter, qui est le τερος grec, tara sanscrit, et qui sert à la comparaison. Dans exterus, le sens comparatif de ce premier suffixe étant oublié, on y a ajouté ior (voy. EXTRA).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « extérieur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
extérieur ɛksteriœr

Évolution historique de l’usage du mot « extérieur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « extérieur »

  • L’ambition extérieure a pour condition une sorte de désespoir ou d’abandon de l’ambition intérieure. De Paul Valéry
  • L’attitude, non pas les circonstances extérieures, détermine le bonheur. De Rebecca Wells
  • Ce que nous accomplissons à l’intérieur modifie la réalité extérieure. De Otto Rank
  • Le véritable monde intérieur est le véritable monde extérieur. De André Maurois
  • Le Soleil extérieur a soif du soleil intérieur. De Jakob Böhme
  • L’homme est bigarré à l’intérieur, le cheval à l’extérieur. De Proverbe kirghiz
  • Plus nous nous rabaissons extérieurement, plus on nous élève en effet. De Jean Racine
  • L’aventure ne se trouve pas à l’extérieur, elle est à l’intérieur. De David Grayson
  • La solitude ne dépend pas de l'extérieur ; C'est une chose du dedans. De Edouard Estaunié
  • La parole est la pensée extérieure, et la pensée est la parole intérieure. De Antoine de Rivarol / Rivaroliana
  • A l’intérieur du règlement, j’accepte tout ; à l’extérieur, rien. De Luis Fernandez
  • Notre homme extérieur dépérit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. De Saint Paul
  • Ne t'égare pas dans le monde extérieur tant que tu ignores le lieu de ton repos éternel. De Ani
  • Celui qui a commencé à vivre plus sérieusement de l’intérieur commence à vivre plus facilement à l’extérieur. De Ernest Hemingway
  • Ainsi, jusque dans notre propre individu, l'individualité nous échappe. Nous vivons dans une zone mitoyenne entre les choses et nous, extérieurement aux choses, extérieurement aussi à nous-mêmes. De Henri Bergson / Le rire
  • Avec sa Polar Grit X, Polar nous propose une montre de sport complète destinée à la course en extérieur avec GPS, altimètre barométrique et toute l'expertise Polar au poignet. Il fallait bien un test pour évaluer son efficacité. , Test Polar Grit X : une montre autonome pour les sorties en extérieur - Les Numériques
  • Les travaux ont commencé sur la fresque «  Black Lives Matter  » à l’extérieur de la Trump Tower sur la Cinquième Avenue. News 24, Les travaux commencent sur la fresque `` Black Lives Matter '' à l'extérieur de la Trump Tower sur la Cinquième Avenue - News 24
  • La réouverture du bassin extérieur, en travaux depuis plusieurs mois déjà, est prévue pour le 18 juillet. Une date qu’Alain Dedianne, adjoint chargé des travaux, espère respecter : « On fait tout pour rouvrir le 18 juillet. Mais c’est indépendant de notre volonté. Nous avons rencontré un problème d’approvisionnement de certaines pièces. » www.lejdc.fr, Réouverture prochaine pour le bassin extérieur de la piscine de Clamecy - Clamecy (58500)

Images d'illustration du mot « extérieur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « extérieur »

Langue Traduction
Anglais outside
Espagnol exterior
Italien al di fuori
Allemand draußen
Chinois
Arabe في الخارج
Portugais lado de fora
Russe вне
Japonais 外側
Basque kanpo
Corse fora
Source : Google Translate API

Synonymes de « extérieur »

Source : synonymes de extérieur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « extérieur »

Partager